Remise en question et mise en vente

Hello les héonautes,

L'année dernière ayant été particulièrement pourrie, j'ai l'impression de passer plus de temps à préparer, réparer,... que de naviguer.

En plus, inscrit sur liste d'attente depuis 10 ans, j'ai l'impression d'en avoir encore pour 10 ans...

Du coup la dernière fois que je suis allé sur mon biloup, plus pour faire une bricole qu'autre chose, j'ai décidé de le mettre en vente pour voir.

Et je crois que je vais aller jusqu'au bout de la vente si quelqu'un s'y intéresse...

L'équipage
26 mai 2018
26 mai 2018

"Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer"
Après, je comprend ton découragement. C'est un peu ce qui m'arrive en ce moment. Il semble que la combinaison des tracasseries administratives et financières et d' une météo plus que défavorable ait raison de notre passion. A moins d'avoir beaucoup d'argent et de temps à gaspiller, les temps sont durs pour les petits navigateurs que nous sommes.
Mais ma démarche est différente: Je me dis que je peux sortir soit par le bas soit par le haut. Par le bas c'est renoncer. Par le haut c'est redéfinir mes projets de navigation, mais ne pas abandonner.
Après, chacun sait ce qu'il a à faire.
Amicalement
J Ph

Je pense qu'on est nombreux a se poser des questions ,il faut bien annalyser nos envies ,se remettre en question si il le faut et decider ,dans mon cas, j'ai la place de port mais plus trop les moyens financiers pour l'assumer ,alors j'attends encore un peu et un beau jours il faudra bien que je me decide ,dans ma societé nautique tous les pépés qui avaient des petits bateaux ont vendus pour laisser la place a d'autres plus gros et plus solvables ,cet ete je vais tenter une croisiere le long de la cote et voir ou j'en suis vis a vis de la liberté et du plaisir de naviguer et j'en tirerai les consequences :-)

Finalement j'ai un peu navigué cet éte et surtout en septembre octobre 'et j'ai toujours le virus ,je vais faire des efforts pour garder mon bateau en atendant de trouver le petit croiseur de mes reves :-)

26 mai 2018

Je pense franchir le pas si un acheteur va jusqu'au bout.
Après je vais probablement continuer à m'inscrire à la liste d'attente.
Mais pas certain que je puisse encore faire face à ces dépenses lorsque j'en obtiendrai une de place.
Peut-être irai-je vers du moteur sur remorque...

26 mai 2018

D'ailleurs ce qui a un peu déclenché çà, c'est peut-être le fait de m'être fait piquer le bout de mon annexe. comme quoi, suffit de peu.

26 mai 2018

il est déjà en vente ? où ?

26 mai 2018

Sur le coincoin, Biloup 89.
Mais comme je n'ai pas le temps de m'en occuper convenablement, pas mal de choses à faire dessus.
Dans mes souvenirs tu avais un Biloup je crois, non?

27 mai 2018

Sur le boncoin il y en a 3
20.000€ Au vu du descriptif pas mal
25.000€ Un peu fou, car de moins bonne photos et il annonce des soucis et réparations à prévoir OU pas envie de le vendre inconsciemment... ;) (je dirais que c’est le tiens vu le nom) en ajoutant entretien non faits!
35.000€ No comment
Donc un acheteur ira sur le moins cher cqfd.
Je cherche ni à vexer ni autres, c’est juste un retour après avoir lu les annonces.

27 mai 2018

entièrement d'accord.
A ceci près que celui à 20000 est un 88, pas un 89.

27 mai 201827 mai 2018

Ça me trotte aussi dans la tête, mais je ne suis pas sur d'avoir la patience de supporter les curieux, les bavards, les radins, les chipoteurs, etc.
De plus, d'autres occupations plaisantes m'appellent souvent ailleurs, et il est hors de question de les sacrifier pour un hypothétique visiteur...
Il reste bien sur le courtage, mais je préfère ne pas parler de cela pour éviter une surcharge de ma tension... :doc:
Aussi, à moins de tomber sur un passionné vraiment intéressé et qui le veut absolument, il restera probablement à finir sa vie tranquillement dans son port d'attache comme prétexte à apéro .

:alavotre:

27 mai 2018

Ça fait cher l’apéro !

28 mai 2018

Ce n'est pas faux, mais tout est relatif, et il faut avouer que ce n'est pas mon amusement le plus dispendieux.
De plus, je n'ai jamais été un pilier de bar, je les fuis même depuis que (il y a un bail) je me suis aperçu qu'une institution comme le mermaid à St-Mary's fait de la pub pour attirer les familles avec des mouflets... Ce n'est bien sûr pas le seul, même les clubs house s’ouvrent depuis longtemps aux éléphants...
Notez que je comprends parfaitement cela, il faut bien survivre... mais sans moi

:alavotre:

27 mai 2018

Je vais me faire l'avocat du diable, mais de l'autre coté de la barrière, l'acheteur aussi n'a peut être pas envi de servir de test et perdre du temps à un vendeur peu motivé qui changera d'avis au dernier moment !?

28 mai 2018

Je peux parfaitement comprendre que certains veulent absolument vendre, d'autres acheter, leurs seules motivations étant le prix qu'ils obtiennent...

Ne vous gêner pas pour me prendre pour un cinglé, mais cela ne m'intéresse pas, j'ai toujours été un passionné dans tout ce que j'entreprends, et j'espère encore et encore trouver cela chez mes interlocuteurs (utopisme quand tu nous tiens...)
:alavotre:

27 mai 2018

petit retour d'expérience concernant les annonces pour vendre son voilier.
je viens de vendre sortilege, mon dufour 34
j'avais mis des annonces sur leboncoin, ici meme et les annonces bateaux.
leboncoin, 0 appel
ici meme, 0 appel
les annonces bateaux, 15 d'appels, 5 visites, 1 vente
je ne suis pas statistiquement représentatif, juste un retour d'expérience

27 mai 201827 mai 2018

Très surprenant.LBC bien que généraliste est très regardé.Peu être davantage encore sur les petites unités.Un Dufour 34 représentant un certain budget,les clients potentiels regardent peut être plus sur sites nautiques.

27 mai 2018

J'ai franchi le pas il y a 2 ans , apres une tentative de louer avec samboat je crois.....je m'en suis mordu les doigts. Mais quand on a du temps , ça fait rager de renoncer à ce plaisir. Plus que les prix fous de l'occasion ( voir les nombreux sujets sur Heo), c'est le cout du stationnement qui me freine dans le sud. Meme à sec, c'est abonnement annuel ou rien du tout.

27 mai 2018

J'ai un gros bateau avec une grosse maintenance, un gros DAFN qui me hérisse le poil tous les ans et je trouve qu'il y a de plus en plus de gros c....ns sur l'eau, dans les capitaineries et sur les pontons! Bref, je fais peut-être une grosse déprime!
Je pense aussi parfois à vendre et arrêter le bateau mais après ????? on fait koa??? :oups:

27 mai 2018

Construire son cercueil ?

28 mai 2018

C’est bien ce que je pensais. Il vaut mieux garder son bateau et l’entretenir, ça maintient jeune...

27 mai 2018

@ Newhorizon: encore les outils à la mains, y en marre! Et comme pour le bateau, je vais trouver encore personne pour faire les choses comme je l'entend ou je vais devoir attendre une demi journée que le fabricant vienne prendre les mesures! Il va falloir le payer au black et il va laisser trainer ses outils partout et me rayer les vernis de mon cercueil ou laisser des taches de gras sur le capitonnage!!Je dis non!

27 mai 2018

C'est dommage qu'on ne puisse mettre des étoiles négatives, je t'en aurais bien mis douze.

27 mai 2018

D'après les statistiques en tourdumondiste un bateau navigue seulement 3 mois sur 12 et pour tous les côtiers moins d'une semaine par an. Donc effectivement un proprio de bateau finance beaucoup et passe plus de temps à entretenir ou faire entretenir qu'à naviguer. Au delà des états d'âme le problème principal est purement financier. Vendre sa maison ou son bateau est effectivement dépriment tant on voit défiler de clowns, mais il faut savoir si on veut vendre ou pas.
Vendre ce qui vous est cher laisse certes des regrets mais d'autant moins qu'on a défini d'autres objectifs.

Jusqu'a present je naviguais en cotier plus de trois mois par an ,mais les petites criques
accessible a mon deriveur sont maintenant envahies par les semi rigides en saison etl'hiver il fait froid ,je me demande si la solution c'est pas le trekkisme nautique ;-)

27 mai 2018

Je suis passé au transportable depuis 6 ans. Les coûts de maintenance sont très acceptables et on va où on veut.

27 mai 2018

pierre, la solution, c est le chauffage dans le bateau !

petits bateaux, petits problemes
le plaisir de naviguer est le meme
c est le prix qui cube avec le confort des metres en plus
encore que....

il y a 30 ans, le metre de plus multipliait presque par 2 le prix du voilier
l industrie est passee par la, le marketing aussi
une caravane de 13 m est moins chere qu un course croisiere de 35 pieds
et dans du pres par 35 knts, c est devenu une toute autre histoire...
mais ce n est plus le sujet....

une nuit cette semaine plage d argent à porquerolles
nous etions 6 bateaux au mouillage dont 4 cata s flambant neufs
vive la crise !!!

Ouic'est vrai ça ,j'ai jamais autant de gros bateaux ,elle est ou la crise ? ;-)

27 mai 2018

La crise n’existe pas pour au moins 70% des ménages en France qui ont vu leur pouvoir d’achat progresser depuis 20 ans; il en va pas de même pour ceux qui ont connu le chômage ; ceux qui s’en sont le mieux tirés sont les très riches qui n’ont pas vu passer la crise ; par contre l’envolee Des coûts d’entretien et de parking des bateaux de plaisance n’a pas arrangé les choses; l’avenir est au zapping du consommateur vers la location tous azimuts.

27 mai 2018

Je comprends ceux qui naviguent quelques semaines par an et qui ont envie de vendre, vu le boulot et l’investissement que demande l’entretien d’un voilier.
En cherchant le mien, j’ai vu trop de voiliers vendu trop tard et dégradés.
Quand l’envie s’émousse, il faut vendre. Pour deux à trois semaines par an il faut louer.

27 mai 2018

Petit bateau petit soucis mais ont vas pas loin et sur la grande bleue ont sert les fesses mais ont peux naviguer plus souvent ce qui est fatiguant c est cette météo incontrôlable

27 mai 2018

50 knts, c'est la vitesse de déplacement raisonnable d'un 22 pieds sur l'autoroute
ça aide pour changer de bassin de navigation et découvrir de nouveaux horizons !

27 mai 2018

Comme dans tous les pays qui s'appauvrissent, la crise ne touche qu'une partie de la population.
J'ai été successivement vendeur et acheteur et j'ai vu plus d'illuminés chez les vendeurs que chez les acheteurs.

27 mai 201827 mai 2018

Pour la Méditerranée
Tout est question de budget de port, à l’époque j’avais calculé que en dessous de 5 semaines d’utilisation cela n’était pas rentable d’être propriétaire.
N’oublions pas que nous profitons de lieux magnifiques ou louer une habitation aux mêmes endroits coûterait beaucoup plus cher, idem pour le port essayez de louer un logement identique (nombres de couchages) sur le port. Aux quels il faut ajouter transport, stationnement et les bouchons pour aller à la plage et autres sorties. Au final ça reste pas cher en rapport qualité/prix. Voir dans certaines criques aucun logement possible. On ne peu pas avoir du luxe à pas cher.
Et finalement au réveil avoir une baie comme jardin c’est inestimable.
Regardez le nombre de badauds qui arpentent les quais pour se promener ;)
Voir vers bregancon ou le parkings est de 8€ de 8h-19h avec évacuation par le gardien le soir et nous en bateau c’est gratuit on a la plage pour nous seul passer 19h. Alors finalement c’est pas si cher. Regarder le prix de location d’un mobile home les uns sur les autres à xxx€ la semaine et y a pas photo sur la qualite de vie en voilier.

Oui il faut interdire ses xxxxxx de semi rigides et même extrapoler à tous les bateaux à moteur ;)
Plus de places dans les ports et moins de vagues ( a quand une étude sur l’impact de l’érosion des côtes du à ces xxxx de bateaux à moteur ???)

Il y a une érosion des propriétaires de bateaux, les gestionnaires de ports et autres entreprises vont finir par faire faillites mais il sera trop tard pour inverser la tendance. (Je pense qu’une fois que l’on se passe de quelque chose on n’y revient plus même si nos moyens le permettent)
A cela ajoutons le dérèglement climatique qui nous empêche de plus en plus souvent de sortir en mer et c’est la fin programmée du nautisme. Les loueurs ne pourront pas remplir les ports ni faire vivre toutes les entreprises gravitant autour.
A force de monter les prix on tue la poule aux oeufs d’OR

27 mai 201827 mai 2018

Tous ces états d'âme me laissent perplexe.
Certains laissent transparaître une certaine lassitude, due en partie au coût du loisir qu'est la navigation de plaisance, mais je n'avais pas encore vu évoquer le dérèglement climatique...Alors là les bras m'en tombent!:mdr:

Et si ce désintérêt, cette lassitude, n'était pas dû tout simplement à la vieillesse? Ben oui,on est sur un forum de vieux... C'est comme ça, et il est inutile de se cacher derrière son petit doigt et de chercher des tas de bonnes raisons pour échapper à cette réalité. : :lavache:

27 mai 2018

oh les vieux naviguent beaucoup plus que les jeunes ..aucun gout pour l'effort ..

27 mai 2018

@gorle greiz: complètement d'accord, ce forum manque de chair fraiche et de jeunes âmes rebelles. Ras le bol des grincheux, des aigris, des misanthropes, des tamalou à l'apéro qui te plombent le moral! Ils sont où les petits chicken et les petites poulettes???? :topla:

28 mai 2018

@Jonathan69: j'ai fait les Glenans en plein hiver et je n'en fais pas un fromage! Je dirais que ce genre d'école "débourre" en quelque sorte et permet de "démarrer" son apprentissage de la voile sur de bonnes bases ( relire la Bible avec ses photos en noir et blanc!!). Maintenant, je navigue sur un trawler de 20m et de 60 tonnes et je ne comprends pas plus les sarcasmes des "supposés" Moitessier au petit pied qui naviguent sur des caravanes en plastoc défraichies....
Allez ce qui compte c'est de s'éclater et de rêver sur l'eau, le long du trait de cote ou au large et quelque soit l'esquif sur lequel on le fait!

Bien vu jonathan mais tous les vieux n'ont pas fait les glenans ni aucune ecole d'ailleurs :-)

27 mai 2018

Ils sont là, bien présent, et naviguent aussi pas mal!!! Mais on montre patte blanche de peur de se prendre un coup’de glénant dans la tronche ou de sarcasme antique en pleine dents !!

06 oct. 2018

Ils sont sur la flotte pendant que les vieux papotent

27 mai 201827 mai 2018

Peut-être que tu habites loin de la mer ou que tu ne navigues pas beaucoup ou même que tu ne regardes pas la météo ou la tv. Perso j’ai remarqué un renforcement des coups de vents et tempêtes, autant en force quand nombres. Cet hiver notamment et ceux depuis 5 ans sur les 15 dernières années. On peut pas dire que cela soit épisodique ou passager.
Je parle pour la Méditerranée (même le port ou je suis a avoué que cet hiver était le pire)
Et je commence à être frileux quand ca depasse force 6 et à force 8 j’arrête (si j’ai le choix)
Je ne suis pas lasser, mais je ne vais pas faire l’autruche pour autant...je m’adapte en allant dans des ports étrangers ;) et en bricolant au maximum moi même (depuis toujours).

27 mai 201827 mai 2018

En med si tu veux aller vite pas vraiment le choix ;(

27 mai 2018

vu de ma Bretagne le voilier parait bien inadapté en Med ..soit qu'il y a trop de vent et ça semble etre le cas souvent soit qu'il y a pétole ..

perso f6 je ne sort pas je reste au bistrot ..mais c'est assez rare en belle saison , et f8 je m'en parle pas ..

27 mai 2018

Je suis un jeune vieux ou un vieux jeune, comme on veut, dans le sens où la société n'a plus rien à faire de mes compétences de vieux mais suffisamment jeune pour aller bosser 13h par jour pour les impôts, l'urssaf et la caisse de retraite.(bientôt 60 piges).
Il y a quelques années, j'acceptais de payer 4000 euros par an pour mon vieux petit bateau, parce que je sortais quasiment 45 week end sur 52.
Aujourd'hui, je paie toujours la même chose (crecendo) mais j'ai divisé par 3 le nombre de sorties en grande partie à cause d'une mto pourrie (essentiellement le we, vous avez remarqué ?).
Alors, oui, j'ai tendance à faire rentrer le paramètre réchauffement dans ma lassitude. Pourtant je rêve toujours autant de naviguer.

27 mai 201827 mai 2018

Lol les jeunes sur leurs smartphones incapable d’apprécier La nature... et pas vraiment les mêmes moyens financiers que les plus âgés...
Ps oublie pas que les vieux ont été habitués à payer (cher) pour un services bof...
Je vois mes parents qui ont payés où payent des trucs invraisemblables pour ma génération

27 mai 2018

que les "jeunes" naviguent comme nous les vieux on naviguait et ça ira mieux pour la bourse : un bateau de 8m était un grand luxe , pas d'electronique, pas de frigo, pas eau sous pression,pas de wc, pas de pontons , ..rien et on partait 4 semaines à 4 personnes non stop....avec un ciré jaune chacun

que du bonheur

27 mai 2018

J ai commencé sur 5m50 puis 1m de plus ou 50cm au fur et à mesure
Rarement de frigo, d’électronique (juste un ipad), l’eau sous pression faut un lavabo lol donc rarement aussi, le port trop cher etc... donc pareil mais en plus jeune et je partais de 5 à 8 semaines, et j ai un petit chien qui refusait de faire à bord, donc annexe minimum 3x par jour et a la rame voir une grosse bouée et à la nage ;)
Mais j ai un tempérament de sacrifice pour réaliser mes rêves

27 mai 2018

Ah si les salaires augmentaient autant que les frais de ports... d’années en années...

27 mai 2018

faut pas exagérer, pas partout, ici +2% pour l'année ...

27 mai 2018

Sur 10ans 20% ton salaire ?

27 mai 201827 mai 2018

pour moi, faire de la voile est chronophage et ruineux depuis longtemps

une fois que tu l'as admis et que tu sais que c'est du bonheur garanti, tu déménages au bord de la mer et tu vies à coté ou sur ton bateau parce que le bonheur garanti, c'est rare...

à 2 périodes de ma vie, soit je gardais l'appart ou la maison, soit je gardais le bateau, le choix était vite fait...

choisir, c'est renoncer
bien choisir, c'est renoncer avant en toute connaissance de cause pour ne jamais regretter ensuite

la vie est courte, plus on vieillit, plus on devient con ou conscient que le bonheur est rare alors s'il est garanti, ça n'a pas de prix...

et de vous à moi, un peu de zénitude dans cette frénésie de consommation, ça ne fait pas de mal

en tout état de cause, avoir un bateau pour naviguer 3 semaines par an, c'est pas sympa pour le bateau et ne peut que générer de la frustration chez son propriétaire.
meme les milliardaires considèrent qu'avoir un yacht est la pire folie financière qui soit

au final, on a tous nos petits problèmes !

bonnes navs à tous !

27 mai 2018

C'est marrant, j'ai quelqu'un particulièrement intéressé par mon Biloup mais il doit avoir un anti-spam agressif, il ne reçoit pas mes réponses... Du coup, il commence à me prendre pour un gros con :oups:
Quand çà ne veut pas :mdr:

S'il nous lit, je pense qu'il se reconnaitra et me laissera ses coordonnées dans une prochaine tentative de contact. :pouce:

27 mai 2018

les américains ont un aphorisme pour ça...: "what it takes".

On pourrait le traduire par "as tu bien évalué ce que cela nécessitait ? "
(en temps/efforts/argent/investissement/sacrifices/etc...)

c'est pas seulement vrai pour la voile, c'est vrai pour toutes les activités nécessitant un gros investissement, en temps, en efforts, en argent.

Pour perséverer dans ces activités, il faut se placer dans les meilleures conditions, autrement, on va à l'échec, ou du moins à la galère.

28 mai 201828 mai 2018

Le nautisme.. et c'est bien connu, est et a toujours été un gros potentiel (financier dans ce cas) placé au mauvais endroit…

C'est une pub qui le dit...

28 mai 2018

"le bateau, c est abordable"
c etait le slogan de la federation des industries nautiques dans les annees 80

un bateau c'est un trou dans l'eau dans lequel tu mets tout ton argent.
Ca m'arrange , je ne savais plus ou le mettre et l'état ne veux que m'en prendre seulement la moitié.

04 oct. 2018

Il n'est plus en ma possession.
Pour l'instant, ce sera mode standby pour le nautisme.
L'idée, plus tard, d'un truc sur une remorque, facile à mettre à l'eau, pourrait se développer.

04 oct. 2018

Un petit multi transportable basé à Rotheneuf?

05 oct. 2018

En transportable à la voile, effectivement, le multi est tentant mais niveau tarif çà pique un peu ces p'tites bêtes.
Dans un premier temps, je crois que je vais me diriger vers la voile dans une asso ou club ou bda... Le soucis est que dans ma, bientôt, future région, nord de Caen, pas grand-chose dans ce domaine...

05 oct. 2018

C est pas tip top côté navigation à la journée.... c est , disons, moins bien que la baie de st malo

05 oct. 2018

Vu par Sarah Steenland, the Cruising Cartoonist
www.sarahsteenland.com[...]

05 oct. 201805 oct. 2018

Je me demande si le transportable n'est pas la pire chose. Surtout s'il est français, car rien de sérieux n'est prévu pour descendre ou ériger le mât. Bien sûr il y a des avantages

blancchasseur.blogspot.com[...]ux.html

Mais on les paie cher et on a bouffé un paquet d'énergie quand le bateau est paré, à l'eau et prêt à naviguer...

Se balader sur la route avec 7 mètres au cul, c'est pénible. Inventer un système de matage, c'est risqué, il faut des heures ou des jours de préparation ...

blancchasseur.blogspot.com[...]os.html

En tout as, si je recommençais l'histoire, ce serait catboat de moins de 6 m et mât non haubanné ... Et grue, bien sûr.

05 oct. 2018

J'ai eu 5 transportables de taille jusqu'à 8, 60 m et je n'ai jamais eu le moindre problème pour mater ou démater, à deux de préférence. Soit avec des systèmes prévus pour, soit en les fabriquant moi même. Et je ne compte pas l'Iroquois, avec un poteau de plus de 10 m et facilement 80 kg qui se mate et se démate sans problème (après pour le bouger, c'est une autre histoire).

05 oct. 2018

Ça dépend de ce que tu fais avec ton transportable. Le mien est à l eau de mai à octobre, et rangé au sec en hiver. Minimum de frais de port. 11m derrière la voiture, sans problème. Poteau de 11m également, maté à deux avec ma petite femme et moi qui suis plus bien vaillant. Je ne ferai pas ça tous les week-ends (on l eut fait, mais avec un plus petit) mais je trouve que c est la bonne solution de ne pas dépendre ni d un port , ni d une grue. Et 6 mois sous couvert, le bateau vieillit moins vite

05 oct. 2018

J'ai un petit rictus quand je lis que le nautisme se meure, que la tendance actuelle et future de la plaisance va mettre en péril toutes les industries qui gravitent autour etc, etc.

Ça me fait doucement rigoler quand je vois les ports toujours pleins à craquer avec des listes d'attentes de plus de 10 ans, des bateaux récents voire très récents (neufs) que je ne pourrait jamais me payer.

J'ai plutôt l'impression que le curseur se déplace vers le haut. La plaisance des années 70 et 80 n'avait pas le niveau que celle d'aujourd'hui et ceux qui "se remettent en question" sont justement les usagés issue de ces années là où on SAVAIT naviguer à cout modérer. (certains le démontre bien d'ailleurs dans certaines de leur réponse)

Aujourd'hui si t'as pas un bateau contre-moulé de plus 10m, toit panoramique, intérieur gris avec sonar, radar et super GPS de la mort t'es un tocard.
La paraitre semble compter plus que l'évasion.

A coté de ça les chantiers et gardiennages sont désertiques avec une tonnes de vieux bateaux qui n'ont pas vu la mer depuis des années qui ne seront probablement jamais terminés.

j'ai moi même passé plusieurs semaines a bricoler mon vieux bateau sans jamais voir personne sur les chantiers. Des voiliers qui tombent en ruine et personnes ne s'en occupent, certains sont mêmes à donner.

C'est vide sur les chantiers mais c'est la queue sur les stands Benéteau et compagnie au Grand Pavois et pour avoir discuté avec des commerciaux, la plaisance n'est pas franchement en déclin. Ça serait même le contraire puisque 99% des gens n'achètent plus et font de la LLD (leasing), ce qui explique le renouvellement continu du parc et donc des ports avec des bateaux toujours plus neufs.

Pour moi c'est bien le curseur qui s'est déplacé vers le haut, "la classe moyenne" ne peut plus lutter et si elle est vraiment motivée elle se rabattra sur des vieux bateaux à retaper (mais faut être motivé, et c'est pas légion si je comprends bien), de se point de vu, le bateau n'a jamais été aussi abordable.
On a jamais vu des prix aussi bas, vous confirmerez (ou pas), je n'ai que 35 ans.

La poule aux œufs d'or, n'est juste plus la même "qu'avant".
Être cadre moyen n'est plus suffisant.

Quant à l'excuse du réchauffement climatique, mouai, j'sais pas, pas convaincu mais j'n'ai que 35 ans ! :langue2:

05 oct. 201805 oct. 2018

C'est tellement ça !
mais pas pour les chantiers vide justement cette classe "haute" ou "en hausse" dirons nous vampirise chaque service plaisance , c'est plein à craquer et trouver de [b]vrais[/b] pros disponibles ou un chantier prêt à vous accepter plus de 3mois est une calamité ou à babeloued.
L'autre point est que les chantiers se sont "charterisés", on ne fait rien sois même, prendre le temps de bien faire seul n'existe plus on y fou 15gars en un coup et c'est réglé, les saisons se font plus marquées "vide"<->trop plein, les travaux et coûts de plus en plus luxueux autant que colossaux sont risqués financièrement parlant mais des fois aussi techniquement/juridiquement pour les chantiers, les pros du milieu, autant que pour les armateurs pro (les particuliers devenant de plus en plus rare)
Vous allez me dire c'est que chez toi , etc, etc, enfin la côte italienne c'est encore pire et de la Ciotat à Menton je suis sûr que mes dires s'appliquent, ça commence à faire grand, je dirais que toute la mer de ligure est "contaminée" et j'ai cru que comprendre que l'espagne n'étaient pas en reste côté charterisation ... mais ce serait parler de ce que je ne connais pas.

Après par rapport au post je comprend tellement. C'est cher (encore plus à l'arrêt ! ), c'est lent, ça mouille, ça brasse, ça casse toujours un truc, on est c*n ou ? :mdr:
Moi c'est la mer qui me fait tenir, "le peu" que j'ai pu y être ces deux dernières années (mais au moin l'osmose, je suis serein! ) Pour moi vendre serait échouer d'abord et invivable ensuite mais chacun son chemin et si on veut une vie "normale" à côté le transportable ou le 8m max me parait judicieux même pour la moyenne haute des revenus

06 oct. 2018

Ce n'est pas exact. La plaisance est effectivement dans une sorte de ralentissement. Ou plutôt dans une évolution, où l'achat du bateau est dissocié du plaisir de la navigation.

Les chiffres parle d’eux même, dans le Finistère;
- 45% des plaisanciers propriétaires ont entre 61-70 ans
- 28% on entre 51-60ans
- 3% seulement on entre 21-30 ans.
Mais le chiffre le plus important c'est que seulement 10% des plaisanciers ont plus de 70 ans. Ce qui permet le constat suivant: si 80% des plaisanciers de 61-70ans arrête de naviguer après 71 ans, que ce passera t'il pour leurs bateaux (potentiellement vieux aussi) ? Ils iront saturés un marché de l'occasion déjà très saturés. Donc pas étonnant que les chantiers soient déjà saturés de vieux bateaux, presque invendables. Pourquoi j'irai retaper un vieux bateau de 6m qui dors dans un chantier, alors que pour le même prix je peux en avoir un plus jeune et plus grand, prêt a naviguer ?
Il ne faut pas confondre "passion bricolage", "passion navigation", il y a quelques années les deux étaient complémentaires, aujourd'hui, beaucoup moins. Avec le prix de la main d’œuvre aujourd'hui, les gros travaux sont souvent à la charge des assurances, sinon ça ne vaut pas le coup.

Ce constat peu paraitre un tantinet alarmiste mais "étrangement" le nombre de plaisancier ne cesse de croitre. C'est le nombre d'immatriculation de bateau qui est en ralentissement depuis 2009. Les listes d'attentes en Europe du nord ce rétractent rapidement, C'est un fait. Le phénomène arrivera à l'Ouest plus vite qu'on ne le pense.
Personnellement sur la liste d'attente du port ou je suis, j'ai avancé de plusieurs 100aine de place cette année, d'abord il y à ceux qui ne renouvellent pas leurs inscriptions, ceux qui lâchent l’affaire, ceux qui ont eux une place dans un autre port etc. Je me suis inscrit en septembre 2017, en Aout 2018 seulement 4 personnes c'étaient inscrites après moi.

On navigue, mais l'on n’achète plus.

"Aujourd'hui si t'as pas un bateau contre-moulé de plus 10m, toit panoramique, intérieur gris avec sonar, radar et super GPS de la mort t'es un tocard.
La paraitre semble compter plus que l'évasion. "

La triste vérité c'est qu'a 60 balais ont à déjà plus de ressources, les prêts maisons-voitures sont terminés, les enfants sont autonomes avec un job, et y'a un petit pécule qui dors dans un ou deux petits studios acheter il y a 20 ans. Donc on vise dans les bateaux neufs, confortables, lumineux, avec de l'espace à vivre donc généralement de plus de 10m, le tout pour 100ke à 200ke. Il est donc normal que la majorité des bateaux neufs dans les marinas ressemblent à ça. De plus, avec l'age des primo-accédants autour de 55/60 ans on parle bien d'une classe moyenne de retraité ancien fonctionnaires, cadres, cadres-sup, ça fait un paquet de monde. On prends le tout le "leasing" pour étaler les frais et gagner un petit peu sur la tva.
Il y a quelques années, si on voulais un gros bateau de plus de 10m il faillais gagner au loto, aujourd'hui pour 150ke on à une magnifique unité de 38-40ft. (cf oceanis 38, SunOdyssey 389, Salona35, RM970 etc), ça peut paraitre beaucoup quand on est jeune, mais après une vie à bosser en couple et à mettre un peu de coté et une retraite correcte, ce n'est pas non plus exorbitant pour la génération dorée.

Personnellement, le design intérieur des bateaux avec toit panoramique c'est honnêtement génial, par exemple les RM ressemblent a des petits lofts, ont peu faire la veille de l'intérieur, on a l'impression d'être tout le temps dehors. C'est clair, blanc, res-pi-ra-ble. C'est hyper lumineux, et ça donne une grande impression d'espace et d'air. Pour les sense de Beneteau, c'est pas génial d'avoir le carrée de plein pieds ? Et puis l'étrave inversé, et le cul large, c'est pas génial d'avoir l'espace d'un ancien 45ft dans un 32ft ?
Désolé de préférer ça à un bateau où on a l'impression de descendre à la cave. Donc pas étonnant que les architectes mettent le paquet la dessus. L'offre suit toujours la demande, et non l'inverse.

Il n'est donc pas question de "paraitre" mais bel et bien de "confort" et "sécurité". Car de toute façon, son propre bateau, c'est toujours le plus beau, et je ferai tout autant le ma-tu-vu avec un vieux bateau que certains qualifierai d'épave, qu'avec une luge moderne.

Pour les GPS de la mort et les radars, on est en plein dans "c'était mieux avant". Je ne commenterai pas ça. Des marins ne naviguant qu'à l'estime et au compas de relèvement y'en à plein qui manque à l'appel.

J'invite à lire la source de mes chiffres, cet article de recherche est précis, la démarche expérimentale est décrite et les chiffres et les conclusions sont solides:

Vers un nouveau modèle de la plaisance ? Profils et pratiques des plaisanciers du Finistère
par Lucien Perras, Ingrid Peuziat, Iwan Le Berre, Adeline Maulpoix, Louis Brigand, Nicolas Le Corre - Laboratoire LETG-Brest Géomer-CNRS (Université de Bretagne Occidentale), Institut Universitaire Européen de la Mer
www.cairn.info[...]-39.htm

05 oct. 2018

« Aujourd'hui si t'as pas un bateau contre-moulé de plus 10m, toit panoramique, intérieur gris avec sonar, radar et super GPS de la mort t'es un tocard« 
Ben alors dans ma région de navigation, y a un paquet de tocards! Tu t y sentirais bien!

Vu ta description de la plaisance aujourd hui, je me demande s il n y a pas une fracture nord/sud :-p

06 oct. 2018

"Vu ta description de la plaisance aujourd hui, je me demande s il n y a pas une fracture nord/sud "

Bah moi je dirais qu'il y a en a bien une, c'est pas un scoop.
Les fortunes sont dans le sud, pas dans le nord.

06 oct. 2018

La cassure existe aussi localement, les deux extrêmes se côtoyant avec plus ou moin d'étincelles entre les deux

06 oct. 2018

Pour Lodge:
La question que tu te poses est totalement légitime et j'ai entendu plusieurs témoignages qui vont dans le même sens l'été dernier. Tu as la chance de posséder un Biloup 89, soit un bateau assez recherché. N'hésite donc pas à demander conseil au BBC (Boat Biloup Club)
bbc-breizhbiloupclub.jimdo.com[...]
pour t'aider.

Personnellement, je persiste à dire que, si on fait abstraction de quelques "touristes" des mers, les gens que l'on rencontre sur l'eau sont le plus souvent passionnants, que naviguer reste un plaisir rare et que si le bonheur est à ce prix là, tant pis, je paye!

06 oct. 2018

Il me semble , que lodge a écrit plus bas , qu il n était plus en possession de son bateau ! amha
:litjournal: :heu:

06 oct. 2018

Effectivement oui, bateau vendu.
Merci tout de même rogerbaudet.

06 oct. 2018

Quand je disais qu'un Biloup. cela se rend vite :-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (69)

L'eau de l'Aude là

mars 2021