Quelqu'un à une idée sur la façon d'aligner sa quille sur la coque afin de la souder?

Quelqu'un à une idée sur la façon d'aligner sa quille sur la coque afin de la souder?
Quel est la meilleur technique?
Avez vous déjà procédé à une telle opération et si c'est le cas comment avez vous fait?

merci de m'expliquer vos trucs.
loLO

L'équipage
23 nov. 2005
23 nov. 2005
0

je ne dirais qu'une chose

Si tu ne veux pas etre em... il faut souder les 2 cotés à la fois donc 2 soudeurs qui soudent a la m^me vitesse et l'un en face de l'autre.

josé

23 nov. 2005
0

Eventuellement s'inspirer des garagistes ?

Tu peux faire comme les garagistes, dans le temps, pour régler le parallelisme des roues avant.

2 tiges très droites, une de chaque côté de la quille. Tu vois l'écart qu'elle ont par rapport à la proue ou la poupe.

23 nov. 2005
0

Euh, c'est quoi des canaps?
Euh, c'est quoi des canaps?
'scuse je suis un peu con mais moi pas connaître...

24 nov. 2005
0

Merci beaucoup!!!!!!!!
Je travail avec le service topographique de la SNCF.
Et il vienne de me prêter un théodolite!!!!
Trop cool!!!
Merci pour le plan!
loLO

24 nov. 2005
0

bah le mode d'emploi, je vois ce qu'il ya de sorcier...
bah le mode d'emploi, je vois pas ce qu'il y a de sorcier après qu'on m'est expliqué comment ça marche...
La chaine et le carnet d'arpenteur?
La excuse moi mais je ne vois pas trop le rapport...

24 nov. 2005
0

J'ai un jour servi d'apprenti
à un papy venu spécialement pour installer deux petites turbines Pelton devant entraîner six mètres plus haut deux génératrices de 7500 KVa chacunes.

Tolérence : un dixième de millimètre.

Outillage du papy : cordes à piano de cinq dixièmes de mm et plombs... (c'est lui qui m'a montré le truc de l'huile) :-) et un niveau de chemin de fer (avec les poignées en bakélite pour ne pas le faire chauffer avec la main) !

Le contrôleur vient avec son théodolite vérifier le calage et signer le bon pour couler le béton de scellement... horreur ! deux dixièmes d'erreur !

Il était midi, il me demande "à quelle heure as-tu fait ton réglage" ?, "ben, ce matin à huit heure" !... il m'a dit : "ne touches à rien, je passe demain matin à huit heure"

Le lendemain à huit heure, impeccable ! :-)

J'ai raconté ça juste pour dire que l'on peut faire un boulot extrêmement précis, avec peu de moyens ! ;-)

_/)

25 nov. 2005
0

la suite (fausse manoeuvre)
Aller lui raconter des trucs infaisables, ce n'est pas lui rendre service .

Pour positionner et souder sa quille il faut qu'il commence par demander à celui qui lui a vendu la coque comment il avait prévu la chose et si il s'est donné des repères . Rien à espérer d'HEO que des conseils gratuits et inconséquents :-) .

Sinon il faut qu'il se débrouille avec des ficelles et un niveau . Si il n'est pas capable de franchir cette étape, il ne finira jamais son bateau .

Alors pourquoi l'embrouiller, il ne demande que ça !

JL

24 nov. 2005
0

avec un théodolite
il faudra pas oublier le mode d'emploi, sans compter la chaîne et le carnet d'arpenteur .

Va falloir faire un stage de topographie !

Bonnes soudures .

JL

24 nov. 2005
0

passque
un théodolite c'était achement utile pour lever un plan de terrain dans les années 30 (avec une chaîne et un carnet d'arpenteur) ou pour régler le tir d'une batterie pendant la guerre de 40 .

On peut aussi l'utiliser pour simuler l'alignement des tronçons du Queen Mary II dans une classe de lycée professionnel . Dans un contexte plus actuel et plus professionnel, on a d'autres moyens . Demande à la SNCF un tachéomètre ou une place de conducteur de TGV .

Ça sert à mesurer des angles . Si t'es le roi de la trigonométrie (en grades) et de la résolution de triangles, après un mois de calculs et de simulations sur papier t'arriveras p'têtre à aligner ta quille .

En attendant, il te faut :
- un mètre ruban de 5m (7 à la rigueur),
- un niveau d'au moins 50cm, de bonne qualité et bien réglé,
- une équerre solide (elle va tomber par terre de nombreuses fois avant la fin) et pas trop courte,
- une règle de maçon en alu de 2 ou 3m,
- une bobine de ficelle, des boulons ou des manilles,
- un peu de bon sens (ça va être dur) .

Tu rajoutes, une masse, une meuleuse de 230, une de 115, un poste à souder basique et dans un mois ta coque est finie prête à sabler .

J'oublie un truc : si tu veut finir et partir un jour, n'écoute pas les cons (comme moi) et les professionnels bidon qui donnent des conseils gratuits, oublie les bonnes femmes sauf si c'est pour parler d'autre chose que d'amour (qui tue), tape dans la butte sans te poser de questions .

C'est comme ça qu'on à fait à la grande époque des Rêves d'Antille et autres Carofferies . Avec, grosso-modo, 50% d'echec .

JL

24 nov. 2005
0

Eric, merci pour tout, en plus ils m'ont filé une mire de 4mètres...
Eric, merci pour tout, en plus ils m'ont filé une mire de 4 mètres...

24 nov. 2005
0

mais tu
racontes n'importe quoi !
Les mires ( celles que je connais et que j'utilise fréquemment) sont graduées en cm . Elles servent pour le nivellement .

Dans la métallerie, pour ne pas parler de chaudronnerie ou de construction nautique (ou navale) ou pense en mm .

On ne construit pas un bateau de 10m dans son garage comme une plate-forme offshore .

Arrête de troubler ce pov'gamin en lui racontant des trucs incohérents . Les appareils dont tu parles coûtent trois ou quatre fois le prix de son bateau fini !

J'en arrive même à me demander si tu sais de quoi tu parles :-)

JL

25 nov. 2005
0

je ne m'enerves pas et mon sang
Je suis là pour mon plaisir et je m'amuse vu mon grand age .

Position du problème :
on est en présence d'un gentil garçon qu'a acheté une coque presque finie avec : la coque en acier, le pont et les superstructures en alu, la quille prête à souder .

Il a fait un bon choix, il l'a peut-être payé cher mais ça valait la peine si le travail est bien fait .

Maintenant, si il veut naviguer un jour, il faut taper dans la butte et vite .

Il s'est épargné le plus dur : installer un chantier, décharger, manipuler et découper les toles, les souder dans des positions acrobatiques, etc...

Tout lui pose problème à commencer par la soudure alors que ce n'est plus que 5% de ce qui l'attend .

23 nov. 2005
0

pour aligner

un appareil tres pratique :un indicateur de distance lacer

celà te permettras de determiner toutes les distances entre n'importe quels points , ainsi tu peux regler bt et td et controler au fur et a mesure des soudures si ça bouge ou pas .

Sans faire de pub va voir chez

josé

23 nov. 2005
0

Cordeau bleu de maçon
Si ton fer de quille est assez plat un repère devant la quille ,un derrière un coup de cordeau.Pour la vertical vérifier le niveau latéral sur une varangue.
Avec un fil a plomb en visant de loin c'est efficace et précis. pour souder un cordon chenillé alternativement de chaque cote çà doit le faire.
A+Stephan

23 nov. 2005
0

Pour les fils à plomb,
une astuce que vous connaissez peut-être déjà :

Pour éviter que le plomb ne se balance des heures, laisser tremper son extrémité dans une petite boîte pleine d'huile. Cela amortit le mouvement, et le plomb s'immobilise en quelques secondes ! ;-)

_/)

23 nov. 2005
0

et en plus...
ca le protege de la rouille !...
(si il est pas en plomb, le plomb...)
;-)

23 nov. 2005
0

Et en plus...

... on peut manger les sardines avant de laisser le plomb se ballader dans l'huile de la boîte !!

23 nov. 2005
0

Alors là...
tu ne me connais pas : JAMAIS je ne laisse la moindre goutte d'huile dans la boîte, surtout si elle est pimentée ! :mdr:

_/)

23 nov. 2005
0

un peu attristé
par la question pour ne pas dire par les réponses :-)

Comment tu feras quand tu seras au milieu de la mer ?

Je suppose que ta coque est à l'endroit .

Y'a deux problèmes :
1 l'alignement longitudinal
2 l'aplomb transversal .

Pour l'alignement longitudinal c'est simple un fil à plomb à l'avant un autre à l'arrière et un fil de fer ou une ficelle entre les deux .

Pour l'aplomb, le préalable c'est qu'il faut que la coque soit parfaitement calée, dans sa postion de référence, longitudinalement et transversalement sur un ber ou suspendue dans un portique rigide .
(c'est plus facile à dire qu'à faire si on n'a pas pris la précaution de tracer des points de référence au départ)

Une fois cette condition remplie il faut amener l'aileron sous la coque . Si il est lesté ça va être un petit travail de force avec rouleaux, tire fort, etc...

Une fois à sa place, y'a plus qu'à le caler et le régler .

Pour régler tu fais avec ce que tu as sous la main : coins, cales, crics, étais, etc...

Puis il suffit d'aligner le bord de fuite (par exemple) avec un fil à plomb à l'arrière (ça se fait à l'oeuil avec un peu de recul) .

Quand tout est réglé, tu pointes (un point tous les 10cm, tu peut les faire à l'électrode de 2,5 avec un poste à 500 balles ) .

Tu fais venir un soudeur et il soude pour de vrai au MIG . (une soudure d'angle en plafond, il faut un an de stage pour la faire proprement) .

JL

23 nov. 2005
0

une étoile , une...
pour bouger le lest (jusqu'à 2 tonne) un transpalette modifié fait très bien l'affaire, surtout qu'il permet de hisser le lest au contact de la coque ( si bien la hauteur est bien réglée au départ)

la modification consiste à souder des stabilisateurs à roulettes pour élargir la surface de substentation

24 nov. 2005
0

je med oute que tu as la science infuse ou un portefeuille à ralonge...
je med oute que tu as la science infuse ou un portefeuille à ralonge... Pas moi!
@+ loLO

28 nov. 2005
0

Moi ausi, c'est en DISCUTANT et confrontant des opinions...
Moi ausi, c'est en DISCUTANT et confrontant des opinions que j'apprend...
Maintenant ton agressivité tu te la mets au Cul!

Y'en a ras le bol!!!

Je ne sais pas si on se connait en vrai, mais moi aussi, je gratte tout les jours (la génération stagiaire tu connais? Employé par des vieux C... dans ton style, alors qu'ils se prenaient pour des révolutionnaire en mai 68...) dans un boulot ou je suis sous-employé pour me payer mon ship, alors tes jugements bidons tu sais où tu peux te les mettre!

25 nov. 2005
0

Petit question à Kokolapin
Dis moi, question bête, comment se font les jonctions entre l'acier et l'alu. C'est boulonné ?
Je sais, c'est nul comme question, mais comme je sais pas je demande, comme ça je saurais :-)
Merci.

26 nov. 2005
0

Tu as raison
Je vais rechercher dans les échanges antèrieurs, je suis un peut-être un peu faignant :-(

Merci Eric.

27 nov. 2005
0

désolé, j'avais pas remarqué
que ça s'adressait à moi !

Alors,
la science infuse : non mais j'ai appris des trucs, sur le tas, dans les livres, avec des copains et sur les chantiers .
Souder une quille : je l'ai fait plusieurs fois .
Le pire : je recommence, car la quille que j'ai soudé il y a 25 ans n'est plus qu'un morceau de plomb entouré de rouille . Maintenant que je sais pourquoi, je vais essayer de ne ne pas recommencer les mêmes erreurs .

Le portefeuille à rallonge : t'es mal tombé .

En contrepartie, j'ai vraiment l'impression que t'es un p'tit bourge qui rêve et qui ne veut surtout pas passer à l'action .

Bonne chance pour ta guitare !

JL

27 nov. 2005
0

Voir à côté...
Laurent, tu as un exemple sur le chantier ...à quelques mètres de ton bateau!
Dériveur intégral transformé en quillard.
Il me semble difficile d'échapper à la fabrication d'un ber, afin d'y positionner ta coque.
Pour le reste, il n'y a qu'à suivre la procédure décrite par Alien.
Le déplacement des 2 ou 300 kg de ta quille vide n'est vraiment pas un problème.
Au pire, avec un ou deux palans à chaine pour la soulever et la mettre en place (y'a qu'à demander, on a).
A+
Patrick

28 nov. 2005
0

Oui c'est vrai, mais le mec qui à souder le bateau en Alu
Oui c'est vrai, mais le mec qui à souder le bateau en alu au chantier, peut faire une soudure au plafond...
Ce qui ne sera pas mon cas même avec 1 semaine de stage chez les compagnons...
Donc je ne vais pas faire comme ça...
Mais je vais faire faire des roues vireurs, pour retourner le bateau.
En tout cas avec les palans et les boulons, les cordes, les équerres, le fil à plomb, un niveau laser et le théodolite, ça m'a l'air bien assez précis...
Salut patrick
@+ au chantier

28 nov. 2005
0

SOUDURE
Quand j'ai soudé la quille, celle-ci était en l'air. Une corde à piano symbolisant l'axe du bateau était tendu de l'avant à l'arrière.
Je me suis donc tout naturellement aligné à l'aide d'un niveau et d'une règle sur celle-ci pour prendre mes repères. C'était pas très compliqué.

28 nov. 2005
0

Ca sa vaut une étoile!!!
Ca sa vaut une étoile!!! Et une étoile!
Eric je te l'ai déjà mise! (l'étoile...) ;-)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

Souvenir d'été

  • 4.5 (111)

Ouff! bientôt rentré à Bonifacio......

novembre 2021