Voile écologiste

Nous sommes, navigateurs voileux, à priori plus écolos que les touristes aéroportés et motorisés. Nous avons tendance à vouloir préserver notre planète mer et râlons sur la présence invasive de sacs en plastiques et autres déchets sur les plages et océans les plus reculés du monde. Nous pestons contre les jet skis bruyants et les « cigarettes » de plusieurs milliers de chevaux.

Pourtant, au détour des fils de H&O, on s'aperçoit que les bouteilles en plastique ne posent problème que de par leur poids à transporter, la préservation des aliments contre les charançons se fait grâce aux sacs plastiques, et la multiplication des appareils énergivores est presque universelle sur nos voiliers.

Sans être ascètes ni intégristes, quelles seraient les voies pour aller vers une navigation plus propre ?

L'équipage
09 fév. 2021
09 fév. 2021

En bon français je vais te dire qu'il faut que les autres arretent de naviguer... :-)

Plus sérieusement, réutiliser au maximum ce qui a été déjà fabriqué, bouteilles plastiques remplies au robinet, bateaux anciens, équipement minimum...bref ne pas céder aux effets de mode et au toujours plus.
Quand on n'est pas riche c'est assez facile.

09 fév. 202109 fév. 2021

On a eu ce livre au dernier noël : www.thierrysouccar.com[...]de-3096
En navigation, ou on a le temps de faire des choses, je trouve que pas mal de bonnes idées sont applicables. (stochage vrac, sacs réutilisables, lessive maison etc...)

09 fév. 2021

Les idées que j'aime bien pour naviguer plus écolo , ou moins nuisibles, et qui sont d'ailleurs vers quoi je vais à terre comme en mer : Privilégier le minimalisme , petit bateau (ou pas trop grand) , petits problèmes et moins de nuisance aussi pour les écosystèmes , moins de frais donc moins de consommations et de pollution . Si c'est un bateau de maximum 9 m ou moins , je pense aussi qu'on peut dans l'absolu se passer de moteur et naviguer à la voile et à la godille , si c'est un choix bien sûr et pas une privation . Ca fait déjà moins de pollution. Idem pour éviter l'antifouling et le carénage trop régulier , plutôt privilégier de plonger ou de brosser la coque plus régulièrement de diverses façons qui ont déjà été expliquées . Préférer aussi la récupération , le matériel d'occasion, déjà moins cher et ça fait aussi du recyclage. Plutôt que les WC chimiques, préférer les wc marin, ou mieux les toilettes sèches, ou un seau . Eviter trop de matériels technologiques à bord, centrale de navigation et autre . Voir même si on est anti civilisation technologies modernes, revenir au sextant, cartes papiers et à la montre. A la bougie et lampes, etc . Il me semble qu'il y a quand même pas mal de possibilités d'aller, ou plutôt de revenir vers une voile plus naturelle

09 fév. 2021

Quand on voit déjà tous les produits nocifs pour faire briller et les antifoulings, le reste est presque "accessoire" je trouve.
Sinon, un a des réserves d'eau, un petit jerrican et gourdes ou toutes bouteilles réutilisables, stockage dans des pots en verre etc...
La conso du moteur, franchement, 0.75l/h, pour le peu qu'ils tournent, c'est quasi anecdotique.
L'année dernière, pour la saison dont 1mois en été, 25l de gasoil...
il est bien plus important de limiter les antifoulings, les détergents en tous genres (pour le teck, pour le gelcoat, l'inox, la lubrification sans faire attention comment on pulvérise, le liquide de refroidissement évacué dehors après hivernage, savons, gels douche, produits vaisselle, crème solaire et j'en passe des tonnes)...
donc un peu de bon sens, du réutilisable autant que possible, acheter du vrac et stocker, des produits non agressifs et de l'huile de coude, bref, de la sobriété et ce sera bon pour tout ce qui nous entour tout autant que pour notre porte monnaie.

09 fév. 2021

Le mieux est d’arrêter de naviguer !!!
Navigation et écologie ne vont pas ensemble !
Sur un bateau les plastiques, aluminium, peinture, vernis et autre cochonnerie sont présents partout!
Je ne parle même pas des déplacements pour assouvir ta passion !
Alors un conseil, navigue pour ton plaisir et minimise ton "empreinte carbone" .... c'est le mieux que tu puisses faire !
La planète est foutue.... Toutes ces expéditions pour vérifier si les pingouins et les ours polaires sont à la même place me font rire !!!
A propos vous avez des nouvelles de "elementerre" de la miss Tabarly .....

09 fév. 2021

@Lantoi;
Tu veux dire que lorsque tu es à la maison, tu ne manges plus, ne bois plus, n'utilise plus d'énergie, ne te laves plus ???

09 fév. 202109 fév. 2021

Dire "la planète est foutue, alors ne faisons rien" est un peu facile... Cela permet surtout de se déresponsabiliser, façon "après moi le déluge".

Comme à terre, il faut cesser de vouloir toujours plus de confort, toujours plus de gadgets, toujours plus d'appareils divers et variés censés faire les choses à notre place.

Une petite citation de Léonard de Vinci pour finir :
"La simplicité est la sophistication ultime"

09 fév. 2021

Peut être juste arrêter de vouloir que ça brille comme un bar à p... et rester sur des choses raisonnables, la grosse bagnole, la grande maison, le gros bateau etc... pour un petit couple de retraité qui ne sort jamais de son petit coin, c'est peut être déraisonnable, non?

si je ne dis pas de conneries, on a doublé la population en 50ans, si on veut que nos enfants (je ne parle même pas au delà) aient une chance de finir leur vie sans se dire que leurs enfants vont crever, faudrait peut être s'y mettre a faire un effort, non?
Un peu de sobriété sans être extrémiste serait plutôt pas mal au lieu de la réaction de boomer (après moi le déluge).

09 fév. 2021

Tiens ça c'est vrai Arno, désigner un coupable, "le boomer" en l'occurrence, au rang duquel on ne se compte pas bien sûr. Ouf, merci d'être encore jeune, permet également de s'exonérer d'une quelconque responsabilité en plus de s'aider à vivre. On gagne ainsi sur tous les tableaux! À part ça rien que les désignations habituelles et écolos populistes des "coupables", la grosse bagnole, la grande maison, le gros bateau, tout ça propriétés d'un "petit couple de retraités qui ne sort jamais de son petit coin"! Et n'oublions pas la caution morale absolue des enfants qui devront survivre aux impérities de ces coupables désignés. Tu es sûr que ce n'est pas ton cerveau qui est petit et étriqué Arno ? Ça sent un peu la frustration et la lutte des classes mal assumée tes propos !

09 fév. 2021

@moana29s;
"rien que les désignations habituelles et écolos populistes des "coupables"

Tout est dit. On as bien compris ton point de vue;
"Après moi le déluge" !

C'est marrant, les individus qui sont anti-écologiste par idéologie dogmatique et qui interviennent systématiquement sur les fils "écologie" où des personnes essaient de progresser individuellement dans ce domaine et d'échanger de bonnes idées.

09 fév. 2021

Perdu Arzak, pour ce qui est de la "progression individuelle", sache que je n'ai pas de maison, grosse ou petite, pas de voiture, je me déplace à vélo, à pied et en bateau! Et à la différence d'Arno ou de toi-même je ne cherche pas de coupables à mes propres inaptitudes et décadence écologique. Mais comme je l'ai dit plus haut, ces propos ne sont que de fallacieux prétextes qui aident à vivre face à sa propre indigence! Autre chose ?

09 fév. 2021

@moana29s;
Au nom de toutes les personnes qui utilisent de fallacieux prétextes pour nous "aider à vivre face à notre propre indigence" je te remercie pour nous avoir si bien éclairé grâce à ta profonde clairvoyance.

09 fév. 2021

Arzak, ne cherche pas à te faire le représentant d'une communauté que tu desserts par tes propos accusateurs et moralisateurs, même si le procédé est habituel pour pareil sujet. Je sais bien que l'union fait la force mais là c'est contre-productif en plus d'être hors-sujet. Le verbiage ne fait pas la pertinence des arguments! Que tu sois un écologiste qui veuille le revendiquer, très bien, mais il n'est pas nécessaire de désigner, à tort par excès de généralisation facile, des "coupables" de circonstance. Au niveau du citoyen, l'action individuelle est exemplaire et suffisante même si moins satisfaisante pour l'esprit de certains. Terminé pour moi sur ce sujet auquel je ne retire rien de mes propos !

09 fév. 2021

@moana29s;
Tu t'enfonces...

Je ne suis nullement écologiste, juste un citoyen responsable, mais ce sera difficilement compréhensible pour toi, qui aime la polémique et la développe sur beaucoup de fils.

De toutes façons, pour réduire la pollution, il ne faut pas seulement des actions individuelles mais aussi collective.

09 fév. 202109 fév. 2021

si tu le dis...
et "boomer" ce n'est pas qu'une question d'âge mais bien plus de philosophie de vie bien expliquée ici "après moi le déluge".
et pour quelqu'un qui semble ne pas aimer les jugements à la hate, je suis bien loin d'être écolo, j'ai juste le regard ouvert sur notre monde et ce qu'y s'y passe.
2.5M en 1950
7.8M en 2020...
tu veux que l'on se projette autant en population qu'en impact si l'on continue dans cette lancée?
désolé mais oui, il va falloir revoir le logiciel, ce n'est pas une question de lutte des classes même si sur ce sujet il pourrait y avoir beaucoup a dire tant le libéralisme (et l'importance du "développement/accroissement") font du mal.

10 fév. 2021

bonjour
quand je suis né en 1954 il y avait 42 885 000 de français
maintenant on est 67 064 000 en 2020
ça fait 56% d'augmentation et pas le double

10 fév. 2021

Comment dire... il ne faut pas regarder à l'échelle du village. Surtout dans notre époque de mondialisation, en 54, on achetait pas tout en Chine parce que c'était produit là bas et on faisait pas venir les tomates du sud de l'espagne non plus ou encore les canards de pologne...

09 fév. 2021

Pratiquer le partage du bateau... dans un cadre associatif ou par la location et l'embarquement d'équipiers... Comme l'a dit Jean Le Cam, le vrai partage c'est quand tout le monde se dit merci...

09 fév. 202109 fév. 2021

Sur l'aire de carénage de mon port, beaucoup de plaisanciers laissent derrière eux par terre ou dans des coins les plastiques de présentoir de leurs anodes, les pots vides d'antifouling avec le bâton ayant servi à le mélanger, le bac à peinture avec le rouleau usagé, ... (de grands bacs de tri sont pourtant à disposition)
Je pense qu'une majorité de gens s'en fout royalement de laisser ses merdes aux suivants dans la nature et que ça ne changera pas tant qu'il n'y aura pas de répression. Il n'y a qu'à voir le bord des routes.
C'est triste d'en arriver là mais voici une initiative d'un maire :

Pour ce qui est d'utiliser des bouteilles d'eau minérale à bord, personnellement ça me dépasse ! J'ai installé un filtre à charbon actif sur un petit robinet dédié à l'eau de boisson. Même en mettant l'aspect écolo de côté, c'est tellement évident de simplicité et de facilité au quotidien.

09 fév. 2021

@Fabien;
il y a de nombreux maires qui oeuvrent pour moins de déchets dans les fôrets etc ainsi qu'en ville.

Il y a par exemple en ce moment à Haguenau (67) une communication tous azimuts contre la pollution par les déchets jetées sur la voirie. Les tarifs sont affichés, et ce sera cher. Ensuite viendront les contraventions.
Entre l'éducation (à l'école) et les amendes, les mauvaises "habitudes" disparaitrons petit à petit...

09 fév. 2021

prévention et répression, la base quoi.

09 fév. 202109 fév. 2021

Arzak, je te trouve bien optimiste. Moi qui suis dans un quartier plutôt "populaire", je ne place pas beaucoup d'espoir dans la jeune génération que j'ai autour de chez moi (qui par exemple ouvre son paquet de biscuit en sortant de l'école et balance le sachet dans la rue en marchant).

09 fév. 2021

J'ai aussi résidé dans un "quartier populaire" et je comprends très bien de quoi tu parles.
D'un autre coté beaucoup de jeunes ont une "conscience écologique" bien plus marquée que les générations précédentes.

10 fév. 2021

.assez ok avec toi
J'ai l'impression que c'est culturel. Auparavant , en oceanie , on jetait un noix de coco.
Maintenant , c'est le meme geste avec une canette de biere ou autre.
Je crois vraiment que la nouvelle génération fait attention à la pollution.
Mais n'abandonnerait pas son beau telephone ni sa.belle voiture

Quien sabes ??

09 fév. 2021

Ton propos me fait penser qu'autour de moi, même "les vieux" font plus attention qu'avant, ils trient vraiment, font plus attention à leurs achats etc...

Il y a quand même une vraie prise de conscience toutes générations confondues de freiner le gaspillage, les emballages inutiles, la pollution...

Bien sûr il y aura toujours des rétifs et des "après moi le déluge" ou "rien à f... de l'écologie" ou "je jette où je veux" il suffit de voir sur ce forum certains propos ;-)

Après, on est tous "le" vieux de quelqu'un d'autre, et l'âge de la vieillesse recule à la vitesse de notre propre vieillissement !
;-)
Lorsque j'avais 16 ans, "le vieux" avait 20 ans
;-)

09 fév. 2021

pour être moins polluant sur un bateau, il faut utiliser toutes les recettes terrestres + certains "trucs" adaptés à la navigation.

Quelques pistes:

-Proscrire ou limiter très fortement les produits jetables ou à faible durée de vie.

-Toilettes sèches

-Comme à la maison, choisir des produits avec le moins possible d'emballages.

-Récipients réutilisables pour tous les aliments, sac étanche pour y stocker le pain.

-Les seuls sacs plastique qu'il devrait avoir à bord sont les sacs poubelle car il reste toujours des ordures résiduelles.

-Produits de lavage, shampoing et savons fait maison naturels ou bio, tout comme la crème solaire bio, sans rejets de produits chimique dans l'environnement.

-Limiter sa consommation d'énergie en limitant les appareils gourmands et les gadgets électroniques ou autres consommateurs électriques. (la façon de stocker les aliments peut permettre d'en stocker longtemps sans frigo, voire les "astuces de grand-mère"

Il y a pleins de bouquins concernant la limitation des déchets, l'entretien "naturel", les recettes de nettoyants et produits corps et cheveux...

Concernant le bateau, je conseille le petit bouquin "ficelles de marin" -avec les moyens du bord / trucs et astuces- de Sophie Angéli Chacoux aux éditions "la découvrance".
Bouquin très instructif écrit par des gens qui naviguent loin et longtemps.

10 fév. 202110 fév. 2021

Penses-tu que les toilettes sèches soient plus écologiques que les toilettes traditionnelles?
Les écologistes me paraissent redécouvrir l'usage des déjections, humaines entre autres, comme engrais.
Engrais utilisé depuis des millénaires.
Alors pourquoi les mettre dans un sac avec de la sciure? Pour en faire quoi?

10 fév. 2021

Salut Polmar,

A la maison, ça fait maintenant plus de vingt ans que je suis passé aux toilettes sèches.
Pour deux personnes, l' économie (ou plutôt le non-gaspillage) d'eau (potable) qui en résulte est de 36 m3 par an!

Gorlann

10 fév. 2021

A terre pourquoi pas, mais à bord?
(tu n'as pas répondu au devenir de tes sacs issus de tes toilettes sèches) ;-)

Pour mémoire: un tiers de l'eau potable produite passe directement dans les chasses d'eau. Si on ajoute les 20% de fuite sur réseaux, on comprend qu'il y a un gisement important de gain.

11 fév. 2021

@Polmar;
"Penses-tu que les toilettes sèches soient plus écologiques que les toilettes traditionnelles?"
Oui.

L'intérêt premier est d'économiser l'eau, et dans certains pays comme la France, l'eau potable.

En bateau, cela permet de ne pas souiller l'eau lorsque l'on est au mouillage (comme le font certains qui interviennent sur Hisse et Oh) ce qui est plus qu'un manque de savoir vivre pour les autres (plaisanciers, nageurs, vacanciers sur la plage).
La sciure permet de ne pas avoir d'odeurs à bord.

Pour en faire quoi ? Tu choisis;

-Tu jettes le "résultat" (sans sac bien sûr, même en papier) au large

-Tu le ramènes pour le rajouter au compost de ton jardin

-Tu le jettes à la poubelle comme tu l'as fait pour les couches de tes enfants, avant qu'il n'existe des sociétés proposant des couches textiles ré-utilisables et consignées.

09 fév. 2021

Oui, je pense qu'il faut vraiment se battre contre les emballages plastiques. Se fournir en vrac et avoir ses propres materiaux de stockage. Proscrire les bouteilles en plastique (un filtre sur le réservoir est facile à installer relativement peu cher), récupérer et faire durer le matériel. Faire ses sacs réutilisables en tissus...
Privilégier le solaire et l'éolien, peu utiliser le moteur...
Nous là ou on n'est pas bon, c'est avec nos enfants en tous les coins du monde, on prends l'avion bien trop souvent.

09 fév. 2021

En plus, tous ces gestes et pratiques additionnés font baisser la facture à moyen terme, et bien sûr plus à long terme.

ma compagne râle au rayon fromage auprès du fromager puis stocke ainsi leurs sur-emballages et leur rends ensuite.
;-)
A force si beaucoup le font ils arrêteront cette pratique.
;-)
Nous on paye nos poubelles au poids + enlèvement, on a pas à payer pour les sur-emballages pourris que l'on ne veut pas et qui bourrent nos poubelles (maison).

D'ailleurs bien souvent dans les magasins je dégage l'emballage et leur rends en leur disant que je n'en ai pas besoin.
Maintenant ils comprennent, signe que l'on est un certain nombre à le faire. A force ils vont en avoir marre de gérer ces surplus et vont faire pression sur leurs fournisseurs.

Il y a aussi pas mal de magasins qui se développent y compris dans les toutes petites villes avec uniquement du vrac (éviter le vrac de supermarché qui est souvent PLUS cher que le produit emballé 3 rayons plus loin) que ce soit de l'alimentaire, produits ménagers ou vin...

Je vais aussi dans un magasin qui vend des savons bio en vrac, y compris le savon liquide corporel.

11 fév. 2021

Se battre contre les emballages, plastiques ou pas, entièrement d'accord.
Privilégier l'éolien et le solaire, entièrement d'accord, d'ailleurs à ce sujet on devrait faire ses calculs d'autonomie électrique sans tenir compte de l'alternateur ce qui éviterait de voir des bateaux sous voile de nuit naviguer avec le moteur pour alimenter le pilote... (c'est aussi pour ça que je barre la nuit, outre le plaisir)
Mais bouteilles en plastique, pas d'accord; si on veut un bateau pas trop grand pour être économe, la place est comptée. Les bouteilles d'eau en plastique sont parfaites pour se loger dans les fonds, là où je ne peux rien mettre d'autre! et puis on peut les garder très longtemps (combien ont retrouvé et bu des bouteilles coincées entre les varangues, achetées dans un pays lointain il y'a plusieurs mois voire années!)
Si j'utilise mon eau douce pour boire, alors mon autonomie diminue (sauf à faire fonctionner un dessal avec moteur ou groupe électrogène, bof en terme d'écologie..)
C'est pourtant précisément la recherche d'autonomie qui me pousse à faire des efforts sur plein d'autres aspects (vrac, récup, économie de l'eau douce, pompe à eau de mer, etc....)
J'y ajoute d'autres efforts de confort qui ne me semblent pas compatibles avec ma conception de la plaisance (congélateur, machine à glaçon, TV, etc...) car ils consomment trop à mon goût et m'éloignent de ce que je recherche en naviguant.
Bref, sans être parfait je le reconnais, j'ai pour le moment besoin de mes bouteilles en plastique...
Mais qui peut se vanter aujourd'hui d'être "neutre" dans la plaisance, sauf à naviguer avec un bateau en bois, sans électronique, avec des voiles en coton et des cordages en chanvre ? le tout en se nourissant de chasse/pêche/cueillette, équipé d'un bonnet en laine (bio bien sûr) et recouvert d'un épais paletot de terre neuvas en gros coton ??
Etre militant certainement pas, faire attention et faire des choix raisonnables en revanche, 200% d'accord

09 fév. 2021

C'est bizarre de faire une fixation sur les sacs plastiques quand on est sur un bateau lui-même souvent en plastique, avec des cordages en plastique, des voiles en plastique.

09 fév. 2021

Généralement on ne jette pas le bateau, les cordages ou les voiles dans un fleuve ou à la mer, voila la différence.

09 fév. 2021

1+1=2...
bateau en plastique + emballages = plus de merdes encore.
Et à ce jour, pour vivre sur le littoral, les tempêtes me rappellent bien que ce ne sont des coques plastiques mais bien des emballages que l'on reçoit chaque jour.
Et pour les coques plastiques, voilà une raison de plus de faire durer nos bateaux, c'est comme pour les voitures, les moins polluantes sont les plus vieilles au final... et réparer grâce à toutes les pièces disponibles à la casse est le réel recyclage.
"Un objet non produit est un objet qui ne pollue pas" alors quand on voit tout ce que l'on jette, il n'y a qu'a voir le scandale des imprimantes, ça revient moins chère de changer d'imprimante que de cartouches...

09 fév. 2021

Mon garagiste me demande si j'accepte des pièces d'occasion (carrosserie) pour ma voiture, ce que j'accepte bien sur.
mais je crois que c'est une obligation légale aujourd'hui en France d'en faire la proposition.
J'imagine que beaucoup ne feront pas la proposition, afin d'accroitre leur marge sur les pièces...

09 fév. 2021

Effectivement, la plaisance habituelle est bien plus polluante qu'on ne le voudrait.

Mais, plus qu'un petit effort (je déteste l'image absurde du petit colibri), c'est un changement de racines fondamentales qu'il faut opérer. Et cela nécessite un autre prisme de vision.

Et pour le coup, on a "la chance" de voir 2 crises potentielles se profiler à l'horizon (à moyen terme), des catastrophe pour lesquelles il n'y a pas de rendez-vous fixé à l'avance, ni même un scénario clair et unique, mais qui pourront faire potentiellement très mal :
- crise énergétique
- effondrement social
Je ne prêche pas, loin de là. Mais "se préparer" à ces crises (même en ayant le ferme espoir de ne jamais croiser leur route), c'est aussi polluer moins. Et vouloir s'y préparer est un moteur très puissant ! (bien plus puissant que le petit colibri ...)

Du coup, ma vision est la suivante :
- pas forcément un petit bateau, pas forcément une volonté de réutiliser, de faire soi-même (pour moi, c'est juste "moins", donc encore "un peu")
- pas de limites fortes aujourd'hui (carte blanche pour s'y préparer, donc ok pour l'usage de matières rares et coûteuses aujourd'hui)
- mais une nécessité de se préparer dès à présent à un jour où on n'aura plus rien. (pas "plus beaucoup", plus rien du tout). Donc, plus de gasoil, plus de peinture, plus de composite, plus de metal, plus de textiles, plus de cordage, plus de batterie, plus d'electronique, mais aussi plus de nourriture industrielle ni d'eau traitée.
... Et ce jour là, il faut que ca tienne, non pas 2/3ans le temps normal d'utilisation, mais le plus longtemps possible, 50ans et davantage si possible...

Si on se prépare à cela, alors forcément, on va essayer de viser systématiquement les objets les plus durables et les plus réparables possibles, et dégager tout le superflu.
En visant la plus grande autarcie possible, on s'oriente nécessairement vers l'autosuffisance, l'autoconsommation, et donc une réduction de l'empreinte écologique.

...

Après, je dis cela, mais ma vision personnelle de la plaisance, c'est le grand voyage, donc je suis clairement dans l'idée d'embarquer toute ma vie et de partir ailleurs.

10 fév. 2021

Même si à l'heure actuelle c'est un sujet préoccupant, pour moi, l'eau potable ne sera pas à terme un problème, sauf éventuellement de coût.
Pour l'instant on l'utilise pour faire de l'énergie stockable (sous forme d'hydrogène).
Quand il y aura suffisamment d'énergie disponible (renouvelable, ou fission nucléaire, ou ...), on pourra dessaler l'eau de mer, et là, la ressource est grande.

09 fév. 2021

@Lantoi; La planète est foutue... Non, elle ne l'est pas, c'est l'humanité qui est foutue si nous continuons dans la meme voie. La planète, elle, va s'en remettre, l'humanité qui n'est là que depuis quelques millions d'années n'est qu'une mauvaise période à passer pour la terre qui existe depuis environ 4,5 milliards d'années. Mais si l'humanité (nous tous) ne change pas alors, nous disparaitrons comme les dinosaures. Je suis normalement un optimiste mais là, je pense que l'humanité approche de sa fin, peut-etre encore quelques siecles ou millénaires tout au plus !

09 fév. 2021

si ça se compte en décennies, ce sera dejà bien...
encore une fois, on était 2.5M en 1950 et 7.8M en 2020, on est sur du X3 en 7 decennies... 2090, 22Miliards d'êtres humains et avec toujours plus de croissance???
Quelqu'un croit que c'est possible? supportable?
non parce que clairement, je ne suis pas sur que rien que nos enfants ne la voient pas cette extinction de l'espèce humaine, là franchement, ça ne sert plus a rien de penser à leur héritage en terme de patrimoine financier...

11 fév. 2021

Mike no
D accord avec toi sur l analyse.
Mais les durées sont encore moindres :
l homo auto qualifié de sapieds est apparu sur terre il y a environ 200 000 ans. pas plus.
au train ou vont les choses, il disparadrap dans un délai de 50 à 300 ans maximum. c'est à diré à l échelle de la planète, dans une dizaine de secondes

09 fév. 2021

@peuwi : Avec ton discours, on rentre dans l'opposition historique entre les "révolutionnaires" et les "réformateurs". Les deux ont la même finalité, mais les un pensent que les hommes ne sont pas prêts à accepter une remise en cause de leurs habitudes, alors que les autres pensent que le sujet est trop grave pour différer.
Pour l'écologie, et notamment l'écologie en mer, on a le même type d'opposition. Est-on prêts à se passer de moteur, à avoir des coques en bois et à faire le point au sextant, je ne crois pas. Par contre, diminuer peu à peu l'usage du moteur, avoir moins de puissance, boire l'eau des réservoirs (filtrée), se déplacer à pieds ou en vélo, refuser les sacs plastiques, avoir des panneaux solaires plutôt qu'un générateur, se mettre à l'ombre plutôt que s'enduire de crème solaire, faire durer notre matériel et récupérer plutôt qu'acheter la dernière centrale à la mode, manger des fruits et légumes de saison ce sont des actions acceptables et qui vont dans un sens positif.

09 fév. 2021

Et à une époque, on appelait juste cela du bon sens...

09 fév. 2021

"on appelait juste cela du bon sens..."
Tout simplement.

Plutôt que de vouloir ré-inventer l'eau chaude, il suffit parfois pour avancer dans la voie de plus de sobriété/moins de gaspillage/pollution de re-découvrir les "vieilles recettes de grand-mère" et ensuite de s'approprier les nouveauté intéressantes de recherches faites par les uns et les autres.

10 fév. 2021

Ce n'est pas l'eau chaude que les gens sans cesse réinvente, mais l'eau tiède. ;-)

09 fév. 2021

Attention, je ne voudrais pas que ce soit mal interprété :
je ne dit pas qu'il faut se couper entièrement de toute source de pollution, je dis seulement que se préparer à cette éventualité est un moteur très puissant, bien plus puissant qu'une vague "bonne conscience" qui range au même niveau de ne pas jeter la pelure de banane par dessus bord et ne pas cramer 500l de gasoil juste pour une petite après-midi en mer.

C'est un scénario très concret, sur lequel on peut réellement tirer des conclusions rigoureuses, et non pas de "je crois que ..."/"selon moi ..."/etc.

Exemple concret : je préfère l'acier, et j'ai de bonne raisons de penser que si le problème est ENTIEREMENT géré à la conception, c'est une matière extrêmement durable.
Si je devais construire un bateau, je préfèrerais l'acier.
Mais ... L'acier a nécessairement besoin de peinture. Tous les vingt ans si c'est bien fait, mais il en a besoin. Et s'il n'en a pas, en 20ans de plus peut-être, mais le navire est perdu.
Partant de ce postulat, je me résous à envisager plutôt l'aluminium, qui peut survivre plus longtemps avec moins de produits (mais pas moins de soins)

C'est une logique très pragmatique, contre laquelle les convictions du moment s'effacent.

Le petit colibri, lorsqu'il n'y aura plus de pétrole, il aura l'air d'un con.
Il pourra dire qu'il était un super colibri, il aura l'air con comme les autres.
Et même si on était tous de super colibri, on aurait quand même tout l'air de cons à la fin du match. C'est pour ca que je n'aime pas les colibris.

Par contre, ce n'est pas une vision extrémiste : une fois qu'on a cette vision bien en tête, on peut tout à fait (de toute manière, pas le choix) n'en faire que la moitié ou le dixième ... Mais au moins, on va quelque part.

09 fév. 2021

Il n'y a pas (ou peu) d'applications directement pratiques pour la plaisance, à part la piruline ou autre, mais le bouquin de Corentin de Chatelperron sur son premier tour du monde de recherche de "low-tech" est très intéressant.

"Nomade des mers" Le tour du monde des innovations.
Arte editions - E/P/A

10 fév. 2021

Cette semaine, tous les jours sur Arte à 17:45, juste un peu avant l'heure du couvre feu

09 fév. 2021

Il faudrait surtout arrêter avec des prédictions complètement farfelues...
Il ne devait plus y avoir de pétrole avant l'an 2000...
On devait tous crever de faim à la même date au vu la surpopulation...
Tout le monde a pu noter la remarquable justesse des prédictions des "experts"... souvent autoproclamés.
Il est hautement vraisemblable que ces situations n'arriveront jamais : la chimie par exemple peut très bien produire des plastiques ou des peintures à partir de bases végétales durables. On choisit simplement le plus simple et le moins coûteux à un instant donné...
Par contre, la pollution des océans est par exemple un vrai problème, mais plus de 95 % des plastiques proviennent de fleuves non-européens...

09 fév. 2021

Je suis d'accord avec toi. L'outrance dessert l'action. Je pense, que pour toute pensée, les "ultras" desservent leurs causes. Mais ces outrances ne doivent pas empêcher d'agir à son niveau. Ce n'est pas parce que 95% des déchets plastiques des océans viennent de fleuves qu'à son niveau, on n'a pas à agir. Refuser les bouteilles plastiques, privilégier les nourritures non emballées, se nourrir avec les saisons... sont des actions simples que chacun peut mettre en œuvre.

11 fév. 2021

Il y a aussi des résines bio-sourcées, des fibres issues de végétaux poussant en France à la place de la fibre de verre.
Un exemple;

amareehaute.com[...]nsable/

11 fév. 2021

Attention avec le biosourcé. Les plastiques biosourcés ne sont pas automatiquement biodégradables. Tant mieux pour le cas de la construction d'un bateau par exemple, mais ça ne résous donc pas forcément le problème des déchets une fois la fin de vie du produit atteinte.

09 fév. 2021

ici on commence à trouver des sacs poubelle bio dégradables

11 fév. 2021

Ma femme m'a fait découvrir ces merveilleux sac poubelle biodégradables ! A éviter en été ou dès qu'il fait un peu chaud. Même en hiver avec la maison à 19°C, ils se désagrègent en deux jours...
A mon avis c'est très bien mais ça implique la contrainte d'avoir une petite poubelle que l'on vide très souvent.

11 fév. 2021

Qu’il en soit ainsi!

09 fév. 202109 fév. 2021

Bonsoir
Des bouteilles de plastique pour l'eau bio dégradables ce serait super !
J'en consomme une quantité énorme,l'eau étant infecte ici et passe dans un réseau au plomb qui date de Mathusalem...
J'ai essayé avec des ultra écolos sur leur bateau une filtration type Brita (?)
Je ne sais pas si leur filtre était récent (des vrais radins ces gens là),j'ai bu leur eau des réservoirs et eu une réaction allergique avec un gros bouton très infecté qui a mis beaucoup de temps à partir.
Bon je suis ultra sensible (staphylocoque doré dans ma jeunesse) mais du coup je suis un peu sur le recul pour ces systèmes de filtration,d'autant que j'ai un autre souci qui m'incite à faire très attention,je tiens à rester en bonne santé comme je le suis actuellement .
Y a-t-il des filtrations vraiment efficaces pour l'eau ?
J'utilise pas mal l'argile qui purifie l'eau,mais il ne faut pas trop en abuser.
Du coup j'attends la mise à l'eau pour mettre en route le dessalinisateur (loin de Port Saint Louis du Rhône évidemment!) et arrêter de consommer j'espère tant de bouteilles.
Même si je les mets dans le container spécial recyclage des emballages ça me fait un peu mal au coeur ce gaspillage...
Et vu le manque d'eau potable dans le futur ça ne donne pas une super perspective.
Sinon être écolo à mon modeste niveau c'est éviter de jeter,j'ai souvent récupéré du bois dans les poubelles d'ici pour le recycler,du super bois exotique parfois,même un réservoir tout neuf en polyethylene dont la trappe était bloquée,de l'inox dans les casses ou les poubelles de Navy,etc etc...
Ma voiture a 300 000 km,je la répare moi-même autant que je peux et mes amis mécanos disent que je peux au moins faire 100 000km de plus c'est cool.
Pareil pour le ski,j'ai du matos ancien que j'ai récupéré neuf dans une boutique pour un prix dérisoire,il n'y a que les chaussures que je casse régulièrement,comme je m'en sers pour bosser et les loisirs elles dépassent rarement les deux saisons,exceptionnellement trois.
Idem pour les fringues,mes collègues achètent des tenues neuves tous les ans;ça me sidère alors qu'elles sont en bon état.
Pour le bateau je suis dans la même logique,en choisissant du durable ou de l'occase comme les deux enrouleurs que j'ai retapés.
Tous les bons potes du port à sec font pareil,faut dire qu'on est un peu fauchés (un peu seulement c'est relatif).
Après pour être honnête je serais blindé peut-être j'aurais une autre approche et ferais moins de récup c'est sûr.
Mais quand je vois ce qui part dans les poubelles ici ça me choque un peu.

10 fév. 2021

c'est une bonne question .
mais vraiment s'il y a un secteur que l'on doit pointé du doigt pour etre antiécologiste ,pollueur ,gaspilleur ,l'exemple même de ce que l'on ne devrait pas faire c'est bien la plaisance .

On a saccagé partout sur le littoral en construisant des marinas a coup de millions d'euros .
D'autre millions sont engloutie dans la construction de bateaux en "plastique" ,puis d'autre depensé pour leur entretien ...
et tout celà pour parquer ces choses (souvent laide) qui ne bougent pas durant 350j par an ..sur 365

la plaisance c'est le symbole m^me de notre société consommatrice à tout va ...

si l'on était vraiment soucieux nous plaisancier de notre planete on louraient des bateaux plutot qu'en posséder "connement" .
et biensur il y aura toujours dans ce milieu comme dans d'autre des exceptions mais qui ne font que confirmer la regle .

13 fév. 2021

Louer quand on est des nomades ??
Même les manouches ont des sous pour leur mega caravanes.
Ce serait bien d'avoir le statut de manouches mais les mers nous attirent et il nous faut y naviguer dessus.

10 fév. 202110 fév. 2021

Bonjour,

Sans parler d'écologie qui est un terme qui divise, il est évident que le plastique à usage unique est un soucis.
A la maison, ces dernières années, nous avons diminué de 80 ou 90% l'utilisation des plastiques à usage unique, les derniers % sont difficiles à éliminer car notre mode de vie ne date pas d'hier, mais les premiers % sont très faciles, les recettes sont connues, je ne reviens pas dessus.

En bateau, même démarche, pourquoi en serait il autrement? Mais les solutions ne sont pas toutes transposables, je n'ai pas encore trouvé de solution satisfaisante pour éliminer les bouteilles plastiques pour l'eau de consommation par exemple. J'ai diminué, mais pas éliminé car il me reste des bouteilles de 5l que je remplis au robinet aux escales et on est obligé de les renouveler régulièrement, sinon, on s'empoisonne, donc c'est pas le but non plus. Et ça ne fonctionne que pour ceux, comme moi, qui naviguent dans des endroits ou on trouve l'eau potable facilement au robinet.

Comment faites vous pour ce sujet particulier de l'eau de consommation à bord? je crois que certains utilisent des filtres sur leur cuve d'eau? est ce vraiment bien? ou autre solution?

Pour le reste, la plaisance est elle polluante, etc., je laisse ce débat qui ne mène jamais nulle part.

10 fév. 2021

Pour nous, au niveau de l'eau nous consommons l'eau des cuves avec un filtre basique. Ce filtre n'est que sur un seul robinet qui n'est utilisé que pour la boisson. On gaze l'eau avec un soda stream, ce qui enlève le gout éventuel.
Nous avons une tonne d'eau, ce qui nous donne 5 semaines de consommation sans se priver (douches, cuisine et boisson).
Le réservoir est rempli systématiquement par l'eau de pluie, car nous avons un taud de 3mx3m avec un passe coque au milieu relié à un tuyau que je mets dans le réservoir quand il pleut beaucoup.
Les rares fois ou on est le long d'un ponton, on refait le plein (en fait, je ne me souviens pas la dernière fois ou on a fait ça). On n'a pas de bouteilles en plastique.

10 fév. 2021

Bien vu, ce que tu décris est pour un voilier de voyage et en voyage permanent (j'ai beaucoup moins d'eau dans mes cuves ;-) ), ce qui n'est pas mon cas, mais je retiens le filtre, car tu n'est pas le premier à me dire qu'il boit l'eau des cuves avec un filtre, donc ça ira aussi pour nous. Je vais regarder ce qui se fait.

10 fév. 2021
10 fév. 2021

on n'a pas idée non plus de boire de l'eau !!! quelle horreur !

10 fév. 2021

Si si on peut en boire .... avec du pastis ;-)

10 fév. 2021

Rien que la consommation des serveurs informatiques et le trafic réseau de cette discussion ...
comme dirait l’autre : « dire fait rire .... »

11 fév. 2021

Tiens une autre prédiction vérifiée : vers 2010, une étude "sérieuse" prévenait qu'Internet consommerait 20 % de l'électricité mondiale en 2020..
On est à moins de 1 %...
Les "savants" avaient omis de prendre en compte l'évolution technologique des installations...

11 fév. 2021

c'est bien le probleme on sait que les choses ,la science, les decouvertes evoluent et vont avoir lieu .Mais on ne sait pas lesquelles bien evidement par contre on se projette toujours en partant de nos connaissances actuelles de ce que nous sommes aujourd'hui mais nous serons differents demain ..

le jour ou j'ai eu une calculette entre les mains celà a ete a elle seule une grande revolution dans mon travail chose qu'avant je n'imaginais m^me pas ..fini la regle à calculer pour extraire des racine carré ,et je ne parle pas des tables de trigo ni de logarithme ...
la photocopieuse ..une merveille ...et l'ordinateur a la place du crayon et de l'encre alors là !! mais tout celà était inimaginable ...
et demain on aura bien evidement autre chose et on regardera l'année 2021 comme une année prehistorique ...
ragarder on a quelques piste ..certains avant gardiste vont dejà vers la semaine de 4j ou de 32h m^me 30h de travail..ça evolue ..

11 fév. 2021

je me souviens d'un couple d'écolos.

Le discours bien lissé mais il y avais des couacs :

  • le moteur était à remonter sur le bateau. Mais avant il fallait le récupérer dans un atelier. Le méchant mécano pas écolo ne voulait pas le rendre. Et pour cause plusieurs factures pas payées. J'ai évidement refusé le boulot.

  • Ils n'avaient pas payé le port, le bateau squattaient un coin de parking. Adeptes de toilettes sèches car pas de codes pour les sanitaires .

  • Ils sont partis faire le "tour du monde" en laissant leurs enfants à la sœur et aux parents retraités. Les dernières nouvelles, le bateau était en Tunisie sur un terre plein en attendant qu'un pigeon passe pour le réparer. ...

Le discours écolo me fait dresser les oreilles, et à chaque fois j'ai l'impression d'avoir en face....des extras terrestres.

11 fév. 2021

Ah, ça, c'est de la preuve, quand même😀😀😀. On sent que le débat s'élève.
Bon, pour en revenir à un peu plus sérieux, c'est vrai que les alarmistes de tous poils ont toujours fait du mal à leur cause.
Cependant, essayer de diminuer sa consommation de plastique qui, on le sait se retrouve en grande partie dans nos océans, aller vers une navigation plus propre en utilisant plus nos voiles, en diminuant la puissance des moteurs, en consommant local et de saison et en essayant de bannir les emballages et suremballages ne me parait pas un comportement d'ultras.
Peut être que si?

11 fév. 2021

"les alarmistes de tous poils ont toujours fait du mal à leur cause. "

J'ai un souvenir très précis de la visite d'un stagiaire en 1986.
En traversant la dalle de la défense à Paris, alors en plein chantier, je me suis arrêté à une tente établie là par des écolos qui distribuaient un tract racontant une énorme blague : la banquise était en train de fondre, racontaient ces idiots.

C'est il y a 35 ans.

11 fév. 2021

Hé bien ils avaient parfaitement raison !
Ils n'étaient donc pas "alarmistes".
Mais le permafrost aussi, ils ne le savaient pas ?

Mais pourquoi donc faire ce genre de démonstration sur le chantier de la Défense ?
Drôle d'endroit pour "manifester" !

11 fév. 2021

Arzak : à cette époque, tu manifestais où, pour le degel du permafrost (qui ne fond pas...) ?

11 fév. 2021

"Ah, ça, c'est de la preuve, quand même😀😀😀"
trop drôle !

11 fév. 2021

hum ..il faut consommer "local" mais vendre nos productions à l'export , n'est-ce pas ? ça c'est l'ideal ...

11 fév. 2021

Non, je préfère manger des tomates locales en été qu'importées en Janvier. Je préfère ne pas manger de camembert en NZ et prendre de l'agneau local en Ecosse.
Comme l'impossibilité de trouver du poisson frais au Royaume Unis (on ne trouve que ces poisons jaunes produits au Viet-Nam), le choix de consommer les productions des pays ou l'on se trouve n'est peut être qu'une goutte d'eau, mais me semble être cohérent.

11 fév. 2021

ce qui me parait coherent c'est que tout le monde sur notre planete puisse vivre ... sinon le resultat on le connait :la guerre...
a l'heure actuelle on parle "local" mais aussi vendre nos production ailleurs .. sommes nous alors coherent ???

et on prefere mangé nos tomates l'été (comme moi) ...mais pour avoir des tomates faut-il encore avoir du pants de tomate et d'ou viennent-ils dans les grandes production? pas de chez nous ! et ces tomates poussent sous serre , qui produise ces serres , pas nous !! et qui cueille ces tomates ? pas nous ! ou si peu ..

donc oui soyons coherent mais jusqu'au bout

11 fév. 2021

Bonjour José,
Pourquoi ne récupère-tu pas les graines de tes tomates pour les semer au printemps suivant?
C'est ce que fait ma femme, et si ça marche très bien à Riec sur Belon, ça doit aussi le faire en region Lorientaise.
Gorlann

11 fév. 2021

bjr Gorlann les biologiste sont des malins ..les graines vendue (qui viennent de hollande) peuvent etre recupéré mais la production chute d'année en année c'est bon une année apres ..c'est nul

11 fév. 2021

Oui José, c'est vrai quand tu prends des graines ou des plans «industriels», vendus en grande surface de jardinage, mais si tu prends des graines de variétés anciennes chez «cocopeli» ou «Beaumaux», tu peux faire tes plans ET avoir un bon rendement pendant des années.
En plus, elles sont très souvent bien plus gouteuses que les variétés «classiques» dont les plans/graines sont vendues en GS de jardinage.
Gorlann

11 fév. 2021

sans oublier que l'on peut aussi faire sécher ses graines sur un sopalin lors de la récolte de certaines tomates, poivrons etc... bon c'est plus compliqué pour les salades et les choux!
acheter des plans pour qui a un potager, c'est quand même une drole d'idée! malheureusement, quand on voit les rayonnages des grandes surfaces de jardinage, c'est effectivement flippant!

11 fév. 2021

Il y a aussi des sites d'échanges de graines de plantes anciennes anciennes...

Dans une Médiathèque de la grande ville la plus proche de chez moi, il y a un lieu de dons de graines...

11 fév. 2021

c'est vrai aussi ..et qui a gouté aux tomates du jardin trouve celles vendu en grande surface peu gouteuse

11 fév. 2021

"peu gouteuse" ???
Les tomates de supermarchés, cultivées en batterie hors sol, importées de n'importe où, c'est juste de l'eau colorée dans un contenant rouge !
En plus elles ne se conservent pas du tout.
Un peu comme les "fruits exotiques" venus de très loin.

Nos tomates viennent soit du jardin, soit d'un "paysan" (un gros) local, que des légumes "à gout" !
Et cela n'a rien à voir !

11 fév. 2021

Je mange à plus de 95% les tomates de mon jardin et seulement entre juillet et les premières gelées, après, ce sont les tomates farcies, les coulis et autres sauces conservées pour l'hiver. ;-) et en ce moment, forcément, c'est beaucoup d base choux dans les légumes. oui, il faut effectivement repenser notre façon de vivre même si nous sommes bien conscients qu'aucuns d'entre nous n'est parfait mais chaque geste fait est une emprunte en moins. Et je ne suis clairement pas écolo, juste un rural qui essaie d'être le plus possible en accord avec ses principes sans être pour autant un amish bien évidemment!
sur certains points on a un fort impact, on essaie de le diminuer et sur d'autres points, on est vertueux, cela ramène un équilibre.
C'est quand on commence a se dire que c'est des conneries que l'on dérive sur tous les points!

11 fév. 2021

idem ....ce soir poireaux ,pomme de terre ..du Jardin bien entendu ... demain bettrave rouge ...
et je fais m^me ma boisson de table :"la frênette"

et les épluchures aux poules ...

et zero pesticide , que du fumier naturel de cheval ...mdr

les pauvres citadins !!! vive la campagne , mais c'est du boulot!! mais quel plaisir de manger de vrai fraises

11 fév. 2021

C'est vrai Segalen, mais jusqu'à preuve du contraire les extras terrestres ne sont pas nocifs ! 😀

12 fév. 2021

SEBALEN,
Des histoires comme celles-là, il y en a légion.

Les postures masquent beaucoup d'autres impostures
Pouvoir expliquer ce qu'y est gagné pour la durabilité de la planète, mais aussi ce que la planète y perd.
Fixer des objectifs réalisables
Pour que ce soit acceptable sur la durée, il est Nécessaire de ne pas en faire du punitif.
Une démarche à priorité sincère et honnête ne dit pas d'un choix soit pertinent.
Ne pas Transférer sur l’autres humains l’économie d’énergie qu’on ne vente de faire pour soi.
La prochaine fois qu'on me parlera de toilettes avec sciure dans le bateau, je penserai à cette histoire.

11 fév. 2021

Et la serre est souvent faite en plastique
lejournalminimal.fr[...]stique/

11 fév. 2021

Corentin de Chatelperron avait installé une serre (en verre je crois ?) sur Tari Tara lors de son expérience "6 mois en autarcie",
mais il n'avait pas anticipé que là où il allait le soleill tapait trop fort et que l'eau douce serait rare...
Toutes les plantes ont "cramé". Il aurait du prévoir plus de ventilation et un occultant léger sur sa serre.

Une expérience de plantation "marine" à re-tenter ;-)

11 fév. 2021

La tentative de plantation en serre sur "Tara", nous montre qu'il y a de nombreuses expériences en cours et à venir.

L'un des enjeux majeur sera et est déjà la qualité de l'eau en mer. qui est un réservoir de vie et qui offre à chacun d'avoir la possibilité de proposer de l'eau douce de très bonne qualité qui lui est nécessaire.

On pouvait voyager avec un désalinisateur.

Si la situation continue à se dégrader, on ne pourra même plus s'en contenter, il faudra passer sur des systèmes de traitement beaucoup plus complexes,

11 fév. 2021

A t'il produit le moindre légume à ce jour?

13 fév. 2021

Ce n'était pas sur tara tari mais sur son second bateau, gold of Bengal

11 fév. 2021

En mer, je découpe avec une bonne paire de ciseaux tous les plastiques en petits morceaux et je les rentre dans une bouteille en plastique de 5 l. Je tasse avec le manche de la gaffe et c est incroyable ce que l on peux y mettre. Lorsque la bouteille est pleine, je ferme le bouchon donc plus d odeur ni de place perdue avec les poubelles.

11 fév. 2021

Excellente astuce que je garde!

11 fév. 202111 fév. 2021

Ouf ! J'ai eu peur en lisant le tout début de ton message ! Je m'attendais au pire 😅
Très bonne idée de système de compactage !

11 fév. 2021

Je viens de feuilleter le Voile Mag' de ce mois
(daté mars 2021 / venu une semaine en avance, pourquoi ?)
il y a des articles sur le grand voyage (comme chaque année), et, plus intéressant, un article sur la conservation des aliments sans frigo...

11 fév. 2021

Je suis d'avis de dire qu'il faut commencer par bien se comprendre : qu'entend-on par "écolo"

En 2021, pour une grande quantité de français (qui ne sont pas le centre du monde), "écolo" signifie «faire tourner l'économie grâce au sujet de la nature». Cette définition n'est pas du tout appréciée par une autre quantité (non-négligeable) de gens qui chérissent le mot "écolo" depuis plusieurs décennies. Dans tous les cas, sans se mettre d'accord sur la signification profonde, il y a de grandes probabilités de mal se comprendre (et qu'il s'en dégage des tensions).

A titre d'exemple , pour certains les panneaux solaires photovoltaïque c'est écolo. Si c'est par rapport à la 1ere définition, oui. Si c'est par rapport à l'autre catégorie, non.
=> www.rte-france.com[...]-source

Pour le sujet précis des déchets plastiques en mer, là encore il vaut mieux partir de la réalité plutôt que des fantasmes : la (très triste) réalité c'est que l'immense majorité des déchets plastiques qu'on retrouve en mer ne proviennent PAS de gens peu scrupuleux qui les ont sciemment jetés dans la nature (à terre ou en mer) ou qui ont été je-m’en-foutiste sans prendre garde que le paquet de chips s'est envolé en mer parce qu'ils n'avaient pas anticipé que cela pourrait arriver, non.
Non, l'immense majorité des déchets retrouvés en mer proviennent de l'ensemble de la population mondiale (évidemment les pays les plus riches), qu'ils soient côtiers ou installés loin du bord de mer, (dont certains ont même soigneusement trié leurs déchets !), qui l'ont mis dans une petite poubelle et qui a débordé, ou qui se sont retrouvés dans une grande décharge à ciel ouvert et soumis aux vents, ou qui lors d'un transport ou transvasement sont tombés, etc etc etc.

Très concrètement, Mme Michu qui trie soigneusement ses emballages (et elle a raison de le faire), il est possible que l'un de ces emballage soigneusement trié soit actuellement au milieu de l'océan atlantique.

Pour les déchets plastiques, la "solution" se trouve donc au départ : en acheter le moins possible, changer ses habitudes pour en acheter le moins possible. Ceux qui ont pour philosophie le "zéro déchet" en n'achetant plus aucune boite de quoique ce soit en préférant tout acheter au poids dans des contenants personnels sont loin d'être des illuminés.

Plus globalement, et pour répondre à la question initiale «Quelles seraient les voies pour aller vers une navigation plus propre ?», je pense qu'il faudrait en priorité lister ce qui pollue le plus sur un voilier d'un plaisancier lambda. Lister et trier par ordre décroissant ce qui pollue le plus.
Le problème sera alors «de quel type de pollution parle-t-on?» : selon si on regarde la pollution à long terme ou à court terme, visible ou non, par rapport au dérèglement climatique, etc etc.

Je suppose (je peux me planter) que ce qui arriverait en tête de liste de ce qui pollue le plus sur un voilier c'est : l'usage du moteur thermique. Et en second l'antifouling auto-erodable. J'écris peut-être une idiotie, je suis ouvert à la discussion.

Evidemment il y aura toujours des ##### qui voudront tout s'autoriser, tel des adolescents irresponsables-immatures, en prétextant que d'autres font pire que lui et qu'il acceptera de se restreindre le jour où tous les autres seront irréprochables. Ces personnes là ..... ce n'est pas la peine de perdre du temps avec eux, le problème est plutôt d'ordre psychiatrique.

Par analogie (par symbole même), ça me fait penser aux bouées d'amarrage et l'interdiction de se mettre à l'ancre à ces endroits : j'y suis totalement POUR..... mais quand j'apprends qu'elles sont payantes, non-seulement je suis contre mais surtout je comprends que des personnes qui ne réfléchissent pas plus loin que leur nez en viennent à pester contre l'écologie : si "l'écologie c'est l'art de soutirer du pognon en prétextant l'environnement", alors effectivement il y a de quoi vomir cette nouvelle "écologie".

Dans le même acabit il y a les taxes. Quel message abjecte est envoyé à la population, en quelque sorte «si vous payez vous pouvez polluer» lorsqu'il s'agit de particuliers, et si ce sont des taxes aux entreprises eh bien ces dernières rehausseront leurs prix de vente sans sourciller et la vie continuera comme avant.

En conclusion, la "voie" selon moi serait d'inciter et d'aider ceux qui en ont sincèrement envie à aller vers la sobriété (heureuse) : Quoi de plus plaisant pour un plaisancier (tautologie) que de changer ce qui est nécessaire afin qu'il n'utilise son voilier qu'à la voile (tautologie bis) ?

11 fév. 2021

si l'on fait la liste de ce qui pollue le plus sur un voilier , ce n'est pas le moteur mais le voilier par lui m^me et son usage ...ou plutot son non usage ...

et aujourd'hui on ne sait plus ou mettre les vieux bateaux ,la campagne en ait pleine d'epaves de bateaux ...

a mon avis le probleme c'est que toujours l'on crée un usage (le plastique par exemeple) mais l'on ne se pose jamais la question de son devenir " on verra bien" alors que l'on devrait dejà commencé par là avant de mettre sur le marché une "évolution"
on aura le m^me probleme dans 10/20 ans avec les batteries des fameuses voitures électrique dite écologique ..on ne saura plus ou les mettre et ça sera le bordel encore une fois ...

13 fév. 2021

Ok avec .
Et pareil avec caravanes + mobils home. Justement installées à la.campagne.

11 fév. 2021

Jean-Louis,

L'idée d'utiliser les taxes pour l'environnement est pour moi une excellent idée. En fait, c'est la troisième raison d'être des impôts et taxes que d'infléchir les comportements (avec la redistribution des richesses et le financement de l'action publique).

En comparaison, l'alternative que constitue l'interdiction est un outil grossier: il ne permet pas de moduler ou de rendre le changement progressif, sauf à énumérer des exceptions qui sont toujours à revoir et avec autant d'effet d'aubaine.

Taxer permet de reconnaître qu'un comportement polluant ne peut pas être complètement supprimer, ou bien que l'on accepte le coût environnemental au regard du bénéfice économique ou social.

Il permet de limiter/réduire la production polluante aux usages indispensables ou pour lesquels il y a peu d'alternatives, ou bien pour lesquels l'élasticité prix est très faible. C'est en quelque sorte une subvention négative.

Le résultat est que les usages qui peuvent changer le font parce qu'ils trouvent des alternatives économiquement viables qui ne seraient pas compétitives sans la taxe.

Le résultat est aussi que le produit polluant devient plus cher et donc moins souvent acheté.

C'est un instrument beaucoup plus fin que l'interdiction. Je ne crois pas que le message envoyé soit d'un quelconque impact, par comparaison à la TVA sur les produits de première nécessité par exemple (considère une TVA à 20% sur les protections périodiques, taxe injuste et sexiste).

12 fév. 2021

Quid de l'incitation?

12 fév. 2021

Ben c'est bien l'idée. L'incitation c'est la subvention. La taxe, c'est une subvention négative, donc inciter à éviter quelque chose.
A moins que je n'ai pas compris ta question?

12 fév. 2021

Et bien non, justement, une étude sérieuse a montré que la plus grande partie des déchets plastiques provient de grands fleuves de pays non européens pas riches, qui n'ont pas de voirie et de traitement des déchets...

12 fév. 2021

Il suffit de voir des photos de Sanaa (Yemen) d'avant la guerre, toute la campagne environnante de la ville était couverte de sacs plastiques !

11 fév. 2021

Pour moi, une très grande escroquerie écologique est le droit de tirage CO2.
Pour faire simple: Un trop pollueur peut acheter à un faible pollueur ses droits à polluer non utilisés.
Ne serait-il pas plus efficace pour la planète d'interdire au trop pollueur de polluer autant?

Nota: Je ne me considère pas écologiste mais environnementaliste.

11 fév. 2021

@polmar : «Je ne me considère pas écologiste mais environnementaliste» ... +1 !

11 fév. 2021

L'idée du droit de production CO2 est à mon avis très intéressante.

Elle procède de la reconnaissance que produire du CO2 est inévitable dans beaucoup de cas à un moment donné. Mais on veut en réduire la production. Alors où réduire? Qui taxer entre Alice et Bob? Pourquoi interdire à Bob plutôt qu'à Alice?

L'idée est alors de laisser les acteurs faire leur propres arbitrages. Les productions les plus vertueuses verront un bénéfice économique en revendant leur part de droit à polluer, tandis que les productions les plus polluantes se verront affecter d'un surcoût réduisant leur compétitivité et donc leur production.

Le résultat net est un bénéfice pour la société avec un mécanisme qui s'auto régule sans passer par des étapes législatives longues et coûteuses. Le législateur peut toujours intervenir les possibles distortions qui pourraient émerger via des taxes, subventions ou régulations.

Pour moi c'est tout à fait OK. Il faut juste raisonner globalement.

11 fév. 2021

tout celà n'est qu'un jeu d'ecriture .. la taxe sur la production de CO2 ce n'est pas l'industriel pollueur qui va la payer mais le client car cette taxe comme toutes ses autre taxes vont etre repercuté sur le prix de vente du produit ..et donc c'est au final le consommateur qui paie ..inevitablement

11 fév. 2021

oui mais c'est l'idée. Le produit polluant étant plus cher, le consommateur ira chercher le moins cher, qui justement grâce à cela pourra être le plus vertueux.

et puis le consommateur, ce n'est pas forcément toujours le particulier, mais tout acteur de la chaine de valeur. Ca marche à tous les niveaux.

enfin, en bout de chaine, le contribuable particulier paie de toutes façons. Ces droits carbones ne changent rien à l'addition totale, juste à la répartition entre les lignes. Le seul effet cherché est un de susciter des choix différents à tous les niveaux.

12 fév. 2021

C'est la qu'est le problème face à un choix le consommateur va prendre le plus souvent le moins cher, par exemple les tomates espagnols plutôt que françaises mais bien moins vertueuse malgré la taxe carbone. Enfin je ne sais si les tomates tombent sur le coup de la taxe carbone

11 fév. 2021

Moi, j'aime pas l'intégrisme quel qu'il soit. Mais le plastique dans les océans, je le vois, le réchauffement climatique, c'est pas une idée, alors, même si "l'autre" est bien plus pollueur que moi, et dans "l'autre", je mets les industries, les chinois, le père noêl, les multinationales, les chercheurs d'or, les vaches qui pètent etc... eh bien quand même, je prends mon riz en vrac, je ne mange pas de tomates en janvier, je bois l'eau de pluie et je ne prends du fuel que pour passer Panama et Suez (et pour me chauffer aux Feroe)

12 fév. 2021

A mon avis quiquonque aime la nature et s'y confronte de temps en temps constate par lui-même à quel point elle est dégradée, et agit en conséquence sur ses habitudes et ses pratiques en fonction de sa conscience et de ses moyens(financiers, mais aussi humains et temporels).

C'est très bien, et si tout le monde avait cette conscience la planète s'en porterait bien mieux, c'est certain.

Personellement je suis né à la montagne et le changement climatique je le vois depuis un moment, par exemple avec la fonte des glaces qui est trop importante pour paraître réelle.
La pollution plastique est elle aussi ravageuses et incontestable.
À cela s'ajoute la pollution sonore, lumineuse, chimique (se renseigner par exemple sur le chlordécone), et bientôt électromagnétique (j'ai vu récemment que certains satellites d'observation de la terre subissait de plus en plus d'episodes de saturation de leurs capteurs, aveuglement supposé provoqués par la multiplications des ondes...)
j'oublie encore certainement plein d'autres facteurs de pollution.

En évitant tout ideologisme partisant, et tout intégrisme, il faut bien accepter la réalité qui est que la situation environnementale actuelle est dramatique. Qu'on le veuille ou non, qu'on soit écolo ou pas, indépendamment de nos opinions diverses et variées, c'est comme ça.

La science résoudra ces problèmes à terme? Sans doute, mais quand? Et de combien de temps disposons-nous? N'oublions pas que le climat global à une inertie d'une vingtaine d'années, donc quand bien-même on revenais à la bougie dès aujourd'hui, la situation globale continuerais à se dégrader pendant encore 20 ans!

Et c'est là que le bât blesse: la nature ne connait pas les frontières, et même les alpes n'arrêtent pas les nuages toxiques.

Si tout un chacun adoptais les "bons gestes" est-ce que le problème serait réglé? J'en doute fortement...

Quand on voit les sommes mises en jeux par les industries polluantes pour conserver leurs acquis, quand on vois les mesures politiques qui sont mises en place, quant on observe l'omniprésence du marketing créant sans cesse de nouveaux besoins, on ne peut pas sérieusement prétendre que le problème puisse être réglé au niveau individuel.
La situation peut être améliorée par l'effort individuel certes, et c'est déjà très bien, mais la situation est si préoccupante qu'il ne suffis pas simplement d'améliorer les choses.

Le problème est que pour l'instant la question climatique est traitée collectivement en considérant uniquement le CO2 et la production énergétique avec comme postulat que les énergies renouvellables dont écologiques. Cette posture pose de nombreux problèmes:
Le CO2 est un facteur majeur de pollution c'est certain, mais il n'est pas le seul.
Les énergies renouvellables ne dont pas suffisament "propres" pour régler le problème car elles necessitent des materiaux très polluants pour une durée de vie relativement faible.
Le nucléaire est très interessant niveau emissions mais pose les problèmes de ses déchets et de l'épée de damoclès de l'accident nucléaire.
Le plastique n'a pas encore de substitut qui soit biodégradable ou facile à produire.
Le traffic humain et la demographie ne cessent de croitre...

Bref c'est pas jojo..

On nous dit que le progrès résoudra les problèmes, très bien. Mais cela nous fais parier sur l'apparition de nouvelles technologies de rupture, des révolutions technologiques qui sont par nature imprévisibles. Quand on observe comment sont organisés le secteur de la recherche, on peut douter de notre capacité à produire une telle inovation, même si le miracle peut toujours se arriver!

Mais pour l'instant, dans le réel et avec ce que que l'on sait faire aujourd'hui, les réponses collectives de portent que sur une quantification de la pollution en "équivalent CO2" et la marchandisation des emissions.
En se renseignant un peu là-dessus, on comprend que, pour faire simple, un grand groupe très polluant achètera des droits à polluer d'une part, et pourra obtenir des crédits à polluer en plantant des arbres d'autres part. Sauf que lesdits arbres plantés le sont majoritairement en moloculture d'exploitation forestière, ce qui constitue en soit un autre désastre écologique!

Bref, je m'égare et m'éternise, et pour conclure je dirais simplement que oui, il faut evidement remettre en cause nos modes de vie individuels, mais sans oublier que si l'on veut vraiment que les choses changent il faudra nécessairement passer par des choix collectifs.

La nature n'a pas d'étiquette politique et se contrefout de nos opinions.
Je pense que quiconque s'intéresse à la question avec objectivité et en multipliant ses sources ne peut que reconnaitre que la situation est grave et urgente.
Mais chacun est libre d'avoir son opinion personelle, et on peut tout à fait comprendre que certains préfèrent conserver leurs habitudes, même si elles nuisent à toute l'humanité et à la nature.

Je ne suis pas militant, ne suis d'aucun parti et ne me revendique d'aucun courant de pensée ou politique. J'aime mon confort et tous les loisirs que tous mes joujous me permettent.

Malheureusement la nature s'en cogne, et si on ne prends pas collectivement les devants pour que la transition se passe en douceur, alors la transition sera forcée et là ça vas nous faire très, très mal, à tous.

13 fév. 2021

je suis totalement d'accord avec ce constat!
+1

13 fév. 2021

on peut dire celà en effet ..mais on peut aussi etre optimste et écouter ce qui se murmure ou ce qui ce dit et a mon sens là est l'espoir ...

il suffit de lire ici ou ailleurs ,la collectivité dans son plus grand nombre et surtout chez les jeunes a pris largement conscience du probleme ce qui n'était guère le cas il y 20 ou m^me 15 ans ..

Donc à partir de là il n'y a plus d'industriels ou de politique la population gouverne comme toujours le reste suivra la tendance c'est leur interet .
Pour moi le probleme est réglé et en observant bien les grands groupe investissent massivement dans l'ecologie ...Michelin vient de prendre des parts dans la construction des cargos à voile..

12 fév. 2021

"Le plastique n'a pas encore de substitut qui soit biodégradable ou facile à produire"
Bien sûr que si, c'est juste un question de coût... Et de mauvaises habitudes!

12 fév. 2021

Les sacs plastiques à usage unique ont été interdit. Il suffit d'écrire sur la mention "sac réutilisable, ne pas jeter dans la nature" pour s'affranchir de l'interdiction...

12 fév. 2021

Faire de la voile sans impacte, sans effet sur l'environnement c'est impossible...la voile propre cela n'existe pas! l'idée de moins polluer c'est bien...

12 fév. 2021

Oui, le fil a dévié comme c'est normal, vers des considérations générales sur l'écologie, pour, contre, qui? ou?
Le postulat de départ était que la prise de conscience des problèmes d'environnement était, dans une population voileuse, donc qui a priori utilise en priorité une énergie douce, normalement acquise. Donc, sachant que cette prise de conscience existait, quelles améliorations dans nos comportements pouvions nous avoir pour aller encore plus loin dans la préservation de la nature.
Consommer local, utiliser des annexes à voile ou à rame dans les mouillages, diminuer la puissance de nos moteurs, privilégier la voile, même avec peu de vent, récupérer l'eau de pluie, faire durer nos matériels, bannir les emballages plastique, récuperer... d'autres idées?

12 fév. 2021

dejà dans ce domaine : condamné les wc aux pontons , faire la vaiselle dans les bacs a terre fait pour et prendre les douches dans les sanitaires ..ça serait dejà pas mal ..

Diminuer la taille de nos bateaux ,on ne va pas sur la mer pour emmener notre confort terrestre

12 fév. 2021

A terre, certains habitent des studios dans le 5ème, d'autres des longères en Bretagne et certains des châteaux dans la creuse. Tous au même prix. Pour les bateaux, je ne crois pas que la taille soit un critère pertinent de frugalité. On trouve maints exemples dans les deux sens (des gros bateaux frugaux comme des petits méga consommateurs et vice-versa)

12 fév. 2021

@pierre : moi, j'aurais dit l'inverse : On ne va pas à terre pour avoir le confort qu'on a sur nos bateaux.😀

12 fév. 2021

Moi, je laisserais chacun choisir d'aller là où il veut, et avoir accès à ce dont il a envie.

C'est incroyable le nombre de défenseurs du "dernier espace de libertés" près à interdire aux autres ce qu'ils ne font pas, allant même jusqu'à interdire de discuter de sujets qui ne leur plaisent pas !

12 fév. 2021

"on ne va pas sur la mer pour emmener notre confort terrestre"

ben... on y va pour y trouver ce que l'on cherche, non ?
on a le droit d'avoir des raisons différentes ?

Bien sur !tu fais un peu ce que tu veux ,je parlais pour moi ,j'ai une annexe a rame et pas d'electronique ,c'est un choix personnel pour me simplifier la vie ,les autres peuvent bien faire ce qu'ils desirent je suis tres content pour eux ,tu vois pas de sectarisme dans mes propos !

12 fév. 2021

Bonjour,

les plastiques en mer proviennent essentiellement des fleuves, d' accord.

Cependant, déjà dans les années 90, lors de transats en convoyage, il n' y avait pas une journée sans voire au moins une fois un sac poubelle ou autre bouteille en plastique flotter!

A l' époque où des centaines de bateaux neufs partaient tous les ans en convoyage vers les Antilles pour défiscalisation, j' avais constaté qu' il y avait un nombre non négligeable de convoyeurs qui arrivaient SANS AVOIR LA MOINDRE POUBELLE A DEBARQUER!

On était relativement peu de convoyeurs à remplir les containers en arrivant.
Il n' y en avait certes pas assez, mais il ne me serait jamais arrivé de songer à balancer par dessus bord quelque chose de non biodégradable, même si çà finissait par prendre de la place au bout de 20 j de mer.

J' espère que l' évolution des "transateux" a suivi celle du VG, où les "Lamazou" se permettaient de balancer par dessus bord... des voiles et même des pilotes auto neufs!!!!!!!!!!!!!!!!
Apparemment, çà ne se fait plus et les coureurs ramènent même des poubelles (c' est pas pour çà que j' irais jusqu'à dire qu' ils sont vertueux de la nature, mais c' est déjà çà!).

Gorlann

12 fév. 2021

dans le m^me registre , je n'ai jamais vu de local ou d'installation poubelle sur les chalutiers ou autre ..sauf sur les scientifiques .

12 fév. 2021

Dans le même registre, il y a beaucoup de grandes villes dans le monde qui n'ont pas de service de collecte des poubelles...
Alors dans les petites villes et villages...

12 fév. 2021

Mais il y a une prise de conscience, même si ça prends du temps. Quand j'étais gamin à bord, dans les années 70, l'écologie n’existait pas. On ne savait pas. Bon, en même temps, quand on voyait une voile à l'horizon, on savait qui c'était. Mais on a bouffé des tortues, fait des omelettes avec leurs oeufs, balancé les poubelles par dessus bord et tiré les chèvres au fusil au Galapagos.
Et heureusement, peu à peu, on comprends. Nous sommes de plus en plus à naviguer et le respect de notre environnement est à mettre en parallèle avec le respect des populations que l'on visite. Notre emprunte doit être la moins profonde possible. Notre respect doit être une règle. Et se poser des questions sur "est ce que je ne pourrais pas avoir une annexe à rame ou à voile plutôt qu'un 8 ou 10 cv" ou "est ce que je ne pourrais pas mettre un récupérateur d'eau de pluie plutôt qu'acheter des pack de bouteilles en plastique" ne me parait pas si futile.

12 fév. 2021

Ed,

je crois que ce que tu décrits là est un "état d' esprit".

Certaines personnes essayent au quotidien d' avoir le moins d' impact possible sur la nature, alors que d' autres préfèrent leur petit confort, et tant pi pour ce qui en découle.

Tout le monde n' est malheureusement pas près à réduire son confort, et çà se voit très bien sur Hisséo, quand par exemple on lit que quand on achète un bateau avec un moteur de 15 ans et une électronique de 3ans, il faut d'"office" remplacer tout çà par un moteur neuf et du matos dernier cri.

Je ne veux plus naviguer en Bretagne en été, parce qu' il n' y a plus moyen d' être au mouillage une journée sans entendre en permanence des moteurs d' annexe démarrés pour faire 50m par calme plat!
Et ce raz-le-bol en est arrivé à me faire haïr les moteurs d' annexes, alors que c' est pourtant bien utile quand on veut débarquer par mauvais temps.
Cà fait 2 ans que j' ai remplacé mon annexe et son moteur par un kayak gonflable, et, bien que je ne fasse quasiment que des mouillages, je ne suis pas près de revenir en arrière.

Gorlann

12 fév. 2021

Il ne faut pas penser que l'on se "prive" et que l'on vit dans l'inconfort parce que l'on fait attention à ne pas gaspiller, polluer et acheter à tout va des trucs inutiles !

Au contraire, on fait des économies, on économise aussi les pannes avec du matériel simple et de bonne qualité, on ne bouffe plus de m... sans goût et bourrés de chimie.

12 fév. 2021

Salut les écolos et les environnementalistes,

Je voudrais pointer que la plaisance à la voile est plutôt intrinsèquement une activité qui a un solde environnemental positif pendant le temps d'usage du bateau. En effet si vous ne naviguiez pas que feriez-vous pendant ce temps ? vous consommeriez, des déplacements, des fringues, de la bande passante, de l'énergie sous forme diverse et variée, etc.
Quand je pars naviguer, je vide le frigo et je coupe le général chez moi : eau=0, électricité=0. A bord je pêche, je mange des moules, des crabes, des oursins, etc. quand je vais à terre je glane et je grappille, etc. bref pendant le temps où je navigue je réduis fortement mon empreinte écologique. Parfois comme avant-hier je récupère sur la plage des déchets que la mer ramène, un masque de plongée presque neuf et un sac à voile !

Autre chose : je remplace cette année l'annexe par un kayak rigide double, en plus du coup bientôt je serais aussi musclé que Véran !

12 fév. 2021

lorsque je ne navigue ,la plus part du temps je jardine ... pour faire du circuit court et du local environ 50m mdr

12 fév. 2021

pas faux....

12 fév. 2021

Holà
Devoir choisir entre une annexe à rames ou à moteur est un non-sens si on voyage en dehors des sentiers battus à mon avis.
Les deux sont très bien.
Je vais fabriquer une annexe au printemps,en cp/carbone,indestructible et incoulable avec des réserves de flottabilité,ayant vendu la grosse semi rigide qui m'encombrait bien trop.
Je fabriquerai aussi de beaux avirons et cette annexe fonctionnera aussi à la voile avec une dérive pivotante et un mat de planche.
Sur le précédent canote j'avais ce système et c'était un régal de ramer avec,mais elle était trop lourde,le cp était trop épais.
Pour 3m de long je vais essayer de ne pas dépasser 25/30 kilos ce serait bien...?
Au cours de mes voyages j'ai eu très peu à me servir d'un moteur d'annexe mais les fois où c'était nécessaire c'était important d'avoir cette sécurité.

12 fév. 202112 fév. 2021

Ed850 ,Gorlan ,arzak et missingdata, merçi je me sens moins seul

13 fév. 2021

Pour moi, un des frein pour l’environnementalement correct est que s'il nécessite une diminution du "confort" et impose des contraintes pour le mettre en oeuvre, cela ne peut fonctionner sur le long terme pour les peu convaincus par l'affaire.
Exemple:
La marche à pieds, le vélo, ... c'est peut-être sympa; mais pas quand il pleut, quand il fait froid, qu'on a des charges à déplacer, qu'on est pressé, ... :-(

Je viens de regarder des épisodes de "Nomade des mers" sur Arte.
Mon impression est très mitigé.
Ils sont sympas ces jeunes, mais ils me semblent vouloir réinventer l'eau tiède.
Je doute que la majorité de la population mondiale soit prête à supporter autant de contraintes pour un résultat si faible. Même si le responsable précise bien que ce ne peut être que des solutions individuelles.
Et cela me fait mal de voir l'état du catamaran qui est de plus en plus défiguré.

13 fév. 2021

confort ,confort , moi je dirai plutot grosse fainéantise... quand je voie mon voisin prendre sa voiture pour emmener sa poubelle au bas de la route alors qu'il est retraité !! ou ces dames qui rentreraient bien leur voiture dans la cours de l'école pour prendre leur enfants alors qu'il y a un parking vide à 100m...

13 fév. 2021

Entièrement d'accord avec Calypso, la paresse crasse est le premier frein, et à la fois une des causes de l'obésité.

Quand à "avoir froid" en vélo ou à pied...
;-)
C'est quelqu'un qui ne fait pas de vélo qui dit cela.
Je réside dans l'est de la France, où il pleut très souvent et où il fait "frais" d'octobre à début avril.
(-14° il y a deux jours)

Effectivement "il fait froid" si on sors de sa voiture pour faire quelques pas jusqu'a un magasin.

Mais ayant été au boulot pendant 15 ans en vélo été comme hiver (10km aller) je peux de dire que ce n'est pas le froid qui dérange, mais plutôt la chaleur et la gestion de la transpiration !
(bon, je ne roulait pas en "père tranquille")
L'autre avantage du vélo c'est que les déplacements urbains sont plus rapides qu'en voiture.

Désormais je ne suis plus dans la même ville, mais y retourne régulièrement et me garant loin du centre par économie, je marche à chaque fois plusieurs heures pour faire le tour dont j'ai besoin et là non plus, il n'est pas question de "froid" bien au contraire.

Ce qui est vrai par contre, c'est que les dames apprécient aussi peu la pluie que le vent pour leur coiffure, et en ville on voit immédiatement que lorsqu'il pleut il y a moins de cyclistes femmes sur les pistes cyclables et plus de voitures dans les bouchons.

13 fév. 2021

Et on voit exactement la même chose avec les annexes dans les ports, il faut le petit hb pour ne pas avoir des ampoules aux mains,
C'est dingue

13 fév. 2021

Quel sexisme! mais ce n'est pas écrit avec méchanceté!

Une question, est-ce que l'écologiste ne pourrait pas être assexué?
Comme le marin: En mer, il n'y a pas d'hommes, il n'y a pas de femmes; il n'y a que des marins (d'autant plus vrai sous le ciré)

13 fév. 2021

Désolé Polmar mais à l'école dont je pense je ne vois que des dames aller chercher les enfants, alors pour ne pas être sexiste je dois employé quel terme

13 fév. 2021

LES PARENTS
dans le école de mon gamin c'est pareil.

13 fév. 2021

Désolé Polmar, dans les clubs hippique je vois 90% de femmes, mais je dois là aussi être sexiste.
;-)

13 fév. 2021

l'autre jours au club hippique que fréquente ma femme j'étais entouré de 12 femmes , je commençais à etre inquiet !!!

14 fév. 2021

Inquiet ou bienheureux ?
Le coq dans sa basse-cour !
;-)

14 fév. 2021

Jusqu'à 12 Calypso peut assurer,c'est au delà que c'est difficile...un sacré étalon, il nous avait caché ce talent !

14 fév. 2021

Ouais, il assure le Calypso, il doit avoir des recettes secrètes de magiciennes du fond d'un bois sacré !
;-)

14 fév. 2021

ah vous etes bon les gars ...non une a la fois et encore pas tous les jours 😊

14 fév. 2021

Qui travaille à temps partiel pour s'occuper des enfants ?

13 fév. 2021

Ce n'est pas du sexiste mais de l'observation. Il ne faut pas tout voir du petit bout de la lorgnette "bien pensant" !

Nous sommes des plaisanciers sur Hisse et Oh, pas des marins à part quelques uns qui ont les deux casquettes ;-)

13 fév. 2021

Je pense que la notion de confort est un peu fourre-tout: c'est déjà très subjectif et c'est en plus avant tout une question de représentation personnelle.

Par exemple je trouvais ma vieille 106 beaucoup plus confortable que les voitures récentes où je suis monté. Pourtant il n'y avais pas de clim', pas de direction assistée, pas d'ABS, pas d'ordinateur de bord, alors que ces options sont présentés et percues comme élément de confort.

Le gros problème de la question du confort est à mon avis son instrumentalisation marketing: on recherche tous son confort, c'est instinctif, et malheureusement quant un publicitaire nous dit qu'un frigo connecté nous apportera un grand confort, on sera tenté par notre penchant inné vers le confort.

Pourtant beaucoup de gadget vendus sous prétexte de confort nous apportent un tas de contrainte qui on pour effet final de réduire notre confort objectif!

Combien de fois j'ai désiré tel ou tel nouveau gadget pendant des mois, fantasmant que ça "changerait" ma vie. Au final en étant un minimum honnête avec moi-même, aucun de ces objets ne m'ont apporté le quart de tout ce que j'avais pu fantasmer à leur égard. C'est ça le piège.

Pour finir pour le transport, à la rame, à pied ou à vélo, c'est surtout une question de façon de vivre son déplacement.

En ce moment je suis mouillé loin de la terre donc j'ai le HB, mais je rêve de retrouver mes rames, car je trouve que c'est beaucoup, beaucoup plus confortable à tout point de vue que le moteur, sauf bien sûr quand ça tabasse dehors, mais dans ce cas même au moteur on ne passe pas un bon moment..

Quand je vais bosser à pied j'en profite pour avoir du temps avec mes pensées, je fais marcher mon corps, je m'offre un sas de décompression entre chez-moi et le taf', même s'il fait mauvais je trouve ça agréable.
Par contre quand je prend la voiture je suis dans les bruits, les klaxon et la galère pour trouver une place, je doit être vigilent et concentré.
Quand je prends les transports en communs je dois courir, prendre mon ticket, supporter la foule et les milliers de paneaux publicitaires, et je finis comme tout le monde scotché à mon téléphone.
Non, décidément je trouve plus confortable de me déplacer calmement à pieds en écoutant les oiseaux, même sous la neige!

L'argument principal contre la décroissance est la perte de confort.
C'est vrais que ça peut inquiéter.
Pour ma part, je constate que plus mon mode de vie est "décroissant", plus mon confort de vie augmente, ainsi que mon moral...
Je reprends petit à petit la main sur mon temps, je me réapproprie mes pensées, je redécouvre les joies de la contemplation, du calme et de l'oisiveté. Je me libère de l'emprise de l'état de besoin perpétuel dans lequel on m'a placé dès la naissance, bref je me libère tout simplement, et c'est bon!
Pourtant je suis pas un fondamentaliste et je ne mène pas un combat personnel pour "décroître", c'est juste que j'ai fini par réaliser que moins j'ai, mieux je me porte, et j'ai pas besoin d'aller plus loin :)
Le côté idéologique c'est plus la cerise sur le gâteau, et c'est gratifiant quant on se dit que notre impact environnemental diminue, mais ce n'est pas ma motivation première, c'est avant tout egoistement, pour rechercher plus de confort de vie, et non plus simplement du confort matériel :)

13 fév. 2021

totalement en accord +1000

13 fév. 2021

Moi aussi, +1 ourob

13 fév. 2021

c'est une bonne philosophie d'une vie heureuse et les yeux grands ouverts ...ne pas se laisser mené ...
c'est pour ça que je ne veux pas d'AIS mdr ...

13 fév. 2021

Quand on est rentrés en Europe, nos enfants ne connaissaient pas le froid. Le premier hiver, sur le bateau, nous chauffions et avions 26° (comme chez nous, quoi). Quand nous étions invités dans des maisons, chauffées normalement à 18/20° nos filles rentraient en disant "nous, jamais nous n'habiterons dans des maisons, il fait trop froid là dedans". Pour elles, le confort, c'était le bateau, pas la maison. Maintenant, elles habitent en Guyane et en Nouvelle Calédonie.

14 fév. 2021

+1 Ourob !
Un beau texte philosophique
;-)

17 fév. 2021

100% d'accord avec toi
je vis mieux depuis que je me déplace à vélo, mais pour ça il y a un impératif, c'est de se dégager du fait de se sentir pressé par le temps, et c'est un gros morceaux !

13 fév. 2021

Une astuce toute simple pour éviter trop de déchets alimentaires; peser des "doses" individuelles avant cuisson, pour les pâtes, riz, semoule, lentilles etc.
En plus cela peut servir pour ceux qui veulent restreindre leur embonpoint.

Une solution pour le bateau est de faire une "jauge" sur un verre plastique incassable, en testant avec des scotchs pour les différents aliments, puis lorsque la "jauge" est bien évaluée un coup de scie et un marquage au feutre indélébile par aliment et on a une mesure exacte d'aliment à cuire par personne / par aliment.
Un bémol, avec cette "jauge" il ne faut pas changer de pâtes puisque la jauge n'est plus faite "au poids" mais "au volume".

13 fév. 2021

Plus flemmard: les verres gradués ou bols doseurs existent déjà. :-)
Mais souvent en plastique :-(

13 fév. 2021

Le plastique peut être fantastique, sur un bateau ça ne casse pas lorsque ça tombe.

Un verre en alu est lui aussi incassable mais il est plus difficile d'y lire le niveau des matière ;-)

13 fév. 2021

Oui, mais bon, un petit St Estephe, c'est quand même meilleur dans un verre en verre.

13 fév. 2021

Plutôt que d'acheter en magasin des vinaigrettes et huiles sans goût, nous les préparons à l'avance à la maison avec de la bonne huile d'olive et les épices du jardin.
Idem pour la vinaigrette maison.
Idem pour l'huile piquante.
Le tout est mis dans des petites bouteilles ad hoc de récupération (nous naviguons sur des petits bateaux).

Pour stocker des épices, nous les mettons dans des toutes petites boites aluminium (donc incassables) de récupération, issues de poivres exotiques de qualité.

Pour stocker un peu plus, des boites de récup' métalliques de thé, légères et solides.

13 fév. 2021

Bonsoir,
D'accord avec toi ,ces vinaigrettes sont loin d'avoir le bon goût d'une vraie vinaigrette maison.
Huile de première pression à froid et bio,quel régal !
Comme tous les plats préparés d'ailleurs...
Faire une vraie soupe ou cuire quelques légumes avec ou sans viande ne prend pas tant de temps aussi...si on est habitué on le fait sans y penser...
Plus d'emballages,plus d'additifs,plus de sucre que l'on met partout maintenant pour renforcer la dépendance des consommateurs,on ne s'en porte que mieux...

14 fév. 2021

de toutes façons comme disait confucius ,plus on est de fous moins il y a de riz et plus d'emballages .
on peut disserter sur le sujet ,tout le monde se voile la face ,mais il va bien falloir ouvrir les yeux un jour ou l'autre .
en australie pour décimer les lapins ils ont crée la myxomatose mais ça ne les à pas tués ,c'est la surpopulation et le manque de nourriture qui en sont venus à bout .
donc on peut tout réduire même la taille de nos voiliers,notre consommation le jour ou il n'y en aura plus ce sera fini ..
alain

14 fév. 2021

Ca me fait penser aux revues de voiles qui font régulièrement (une fois tous les deux ans en général) des articles vantant les plats préparés, juste à réchauffer...
Tout ces trucs sont dans des barquettes plastique en plus !

Je crois que j'abrègerais ma croisière au bout de deux jours si je ne devais bouffer que ça !

On est pas tous coureurs au large !

Heureusement ils compensent parfois en invitant des "chefs" préparer de bons petits plats à bord.

14 fév. 2021

Le recyclage

14 fév. 202114 fév. 2021

Moins de matos = moins de pannes ,moins de depenses et plus de temps a profiter de sa liberté ,depuis 23 ans que j'ai mon bateau je ne fais que supprimer des choses pour mon plus grand bonheur,je finirai avec un kayak et une pagaie lol !
Ah j'oubliai ,le plus grand succes pour l'ecologie c'est le sodastream

15 fév. 2021

Oui. D'une part, chacun mène sa vie comme il l'entend. La liberté résidant dans le fait de ne pas imposer sa vision aux autres.

Je trouve au contraire que les aides à la navigation me dégagent énormément de temps pendant la navigation.
On peut prendre l'exemple du pilote automatique ou régulateur d'allure (j'ai les 2 et je ne suis pas prêt à m'en passer), ou encore l'exemple du démarreur électrique, ou du GPS, ou de l'AIS, ou du radar. Chacun de ces instruments dégage du temps libre très très très souvent, et pour l'instant aucun n'est jamais tombé en panne.

Il en va de même pour les winchs, autres aides dont on peut aisément se passer, qui m'évitent beaucoup d'efforts inutiles (et cela va dans le sens de la sécurité), et dégagent beaucoup plus de temps qu'il ne m'en prennent à les nettoyer.

Il en va de même de mes enrouleurs, ou de l'emmagasineur, qui me font gagner du temps à mettre en oeuvre les voiles, mais augmentent sacrément ma sécurité en m'évitant d'aller à l'avant.

Alors reste l'annexe, et son moteur. J'ai donné mon vieux 2 temps et acheté un moteur électrique, afin qu'il soit aisément mis en route : je n'ai pas envie de finir tout seul sur un kayak...

15 fév. 2021

Je ne sais pas si c'est de l'humour!
Le sodastream est pour avoir de l'eau gazeuse!
Indispensable les bulles ? Hors du champagne et du cidre bien sûr ;-)

Quel prix la cartouche de gaz ? Pour combien de litres?

15 fév. 2021

@Polmar; pour les amateurs d'eau gazeuse, cela évite d'acheter des bouteilles plastiques (et de les porter) qui seront ensuite jetées dans la poubelle a recycler.

Je préfère bien sur, quant à moi, le cidre et le champagne ;-)

15 fév. 2021

Vous voyez du jour au lendemain le monde change radicalement.
Fini la pollution du aux voitures, terminé les embouteillages, fini les routes, on se prépare à une énorme révolution.
En 2024 apparaîtra le taxi volant façon drone. Et bien évidemment après la voiture de Mr ou Mme tout le monde.
Vous vous rendez compte de l'impact, ce n'est pas une évolution mais une révolution majeure

16 fév. 2021

"les taxis volants façon drone" c'est dans les "cartons" depuis les années 60' il y en avait plein les livres de SF, les dessins animés et les films.

Ca fait moderne mais au niveau écologie c'est la catastrophe puisqu'il faut l'énergie de sustentation + l'énergie du déplacement.
C'est juste pour aller plus vite encore et faire "moderne"

15 fév. 202115 fév. 2021

Avec les taxis volants, il va falloir sortir casqué! :-(

Pour mémoire, les hélico ne peuvent survoler Paris qu'au dessus de la Seine.
Moins de risque pour les rampants!

15 fév. 2021

a mon avis l'été plus ecolo n est pas le taxi mais le tapis volant

16 fév. 2021

Je vois dans ma ville natale beaucoup de livraisons en vélo électrique avec de grosses remorques afin de livrer à toute heure en zone piétonne, y compris des remarques spéciales palettes !

C'est écologique, silencieux, peu couteux et cela évite tout risque d''obésité au conducteur, que du positif !
(A part l'encombrement de l'engin sur les pistes cyclables)

Qui va concevoir un "pédalo électrique" pour les livraisons dans les ports et zones portuaires ?
;-)

16 fév. 2021

En plus, avec le vélo, il y une démonstration directe de l'impact d'une volonté politique pour le développer. On se balade pas mal en vélo (surtout depuis 1 an qu'on est bloqués en France) et selon les villes, il y a des pistes cyclables partout et des centaines/milliers de vélos et d'autres villes, sans piste cyclables et pas un vélo. Par contre sur le bateau, on a hésité. Mais étant le plus souvent au mouillage, la difficulté à descendre les vélos nous a refroidi. On marche donc a pieds et on prends les bus.

16 fév. 2021

Il suffisait de demander.
Certains l'ont fait.
Pas plus cher qu'un gros jetski.
www.neocean.com[...]erboat/

16 fév. 2021

Super dangereux,non ? on ne les entendra plus arriver quand on nagera...

17 fév. 2021

Ne t'inquiètes pas, tu les entendras !

Un gars fait du surf électrique sur notre lac, on lui a demandé d'aller avec ses stagiaires sur une partie du lac éloignée...
Pour aller vite, ces moteurs tournent très vite, rien à voir avec les moteurs HB électriques.

Cela fait un bruit strident assez désagréable lorsque c'est à moins de 100 mètres.

16 fév. 2021

Faire des dizaines de voies dite "vélo" selon le principe de chaucidou, c'est pour moi se faire de la popularité bobo pour le prix d'un pot de peinture.
cyclamaine.fr[...]clable/


16 fév. 2021

@Polmar, oui, créer un truc que personne ne comprends est absolument débile et dangereux pour les usagers.

A Strasbourg il y a des rues mixtes c'est à dire sens unique auto et contraire vélo que déja certains automobilistes ne comprennent pas, alors que le marquage sur la chaussée est très visible !

La meilleure "voie" est de vraies pistes cyclables autonomes, donc protégées des voitures, bien plus "roulantes" qui permettent de faire des trajets en vélo plus vite qu'en voiture (même s'il y a aussi des feux rouges) en ville et donc entraine beaucoup de monde à les emprunter.

Depuis que je suis à la campagne (aucune piste cyclable chez moi) je fais très peu de vélo, car les conducteurs "rasent" les vélos et je n'aime pas cela du tout, d'autant qu'il y a de belles montées ou les cyclistes "normaux" ne vont vraiment, mais vraiment pas vite ;-)

Déjà en moto, si on a le malheur de respecter les limites de vitesses légales on a droit à des "queues de poissons" tous les jours...

16 fév. 2021

Bonsoir
Deux trucs pour éviter de se faire écharper par les voitures en vélo...
Déjà un petit rétroviseur de guidon pour les voir arriver.
Ensuite un espèce de bras en plastique souple de couleur vive sur l'arrière,les automobilistes croient que c'est rigide et ne vous collent plus de peur de rayer leur carrosserie.
Sinon le vélo électrique n'a jamais fait maigrir quiconque;l'autre jour je voyais un dimanche le nombre de citadins pas sportifs pour un sou et bien enveloppés qui pullulaient sur les chemins de montagne ...une invasion !
Très rarement on voyait un VTT "normal"...
Par contre un ami a un VTT électrique mais lui c'est pour faire de la descente sportive,un peu dangereux comme sport...mais quand il n'a plus d'énergie le vélo est quand même bien lourd...
Que va-t-on faire de ces millions de batteries au rebus...?
On ne sait pas encore bien les recycler apparemment ?
C'est une bonne technologie mais trop c'est trop à mon goût.

16 fév. 2021

Non, moi, j'apprécie bien le vélo électrique. Ceux que nous avons sont vieux et ont une quinzaine de km d'autonomie en électrique. Mais quand on va se balader sur quelques jours, on fait dans les 70/80 km dans la journée et on est bien content de se mettre un peu d'aide dans les côtes ou dans le vent contraire. Par contre, pour le fun, je me fais quelquefois des cols des Alpes et là, je prends le pas électrique.
Et je préfère le développement des vélos, même électriques, que les gros 4x4, quads ou autres motos TT.

16 fév. 2021

Bien sûr mais c'est le fait d'en baver un peu dans les cotes(et les côtes !)et contre le vent qui rajoute des années de vie.
Par contre 15km d'autonomie sur 70/80km ça fait se trainer un poids mort le reste du temps,non ?
Et puis si c'est dur on passe sur le petit braquet y'a pas de honte à mouliner...
Pendant des années j'ai circulé en vélo, évidemment non électrique à l'époque,et j'avais une patate...
Bon quand je repartais d'une soirée arrosée tout le monde rigolait mais on dessoûle assez rapidement si on ne tente pas le diable...et on dort comme un bébé après...
On oublie les quads et autres on est d'accord.

16 fév. 2021

Bonsoir,

je débarque sans problème mon mini-vélo pliant dans mon kayak gonflable.
Par contre, je réagis sur ce que dit James.
L' été dernier, j' ai pas mal roulé avec mon vélo au Portugal, et, malgré le bras "écarteur" réfléchissant+ le rétro au guidon, 95 % des automobilistes me rasaient à moins de 30 cm!
La-bas, le rétroviseur est plus important que les pédales, et, le gros problème, c' est qu' il faut avoir EN MÊME TEMPS, un oeil dans le rétro en permanence pour pouvoir s' écarter dans le bas-côté et simultanément un oeil à regarder loin devant, car apparemment, c' est "priorité aux voitures qui doublent et au vélo de rouler dans le bas-côté" pour éviter le choc frontal (arrivé 2 fois en 3km du côté d' Aveiro!)

Par contre, quand on arrive en Espagne (Galice), on est "choqué", mais à l' inverse, tellement on est surpris que 99 % des automobilistes respectent les vélos à un point inimaginable pour un Français, à tel point qu' il m' est arrivé plusieurs fois de m' arrêter parce que des voitures pouvaient rester derrière, en côte à 10/15 km/h, à bonne distance, de peur de me gêner, alors que dans n' importe quel autre pays, elles auraient doublé depuis longtemps.

Bref, au Portugal, faire du vélo est vraiment hyper-dangereux, et je songeais même à rallongé mon "écarteur d' eau moins 50 cm, et de le terminer par une pointe métallique bien agressive, alors que c' est un vrai bonheur de circuler à bicyclette en Galice.

Gorlann

16 fév. 202116 fév. 2021

En Espagne ce que j'avais aimé (je ne sais pas si ça existe encore ?),c'est que devant les passages piétons il y avait une ligne blanche avant et c'était la limite de l'arrêt.
Gorlann tu m'inquiètes pour le Portugal,moi qui voulais y poser le canote dans quelques années, ça plus l'eau froide ça me fait reculer...

16 fév. 2021

A Saint Malo, sur un vélo normal, se faire doubler en côte par un anciens sur un vélo, c'est pas glorieux.
Heureusement que le sifflement du moteur signale qu'il y a dopage! 😌

16 fév. 2021

Ce qui est pire, c'est de te faire doubler dans un col alpin, par une femme de 10 ans plus âgée, sur un vélo normal, comme le tien, et qui te dit en passant, alors que t'es en VO2max, incapable de prononcer une parole : "allez, courage, plus que 2 km".

16 fév. 2021

Je me suis retrouvé dans une situation un peu similaire avec des potes ou on devait faire un rappel de 40m dans le vide pour accéder à une rivière et une nana est passée devant moi en me disant faut pas vous inquiéter c'est facile...
J'étais un peu crispé ça devait se voir !

16 fév. 2021

Là, à ce sujet, j' ai une anecdote à raconter:
Pendant ma "croisière de déconfinement" au mois de Mai, je suis allé à Belle-Île.

Au mouillage à Goulphar, j' ai débarqué mon vélo pour une "grande" balade, soit un bon tour dans le sens anti-horaire, mais en allant exploré les moindres reliefs de la côte.
J' avais dû faire "à l' estime" une petite trentaine de km, dont quelques "jolies côtes", quand je me suis retrouvé sur la route côtière, cap au NW vers... Le Palais.
Je commençais à être bien fatigué, et, connaissant la côte à la sortie du Palais en dirrection de Bangor, j' essayais en vain de couper mais me retrouvais tout le temps dans des cul de sacs (je n' avais évidemment pas de carte!) et approchais "dangereusement" du Palais, quand, dans une descente, je vis une dame, visiblement d' un âge avancé qui grimpait la côte en sens inverse sur un vieux VTT.

En lui faisant coucou, je lui demandait si il y avait moyen de couper avant Le Palais pour aller vers Bangor et Goulphar.

Elle s' arrêta (en pleine côte pour elle) et me dit: suivez-moi, je vous emmène!

Je fis donc demi-tour et, j' ai rarement autan souffert pour suivre quelqu' un en vélo!
Elle roulait, avec aisance, au moins cinq bons km/h de plus que ma vitesse moyenne.

En arrivant au stop à Bangor, elle me demanda si... "je suivait bien"!

J' étais raide mort et en sueur comme pas possible, et lui répondis:
ben dites-donc, vous avez un sacré coup de pédale!

Elle se marra quelques secondes... avant de me dire qu' elle était "ex-championne de France de marathon", et avait fait de la muscu et du vélo d' appartement pendant tout le confinement pour "s' entretenir".

j' ai 59 ans, et à vue de pif, je lui en donnais facilement 15 de plus!!!

Gorlann

17 fév. 2021

Ha ha ha !
A Ouessant, on avait loué de vieux vélos (2x -chers que les vélos électriques) et on se faisait doubler par toutes les mamies (en électrique).

En fait il suffit d'oublier, et on s'habitue...
Bref, être cool, quoi ;-)

17 fév. 2021

Oui, enfin, mon honneur aurait été sauf, mais maheureusement pour moi, elle était bel et bien sur un vieux VTT sans assistance électrique!

mais bon, j' étais surpris, pas vexé.

Gorlann

17 fév. 2021

et bien vous voyez : lorsque je rattrape une femme en velo et bien je ralenti je ne la depasse pas en lui disant :il ne reste que 2km et bien aucune femme n'aura cette "délicatesse" mdr

17 fév. 2021

D'accord avec toi, mais on est des dinosaures, non?

17 fév. 2021

salut à tous
personnellement je n'ai plus de moteur d'annexe, je consomme un peu de GO mais infiniment moins que si je partais en WE ou en vacances en voiture ou en avion, ... tout ceci est assez écolo
MAIS le point sur lequel j'ai vraiment l'impression de déconner, c'est sur toutes les poussières de ponçage : gel coat poncé au 1000 pour redonner de l'éclat, antifouling, enduit époxy, stratifié que l'on meule quand on fait une réparation ....
qu'en pensez vous ?
quelles mesures pour limiter l'impact ?

17 fév. 2021

Bonjour les hisseetohistes,
je vous prie de m'excuser si vous me trouvez hors sujet dans ce fil mais je voudrais vous dire que je ne suis pas ravi du partenariat de Sodebo avec la course du Vendée Globe.
Sodebo malgré des avancées positives n'est pas suffisamment à la hauteur à mon avis dans l'amélioration du bien-être animal dans les élevages des poulets qu'elle commercialise, des témoignages sur youtube le disent crûment !
Voir la marque Sodebo sur toutes les voiles des bateaux concurrents du Vendée Globe me choque, les valeurs de Sodebo ne me semblent pas actuellement compatibles avec les valeurs de cette magnifique course.
Ne faudrait-il pas alerter les organisateurs pour le partenariat de la prochaine course ?

17 fév. 2021

En plus il faut vouloir manger de leurs trucs !!!
Il faudrait surtout alerter Sodébo !

Les organisateurs n'ont peut être pas le choix, il leur faut des sponsors sinon tout s'arrête, c'est la loi du capitalisme sportif.

17 fév. 2021

Hello,
Je pensais ce matin aux gens qui aiment les bulles dans l'eau...
Il existe un moyen naturel ce sont les graines de kéfir.
Ma copine m'a fait découvrir c'est vraiment top.
Il suffit de se faire donner quelques graines (elles se développent sans fin on en a toujours bien trop au bout d'un moment),une ou deux figues et des fruits que l'on aime,un peu de sucre et en 24/48h on a une boisson naturelle fermentée gazeuse.
En plus très bon pour la flore intestinale...

17 fév. 2021

Etonnant, je n'avais jamais entendu parler des graines de kéfir.
Que veut tu dire par "elles se développent sans fin on en a toujours bien trop au bout d'un moment" ?

Le sucre est il indispensable ?
Pas bon le sucre pour les plaisanciers, qui sont, comme tu le sais, pas tous jeunes !
;-)

En tout cas ça c'est l'exemple d'une boisson fait maison, peu couteuse et peu énergivore !

17 fév. 202117 fév. 2021

Pour le sucre je prends toujours du sucre intégral bio,il a tous les minéraux bons pour le corps.
Avec le café c'est uniquement mon usage.
On peut en mettre très peu.
Le reste sirop d'agave ou miel.
Il y a du sucre partout dans presque tous les produits transformés maintenant , ça rend les gens accros, les industriels l'ont bien compris.
De plus le sucre blanc est un vrai poison,il n'y a plus de sels minéraux dedans,et comme ils sont indispensables pour son assimilation le corps se déminéralise de longue en puisant dans ses propres réserves.
J'ai arrêté totalement les gâteaux et sucreries depuis un an,seulement chez les amis quand je suis invité et je vois la différence;peu à peu je suis moins dépendant.
Je ne mets plus de sucre dans le thé non plus.
J'ai cette année 60 ans et quand je vois l'état de certains au même âge ça me fait peur...
À la montagne tous mes collègues qui font gaffe sont en super forme, les autres c'est diabète,arthrose,du bide,etc...
Je fais quelques excès of course mais très peu et cet équilibre me va bien,je ne suis pas rigide et insatisfait par un régime ultra strict.
Bon je suis très actif et je fais pas mal de sport,bien que pas assez à mon goût mais il faut finir ce bateau!
Sinon les graines de kéfir se multiplient naturellement,à chaque fois que tu fais une boisson il y en a un peu plus

17 fév. 2021

C'est sur que les produits transformés sont tous à éviter, à part le vin, le pastis, le rhum et j'en passe ;-)

17 fév. 2021

plus exactement, ce sont les produits "ultra-transformés" qu'il faut éviter. Les bonnes choses que tu cites n'en font pas partie. ;-)

17 fév. 2021

Le sucre intégral bio a un autre avantage, il a très bon goût et "sucre" bien donc on peut en mettre moins, pratique en bateau d'avoir besoin de moins de quantités à stocker.

17 fév. 2021

+1000 James!
Gorlann

17 fév. 202117 fév. 2021

Je ne crois pas qu’il faille considérer le sucre pour les apports en sels minéraux.

17 fév. 2021

Effectivement mais tu te déminéralises si tu abuses de sucre blanc et fais baisser tes défenses immunitaires.
Aux states dans certaines cliniques pour cancéreux le sucre blanc est interdit...
Et si je dis pas de connerie c'est le sucre qui permet de voir aussi les cellules cancéreuses, il va direct dessus...
Un toubib pourra expliquer mieux...

17 fév. 2021

Le sucre est à bannir c'est certain. Il y a plein de raisons pour ça, en particulier pour son effet sur les cellules du foie. Gustativement, le sucre blanc, trop pur, n'a aucun intérêt.

mais "tu te déminéralises si tu abuses de sucre blanc" n'est pas vrai, et rajouter "[si tu] fais baisser tes défenses immunitaires" ne me semble pas ajouter d'informations pertinente. Personne ne fait baisser ses défenses immunitaires, il n'y a pas de bouton pour ça. Les gens immuno-déprimés ont de vrais soucis, et peut-être que le sucre leur pose des problèmes supplémentaires (je n'en sais rien), mais ce n'est pas de cela dont on parle.

Sauf cas particulier (par exemple après chirurgie bariatrique), la seule consommation d'eau normale doit suffire à maintenir les oligo-éléments à un niveau normal. Après un certain âge, un dosage sanguin de temps en temps permet de vérifier ça. C'est comme ça qu'on m'a détecté une hyper-kaliémie qui n'a pu être corrélée avec mes habitudes de vie. Les médecins en ont conclu que c'était congénital et s'en sont désintéressés :-)

17 fév. 202117 fév. 2021

Si ,il y a des études dessus ,je crois que le docteur Kousmine en parle.
Cherche sur le net...
Il faut des minéraux pour assimiler le sucre,en l'abscence le corps les prend dans nos apports.
Pour la fragilité j'ai bien remarqué qu'à la suite d'abus du sucre dont j'ai été un grand consommateur j'attrapais systématiquement un gros rhume ou une grosse grippe derrière.
Et cela peut-être la cause de maux de tête et d'arthrose , bien que les produits laitiers jouent aussi un rôle dans ce cas.
Ps;
Pour la baisse des défenses immunitaires le stress et l'alcool à haute dose sont pas mal aussi ...

18 fév. 2021

En effet, il ya des effets de second ordre: par exemple un taux d'insuline élevé tend à augmenter l'excrétion du magnésium par les reins.

mais c'est comme de dire qu'il faut éviter de rouler ivre parce que ça peut donner des maux de tête. C'est vrai, mais c'est pas tellement pour ça qu'il faut éviter de rouler ivre.

Ton expérience s'appelle une anecdote. Elle est le fruit d'une observation entachée de nombreux biais. C'est pour cela qu'on ne peut considérer ces anecdotes comme des données cliniques.

Ainsi, c'est parce que les symptômes grippaux guérissent le plus souvent par eux même que Boiron parvient à nous vendre une "préparation" sans effet sous le nom d'oscillococcinum: ceux qui en prennent guérissent. Ceux qui n'en prennent pas aussi.
(Ca et bien sûr l'effet placebo).

18 fév. 202118 fév. 2021

La poignée de main au toubib est efficace à elle seule, succès de 10 à 30% selon les cas, parait-il. Elle coute bien plus cher (à la sécu) que les pilules Boiron, qui ont sensiblement la même efficacité, mais pour un prix très réduit.
Il semblerait que Hippocrate, quand il ne savait pas comment soigner, donnait des consignes diététiques et recommandait des bains chauds. On peut supposer l'efficacité du traitement à hauteur de celle d'une prise en charge et de la poignée de main, non ? Certainement plus efficace en tout cas que la consigne du 21ème siècle qui consiste à rester chez soi, de se coucher et d'attendre la fin pour aller à l'hôpital, quand on est atteint d'une maladie pulmonaire contagieuse.
Alors on peut se moquer de Boiron, qui soigne la grippe pour quelques euros, alors le toubib soigne la même grippe contre 25 euros de consultation, auxquels il convient d'ajouter une ordonnance de l'ordre de 30 à 50 euros. Tout aussi inutile, mais c'est remboursé, et ça fait vivre le toubib, le pharmacien, et les indispensables big pharma fréquentables.

Deux anecdotes qu'Hippocrate ne renierait certainement pas, mais que contestera le bon toubib du 21 ème siècle : je suis parfaitement capable de déterminer que j'ai avalé du lactose (caché). Cela fonctionne à tous les coups, car dans les jours qui suivent j'ai l'arthrose qui s'enflamme au choix sur les mains, genoux, ou hanche. Le toubib me donnerait (contre 25 euros) des AINS (très chers) que je refuse de prendre depuis qu'on m'a fait découvrir que l'absence totale de lactose suffit à faire disparaitre l'inflammation. J'ai mis longtemps à en accepter l'idée : "c'est que je n'avais pas assez mal", m'a-t-on fait remarqué un jour. Le problème principal étant qu'il faut du temps (2 mois) avant que l'inflammation chronique s'amenuise et disparaisse, et cela parait long et inefficace. L'AINS est là bien plus rapide, et fait vivre bien des gens très utiles à la société.

Je suis tout aussi capable et beaucoup plus rapidement (quelques heures suffisent) de déterminer qu'on m'a fait avalé du gluten malgré toutes mes précautions. Efficace là aussi à 100%. Là, par contre, l'effet est très rapide : le temps du transit intestinal. Mais des miettes d'un crouton de pain suffisent :(

Pour conclure : ce n'est jamais au restaurant que ces anecdotes se produisent. Je m'adresse toujours au cuistot (surtout pas au serveur) en lui demandant simplement de me dire ce que je peux manger. C'est toujours quand je vais chez des amis ou famille que j'ai ces inconvénients.
En Italie, on trouve des pizzas sans gluten à tous les coins de rue. En France, c'est quasi impossible.
En Grèce, pays d'Hippocrate, le patron/cuistot de la petite gargote me changera ma commande, s'il sait qu'il ne peut pas garantir mon assiette en conservant ce que j'ai choisi. En France, les gens bien informés me répèteront que c'est un effet de mode...

18 fév. 202118 fév. 2021

Oh que tu as raison !
Depuis que j'ai arrêté les produits laitiers je n'ai plus d'arthrose,bien que pas mal de gens qui se moquaient de moi il y a quelques années commencent à réfléchir...
Avant ma nuque craquait,mes mouvements limités ,j'étais vraiment handicapé.
Digestion perturbée, sommeil agité et nez qui coule souvent...
Tout a disparu maintenant...
Un copain moniteur toujours enrhumé les hivers et sujet à tendinites chroniques était très sceptique;j'ai fait un pari avec lui d'essayer...il n'a plus ni rhume ni tendinite maintenant et ne prend plus que très rarement produits laitiers et sucres...
Le mal de tête,tu fais manger du sucre autre que du bio integral à la grand-mère du gamin de ma copine elle l'attrape direct...
On n'est pas les seuls et c'est loin d'être annecdotique...et pas un effet de mode...
Il y a des scientifiques qui en parlent mais ça va à l'encontre de toute la façon de vivre occidentale...et comme a étudié le docteur Kousmine il y a un effet générationnel et accumulatif...
De la mesure dans les excès...
Le discours oui tu te fais des idées c'est dans la tête je l'ai entendu des centaines de fois...
Maintenant des potes me disent qu'il faut faire attention à l'excès de produits laitiers (qui augmentent en plus l'acidité musculaire)...je leur rappelle gentiment que ça fait 10 ans que j'en parle et qu'ils ne me croyaient pas avant...

18 fév. 2021

Je vais plussoyer sur le lait.
Pour faire court, un jour j'ai vu apparaître de l'exéma. Ok on peut mettre de la cortisone, mais je voulais supprimer la cause. Après plusieurs années de recherche, j'ai découvert que c'était le lait des corn-flakes du matin. Et pourtant cela faisait 30ans que j'en prenais. Donc supprimé, ce qui ne m'empêche pas de prendre un yaourt de temps en temps. Ah oui, il y a aussi le gluten, car on a sélectionné les blés qui en avaient, et on en rajoute pour pour faciliter la fabrication. Pas bon là non plus. Et bien sur que du sucre roux en faible quantité.

18 fév. 2021

il y a un truc pour tout ces maux : l'exercice physique ... et pas de probleme avec le lait, le sucre ou tout le reste ...produit aussi naturel que possible bien entendu ...

18 fév. 2021

pas que. Le mieux est de supprimer la cause (réduire lait, sucre, gluten, sel), l'exercice physique c'est du bonus +.

18 fév. 2021

le lait c'est tres bon ,on en donne aux bebé , le sucre en dose normal c'est bien , idem pour tout ..un petit verre de vin c'est bien une bouteille non

mais surtout sport ou exercice physique ..pas de hb pour l'annexe ..

18 fév. 202118 fév. 2021

Hola
Le seul lait que les bébés devraient avoir c'est le lait de leur mère...
A la rigueur du lait de chèvre ou de brebis,mais l'estomac humain n'est pas du tout fait pour digérer le lait d'une vache dont le petit double son poids très rapidemment...
On est le seul mamnifère à boire le lait d'une autre race...
Si de plus en plus d'enfants font des intolérances au lait c'est bien pour une raison...
On est bien d'accord pour la mesure !
L'exercice physique ne fait pas tout;mon collègue moniteur qui en se restreignant a stoppé ses tendinites est un bon exemple,lui entraine des jeunes en trail dans les montagnes...
Sur Chamonix les kinés et les toubibs commencent à alerter sur les dangers d'une excessive consommation de produits laitiers,ça avance doucement mais ça avance...
PS Excuse ED pour les appartés sur l'alimentation !

18 fév. 2021

Le lait de vache est fait pour les veaux.
J'avais oublié le lait de chèvre et de brebis qui a l'air mieux toléré.
L'alimentation fait aussi partie de l'écologie....

18 fév. 202118 fév. 2021

je croie plutot que l'on n'est pas tous egaux devant la santé ..perso 72 ans j'ai commencé au vrai lait de vache entier que j'allais cherché chez nom voisin fermier et depuis des decennies 1/2l de lait demi ecremé chaque matin ... et à 72 ans j'enfile toujours ma combinaison de plongé que j'ai acheté debut année 80... et 4 morceau de sucre dans mon bol de lait/café ..

et mes seul medicament :1/2 verre de muscadet chaque midi et 1 petit verre de vin rouge (bio) le soir avec mon fromage de chevre de la ferme d'à coté ...
et surtout ne jamais boire de l'eau ..

certain sont plus chançeux que d'autre mais je me bouge ...point besoin de cachou pour m'endormir le soir

18 fév. 2021

On ne fait pas changer d'avis à un veau : il aime le lait de vache.
Et comme on lui a répété durant toute sa vie que c'était bon pour sa santé, il ne peut pas admettre que ce soit possible autrement.

Il va insister, insister, insister encore...

18 fév. 2021

On ne fait pas changer d'avis à une tête de mule non plus.

18 fév. 2021

Pas faux non plus. Cela me fait penser qu'il existe aussi le lait d’ânesse....

18 fév. 2021

oh je prefere grandement l'avis de mon medecin que ceux des docteurs sur internet ..

18 fév. 2021

200% d accord avec toi Calypso.
Moi aussi je prends tous les matins un grand bol de lait de meumeuh avec des noix de mon jardin dedans.
Des fois je me refais le même à 4heures. Et je ne me porte pas plus mal.
Par contre je ne mange pas de steak. Ma façon de préserver le stock de lait.

18 fév. 2021

ah me voilà rassuré il me restais 6 bouteilles que j'allais balancer dans l'evier ..mdr

18 fév. 2021

Tu devrais discuter avec les toubibs de Chamonix, eux sont dans le vif du sujet,et pas sur internet...

18 fév. 2021

Labourage et pâturage sont les 2 mamelles de la France... ça ne date pas d'hier
Les produits laitiers sont tes amis pour la vie ! Faut le répéter pour vendre.

Je ne cherche pas à convaincre les veaux.
Simplement, si certains ont des soucis d'inflammations (que l'on appelle généralement "arthrose") qui les font souffrir au point d'avaler régulièrement des anti inflammatoires, il n'y a rien à vendre... au contraire.
Changer l'alimentation, faire l'essai durant 3 mois.
Et constater seulement à ce moment; ça marche tant mieux, ça marche pas on n'a rien perdu.

18 fév. 2021

Et ceux qui ont des problèmes d'arthrose:
Quel IMG?
Combien de pas par jour?
Combien d'eau bue par jour?

18 fév. 2021

enfin il ne faut pas de lait, pas de sucre, pas de gluten, pas de viande , pas d'alcool ,pas de sel , pas de patisserie .. est-ce que l'on a droit de baiser ,pas sûr !!!

18 fév. 202118 fév. 2021

Je suis désolé pour toi si tu ne peux plus manger ni de viande, ni de sel, ni boire d'alcool, et si tu n'as plus le droit de baiser...

Pour la pâtisserie, tu serais étonné de l'éventail du choix qu'il y a dans les farines quand on a compris qu'il n'y a pas que le blé dans la vie (le blé : résultat du labourage, la deuxième mamelle du Français moyen).
Farine de riz, sarrasin, maïs (remplace facilement la farine de blé pour les sauces), millet (excellente), châtaigne (attention, très forte), quinoa, manioc (tapioca)

Tous des goûts et propriétés différentes.
A utiliser en mélanges à déterminer pour chaque utilisation.
Il est possible de faire du pain excellent. Mais nous, on n'en mange plus du tout, ce qui se révèle très pratique en croisière !

Et pour le lait, le choix ne manque pas non plus :
Le lait de soja, d'amande, de millet, d'avoine (jamais essayé), de riz, lait de coco (excellent!), de noisette (superbe pour les crêpes, mélangé à du lait d'amende et de millet)

Et pour les pâtes, le choix est grand aussi : riz, maïs, pois, millet, etc, souvent en mélange.

Et puis, on s'ouvre à des céréales peu connues en France.
En réalité, on se rend vite compte que la cuisine française, excellente par ailleurs, tourne bien trop auprès de la même céréale.

18 fév. 202118 fév. 2021

Faby parle d'or...
Calypso faut accepter la différence non ?
Et on dit bien qu'il faut de la MESURE ...continuons dans cette voie...
Je me souviens du papa boucher d'une ex sur la vallée de Chamonix (Vallorcine pour ceux qui connaissent) qui me disait " tu vois on dit que ça n'est pas bon de consommer de la viande tous les jours,moi je fais ça depuis 40 ans et je vais bien"
C'était une force de la nature,et un homme adorable que j'aimais beaucoup...deux mois après cancer généralisé de partout il est mort dans d'atroces souffrances c'était horrible, ça m'a beaucoup touché de savoir à quel point sa fin a été terrible...
Comme quoi les excès...
J'adore la viande mais à dose minimale maintenant, même bio c'est lourd à assimiler,je préfère le poisson .
Chacun s'adapte en fonction de sa tolérance évidemment.
C'est super si ton organisme supporte le lait,tant mieux pour toi je suis content que tu soies en bonne santé.
Je n'ai jamais dit que c'était le mal absolu; il m'arrive de manger du fromage , plutôt chèvre ou brebis,et une ou deux raclettes dans l'hiver,et de bons gâteaux pleins de crème (je suis ultra gourmand;67 kg maintenant et 83kg un été de fêtes étant jeune en école de voile) mais je connais mes limites et je suis ultra prudent maintenant.
Tu es chanceux si insensible aux inconvénients du lait ,profite !

18 fév. 2021

ce n'est pas accepter ou pas la difference , c'est simplement que nous sommes tous differents les uns des autres ...toi c'est le lait qui ne passe pas ,moi non et d'autre ça va etre autre chose .. c'est tout donc ne géneralisons rien si ce n'est que l'excercice physique ou le sport c'est bon pour tout le monde

19 fév. 2021

"ce n'est pas accepter ou pas la difference"

ben si : tu ne supportes que d'autres puissent avoir une autre alimentation que toi, et en plus en être très heureux...
sinon, pourquoi le refrain classique de celui qui n'a plus d'argument et qui tente de décrédibiliser en généralisant à outrance : "enfin il ne faut pas de lait, pas de sucre, pas de gluten, pas de viande , pas d'alcool ,pas de sel , pas de patisserie .. est-ce que l'on a droit de baiser ,pas sûr !!"

explique la raison qui fait que tu tiens absolument à ridiculiser ce qui est pourtant une solution efficace pour beaucoup de gens ? ? ?
T'as donc vraiment rien d'autre à foutre ?

19 fév. 2021

Sûr que Calypso a bien généralisé sur ce coup là et il s'emmêle un peu les crayons,mais être agressif envers lui ne fera jamais avancer le chmilblick.
Tout le monde a bien avancé ces arguments sur un sujet un peu hors sujet (quoique...) c'est peut-être mieux de laisser la mayonnaise (bio !) retomber ?
Re excuse Ed on est incorrigibles !

19 fév. 2021

Faby à le meilleur argument qui soit, pour faire accepter "la différence":

"(le blé : résultat du labourage, la deuxième mamelle du Français moyen)"

Heureusement que "l'élite" du peuple français a LE "savoir",
contrairement à nous, français moyens...

;-)

19 fév. 2021

En statistique, ce que l'on appelle le "Français moyen", ça correspond à environ 75% de la population (typiquement moyenne + ou - un écart-type, mais je ne suis pas certain que tu en comprennes le sens).

Ce n'est donc pas une insulte que de dire que les 3/4 de la population française (le Français moyen, donc) se réfère à la culture du blé et à l'élevage des vaches pour le lait. Le plus souvent sans même se poser de questions, puisqu'il a toujours fait ainsi.

Je ne serais pas surpris que ceux qui ont des problèmes pour assimiler le lait ou le gluten représente 1/4 des Français. J'ai eu ce problème durant des années, sans même en connaître l'origine, la médecine appliquée en France consistant typîquement à vendre de la chimie pour compenser les effets, au lieu de s'intéresser à la cause.

PS : Si tu as des complexes par rapport aux élites, c'est ton problème. Je pense que cela peut se soigner. :-)

19 fév. 2021

Non, je n'en comprends pas le sens, puisque je ne fais pas partie de l'élite "sachante" dont fait partie "Super-Faby" qui est le "monsieur-je-sais-tout" de hisse et Oh.

Individu qui, heureusement, grâce à son savoir, ses compétences et sa généreuse pédagogie en relève héroïquement le niveau, malheureusement rabaissé dans les tréfonds par le "Français moyen" représenté par la majorité des héonautes..

Héonaute "Français moyen" qui de plus n'a ni sens marin, ni compétence, ni aucune expérience sur l'eau mais prétend écrire ou répondre sur un forum plaisance...

19 fév. 2021

Effectivement, nous sommes tous différents.

Mon fils est allergique aux amandes, pois, fèves, etc...

Ma compagne au sarrasin

Et moi au soja transgénique (le plus répandu)

19 fév. 2021

Moi aussi, je suis allergique au soja transgénique!
Et d' ailleurs, cette "allergie" doit toucher au moins 80% des Français!
Gorlann

18 fév. 2021

Encore un qui sait bien mieux que toi : Si t'as de l'inflammation ou des soucis coeliaques, c'est parce que tu ne fais pas de sport.

17 fév. 2021

hum , je pense que le sucre est bon comme beaucoup d'autre chose mais le probleme c'est de savoir d'ou il vient et toujours en prendre en quantité raisonnable ..par exemple le miel sité ,la plus part c'est une vrai saloperie ,par contre celui fait par mon voisin je suis a peut pret sûr ...
idem pour la patisserie ,celle de ma boulangerie n'a rien a voir avec la grande surface ... un paris/brest le dimanche ..super

17 fév. 202117 fév. 2021

Le kéfir est une bactérie en fait, qui se presente sous la forme de grains blancs caoutchouteux.

Elles se nourissent de sucres qu'elles transforment en gaz et en acide.

Donc en jouant sur la température, la quantité initiale de sucre et la durée de fermentation on peut avoir une boisson au final très peu sucrée :)

et en variant les fruits qu'on met dedans on peut avoir chaque jours une limonade différente ;)

17 fév. 2021

Merci de l'explication technique !
Je débute et j'explore...
Essais avec mandarines,pommes et mangues en plus de la figue pour l'instant.

Je m'amuse comme un gamin !

17 fév. 2021

Tu vas finir au régime cétogène! ;-)

17 fév. 2021

sinon sur le sujet de la voile écologiste, il y a aussi le tracteur à voile.
cf : sur youtube mes copains fecampois le tracteur à voile fr3 normandie

17 fév. 2021

À force on finis par avoir des recettes du tonerre!

Y'a la kombucha aussi qui est bon, c'est à base de thé, et au lieux des grains de kefir c'est un champignon en disque caoutchouteux.
J'en avait récupéré une souche en achetant une bouteille dans un magasin bio (il faut trouver une bouteille où il y a un léger film transparent à la surface, qui est en fait une souche à recultiver, mais c'est rare, maintenant les producteurs filtrent mieux...)

si c'est bien fait ça ressemble au cidre :)

les chinois appellent ça elixir de longue vie, ou un truc du genre ;)

18 fév. 2021

"un champignon en disque caoutchouteux"
Ca donne follement envie cette chose là !
;-)

C'est un fil très instructif !

18 fév. 2021

Quels sont vos "trucs et astuces" pour récupérer au mieux l'eau de pluie à bord ?

18 fév. 2021

Au mouillage : simplement un taud avec un passe coque plastique au milieu avec un tuyau qui va vers le réservoir. En nav, une boite en plastique idem, avec un passe coque au milieu/tuyau/réservoir, accrochée au vis de mulet et dans un grain, je mule un peu la balancine. Il faut attendre un peu que la GV ait été rincée, sinon, les premiers litres sont un peu salés. On ne fait jamais d'eau à terre.

18 fév. 2021

Faut être dans un endroit où il pleut.
En 3 mois l'année dernière, une seule demi-journée de pluie... c'est un peu juste !

18 fév. 2021

"je mule un peu la balancine" je ne connaissais pas cette expression !
;-)

18 fév. 2021

fr.wiktionary.org[...]i/muler : Hisser à la force des bras.

18 fév. 2021

Je comprends bien qu'il vaile mieux attendre le rinçage de la voile/mât/bôme avant remplissage !
Sel, mais aussi poussières, insectes etc...

C'est un taud étanche de quelle dimension que tu étends au mouillage ?

Filtres tu cette eau avant qu'elle descende par ton nable ou passe-pont ?

18 fév. 2021

Le taud n'est pas très grand, car il ne couvre que le carré. Au dessus du cockpit, j'ai des panneaux solaires. Il fait 3mx3m. Je ne filtre pas avant. Par contre on a un filtre au robinet de sortie boisson du réservoir.

18 fév. 2021

Salut Ed, je serais curieux d'avoir une déscription de ton système de filtration, et ce que tu cherches à filtrer stp ? Merci et bonne soirée.

18 fév. 2021

J'ai ce genre de choses : www.manomano.fr[...]-807431
C'est branché sur un robinet spécial "boisson". On ne s'est pas vraiment posé la question de l'utilité, mais quand on change les cartouches, une fois par an, elle sont sales.

19 fév. 2021

J'imagine que le filtre retient l'éventuel sable, pollen, poussière, insecte qui peuvent être ramassés par la pluie ou la voile+mât+bôme ?

18 fév. 202118 fév. 2021

Mieux que le vélo à assistance électrique : le vélo à réaction... nécessite l'ingestion régulière de cassoulet et de se mettre en danseuse dans les montées.
Ah, zut... ça émet des gaz à effet de serre.

18 fév. 2021

@Duduche;
si tu installes ton vélo à réaction pour wincher plus vite, n'oublies pas de l'orienter pour que la "réaction" propulse ton navire dans le bon sens !
;-)

19 fév. 202119 fév. 2021

Bonsoir, le sujet prête tellement à polémique, sensible parce que mis sur le devant dans la politique et tellement essentiel que j'ecris juste les leçons de vie que m'ont apporté 15ans sur différents petits voiliers et sur moins d'un 1/8 des mers du monde.
Voici mon bilan, non-exhaustif, écologique ou philosophique.
- Prise de conscience des besoins fondamentaux et incompressibles d'un homme et d'un équipage en terme de nourriture et de gestion de dechet.
- Prise de conscience des besoins fondamentaux (chimie et dépense d'énergie) pour que des voiliers dans la trentaine et quarantaine en plastique ou en bois (CP) demandent pour être sûr en mer
- Prise de conscience de l'impacte touristique de voiliers sur le littorale ou sur le biotop (ne pas nager dans la baie du Marin (972) avec une plaie),nager dans certaine baie c'est comme visiter un chantier
- Découverte qu'un bateau qui coule cré beaucoup de déchets qui flottent en mer, mais que les 3/4 sont sous l'eau.
- Entretenir un bateau cré des déchets mais repousse le moment où il deviendra lui même un dechet.
- Éguiser ou relativiser la notion de confort (au port vs mer horrible ou pays "riche" vs pays "pauvre") (beauté de la liberté er des paysage vs télé réalité)
- En charter c'était 10fois moins d'eau consommé par jour et par personne (environ 15 litres au lieu de 150l en ville en 2010)
- Découvrir que d'avoir des poubelles à chaque coin de rue en France est un luxe (pour un européen éduqué à la notion d'esthetisme ou écologique en voyage en Haïti ou à Dakar)
- Que les plastiques à usage unique (P2U) peuvent reservir et sont une bénédiction ou qu'ils peuvent devenir une vraie plaie
- Qu'on prend pas mal l'avion lors des longs voyages pour rejoindre la famille, pour changer l'équipage
- Que la vie est belle et qu'il est important de la préserver et d'en jouir
-Que l'écologie est un problème mondial et très vieux. Éliminer des déchets toujours plus nombreux. En premier les morts et les excréments sans contaminers les vivants et la nourriture.

La morale que j'ai retiré est que le bateau (à fortiori de voyage vs de course) est un formidable biotope et qu'il permet une meilleure connaissance de l'environnement global et de ses besoins.

"Tout est poison, rien n'est poison : c'est la dose qui fait le poison." et je finis par un peut être consensus
le plastique est fantastique, respectons le!

19 fév. 202119 fév. 2021

Pour répondre à la question posée en voyage je verrais:
-Avoir un bateau adapté à ses besoins
- Avoir le moins de besoins possibles
- Avoir un bateau sûr
- Avoir un voilier plutôt ancien
- Avoir un voilier dont la nature le constituant peut servir de ressource immédiatement sans transformation coûteuse pour le recycler.
- Savoir se procurer localement les traditions, échanger au maximum avec le milieu, vivre local
- Avoir de l'huile de coude
- Produire son energie
- Avoir une toilette sèche et le mettre sur une île déserte avec une graine d'arbre fruitier local dedans...
- Pouvoir réparer localement, transporter ses outils.
- Avoir le plus de compétences possibles ou sinon voyager en groupe avec des marins aux compétences divers.

Sinon pour moi avoir un grand voilier moderne en plastique, en profiter 15 jours de mer par an est un non sens écologique majeur.

19 fév. 2021

Pourquoi 15 jours ?
A partir de 16 jours d'utilisation un voilier devient moins polluant ?

19 fév. 2021

c'est comme les yaourts dans le frigo, quand la date de validité est dépassée d'un jour, on peut s'empoisonner.... ;-)

19 fév. 2021

Plutôt que de vouloir polémiquer sur un petit détail, il serait intéressant de s'intéresser à "l'esprit du message" qui est particulièrement pertinent.

19 fév. 2021

Excellent. Tu devrais te relire, parfois, et t'appliquer ce conseil...

19 fév. 2021

+1 à Philo4vents

;-)

19 fév. 2021

Je pense avoir touché la couenne sensible de certain. Je vous demande pardon. Je ne veux pas rentrer dans l'arène.
Chacun a ses raisons de posséder un voilier, un bateau, la plupart du temps il s'agit d'une passion. Quel bonheur pour ceux-là!
Dans ces 15 jours, il y a aussi rapport économique qui couvre à peine la décotte d'un voilier de 10m neuf par an comparé à une location de même durée.
Je rajoute à cela 4litres d'antifooling, 10m3 d'eau douce (pour laver le pont 2 fois à grande eau, passer le karcher lors du carénage, nettoyer le circuit primaire de refroidissement remplir ou vidanger le réservoir d'eau du bord, les 1000km pour rejoindre le plan d'eau, la vidange des 4l d'huile du moteur pour l'hivernage), l'aller retour du bateau et sa mise sur ber, la participation à la pollution des sols, du site dû aux infrastructures portuaires et terre plein et là puis-je ajouter le coût de la fabrication d'une coque plastique faite de 500kg de résine et 500kg de tissus verre, du transport de la fonte de son extraction à sa mise en place sur le bateau rapporté à l'esperance de vie du bateau (au mieux 50 ans pour la coque et 20 pour le moteur et 7 pour les batteries) X par le nombre de jour d'utilisation par an (celui tant décrié et semblant être arbitraire) soit deux ans je trouve que c'est peu en rapport avec l'énergie dépensée pour construire l'esquif du plaisir furtif et celle dépensé en entretien.

Après, ça fait tourner une économie, je suis bien placé pour le savoir, mais je trouve ça limite indécent voir décadent en regard de tout se qu'on pourrait faire avec cet arg..euh cette énergie pour le bien être humain, animal en terme de recherche et développement.

La location ou le prêt de bateau en mode communautaire me semble préférable, d'ailleurs si vous connaissez quelqu'un de fiable pour habiter, aérer, bricoler, réparer un voilier de 12m etc...

20 fév. 2021

tout a fait la plaisance s'est une aberration écologique ..je suis tombé sur un article ces dernier jours ,on ne parle plus de jours d'utilisation mais d'heure par an en moyenne .... devinez ??? 50h ...

Vous imaginez la pollution pour en moyenne utiliser un bateau 50h par an ...c'est bien l'image de notre société tourné vers la consommation et vers le toujours plus...

20 fév. 2021

@Calypso; où as tu lu cet article ?

50h cela fait 10h d'apéro au ponton pendant 5 jours, ou seulement 2 jours de navigation par an !!!

Cela me parait quand même bien peu !
Déja "deux semaines" comme il est dit en général sur les forums, je trouve cela très peu comme utilisation...

20 fév. 2021

ça doit etre dans le journal .. mais quand l'on parle de semaines c'est combien d'heures par jour , beaucoup partent le matin vers 9/10h pour allé au port d'à coté et accosté vers 17/18h ça ne fait que 8h de nav ... à ce tarif ça fait une semaine de croisiere ...

19 fév. 2021

Patxaran je vois que j'ai à faire à un esprit éclairé.;)

20 fév. 2021

Pour en revenir à la planète, je suis tombé sur un article édifiant qui explique que le plastique en mer permet la propagation d'espèces invasives ainsi que la propagation de pathogènes resistants aux antibio...

(reporterre.net[...]-oceans )

je laisse à chacun le soin d'en tirer les conclusions sur ses habitudes personnelles :)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

Après la pluie...

  • 4.5 (124)

parapluie de Cherbourg aux Hébrides

mars 2021