Votre avis sur notre projet

Bonjour à tous,

Je vous sollicite pour avoir votre avis.
Ma petite famille et moi envisageons de partir en Polynésie et étudions la faisabilité du projet. Les enfants sont des passionnés de voile et font de la complétion (optimiste et laser ...) quand à moi je pratique presque quotidiennement la planche à voile.

Évidemment, nous nous rendrons au préalable pour voir si nous nous sentirons à l'aise et sommes bien conscients des difficultés . (Vie chère, difficulté de trouver du travail, isolement .... Ect).

Notre projet est que pendant encore 3 ans ma femme travaille sur Papeete jusqu'à la fin des études des enfants et moi profite de cette période pour me former.

Nous souhaiterions acheter avec nos fonds un catamaran de 6 à 8 places avec tout le matériel de sécurité (Téléphone satellite, balise de détresse ..... )
L'idée serait d'obtenir un revenu même modeste pour moi avec celui-ci.
Pour cela j'envisage de louer à des couples ou à une famille (Maximun 4 personnes) pour des croisières en petit comité et proche des Polynésiens.
Le problème est:
Je n'ai pas d'expérience en voile. Je n'imagine pas emmener des personnes sans expérience. Mais il faut bien commencer un jour.
J'envisage donc de prendre pendant 2 ans un skipper (de préférence polynésien). Ceci me permettrait pendant ces deux années de partir avec lui pour apprendre, découvrir et l'aider dans l'accueil des clients. Il y aurait donc deux membres d'équipage et 4 personnes "Payantes".
Avant de partir, je ferais 3 ou 4 stages, voire plus (Glenand ....) afin d'apprendre auprès de professionnels.
Une fois cette expérience acquise, et si cette activité est rentable. (Attention je ne cherche pas à faire de l'argent, mais à privilégier une qualité de vie) alors soit avec ma femme nous continuons l'activité, soit nous partons pour d'autres destinations.
Mes questions sont les suivantes afin de pouvoir faire mon business plan.
- Combien coûte approximativement un skipper par jour ou par mois ?
- Est-ce qu'il faut un skipper avec un diplôme ?
- Est-ce que moi plus tard je dois passer un diplôme pour en faire mon activité ?
- Combien faut-il compter annuellement pour l'entretien d'un bateau en bon état ?
- Combien d'assurance ?
- Est-ce que certains connaissent le coût du mouillage à Papeete ?
- Y a-t-il des difficultés administratives insurmontables ?

Voilà l'objet de mon message, nous avons les moyens de nos ambitions. Cela peut sembler aux yeux de certains d'un projet de doux rêveur, mais avec votre aide avançons par étapes.
Évidemment, je suis preneur de toutes autres informations. En vous remerciant par avance.
Cordialement.

L'équipage
16 nov. 2016
16 nov. 2016

Profil anonyme, peu de chances d'obtenir des réponses?

16 nov. 2016

Merci je ne savais pas, j'ai changé les droits ?

16 nov. 2016

Aliguen, tu as dit une ânerie !
Son profil n'est pas anonyme : nom, prénom...
En plus il pose les bonnes questions et n'attends que de bonnes réponses...
Cela change de certains !

:-D

17 nov. 2016

Mis une étoile par erreur.
Avant d'affirmer, il faut juste un peu avoir du recul. Lorsque j'ai regardé le profil, il était complètement vide!
Quand on arrive après la bataille, il faut faire un peu attention à ce que l'on dit.
Il a été partiellement complété sans doute après ma remarque.
J'ai voulu attirer l'attention du contributeur, d'où le point d'interrogation, sur ce point, rien de plus.

17 nov. 2016

La "bataille" n'était pas commencée...
;-)

16 nov. 2016

Bonjour ,
Un skipper pro coute environ 150 à 200euros par jour .
Diplôme obligatoire pour le skipper (captain200 ou yacht master) et pour vous aussi si vous voulez en faire votre activité .
Je ne peux pas répondre aux autres questions ...
Beau projet ....

16 nov. 2016

je voudrais pas etre rabajoie , mais les questions " j'y connais rien , je veux aller au bout du monde" et leurs variantes pfffff fatigue..
"un catamaran avec tout le materiel de secu = balise tel sat"!!!!

.
"toute autre information": apprendre la voile la nav l'entretien la meteo la vie a bord , faire du charter..en partant de 000 . en bref apprendre un metier de A a Z :jelaferme:

16 nov. 2016

J ai compris que le bateau serait acheté au bout du monde et pas que notre ami envisage de le convoyer depuis la métro

16 nov. 2016

...Pour une fois je mets une étoile à Mayko, et ce sera ma seule intervention sur ce fil! :alavotre:

16 nov. 2016

A l'heure d'internet et de l'uberisation on a tendance à oublier qu'un travail demande une qualification et qu'une qualification demande du temps de formation.

Une formation professionnelle véritable ce n'est pas un niveau voile 3 ou 4 au glénans... (attention je ne dis pas que ce n'est pas un niveau acceptable pour de la plaisance) niveau que tu n'atteindras pas en l'espace de 3 ou 4 stages. Ne serais-ce que parce qu'apprendre à mener un voilier demande de rencontrer tout types de temps sur des navires différents...

Quand à recruter un skipper et à partir avec lui cela veut dire que le travail du skipper devra dégager à lui seul de quoi le payer et te faire vivre...c'est peut être possible si tu as une mise de fonds importante au départ (d'autres que moins auront peut être une expérience à faire partager là dessus) mais cela repose sur l'exploitation du travail et des compétences d'autrui.

Skipper c'est un métier, il est illusoire de penser qu'il peut s'apprendre en quelques stages de vacances.

La mythologie marine est remplie de mecs partis à l'aventure mais la lecture attentive de leurs récits montre que dernière l'image de la jeunesse vierge il y a tout le temps une expérience de la mer déjà importante (Moitessier a pris la mer comme matelot sur une jonque de transport, les damiens ont construit leur navire et l'un des deux avaient une solide expérience maritime en plus de connaissances théoriques importantes et avant leur départ ils ont consacré un temps important à s'entrainer, je ne parlerai pas de Slocum qui était un capitaine au long cours de talent...la liste pourraient être continuée à l'envie...)

Je suis un voileux occasionnel et donc je n'ai rien en commun avec les coureurs d'océans que tu peux rencontrer ici et qui te donneront surement réponse à tes autres questions, mais, justement parce que depuis trois ans j'essaie d'apprendre la voile en sautant sur toutes les occasions possibles, je peux au moins te donner cette réponse ci:
On ne devient pas marin en naviguant pendant ses vacances (mais on peut devenir plaisancier). Si c'est cela ton projet de vie, renseigne toi sur le le monitorat de voile habitable et plus loin le capitaine 200, et soit conscient que le monitorat te demandera plusieurs années et le capitaine 200 un engagement et une disponibilité importante.

16 nov. 2016

Tout cela est exact, mais j'ai connu un jeune homme dynamique qui dans un laps de temps restreint a fait 9 stages à la MACIF, est sorti premier de la formation Capitaine 200 et est devenu skipper d'un voilier conséquent.
;-)

16 nov. 2016

Je ne saurais dire quel est le temps minimum pour devenir skipper mais je suis près à parier que si on veut aller vite cela demande une disponibilité totale pendant le temps de formation c'est surement possible pour un jeune homme dynamique, ça l'est peut être moins pour un père de famille....en tout cas c'est une contrainte à prendre en compte.

Et loin de moi l'idée de décourager les bonnes volontés. Beaucoup de choses sont possibles en y mettant l'énergie et le travail nécessaire. Le sens de mon message c'est de dire attention un métier représente toujours plus de difficulté que la face émergée qu'il peut donner à en voir.

17 nov. 2016

Le tout en ....4 ans .

16 nov. 2016

Il n'y a pas que le temps, il y aussi l'aptitude de l'individu.
Encore un doux rêves pour l'hiver?

16 nov. 2016

"Notre projet est que pendant encore 3 ans ma femme travaille sur Papeete jusqu'à la fin des études des enfants et moi profite de cette période pour me former."
Et pourquoi pas l'inverse ?
(Flora, pas d'étoile stp)
:-D

16 nov. 2016

Je m'attendais à ce commentaire :)
C'est sont choix et je le respect, mais l'inverse est effectivement. :pouce:

16 nov. 201616 juin 2020

:acheval:

16 nov. 2016

Merci pour le retour constructif de certains.
Je tiens à préciser certains points:
- S’il n'y a aucune utilité à prendre des cours dans une école avec des professionnels. Alors je ne comprends pas ? Dans toutes mes activités, j'ai préféré apprendre auprès des intervenants qualifiés plutôt que: Untel m'a appris que untel a dit qu'il sait. Ce ne sont pas les meilleurs. J'en vois tous les jours au travail et dans le milieu de la voile. Il y a toujours à apprendre auprès des professionnels.
Alors que faut-il faire pour commercer la voile ? Des miles avec des vieux grincheux ? Pas pour moi ? Pour moi la voile c'est le plaisir de rencontrer et d'échanger.
- Je ne veux pas devenir skipper de métier, cela ne m'intéresse pas. Mais je me pose seulement cette question. Est-ce que cela est nécessaire pour faire de la location ? Je suis certain qu'il y en a qui détourne le système.
Oui je veux faire de location. Mais ce n’est pas pour en faire mon travail. C'est pour pouvoir payer les frais du bateau et rencontrer des personnes dans un cadre agréable et détendu.
Je pensais prendre un skipper, car il pourrait exploiter le bateau et moi en profiter pour apprendre.
- Si en 2 ans!! Je ne suis pas capable de barrer un bateau, je n'ai plus qu'a me jeter sous un train.
Je ne pense pas que tout le monde sur le site soit captain200 (encore une contrainte spécifique à notre pays, car je ne suis pas sur que dans d'autres pays cette obligation n'existe pas)
Je ne veux pas détourner le système, je veux juste apprendre et me forger une expérience. Mais pour avoir de l'expérience, il faut naviguer et je ne veux pas prendre de risque. Si un jour je ne veux pas traverser l'atlantique et bien, je prendrais un skipper confirmé, avec du routage .......
Voilà Mesdames et Messieurs

16 nov. 201616 nov. 2016

Bien sur que tu apprendras des choses en école de voile, tu peux même obtenir un monitorat fédéral ou un capitaine 200. mais la formation ne peut pas se limiter à quelques semaines... Va jeter un oeil sur le site de la macif voile.

Barrer un bateau par force 3 ou 4 sur une mer belle à peu agitée c'est une chose, le faire par 8 ou 9 avec des creux de plus de 4m c'est autre chose...(pas sur que tout le monde sache le faire ici puisque la plupart des plaisanciers évitent de sortir dans de mauvaises conditions à la différence d'un marin professionnel qui ne peut pas toujours éviter de le faire).

La voile est un sport de sensations et d'expérience, connaitre les procédures et sentir les choses pour les mettre en place au bon rythme sont deux choses différentes... le temps nécessaire à l'acquisition de ces sensations est variable d'un individu à l'autre et surtout est très tributaire du temps continu passé à se former...

Quand au couplet sur le diplôme... qui confierait sa santé à un médecin sans diplôme?
Tu dis ne pas vouloir détourner le système, si tu veux naviguer commercialement tu devras avoir les diplômes/ licences nécessaires (ce pourquoi j'ai employé le terme ubérisation)...après trouver des pavillons complaisants permettant de faire tout et n'importe quoi se pratique très bien dans le monde nautique. C'est une pratique que je réprouve personnellement mais chacun fait avec la conscience qui est la sienne.

16 nov. 2016

en deux ans en continu oui tu pourras faire quelques trucs , mais de la a etre pret a tout c'est une autre affaire, la polynesie n'est pas le paradis facile pour la voile,

16 nov. 2016

"la Polynésie n'est pas le paradis facile pour la voile"
c'est pas l'enfer non plus.
Pour y avoir pas mal navigué, quand on a le temps, c'est pas trop difficile.
Vent plutôt stable, climat chaud, des passes parfois difficiles et quelques patates à éviter, mais rien de rédhibitoire.

16 nov. 2016

Trouver du boulot à Tahiti, j'espère que vous avez le plan avant de partir, car sur place je te garanti pas la réussite.
Je n'aime pas casser le moral ,mais il y'à une réalité, déjà en Polynésie il y'à pas mal de société de location, il y'à aussi les pros les diplômés, ensuite tu peu effectivement "contourner " les lois, mais la tu prend des risques et tu ne pourra pas entretenir ton bateau avec se que tu va gagner. ...Généralement quand tu fait faire un tour à un touriste, ça te paye les courses du jour..et encore.
Bon courage et je vous souhaite de réussir.

16 nov. 201616 nov. 2016

"Oui je veux faire de location. Mais ce n’est pas pour en faire mon travail. C'est pour pouvoir payer les frais du bateau"
Le législateur ne verra pas cela comme toi. Dès que cela t'assure un revenu (qui sera réinvesti dans ton outil "de travail"), c'est une occupation pro. Idem UBER et compagnie... Bref. A mon avis, le seul et unique moyen de détourner la loi et son (saint) esprit est de proposer un "gîte flottant" et comme tu es à bord tu proposes à tes hôtes une petite "sortie entre amis". Mais dès que tu fais payer la prestation "croisière", "sortie en mer", "day charter", tu es mort, il te faut une capacité professionnelle. CELA RESTE ASSEZ "BORDERLINE"...
Faudrait demander à Legisplaisance. :alavotre:

16 nov. 2016

Bonsoir,
Ce qui se fait en ce moment sur place, de plus évolué: www.bb-yb.com[...]/
@+
JLG

17 nov. 2016

Pourquoi ne pas envisager un job en périphérie de la plaisance , comme agence de location, ou dans la technique : il y a un manque de techniciens confirmés dans la maintenance et l électronique de bord ?
Ca donne le temps de passer un cap 200

17 nov. 2016

Bonjour
Effectivement vivre en Polynésie est très très difficile. Nous en sommes conscients et c'est pour cela que nous prendrons le temps nécessaire de la réflexion et ne partirons pas sans la garantie d'un salaire minimum.

Pour ce qui est de mon idée de location. C'est bien comme je le pressentais.
C'est certain qu'il y a déjà des personnes ou sociétés sur place et ils ne m'ont pas attendu. J'ai étudié le marché. Il me semple que c'est faisable sans porter préjudice à ceux déjà en place.
1) Solution N° 1. Créer une société pour exploiter le bateau. Ce n’est pas un problème pour moi, je sais gérer. Dans ce cas tout doit être carré.
Je ne peux pas l'exploiter le bateau moi-même, il faut que je prenne un ou deux skippers salariés et exploiter le bateau un maximum de jours par ans.
Par sur d’être à l'équilibre, je bosse dessus.

2) Solution N° 2 : Ce que je ne peux faire aujourd'hui. J'ai l'impression que certains particuliers contournent le système, ce n'est aucunement un reproche et il ont une très grosse expérience. (Voir les deux exemples ci-dessous)
www.biquets.net[...]/ ;
www.hisse-et-oh.com[...]1-grece
J'ai l'impression qu'ils disent "Vous louez le bateau, mais nous les proprios nous restons à bord".
Il hors de question pour moi de faire cela à ce jour. Je n'ai pas les compétences.

C'est pour cela que j'envisageais cette solution mixte, mais qui ne semble pas top du point de vue juridique. (À Moitié salarié !!!!!!)

J'ai toujours essayé d'anticiper au maximum les problèmes. Aujourd'hui les moyens techniques nous assistent beaucoup. Il est certain comme toujours dans la vie qu’un jour vous allez avoir une grosse merde et c'est là qu'il faut être prêt. Alors il faut savoir réagir. Ne pas ce reposer sur uniquement le GPS ou l'électronique, être capable de trouver une solution en cas de voie d'eaux, etc ..... Enfin anticiper, anticiper, anticiper ...,
La météo tu peux la prendre à l'avance, autant par 35 à 40 Nœuds de vent cela ne pose pas de problème en planche.
Mais je ne sortirais jamais en bateau avec une météo annoncée 8 ou 9. "oui, oui çà peut te tomber dessus".

Aujourd’hui j'ai un bon job et des compétences élargies (j'ai commencé dans un l'atelier pour finir directeur)
Effectivement faire du technique (Maintenance, ect ...) dans la plaisance serait une solution intéressante pour apprendre.
Passer le diplôme de cap200, oui. Mais pour apprendre, pas pour en faire mon travail.
Si je quitte la France, c'est pour sortir de ce système qui ne me plaît plus. Profiter de notre belle planète qui malheureusement change à toute vitesse et faire des rencontres intéressantes.
Voilà et merci à tous

17 nov. 2016

"Il me semble que la misère, serait moins pénible au soleil"

17 nov. 2016

Oups !!!, il faut que je fasse attention, car je vais me faire taper sur les doigts par nos amis (je quitte la métropole)
Oui, mais. Comment te dire ?
Ce n’est pas le même rythme de vie.
Et avec des spécifiés fiscale propre à la Polynésie pas IS, pas IRPP ..... (Nous avons aujourd’hui l'impression de travailler pour rien et que l'avenir pour mes enfants n'est plus ici)
Mes enfants ils iront étudier à l'étranger.
Le pire ce sont les informations (que j'évite le plus possible). Elles sont déprimantes. Pourquoi toujours parler de ce qui ne marche pas ? Alors qu'il y a tellement de choses bien.
Mais c'est un autre sujet.

17 nov. 2016

Une façon de rentabiliser le bateau c'est de louer le bateau avec un skipper pro en proposant une prestation spécifique haut de gamme. Donc avec skipper pour la navigation et hôtesse pour la vie a bord. Certains font cela aux Antilles plus ou moins officiellement, via bien sur Internet. Ils s'en sortent pour certains très bien sans trop en parler....Je veux dire qu'ils amortissent surtout les coûts du bateau. Après il n'est pas certain qu'ils s'enrichissent.
D'autres pas plus diplômés que moi font quand même du charter. Officiellement ils promènent des amis. Mais c'est dangereux car s'il y a rétribution ils sont dans l'illégalité. Aujourd'hui comme a d'autres époques on est vite sujet a dénonciation et là les problèmes surviennent.
L'un des problèmes rencontrés est aussi d'ordre commercial. Ces dernières années il y a eu des baisses d'activités. Donc attention aux business plan trop optimiste.

17 nov. 2016

la il faut un gros budget ou/et une grosse prise de risque

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

Souvenir d'été

  • 4.5 (110)

Baie de la madeleine - vue de l'annexe

novembre 2021