Wrighton, l'interview du fondateur sur la déconfiture du chanter

Comme la discussion sur le chantier avait été fermé, je me permets de poster ici un article de la Voix du Nord, qui a interviewé M. Wrighton, le fondateur, à ce sujet.
Bonne lecture.

www.lavoixdunord.fr[...]1768457

L'équipage
17 déc. 2013
17 déc. 2013

Bien triste, à titre personnel et pour le gachis du savoir-faire.

17 déc. 2013

triste ...
émouvant d'entendre Richard W. parler comme ça,
j'en ai gardé un excellent souvenir, ainsi que de Mme, et il avait été fier de me présenter son fils à l'usine.
dommage cette tournure prise par Thiout.
probable aussi que le personnel n'a pas été non plus à la hauteur ?
voir cette boite dépecée en morceaux me fait mal ! :oups:

17 déc. 2013

Il reste un bon concept qui pourrait être repris en repartant de zéro et en retournant aux bases de la marque.

17 déc. 2013

bil56, c bien connu avec de mauvais outil on fabrique de mauvais ouvrier!!!!!!!

18 déc. 2013

ça veut dire quoi, ça ?

18 déc. 2013

faut que je m'explique ? ... :oups:

18 déc. 2013

Salut Tribal et bil56, je m'explique: cette expression veut simplement dire que si tu es un chef d'entreprise respectueux de ton personnel normalement tes collaborateurs te suivent dans le bon sens du terme . Si par contre tu es un jemenfoutiste tu as des "chances" et tes clients aussi d'en subir les conséquences néfastes.
Dans le cas des ouvriers du chantier Wrighton et après lecture de l'article de la Voix du Nord loin de moi de penser que ces gens compétents soient des incapables, mais qu'en fonction de l'attitude de leur boss ils ont certainement petit à petit baissé les bras.
Bon courage à eux.
La même chose est arrivée au chantier ACM qui produisait de bien belles vedettes.
Gilles

18 déc. 2013

si il y avait un problème avec le personnel ce que le boss raconte partout, soit il se pose la question pourquoi, si c'est un problème avec des personnes qui ne veulent pas bosser correctement dans une entreprise respectueuse de ses salariés il faut s'en séparer

reste que le boss a les clefs, encore faut il que le boss est une crédibilité auprès des salariés sinon petit à petit les mecs se démotivent,

18 déc. 2013

Salut Joel, si c'est possible comme pour tout cela est une question d'argent.
"Je vous licencie sans motif mais on peut en trouver " combien "ça coûte": 1000?
OK , vous allez aux prudhommes: 1000 de plus mais je fais trainer 5 ans.
OK pour 1500? c'est parti mon kiki.C'est pas beau, c'est cynique, mais c'est possible.
Gilles

18 déc. 2013

"(en sci étonnant d'ailleurs qu'il fasse parti de la liquidation)"

Le ou les banquiers auront pris de la garantie dessus. Sont pas fous.

La clientèle.....n'en reste pas grand chose.

Les plans.....là est la vraie valeur.

Etonnant que le liquidateur n'exige pas qu'on les lui remette.

"un fenwick d'une machine à bois et quelque trétaux"

Quand je pense à la presse nautique, y a pas si longtemps, encensant le hardi repreneur qui investissait en outillage moderne......On m'aurait menti à l'insu de mon plein gré ?

18 déc. 2013

Il voulait peut-être dire que l'on a le personnel que l'on mérite......
Gilles

18 déc. 2013

"probable aussi que le personnel n'a pas été non plus à la hauteur "

18 déc. 2013

oui, c'est un peu ce que j'étais enclin à penser ... :oups:

18 déc. 2013

pas sur que tu puisses te séparer d'un ouvrier qui ne bosse plus correctement, même dans une entreprise respectueuse de son personnel.

18 déc. 2013

peut être que dans le cas présent c'est les salariés qui voulaient se séparer du patron, la prise en main du chantier a été faite (selon les salariés mais c'est comme ça qui l'ont vécus) de façon cavalière et pas sur un ton de la conciliation,

mais probablement que le boss dans les derniers temps s'en foutaient totalement car il aurait préparé l'après et ailleurs, mais ce ne sont que des bruits de ponton...

peut être pour ça qu'il ne veut pas vendre les plans avec le chantier, :reflechi:

donc qui veut acheté un chantier "nautique" juste constitué d'un bâtiment (en sci étonnant d'ailleurs qu'il fasse parti de la liquidation) d'un fenwick d'une machine à bois et quelque trétaux, reste de chantier nautique que le nom, pas les plans pas la clientèle donc pas moyen de faire une opération de courtoisie auprès des clients bafoués et qui deviendraient les meilleurs ambassadeurs,

et franchement ça lui foutrait un peu les boules que quelqu'un puisse reprendre et faire vivre le chantier, donc en ne vendant ni plan ni clientèle il verrouille toute possibilité,

après moi le déluge ....

ça n’excusera jamais le non respect du bon de commande qui ne concerne pas que les derniers bateaux mais de longue date

18 déc. 2013

et bien écoute , on était au chantier il y a un an presque au mois près,

un chariot élévateur, une commande numérique pour le bois, performante pour ce qu'on lui demande mais pas tout dernière jeunesse, un combi bois à coté, une centrale d'aspiration à sciure , des moules des modèles ancien en cours de destruction, les moules du 30 en fin de vie, le moule de coque du 365 et le moule de 265 ensuite une parie d'ordinateur, un peu d'outillage à main, du mobilier de bureau, une table à dessin à pantographe (les connaisseur apprécierons) je crois que l'on a fait l'inventaire,

un peut de matière première , mais si peu, vu que les commandes étaient vide et que l'achat se faisait au coup par coup, mon hublot à été commandé 15 jours avant la livraison,

oui fanchino on est loin de la presse nautique qui encense un peu trop, si tu veux j'ai toutes les photos du chantier qui avaient étés mise en ligne sur un site perso avec l'accord du chantier pour le présenter, ça été retiré car faire de la pub pour une personne ne tenant pas ces engagements, pas question ...

si les banquiers avaient pris des précautions sur le bâtiment je ne vois pas pourquoi il a fait une sci , ou alors une hypothèque, mais je ne vois pas le rapport avec la liquidation du chantier, sinon il y a pas mal de société au nom de thiout qui peuvent se servir pour payer ce qu'il doit et le sav,

il suffit de rechercher un peu sur le net et on trouve, enfin ce qui est en france, pour l'angleterre se serait intéressant de faire des recherche :heu:

18 déc. 2013

Quel gâchis

18 déc. 2013

cet article résume bien la situation, le point de vue de M WRIGHTON et du liquidateur,

le liquidateur ne peux pas voir les plans, thiout veut vendre les plan à part du chantier, comment fabriquer les bateaux sans plan ??

une façon pour thiout de bloquer toutes possibilités, après moi le déluge, et comme les clients les journalistes ne peuvent le joindre,

un beau résumé du ressenti des clients (baffoués) de m thiout,

si j'avais un peu de sous je reprendrais le chantier, j'ai rencontré des salariés avec un savoir faire (il y a des trucs excellent sur le bateau) et une passion, peut être pas tous, et un patron qui ne fait pas un contrôle qualité et reporte la responsabilité sur ses employé en disant qu'il est incapable de leur faire faire,

je l'ai toujours dis un sale gâchis, car quel machine le 30 , dommage qu'il souffre de défaut de finition ce qui gâche la première approche, il va falloir remettre de l'argent dedans pour le finir et il sera magnifique , malgré ce que thiot m'a souvent écrit il n'est pas magnifique aujourd'hui,

j'ai ru la chance d'avoir en direct l’employé s'occupant de m'envoyer le matériel manquant, et j'ai pu avoir quasiment tout ce qu'il fallait (connu à ce moment) pour continuer le bateau car thiout n'avait pas tout dit au mec, il a du se faire engueller mais il souhaitait que le client soit satisfait et savait ce qui n'allait pas sur le bateau,

je suis probablement le dernier livré d'un 30 et peut être un ou deux 26 ensuite, mais pas sur,

une pensée pour m; wrigthon et les salariés,

thiout s'en sortira ailleurs...

18 déc. 2013

Je ne vois pas bien l'intérêt d'interroger le fondateur. Il a vendu son entreprise pour des raisons qui sont tout à fait claires , mais , il a vendu.

qu'aurait il fait ou qu'aurait il pu faire s'il n'avait pas vendu ?

18 déc. 2013

simplement que ce n'est si vieux le changement de proprio et on ne peut avoir un biloup sans penser au fondateur, les biloup sont un groupe comme sur d'autre modèle , forcément

l'article est très clair,

18 déc. 2013

.

Tout ça est triste.

tout un pan de la plaisance qui disparait avec ce chantier symbole de la construction amateur des années 70,je suis triste ,surtout apres avoir lu l'interwiew du fondateur :-(

18 déc. 2013

A partir du moment où Mr Wrighton a perdu son fils accidentellement, s'il n'avait pas vendu ,on peut penser qu'avec son divorce la société était bien compromise et le résultat comparable à celui actuel.Bien que l'on ne sache pas si Thiout l'avait intégralement payé, financièrement il s'en tire peut être pas trop mal. Bien sûr gachis total pour le chantier.

18 déc. 2013

Il y a quelques années, j'ai fait la plupart des photos d'intérieur du 30', que l'on voit sur le site.
(photos prises au Nautic, offertes gracieusement, sans droits, pour le fun. )
Une belle aventure nautique qui se termine en eaux glauques.

18 déc. 2013

ce qui est étonnant c'est que le site est encore actif

18 déc. 201318 déc. 2013

A la date échéance de renouvellement, l'hébergement du site devrait s'arrêter. Le nom de domaine (wrightonyachts.com) est détenu par Thiout Mederic jusqu'au 05-avril-2016, ensuite il sera racheté par quelqu'un ou par des spéculateurs de noms.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (134)

novembre 2021