Evolution du régime des vents en Méditerranée depuis 30 ans

Bonjour à tous,
Suite aux commentaires sur le fil demandant un avis sur l'évolution de la sécurité en mer et évoquant les conditions météo, j'ai voulu faire la part des choses.
J'ai fait une statistique très rapide des vents sur la côte méditerranéenne, avec un aperçu global et 3 zooms : vents de force 5 et plus, période étésienne et période pascale (je me souviens de l'habituel coup de Mistral pour Pâques et la SNEM). L'objectif était de regarder s'il y avait des évolutions des régimes, que je perçevais subjectivement depuis 2005-2010. J'ai fait parfois des classifications des années par ressemblance du régime des vents pour préciser de possibles groupes d'années. J'évite le jargon statistique dans ce texte.
J'ai utilisé ma copie de la base SYNOP de Météo-France, qui rapporte les observations météo depuis 1996 avec un pas de temps de 3 heures. Je n'ai pas pris 2022, l'année étant incomplète.
L'évolution la plus apparente est dans la région marseillaise où le Mistral passe à l'Ouest ("le Mistral est à l 'Ouest !!!"). L'évolution se fait au tournant de 2007. La classification montre qu'il existe deux groupes principaux d'années : 1996-2005 et 2006-2019, 1997 ayant préfiguré l'évolution. Dans le second groupe, 2013-2018 (avec 1997 et 2020) forme un bloc homogène et on a un groupe de transition associé 2007-2012 (avec 2019 et 2021). Les vents de force 5 et plus sont moins fréquents et sont aussi passés à l'Ouest. Les vents étésien de force 5 ou plus on été plus fréquents en 2005-2006 et en 2010, mais sont plutôt moins féquents ces dernières années. Les observations sur les changements de régimes sont à peu près les mêmes pour toutes les périodes. Moralité le vents ont tourné de -20° (globalement) et ont perdu de la force, sauf peut-être les vents du SSO.
Du côté de la rade d'Hyères, les régimes sont complètement anarchiques avec des années de bascule tranchée (???). Ce sont ces années (2004, 2009-2011, 2019-2021) qui se différencient, les autres années conservant un régime stable.
Le secteur de Perpignan est remarquablement stable (Pyrénées obligent), les années se divisant en 2 groupes : plus ou moins vers le N. Par contre il y a nettement moins de vents de force 5 ou plus l'été.
L'évolution des vents dans le Golfe d'Ajaccio montre peut être une petite rotation au N. il n'y a pas de regroupement caractéristique des années. Ici encore on notera qu'il y a moins de vents de force 5 et plus depuis 2014 et particulièrement l'été depuis 2012.
Globalement : moins de vents forts l'été sur l'ensemble de la zone.
Les sorties graphiques sont dans les fichiers joints.

L'équipage

22 nov. 2022
22 nov. 2022

Excellent boulot ...

22 nov. 2022

Bravo, merci, beau travail et belle synthèse.
Finalement ce n'était pas mieux avant.
Bizarre l'orientation à L'ouest sur Marseille.
La piste de Marignane est au 310 donc il ont maintenant à l'atterrissage il y a un vent de travers de 40° ?
Encore merci et bravo

22 nov. 2022

Hola !!!

Les statistiques...!!!???...Surtout en matière de météo ... mmmmwwwouais... je veux bien ... !!
Pour citer Winston Chruchil :
"...je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées..."
Bon vent à tous!

22 nov. 202222 nov. 2022

"Les statistiques c'est comme les bikinis ça cachent le plus intéressant". Tous ces aphorismes sont amusants le plus souvent ils montrent la méconnaissance de cet outil. Cet outil encadrent nos vies depuis déjà longtemps et même notre avenir. Sans cet outil pas de réchauffement climatique mis en évidence, pas de prévision météo...Il est utilisé partout, il permet aussi de faire des progrès dans le traitement des maladies, de gérer des chaines de fabrication de produits industriels et plein d'autres choses.
Sinon merci et bravo pour ce travail intéressant qui semble d'ailleurs corroboré par les spécialistes de Météo France.

22 nov. 202222 nov. 2022

"Tous ces aphorismes sont amusants le plus souvent ils montrent la méconnaissance de cet outil."
OK avec ça.
Les statistiques sont utilisées pour le codage des signaux audio (du téléphone à la hi fi), TV et vidéo, ainsi que tout ce qui passe par internet.

22 nov. 2022

Joli travail. Bravo!

22 nov. 2022

Les statistiques...!!!???...Surtout en matière de météo ... mmmmwwwouais... je veux bien ... !!
Pour citer Winston Chruchil : "...je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées..."

Criticism is easy; achievement is difficult.

Winston Churchill

22 nov. 202222 nov. 2022

Pour enfoncer les portes ouvertes il existe 2 principales raisons pour que les résultats de stats soient inutilisables (c'est à dire amenant à des conclusions fausses) :

  • une mauvaise qualité ou inadéquation des données qui ne représentent pas la réalité

  • l'application d'une mauvaise méthode d'analyse ou une méthode d'analyse mal appliquée

Je passe les autres raisons.

Qualité des données : j'ai fait confiance à Météo-France, d'autant qu'il s'agit de la base SYNOP qui regroupe les données adressées à l'OMM

Méthode : j'ai pas voulu faire dans le luxe. Plus on choisi des méthodes sophistiquée, plus on prend des risques de maîtrise et d'interprétation. C'est pas que cela ne m'aurait pas intéressé, mais inutile ici en premier abord : rapport coût d'analyse et gain en matière de conclusions. Il ne s'agit donc que de description des données, c'est à dire une façon de rendre compréhensible un fatras de nombres.

22 nov. 2022

les moyennes sont une chose mais nos difficultés nous plaisancier commence quand le vent souffle fort (f6/ et plus)
il serait interessant de savoir tout simplement l'evolution des BMS émie par MF pour chaque année ..évolution ou pas ..car c'est bien là que ça se complique .

22 nov. 2022

Le mistral souffle 100 jours par an dans l’axe du Rhône ça se verrait dans l’évolution de la moyenne s’il soufflait plus fort. On pourrait aussi comparer la distribution sur la période

22 nov. 2022

non pas forcement si a contrario il y a davantage de periode à "petole"

22 nov. 2022

Grizzly a pris en compte les vents de f5 et plus.

22 nov. 2022

oui il a fait un sacré boulot, bravo mais il ne reponds pas a nos préoccupation en tant que plaisanciers à savoir :il y a t*il davantage de coup de vent ,de fort vent de BMS ...
Parce que lorsque je regarde le n° du BMS en Med et le notre en Bretagne vous en avez beaucoup plus que nous ..
alors il serait interessant de savoir s'ils sont plus nombreux d'année en année ou pas

22 nov. 202222 nov. 2022

Il y a toujours eu beaucoup de BMS l'été en Méditerrannée : il y a 30 ans, il fallait déjà réfléchir à la fenêtre de retour pour passer de justesse entre 2 BMS.

Moi, ce qui m'intéresse et ce à quoi ne répond pas cette étude, c'est de savoir s'il y a aujourd'hui plus d'évènements qualifiés d'exceptionnels, donc non pas au dessus de F5 comme étudié ici (on s'en fout : un bon bateau bien préparé avec un équipage expérimenté n'a pas peur d'un F5, ni d'un F7 correctement prévu aujourd'hui-sauf au mouillage si sa ligne est sous dimensionnée), ni de savoir si la moyenne des vents est stable ou a baissé;
=> ce qui m'intéresse est de savoir si le risque est plus grand de se trouver face à un phénomène (très) au dessus de F9 (et à la prévision peu précise, au moins pour son déplacement).

Une étude des températures maximales relevées en mer serait également intéressante. Pas la température moyenne, mais les maximales, celles qui provoquent des phénomènes exceptionnels.

Liste incomplète des Médicanes (pas forcément touché terre) :

septembre 1947
septembre 1969
janvier 1982
septembre 1983
du 13 au 16 décembre 1985
du 14 au 18 janvier 1995
du 11 au 13 septembre 1996
du 3 au 6 et 7 au 10 octobre 1996
du 6 au 11 octobre 1996
du 25 au 28 mai 2003
du 17 au 19 octobre 2003
du 26 au 29 octobre 2005
du 13 au 16 décembre 2005
du 6 au 9 novembre 2011
du 12 au 14 avril 2012
du 27 au 29 octobre 2012
du 18 au 21 novembre 2013, tempête Cleopatra
du 30 septembre au 2 octobre 2015
du 28 octobre au 31 octobre 2016
du 11 au 20 novembre 2017, Numa
du 28 au 30 septembre 2018, Zorbas
du 17 au 19 Septembre 2020 : Ianos
29 octobre 2021 : Apollo
18 aout 2022 : front d’orages (le Monstre, >100 noeuds durant 1 heure) sur Corse .

23 nov. 2022

Hola !!
Pas le moindre début de la plus petite intention de dénigrer ou de critiquer le boulot de compilation de Grizzly !!
Simplement, c'est mon avis et je le partage, les statistiques sur la météo en général, et plus particulièrement les phénomènes "extra"-ordinaires, ne peuvent servir de vademecum à la plaisance.
Oui, c'est vrai que statistiquement on peut dire qu'il fait chaud en été et froid en hiver ou qu'il neige plus souvent le 15 janvier que le 15 août ... pour le moment encore ...!
Je n'ai pas consulté le document initial de Grizzly, mais selon cette statistique, y avait-il une probabilité pour que le "trés fort coup de vent" en Corse le 18/08 (ou période) se produise ?
La polémique est inutile pour moi, j'aime trop l'irrationnel et je n'ai jamais aimé les chiffres, quel qu'en soit le domaine d'application.
Pour clore avec un :o) j'ai appris que "les statistiques sont des additions justes de chiffres faux" !!
A chacun ses convictions ou ses certitudes.
Bon vent à tous

23 nov. 2022

Tu voudrais essayer de faire dire à des statistiques ce qu'elles sont incapables de faire.

Les statistiques, pour faire simple (on ne va pas faire un cours là dessus, ça serait ch!@nt et long), ça décrit des tendances moyennes. En aucun cas, jamais, et par construction, ça ne peut prévoir des évènements exceptionnels.

Encore une fois, ce que j'écris là est une caricature de ce que sont des statistiques, mais tu saisis l'esprit.

23 nov. 2022

Hola ROC !
Aurais-je donc l'air aussi borné qu'il semblerait? :o))
Bien sûr je ne posais pas la question quant à la prévision de l'évènement lui-même, mais je demandais si dans les stats de notre ami apparait la PROBABILITE d'un évènement météo, fort à trés fort, à ces dates, disons deuxième quinzaine d'août.

23 nov. 2022

Aurais-je donc l'air aussi borné qu'il semblerait?

Franchement? Oui.

23 nov. 2022

Hola Numawan !!
Ta réponse démontre, a contrario, que tu fais preuve d'ouverture d'esprit et de tolérance ...
Jusqu'à preuve du contraire, il est encore permis à ceux et celles qui sont d'un avis contraire, ou mitigé, de l'exprimer, ne t'en déplaise :o(
Néanmoins ma question reste sans réponse (excepté sur mon état mental) !

23 nov. 2022

Si, tu as la réponse : je te l'ai donnée (et je n'ai pas dit que tu étais borné).

Ces statistiques sur 30 ans ne peuvent pas donner le taux d'incidence d'un évènement qui arriverait tous les... pour l'orage Corse, je ne sais pas combien, mais en tous cas, le minimum pour avoir un résultat qui veuille dire quelque chose, c'est une dizaine d'occurences. Pour établir une statistique sur 30 ans, il faut donc que ça soit arrivé tous les trois ans.
Dieu merci, ça n'est pas le cas !

23 nov. 2022

Le Monstre de Corse est particulier : c'est un front d'orages, que l'on sait difficilement prévisibles longtemps à l'avance.
Par contre, les médicanes sont en nombre suffisants, et leur survenue semble de plus en plus régulière dans le temps, et il est relativement aisé de voir le système se mettre en place plusieurs jours à l'avance. Peut-être moins de puissance instantanée que le Monstre, mais font beaucoup de dégats car se déplace moins vite.
Si la moyenne ne permet pas de se rendre compte de l'évolution du nombre d'évènements exceptionnels, la variance y est nettement plus sensible, elle.

23 nov. 2022

Roc t'as répondu

23 nov. 2022

Hola Grizzly ... :o))

Pour clore cette controverse que j'ai initié, plus par désœuvrement hivernal que par conviction et au risque de me répéter, je ne dénigre en rien ton "travail" de passionné, et pour cause ... de ma part, c'est du "pinaillage" sur les mots :o))

Il y a de (très) nombreuses années que je consulte les PILOT CHARTS qui, en fait, ne sont rien d'autre qu'une compil de statistiques !!!
Pour infos, si d'aucuns ne connaissent pas, voici un lien de ces pilot charts pour la Méd.
Ils sont établis à partir des relevés de Météo France sur de nombreuses années (??):
www.plaisance-pratique.com[...]rts.pdf

Désolé pour la tournure et "statistiquement"... bon vent à tous :o))

23 nov. 2022

Il n'y a pas de mal.

Ce ne sont que des statistiques descriptives servant à se faire une image de l'évolution des régimes. L'objectif était de tenter de retrouver objectivement ce qui était perçu subjectivement, et de savoir si ce régime était réellement stable ou non, d'autant que les discussions montraient que les ressentis étaient variables suivant la zone de navigation.

Je n'ai pas voulu faire de star inférentielle ou de modèles prévisionnels, je n'ai la compétence en météorologie.

Par ailleurs, ceux qui connaissent les théories des stats savent bien que l'analyse des "cygnes noirs" est un domaine particulièrement complexe.

Pour ce qui concerne la température de l'eau, cela n'est malheureusement pas dans les données recueillies dans le cadre de SYNOP, pas plus que les BMS. Toutefois je me permets de faire remarquer qu'il me semble que les BMS sont émis sur la base de la force du vent et donc qu'étudier l'évolution des fréquences de vents forts revient à étudier la fréquence des BMS.

Je vais voir les résultats pour F6 et plus, puisqu'il y a une demande dans ce sens. Je crois que la base contient aussi la vitesse des rafales, je vais aussi voir cela.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Cabo Finisterra Galicia

Phare du monde

  • 4.5 (104)

Cabo Finisterra Galicia

décembre 2022