Coronado 35

Fiche technique du Coronado 35

Le voilier Coronado 35 est un bateau de Croisière, construit par le chantier Suna Marine/Playvisa (Espagne) / Coronado Yachts (USA) en Europe: Barcelone, Espagne et dessiné par l'architecte naval William H. Tripp Jr.. Sa constrution à débutée en 1971 : il se caractérise par sa longueur de 10,60 m, son tirant d'eau max de 1,67 m et son appendice de type "keelboat dd".

Le Coronado 35 est un voilier à cockpit central avec barre à roue (souvent à commande hydraulique) qui fut construit aux USA par Columbia yachts et en Europe (sous licence) par Playvisa (Barcelone, Espagne) de 1971 à 1976.
Il fut gréé en deux versions: sloop à foc en tête de mât (MS) ou ketch (version la plus répandue en Europe).
Son dessin était extrapolé du 3/4 tonner IOR "Coronado 34" et servit de base ensuite au dessin du "Coronado 41".
Sa construction, qualifiée de robuste (sur les forums de propriétaires US) intègre une coque en polyester/fibre de verre avec un intérieur contre-moulé. Le pont est renforcé par un sandwich balsa et le grand mât repose sur la quille par le biais d'une épontille inox.
Un franc bord élevé et une petite tonture, le cockpit central avec pare-brise en dur et l'absence de roof lui donnent un aspect particulier, éloigné des canons esthétiques européens actuels.
Peu toilé pour son poids (6,6 tonnes en route) mais assez peu gîtard, il devient agréable à partir de force 2/3 même s'il accuse un fardage important, hauteur sous barrots et cockpit central oblige.
Les voiliers actuels de 35 pieds ont généralement 30% de voiles en plus pour 20% de poids en moins... mais le gréement de ketch procure un réel confort de route et une facilité à gérer, les voiles étant de relative petites surfaces.
La plage avant, très dégagée, permet une circulation aisée depuis le pied de mât jusqu'au balcon avant et les bossoirs à l'arrière supportent une annexe à poste fixe en route. Deux bailles, à l'avant et à l'arrière, permettent le rangement des aussières et autres pare-battages. Par contre, les voiles devront trouver place dans les grands coffres intérieurs de la cabine avant.
Très influencé par les tendances des designers américains, il offre un vrai confort de vie à bord avec une bonne hauteur sous barrots (1,85m), des boiseries pléthoriques, une vraie salle d'eau indépendante et un coin cuisine de bonnes dimensions mais assurément tout cela un peu au détriment des performances pures. A noter l'emploi massif de petites pièces tournées, donnant un charme particulier à la décoration intérieure. Les rangements, par contre, sont un peu justes malgré deux armoires à cirés.
Ses dimensions généreuses (dans la conception de 1970) en font un voilier de croisière agréable pour 4 personnes. Avec deux couchettes dans le carré, il peut offrir plus mais au détriment de la vie à bord. Toutes les couchettes sont équipées de toiles anti-roulis.
Le cockpit central, sécurisant, n’accueillera confortablement pas plus de 4 adultes, l'espace pour les jambes, en forme de baignoire, étant limité. Le pare-brise fixe, en plexiglas, offre une excellente vision vers l'avant. Augmenté d'une capote, il offre un abri agréable devant la descente pour deux personnes. On trouve, sur certains Coronado en Europe du nord, un taud complet fermant le poste de pilotage. La disposition des manœuvres le permet mais cette disposition ne facilite pas vraiment la navigation à la voile.
Il n'y a pas de poste fixe pour le navigateur (position debout devant la table à cartes) ce qui est gênant et l'accès au moteur peut se faire des 4 côtés, facilitant l'entretien. Deux petites penderies et quelques tiroirs et équipets sont à disposition de l'équipage.
En résumé: très agréable pour les petites navigations, il ne pourra convenir confortablement qu'à un couple pour des très longs trajets ou vie à bord permanente. Des témoignages (américains) font état de Coronados 35 qui ont étalé des orages tropicaux à force 10/11 aux caraïbes sans inquiétude...


Caractéristiques principales

categorie / type / familleVoilier / Monocoque / Croisière
constructeurSuna Marine/Playvisa (Espagne) / Coronado Yachts (USA)
longueur de coque10,60 m
largeur3,07 m
tirant d'eau1,67 m
EditerLier votre profil

Spécifications

Dimensions

longueur de coque10,60 m
longueur de flottaison8,37 m
largeur3,07 m
tirant d'eau1,67 m
tirant d'air13,50 m
hauteur sous barrot1,00 m

Constructeur

architecteWilliam H. Tripp Jr.
constructeurSuna Marine/Playvisa (Espagne) / Coronado Yachts (USA)
lieuEurope: Barcelone, Espagne
année1971
matériauRésine Polyester / fibre de verre (GRP)
type constructioncontre-moulage
plan dérivekeelboat DD
lest2200 kg
déplacement lège5900 kg

Voile

gréémentKetch (Coronado 35) / Sloop (C. 35 MS)
grand voile (m2)21,00 m2
génois (m2)39,00 m2
spinnaker (m2)80,00 m2
voilure près (m2)49,50 m2

Moteur & Confort

Confort

cabines min2
couchages min,4
couchages max7
toilettes1
salle d'eau1
cap. réservoir250 l

Moteur

transmissionLigne d'arbre
puissance36 Ch
fabricantDivers (Albin pour les USA, Volvo Penta pour l'Europe)
quantité1
cap. réservoir110 l

Navigation

categorie maxHauturiere
passagers max10

Descriptions

Le Coronado 35 est un voilier à cockpit central avec barre à roue (souvent à commande hydraulique) qui fut construit aux USA par Columbia yachts et en Europe (sous licence) par Playvisa (Barcelone, Espagne) de 1971 à 1976.
Il fut gréé en deux versions: sloop à foc en tête de mât (MS) ou ketch (version la plus répandue en Europe).
Son dessin était extrapolé du 3/4 tonner IOR "Coronado 34" et servit de base ensuite au dessin du "Coronado 41".
Sa construction, qualifiée de robuste (sur les forums de propriétaires US) intègre une coque en polyester/fibre de verre avec un intérieur contre-moulé. Le pont est renforcé par un sandwich balsa et le grand mât repose sur la quille par le biais d'une épontille inox.
Un franc bord élevé et une petite tonture, le cockpit central avec pare-brise en dur et l'absence de roof lui donnent un aspect particulier, éloigné des canons esthétiques européens actuels.
Peu toilé pour son poids (6,6 tonnes en route) mais assez peu gîtard, il devient agréable à partir de force 2/3 même s'il accuse un fardage important, hauteur sous barrots et cockpit central oblige.
Les voiliers actuels de 35 pieds ont généralement 30% de voiles en plus pour 20% de poids en moins... mais le gréement de ketch procure un réel confort de route et une facilité à gérer, les voiles étant de relative petites surfaces.
La plage avant, très dégagée, permet une circulation aisée depuis le pied de mât jusqu'au balcon avant et les bossoirs à l'arrière supportent une annexe à poste fixe en route. Deux bailles, à l'avant et à l'arrière, permettent le rangement des aussières et autres pare-battages. Par contre, les voiles devront trouver place dans les grands coffres intérieurs de la cabine avant.
Très influencé par les tendances des designers américains, il offre un vrai confort de vie à bord avec une bonne hauteur sous barrots (1,85m), des boiseries pléthoriques, une vraie salle d'eau indépendante et un coin cuisine de bonnes dimensions mais assurément tout cela un peu au détriment des performances pures. A noter l'emploi massif de petites pièces tournées, donnant un charme particulier à la décoration intérieure. Les rangements, par contre, sont un peu justes malgré deux armoires à cirés.
Ses dimensions généreuses (dans la conception de 1970) en font un voilier de croisière agréable pour 4 personnes. Avec deux couchettes dans le carré, il peut offrir plus mais au détriment de la vie à bord. Toutes les couchettes sont équipées de toiles anti-roulis.
Le cockpit central, sécurisant, n’accueillera confortablement pas plus de 4 adultes, l'espace pour les jambes, en forme de baignoire, étant limité. Le pare-brise fixe, en plexiglas, offre une excellente vision vers l'avant. Augmenté d'une capote, il offre un abri agréable devant la descente pour deux personnes. On trouve, sur certains Coronado en Europe du nord, un taud complet fermant le poste de pilotage. La disposition des manœuvres le permet mais cette disposition ne facilite pas vraiment la navigation à la voile.
Il n'y a pas de poste fixe pour le navigateur (position debout devant la table à cartes) ce qui est gênant et l'accès au moteur peut se faire des 4 côtés, facilitant l'entretien. Deux petites penderies et quelques tiroirs et équipets sont à disposition de l'équipage.
En résumé: très agréable pour les petites navigations, il ne pourra convenir confortablement qu'à un couple pour des très longs trajets ou vie à bord permanente. Des témoignages (américains) font état de Coronados 35 qui ont étalé des orages tropicaux à force 10/11 aux caraïbes sans inquiétude...