Y'a des claques qui se perdent

www.snsm.org[...]-d-agde

Bon je veux bien être nul en voile mais y'a pire que moi ! On peut quand même rentrer dans un port à la voile non ?

L'équipage
05 juin 2015
05 juin 2015

Si c'est uniquement pour rentrer dans le port un zodiac de la capitainerie aurait suffit, je ne comprend pas pourquoi déranger la SNSM.

Maiiiis euuuuuh. Pfff.

Un bateau de seulement 12mètres et des rafales à 25 Nds!

C'était la tempête, même Motu ne serait pas sorti.

On peut d'ailleurs constater que les moyens mis en œuvre (l'annexe ?) sont à la hauteur.:-D

C'est bien, ça fait des sous pour la SNSM. :pouce:

05 juin 2015

s'il avaient eu une eprib je suis sûr qu'ils l'auraient déclenchée
ce genre de zigoto prolifère
la réflexion majoritaire c'est si ça va pas on viendra nous chercher ..
pour ce genre d'intervention il devrait y avoir une amende dans le genre de conduire sans permis ,c'est pour ça qu'il va falloir y venir malheureusement .
ces interventions font grimper ta prime d'assurance donc nous payons pour leur connerie incompétente .
alain
:policier:

05 juin 2015

T'as déjà un sacré tarif à payer pour avoir fait sortir la snsm.

05 juin 201505 juin 2015

Le titre est exagéré, un voilier de 12 m fut il en panne de moteur n'est pas "en perdition" par un vent dont les rafales atteignent 25 nœuds...
Prévenir, et accessoirement demander de l'aide, pour rentrer au port en sécurité pour soi et pour les autres OK. Le bateau de servitude du port aurait pu suffire, la SNSM y est allé... question de disponibilité. Et ça fait un exercice.

05 juin 2015

Ce qui fout vraiment les boules, c'est qu'à cause de cette nouvelle génération de plaisanciers si peu marins, on va se taper un de ces jours un permis voile !

05 juin 2015

Ben comme t´es tellement superieurement bon t´auras pas de mal a le passer. :langue2:

06 juin 2015

un bon boutakov et c'est dans la poche
alain

13 juin 2015

Manœuvre de pollueur...

05 juin 2015

Merci d'éviter "nouvelle génération" qui sous-entends "jeune"... J'ai vu, entendu et lu des débilités faites par des personnes que je pourrai appeler papy.

05 juin 2015

plus ciblé serait "nouveaux venus à la plaisance",?on peut y venir à tout age....mais sauf erreur les "jeunes" sont statistiquement minoritaires.....
bon le gars en solo( d'âge mur)aurait certainement pu s'approcher à la voile...puis demander un remorquage à l'entréé du port...

06 juin 201506 juin 2015

"Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,

Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer."

À Patagon : c'est exactement le contraire. La mer, dans sa toute puissance, est un univers qui force le respect, l'humilité et la nécessité de se former, pour tenter de l'apprivoiser. J'ai aussi envie de dire que c'est le dernier espace de liberté sur cette magnifique planète, et ce serait tellement fantastique si on pouvait le préserver, encore longtemps, par une aptitude responsable.

Puisque je suis visé, je dirais que j'ai longtemps été un plaisancier trop craintif vis à vis de la mer, mais toujours en désir de compenser cet état par une meilleure maitrise de la technique de la voile.

"nouvelle génération". j'ai la plus grande admiration pour les jeunes, leur dynamisme, leur aptitude à bousculer le monde parfois trop statique des plus âgés.
je visais évidement la définition proposé par le dictionnaire : "Production d'un nouvel individu"

06 juin 2015

dans nouvelle génération ,je ne crois pas que ce soit une question d'âge mais de comportement irresponsable , et c'est dans tous les domaines ,la population demande de l'assitanat ,pour le travail ,les loisirs ,la santé ,exct..
cet hiver j'ai un voisin de ponton qui c'est collé le safran dans mon amarre avant et est venu se vautrer sur mon ancre à l'étrave ,
le port est venu le dégager ,.un jour que j'étais à bord ,il est venu me chercher pour me monter les rayures que j'avais fait sur sa coque ...en me racontant ce incident,me rendant responsable des dégâts ..d'après lui j'aurais dû mettre une protection .....
c'est du grand n'importe quoi ......
alain

06 juin 2015

ce n'est pas une majorité ,du moins je l'espère ,
par contre le coup de main à l'arrivée se raréfie ,souvent sur les autres boat on te regarde arriver et on commente ta manœuvre
les temps changent .....
mais c'est peut être typique du bassin de nav .....
alain

13 juin 2015

Mdr avec tes critères restrictifs tu fou mon alibi en l'air !
Moi qui dis toujours à ma femmes que si il y a plus d'equipières à bord tout les mâles des port (!?) viendront nous aider lors des manoeuvres ...

Qu'est ce que je vais bien devoir inventer comme excuse pour rechercher des équipières, maintenant !? :reflechi: :langue2:

06 juin 2015

C'est clair : un abruti raye sa coque sur ton bateau, donc toute la population a un comportement d'assistés... Un peu rapide, non, comme conclusion ?

06 juin 2015

"mais c'est peut être typique du bassin de nav ..... "

En tout cas, dans mon (tout petit) bassin de nav, c'est pas comme ça, même si il y a aussi des imbéciles. Mais c'est vrai qu'on se rappelle beaucoup mieux le maladroit qui vient s'empêtrer que tous ceux qui sont passés sans problème et sans même qu'on les remarque.

13 juin 2015

Pour le coup de main à l'arrivée, ça dépend. Si le gars gère bien sa manœuvre et si l'équipage a l'air dégourdi, je bouge pas. Après, il m'est arrivé en Angleterre de devoir piquer un sprint sur un ponton pour aller aider un Classe 40 en double en mauvaise posture, alors que les conditions n'étaient pas du tout difficiles...
Par contre, quand je vois qu'il y a un eu de vent, du courant, que l'équipage est une famille au complet ou des personnes d'un certain âge avancé, généralement je suis au ponton avec un autre pour récupérer les amarres.

14 juin 2015

Ne t'en fais pas, j'applique aussi les principes élémentaires de galanterie! Mais pas pour UNE fille à bord! :mdr:
Je suis pour la parité, je me déplace pas à moins que les filles sont en majorité dans l'équipage!

05 juin 201505 juin 2015

A La Rochelle, au fil des week-ends à rallonge de mai, j'ai été surpris et impressionné du nombre d'appels VHF pour panne de moteur. Je ne polémique pas sur la façon dont ils ont regagné le port, et d'ailleurs de ce que j'ai entendu, quasiment tous les voiliers sont rentrés au port à la voile, et le personnel du port les a ensuite aidés a regagner leur place.
Je parle de bien de la quantité, ça faisait peur. Batterie, carburant vérolé, vraie panne, j'avoue ma perplexité... en toute humilité.

05 juin 2015

dans les années 80 à Porquerolles à coté de moi un beaufort 16 avec une bande de zigotos qui ont fait du bordel tout la nuit ,au matin ils partent salués par les cornes de brume
des bato alentours
à un demi mille pas de vent ils tirent les fusées de détresse
tout le monde pense qu'ils continuent à s'amuser ,
il y e n a un qui plus intelligent que nous y va avec son annexe ,
ils étaient en panne de moteur ,donc remorquage à la station pour mettre du fuel ,Rossi leur à purgé le perkins et a pris un gros cachet au passage et ils sont repartis ..
alain

05 juin 2015

Demander de l'aide aide pour entrer au port en cas de panne moteur me paraît normal et sain pour un équipage peu aguerri.
Quant aux moyens à mettre en œuvre, c'est au CROSS de décider (et c'est l'assurance qui payera).

C'est ce qu'on pourrait appeler la voie darwinienne :mdr:

05 juin 2015

le mot "conn...rd me parait un peu déplacé ???
tu les connais mayko ??? :non: :non: :non:

Et puis ça va dégueulasser la flotte :non:

05 juin 2015

Moi c'est le "qu'ils se noient" qui me parait un peu exagéré... Ca va encore obliger la SNSM à se déplacer !

05 juin 2015

Tiens je fais d'une pierre deux coups, ça va te faire plaisir, comme je l'ai écris sur un autre fil nous avons vu arriver ici un voilier Allemand (un Bavaria !? :oups:)
En remorque de la SAR.
Vent 5/6 nds de travers...
Même moi qui suis très mauvais barreur et mauvais régleur, même avec un Bavaria :) j'aurais tenté le coup
La SAR l'a largué au quai carburant et le lendemain il repartaient au moteur :langue2:

05 juin 2015

Demander l'aide au bureau du port, à l'arrivée au port, okay.
Manoeuvrer à la voile dans les ports actuels, c'est possiblement dangereux.
Mettre en jeu la Snsm, prouve que le skipper ne sait pas faire de la voile.
J'ai toujours estimé que c'est à la limite de l'inconscience que d'envisager de se mettre aux croiseurs un tant soit peu important sans auparavant avoir une formation assez aboutie en voile pure.
Certains s'en contrefoutent de toute évidence.

05 juin 201505 juin 2015

Bonjour,
ben oui, c'est bien le problème, on en a discuté maintes fois, maintenant, on achète un (gros) bateau, sans formation, sans connaissances, sans même s'intéresser vraiment, et on pense s'en servir comme d'une auto, ben oui, il y a un moteur et un grand volant. Mais on s'aperçoit assez vite que ça ne fonctionne pas pareil, et le bobato reste au port...
Tiens, à Port Camargue, tu peux te faire remorquer par le barcot de la Capitainerie jusqu'à ton poste, pour la modique somme de 150€. Mais ils n'interviennent pas au-delà des jetées.

05 juin 2015

c'est vrai aussi pour les petits bateaux...

05 juin 2015

Bon pour les petits il reste la godille :langue2:

c'est pas toujours évident de se passer de la SNSM
j'ai vu le cas : un voilier en panne moteur dans le raz Blanchard par calme plat appelle en VHF pour demander si un bateau dans le coin pouvait le remorquer.
Message intercepté par le cross qui mande la vedette, j'entend cela en VHF et me propose pour remorquer n'étant pas très loin et le bateau à remorquer nettement plus petit que le mien.
Refus catégorique du Cross, je n'ai jamais su pourquoi.

06 juin 2015

Sans doute la même que lorsqu'ils demandent à un bateau de commerce de porter assistance ?
Non ?

06 juin 2015

En quoi la distance à parcourir change quelque chose dans la responsabilité ?
Alors ils ont une autre conception dans les services Italiens ...
Vedette Mocchi 19 m en panne à environ 35milles des cotes (tu vois très loin de 500 milles) nous sommes à coté c'est nous qui la remorquons sur 40 milles jusqu'à Santa Maria di Lucca avec l'aval des zautorités.

Mais c'est sur les services de remorquage n'ont rien gagnés...
Nous nous n'avons rien demandés , le brocker qui faisait convoyer la vedette , nous a offert 1000€ , deux nuits de port et un bon resto :)
On a pas refusé , faut pas pousser quand même :oups: :langue2:

Quand à notre exemple Corse si nous nous déroutions en moins de 10' la vedette était en reorque et en "relative" securité.
Avec le choix fait (qui certes a fait rentrer des sous dans la caisse de la SNSM) cela a demandé 50/55' .
Je ne suis pas sur que ce choix ai été le plus judicieux ...

06 juin 201506 juin 2015

Remorquage pro a Crotone.

Heureusement que mon cv n'est affiché nul part je ne pourrais plus hyper gonfler mon ego :tesur: :oups: :-p

D'ailleurs un jour je crains un drame sur un forum ...le jour ou mon ego grenouille las d'essayer de se faire bœuf ne va faire un désastre digne d'une explosion Nucléaire :)

Pff, oeuf corse.
Pour une fois que je voulais faire court.

05 juin 2015

J'avais reporté exactement la même chose à Ajaccio.
Petite vedette que nous nous proposons de remorquer (aucun problème pour nous même si nous sommes "lent" avec nos 33T et ...oui j'ai un peu honte nos 430 cv)
Même refus catégorique du Cross

05 juin 2015

J'imagine mal les officiers du CROSS embarquer des plaisanciers dans l'aventure d'un remorquage.
Quelle serait leur responsabilité en cas de pépin ?
C'est une chose de demander à des plaisanciers de rester à proximité du bateau en difficulté le temps que les secours arrivent.
C'en est une autre de leur faire prendre des risques.

@nemo1
L'argent dû suite à un remorquage, c'est pour la SNSM, par pour les CROSS.

06 juin 2015

C'est une question de distance à parcourir.

Si l'incident se déroule à 20 heures de la côte, bien sûr qu'il vont demander à tout navire de porter assistance.
Dans l'exemple cité par Hubert, dans le Blanchard, n'importe quelle vedette un peu rapide met moins de 30 minutes du port de Cherbourg pour arriver sur place.
Idem au Cap d'Agde, à l'entrée du port, ou pour l'histoire que tu avais racontée et qui se passait (de mémoire) en Corse.
C'est une chose d'être à 500 milles des côtes.
C'en est une autre d'être à quelques milles d'un port équipé de vedettes ad hoc.

06 juin 2015

Les autorités (françaises) connaissent les compétences des acteurs qu'ils mobilisent mais ignorent tout d'un plaisancier qui se propose soudainement de jouer les Saint Bernard.
A moins que ton CV mer soit affiché en grand au-dessus des écrans implantés dans les CROSS.

Concernant l'Italie, je ne connais ni leurs coutumes, ni les moyens mis à disposition dans le secteur Santa Maria.

05 juin 2015

J'ai vu pire l'été dernier en baie de Quiberon à moins de 2 milles de la côte, un Amel dans les 15-16 m ou plus, je ne connais pas le modèle.
Vent proche des 3 nœuds, appel au CROSS car l'enrouleur électrique de génois était en panne et ne pouvait plus être roulé.
.
En arrivant à bord, il a suffit de prendre la manivelle de secours et rentrer le génois à la main.
Le proprio ignorait ce "détail"
.
Pas de facturation car ils n'ont pas remorqué le bato.
.
C'est le même proprio qui passe à fond à vélo sur le ponton, évidemment, il est amarré loin, et qui te fait un doigt d'honneur quand on lui fait la remarque.

05 juin 2015

euh....il te fait un doigt d'honneur et tu connais son bateau ????et la perceuse sans fil, c'est fait pour qui ? tu sais le petit trou juste en dessous de la ligne de flottaison c'est fait pour ventiler les mauvaises ........humeurs.

13 juin 2015

... Euh, il avait aussi oublié l'emplacement du taquet de drisse de génois? Alzheimer ton gars...

05 juin 2015

Vive le commerce !

05 juin 2015

La voile reste l'un des derniers espaces de liberté et c'est bien que l'on puisse encore barrer un bateau sans examen. Mais il est vrai qu'une partie des propriétaires de voiliers s'en servent comme de vedettes, le mât et les voiles étant là pour le décorum, surtout en méditerranée. Or La méditerranée, avec son ciel bleu et l'absence de marée, est une des pires traitresses : ciel bleu immaculé et 50 noeuds de vent en quelques minutes. Il faut être conscient de son potentiel et je pense que le propriétaire de ce voilier ne devait pas aimer la gîte ! Parce que par temps fort, un voilier est bien plus sécurisant qu'une vedette, le vent étant son moteur : les ris et les enrouleurs ne sont pas là pour faire joli et même moi, voileux moyen, je suis entré dans un port (Hyères Port St-Pierre) avec un moteur en panne.

06 juin 2015

de quoi tu parles ...d'espace de liberté de plus en plus balisé par des règlement idiots pondus par des bureaucrates qui n'ont jamais vu la mer mais qui ont envie de laisser une trace derrière eux .
on forge nous même nos chaines avec toutes les aides à la navigation ,
la maxime" du pain et des voiles ", pour les voiles ça va mais le pain on aime bien mettre un peu de beurre dessus ..
alain

06 juin 2015

C'est la faute aux forums qui font la promotion de la plaisance.

Quand un mec poste ici "Salut, j'm'appelle Régis, ch'u jamais monté sur un bateau, mais j'ai envie de me lancer ....".
Réponse en choeur : "Vas-y, c'est top, tu vas être émerveillé. Une ampoule d'humilité matin, midi et soir pendant 15 jours, un tube de granules homéopathiques aux algues pour développer l'incontournable sens marin 48 heures avant d'embarquer et roule, tu verras c'est le bonheur ....". ;-)

05 juin 2015

Le bateaux du port ne peuvent pas intervenir à l’extérieur !
Il est toujours mieux de faire appel aux secours avant qu'il y ai de la casse.
Quoi qu'en pensent les donneurs de leçon de HEO.

A bon entendeur !

05 juin 2015

Dans mon exemple ci dessus nous étions à environ un mille de la vedette et la SNSM était encore amarrée au port 4 milles plus loin .
D'ailleurs lorsque nous sommes arrivés à Ajaccio elle sortait du port.

Il est toujours préférable de faire intervenir le bateau capable de réaliser le remorquage le plus proche pour "porter secours"...mais c'est sur moi le remorquage aurait été gratos.

05 juin 2015

les capitaineries n'ont pas le droit d'intervenir hors leur zone portuaire .

enfin là on croie revé ... je vous le dit et repete :permis obligatoire pour les voileux ..ça nous coutera moins cher en assurance en sNSM etc ...

Déjà dit cent fois, mais bon : le fait de détenir un permis n'a pas de corrélation avec le savoir faire.

Le permis, c'est avoir le droit de faire, ce dont on parle, c'est savoir faire.

Tiens, par exemple, sais-tu qu'il y a encore des gens, pourtant titulaires d'un permis mer, qui ne connaissent pas les règles de route et risquent d'occasionner des collision par ignorance :heu: :cheri:

:litjournal:

05 juin 2015

donc ce qu'il faut en conclure c'est que ceux n'ayant pas de permis savent tout et ceux qui ont passé quelques heures à apprendre quelques choses en savent moins , pas mal comme demonstration

donc fermons les ecoles et ainsi tout le monde sera plus instruit et savant ... et on fera de grosse economie ...il fallait y penser

05 juin 2015

Oui mais les 15 jours de formation dans une école de croisière....euh si c'est dans celle qui demande un remorquage pour panne moteur euh !? :oups: :heu:
Les stagiaires risquent bien de prendre de mauvaises habitudes :lavache: :jelaferme: :langue2:

07 juin 2015

Salut HI

: Tu ne serais pas gerant d'une ecole de croisiere des fois ?
.
Pourquoi pas 1 mois, et une transat comme équipier tant qu'on y est ?
J'ai passé mon permis et c'est une tres tres bonne base, c'est le "juste necessaire" : Felicitation au legislateur !
:heu:

T'es en train de dire qu'avoir son permis ne veut pas dire connaitre toutes les ficelles :mdr:

07 juin 201507 juin 2015

juste une anecdote

un samedi au Palais (Belle Ile) grande cohu a l'entré du bassin interieur ..un Mr et Madame avec un voilier de 12/13m Mr aux manettes ,le pauvre a chaque fois qu'il manoeuvrait un peu c'était sa femme qui était a l'avant qui faisait s'accrochait au autre bateau ...

jusqu'au moment ou quelqu'un a compris son probleme et lui a dit d'utilisé sa marche arriere

et sa femme de s'ecrier "tu vois je te l'avais bien dit que le bateau a une marche arriere" ..

on lui aurait imposé le permis il aurait au moins appris que les bateaux ont aussi une marche arriere ...

j'ai l'impression qu'ici sur le forum les gens savent , et n'impagine pas les problemes que rencontre un vrai de vrai debutant ..

je conseille un peu un debutant ,debutant qui a 60ans a acheté un voilier et qui n'a de sa vie jamais mi les pieds sur un bateau ,et qui a veçu toute sa vie dans le Massif central...

et bien rien que passé son permis cotier c'est pour lui je vous assure un sacré apprentissage .Et il va surement amortir 10 fois le cout de son permis en evitant pas mal de casse et de deconvenu

07 juin 2015

ok

mais que je sache ne pas avoir de permis n'a aussi jamais eviter les comportement imbeciles ou dangereux ..

et desolé mais lorsque l'on est debutant et tout le monde un jour dans tous les domaines l'a été on est pas definition ignorant des dangers existants , lorsqu'on les connait l'on n'est plus debutant. Il n'ai donc pas aussi idiot que celà d'apprendre avant de pratiquer ne serait-ce que le minimum du minimum ...

pour ma part j'ai toujours veçu au bord de la mer et bien en passant le permis cotier j'ai appris bien des choses que j'ignorais ..

et aujourd'hui vu le cout d'un permis par rapport au prix du bateau c'est une rigolade ,le moindre equipement coute tres largement son montant .

07 juin 2015

"Pétent" l ex-béotien, pas "pétant". Sauf s il met gaz à fond à chaque manœuvre.

05 juin 2015

Parfaitement d'accord ! tous les voileux qui ont passé le côtier ont pu constater que cette formation est complète et prépare parfaitement à tous les aléas de la mer ! :lavache:

@calypso : le permis côtier, c'est 8 heures à s'emmerder, 2 heures de ballade sur l'eau et un bristol plastifié qui tient même pas dans le porte-carte. Sans parler des timbres fiscaux... S'il faut rendre quelque chose d'obligatoire, c'est une formation d'au moins 15 jours en école de croisière.

Par ailleurs, l'essentiel des interventions SNSM concerne les bateaux à moteur, ceux qui ont un permis, donc. Cherchons l'erreur...

05 juin 2015

Non, ce n'est pas du tout ce qu'il faut en conclure, tu es de mauvaise foi parce que la seule conclusion qu'on peut en tirer, c'est que le permis n'est absolument pas la garantie d'une compétence, mais seulement la garantir d'un droit, en l'occurence le droit de naviguer avec un bateau à moteur.

13 juin 2015

Personnellement, je préfère faire la promotion de l'apprentissage et du matelotage.
Donc oui. Fermons les écoles. La moitié de l'année.

07 juin 2015

Ah.... Cette fois c est bien le retour de papy jame

08 juin 2015

ah tout de m^me .. :pouce:

05 juin 201505 juin 2015

Bien joué pour "corrélation" !

Le permis ! Pffff.

On a pas le permis, ben je peux vous dire qu'avant de partir pour la 1ère fois on avait potassé, lu et relu... surtout au sujet des pendilles !
Avant d'arriver au port on savait qu'on devait préparer nos aussières, les passer par le bon endroit, les jeter comme il faut...

Le WE dernier arrive à côté de nous une vedette. Je la vois faire de embardées dans un sens, dans l'autre, coups d'accélérateurs... je prends peur, attrape la gaffe pour protéger MON bateau.
3 personnes à bord. PAS UN avec un cordage à la main. Ils montent sur le ponton dans un grand coup d'accélérateur. Une femme est à l'avant, elle dit au gars qui manœuvre (proprio) "faut peut-être une corde pour attacher" il lui répond "non, c'est pas la peine".
Il n'avait rien préparé mais allait utiliser les cordages des pendilles de sa place et de la notre pour attacher l'avant du bateau. Et comme il ne savait pas ce qu'était une pendille, il allait laisser l'arrière faire l'essuie-glace...
Il a fallu insister et lui dire qu'il avait besoin de cordages pour attacher l'avant, il a fini par en sortir un riquiqui et ne savait pas vraiment s'en servir.

Il avait le permis, lui ! :lavache: :non:

05 juin 201505 juin 2015

Pourtant y'en a qui sont vraiment neuneus ou, pour le moins, qui en ont la tête :lavache:

07 juin 2015

En même temps il est un peu neuneu, ton gugusse de Palais... Tous les véhicules à moteur qu'on ne peut pas bouger facilement à la main ont une marche arrière, même les tondeuses à gazon autoportées...

Des anecdotes de types qui ont le permis et qui font des conneries encore plus grosses, on peut en trouver aussi quelques milliers. Déjà rien que tous les PV mis par les flics aux types fonçant à 25 noeuds à moins de 300 m... C'est un des trucs les plus faciles à apprendre dans le permis côtier...

Un permis :
1- est largement insuffisant en tant que formation
2- n'a jamais empêché - et n'empêchera jamais - les comportements imbéciles ou dangereux.

Le problème est plutôt le comportement de pur consommateur : la mer est là, je peux m'acheter un bateau, donc je vais sur la mer en bateau.

C'est la même chose pour les touristes qui partent se balader à 3800 m en basket sur un glacier. Est ce qu'un permis de baskets devrait pour autant être instauré ?

07 juin 2015

Oui, mais le permis ne transforme pas un béotiens en compétant. Il ne donne même pas les bases, comme mouiller une ancre ou amarrer le bateau au ponton...

Donc ok pour apprendre, mais ça ne passera jamais par un permis. Un permis donne un droit, et c'est tout. La preuve : tu as parfaitement réussi ta carrière de plaisancier responsable en ignorant des trucs qu'on apprend au permis...

07 juin 2015

ton idée est intéressante ,mais je ne crois pas que Neptune prenne des apprentis autrement ça se saurait avec lui il faut plonger direct dans le grand bain .
alors autant y aller accompagné par qqun qui sait très bien nager.
autrement on risque de boire la grande tasse et malheureusement d'y entrainer d'autres qui t'on fait confiance ou qui viennent te secourir .
alain

06 juin 2015

Lorsqu'il y a un permis, cela signifie que le détenteur a eu une formation, qu'il a oubliée ou enrichie, et qu'il a le droit d'utiliser l'engin affairant au dit permis.

Si l'intéressé au vue de multiples interventions en sa faveur, ou de fautes graves se fait retirer ce permis, on peut espérer avoir débarrassé le plan d'eau d'un danger potentiel, et soulager la SNSM d'un emmerdeur.

06 juin 2015

Quand on voit ce que ça donne avec les bateaux à moteur, je suis loin d'être sur que ça réduirai la connerie ambiante que l'on peut constater tous les jours sur ces boat.

J'ai passé le permis moteur pour obtenir mon monitorat fédéral voile 2 éme degré croisière et bien je peux vous dire que cette formation (permis moteur)ne vous apprend pas à naviguer en mer mais juste les règles et balisage alors je vous dis pas pour la voile.

13 juin 2015

Je connais de véritables dangers publics, des connards sans nom, des délamineurs de bordée et des bousilleurs de balcons qui ont l permis côtier avec l'extension hauturière...
Tu vois, comme quoi.

05 juin 2015

Et ton permis tu le fera passer les jours de grands vents ?
Il suffit de voir les gens conduire leurs autos comme des branquignols ou des motards faire n'importe quoi avec leurs engins pour comprendre que le permis ne sert pas à grand chose ! Et surtout pour la voile !
Vive la liberté !

05 juin 2015

Ben oui avec Motu comme inspecteur ! :policier: :langue2:

05 juin 2015

Si le CROSS estime un remorquage nécessaire je ne vois pas ce qu'on peut avoir à y redire.

S'il avaient tapé une rangée de bateaux amarrés en essayant de rentrer à la voile, les dégâts auraient largement dépassé le coût d'un remorquage et les commentaires auraient été encore plus sanglants.

Certes, ils auraient pu aller jusqu'à l'entrée du port et demander l'assistance du port, mais là encore ça dépend de la taille et puissance du zod' disponible.

On est tous le con de quelqu'un, et ils ont peut-être appris quelque chose ce jour là?

05 juin 2015

Le problème c'est pas l'intervention. Le problème de faire du voilier sans savoir sortir ses voiles.

05 juin 2015

il y a bien longtemps je suis arrivé avec un ketch acier Mk2 ( 2 à bord) donc 10 tonnes à tréguier en panne moteur depuis la corne à l'entrée de l'estuaire
donc uniquement au courant
je ne me serais pas aventuré à prendre les pontons (vu le poids du canot) , j'ai réussi à me mettre à couple avec un chassiron sur bouée dans le port en laissant dériver et en virant à la dernière minute pour arriver "en douceur".
j'avais l'ancre à poste prêt à être lâchée au cas ou
mais quand même un grand moment de solitude ...
Aujourd'hui je tenterais probablement la même chose mais en prévenant la capitainerie à la VHF comme quoi ma maneuvrabilité est pas au top surtout avec le courant

05 juin 201505 juin 2015

Ouais, il y a bien longtemps aussi, entrée dans les bas-sablons avec un cata snowgoose sans moteur et barre hydraulique, autrement dit: rien.
.
On est entré uniquement avec le fardage, le vent étant dans le bon sens.
On dirigeait la bête avec un équipier sur caque coque avec un seau.
Accostage en bout de ponton libre. Ouf !
Ce jour là, la chance était avec nous, il en faut.

Je ne souhaite pas avoir à le refaire un jour.

05 juin 2015

Quand j'ai acheté mon Biloup, avec le RC16D, si j'avais du appeler le cross à chaque panne moteur pour rentrer, il aurait fallut prendre un abonnement, c'est pas compliqué j'ai pas du rentrer plus d'une ou deux fois au moteur sur toutes les sorties. En fait le moteur tombait en panne systématiquement ou plutôt, il tombais en marche de temps en temps :mdr:

j'en rigole maintenant, mais j'ai pas trop apprécié cette période, c'est assez chiant et stressant de rentrer à la voile quand il y a plus de vent qu'une petite brise.

Bon, cela dit, je ne jettes pas la pierre à ces plaisanciers, un coup de main pour rentrer sans moteur est bien appréciable.

Une fois, un plaisancier au moteur me voyant à l'arrêt dans la baie de la Ciotat devant le port (j’attendais un courant d'air pour y rentrer) m'a proposé de me remorquer et j'ai accepté avec plaisir.

Juste le terme "en perdition" qui est largement exagéré si pas d'autres avarie que le moteur et c'est vrai qu'un appel à la capitainerie pour un remorquage aurait été plus adapté plutôt que le cross ...

Ah oui, un dernier point, avant de rentrer dans un port à la voile, surtout par 25nds pensez à vérifier qu'il y a une place bien orienté (plan et/ou appel à la capitainerie) ce n'est pas toujours possible, parce que sinon, j'aimerais que vous m'expliquiez comment vous manœuvrez tranquillement sous voile dans les ports tels qu'ils sont encombrés actuellement. On est plus à l'époque ou jetais l'ancre dans un port presque vide ...

05 juin 2015

Rentrer avec 25 noeuds de tram sans moteur à Agde, c'est déjà le vent dans le pif et tirer des bords dans le chenal, et ensuite une manoeuvre scabreuse d'accostage si équipage pas entraîné à ce genre d'exercice.

Dans ces conditions, demander l'assistance d'un zodiac pour rentrer dans le port ne me semble pas irresponsable, bien au contraire.

Maintenant, de là à parler de "sauvetage"...
Le plus souvent, ce sont les zodiacs du port qui interviennent, pas la SNSM.
Mais si l'équipage a appelé le CROSS, c'est normal qu'ils utilisent les moyens à leur disposition, et pas les zodiacs du port qu'ils ne maîtrisent pas.

05 juin 201505 juin 2015

Ce qui me fait le plus rigoler dans ce récit, c'est la vision "héroïque" et moralisatrice de la SNSM. Ils vont jusqu'à rappeler de consulter la météo avant de sortir. sans déconner???!! (bon ça ne fait pas de mal de rappeler cette règle élémentaire)
Mais le problème #1 ce n'était pas le vent, c'était le mauvais fonctionnement du moteur, non? :heu:

05 juin 2015

Pareil que toi, Harry.

J'ai assez raconté mes mesaventures de moteur HB. S'il avait fallu appeler la SNSM à chaque panne, je pense que la vedette aurait trouvé plus simple de me suivre carrément à chacune de mes sorties.

Je me suis retrouvé il y a quelques années à péter mon moteur en allant en Corse pour mes trois semaines de vacances d'été. Et ben on a navigué trois semaines sans moteur, et c'est tout.

Cela dit, je me rappele d'une discussion suréaliste avec un vigile qui gardait une plage avant les Agriattes. Juché sur son scooter des mers rouge flambant neuf, il était venu droit sur moi pour me hurler dessus que j'étais trop prés des bouées des 300 m. C'était le soir, il n'y avait pas un souffle de vent. Je lui ai répondu qu'il n'y avait aucun problème, que je pouvais m'écarter plus, mais qu'il fallait qu'il me remorque parce que mon moteur était en panne.

Le gars m'a alors traité de dingue qui mettait en danger sa famille.

Remarque, on a mis trois jours pour rentrer à Bandol !

Le meilleur coin pour s'ammarer dans un port en cas de panne moteur et de conditions musclées, c'est trés souvent la pompe à essence. Elle est généralement trés accessible, et quasiment toujours sérieusement protégée par des parre battages.

Jacques

13 juin 2015

Pas un souffle de vent? Tu mets le mouillage en place, tu répares, tu repars.

05 juin 2015

Un bon marin est celui qui rentre au port !
Hoûûû ! il a pas su le faire tout seul ! qu'il aille se rhabiller en terrien ! Et qu'il aille faire un stage chez les Glénans de la vielle époque, celle où les galiotes n'avait pas de moteur ! pas de moteur = pas de panne moteur ! Une godille mon bon monsieur, chez nous les gosses apprennent à godiller avant même de savoir marcher...
Voilà, après son ou ses stages de voile, il pourra passer le permis...

Comme pour l'évacuation du Swan ! fallait pas !
On ne sait pas ce qui c'est passé et comment, à part ce qui est mis dans l'article, et la photo du bateau... on ne sait pas d'où ils viennent, depuis combien de temps en mer, la composition de l'équipage (6 personnes)

J'essaye de me mettre à la place du plaisancier en panne de moteur (ça m'est arrivé !)... Que faire ? le fier à bras ! ou plus humblement de jouer la sécurité en prévenant que j'ai une difficulté... Ce à quoi le Cross répond en suivant sa procédure (et c'est tant mieux, merci aux gardiens du Cross).

Une fois tout le monde en sécurité, on peut débriefer comme on veut. Jetez autant de pierres (fussent elles verbales) sur le chef de bord de ce bateau et priez pour n'avoir jamais besoin d'une assistance... car votre fierté vous empêchera de la demander !

Les moyens mis en œuvre pour sauver ce bateau en "perdition" vous paraissent excessifs... prenez la place du sémaphoriste du Cross et dites nous ce que vous feriez.

Ce qui me parait excessif c'est le titre de l'article... mais bon, n'est pas journaliste à Sauvetage qui veut.

Bonnes navs à tous
Guillaume

05 juin 2015

MONSIEUR Guillaume ! :pouce:

05 juin 201505 juin 2015

Chez-nous, un bateau neuf a perdu son mat dans une baie abritée à l'ancre par temps calme en vue d'une marina. Et le propriétaire trouve toujours justifié son Maiday justifié par la présence d'enfants à bord...les services sont là, pourquoi ne pas les utiliser. C'est une nouvelle tendance. Soyons clair, je suis incroyablement contre, mais pour une nouvelle partie de la population, cela se développe...

05 juin 2015

Un équipier SNSM intervient sur directives du CROSS, cela fait un exercice, et s'il se pose trop de questions sur le bien fondé de son action, il aura:
-de belles interventions,
-de petites interventions.
-des fausses alertes.
-des réusites.
-des échecs.
Un pompier ou le Samu doivent il ramasser sur la route quelqu'un qui a eu accident parce qu'il a trop bu, drogué ou simplement été imprudent?
Un cancérologue doit il soigner un fumeur?
Aider son prochain est un grand honneur, les sauveteur de tous poils n'ont pas besoin d'être décourragés.
*** SAUVONS D'ABORD ***

08 juin 2015

Plus fondamentalement, si les services de secours ne devaient intervenir que pour le seul "bon père de famille" irréprochables, ils n'auraient plus grand chose à faire de leurs journées (sauf à aller ramasser les cadavres des dangereux irresponsables).
L'homme étant ce qu'il est, il fera toujours des erreurs, petites ou grandes.

05 juin 2015

Le gars il avait juste oublié ses voiles à la maison !
:mdr:

@Calypso; Fais tu partie de légitruc pour vouloir imposer à tous encore plus de reglementations et permis ?

Observes les bateaux à moteurs sur l'eau (ils ont tous le permis) et tu constateras que le permis cotier ne vaccine pas contre l'incompétence, l'impréparation ou la dangereusité !
:non: :-(

05 juin 2015

Le nombre de fois ou je me suis fait copieusement engueuler par le port parce que je rentrait à la voile (toujours panne moteur, pas par plaisir).

Quand je leur répondais, "mon moteur est en panne", souvent ils me répondais " faut pas sortir dans ce cas" ... :policier:

Bon, ça c'était pas dans mon port d'attache ...

Cela dit, je ne voudrais pas avoir à le faire avec mon bateau actuel ... j'ai déjà du mal avec le moteur des fois :jelaferme: :mdr: :mdr:

05 juin 201505 juin 2015

Bonjour à tous,

J'ai lu ici 2 ou trois choses qui me dressent les poils...

=> Rendre obligatoire un quelconque stage/permis d'une durée arbitraire comme ultime solution à ce problème (dont on n'a ni les tenants ni les aboutissants... )

!!??
A ceux-là, Vous avez pensez au prix de ces fausse solutions ?? Mais peut être que vous vous en foutez que la mer soit encore plus un truc de friqués prétentieux....

Combien ont appris seul en autodidacte avec pas un sous et combien sont malgré tout de très bon marins ?? et à l’inverse, combien sont gavés de fric et demandent au personnel de l'écluse "d'attacher la ficelle au trottoir" (il faut y mettre un ton condescendant pour bien apprécier).... Non, laissez nous vivre et mangez vous règlements si vous aimez ça !!

Bon ap'

05 juin 2015

Les débats déterminent les balises sociales. Il est admis que le reste de la société devait se prémunir des inconséquences des autres comme chasser en pleine ville, conduire sans permis, bref...il y a des limites.

Dans plusieurs pays, on refile la facture des sauvetages dans les cas de témérité. L'encadrement des sauvetages est arbitraire et c'est nous qui devons développer et diffuser une certaine éthique dans nos comportements, faute de quoi la législation prendra le dessus avant que les services ne soient débordés.

05 juin 201505 juin 2015

Triste fil, sauf un petit nombre d'interventions qui sont respectueuses de la liberté de chacun. En revanche, donner des baffes, belle image de tolérance... Une vocation de flic de cinoche pas réalisée ?
Bon, est-ce que la SNSM crie au scandale ? Non, elle est contente des billets qui tombent dan son escarcelle, et de l'entraînement que cela procure.
Voile ferlée ? personne n'a pensé à se demander si ce n'est pas à la demande des sauveteurs ou du Cross. Bon, se poser des questions, c'est être intelligent et ça ne court pas les mers, semble-t-il !
Je préfère un timoré qui appelle au secours plutôt qu'un "je sais tout faire" qui se met au plain sur la digue. C'est moins cher et moins dangereux pour tout le monde.
Juger sur un article de journal ? Bon, vomir la presse que ça arrange, mais se jeter dessus quand on veut se la jouer cap-hornier
Fondamentalement, je me concentre sur ce que JE fais, pas sur ce que font les autres, j'ai assez à faire...Juger les autres ne m'apporte RIEN
Comme disais un grand marin il y a longtemps, il y a trois sortes de marins: ceux qui se sont échoués, ceux qui sont échoués, et les menteurs...

PS Perso j'aurai honte d'avouer avoir souvent un moteur en panne... Bateau pas entretenu, jm'en foutisme du plaisancier, incompétence ?

05 juin 2015

@Pytheas, moi je n'ai absolument pas honte de dire que mon moteur était souvent en panne.

J'ai acheté ce bateau avec un RC16D complètement rincé entre autre (ok je me suis fait avoir sur ce coup la), et je l'ai revendu dans un état qui aurait pu faire pâlir bien des bateaux beaucoup plus neufs....

Evidemment ça ne m'a pas pris qu'un jour pour la transformation et pour le moteur il a bien fallu un certain temps pour ce résoudre à le changer après avoir tenté plusieurs réparation et être tombé en panne si souvent , je l'ai motorisée moi même et entretenu régulièrement. A ce jour, il fonctionne encore à merveille.

J'ai refais ce bateau de A à Z tout en arrêtant jamais de naviguer et il fait maintenant le bonheur de son nouveau propriétaire, donc aucune honte à raconter les péripéties du début ...

05 juin 2015

@Pytheas54

Erreur de jeunesse, et pas les moyens d'en acheter un autre, mais qui aime quand même la mer...

Moi je jetterai pas de pierres à ce gars... en début de saison j'avais un ptit moteur qui marchais bien jusqu'à une sortie où il s'est mis à caler accélérer, ralentir re-caler.

Je suis rentré de justesse. J'arrive à la maison, je crois trouver la panne (bougies) le lendemain je test au port. Nikel!! je repart et rebelote au bout de quelques minutes... demi-tour "vénère" il ratatouillait sévère.

Nettoyage carbu, le sur-lendemain je retente il tourne 3 minutes impec, puis cale et ne veux plus rien savoir....Plus d'allumage sur les 2 bougies... Beaucoup plus simple !!

Mon voisin de ponton me dira le lendemain : Tiens, hier je t'ai reconnu au bruit de ta poubelle flottante....

Bon, j'ai pas pris de risque pour autant ... Depuis il est dans un coin, j'ai trouvé la panne, j'avais graisser le conne entre le villebrequin et le volant moteur, l'allumage se faisait mal/pas du tout... Mais depuis il est à sec, punis!!!

a++

06 juin 2015

Si ça ne colle pas bien :Entre le vilo et le cone il faut mettre du talc.
Cordialement

05 juin 2015

La snsm se décrédibilise à monter en épingle ce genre d'incident.

05 juin 2015

SNSM ou journaleux du coin ?
Et si monter cet incident en épingle, ça faisant rentrer les dons ? (bien sûr pas de la part des cap-horniers de ce forum !)

05 juin 2015

Cette vidéo vient du site officiel de la snsm.

05 juin 2015

Sur l'histoire des pannes moteur, c'est un grand classique pour les HB fonctionnant au SP95. Après l'hiver, l'éthanol se transforme en gomme et fait merder le carbu.

D'où le nombre de bateau avec HB rentrant en remorque.

Après, sur les plaisanciers négligeants parce que leur moteur est en panne... disons que, pour ma part, c'était bien le dernier endroit où j'allais mettre du pognon, et j'ai tourné une vingtaine d'année avec des moteurs HB achetés une poignée de figue sur le bon coin et réassemblés. Evidement, ils ne marchaient pas souvent, mais je m'en foutais et j'assumais.

J'ai raconté les histoires de la panne en Corse (3 semaines sans moteur), j'en ai plein d'autre, comme une traversée vers Porquerolles un soir. Je casse le moteur en pleine nuit au large de Toulon. Pas un souffle de vent. Mon gamin qui dors. J'avais évidement pris la météo, et je savais qu'un peu de vent allait arriver vers 3 h du mat. J'ai attendu. Je suis rentré à Bandol tranquille, et j'ai pris mon corp mort au petit matin, au moment où mon gamin se reveillait, tout étonné de se retrouver encore là après avoir dormi toute une nuit.

En fait, avoir un moteur foireux enseigne d'abord un truc : savoir que l'on ne peut pas compter sur son moteur. Et donc naviguer en conséquence.

Jacques

05 juin 2015

La SNSM a une bonne com, du matos pour tourner et un montage esthétique...

05 juin 201505 juin 2015

bjr,
le problème n'est pas là ..
l'incompétant qui emmène un équipage plus incompétant que lui sur un voilier de 12m et qui lance un mayday parce que le vent monte à25nds et qu'il est en panne moteur ,n'a rien à faire sur l'eau ,si il s'avère que c'est une panne de carburant
ce n'est pas une escuse bien au contraire plutôt une circonstance aggravante, sur la vhf on a la météo tous les 1/4 d'heure en plus avec un gros parapluie quand ils annoncent force 5 on a généralement 3 .
qu'il demande l'assistance pour rentrer au port d'accord ,mais pas un remorquage en mer .
ce mec là est un danger pour lui et pour les autres .
qu'il loue les service d'un chef de bord ,il y en a plein sur le marché qui cherchent un embarquement ..il sera moins con à l'arrivée si c'est possible ...
je vais faire l'avocat du diable
ils partent au moteur à 3mn de la cote le vent monte force 7 venant de terre ,panne de batterie ,plus de courant à bord
donc pas de moteur ,pas de vhf ,que ce passe t'il ?????
le voilier à une asn donc pas de fusées ..
j'ai regardé la vidéo ,c'est une blague , apparement ce n'est pas un voilier de loc
il est bien équipé ,il y a du vent et pas de mer ,avoir la flemme d'envoyer le genois pour faire 2mn c'est n'importe quoi

alain

05 juin 2015

N’exagérons pas, il à pas lancé de MayDay, il a du appeler le CROSS à la VHF et c'est eux qui ont décidés d'appeler la SNSM.

Sinon, globalement d'accord, sans autre avarie que le moteur, un voilier peut revenir au port par ces propres moyens quittes à demander l'assistance du port juste à l'entrée.

Dans l'article, ils parlent de creux de 1.50m, c'est pas grand chose pour un 12m, même si il doit rentrer au près.

05 juin 2015

bien alain voila que tu prends la place que j'ai laissé. avec ce genre de discours dans un autre fil on m'a traité d'officier para...ce qui a mon sens n'est pas une insulte

13 juin 2015

Un peu quand même. Faut être con pour sauter d'un avion en parfait état de vol! Peuvent pas attendre l'atterrissage ces impatients?

@ Alain
"le voilier à une asn donc pas de fusées"
oui, et pas de fumigènes, mais il lui reste ses 3 feux à mains.

05 juin 2015

Cet article me fait bigrement penser à publireportage.
On donne l'impression de d'écrire un véritable article alors qu'en fait c'est une pub déguisée avec appel aux dons à la fin.
Il n'est même pas certain que cette intervention ait existé, pas de nom, de quartier maritime, des informations très vagues et l'accent mis sur l'efficacité des sauveteurs.

05 juin 2015

Bien d'accord, ça fait publi-reportage, mais il y a un lieu : Le Cap d'Agde et le bateau a un nom lisible.

06 juin 2015

Ah ben ça , mettre le nom c'est pas sympa de la part de la SNSM...Le gars devant les reactions il va devoir debaptiser son bateau , se laisser pousser la barbe et se teindre en blonde...:)

05 juin 2015

Sans préjuger de l'état psychologique de l'équipage de ce voilier lorsque le vent annoncé s'est levé, pouvoir regagner un port à la voile me semble être une compétence nécessaire pour un skipper, sans pour autant aller jusqu'à regagner son ponton à coup sûr.
Au Cap d'Agde la tramontane souffle dans l'axe du chenal (long si l'on veut rejoindre la zone technique) mais l'avant-port reste bien accessible et permet un mouillage d'attente (de nombreux bateaux y stationnent en journée l'été). Pas d'interdiction règlementaire des autorités portuaires (SODEAL) non plus, voir : "article 11 - mouvement des navires : Les navires qui entrent dans l'enceinte portuaire à la voile doivent se soumettre aux règles de circulation en chenal et n’auront en aucun cas un caractère prioritaire."
Je l'ai très souvent fait, ainsi que occasionnellement à La Rochelle, à Toulon...
Rentrer régulièrement à la voile peut être aussi un gage de sécurité. Avec mon bateau de 23 pieds et son moteur hors-bord, j'attends toujours d'être à l'abri d'une jetée et de ne plus subir les vagues ou la houle pour mettre le moteur en marche et affaler les voiles. Rentrer à la voile m'a valu (par courriel) un rappel au règlement du port de Sète qui l'interdit...
Mais quand on lit "équipage d'un voilier en perdition sauvé par les sauveteurs en mer", que dire des cinquante équipages (dont plusieurs du Cap d'Agde) qui, deux semaines plus tard, régataient pendant les 24 heures de Thau, avec eux aussi du nord-ouest, et des rafales de plus de 30 noeuds le samedi ?
Je fais chaque année un don à la SNSM mais ça me gênerait de voir se développer ce style de communication...

05 juin 2015

Bonjour a tous..

regardez bien le film..

il annoncent un force 8.. je pense qu'on en est loin...
a peine quelques petits moutons sur la belle bleue

et puis tout l'équipage de la snsm est équippé de GO PRO sur leur casque ( film de la vedette, du semi rigide, du bateau et du quai.. au moins 4 caméras

je vois là juste un exercice filmé et présenté pour la bonne cause!

Ne fustigeons donc pas le gentil plaisancier qui s'est preté au jeu

non?

05 juin 2015

Les flics s'équipent de caméras dans ce style, les pompiers aussi, pourquoi pas eux ?
Ca peut avoir l'avantage de mettre fin à des polémiques et des actions en justice de + en + nombreuses à leur encontre.

Maintenant, cette histoire se passe en Med ...
Et là-bas, tout est possible. :heu:

05 juin 2015

Ben oui, je ne voulais pas vexer nos amis Méditerranéens,mais je trouvais aussi que ça "moutonnait" pas beaucoup pour F6 avec rafales à F8...

05 juin 2015

ca c'est peut etre la bonne reponse

tout est possible meme de faire 41 posts pour une connerie pareille ;-)

05 juin 201505 juin 2015

42; c'est parce que vous avez tous peur de faire pareil un jour alors:
toujours la gV prete a etre hisser avec les bons ris
toujours un petit foc auto vireur paré
toujours l'ancre parée
les equipiers depressifs a fond de cale
essayer le moteur bien avant l'entrée du port avec du GO et un circuit propre
toujours le pilote qui marche pour manoeuvrer seul
et pourquoi pas l'annexe prete aussi ( avec un moteur qui marche).
et la godille ca peut servir aussi
l'ancre flottante elle est ou?
Ne pas rentrer si l'on est pas pret
.
De mon temps ( putain encore des histoires de vieux) aux glenans ( ben voila toujours la meme rengaine) on rentrait Glenan (12m) et Sereine (12.5 deplacement lourd) a la voile pure partout, car y'avait pas de moteur..et si vous lisez un certain article sur la patagonie on y apprend qu'on peut manoeuvrer a la voile pure ( presque toujours) des bateaux pas petits, equipage reduit dans des nids de souris. mais comme dit alain il faut un skipper, pas un promeneur.
.
ou vivre avec son temps, chacun choisi son camp
ce fil semble futile mais le pourquoi de son succes ne l'est pas, surtout apres les evenements recents.
Il n'en reste pas moins que le petit film est totalement clownesque il semble y avoir 20nds max meme pas de moutons
:mdr: :lavache: :bravo:

05 juin 2015

J'mets pas souvent d'étoile mais là j't'en pète une.
Surtout pour la 1ère partie.

05 juin 2015

Avec une tripoté d'équipers, ça le fait, mais en solitaire sur un 11 m, je m'imagine mal dérouler un bout de foc à partir du cockpit, hisser un bout de grand voile en pied de mât, courir mouiller l'ancre en la passant bien dans le balcon tout en tenant bien sûr la barre, ceci en quelques secondes, si le moteur me lâche dans un chenal de 20 m de large vent dans le pif...
Et oui les temps changent

08 juin 2015

ok...ok....faut pas monter dans les tours!la godille?l annexe?les dépréssifs enchainés aux chiottes?
préparer un bateau pour les entréés de port (je n'en rajoute pas à la liste..des précautions...)n'est tout de meme pas un graal réservé aux (vieux)et expérimentés bourlingueurs....
le cours des glénans,"règle le problème" en 30 lignes,meme pas une page entière, et (presque) tout est dit .....
soit un débutant=
il peut tout à fait se faire une check list de préparation en puisant dans glénans ou autres publications....
bien sur je ne perds pas de vue que entre théorie et expériences pratiques....il peut y avoir des surprises....
perso je sais (très bien) godiller...mais à bord j'ai pas l aviron qu'il faudrait,ni de dame de nage fixéé au bon endroit....
soyons honnêtes=qui parmi nous a dame de nage et aviron?

08 juin 2015

si tu sais pas....tu vas te faire engueuler par motucorremaiko !

08 juin 2015

Bon si tu mouille la dame de nage en godillant c'est que tu as donné un coup de travers . Euh à la relecture !, svp restez au 1er degrè

06 juin 2015

Ouais, comme d'hab avec Correlation faut poncer un peu les aspérités.
Il en laisse toujours trop. :langue2:

Si tu vas à l'avant pour mouiller, tu n'as plus vraiment besoin d'être à la barre.
La préparation du bateau avant de rentrer est primordiale.

08 juin 2015

Dame de quoi???? ch'ais même pas ce que c'est; moi, j'ai dun dame de compagnie, mais elle aime pas se baigner...

06 juin 2015

Presque d'accord avec toi a un point près : il faut des équipiers.
Par exemple les fois ou nous nous sommes amusés à venir à notre poste d'alors à la voile nous etions plusieurs à bord.
Par exemple lorsque notre bateau (à ce moment la cotre de 14m et 22T) était amarré à un quai à la Méde derriére les 3 Frères, bon la suivant le vent pas vraiment de difficulté avec de la main d'œuvre pour tout affallé et ettouffé au bon moment, hormis le fait de bien estimer "le moment" pour venir mourir sur son erre.Mais 4 personnes à bord seul cela aurait été bien plus dur)
Ou par exemple une autre fois avec le Damien 2 rentré au ponton de la villa Khariessa à Martigues toujours à la voile MAIS avec 3 équipières, une goelette seul euh j'aurais même pas essayé.

Donc au minimum des équipiers expérimentés ou auquel tu as bien expliqué ce qu'ils devaient faire , ou alors un "petit" bateau et la godille :) (mais par 25nds il faudrait aussi la boite d'epinards :)

06 juin 2015

C'est bien vrai ça !
Avec le canot du club , l'assurance du club, les canots des autres et les digues qu'on rien à foutre là.
.
On peut tout tenter !! On a rien à perdre !! Puisque j'ai ma combi mon gilet et ma VHF portable. :jelaferme:

07 juin 2015

Désolé erreur de tir. C'etait à destination de ceux qui se vantent de faire ça aux Glenans............
Cordialement

06 juin 201506 juin 2015

Euh ? c'est à moi que tu parle ?
Par ce que la je nne comprends pas ou tu as vu un quelconque club ? :reflechi:

Je m'y perds dans l'arborescence je viens de comprendre que tu parlais du clud de M..Cor...Ma

13 juin 2015

Un foc auto-vireur? Euh... J'ai beau chercher, j'ai pas ça...

05 juin 201505 juin 2015

Salut
- Qui n'aura jamais de panne moteur ?
-Les Bretons jamais sorties de la Bretagne connaissent ils l'etat de la mer par NW F8 à Agde ? (he ben y a pas de moutons !)
- Qui sait si le canot en question etait à Agde entre la cote et Bresou ? Donc presque dans les cailloux par NW ?
- Qui a à vecu les bascules de vent sur Agde ? (zone de croisement de la Tram due aux montagnes noires )
- Qui sait rentrer dans le chenal de Agde par NW à la voile avec un 12m ? (Je ne m'y risquerai pas avec mon 6m si le vent n'est pas bien etabli à cet endroit (bascules successives ))
.
Un bon marin est celui qui ramene son equipage et son canot meme via un remorquage.
.
Allez donner des leçons en ecole de voile si vous voulez, mais pas à ce ce skipper !

06 juin 2015

@papy-j
tout ceci n'est pas idiot....mais
par NW la seule position "dangereuse" est effectivement dans l'W/NW du Brescou(dans l'est y a de l'eau jusqu'en.....)
mais cette position a aussi l'avantage d'etre au vent de l'entréé
donc
en "théorie"(car que s'est il exactement passé,,??)le gars pouvait=
1/appeler cross ou port et demander un remorquage à l'entréé des digues
2/dérouler juste ce qu'il fallait de génois pour au PORTANT s'approcher voire entrer dans l avant port
entre brescou( et ses dangers avoisinants)et les digues d'entréé il y a 7/800 m de largeur....
dérouler un "bout de génois"(sauf si incident enrouleur..?)faut pas etre rambo...
déjà dit:rien de scandaleux à demander assistance pour évoluer dans le port...
autre "banalité":tout le monde a un moteur il faut en accepter les contraintes(entretien et surveillance) et en reconnaître les avantages en particulier en Méd pour faire route dans les calmes

06 juin 2015

Merci Papy_Jame
Ce lynchage donne envie de changer de crèmerie...

06 juin 2015

Tu l'as bien dit : On ne sait pas vraiment ce qui s'est passé, ni de la position du canot, ni de la stabilité de l'orientation du vent.
..
-On ne sait pas non plus si le gars à mis toute sa fortune et bien plus dans son canot , et qu'il prefere passer pour un gros blaireau et faire un gros cheque de remerciements, que le moindre risque d'abimer son canot et ceux des autres.
.
-On ne sait pas non plus pourquoi la SNSM du lieu à jugé pertinent la decision d'y aller, seraient ils plus mauvais marins , et conseilleurs à distance que les gens des forums H&O?.
.
C'est juste un lynchage honteux sans disposer de plus d'infos.
Cordialement

07 juin 2015

Bref, la bas c est le cap Horn en toute saison. Contrairement à la Bretagne ou il fait tjrs beau avec un temps de demoiselle.

06 juin 2015

Pour un voilier de 12m (la taille du voilier en question) 25 noeuds de vent et des creux de 1,50m ne sont vraiment pas un problème.
Perso, je ne serais jamais skipper d'un voilier de cette taille sans avoir la maitrise souhaitée.
Un jour, ce minimum de connaissance technique à avoir sera le sujet d'un contrôle si trop d'individus ne prennent pas conscience que la mer se mérite.

06 juin 2015

Nom d'une pipe en bois d'acajou du Bengal !
Je ne l'avais pas remarqué, je viens juste de regarder la vidéo associée à l'article.
"Force 6. rafale à 8
mer belle à peu agité"
La mer à la sortie du port est tout à fait praticable.
Mais ce sont des conditions qui peuvent faire peur lorsqu'on n'y est pas préparé.

13 juin 2015

Euh, 12m, force 6 à 8, Ok, je veux bien rentrer dans le port, mais m'amarrer ça va être une autre paire de manches...

06 juin 2015

ça me fait penser au swan évacué à 700mn des açores ,
la connerie se généralise ........
ou c'est pour ramasser des sous et vendre du papier
quand l'actualité est plutôt à mettre en deuxième page
bien qu'elle devienne banale tous les mois ...
alain

06 juin 2015

ouaih remets en une couche ...il va falloir créer une nouvelle activité..il y aura les marins plaisanciers et les weekenders . Les seconds seront plus branchés , plus en phase avec leur temps, meme la snsm l'a bien compris , faut faire de la com du facebook se faire voir avant tout....

06 juin 2015

Voila un sauvetage qui va alimenter les chiffres de la SNSM...
S'il n'y avait pas ce genre de "sauvetages", il y en aurait bien peu qui concernerait des voiliers.

06 juin 2015

Arf...
Moi qui ai lancé un Mayday l'été dernier quand mon groupe froid est tombé en panne... J'ai bien fait de ne pas en parler ici, je me serais fait chambrer. :mdr:

06 juin 2015

pu de glacon pour l'apero tu risquais l'oedeme cerebral!

06 juin 201506 juin 2015

Non, non, la situation était bien pire.
En fait, j'avais invité les copains du Yacht Club à boire l'apéro le soir. Malgré ça, nous étions partis très tôt le matin (11 h) pour faire une grosse nav' (Piriac / Dumet aller-retour).
Madame faisait la sieste au soleil pour parfaire son hâle, j'étais donc seul pour gérer la situation.
Ce qu'il faut savoir, c'est quand dans un coin perdu comme celui-là, on n'a pas de réseau. Heureusement, j'ai pu :
- enclencher le truc qui tient le volant tout seul pour que le bateau aille tout droit;
- m'isoler à la table à carte pour compulser frénétiquement le manuel de mon Iridium, et appeler le traiteur pour qu'il me livre de toute urgence un seau de glaçons en plus des amuse-gueules prévus.
Ca m'a quand même pris une bonne demi-heure, pendant laquelle j'ai vécu un vrai gros stress.
Heureusement, je n'avais pas mis les voiles, s'il y avait eu en plus à les manoeuvrer, je n'aurais jamais pu m'en sortir. Mais bon, je suis comme ça moi, la sécurité avant tout. :mdr:

Désolé, je raconte que des conneries ce matin, mais ça va faire le troisième week-end que je ne peux pas aller sur l'eau, j'ai les neurones qui commencent à se prendre pour des haricots mexicains... :jelaferme:

06 juin 2015

:lavache: j'ai cru à ton histoire jusqu'à "la sécurité avant tout." :mdr:

06 juin 2015

Mouais c'est ce que tu prétend je te soupçonne d'avoir retrouvé tes glaçons et de t'amuser à les dissoudre dans un breuvage fortement alcolisé... :alavotre: :alavotre:

06 juin 2015

Je pense plutôt qu'il a provoqué une panne, pour que du monde vienne à bord le dépanner, et qu'il se procure une occasion pour ne pas boire seul.

08 juin 201508 juin 2015

Houlà...
Attention, hein ? Je sélectionne très soigneusement mes voisin de ponton, moi. Le candidat idéal, c'est le mec qui vient sur son bateau une fois ou deux par an. Et si par malheur je le croise, je lui fais la gueule.
C'est vrai quoi, sinon c'est un coup à finir alcoolique... :alavotre: :-p

06 juin 2015

ouep, Ishmael à l'air tellement triste et chiant, que je comprends qu'il ai besoin d'une fourberie comme ça pour avoir quelqu'un à bord…
perso, je voudrais pas d'un voisin comme lui, on pourrait s'ennuyer… ou pas ^^

07 juin 2015

:pouce:

06 juin 2015

ben moi ça m'a plu de lire une connerie pareille, c'est drole, ça détend et ça permet de voir qu'il y a toujours pire que moi, ils devraient prévoir des rames pour la prochaine fois que le vent souffle! :D

06 juin 2015

:-)
Comme les voiles c'est inutile en méditerrannée, pourquoi ne pas remettre au gout du jour les bonnes vieilles méthodes ?

Une bonne galère bénéteau ou janneau, moteur-aviron-voile, ça ressemblerait à quoi ?
:mdr:

07 juin 2015

Hier à ajax Sncm a péché un voilier en panne de moteur..article sur Corse matin...LA HONTE...amon époque mon bon messieurs les voiliers naviguaient à l voie ..houaip!

08 juin 2015

mets toi sur le 16 des voiliers qui appellent en panne de moteur il y en a au moins un par jour .qu'il y aie du vent ou pas .l'annexe à part emmerder les mouillages avec les enfants qui tournent autour des batos pour s'amuser peut aussi servir de remorqueur entre autre
alain

08 juin 2015

Ok pour le remorqueur.
Pas Ok avec ton avis sur les enfants dans les annexes.

08 juin 201508 juin 2015

y'a qua enlever les moteurs comme ca plus de panne de moteur , ca commence a bien faire ces reflexions debiles sur faut il ou pas sauver les gens qui ont oublier les GO ou sont incapables de gerer la machinerie embarquée.
a quand l'apologie de la non preparation de l'incompetence de la panique....la mer doit elle vraiment devenir in domaine public securisé......
si j'avais du lancer un sos a chaque fois que le moteur a tousser je pourrais en remplir tout un roman, ( le nom exact est un livre d'atelier).. c'est la decadence

08 juin 2015

Donc j'en conclue, d'après vos différents posts, que vous avez tous un moteur qui , par définition, tombe en panne régulièrement... :-D
C'est donc pourquoi il y a déjà quelque temps je vous ai emmer?? pour que je prenne en main mon Volvo 2003 qui a 25 ans... :doc:
Je comprends pas le mien il est pas encore tombé en panne ! :reflechi:
Faut dire aussi que j'ai suivi les bons conseils (ils se reconnaîtront) donc Merci à eux ! :alavotre:
Bon si un jour ça devait m'arriver je me présenterai à la voile tant que faire se peut et préviendrait la capitainerie au dernier moment.
ça nous est arrivé une fois avec une caisse en tole de huit à dix tonnes de tomber en rade de moteur ben on est arrivé à la voile et on a demandé à la capitainerie au dernier moment, à l'entrée dans le port nous attendait un zozo avec deux apprentis (du port) à bord, on s'est débrouillé sans eux tellement ils étaient nuls !!!! :policier: :langue2:

08 juin 2015

Et encore, t'as eu du bol...
Ca m'est arrivé il y a quelques années, le HB qui fait pout pout dans le chenal. On a rehissé vite fait un bout de GV, coudbol, on avait pas le vent dans le nez. Un petit coup de VHF sur le 9 pour dire "On va rentrer à la voile, on doit pouvoir se ranger tranquille à notre place (accessible sans problème compte tenu de l'orientation du zef), mais si vous pouviez nous accompagner histoire de veiller au grain...". Réponse: "On vous envoie quelqu'un !".
Le quelqu'un, on l'attend toujours. :mdr:

08 juin 2015

...Ils sont tombés en panne moteur !
:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
...Et ni voiles ni rames à bord !
:lavache: :jelaferme: :acheval:

08 juin 2015

mon premier bateau "la vieille histoire" pesait 12T, il n'avait pas de moteur
à cette époque (en 73), les pêcheurs aimaient bien nous remorquer à l'entrée d'un port (peut-être à cause des nanas peu vêtues à bord!)
autrement on mettait l'annexe à l'eau et on le faisait à la rame, on n'était pas pressé :mdr: :mdr: :mdr:

08 juin 2015

quel vieux ce django, pas du tout branché

08 juin 2015

J'y vais de ma petite histoire.
Nous sommes en 1992 en Mer du Nord. Au passage du chenal du Westerschelde (sortie des ports d'Anvers, Terneuzen et Flessingue = très fréquenté), nous volons accélérer le mouvement et donc démarrez le moteur. Là, rien, le démarreur ne tourne pas. On continue à la voile et je plonge chercher la raison pour laquelle ce foutu truc vert sous la descente ne veut pas se réveiller. Je vérifie tout ce que je peux mais toujours sans succès.
Il faut se résoudre à rentrer à la voile quelque part. Pas question d'appeler qui que ce soit, il n'y a aucun moyen de communication à bord (on est il a près de 25 ans donc ni GSM ni VHF sur notre bateau de 9 m)
Je fais un rapide tour de ce qui sera praticable aux alentours et Zeebrugge s'impose de suite (entrée hyper large, avant port dégagé, ...) mais quelque soit le port choisi, ce sera partiellement contre le vent (F3).
Le problème prévisible est qu'il faut aller au fond du port et passer entre des murs (100 m de large maxi) contre le vent sur 3 à 400 m. Une assistance serait alors bienvenue, mais aucun moyen d'appeler. Donc, on continue.
Au début, tout va bien, on éviter le trafic de commerce (ferry),...
Mais le cap est difficile à tenir et le vent faiblit. On dérive trop mais on continue (l'avant port fait au moins 2 miles).

Passe alors à 100 m sous le vent un bateau militaire qui sort du port. Lorsque son timonier me salue, je lui fait tous les signaux de détresse et agite presque sous son nez les pavillons N & C. Le but était d'attirer son attention pour qu'il appelle la petite marina pour avoir l'assistance du Zodiac pour la fin du parcours.
Rien. Les signaux de détresse réglementaires (bras, sifflet, N & C - Je n'allais quand même pas essayer de tirer une fusée pour 'si peu'...) n'ont pas fait bouger les militaires qui ont poursuivi leur route...
On continue mais au fur et à mesure de notre progression dans le port, le vent faiblit (7-8 noeuds approx) et à 400 m des pontons, notre fier croiseur fait un manque à virer car sur des bords de 100 m on arrive pas à le relancer suffisamment).
Nous irons lamentablement mettre la quille dans les bords du chenal en roches et vase.
Un pécheur à la ligne dont nous avions presque couper la ligne en tirant des bords commence à nous engueuler avant de comprendre que nous faisions ce qu'on pouvait. Son copain ira jusqu'au Yacht-club distant de 200 m et 15 min plus tard, on viendra nous tirer de là avec un Zodiac.
.
Tout cela pour dire que si j'avais pu communiquer, j'aurai demandé une assistance pour éviter d'aller me planter dans le port.
Nous nous sommes plantés dans des fonds assez tolérant mais à peu de chose près, cela se serait produit sur des enrochements qui auraient fortement abîmé la coque (au mieux) à marée descendante.
.
Pour la petite histoire, la panne était due à une cosse de batterie légèrement dessertie. Elle faisait passer le courant (et donc les instrument de mesures me donnait une tension correcte) mais pas suffisamment d'ampère pour que le démarreur déclenche.

08 juin 2015

Admettons que le moteur soit en panne pendant qu'il rentrait au port pour s’abriter avant le coup de vent?

Qu'il était en train de réparer pendant que le vent s'es mis a soufflé?

C'est bizarre, certain post hisse et oh tourne au Pugilat.. c'est pas tellement esprit marin tout ça.

y'a pas 1 marin sur 10 capable de rentrer a la voile par + de 25nds en rafale, j'en met ma main a couper. La tram soufle en rafale et le vent passe de 10 a 30 nds en un instant.. ça rend acrobatique toute manœuvre a la voile, et si le bateau est léger c'est l'enfer....

Il aurai du mouiller probablement ou se rapprocher du port pour demander a la capitainerie un coup de main... mais le résultat est le même et dans un moment de fatigue, l'erreur est facile.

08 juin 201508 juin 2015

vous avez detourné le sujet: la il est question de gens non pas qui demandent de l'aide , pas qu'ils declenchen(- la branle bas de combat en appelant le Cross. Or il etait plus decent
Soit d'appeler la capitainerie pour solliccité une remorque, de se mettre en panne vers l'entrée
Soit de voir si 'lon ne pourrait pas mouiller quelque part en attente
Soit encore de rentrer a la voile et de mouiller sous le vent d'une digue , d'un cat way , enfin je ne sais comment c'est foutu
normal quoi, comme on fait en pareil cas

08 juin 2015

Ceci étant, dans les circonstances décrites, je doute fort que la capitainerie soit venue le chercher même au mouillage à 100 m des jetées par 25 noeuds de vent et 1,5 m de creux.
Le brave gaillard de la capitainerie n'est a priori ni équipé ni entraîné pour faire ce genre de manoeuvres seul dans ce temps là avec son petit Zodiac (d'un dizaine de ch le plus souvent). Que se passerait-il en effet si les choses tournaient mal (remorque qui lache et le bateau sur la jetée ou simplement le bateau du port qui n'arrive pas à étaler avec l'ensemble qui part à la dérive, le gars du port qui tombe à l'eau ou se blesse, ...) ?
Dans ces conditions, à choisir, il me semble préférable de faire sortir un équipage de plusieurs personnes, entraîné et équipé avec un bateau puissant conçu pour ce genre de mission. L'opération se fera alors dans des conditions de sécurité optimales pour tous.
En effet, une chose est d'aller pousser un bateau dans sa place à l'intérieur du port, une autre est de le prendre en remorque en mer et dans la brise.

08 juin 2015

Une petite photo pour ceux qui avouent ne pas savoir "comment c'est foutu..."
le voilier dessiné marque l'emplacement de la capitainerie et aussi du canot SNSM, à 0,3MN de l'extrémité de la jetée et 0,7MN de l'île de Brescou (roches tout autour).
A gauche de la capitainerie un quai d'accueil où l'on peut voir parfois les bateaux des Glénans s'entrainer à s'arrêter au quai à la voile... (utile, même si certains n'aiment pas cette école...)
La tramontane souffle du NO.

08 juin 2015

donc on peut mouiller a l'aise sous le vent de la digue est, et ca rentre sans doute en un bord dans l'avant port pour aller mouiller sous le vent de la digue ouest...ca sera pour la prochaine fois.

08 juin 2015

dis, il remonte sacrément bien au vent ton vaisseau, non?
Avec un vent du NO, il faut quand même bien viser entre les deux musoirs... m'enfin, moi non plus, "je ne sais comment c'est foutu" pour de vrai...
D'ailleurs, ne serait-il pas interdit de mouiller dans l'entrée d'un port ou un chenal? :heu: :policier: ;-) :alavotre:
Allez, tirons des plans... à défaut de bords.

08 juin 2015

sais pas, j'essaie de voir comment faire si ca m'arrive...faut pas systematiquement dire que l'on a raison d'appeler au secours.
Pour ce qui est de l'interdiction de mouiller c'est un drole d'argument, c'est quoi le plus cher et le moins logique , mouiller la ou c'est interdit ou mobiliser les gros moyens..
Si par exemple le moteur tombe en rade dans un port on fait quoi, on mouille ou on appelle au secours

08 juin 2015

bonjour ,
je ne vois pas de manœuvre impossible à la voile à l'entrée du cap d'agde ,j'y suis rentré à la voile par tram avec deux ris et le solent sur l'étai larguable avec mon Hood 38 dans les année 2003 ,on s'y sentait mieux pour affaler qu'en mer .
sans être un manœuvrier hors pair je suis rentré au port de la londe à la voile en panne de moteur (calculateur)et j'ai mouillé devant la capitainerie par vent d'est je n'ai pas eu assez d'aire pour aller jusqu'au quai, après le port m'a ramené à ma place quand le vent c'est calmé .
je trouve que c'est un minimum pour un marin de savoir prendre une bouée à la voile par exemple ou faire le boutakov
alain

12 juin 2015

Pour ALAIN dit Fritz The Cat

Moi je préfère la Manœuvre de Scharnow car on garde tout le temps en vue le Gus qui a voulu faire trempête
Bonne Journée

08 juin 2015

C'est toujours plus intelligent que ceux qui sortent a 40nds et finissent sur les rochers... C'est cela qui trouvent que ceux qui ne sortent pas toujours sont des petits joueurs... Petits joueurs mais vivants ça vaut mieux que mort parce qu'on sait tout mieux...

08 juin 2015

les éléments qui nous manquent avant d'ouvrir la boite à gifles et de les distribuer=
quel équipage à bord?semble t il le gars en solo
quelle était la position du bateau?au vent ou sous le vent de l'entréé
quels etaient" l'état" de la voilure?GV coincéé?enrouleur bloqué?
GV et enrouleur "bloqués" parait fort peu probable....il y avait donc(un petit bout de foc déroulé)possibilité de s'approcher des digues d'entréé....voire de s'engager dans l'avant port(largeur de l'entréé=117m)puis là etre pris en charge par un zod de la capitainerie....
l' entréé est orientéé au CV=30°...soit un angle de 60° pour une tram venant ,disons du 330°....
vu de mon clavier(bien que je connaisse les lieux)ça semble le faire....d'autant plus qu'à l intérieur prés de la capitainerie 2 pontons(1 de 80m/1 de 100m sont possibles vu leur orientation)...à condition qu'ils ne soient pas occupés....

13 juin 2015

en regardant bien la vidéo ,au pire il était au travers pour rejoindre
l'entrée du port en faisant du O.S.O
un virement de bord et il était entre les digues ,comme la gv est à moitié affalée un troisième ris ou un bout de genoa aurait suffit
puisque la vedette qui va le chercher est face au vent
et laisse le fort de brescou à tb quand il reviennent ils ont la petite houle par le travers tb .
mais ça occupe le forum de disserter la dessus .
alain

10 juin 201510 juin 2015

Je lis toujours il a fait déplacer la SNSM pour une panne de moteur ou autres genres de pannes
Qui était à bord pour savoir exactement ce qui s'est passé ?
Vous vous êtes déjà posé la question de savoir si un remorquage à 255 euros de l'heure (tarif de la vedette du Cap) emmerdait la SNSM et bien après une discussion que j'ai eu avec un membre de la SNSM du Cap au sujet justement d'un voilier en panne moteur, et bien NON comme il m'a dit il vaut mieux remorquer un bateau en panne plutôt que d'aller chercher un cadavre et en plus on facture le remorquage.
Quand on n'a pas toutes les compétences des Héossiens et si on n'est pas sûr de soi il vaut mieux faire intervenir quelqu'un, donc on appelle le cross et le cross envoie qui la SNSM
La SNSM du var, il y a quelques années avait menacé de faire grève, parce que le cross donnait les remorquages à faire à des sociétés privées.
Moi ce qui me choque ce sont certains commentaires il y a un proverbe qui dit qu’il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau »

ce qui me choque le plus c'est ça
www.varmatin.com[...]94.html

10 juin 2015

l'ancien proprio du bateau va être content!
De toute façon, l'acte de vente fera foi.

je crois que de façon générale, la plaisance s'est démocratisée par sa soit-disante facilité d'accès (j'en suis le premier à en profiter).

Cette facilité d'accès est trompeuse car plus que n'importe où ailleurs, un petit soucis ou une situation mal gérée peut avoir de grosses conséquences. Quand les conditions sont bonnes, tout est facile...mais dès que les choses se corsent, ça devient compliqué pour la personne qui n'a pas anticipé ou prévu et/ou qui se laisse submerger par la situation.

A bien y réfléchir, je crois que c'est en partie ce qui nous fait aimer la voile: cette obligation d'humilité, de préparation, de démerde et de "gestion de crise". On ne peut pas se cacher en mer, c'est cash direct! et c'est ça qu'on aime!

11 juin 201511 juin 2015

Quuuueeeeuwwaaa? Il ne sait pas rentrer au port à la voile avec une tramontane f6? Il appelle le cross pour une panne moteur? Ca serait moi, j'intitulerai le post " y a des balles qui se perdent"! Oui, voilà, le prochain plaisancier qui ose appeler le cross, c'est simple, exécution capitale sur la place publique. Poteau, 12 balles. Allez hop, c'est réglé, les femmes et les enfants d'abord. Si la plaisance se démocratise, ou va-t-on? Ou est l'esprit d'antan?
Ben dis donc, heureusement que je ne connaissais pas H&O quand j'ai acquis mon frêle esquif sans rien connaître de la voile... Je me serai fait traité d'irresponsable, au mieux. Bon bref...

MERCI AUX CROSS ET A LA SNSM DE SAUVER DES VIES
(ps : heureusement que je connais H&O, grâce a vous, j'ai appris plein de choses mais des fois ça m'énerve hein!)
good day

12 juin 2015

si on part du postula que le bateau était toujours opérationnel - voiles et/ou moteur - cela revient à comparer un automobiliste, rangé sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute et qui attend la dépanneuse.
Raison invoquée :" je sais pas passer la 4ième sur ma voiture alors je me suis arrêté".

12 juin 2015

voila un image extreme mais qui resume bien la situation

13 juin 2015

Avec un T a postula...

11 juin 2015

Pourquoi 12 balles ? C'est la crise une suffirait, ou alors la guillotine cà c'est économique/écologique :)

11 juin 2015

et de surcroit Français mon bon monsieur! :acheval:

13 juin 201513 juin 2015

Pour certains donneurs de leçons de ce forum la vieillesse est un naufrage !
Et même la SNSM ne peut plus rien pour eux !

13 juin 2015

Et d autres sombrent dans le jeunisme. Sinon, t as un avis toi, sur le sujet exposé ici dans ce fil?

14 juin 2015

pendant que la snsm s'occupe comme elle peut avec ce voilier
si une réelle alerte survient que font 'ils ?
ils le laissent se dem... pour aller à une réelle urgence ou ils abandonnent ceux qui en ont vraiment besoin ????
regardez bien la vidéo ,ça sent l'urgence et la panique à bord .....
alain

14 juin 2015

incompétence à rapprocher de celle plus comique des " skippers " qui ne savent pas manoeuvrer et qui agonisent d'injures leur pauvre femme terrorisée qui brandi une gaffe à l 'avant . Plus ils merdent et plus ils engueulent leur femme . Bien entendu si ça foire c'est pas de leur faute , c'est la faute à cette idiote à l 'avant du boat qui n 'y comprend rien.
C 'est un spectacle qui fait mes délices chaque été avec la venue des "parisiens" .

14 juin 2015

Oui les désœuvrés , retraites oisifs ou autres, qui passent leur temps au voyeurisme portuaires, y sont pas mal non plus...

14 juin 2015

J'espère que ces skippers comiques qui agonissent leur gaffeuse en râlant, n'agonisent pas à la barre.
:acheval:
Désolé, je n'ai pas pu résister ...

27 juin 2015

et ceux qui demandent à leur femme de mouiller sur ordre ,
et qui un comble leur répond "ou"
alain :cheri:

14 juin 2015

Une petite histoire.
Cale de Kerners dans le golfe du Morbihan, aux alentours de midi avec des encombrements à l'heure du retour de la peche. Souvent un peu la pagaille à cette heure avec les bateaux, les annexes et un courant traversier à mi- marée.
.
Une petite famille à bord d'un kelt 707 qui essaie d'accoster dans ce bazar. Madame à l'avant avec la gaffe traditionnelle, Monsieur, le Capitaine vociférant des ordres et des contrordres. Les 2 enfants recroquevillés au pied du mât.
Après avoir fait le bateau tamponneur, l'avant du bateau est proche de la cale et Madame arrive à sauter par dessus le balcon avec l'aide des badauds hilares. Elle aide ses enfants à descendre, toujours sous les hurlements de son capitaine chéri.
.
Une fois ses chérubins en sécurité, elle jette la gaffe sur le pont, repousse le balcon du bateau et dit: " Allez ! démerde toi avec ton bateau !" (en français dans le texte).

.
Ovation et bravos de tous les spectateurs.
.
Je n'ai pas assisté à leurs retrouvailles. :heu: :tesur:

14 juin 2015

Agoniser qq ca doit être de la bon élague marseillaise....on-dit aussi pourrir qq, ce qu c'est vrai arrive de toute façon apres l'agonie...

14 juin 2015

Il eut fallu qu'il écrivasse agonissent avec 2 s ...mais la ps fait!!!

14 juin 2015

Yesss et en vlà un de plus Môssieu

14 juin 2015

Je viens seulement de regarder la vidéo de la snsm.
C'est pas juste une démo de moyens de la snsm?
On dirait qu'il y a plus de cameraman que de sauveteurs...

27 juin 2015

C'est quand même chouette d'arriver la nuit. personne pour vous voir...
Je ne veux pas jeter la première pierre
aux locataires
mais je préfère
les propriétaires
c'est moins galère.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le grain est passé

Après la pluie...

  • 4.5 (100)

Le grain est passé

mars 2021