Longévité haubanage : "c'était mieux avant" ?

Bonjour,

Je navigue sur un croiseur de 8m de 1970, dont le haubanage - d'origine - est constitué de câble monotoron serti en forme d'œil aux extrémités avec des manchons qui semblent en cuivre.

La prudence exigerait de changer ce haubanage vieux de 44 ans. Or, une chose me fait douter : alors que je ne vois aucune trace de fatigue ni de début de dessertissage de mes câbles, le nombre de témoignages de démâtages causés par des ruptures de haubans ou des dessertissages est impressionnant. Et me fait dire que, pour des raisons que je ne connais pas, les haubanages fabriqués ou assemblés aujourd'hui semblent étonnamment peu fiables.

Auriez-vous des contre-arguments concrets - et si possible vécus - pour me convaincre de renouveler mon gréement dormant ?

Merci par avance à vous tous !

L'équipage
02 sept. 2014
02 sept. 201402 sept. 2014
0

Arguments concrets ?
1 - Faire bosser les ships.
2 - Faire rentrer de la TVA à l'état.
3 - Ne pas être emmerdé par ton assurance en cas de démâtage.
:litjournal:

02 sept. 2014
5

Non, faut arrêter de déconner quand on parle d'un sujet aussi important que le haubanage.
Le câble vieillit et la s mouvements qu'il a durant sa longue vie est cause d'usure.
Désolé mais pour moi c'est a changer sans même se poser de question.

02 sept. 2014
0

En Amérique il ne viendrait à personne l'idée de changer cela de façon préventive sans raison. Autres pays, autres mœurs, autres assureurs.

Je rappelle que le parc nautique est aussi assez vieux et que les assureurs demandent des inspections environ aux 5 ans par un expert maritime et des mise à jour. Le taux d'humidité dans la coque et le pont est le cheval de bataille, le système électrique, les équipements de sécurité sont aussi sujet à des mise à jour selon l'état des équipements. Mais la plupart des voiliers ont encore leur gréement d'origine et cela n'inquiète personne. Aucune statistique en rapport avec le sujet rends nos assureurs nerveux...

On as bien eu la psychose du traitement de l'osmose préventive pour faire marcher les chantiers.

02 sept. 2014
0

Sans compter la surprise que j'ai eue cet été. Je monte au mât et je pose ma main sur le sertissage d'un des bas-haubans aïe coupure et le brin reste accroché à la peau. J'en conclue qu'il faut changer les deux BH. Je démonte tout ça l'après-midi et me voilà parti chez le spécialiste en ayant pris la précaution de téléphoner avant. En arrivant un jeune me reçoit commence à préparer son devis et se pointe un ancien il voit mes trucs et tout de suite me dit vous avez un Ben....u .
Je dit oui pourquoi?
Regardez bien les coquilles de fixation au mat elles ont tendance à se fissurer, je vais chercher ma loupe.
On en a pas eu besoin de sa loupe, une fois alerté du problème, j'ai regardé avec mes demi-yeux et vlan exactement ce qu'il venait de décrire il restait juste 5mm de chaque côté.
Je pense qu'un empannage un peu violent ou même peut-être un génois qui se déroule un peu sec parce qu'on a laissé filer la bosse d'enrouleur et je prenais peut-être le mât sur le trognon.
Comme quoi le vice s'insinue partout, attention.

@+

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Je ne sais pas si c'est un signe mais un HEOnaute m'a fait part d'un fait dont je n'avais jamais entendu parler.
En remontant de Corse dans un près débridé (le même jour ou Erendill prenait l'eau dans sa coque) il entends un bruit sec dans son gréement et voit que son bas-hauban au vent vient de lâcher d'un toron.
Rien de surprenant jusqu'ici, sauf que d'habitude cela se passe au sertissage. Et bien pour lui, cette rupture s'est faite en plein milieu du câble, ce qui sous entends que ce toron seul avait une charge de rupture à cet endroit qui était inférieure à celle de ses extrémités écrasées dans le sertissage.
Un signe des temps?
PS: c'est sur un "Dufour 38 classic" récent, pas un vieux bateau. Si il passe dans le coin, il précisera la date de son gréement

02 sept. 2014
0

Ceci n'a aucune valeur statistique mais rien que sur mon ponton sur les 2-3 dernières années :
- Un GIB SEA 10 m de plus de 35 ans : câble cassé au sertissage d'un galhauban >>> dématé
- Un delher 34 (un peu plus de 20 ans) : Rupture du bas hauban et/ou de la coquille sur le mat (le proprio n'est pas certain de ce qui a vraiment cassé) >>> dématé
- OCEANIS 390 (25 ans environ) : sertissage supérieur de l'étai a laché >>> la drisse et le génois ont permis de garder le mat en place en rentrant très calmement.
Sur mon ancien Attalia, le gréement dormant avait été remplacé à 19 ans. Il semblait cependant toujours en parfait état.

02 sept. 2014
0

le gréement a 14 ans. il s'agit du bas hauban avant( équivalent bas étai). il est de section plus petite que les bas haubans et haubans. moins utile que le bas hauban pour la tenue du mat, il supporte néanmoins de grosses tensions durant les chocs. je n'ai pas d'explications à ce jour, suis à l'écoute de vos conseils, il faudra bien que je règle ça avant les prochaines nav..
je ne suis pas sur que j'étais en meme temps qu'erendil...

02 sept. 2014
1

Bas haubans avant, et a mi hauteur - Est ce que ça ne peut pas être les conséquence d'un coup de tangon ?

02 sept. 2014
0

Le dilemme c'est de savoir si la qualité que l'on va mettre en remplacement du "Vieux grément" est au moins aussi bonne, qu'elle traçabilité sur les origines des cables?
Certains experts ne le disent pas à haute voix mais eux aussi mumurent sur la nécessité de changer en préventif par peut-être plus mauvais en qualité, qui croire.
Il faut du bon matos et un bon assembleur gréeur.
Je devrai aussi le faire sur le mien, 15 ans, mais j'hésite!

02 sept. 2014
0

traçabilité du câble, des embouts et qualité de la presse. bon faut pas rêver la qualité a aussi un prix.
on pourrait reformuler la question en se demandant si il est pertinent de changer un gréement de 10 ans pour un autre premier prix? question que ne semblent pas se poser nos assureurs.

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Autre retour. Mon sirocco a passe les 40 années, et j'ai change tous les câbles l’année dernière. Les câbles étaient d'origine.
tous les sertissages en machine semblaient sains, même si il y avait de légères coulures de rouille ( idem sur les neufs). Tous les câbles étaient montes cote pont avec des Norsemans .

  • 1 embout Norseman avait la cage extérieure criquée sur 1cm. Je parle de la cage qui permet de comprimer le cône interne. Je ne l'avais pas vu car la crique était cote intérieur ( entre le hauban et le mat).

  • Sur une autre cage, des traces suspectes avec me semble - t -il des amorces multiples de criques, toutes alignées.

  • Enfin, j'avais un défaut en haut de l’étai, suite certainement au multitop mal monte il y a quelques années. Le câble avait commencé à s'ouvrir un peu.

Donc, après 40 années de bons services , j'ai tout change.

A+

02 sept. 201402 sept. 2014
0

C'est issu d'un gréeur, donc, discutable en termes d'impartialité mais, la logique du vieillissement proportionnel à la souplesse est intéressante :

blog.technique-greement.com[...]lier-1/

(j'ai trouvé ce lien dans le bandeau à gauche, "Info à la Hune"

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Ben, vous me faites peur, les gars. Serais-ce que nous sommes otages de fabricants peu scrupuleux, qui n'hésitent pas à fabriquer du monotoron à obsolescence programmée, et qui, pour se couvrir, font pression sur les assureurs pour nous imposer des changements périodiques...
@nbeaulat: es-tu sûr que ce soit du monotoron avec un oeil sur cosse? là tu me surprend.
Pour ce qui me concerne, j'ai acheté un rouleau de monotoron à RDLM, livré en Martinique, des Norseman et Sta-Lok aux states, et j'ai serti moi-même mon gréement. Si ça pète, je ne m'en prendrais qu'à moi, et au fabricant de câble. Dans la mesure où je ne peux être derrière le sertisseur, ici, je préfère...

02 sept. 2014
0

euh en ce qui concerne la qualité de l'acier!!!!est ce que toutes les aciéries n'ont pas été achetées par Arcelor Mittal.
Un reportage sur la face cachée de ce groupe sur Arte (je crois) jeudi.

02 sept. 2014
2

haubanage d'origine 34 ans ,inspection tous les ans, pas pret de
le changer car pas sur de trouver la meme qualité

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Bonsoir,
il y a trois ans, bateau de 1984, haubans d'origine en place, R.A.S. Aspect normal, un peu de rouille superficielle aux sertissages, réglage du mât à reprendre, mais ridoirs grippés. 27 ans, au diable les varices et tous les variqueux, allez, on change.
Au démontage, tous les câbles faisaient des coques, impossibles à lover proprement. On remplace donc tout le gréement dormant et le courant aussi pour faire bonne mesure. Les ridoirs, les rivetages, l'électricité et les feux, les barres de flèche, tant qu'à avoir le mat à terre, hein? Un an après, oxydation sur les câbles, rouille aux sertissages, aspect de l'ensemble pas très engageant. Le gréeur, lui, dit que ouais, bof, il a changé de fournisseur depuis car l'ancien sertissait dans un endroit pollué par des poussières d'acier non inox, mais que bon, c'est purement cosmétique et qu'il n'y a aucun risque.
Comme ce gars-là a quand même réglé mon mât en inversant le cintrage, pour être honnête, je suis plus que méfiant en ce qui concerne ses allégations et sa compétence. En même temps, si le mât tombe, j'ai une facture de remplacement, donc pour l'assureur, ça le fera. Quant au gréeur, il a failli vérifier qu'il n'y a pas que les bonbons qui font tomber les dents....

02 sept. 201402 sept. 2014
1

L'important n'est pas de changer ; l'important est d'inspecter régulièrement

Un petit détail : un cadre d'une école de croisière m'a soufflé que sur ses bateaux, leur cahier des charges imposait que tout le gréément soit commandé spécialement à la taille de câble immédiatement supérieure à celle de la série ; cause : l'usage intensif qui fait qu'en une saison le temps de navigation est dix fois celui d'un particulier, et aussi que les stagiaires avaient tendance à tirer le maxi du matériel.

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Je n'ai pas dû être assez clair, une inspection visuelle gréement en place et tendu n'est pas suffisante. Les câbles, ça vieillit aussi, et même s'ils ont un aspect correct, il y a toujours un risque en cas de contrainte exceptionnelle.
En tous cas, si je suis content de les avoir remplacés, je me demande quand même s'ils feront autant d'usage que les précédents

02 sept. 2014
0

Attention à l'étai lorsqu'on utilise un enrouleur de génois. Il est sollicité durement par l'enrouleur, et on ne peut pas l'inspecter. Comme le conseillent les 'Ricains, il convient de le changer préventivement tous les cinq ans.
J'en suis convaincu, en navigant avec un bon copain comme équipier, nous avons connu une rupture d'étai le long de la côte sud anglaise, on remontait du 5 en fin d'après-midi, et la survente du cap de Beachy Head a fait casser l'étai. Pas fier, nous avons dû placer la drisse de spi sur l'avant, puis rouler le génois à la main, en enfournant à chaque vague, avant de se diriger vent arrière jusque Douvres, la queue entre les jambes.

02 sept. 2014
0

@ dagget
C'est chez eux que j'ai été et bien m'en a pris.
Si l'ancien n'avait pas été là pour m'alerter je crois que je repartais avec mes câbles neufs en gardant les vielles coquilles comme je ne voyais pas l'utilité de les changer.
En plus comme ce sont des trucs spéciaux pour benatoto et peut-être son frère le prix représente quand même 30% du total.
Je ne suis pas du genre à passer la brosse à reluire mais plutôt la métallique; mais sur ce coup-là ils m'ont sauvé la mise.
Il reste encore des gens sérieux et professionnels. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont une bonne réputation dans le coin et je pense vu le nombre de coureurs qui les fréquentent ils n'ont pas intérêt à déconner. :pouce:

02 sept. 2014
0

@ okilebo on m'avait déjà vivement recommander ce gréeur, ça se confirme donc ;-)

Mais l'espérance de vie annoncée parait très pessimiste quand même :
"Notre expérience de gréeur montre que sur un multicoque la durée de vie moyenne du haubanage est de 7 à 8 ans et ne doit pas excéder 10 ans.
Pour un monocoque il est raisonnable de ne pas dépasser 10 ans pour l’étai, 12 ans pour le haubanage latéral et 15 ans pour le pataras."

02 sept. 2014
1

Réponse directe à" nbeaulat"
Ex mecano avion les sertissages dont tu parles sont appelés "nicopress" et sont grandement utilisés en aviation, autant pour les haubans qu'en cables de commande. Dans ce milieu hyper reglementé il n'est jamais fais question de durée de vie. Examen visuel, point à la ligne. Pour moi inspection visuelle .
Tout à fait en harmonie avec "guy du farniente" et "kako" n'en déplaise à "LRsolaire"
De toute les façons chacun fait ce qui lui plait.....

02 sept. 2014
0

A Dakar près a traverser notre assurance nous lâche il faut remplacer le gréement dormant sinon pas d'assurance ,deux mois plus tard nous partons gréement neuf remplacé par nos soins sous contrôle d'un chantier très consciencieux.
16 jours plus tard au Marin expertise le galhauban tribord présente un gendarme en haut
Le fournisseur nous fournit un autre câble avec des trémolos dans la voix car il nous avait conseillé de garder notre gréement vu que c'était du Sarma indestructible d"après son expérience
Depuis le nouveau gréement tient correctement et fait son boulot depuis 8 ans
Alors va comprendre
RSC

02 sept. 2014
0

Je repose la question: Le sertissage Nicopress, ok, excellent, avec la presse , mais pas sur du monotoron, où me gourais-je?
Inspection visuelle, c'est sûr, des ridoirs à chape articulée, ça aide aussi, et les câble n'encaissent pas les mouvements. Hormis une très mauvaise qualité d'inox, pourquoi changer un câble qui n'a jamais encaissé sa charge de rupture. Je lisais, dans les préconisations de réglages de mât(Selden) que le câble s'allonge, et reprend sa taille initiale, tant que l'on n'a pas dépassé sa limite d'élasticité( c'est moi qui ajoute)

02 sept. 2014
0

Si ça peut mais plus le diamètre de câble augmente plus c'est compliqué, et moins c'est employé.

02 sept. 2014
0

Ce sujet et ces échanges sont très intéressants. Avez vous des exemples de tarifs de remplacement du grément dormant pour un 31 pieds ou proche ?

02 sept. 2014
0

oui pour mon sircco 31. 900 euros pour etai, pataras , basetai ,haubans ,bas hauban et galhaubans. il me reste deux galhaubans intermediaires d origine. tout monte en sertissage machine.

0

Le galvanis?, y a que ça de vrai,
Inspection tous les 6 mois, pas de surprise? remplacement des que 10 % des torons sont bris?s sur 20 cm de câble.
:alavotre:

02 sept. 201402 sept. 2014
1

Bonsoir. Le mien à 35 ans et pas prêt de le remplacer. Ausculté cet hiver suite à la mise à plat du mât, les câbles ne font pas tire-bouchon, ne présentes pas de gendarmes et les terminaisons sont sur cosses serties talurit et c'est comme neuf.

Le "blindage" est contre nature et il devient normal que çà casse.
Il m'arrive d'inspecter les haubans des bateaux de passage et sur les vieux, les tensions sont souples, juste tendue. Ce n'est pas le cas pour des embarcations dites récentes.....qui n'iront pas loin dans le temps.

Mais, c'est l'éternel débat entre les vieux et les jeunes du genre "c'était mieux avant" .

A noter que les câbles en trois torons sont beaucoup plus souples que le monotoron actuel et sont tout aussi résistants.

02 sept. 2014
0

Certains gréement se doivent d'être blindés tendus, comme les 7/8 bdf poussantes (gréement dit bloqué) à l'opposé des gréement en tête bdf dans l'axe qui peuvent être (bien) plus souples. C'est fonction du type de gréement.

02 sept. 2014
0

10 ans, 15 ans.....ça ne veut pas dire grand chose, entre un boat qui fait 3 semaines de croisière par an + quelques ronds dans l'eau les W.E et un autre qui fait 10 000M/an, c'est comme Wonder ça ne s'use que si l'on s'en sert!

02 sept. 2014
0

En tous cas quand je leur ai demandé comment les tendre vu que c'est du 8 mm et qu'il n'existe pas d'appareil pour mesurer le gars m'a dit de les régler au mètre en prenant la mesure entre la cage et la tête de la tige filetée.
Je lui ai alors demandé mais pour la tension comment je fais pour savoir?
On m'a répondu tu tends jusqu'à ce que quand tu attrapes tes deux bas haubans un dans chaque main tu puisses à peine les rapprocher.
Donc j'ai fait comme on m'a dit et pour l'instant tout va bien.
Ceux là c'est du 8 mais les galhaubans c'est du 10mm je me demande comment je ferai pour essayé de les rapprocher. :reflechi:

03 sept. 2014
0

Tension du gréement?
Site Selden
Et ou
Réglages du voilier publication V et V

02 sept. 2014
0

Maintenance conditionnelle pour ne changer que ce qui doit l'etre! Je vous propose 2 methodes :
.
1 - La raideur s'effondre quand il y a fatigue du metal , Et les haubans en oppositions équilibrent leurs tensions.
Matos : 1 tensiometre et 1 metre
Methode 1a :
- Mesurer la longueur de chaque hauban en opposition.
- Augmenter la tension de 50 ou 100% et remesurer : chaque hauban leur alongement doit etre égal.
Methode 1b : Utiliser à partir de la methode de montage d'origine des haubans les datas de l"epoque, verifier les nouvelles valeurs.
Methode 1c : regarder pour une valeur donnée de tension, si apres x tours de ridoir, chaque hauban à la meme augmentation de longueur.
.
Methode 2
La technique généralement utilisée pour les elements à risques, Exemple le renouvellement du timbre pour les bouteilles de gaz se fait ainsi.
-Identifier la tension maxi de service.
-Appliquer x fois la tension maxi de service. (x= 2 ? a verifier )
Si ça pete au port c'est pas grave, si ça tient c'est reparti pour un tour.
C'est simplissime et y a peu d'erreurs de mesure.
.
Perso la methode 2 est à mon sens meilleure puisque utilisé reglementairement là où ça craint.
Cordialement

02 sept. 201402 sept. 2014
0

Bon, je continue: le monotoron se serti à la presse avec des embouts à sertir, où à la main, avec des embouts vissés, Norseman, Sta Lok, etc.
Pas de manchonnage puisque le câble n'accepte pas le rayon de courbure d'une cosse. D'ailleurs un câble "normal" souple, perd une partie de sa résistance à la courbure, tout comme le monotoron perd un bon 10% au sertissage machine(il ne le perd pas au sertissage mécanique, vu qu'il n'est pas contraint, mais "coincé" par un cône.
J'ai tracté des câbles sertis machine, ils cassent sous la limite de rupture nominale du câble, souvent au sertissage.
Attention, si vous jouez à essayer, un câble qui casse fait de gros dégâts!
Alors, à la question de base: renouveler le gréement, pour ce qui me concerne, ce ne sont pas les assureurs qui doivent décider, mais l'état des câbles, la façon dont ils ont été traités(souqués, mauvais temps). S'ils ne présentent pas de défaut visuel, moi je garde. C'est comme l’appendicite: certains se font enlever l'appendice à titre préventif, alors que tout va bien. D'autres, (vraiment, certains n'ont pas le gaz à tous les étages), se font enlever les seins à titre préventif, on croit cauchemarder.

02 sept. 2014
0

Pour le timbre, la reglementation appareils à pression :
Epreuve à x fois la pression de service :
x = 2 pour les pressions moderées, et 1,5 pour les fortes pressions.
.
C Logique...........

03 sept. 201416 juin 2020
0

@ okilebo
En pièce jointe, la méthode préconisée par Selden, dite du "mètre pliant"


03 sept. 2014
0

En appliquant cette methode de mesure, si des brins sont cassés ici et là invisiblement dans le toron , l'alongement constaté sera beaucoup plus important.

03 sept. 2014
0

Un des (nombreux) problèmes de l'inspection visuelle, c'est que l'on ignore l'état du câble à l'intérieur du sertissage. En ce qui concerne le vieillissement global du gréement il faut également tenir compte du type de mat.
Un gréement récent à barres de flèches poussantes est construit à moindre cout. 2 étages de barres de flèches = profil moins lourd = câbles plus faibles en diamètre et moins nombreux donc efforts supp= cout de fabrication inférieur. Ce type de gréement demande des tensions importantes sur un nombre de câbles peu élevé, donc fatigue supérieure consécutive.
Amusez-vous également à regarder précisément l'orientation des sertissages par rapport à celle des câbles et vous verrez souvent un angle en sortie de sertissage, quand ce n'est pas une courbure prononcée du sertissage lui-même.
En cause de vieillissement également les protections de haubans dont c'est la mode d'affubler tous les câbles. Ce sont des nids à m..de. Les haubans ne sont jamais rincés et toutes les saloperies s’agglutinent dessous. Il m'est arrivé en en sortant une de m'apercevoir, alors qu'en dehors de la protection le câble était nickel, que sous la protection, tous les torons étaient fendillés tous les 15 ou 20 cm.
Bref pour ma part c'est profil lourd, barres de flèches angulées vers le haut dans le plan de mat, 4 bas-haubans, points de tire soignés, vrai double cardant au capelage des cadènes et tension réduite hors saison. En y repensant, c'était pas comme ça avant ?

03 sept. 2014
0

"Ce type de gréement demande des tensions importantes sur un nombre de câbles peu élevé, donc fatigue supérieure consécutive."

Pas nécessairement. Le diamètre des câbles doit simplement être choisi en conséquence pour que la fatigue des câbles ne soit pas plus forte que sur un autre type de gréement.

"Amusez-vous également à regarder précisément l'orientation des sertissages par rapport à celle des câbles et vous verrez souvent un angle en sortie de sertissage, quand ce n'est pas une courbure prononcée du sertissage lui-même."

Ce sont des défauts de fabrication. De tels sertissages doivent aller directement à la poubelle.

"En cause de vieillissement également les protections de haubans dont c'est la mode d'affubler tous les câbles. Ce sont des nids à m..de. Les haubans ne sont jamais rincés et toutes les saloperies s’agglutinent dessous."

Oui, bonne remarque!

03 sept. 201403 sept. 2014
0

@ Eric1789 :
C'est d'ailleurs ce qui continue d'être fait par HR sur leurs modèles à cockpit central ...

03 sept. 2014
0

çà me fout la pétoche ce genre de fil, je me prends maintenant a suspecter la moindre trace de rouille au nvieaux de mes sertissages, et il y en a un peu :heu:

03 sept. 2014
0

@ eric ben boudiou je trouve que j'ai déjà assez de câbles comme ça si j'en rajoute encore je ne pourrai plus bouger et mes voiles non plus.
2 BH + 2GH + 2 inters+ bas-étai + 2 étais avec enrouleurs.
Après j'aurais l'impression d'être dans la forêt guyanaise. :mdr:

03 sept. 2014
0

Pour ceux qui pense qu'une inspection visuelle est suffisante, que la fatigue n'existe pas, que les sertissages c'est de la merde, etc ...

Juste une petite constations :
Les cadènes sont généralement dimensionnées au moins au triple de la CR du ou des cables qui se fixent dessus.
(cable de 4 - cadène de 8 - cable de 7 + 8 - tirant de cadene en 16, etc ...)
Et pourtant j'ai constaté a plusieurs reprises des cadènes casser alors que les cables étaient d'origine (parfois au bout de moins de 2 ans sur des bateaux de compétition fort sollicité).

Et quand vous avez une cadène qui vous pète dans la main au démontage, comme si c'était du verre, ça fout un peu les boules d'imaginer que quelques minutes avant le mât tenait grace a elle.

Sur un gréement sollicité, le contrôle et remplacement périodique reste la meilleur solution, même si elle n'est pas infaillible.

Sinon pour ceux qui doute de la fatigue, allez jouer avec un trombone, et on en reparle ;-)

03 sept. 201416 juin 2020
0

C'est vrai, on ne peut savoir l'état des brins centraux. Les gréements modernes me font flipper, avec les énormes tensions quelquefois appliquées, pour rien.
J'ai un petit mat de 12m, 3mm de parois, gréé en cotre, 8mm monotoron, pas de barres de flèches (cata, 6,24m au maître bau). Toutes les attaches sont à chapes articulées, ridoirs inclus. Ça coûte un bras, mais ça me rassure.
Je termine juste le gréement, et je me dis qu'un câble qui casse ne fera pas tomber le poteau. Je n'ai pas l'intention de faire du près serré, avec mon fardage et mon type de canot, c'est compromis...

03 sept. 2014
1

@Milan, attention a ta conception.
A vouloir faire du rigide sur un ensemble souple, on a vite fait de faire des conneries ...
Comme sur tout multi ton hauban sous le vent sera très mou, tes ridoirs ne servent pas a grand chose, et vont guère apprécier les a coups liés a un mât qui se balade un peu.
Vu la descritpion de ton montage, même si tu es surdimensionné, je ne serais pas étonné que tu ais un vieillissement rapide et des deconvenus.

03 sept. 201403 sept. 2014
0

@Sailoturn,
Merci, mais mon gréement n'est pas une invention personnelle. Wharram l'a conçu, et je ne fais que suivre les plans. Par contre, le bateau, lui, est rigide, alors qu'à l'origine il était souple. Bon, il est rigide comme un cata...
Mon montage: chapes articulées en haut, ridoirs à chape articulée en bas, c'est du classique...
Je me posais justement la question: comment font-ils avec un montage coques lacées pour avoir un mat qui tient(un peu comme celui de Sébastien de Tamata)?

03 sept. 2014
0

Merci à vous tous, vos avis et vos expériences, d'une grande diversité, me sont tous extrêmement précieux.

Je retiens pour ma part, pour l'essentiel :
- pas de règle générale sur un lien entre l'âge du haubanage et sa fiabilité
- un haubanage neuf peut, selon sa qualité et celle de son montage, se révéler un choix plus mauvais que de ne rien faire, mais il ne faut pas être parano non plus et il suffit sans doute d'y mettre le prix
- priorité au contrôle visuel - partout, y compris les points de fixation, et sans oublier les parties les plus cachées. À compléter par un contrôle de mise sous tension élevée
- fatigue "invisible" liée aux efforts élevés et répétés, et donc nécessité de faire du changement préventif : les avis divergent, du pour et du contre : l'exemple du trombone, et les exemples au contraire de gréements préhistoriques toujours opérationnels
- tout ceci est très probablement à pondérer en fonction de l'intensité et la fréquence d'utilisation

Mille mercis !

04 sept. 2014
0

ça a moins de chance de casser aussi quand c'est bien dimensionné au départ, pas sur dimensionné, dimensionné
exemple tout en 7 mm sur le first 30 quand c'est du 5 mm aujourd'hui chez jeanneau, 30.2 je crois
j'ai mis du 8 pour l'étai à cause de l'enrouleur
changé en 2002 et pas pret à y toucher

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (165)

L'eau de l'Aude là

mars 2021