Yachting Festival de Cannes 2015

Je reviens du Festival de la Plaisance à Cannes et je suis stupéfait par les lacunes étonnantes des bateaux soit disant modernes que j'ai vu aujourd’hui : déjà, sur 95% des voiliers les taquets sont si mal placés qu'on ne peux pas s’amarrer en croix... (j'en ai même vu un qui a le flexible hydraulique du piston de pataras qui sort du pont sans protection particulière, juste sur le trajet de l'amarre en cas de vent de travers, j’imagine le cauchemar avec l'huile partout et le pataras détendu quand l’amarre va arracher le tuyau...), ensuite ces taquets sont presque tous sous-dimensionnés. Ensuite la mode est aux ponts plats et dégagés, ok... je veux bien, mais de là à ne pas mettre de roof ni capote ni protection minimale... et je vous parle pas des "plages de bains" arrières tenues par des charnières en inox de même pas 1 mm à pleurer de rire, et se demander combien de minutes ça va tenir ce truc en plastoque... bref, à part un superbe Amel (énorme) bien foutu et un Allure 52 sérieux et tout en alu (et pour le coup, vraiment fait pour naviguer avec, et pleins de bonnes idées en plus), c'est à croire que les concepteurs de ces bateaux n'ont jamais navigué avec beaucoup de vent ou pris un force 8 au ponton... ce soir je suis perplexe les amis... ah oui j'oubliais, ça coute entre 250 000 et 800 000 euros

L'équipage
09 sept. 2015

    Votre réponse

    Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

    Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

    Mais éviter de …

    • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
    • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
    • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

    Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

    En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

    Après la pluie...

    • 4.5 (87)

    En Ecosse, soit il pleut, soit il va pleuvoir...

    mars 2021