Zones de navigation accidentogènes [en France]

Zones de navigation accidentogènes:

A votre avis, quelles sont les zones de navigations les plus dangereuses?

L'équipage
17 mar. 2014
17 mar. 2014

golfe d'aden et abord de la somalie : a eviter absolument

17 mar. 2014

J'aurais du préciser en France... :-)

17 mar. 2014

c'est dans ton titre:en france!!

Sans aucune hésitation : les ports.
Il me semble que plus de 90% des accidents déclarés aux assureurs ont lieu dans les ports. :litjournal:

17 mar. 2014

plusieurs morts par an sur des annexes, genre pêcheur qui va à son canot au mouillage sans gilet et qui se fout à l'eau ...

17 mar. 2014

Spontanément on pense aux zones avec des difficultés de navigation et/ou fort trafic, genre Manche. Mais, en y réfléchissant, je me dis que les endroits "faciles" où s'agglutinent une grande diversité d'usagers, du "touriste" au pêcheur en passant le yacht, ça ne doit pas être mal.
nb. Je suppose que les ports rentrent dans cette catégorie.

17 mar. 2014

Bonjour,
Les ports et les mouillages...

17 mar. 2014

L'entrée d'arcachon, la barre d'etel , les approches de port avec gros traffic commercial et/ou NGV.

17 mar. 2014

Attention au piège ! d'abord on recense les zones... et ensuite on y met des radars automatiques, des dos d'âne ou autres chicanes... :acheval:

17 mar. 201417 mar. 2014

Moi je dirais... la cote mediteranéenne.
Météo plus difficille qu'aillieurs (fortes disparités de T° avec des cotes surchauffées, nombreux reliefs de pourtour...)
Etat de la mer spécifique à une mer fermée
Cartographie moins précise
Densité de pratiquants.
.
C'est le paradoxe de la Med: c'est la plus simple (techniquement) mais aussi la plus dangereuse.

17 mar. 2014

En quoi est-ce "la plus simple" ? Selon quels critères ?

17 mar. 2014

@Chrysm:
0491..... (non mais allo, quoi!) à parfaitement répondu à ma place. Marées, courants associé, brume...
J'y ajouterais: cotes déchiquetée pleine de cailloux (spécialement Iroise et Bretagne Nord) mais également trafic maritime dense (pêche/commerce/transports).
En contre partie, il y a beaucoup plus de balisage (normal)

18 mar. 2014

Dans les zones qui demandent un peu de prépa, j'ajouterai encore le détroit de Messine et le nord Sardaigne (Madalena et Lavezzi) si on veut passer par l'intérieur entre les îles et la terre.
Et sans connaître ces régions, je suppose que la navigation dans les dédales d'îles en Croatie et en Grèce demande un minimum de préparation aussi

17 mar. 2014

à part de trés rares zones,la nav et tout le travail préparatoire rendu néccéssaire en manche/Atlantique=courants/maréés/béquillages/horaires d'entréés ds certains ports/Etel/golfe du morbihan/..ect...est en méd réduit à sa plus simple expression...
en été le brouillard/brume y est rare....bref,entrefrance/espagne/italie/Sicile/sardaigne/eoliennes/Egades/Baléares/gréce ionniene/Croatie/tunisie...je" ne vois"que 2/3 zones qui nécéssitent une petite préparation
1/passe piantarella(sud corse)
2/se faufiler dans calla della chiesa(lavezzi)
3/accéder à certains ports ou mouillages des Kerkhéna(tunisie)
4/accéder à houm souk(djerba)
bref:concernant la nav c'st incomparablement plus "simple"

18 mar. 2014

Pour Messine, oui il y a un peu de courant et une relation a la marée.
Pour la Croatie, non. Pas de courant (de marée).
Pour la Grèce, je ne sais pas (connais pas)

19 mar. 2014

oui,Tristan,tu as raison...iles sardes+croates+ioniennes...faut tout de meme 'jetter un oeil"!mais rien de bien méchant...d'autant qu'en été la probabilité de brume est quasi inexistante...
quant au détroit de Messine,je l'ai "passé" 2 fois à la va comme je te pousse"et ni charybde ni Scylla(marqués sur la carte SHOM) ne m'ont fait tournicoter!.....si rien n'a changé depuis 85....Messine est une escale......."folklorique"(vagues des ferry....eau douce avec manche à incendie d'énorme débit.....)
bon la question porte sur les zones francaises.....

17 mar. 2014

je dirai les estuaires de fleuves on y trouve du courant, des bouées énormes, des bancs de sable, du clapot fréquent souvent redoutable, des cargos, des pêcheurs, des épaves dérivantes surtout après les crues ou les orages. Vrai aussi que Etel, L'estuaire de la Laïta, l'entrée d'Arcachon ne sont pas non plus des endroits où s'endormir benoîtement.

17 mar. 2014


et le carrelage des sanitaires des ports....

17 mar. 2014

exact!!je crois avoir soigneusement recopié ce lien.....
taper par ex "statistiques des cross"et tu y trouveras "tout"plaisance/péche/commerce/....moins de 300m des cotes....+ de 12 milles...
cross Jobourg/corsen/etel/La garde/corse....

17 mar. 2014

n'importent qu'elles zones à partir du moment ou on n'a pas élaboré sa navigation. La facilité n'existe pas, il faut toujours anticiper les prochaines heures et minutes.

17 mar. 2014

quelles!

17 mar. 2014

le port de Porquerolles au mois juillet / aout ! ! :non:

17 mar. 2014

Tamea me l'a ôté de la bouche: l'entrée de Porquerolles un 15 aout
à 17h00. Une horreur. Pire que les cinquantièmes.

18 mar. 2014

Le chenal de la Rochelle dans les mêmes conditions...

17 mar. 2014

Bonsoir,

La question est simple en apparence et pourtant la réponse est plus compliquée qu'il n'y paraît.

D'abord s'agit t-il de zones accidentogènes, cad là où se produisent effectivement des accidents, ou des zones les plus dangereuses parce que les conditions de navigations et de météo présentent le plus de risque ?

C'est un peu pinailleur je reconnais, mais si je prends l'exemple de la Bretagne Nord et plus largement de la Manche, il s'agit probablement de l'une des régions du Monde où les conditions de navigation qui combinent très fort marnages, courant et fonds très mal pavés, la rendent particulièrement délicate pour la navigation. Est-elle plus accidentogène que d'autres zones de navigation ? Pas sûr, et c'est probablement les statistiques qui pourraient y répondre (encore faudrait-il choisir, pour quel type de navire, la saison, etc.) ; mais comme dit plus haut, c'est aussi la densité et l'expérience des navigateurs sur l'eau qui doit déterminer le risque. Je ne me prononcerai pas pour la Med, mais déjà entre Bretagne Sud et Bretagne Nord, je vois très bien la différence... à commencer que pour cette dernière, il y a très peu de monde sur l'eau, même en "pleine saison" (entre le 14 et le 15 juillet !) et en général plutôt des gens un peu expérimentés (enfin qui ne se laissent pas déstabiliser par l'extrême mouvance de l'environnement, terre/mer/flux) ; en Bretagne sud, y a vraiment de tout et malheureusement parfois du n'importe quoi sur l'eau, c'est incontestable... donc, est-ce plus accidentogène ?

Pour ma petite expérience personnelle en tout cas, quand je m'éloigne des eaux de la Manche (et je parle précisément de celles situées sur les côtes bretonnes et normandes), j'ai toujours trouvé des conditions de nav beaucoup plus simples, que ce soit en allant vers l'Espagne ou vers l'Irlande, mais aussi aux Scilly, Cornouaille, ettc. Mais à partir de là, il faudrait intégrer le facteur Météo, et là c'est une autre histoire.

En tout cas, les seules fois où j'ai eu des incidents graves d'échouage qui auraient pu mal se terminer, c'était en baie de Morlaix, un coin pourtant que je pensais un peu connaître (mais précisément, c'est peut être bien pour ça).

En définitive, entre zone accidentogène et zone dangereuse, c'est à nouveau le facteur humain qui probablement fait la différence. L'apparente facilité des choses encourage à s'y engager négligemment et sans expérience... et voilà que l'accident survient ! Et en mer, ça peut faire mal.

Pour le reste et ça a déjà été dit, les risques d'incidents, voire d'accidents augmentent à l'approche des côtes et dans les manoeuvres portuaires... et bien évidemment quand la densité des usagers augmente.

Voili, voilou

Hervé

17 mar. 2014

Le havre:
1er place sur le podium:
les maxi gros qui font des vagues façon tsunami,
2eme place:
les pilotes qui pour eux la vitesse à l'entrée, la sortie et dans le port n'est pas limitée
3eme place:
Les "plaisanciers" de juillet et aout

17 mar. 2014

Le golfe de Saint Tropez (juillet-août)
Porto Cervo (sardaigne juillet-août)

C'est là qu'on trouve le plus grand nombre de c... au mile marin :langue2:

17 mar. 2014

Zone dangereuse pour un méditerranéen en Bretagne Nord.
Idem pour un Nord Breton en Med (mais cela existe-t-il?)

18 mar. 2014

oui, ça existe, et sauf Mistral et autres Meltem, la méd c'est de la rigolade.

19 mar. 2014

oui ! j'oubliais ! surtout ces p.tains d'orages ! Mais on en a aussi en BZH, mais on n'y est pas trop habitué... ils sont rarement très violents mais ça arrive quand même et il y a des drames...

18 mar. 2014

Kaj En Med :Oublierais tu ce bon vieux gros SE , et quelques beaux orages imprévisibles au pied des montagnes. Certes y pas de courants, ni de marées de caillous et de bouchots.

17 mar. 2014

@ vicking35:
Juste pour savoir: tu prends la température pour savoir ce que l'on en pense et tu va nous donner des stats?
Si c'est le cas, je les attends avec impatience... ça c'est une donnée que j'aimerais bien connaitre.

17 mar. 2014

Le danger c'est la surprise .
.
En Med c'est la meteo qui est surprenante, en Bretagne c'est les cailloux.
.
Pour les plaisanciers de juillet-Aout; statistiquement c'est normal ils sont plus nombeux. Que l'hiver quand y a personne à l'eau....hormis les pros.
cordialement

17 mar. 201417 mar. 2014

papy, si en bretagne les cailloux te surprennent, faut prendre des cours de nav :mdr:
(sinon je suis d'accord avec toi)

18 mar. 2014

si l'on s'en tient à la question

ce sont dans les ports avec les annexes qu'il y a de plus d'accidents . Ici à Lorient il y a tous les ans 1 ou 2 noyés

18 mar. 2014

c'est ce que je disais hier ... ;-)

18 mar. 2014

la zone dangeureuse c'est la terre , sur la mer on est peinard dieu nous regarde.

18 mar. 2014

Avec 55 accidents sur 129 comptabilisés, la Manche et l’Ouest Bretagne apparaissent comme les zones de navigation les plus accidentogènes.

Plus précisément, les secteurs les plus concernés sont : les Anglo-Normandes, les approches de Cherbourg, Audierne.

Toutefois, en tenant compte de la fréquentation surement moindre, ce sont l’embouchure de la Gironde et les passes d’Arcachon qui s’avèrent être les zones les plus dangereuses.

14,1% Manche est
18,8% Manche Ouest
4,7% dont Cherbourg
7,0% dont Anglos-Normandes

10,9% Ouest Bretagne
3,1% dont Audierne
14,8% Atlantique
4,7% dont Bretagne Sud
0,8% dont La Rochelle
1,6% dont Gironde
1,6% dont Arcachon
10,2% Golfe de Gascogne
10,2% Méd Ouest
2,3% dont Cap Béar
10,2% Méd Est
10,9% Corse Baléares

Il est important de noter que je ne m’intéresse pas aux incidents mais aux ACCIDENTS AUX PERSONNES ayant fait l’objet d’un Mayday et que, contrairement à d’autres, je ne confonds pas intervention, assistance, remorquage et sauvetage matériel.

Ceux qui veulent en savoir plus sur mes statistiques consulteront avantageusement mes statistiques sur mon blog: karibario.blogspot.com avant que je ne réalise un article sur H&O...

18 mar. 2014

sauf que les accidents d'annexes il n'y a jamais de Mayday mais ce sont tout de m^me des accidents de navigation au m^me titre que les autres et a mon avis ils sont helà tres nombreux ...

18 mar. 2014

et l'accidentogene d'une zone ne peut etre que fonction du nombre de personnes frequantant la zone sinon ça n'a aucune signification

18 mar. 2014

y'a pas photo Manche pour moi aussi.
Rien qu'à voir les marnages...

18 mar. 2014

Difficille a comprendre la sectorisation:
Dans Ouest Bretagne y a t-il une part de Manche Ouest?
On y voit aussi: Atlantique, dont arcachon, et ensuite: Golfe de Gascogne (ou commence t-il? ou fini t-il?)
Pour la Med, par contre c'est très clair (Est /Ouest/Corse)
Sinon, pour les chiffres, c'est effectivement instructif. Merci

18 mar. 2014

Ouest Bretagne ne comprend pas la Manche et l'Atlantique est la bande cotière jusqu'à environ 50 milles.

20 mar. 2014

Super, il n'y a pas d'accidents en mer du nord.

20 mar. 2014

Heu.... C'est encore la France la mer du nord? :-D

18 mar. 201418 mar. 2014

Calypso: Si tu me lis bien c'est exactement ce que j'écris :" en tenant compte de la fréquentation surement moindre, ce sont l’embouchure de la Gironde et les passes d’Arcachon qui s’avèrent être les zones les plus dangereuses" et j'ajoute que les accidents sur des pontons sont au moins aussi nombreux que ceux d'annexes , en tout cas dans la zone Bréhat -Ouistreham

18 mar. 2014

ce qui veut donc dire que comme les accidents un comptage des bateaux est fait sur chaque zone ??, comment se fait-il et par qui ?

finalement on fait dire aux chiffres ce que l'on veut ...
ou bien ils sont precis et incontestable si ce n'est pas le cas ils n'ont aucune signification et aucune conclusion peu etre tirer

18 mar. 2014

Tu as raison, les chiffres n'ont qu'une valeur relative... Tu es donc d'accord avec moi pour penser que revendiquer "3279 sauvetages en 2012 dont 6984 personnes secourues" sans en connaitre le détail et la réalité est une fumisterie...

18 mar. 201418 mar. 2014

Le banc de saint Pierre, juste au nord de Gatteville, raz de Barfleur.
Cet endroit est particulièrement dangereux au jusant par vent de Nord-Est.
Un bateau un peu lent faisant route de Saint Vaast à Cherbourg ne pourra pas se dégager : cap au nord il dérive sur le banc, cap à l'Est il recule sur le banc.
Un Mousquetaire s'y est perdu corps et biens (trois morts dans les années 1970 et un As de Trèfle peu de temps après)

18 mar. 2014

Hubert. "Un Mousquetaire s'y est perdu corps et biens (trois morts dans les années 1970" A moins que tu ai des informations inédites qui m'intéressent, on ignore ce qu'est devenu ce Mousquetaire parti de Ouistreham. Pour info, j'y avais l'un de mes copains à bord. JP M de Coutances...

18 mar. 201418 mar. 2014

Il avait fait escale à Saint Vaast, des pêcheurs avaient déconseillé le départ vu la force du vent. (source : Charles Doucet patron du Jean Renet, Charles Doucet etait le beau-père de ma belle sœur)
Un coussin avait été retrouvé sur la côte nord, mais je ne me souviens pas de la source de cette info pour le coussin.
Rien n'ayant été retrouvé sur les ridins entre Saint Vaast et Gatteville, les pêcheurs étaient persuadés que l'accident a eu lieu dans le raz de Barfleur.

L'émotion créée par ce drame avait été très vive et avait provoqué des réactions assez fortes chez les pêcheurs qui s'en voulaient après coup de l'avoir laissé partir.

18 mar. 2014

On ne m'avait pas indiqué cette information de l'escale à Barfleur, il est vrai que je n'avais que 17 ans.

Non, escale à Saint Vaast, pas Barfleur.

18 mar. 2014

Lui en veut pas, Hubert, Viking est un gars du Sud. ;-)

18 mar. 2014

Viking35 : Dans les 18,8% de Manche Ouest, Les champs de mines de bouchots , loin dans l'eau, entre Granville et Agon font ils des dégats ?
.
Ou serais je le seul idiot de planchiste à mettre foutu la dedans par surprise un jour de grand frais à mi marée. Là j'ai vraiment psycoté grave.
Cordialement.

18 mar. 2014

Oui je confirme, y a que toi :-D
Je ne pense pas que viking, bien qu'ancien pratiquant, comptabilise les accidents de planchiste et Kite surfeurs

19 mar. 2014

@Tribal , si moi je m'y suis planté en planche par surprise, peu etre que des bateaux y laissent leur cocque regulierement . C'etait le sens de ma question.

19 mar. 2014

Même si la retranscription de leur emplacement sur les cartes est plus que symbolique, il est rare que les plaisanciers du coin longent la côte de si près. A part l'entrée du Havre de Regnéville, il n'y a pas d'intérêt à longer cette partie de côte sauf à chercher les ennuis.
Etant bien sûr "bcp + intelligent" que les autres, je m'y suis fourvoyé une fois ou deux, mais grâce aux perches situées à chaque angle des parcs, j'ai pu corrigé la traj' avant de m'y perdre.

19 mar. 2014

Désolé papy mais ma réponse sera identique à celle de Tribal. Je n'ai jamais entendu parler d'un voilier qui ait touché des bouchots.
Encore qu'une fois, du coté des Salines avec un Speed 9.44 qu connait bien Tribal... ce n'était pas loin.
Je vais surveiller cela de près ;-)
En effet, depuis mon ordinateur, j'ai la vue de Donville à Coutainville....

19 mar. 2014

regarder les moules pousser.... Je t'envie, cher Viking ;-)

19 mar. 2014

Bonsoir,

Je reprends le fil après quelques menues occupations professionnelles, mais il est vrai que le sujet me semble vraiment intéressant, tant sur le fond - où sont les dangers ?- que sur la forme, cad la méthodologie pour mesurer les lieux accidentogènes.

Au risque de m’attirer les foudres de Viking 35 et après être allé comme il nous y a invités sur son blog, je n’en reviens pas complètement convaincu, ou alors je dois avouer que je n’ai pas tout bien compris. Tout d’abord, bien sûr, Viking est tout à fait libre de faire ce qui bon lui semble et comptabiliser les accidents aux personnes (et non les incidents comme il dit) comme cela lui chante. Pour autant, est-ce que ce relevé a une valeur statistique et permet d’en déduire une classification des « territoires » à risques ? C’est là que j’ai un doute. Il est mentionné je crois, que ne sont comptabilisés que les accidents ayant fait l’objet d’un Mayday. Cela ne semble pas insensé mais en même temps du coup on a un % d’accidents de dériveurs très faible qui peut s’expliquer non pas par un nombre effectif inférieur d’accidents pour cette catégorie mais tout simplement au fait que les dériveurs sont rarement pourvus de VHF et je pourrais assez facilement supposer que bien des accidents, y compris gravissimes se sont produits sans aucune transmission par VHF. Mais au fait je me plante peut être complètement, il s’agit peut-être des « dériveurs » habitables de navigation au large ??

L’autre point qui me chagrine est cette notation statistique par « espaces maritimes ». Quelle valeur peut-on lui accorder, dès lors que ces espaces sont d’étendues très différentes « Bretagne Ouest » ; « Atlantique », « Golfe de Gascogne »., etc. D’ailleurs cela est bien mentionné par Viking 35, qui souligne que le palmarès de tête revient à la Manche et l’Ouest Bretagne… mais qu’en définitive c’est l’entrée de la Gironde qui est le plus dangereux (au travers d’une opinion subjective, cad non quantifiée… mais probablement très sensée !) ; donc comment comparer (par la notation) ce qui n’est pas comparable…

En définitive, à partir de la question simple mais tout de même ambigue où l’on confond « zone accidentogène » et « zone dangereuse » (cf ma 1ère contrib) la réponse apparemment tout aussi simple des statistiques ne me semble pas probante. Cela démontre qu’en ce cas d’espèce comme en bien d’autre, les chiffres ne parlent pas d’eux-mêmes. Les bonnes enquêtes ou les bonnes évaluations se font toujours en croisant données quantitatives et données qualitatives. Et qu’en la matière, « l’objectivité » se bâtit sur ce processus itératif.

Cher Viking, ne voit surtout aucun esprit polémique dans ce propos, mais bien l’excitation du raisonnement suscité par une question qui me semble extrêmement intéressante parce qu’elle soulève de nombreux paramètres, non seulement physiques et climatiques (courant, marées, topographie, meteo) mais aussi pleinement humains, culturels et sociologiques (densité de population sur l’eau, types de pratiques, culture maritime, etc.).

A suivre…

Hervé

20 mar. 2014

ATTENTION la navigation la plus dangeureuse se situe dans l'espace statistiques. Grand Merci à Viking de ne pas s'égarer.
.
Quel est l'endroit le plus dangeureux sur cette planete !? :
- 80% des gens meurent dans un lit.
- 95% de gens meurent en position alongée.
- 98% des morts sont de contatation trouvés en position horizontale.
- 0,000014% des gens meurent sur une moto de plus de 100CV.
- 0,000008% meurent d'overdose d'heroine.
.
Conclusion mathematique:
Apres deconvolution matricielle des Gaussiennes nous pouvons afirmer :
- Le lit est l'endroit le plus mortel du monde.
- S'alonger est une action bien plus dangeureuse que rouler en moto debridée. Ou que de se shooter à l'hero.
.
Decisions :
- Mettre en tole tous les dealers de plumards.
- Mettre à l'amende de 3em categorie toute personne se mettant en position horizontale.
.
:litjournal:
C'est scientifique ! ...Execution !

@papy_jame
Tes exemples amusants montrent s'il en était besoin que la principale difficulté en statistiques c'est d'établir une relation de causalité.
Ce n'est pas trop sensible pour l'identification de la dangerosité de la mer puisque l'on étudie des bateaux sur la mer, mais il peut y avoir des causes parasites : crise cardiaque ...

Et il reste à ramener le nombre d'accidens au volume de fréquentation du lieu.

20 mar. 2014

J'adore ! :bravo: :langue2:

20 mar. 2014

oui mais combien dans un lit de bateau? faut pas melanger le lit qui gite et le lit fixe. d'autre part les gens qui ne vont pas bien vont ce coucher dans un lit, combien vont naviguer pour mourrir ?
lachete, on aime pas mourrir seul, mourir en mer, volontairement se sachant malade incurable qui l' a fait ?
question qui ne peut entrer en statistique, le repondant n'est plus. on ne peut donc se fier a cette statistique.

Tu parles de "lit qui gite" et de "lit fixe".

En matière que cadavre il s'agit le plus souvent de livide et dans un lit vide... il n'y a personne pour y mourir.

Forcément.

De là a en déduire que toutes ces statistique ne sont que fadaises et calembredaines, il n'y a qu'un pas.
:litjournal:

20 mar. 2014

en meme temps ceux qui l ont fait ne peuvent pas te répondre.

20 mar. 201420 mar. 2014

Toute critique positive est constructive et j'apprécie que certains d'entre vous m'ont fait en MP. J'en tiendrais compte dans la mesure du possible. Par exemple, je scinderais la zone Ouest Bretagne avec Mer d'Iroise et Mer d'Irlande...

Pour ma part, je fais parfaitement la différence entre zone dangereuse et accidentogène. Encore faudrait il connaitre la fréquentation dans chaque zone. Cela m'étonnerait que l'on possède des indications fiables sur cette question. Dans le cas contraire, je suis preneur...

Le nombre de places portuaire par bassin ne me parait pas représentatif. Nombre de voiliers naviguent rarement et, en Manche, un pourcentage non négligeable d'accidents concerne de voiliers étrangers.

RV: Connais tu des dériveurs légers qui font 6.5 m? Il me semblait clair que j'avais précisé " voiliers de 6.5m à 18 m" ;-)

Par ailleurs, je partage totalement tes remarques en particulier, celles de ta première intervention. Cela signifie surement que je n'ai pas été suffisamment clair dans mes explications. Mais si tu relis mon blog: "karibario.blogspot.com" , tu constateras que c'était écrit.

Aussi, cela me satisfait pleinement de n'avoir que si peu d'observations dont certaines sont ( relativement) facile à corriger.

Et, à tous, n'hésitez pas à me faire part de vos observations AVANT que je ne fasse paraître cet article sur H&O.

20 mar. 2014

Je suis pas vraiment certain qu'il existent des zone particulierement + dangeureuses que d'autres . Elles peuvent plutot le devenir par manque de connaissances sur ces zones . Traverser un rail, passer un raz, une embouchure, ignorer des haut fonds etc. Il y a tellement d'endroits qui sont potentielement dangereux! Preparer une nav et connaitre ses competences , je pense que cela est determinent .

20 mar. 2014

La passe de Capbreton (Sud Landes, comme son nom ne l'indique pas ;-) ) : l'un des ports les + dangereux d'Europe... :-( Chouette, c'est là que je vais faire mes premières sorties !!! :-(

Pour ceux qui l'ont pratiquée, vous confirmez?

20 mar. 2014

@ Maelys40 : ah oui, je confirme, tous les ans y a des marins qui y passent à l'eau en pêche promenade et se font couper en tranche comme saucisson par l'hélice (véridique);
et pour les voiliers, c'est pareil mais le saucisson reste entier :doc:

21 mar. 2014

Capbreton est illustre typiquement la différence entre dangereux et accidentogènes...C'est surement dangereux mais je n'y ai pas enregistré d'accident.

20 mar. 2014

Je voulais juste montrer, que l'analyse scientifique par les stats et les maths, même parfaitement maîtrisés. Débouche bien souvent, (sans que l'on s'en appercoive forcement ) sur des syntheses idiotes, et justifient des décisions ahurissantes.
Conclusion : Mefiez vous des etudes scientifiques, le commanditaire ne cherche généralement par l'étude qu'une bénédiction a ses projets déjà établis.
Le scientifique avec sa boite à outils mathématique, est à la botte du résultat voulu par le mandataire de l'étude.
.
Par exemple : Je peux vous demontrer mathématiquement que le chomage descend, ou alors qu'il monte, selon que vous le vouliez.
.
Donc re-MERCI à Viking35 de ne pas tirer de conclusions de ses chiffres.
Cordialement :litjournal:

20 mar. 2014

Tu fais bien de le préciser Papy! Viking était près à démarcher l'administration pour interdire la navigation en manche Ouest!
Ouf, grace à ta contribution, on l'a échappé belle....

20 mar. 2014

Tribal: Tu peux remercier Papy... J'hésitais...
Par contre, lorsque nous étions ados, je me souviens parfaitement que la première édition du "Cours de navigation des Glénans" interdisait la navigation dans la Déroute.

Ce que je ne comprenais absolument pas à l'époque, habitué que j'étais de Ronquet , la Catheue et Senéquet...

20 mar. 2014

Et il me semble que la carte du shom qui couvre la baie du Mont comporte toujours un avertissement. Du genre que les plaisanciers y naviguent à leurs risques et périls...

20 mar. 201420 mar. 2014

on devrai toujours avoir une corde sur soi pour se pendre avant de mourrir !
eviter l'horizontale...

20 mar. 2014

un bout, pardon.

20 mar. 2014

@Viking, Papy et tout le monde...

On devrait toujours tourner le clavier 7 fois autour du bureau avant de poster ; la mention de la catégorie de voilier est effectivement clairement mentionnée dans ton blog et par conséquent ma remarque sur les dériveurs légers est hors sujet.

Pour autant, cela ne modifie pas vraiment mon propos qui au demeurant n'est en aucune mesure une polémique ni une critique de la démarche développée dans ce blog. Je suis même très admiratif du travail fourni et ensuite partagé avec la "communauté" de ce site.

Ma réflexion portait plutôt sur ce qu'Hubert a très bien résumé : le lien entre les effets et les causes ou ce qu'on appelle aussi la corrélation. En ce sens, je ne partage pas les excès du propos de Papy jame (ce qui est excessif est insignifiant disait Talleyrand je crois) sur les scientifiques qui, s'ils le sont réellement, ne se contentent pas, précisément, de bases statistiques pour en tirer des conclusions probantes. Celles ci combinent les angles, les données ( quantitatives et qualitatives) et surtout l'observation pour arriver à établir ces liens de causalité ou corrélations. Les exemples d'errements donnés par Papy sont ceux de technocrates ou de partis pris (publics ou privés) qui n'ont pas grand chose à voir avec une démarche scientifique.

Viking, tu dis faire parfaitement la différence entre zone dangereuse et accidentogène, mais si tu relis bien le titre et la question initiale du fil que tu as lancé, la double mention était bien énoncée... et tant mieux ! Car c'est cela précisément qui ouvre un débat que pour ma part je trouve intéressant entre l'existence ou non d'une corrélation entre zone accidentogène (là où sont constatés et mesurés le plus d'accidents) et zones dangereuses (cad des zones présentant des caractéristiques humaines et naturelles qui peuvent constituer un danger).

... et pour en parler, rien de tel qu'une base quantifiée même contestable, et l'esprit frondeur d'un forum comme Heo !

Hervé

20 mar. 2014

voilà qui est bien parlé. Et qui fait écho aux propos de Viking sur les commentaires à ses chifftres

20 mar. 2014

L'entrée de l'estuaire de la gironde.

20 mar. 2014

Viking n'a pas voulu utiliser deux fois le même mot dans son titre et alors, on va pas se prendre la tête à couper les cheveux en quatre !
Il n'y a pas de fumée sans feu ! les zones dangereuses sont déjà accidentogènes !

21 mar. 2014

méfiez vous des states...

par ex La Rochelle, 0,8% ... c'est pas que c'est moins dangereux qu'ailleurs, c'est que les marins y sont meilleurs :heu:

OK je sors
:acheval: :acheval: :acheval:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (2)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021