restaurer le système de relevage de dérive gibsea 84 DL

Le système de relevage de dérive de mon gibsea 84 DL est bolqué; je voudrais savoir ce qu'il faut démonter pour que le système fonctionne et soit commandable depuis le cokpit; quelqu'un connait le fonctionnement?

L'équipage
07 juin 2017
05 nov. 201716 juin 2020
0

Bonjour à tous
J'ai le plan de dérive du gibsea 84 DL , je vais le chercher et le scanner pour le mettre ici et sur ma page hisse et oh "Gib84"
mon gib sea 84 DL est de 1984 !

ma dérive à était refaite à neuf en acier, 70 kg.
Les roulements refaits en téflon.
l'Axe de dérive en inox.
Joint de quille refait.
Les boulons de quille changés en inox.
La stratification refaite entièrement dans le fond et recouvre tout les boulons de quille.
Le tout refait entièrement en 2006.
Soit 22 ans de services sans problèmes et changé uniquement par sécurité ! cela pouvait attendre encore au moins 3 ans !
soit ceci est à refaire tout les 25 ans et encore cela dépend de son utilisation !
perso je ne la met que rarement à l'eau pas plus de 10 fois par an , elle me sert à stabiliser le bateau lors de houle croisée ou pour faire un près serré !
le DL est comme un quillard la quille est bien plus large que le quillard et ne mesure que 1 m de profondeur le lest est identique 900 kg, avec pour le DL la dérive de 70 kg en plus.
La profondeur de la quille d'un quillard 1m70 ! les 70 cm manquants en profondeur sont remis sur la largeur.

Pour changer les roulements il faut déquiller !
enlever la quille pour avoir accès aux roulements.
les roulements peuvent être refaits par un tourneur fraiseur.
l'écoute elle, peut se changer sans démontage tout les 3 ans lors d'un carénage. on cous un bout à l'écoute , on dé-manille de la dérive et on tire l'écoute neuve tout simplement !
perso je la remonte facilement à la main depuis le cockpit 90 % des
fois en me mettant face au vent.
Si le vent est fort on se sert du winch pour la remonter
en carénage j'enlève la dérive chaque année pour la traiter entièrement anti foulling et cela me permet de vérifier l'état de l'attache de l'amarre et de la manille inox !

Pour savoir si les roulements ne sont pas fatigués il suffit de sortir par mer calme et la remonter à la main , si on y arrive pas et que l'on doive se servir du winch alors il est temps de changer les roulements.
il est impératif de changer l'écoute et ne pas attendre quelle casse ! sinon il faudra déquiller à nouveau juste pour la repasser dans les roulements !

30 juil. 2019
0

Bonjour l'amis je voudrais avoir ton avis sur le fameux gib sea 84 dl vue que vous en avait un ou aviez encore
J'en et Vue un sur le boncoin
Et je suis très intéressé
Mais esite entre le quillard et le dl merci de vos retour

31 juil. 2019
0

Un grand merci de ton retour pour toute ces belle infos
Je c’est pas de quelle coin tu et sinon je t’aurais emmener avec moi voir le bateau tout frais payer bien sûr du côté de Montpellier
Merci encore

31 juil. 2019
0

Salut Blondin
excellent voilier et rapide le Gib sea 84 DL , le mien était de 1984 !
c'est un plus d'avoir un dériveur lesté, aucun soucis pas grande différence avec un quillard, c'est un dériveur qui a une quille de 1 m et une dérive de 90 cm , le lest est plus lourd qu'un quillard, je dirai plus pratique avec 1 m de tirant d'eau, je mettait la dérive que pour remonter au vent, mais dans la plupart de mes nav je ne la mettait jamais , le mien est reparti en Bretagne dans le Morbihan à Arzon ! l'avantage d'un dériveur lesté c'est qu'on peut faire les canaux, et du rase cailloux !
le système de dérive est facile à relever du cockpit, ma dérive se relevait facilement sans utiliser le winch ! chaque année en carénage j'enlève la dérive pour vérifier l'axe inox, l'écoute et la manille, ne pas hésiter à change l'écoute tout les trois ans et la manille ! l'écoute se change en cousant une nouvelle écoute sur l'ancienne depuis le cockpit ! attention aussi aux réas interne , s'ils n'ont pas était changés le relevage de la dérive sera plus difficile et très dur ! pour changer les réas il faut déquiller, pas d'autre moyens, les roulements sont en téflon de gros diamètre et tu peux les faire refaire par un tourneur fraiseur !
le mien avait était re-motorisé avec un Solé mini 17 diésel 16 ch , très nettement suffisant , à la base il était vendu soit avec un 9 ch volvo ou un 18 ch volvo! le 9 ch est pas assez puissant selon le vent ou la région ou tu sera !

la coque est solide épaisse et bien construite, pas de délaminage du pont !
peu d'osmose , mais ils en ont tous , le mien a était traité en 2016 j'avais fait un curatif complet ! bref un très bon voilier. aujourd'hui j'ai un First 285 que je viens de refaire entièrement quillard 1.60 m de tirant d'eau ! essaie d'avoir l'historique complet du bateau , factures d'entretien, ce qui a était fait ou est à faire, n'hésite pas à le faire expertiser , 450 € mais l'expertise est valable trois ans soit 150 € l'an mais l'assurance te remboursera à dire d'expert , si le bateau est évalué par l'expert à 15000 € par exemple, on te remboursera sur cette base pendant trois ans !
n'hésite pas si tu as d'autres questions !
fait vérifier le mât et le gréement dormant par un pro !
et ne pas faire d'impers, jamais sur la sécurité !
a+++ l'ami

05 nov. 201705 nov. 2017
0

voila le plan et la dérive enlevée de son axe

05 nov. 201716 juin 2020
0

J'ajoute ici à toutes fins utiles un dossier que j'ai constitué sur ce sujet et que j'ai déjà envoyé à plusieurs personnes sur ce forum. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de déquiller pour intervenir sur la dérive ou la remplacer. Comme le montrent les photos jointes prises sur mon Gibsea84 (de 1984) tous les éléments sont accessibles de l'extérieur.
Les appendices mobiles sur une carène ont des avantages mais aussi bien des inconvénients. Naviguant souvent dans une zone de faibles profondeurs, j'ai fini par bloquer volontairement ma dérive et ne plus m'en servir. Le bateau marche cependant tout à fait bien, faisant un près qui me convient. On a probablement exagéré dans la plaisance moderne l'impératif d'un profond tirant d'eau pour remonter au vent... C'est un autre débat.


06 nov. 2017
0

Salut CLK

exact javascript:void(0); si on doit simplement changer la dérive on enlève l'axe et la dérive tombe , ce que je fais systématiquement à chaque carénages.
mais si ce sont les roulements qui sont usés et si on veut la conserver alors oui on doit déquiller pour les changer !

ceci dit tu a raison elle n'est pas très utile, le Gibsea 84 DL fait un cap très correct et très satisfaisant pour le plaisancier !
Pas bête du tout de l'avoir condamnée :) et boucher l'ouverture sous la quille !
A tu boucher cette ouverture et avec quoi ? javascript:void(0);

je penser : on peut la coincer avec des barres d'acier plat de chaque côté (ajout de lest 10 kg) la boucher avec de la mousse expansive puis résiner et stratifier le dessous !

Autre solution : la coincer semi sortie, remplir de mousse expansive , ramener le tirant d'eau à 1.30 m ou 1.40 m par exemple: perser de part en part la dérive et ajouter deux ailettes de chaque côté qui serviraient
de (stabilisateurs) :pouce:
il suffira de résiner et stratifier le tout ou pas :pouce: :reflechi:

06 nov. 2017
0

Merci pour ton dossier dérive une belle idée pour ceux qui ne veulent pas que ça leur coûte un bras

perso l'ancien proprio de mon Gibsea 84 DL en a eu pour 3600 € de déquiller pour changer les roulements refaire la dérive changer boulons et axe !
alors oui c'est une bonne solution que de la condamner si on veut pas se ruiner , surtout qu'elle n'est pas très utile si on ne fait pas de régates.
en tout cas je suis ravi des performances du miens !
un voilier solide et bien construit, facile à entretenir, il est sain ! le pont solide ! pas sur que les nouveau viellissent aussi bien que celui là :)

06 nov. 2017
0

@Gib84 : Non je n'ai rien fait de radical et irréversible pour bloquer ma dérive. Le bateau étant au sec, j'ai simplement remonté complètement et un peu vigoureusement la dérive. Ca a eu pour effet de la coincer. Avec une certaine surprise j'ai constaté que mon bateau marchait aussi bien... J'en suis toujours aussi satisfait pour des croisières estivales longues d'un bout à l'autre du Golfe de Gascogne aussi bien que pour des sorties diurnes dans le bassin d'Arcachon le reste du temps. Il ne me reste qu'à ré-isoler la glacière par l'intérieur et installer un groupe froid...

02 août 201916 juin 2020
0

Bonjour à tous,
Je possède un gib sea 84 quillard de 1987 acheté en 2004. C'était un bateau UCPA et comme ancien chef de bord je connaissais bien ce bateau. Le gib sea 84 est très solide, largement échantillonné et rien n'a bougé structurellement. Le fait de racheter un bateau UCPA avait pour avantage que tout ce qui devait lâcher avait déjà lâché et était réparé. J'ai juste rajouté un guindeau électrique, frigo et pilote de quoi naviguer en solitaire accompagné.
Je navigue en méditerranée et donc le quillard était le choix logique, le dériveur fait bien sûr moins de cap, est plus gîtard et demande un entretien de tout ce qui est mobile sous l'eau.
Le programme de navigation s'est étendu des Baléares à la côte d'azur.
Aucun problème structurel, ni moteur. Il navigue toujours et je pense le transmettre à ma fille.
(j'ai refait les plexis des hublots et rajouté un hublot ouvrant dans la cabine arriere)
A noter que sur les dernières générations, dont le mien, la cabine arrière est bien plus large et qu'il y a une trappe arrière pour la survie.

Nautiquement

03 août 2019
0

«le dériveur fait bien sûr moins de cap, est plus gîtard» C'est discutable. Je crois que l'architecte a réparti dans sa longueur ce qu'il a raboté à la quille dans sa profondeur. Bien sûr le plan antiderive travaille dans une eau moins stable, mais ça me semble théorique et négligeable. Quand à la gîte, ce voilier en DL se met à dériver avant de mouiller le pont. Il est temps de réduire. Par contre je reconnais que les appendices mobiles demandent toujours plus d'entretien qu'une quille fixe. Au final le DL est préférable en Atlantique.

04 août 2019
0

Tout à fait, si le programme est d'échouer dans les ports et mouillages à marées c'est ok, par contre en méditerranée la dérive n'est pas du tout "négligeable et le choix d'un quillard sera plus pertinent. Ensuite, les goûts et les couleurs ...
Nautiquement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (8)

Les caprices du ciel

mars 2021