Traces électrolyse

Bonjour à tous,
Il y a des traces d'électrolyse dans les fonds de mon bateau en aluminium(voir photo ci jointe). Les trous ont une profondeur inférieure au mm. Si l'on considère que le phénomène d'électrolyse est aujourd'hui stoppé pensez vous que ces points peuvent avoir un impact structurel (épaisseur initiale: 5 mm)? Merci pour vos avis éclairés!Maud

L'équipage
25 mar. 2012
25 mar. 2012
0

bsr
si ça ne fait pas plus de 1mm de profondeur ce n'est pas trop grave par contre bien verifier les soudures, il ne faut pas laisser les trous comme ça car si de l'eau y stagne ça va continuer , il faut bien nettoyer et boucher au mastic epoxy , le mieux serait de proteger les fonds avec un brai epoxy genre vctar
la structure c'est les membrures et les lisses ,les toles ne font que terminer la boite
alain

25 mar. 2012
0

exact,
et l'idéal serait un micro-sablage avant l'epoxy de protection ...

26 mar. 2012
0

Es-tu sûr qu'il s'agit d'électrolyse ?
Car il y a diiférence entre oxydation et électrolyse !
L'oxydation n'est pas grave, elle ne concerne que l'extérieur du métal, et n'afaiblit en rien la pièce.
L'électrolyse concerne, elle, le métal dans toute sa masse, et affaiblit l'ensemble de sa résistance... Dans son effet le plus extrème, la pièce entière devient friable, et ça ne se voit pas forcément.
J'ai pu le constater sur des pontons flottants en alu. Ils se cassaient à la main, un peu comme da la terre glaise sèchée. Mais extérieurement ils semblaint bien.
Il faut dire que les pontons sont vraiment à la merci de tout. Ils y a des prises de courant partout, des lignes de terre en cuivre, des bateaux branchés dessus, des tuyaux avec raccords en laiton... On n'imagine pas pire, quoi...
Il existe cependant (paraît-il) des apareils (genre ohm-mètre)qui mesurent la résistance du métal, ce qui donnerait une idée de sa qualité...
Tiens, je vais lancer un sujet là dessus, si quelqu'un connaît...

13 fév. 2013
0

Bonjour,

Je relance ce fil posté il y a quelque temps car je souhaite protéger la partie des fonds de mon bateau attaquée par l’électrolyse. Je vais comme indiqué plus haut peindre avec une peinture époxy.
Mon problème est la préparation de la surface car il ya plein de recoins inaccessibles... J'ai fait un devis pour un sablage de la zone (en gros 1m*50cm): trop chère (500euros) et trop compliqué à mettre en oeuvre avec les aménagements du bateau. A la disqueuse impossible aussi car trop de d'angles et les fonds des piqures d’électrolyse ne seraient pas nettoyés.

Quelle méthode utiliseriez vous? Avez vous entendu parler du micro- sablage? Quelle est la technique et le matériel?

-est qu'un nettoyage à l'acide de dérochage serait efficace?
- existe t'il un décappant pour peinture appliquée sur de l'aluminium?
-existe-il des brosses métallique en alu?
- une mini ponceuse?

Merci!

13 fév. 2013
0

il existe des produits de décapage ,mais brosse metalique en bronze à la main ou au bout d'une perceuse ,bien aspirer et dégraisser avec du mec avant de boucher les trous au mastic époxy et peinture primaire époxy .
j'ai même utilisé de la glycéro microporeuse sur un pont d'ovni avec succés avant de faire mes panneaux d'antidérapant avec de la piolythe dans laquelle j'ai mis des micros ballons phénoliques .
alain

13 fév. 2013
0

@baboujoli
Il n'y a pas à opposer oxydation et électrolyse puisque la première est la conséquence, en plaisance, de la seconde. En revanche, oxydation = corrosion. Le taux de gravité ne dépend donc pas de l'origine de l'oxydation, galvanique ou électrolytique, mais de l'intensité de l'atteinte. Ce faisant, je m'apperçois que ce fil est ancien...
@maud
Si vous êtes certain d'une "attaque d'électrolyse" (sic), la première chose à vérifier est que celle-ci n'a plus cours et que la cause en a été éliminée. Si la corrosion est superficielle, aucune autre mesure n'est à priori nécessaire.

13 fév. 2013
0

Désolé, Coreng, mais sur l'alu, oxydation ne signifie pas corrosion. Naturellement, l'aluminium forme en surface, au contact de l’oxygène de l'air (oxydation) une couche d'alumine (Al2O3), qui protège l'aluminium natif, au contraire de le corroder.

13 fév. 2013
0

Je retire dans ce contexte particulier. L'équivalence est électro-chimique.

13 fév. 2013
0

@Coreng Ces traces de corrosions viennent du fait que l'ancien proprio laissait de l'eau (salé) en permanence dans les fonds.
Mais ma question portait sur les méthodes de décapage possible pas sur le débat electro-oxydo-corrisif...

@60Nora
Merci, je vais me renseigner sur les brosses en bronze

13 fév. 2013
0

sablage fin, ou aérogommage,
y'a pas grande différence (les abrasifs)
ce serait vraiment l'idéal pour passer partout ...

13 fév. 2013
0

@bil56
On est d'accord que ca serait le mieux, mais trop chère et galère à mettre en oeuvre dans un bateau aménagé

13 fév. 2013
0

Il y a en effet quelques nuances entre oxydation et corrosion de l'alu, mais tout celà est fort proche:

L'oxydation est provoquée par la présence d'oxygène en surface du matériau ce qui provoque la formation d'oxyde d'aluminium (l'alumine Al2O3). Cet oxyde d'aluminium est très dur et une fois formé, il fait écran et protège la pièce en surface.

La corrosion est une attaque plus profonde caractérisée par la perte d'électrons de la matière. Elle peut être causée par:

  • la présence (en contact) d'autres métaux ayant un potentiel de dissolution supérieur (inox, cuivre...) le tout plongé dans un envionnement salin, on parle alors de corrosion galvanique. L'alu devient anode par rapport à l'autre métal.

  • la présence de courants électriques de fuites (continu ou alternatif c'est kifkif) qui créent artificiellement une anode et une cathode. On parle alors de corrosion électrolytique. Le résultat est le même que pour la corrosion galvanique.

  • la présence de crasses mélangées à un air alternativement sec et humide ainsi que quelques molécules de sel, finissant par abimer la protection d'alumine et empechant sa reformation. On parle là de corrosion par piqures et/ou caverneuse. La photo du premier post en est un très bon exemple, les fonds d'un bateau alu doivent être nickel !
    L'effet du chlore contenu dans l'eau douce d'un réservoir a aussi le même effet, formation d'un petit "champignon" d'alumine en surface et une petite caverne en dessous. Il faut pas mal de temps pour percer mais bon, ça fait pas net...

Pour revenir aux questions pratiques de Maud, une proposition:

1° Nettoyer et dégraisser les fonds "à fond" avec un bon détergent.
2° Si possible sabler par aérogommage. Il s'agit d'un système à basse pression dont les appareils se trouvent assez facilement en location. Et c'est nettement moins violent qu'un sablage classique.
3° Si pas possible de sabler, car c'est vrais qu'à l'intérieur ça provoque une crasse infernale, dérocher avec un produit acide.
4° Rincer, re-rincer et re-re rincer à l'eau claire, sêcher.
5° Peinture un ou deux composants selon budget

Pour le décapant de peinture, le problème est à la fois simple et compliqué car il dépend du type de peinture. Si c'est une peinture normale à un composant, la plupart des décapants du commerce en viendront à bout. Si c'est une peinture 2 composants (epoxy ou polyuréthane), c'est devenu plus compliqué depuis l'interdiction européenne (debut 2012 je crois) de mise sur le marché du chlorure de méthylène. Ce produit était à la base de quasi tous les décapants chimiques et le seul à venir à bout de ces peintures. Des nouvelles formulations commencent à apparaitre mais il faut chercher un peu et bien lire les étiquettes.

Pour les brosses métalliques, je n'ai jamais trouvé des brosses alu et quand bien même on en trouverait, de quel alu s'agirait-il ? Donc dans le doute il est préférable d'utiliser des brosses inox (304 en général). Ca ça se trouve assez facilement sous différentes formes.

Pour la mini ponceuse, oui pourquoi pas... bon courage ;o)

13 fév. 2013
0

OK, merci pour cette réponse complète. Les fonds sont resté en effet humide et plein de crasse pendant plusieurs années, c'est ce qui a du provoquer ces piqures.

L'étape rinçage et dégraissage à déjà été faite depuis les premières photos, les fonds sont maintenant nickel.

Selon vous pas de problème pour utiliser une brosse inox ou bronze? Il n'y aura pas de fines particules issus du ponçage qui réagiront avec l'alu ultérieurement?

13 fév. 2013
0

J'éviterai le bronze, ça me semble tout à fait dangereux de brosser au bronze dans un bateau en alu.
Isabelle, de Skol

13 fév. 2013
0

Oui, mais maintenant qui peut dire qu'il n'y aura plus jamais d'humidité dans les fonds (condensation, aspersion venant de l'extérieur, équipage mouillé en retour de quart, etc..)

J'ai le même problème sur un bateau acier : il y a toujours un peu d'eau résiduelle ; j'ai résolu le problème en immergeant une anode consommable en zinc dans les fonds, en la mettant bien entendu à l'équipotentiel de la coque par une tresse inox : protection identique à la coque extérieure par anodes sacrificielles.

S'agissant d'un bateau en alu, il serait sans doute judicieux d'immerger dans les fonds une anode en magnesium qui remplirait le même rôle ; à voir avec les spécialistes de la protection par anodes

13 fév. 2013
0

Bien sûr qu'il y aura de temps en temps de l'eau salée, des crasses et de l'humidité, mais je crois que le nettoyage des fonds fait partie de l'entretien normal que mérite un beau bateau alu ;o). A part ça il n'y a en effet pas grand chose d'autre à faire.

Pour les brosses, au niveau moléculaire il y aura sûrement quelques résidus incrustés, mais dans la pratique ça ne pose aucun problème en tout cas avec une brosse inox. Pour le bronze je ne sais pas, je n'ai jamais essayé.
Pour info, un système d'abbrasif très efficace pour les surfaces planes et étendues est le disque à lamelles abrasives au corindon (prévues pour inox, donc sans Fe) monté sur disqueuse. Ca décape du feu de dieux !

Un petit détail encore, choisir une brosse inox à poils fins, ça raie moins profondément.

13 fév. 2013
0

quelle que soit la cause , cette coque a l'air mal en point:
mon voilier alu a 40ans et parcouru environ 70000 milles dans sa vie..
Il n'y a que quelques traces similaires, et encore moins profondes sous le tourteau ( projection d'inox ou d'acier ?) et sous le narboteur de l'echapement qui etait en inox( qui a ete changé il y a maintenant 20 ans pour du plastoc)

sur le reste des fonds rien bien qu'il y ait toujours de l'eau salée residuelle.
sur les toles verticales l'alu est encore brillant apres 40 ans.

je crois que ce bateau ( pas le mien , le tein) a un cause d'electrolyse serieuse ( electricité, nature du metal des soudures, une base u un acide daqns les fonds,on sait pas quoi d'autre encore).
Il faut se mefie de ces point qui parfois seprolonge jsuqu'a traverser la coque par de micro "canaux"..l'electrolyse s'y auto entretient a cause des conditions anaerobies.

je crois que l'hydrogomage ou le discage seront sans interet. Un sablage tres fin et tres soigneux serait peut etre utile, mais le sablage est interdit aujourd'hui ( du moins si on est pro)
Sinon le mieux serait peut etre de tout nettoyer , degraisser, puis passiver a l'acide phosphorique (derochage). ne pas oublier de rincer esuite

detail des brosses: oublier l'inox aussi, le bete acier est le moins "toxique " pour l'alu

13 fév. 2013
0

tiens ca m'interesse, moi j'ai pas le probleme de l'amenagement , quel est le materiel exactement ?

13 fév. 2013
0

Contrairement a ce qui a été ecrit, je ne ferais pas de sablage ni de brossage.
Ces techniques son destinées a l'acier sur de l'alu il ne faut incruster d'inpureté.
Par contre il faut tenir les fond sec

13 fév. 2013
0

Bon, quelques précisions:

Le sablage de l'alu est un procédé tout ce qu'il y a de plus commun dans l'industrie. MAIS, il s'effectue dans des conditions de pression, débit, choix et granulométrie de l'agrégat qui seront compatibles avec le matériaux. Conditions à respecter pour n'importe quel type de matériaux à sabler d'ailleurs.

En l'occurance, pour l'alu, un sablage doux à basse pression tel que l'aérogommage avec un agrégat comme le corindon blanc ou des microbilles de céramiques (il y en a d'autres) exempts de contaminants tels que le fer, cuivre etc... conviennent parfaitement bien. De plus, ce traitement laisse un état de surface particulièrement efficace à l'accrochage des peintures.

Et contrairement à ce qui a été dit, le sablage n'est absolument pas interdit. Seul l'usage d'agrégat contenant de la silice l'est.

13 fév. 2013
0

Je ne savais pas que l'on sablais l'aluminium.

Ca sert a quoi de sabler l'alu ????

13 fév. 2013
0

Peindre les fonds d'un bateau alu n'est peut etre pas une bonne idée.

13 fév. 2013
0

Tout simplement à le nettoyer/décaper avant peinture.

13 fév. 2013
0

Peindre est la dernière chose que je ferais, j'ai un bateau alu aussi (un trisbal 42), il y a quelques traces similaires sous le moteur. Pareil, un vieux perkins que l'on a changé depuis qui baignait dans l'eau de mer, l'huile etc ..

La tole qui est concerné fait 12mm ..

Maintenant tout est dégraissé, sec et je fais en sorte que ce soit toujours le cas (en fait si tout le reste va bien il n'y a aucune raison que ce soit humide).

C'est une bonne facon de vérifier que tout va bien, on voit tout de suite s'il y a un problème d'huile, d'eau ou autre..

Avant de percer il faudra un moment, par contre bien vérifier qu'il n'y a pas de problème électrique à bord. C'est crucial.

Partir dans une galère de peindre.. c'est en avoir encore plus dans quelques années.

13 fév. 2013
0

On voit dans les Bricotruc des résines epoxy bicomposant transparentes réputées "tous supports" (résinence). Pourquoi ne pas utiliser ce produit après nettoyage ; ça aurait le mérite de protéger de l'humidité tout en permettant de surveiller visuellement qu'il n'y a pas d'aggravation, contrairement à la peinture qui cache ce qui se passe en dessous (cf remarque de Titanike. il me semble aussi que J.Fricaud - Meta - déconseillait de peindre les fonds).
Y aurait-il des retours d'expérience sur l'utilisation de ce produit ?.

13 fév. 2013
0

Les traces que l'on voit sur les photos font penser à de l'eau salée qui a stagné dans les fonds.
Ce n'est à mon avis pas très grave. Si j'avais à faire quelque chose (Je m'occupe d'un bateau en aluminium.), je procéderai à un rinçage complet à l'eau douce au jet avec la pompe de cale en route, un bon coup d'aspirateur à eau pour parachever le séchage et c'est tout.
Peindre me semble être un mauvaise bonne idée, même si ça flatte l’œil, enfin, l'intérieur d'un bateau est fait pour être sec, donc s'il y a de l'eau, il faut chercher l'origine et corriger le défaut (Cf la deuxième photo où on voit bien que le tuyau de la pompe de cale a passablement trempé dans l'eau.).
On considère bien évidemment qu'il n'y a aucun problème de fuite électrique, et que la coque est protégée par des anodes équilibrées.

14 fév. 2013
0

au sujet des agregats adapté au sablage de l'aluminium : Quels sont ils et quel est le problème avec la silice ?

14 fév. 201316 juin 2020
1

@dam42

Il y a de nombreux agrégats disponibles, le choix se fera en fonction de la matière à décaper et de ce qui la recouvre, de l'état de surface à obtenir après sablage, du matos de sablage disponible et bien sûr du coût. Il existe des agrégats minéraux, métalliques, organiques, chimiques, végétaux.
Dans le cas du traitement de l'alu, il faut un agrégat ayant un taux de résidus métalliques minimum (voir nul) et dont l'abrasivité est compatible avec la couche à enlever.

Par exemple si il faut décaper une ancienne peinture bi-composants, les corindons blanc ou rose qui ont des grains avec des angles vifs conviennent bien. Si c'est plutôt pour un nettoyage des soudures ou pour obtenir un bon état de surface d'alu nu, les microbilles de verre ou de céramique sont un meilleur choix car moins aggressives que le corindon.

En ce qui concerne la silice, elle serait la cause d'une maladie (la silicose). Il est donc interdit d'utiliser des agrégats en contenant plus d'un certain pourcentage, du moins en sablage à sec.

Bref, si on a un gros chantier de repeinture à faire sur son canote, je crois qu'il est utile de consulter une entreprise spécialisée dans la fabrication et la distribution de ces agrégats, ils sont de bons conseils. C'est ce que j'ai fait et j'ai appris plein de choses sur ces techniques en général peu connues.

Je te joins un pdf explicatif très intéressant sur le sujet.

Voici voilà...


02 juil. 201416 juin 2020
0

Bonjour lors de la visite en vue de l'achat d'un brise de mer alu, j'ai remarqué des boursoufflures sur le pont du bateau et la peinture qui s'écaille au pied de mat (voir photos) . Cela peut'il être du a de l'electrolyse ou s'agit 'il juste d'une peinture à refaire? je ne m'y connais pas assez pour être sur. Le bateau est en douce sur un coffre, les fonds son sec et propore et la peinture à 20 ans. Un connaisseur peut'il me donner un avis éclairé ? merci d'avance tom

03 juil. 2014
0

reponse à CIRRUS, j'ai un alu depuis 15 ans, agé de 30 ans,
je n'ai ce genre de traces que sur des parties horizontales, a l'exterieur, sous une caisse plastique dans le cockpit. la où de l'eau et des salissures peuvent stagner. rien de grave, il suffit de prendre soin de ces endroits, laisser à l'air, sec et depoussierés. pas de correction lourde a envisager, ce n'est pas grave du tout, decaper comme on peut, le karcher est efficace (mais peut etre pas facile dans votre cas si c'est à l'interieur...), sinon brosser les trous (brosse a dents, ou métallique ,ou sur perceuse (ou dremel), derocher à l'acide phosphorique, bien rincer, secher, et peindre à l'interprotect. cela represente un travail de 5 fois 20 minutes (decapage, acide, rincage, peinture 3 ou 4 couches).
tu peux aussi laisser comme cela si c'est maintenu propre à l'avenir.
peindre et/ou mastiquer, c'est juste pour le "cosmetique" dans ce cas. laisser libre permet de s'assurer que cela ne s'agrave pas. prendre des photos régulièrement et les comparer pour etre sur...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

La relève (Jumeaux).

Souvenir d'été

  • 4.5 (179)

La relève (Jumeaux).

novembre 2021