vivre à bord d un voilier en toute sécurité

bonjour, je suis nouvelle et je n'ai aucune connaissance du monde marin.
Depuis longtemps je pense à acheter un jour un monocoque de +-17m pour un equipage de 4-6 personnes pour y vivre.
Ma préoccupation première et la sécurité de chacun à bord et comme je viens de décrocher mon bac, j'ai la possibilité de rejoindre une école maritime (comme la hzs.be) qui propose un programme très complet qui couvre la météo, la naviguation et la manoeuvre, la médecine à bord, l'utilisation de différents radars et moyen de repérage, la structure d'un bateau et la psychologie à bord etc. enfin bref tout ca pour déboucher sur un titre de capitaine après 5ans.
Ma question à vous est de savoir si ce genre de formation complète est nécessaire où si vous me conseilleriez de passer par d'autre type de formation sachant que chacun de nous doit travailler encore 4-6ans pour constituer le budget de départ?
Ou avez-vous appris à naviguer et est-ce que vous considerez qu'un simple permis hauturier est suffisant pour partir en mer dans un premier temps?

L'équipage
15 juil. 2017
15 juil. 2017

:oups:
Partir en mer, sans doute.
Revenir c'est une autre histoire, surtout à bord d'un 17 m.
:goodbye:

15 juil. 2017

Votre présentation n'est pas claire du tout.
Quels sont exactement vos objectifs:
Une vie professionnelle maritime ou un simple passe temps couteux?.
Dans tous les cas la mer ne fait pas de cadeau et peut être extrèmement brutale. Sa réalité est très éloignée du rêve.
La réalité financière d'un bateau est aussi incontournable.
Un 17m par exemple représente un budget vraiment très important qui n'est pas à la portée de tout le monde.
En utilisant la fonction Recherche de HeO vous allez trouver de très nombreuses réponses à vos états d'âme du moment.

15 juil. 2017

bac? donc 17/18 ans…
partir pour une école supérieure, très bien, c'est la suite logique, le bac sert à peu près à rien tout seul…
mais j'ai du mal à comprendre comment en 5 ans d'études supérieures, on va en même temps réussir en 4 à 6 ans à mettre l'argent de côté pour un 17m, à moins d'acheter une ruine, qui sera ruineuse…

Ou alors, y'a une famille derrière avec une répondant financier assez hors du commun, qui va filer en 5ans assez d'argent de poche pour permettre d'avoir l'argent nécessaire à l'achat d'un tel bateau…

'fin bref, ça fait un sujet qui nous occupera le week-end, ça tombe bien, je suis grippé, j'ai donc pas été bricoler mon modeste 8m ce week-end comme je l'avais prévu…

15 juil. 2017

alors en ce qui concerne la taille du bateau j'aurais du préciser que j'ai l'intention de m'en servir pour faire de la plaisance pendant 3-5 mois l'année histoire de renflouer les caisses. on veut partir avec un capital qui représente 85% du prix du bateau (sans compter les restaurations éventuelles). Après la taille dépendra du nombre de personnes dans l'équipage/couchages et de la capacité à acceuillir un petit nombres de personnes pour des croisières journalières. C'est également pour cela que je vise le titre de capitaine.
En gros on sait déjà parfaitement que cela est très couteux, on a déjà tous des réserves (on est résident luxembourgeois, donc en partant de notre salaire social min et en habitant chez papa maman, il faut dire qu'on rentre bien vite l'argent...). De plus on est tous motivés et on accumule les jobs étudiants...
Après par la suite, mis à part les croisières journalières, 1 de nos membres compte continuer en tant que freelance en informatique et pourra pratiquer son métier à bord.
On compte vivre à bord car on est passioné par la mer et le voyage, car on est prêt à faire de gros sacrifice pour être mobile. On compte organiser notre budget de sorte à ce que l'on puisse entretenir le bateau et nous même.
Sachez que c'est un projet qui me tient à coeur depuis longtemps et que je ne prends pas ca à la légère donc n'hésitez pas à me remettre la tête sur les épaules car je m'en voudrais si il arrivait qqch à qqn à cause d'une négligence.
Merci beaucoup

15 juil. 2017

Pour embarquer des passagers payants, pour par exemple financer la caisse de bord, le skipper devrait posséder les titres officiels le permettant, ce qui s'acquière par des formations ad hoc.
En utilisant la fonction recherche de He0 taper par exemple " Capitaine 200, Capitaine 500, Yachmaster " et lisez attentivement toutes les propositions que vous découvrirez, choisissez et lancez vous dans l'aventure.

16 juil. 2017

merci pour le conseil !

25 juil. 2017

Devrait @outremer, devrait !

15 juil. 2017

Waouh si la tête n'est pas sur les épaules ça va être dur ! :-p

15 juil. 201715 juil. 2017

AMHA il faut commencer à naviguer comme équipier avant de formuler l'esquisse de l ''esquisse d'un projet. A cette occasion on fait parler et on écoute les skippers. Après on en discute. Je suis sûr que l'échange sera beaucoup plus utile.
Il est très difficile de donner des conseils à des gens qui n'ont pas navigué parce qu'ils ne peuvent pas les comprendre.

15 juil. 2017

Vivre au port il y a rien de dangereux!!! Le plus dangereux c est de pas savoir naviguer !!!! A mon avis avec un 2M ou 17M !!! Peut être commencé par ça si tu sais pas !!! Si c est sérieux ou pas c est un bon délire !!!

15 juil. 2017

jolie troll........au féminin.....

16 juil. 201716 juil. 2017

Si ta demande est sérieuse Fonce t'inscrire dans cette école et tu en sortira probablement en sachant comment réaliser tes projets, anciens ou nouveaux !
Ne perd pas ton temps sur les forums avec ce genre de questions sans réponse possible.

16 juil. 2017

en réalité je me suis déjà inscrite (mais pas encore admise)...
j'ai deux chemins qui s'offrent à moi.. soit je vais dans cette univ et je continue à accumuler les jobs étudiants et après je continue à travailler 1 an ou 2
soit je commence directement à travailler, l'année prochaine je m'offre un 8m et je passe déjà différent permis et licences (cotier, hauturier, plongé, demande de brevet de capitaine...) jusqu'à ce qu'ensemble on puisse acquérir le bon voilier.
Je pense que ces deux chemins sont raisonnables mais le premier est plus long et plus sur.
Le 2eme me fait un peu peur car j'ai peur de ne pas avoir assez de connaissance en météo et en structure de bateau pour pouvoir m'en sortir en cas de problème.

16 juil. 2017

alors j'ai déjà trouvé toutes les infos dont j'ai besoin en ce qui concerne les différents moyens d'être reconnu comme apte à naviguer avec des passagers payants.
En ce qui concerne ma question de base, j'ai du mal à savoir comment je pourrais passer 1an en mer afin de faire valider mon brevet de capitaine sans en posséder un moi-même ou en déménageant près d'un port, par contre des stages obligatoires d'un mois sont organisés dans cette fameuse université dont j'ai parlé...

Ensuite je vous repose la question, pour ceux ici qui ont passé le permis côtier, puis hauturier, vous pensez que ce genre de formation est assez complète pour penser à prendre les mers(sans passagers payants)? j'ai l'impression que ces formations sont beaucoup trop courtes pour pouvoir ésperer faire bouger un voilier sans courir à la catastrophe...

Vous avez aussi des conseils à me donner pour pouvoir me rapprocher des gens de la mer tout en étant aussi loin des côtes actuellement?

16 juil. 2017

Pour avoir passé les permis côtier, puis hauturier, je confirme qu'ils sont utiles, mais totalement insuffisants.
Et je ne parle ici que de sa capacité à faire marcher un voilier.
Quand il s'agit de fédérer un équipage, de prendre la responsabilité des passagers... je n'en suis pas là.

17 juil. 2017

En passant le maximum de temps possible sur l'eau, et en adaptant le bateau à mes capacités.
A titre personnel, j'aurais peur de me retrouver à la barre d'un 40 pieds, ne serait-ce qu'à l'arrivée au port.
Si j'avais disposé de temps à l'époque, j'aurais fait des stages sur voilier habitable, pour apprendre les techniques, et les modes de communication nécessaires avec l'équipage.
J'en aurais fait plusieurs, sachant qu'il y a plusieurs niveaux, croissant avec le degré de responsabilité.
Pour ma part, j'ai pris le problème dans l'autre sens, partir de l'expérience acquise lentement dans des navigations d'abord très modestes (vraiment très modestes), et partir du principe que je navigue en solo.

16 juil. 2017

Je peux vous demander par quelles méthodes vous avez pu perfectionner vos connaissances en navigation? Vous êtes passé par des cours/formations supplémentaires, par des petits dériveurs..?
C'est bien pour cette responsabilité que je tente de m'informer et me former au mieux, croyez moi que je ne prends pas cela à la légère..désolé je me répète:)

16 juil. 201716 juil. 2017

pour tous ceux qui sont sceptique en ce qui concerne la taille du voilier que j'avais donner au début, soit 17m, vous pensez que c'est vraiment trop grand pour un equipage allant jusqu'à 6personnes qui vont vivre en permanence dessus dés le debut? Je m'étais basé sur la taille en regardant des photos de bateaux à vendre sachant qu'on ne veut pas se marcher dessus et sachant que lors des croisières je voulais inclure une partie 'recyclage de plastiques et déchets dans la mer pour en faire des nouveaux objets' ou quelque chose dans ce genre afin de sensibiliser les gens. donc il faut un peu de place..
Est-ce que quelqu'un ici sait si il y a des reglementations au niveau de la baignade voire de la plongée près de récifs non protégés avec des touristes?

16 juil. 2017

C'est très sympathique de votre part d'alimenter une discussion sur ce forum, mais si vraiment vous voulez vivre ce que ce vous décrivez la première chose à faire est de revenir aux réalités.
Pour l'instant vos propos sont présentés de façon totalement infantile et vous êtes complètement "à côté de la plaque".
Ce n'est pas du tout sérieux de votre part.
A 18ans, bac ou pas on est théoriquement majeur.
La vie réelle en mer peut être vraiment très difficile !!!!!!.
Vous devriez d'abord absolument comprendre qu'à bord d'un bateau il ne peut y avoir qu'un seul skipper sur qui repose toute la responsabilité du bateau et de ses occupants et de leur survie.
Cette responsabilité financière, civile, pénale est énorme.
En situation très difficile tout l'équipage compte sur vous et vous devez absolument prendre les bonnes décisions.
Pour être à ce poste il faut être vraiment à la hauteur !!!!.
Avant d'acheter quoique ce soi, commencer par vous former correctement par les moyens que vous voulez. Cela demande du temps, beaucoup de travail et de persévérance et naturellement beaucoup de navigations.

16 juil. 2017

A bord d'un bateau il est plus que souhaitables d'avoir des gens compétents sur qui on puisse vraiment compter.
Pour en être certain il faut les avoir déjà vu en situation réelle. Si a bord se trouve quelqu'un de même compétences et titres capable qui peut vous doubler c'est encore mieux.
Mais légalement sur un bateau le skipper est unique.
Tout est reporté sur le livre de bord qui a valeur juridique.
Vous devez énormément lire les récits maritimes de ceux qui nous ont précédés, surtout ceux qui traitent de la vrai vie à bord et de tous les problèmes techniques et de navigations qu'ils ont rencontrés,
et parcourir les sites de ceux qui naviguent ou on vraiment navigué.
Il y a de très nombreuses références sur HeO, STW, etc........
Visiter aussi les musées maritimes.
Plus vous en saurez plus vous serez capable de faire face à des situations parfois vraiment très difficiles que ce soit à cause de la mer, du bateau, ou surtout des hommes.
Dans le monde maritime il y a énormément de choses à apprendre.

16 juil. 2017

rassurez-vous, l'achat du bateau final passe en dernier lieu, pour le moment je suis surtout concentrée sur comment obtenir les brevets nécessaires et les connaissances nécessaires. Pas de bateau sans certitude de pouvoir le faire naviguer, on est bien d'accord la-dessus.
En ce qui concerne les autres membres de l'équipage, nous avions prévus qu'ils suivent également certaines formations et ils seront tous aptes à savoir faire fonctionner le voilier.
Moi quand je parle de formations je me réfère surtout au permis hauturier/côtier et au brevet de capitaine 200/500. D'après tous les sites que j'ai visité se sont les brevets principaux à passer, non?
Moi je pensais surtout à être la seule à détenir un brevet de capitaine au bout du compte pour ce qui concerne les formalités mais sans dispenser le reste de l'équipage d'une formation en béton. Si je ne me trompe pas certains professionnels donnent des cours de voiliers à des particuliers, dans le cas où je ne suis pas admise à Anvers je pensais compléter mes premières formations pas ce genre d'expérience.

16 juil. 2017

Un bateau de 17m est beaucoup trop petit. Dès qu'il y a de la mer tu risques de te cogner partout. De plus tu ne pourras pas donner une chambre à chacun ce qui est très important pour que l'on puisse s'isoler. Ils le disent dans le cours de psychologie. Il faudra installer un rack à vélos. Un vélo sert à deux choses: aller se promener quand on est près du bord et produire de l'électricité en pédalant. En mer arrange toi pour garder la côte en vue. On ne sait jamais. Mais tu peux aller jusqu'en Australie comme cela. Si tu vois des dauphins ne leur donne surtout pas à manger tu risques de te faire mordre. A ta dispo pour d'autres conseils.

16 juil. 2017

je pense qu'au niveau du modèle et la taille du bateau il me reste encore beaucoup trop de critère à prendre en compte afin d'éviter les mauvaises surprises. Je pense que je vais equiper le bateau de sorte à ce qu'il soit quasi/totalement autonome niveau électricité..mais ca c'est une autre discussion..
merci pour le conseil sur les dauphins haha

16 juil. 2017

j'adore ces files ! Gradlon top.
ça fait longtemps que je me dis que flipper est un salaud de prédateur impérialiste qui se nourrit sur le dos du petit peuple des sardines...
Sauvons les sardines mangeons du thon et des dauphins.

Désolé de cette parenthèse j'ai pas pu :jelaferme: :lavache:

16 juil. 2017

@palourde
Si tu achètes un bateau d'occase, demandes impérativement le certificat "poussée d'Archimède" sinon on va te refiler un fer à repasser. J'attire ton attention sur le fait qu'un bateau et un fer à repasser ont exactement la même forme sauf que le bateau n'a pas de poignée.

16 juil. 201716 juil. 2017

Une première réponse :
Il est illusoire de croire que les permis côtier et hauturier te permettront de sortir du port et de naviguer à la voile.
S'ils sont obligatoires pour les bateaux à moteur, ce n'est pas le cas pour un voilier.
De plus la formation ne concerne absolument pas la navigation à voile.

Je serais surpris qu'une formation professionnelle pour capitaine xxx n'inclut pas le passage des permis.

Donc, pour moi, tu peux les oublier.

D'autre part, ne pas oublier que la rémunération décente de 6 personnes (l'équipage) sur un an, augmentée des frais de possession du navire avec des rentrées financières sur 3 à 5 mois, imposera un prix d'embarquement plutôt élevé.
Ceci me semble incompatible avec un voilier de 17 m armé par 6 personnes car je ne vois pas où tu pourras caser confortablement des passagers payant cher, à moins que ce ne soit que pour des sorties à la journée.

Enfin, il me semble qu'un yacht de 17 m au charter n'est généralement armé que par un skipper et un hôte ou une hôtesse (en charge de la cuisine et du service).

Si tu mènes ton projet à terme, il va te falloir choisir avec qui tu souhaites embarquer.

16 juil. 2017

Vous savez peut-être quels types de permis/brevets je peux passer pour pouvoir au final naviguer sans limitation n'importe quel voilier? c'est-à-dire pouvoir longer les côtes tout comme naviguer en haute mer en plus de pouvoir accueillir des passagers payants? si je ne me trompe pas il faudrait que j'ai d'abord un permis bateau, il faut que je passe le cotier pour pouvoir passer le hauturier. ensuite il y a possibilité de prendre des cours sur un voilier pour apprendre à mieux le connaitre. En attendant je peux essayer de me trouver un job sur un bateau pour me familiariser avec.

17 juil. 2017

Amha, parmi les voies les plus efficace, le cursus RYA du yachtmaster est le plus valable pour l'aspect formation.
Pour un diplôme qualifiant pour exercer une activité pro , là c'est plus complexe, voir les nombreux topics sur HEO.
Mais ce dont je suis certain c'est de la qualité de la formation, du programme, et des instructeurs pour le yachtmaster. But only in english, so it's up to you to take it.

12 août 2017

du temps du bppv outre la théorie ,il y avait une sortie en mer en solo sur un voilier rapide genre first class à la pointe rouge de marseille ,notée bien sur .
en 90 quand je l'ai passé ils m'en ont fait cadeau ,je rentrais d'une transat aller retour ..ils m'ont mis juste la moyenne ,mais ça n'a rien changé à ma note de sortie j'avais de la marge .
le privilège des vieux crabes qui ont navigué autrement qu'avec l'électronique
alain

16 juil. 2017

Il y a la théorie à savoir et la pratique à pratiquer.
L'indispensable formation voile ce base est acquise facilement et à cout très réduit en pratiquant d'abord du vrai petit dériveur style 420 sur lequel on apprend très rapidement tout ce qu'on peut faire et ne pas faire en voilier et les réflexes rapides pour faire face par exemple à une saute de vent qui va coucher le bateau, petit ou gros. En plus c'est très agréable ludique et un peu sportif si on pousse la machine.
Un voilier hauturier est lui beaucoup plus stable, ce qui facilite le maniement de voiles plus lourdes.
En théorie à savoir absolument il est d'abord vital de savoir parfaitement tout le permis A, balisages, marques de jour, de nuit, règle de barre, etc......................................
On poursuit par l'équivalent du permis B, minimum indispensable pour maitriser la lecture des cartes le positionnement traditionnel, les marées, etc....
le GPS pouvant toujours tomber en panne.
(un esprit curieux fera aussi un coup d'Astro).
On se documente sérieusement sur la météo.
Le tout mis en pratique en mer sur un bon voilier d'abord par beau temps puis par temps dégradé, de jour puis de nuit, en restant toujours très humble face à la Mer,vous fera progressivement passer sans problème majeur du côtier à l'hauturier, sachant que le côtier ewt finalement plus dangereux que l'hauturier.
Comme le voilier avec moteur est une machine complexe sujet à de nombreuses pannes, on sera obligé de s'intéresser à tous ces problèmes, mécanique moteur en tête.
En parallèle une formation minimum plongée apnée, plongée bouteille, secourisme est aussi hautement souhaitable.
Tout cela validé par des navigations formatrices, vous pouvez comme de nombreux prédécesseurs être à même de faire un tour du Monde
Une formation semi professionnelle devrait développer tous ces points et bien au delà.

Dans ce monde marin très masculin une femme tient parfaitement sa place si elle en a toutes les capacités.
Je me souviens lors d'une arrivée par très mauvais temps à La Rochelle d'un chef de bord femme gérant un équipage en formation. C'était un vrai adjudant! Personne ne rigolait.

16 juil. 2017

il est vrai que je n'avais pas envisager de me mettre à la pratique avec un petit dériveur mais tout compte fait je pense que je vais prendre note et commencer par là.
en effet je suis une grande curieuse et je m'interesse à tout, je suis plutôt bricoleuse ce qui est surement un avantage, même si je sais qu'il me reste grand chose à apprendre.
Merci pour vos conseils, j'apprécie beaucoup.
Je pense qu'il est un peu plus claire pour moi maintenant que les permis ne me permettront pas de connaitre assez bien mon bateau ni la mer et qu'il n'y a pas de théorie sans pratique.

16 juil. 2017

ça fait quelques temps que je suis pas venu sur le forum, et je suis content de voir qu'il y a toujours des fils aussi intéressants..........

16 juil. 2017

+1 avec adav29
genre de question qui ne peut apporter que des réponses sans intérêt à l'auteur de la question
Palourde, suis ton idée, tes cours, pratique et adresse-toi à des pros sur le terrain, tout viendra et se construira tout seul !
buena suerte

16 juil. 2017

Etre jeune est un formidable atout dans la vie. On peut beaucoup rêver, espérer, entreprendre, et grâce à son dynamisme souvent réussir assez rapidement ses projets si on a de la chance et surtout si tout a été bien étudié.
Un certain nombres de projets échouent aussi. C'est normal et constitue une autre forme d'expérience.
Mais il ne faut surtout jamais se faire piéger pour longtemps par des projets irréalistes et très couteux.
Et il y aura alors toujours des âmes charitables pour vous encourager à vous enfoncer d'avantage.
A mon port d'attache j'ai vu l'évolution inéluctable dès l'origine de la déconfiture dramatiquement catastrophique financière et personnelle d'une famille prise par la folie d'un grand et beau bateau qu'il n'avaient aucune raison logique d'acheter.

17 juil. 2017

Votre jeunesse, qui est une incroyable chance, une immense richesse, ne vous permet sans doute pas pour l'instant de faire une analyse psychologique exacte d'un interlocuteur.
!! Savoir bien juger et cerner les autres est une qualité très importante en particulier aux postes de commandement !!.
Il ne faut pas confondre réalisme et pessimisme.
Un réaliste n'a pas d'a priori. Il analyse froidement une situation , en essayant de contrôler ses émotions, pour prendre la meilleure ou à défaut la moins mauvaise décision. C'est possible ou pas?
Si c'est possible alors je planifie tout pour y arriver.
Si ce n'est pas possible je cherche une autre solution si elle existe.
Un pessimiste est négatif. Il fait la même analyse mais déjà en oriente la conclusion souvent vers une absence d'action ou une décision peut pertinente.
Un optimiste fait l'inverse au risque de se planter mais cherche tout de même à minimiser les risques d'échec;
Un optimiste forcené jusqu'au délire finira par vraiment se planter
car il niera les risques donc ne les analysera pas correctement.
Perso je suis un optimiste réaliste et pratique depuis longtemps des activités variées à risques importants, et professionnellement pendant de nombreuses années j'ai eu à m'occuper de jour comme de nuit de gens un pied dans la tombe, souvent victime d'eux-mêmes. Voir régulièrement la mort en face et depuis l'année du bac vous aide à vivre.
Pour en revenir au milieu marin, je vous conseille vivement de parcourir le site d'Alain Kalita, et spécialement son film, séquence post retournement surtout, ou de lire son livre. C'est un formidable autant que sympathique et modeste navigateur, toujours vivant.
Un autre site incontournable surtout sur le plan technique est le très connu . Il fournit d'innombrables informations.
Puis suivez tous ses liens.

16 juil. 2017

c'est vrai que ce genre de rêve peut vite tourner au cauchemar mais je sais ce que je veux et c'est pour cela que j'ai décidé de transformer mon rêve en projet de vie. Peut-être que j'échouerais mais cela ne veut pas dire que j'abandonnerais. Je veux rester le plus réaliste possible et je tente de débuter du meilleur pas possible car je sais que je ne joue pas uniquement ma vie.
Après tout, je pense que vous êtes les mieux placer pour savoir que (mis à part le coter financier ..) cette expérience vaut bien toutes les tentatives et mises en oeuvre possibles?
Je pense qu'assez de personnes ont également vu ce genre de projets prospérés dans le bon sens pour penser qu'il n'est pas impossible de le réaliser le mien, même si d'ici là j'aurais surement fait quelques ajustements mais pour moi mon but final est clair.
Néanmoins j'aime votre pessimisme qui me rappelle bien que je ne dois pas négliger quoi que ce soit :)

16 juil. 2017

en toute sécurité n'existe pas en bateau, même si on reste au port sans bouger, risque d'incendie, d'asphyxie, de raz de marée, de chute d'aérolithe, de vol , d'attaque... J'en passe et des pires. Les mots en toute sécurité ne devraient pas exister, c'est un leurre

16 juil. 2017

Palourde n'est pas lourde, loin de là et elle a une bonne approche du job.
Bien différencier l'approche armateur (Peut être l'oublier pour l'instant) et se cantonner en un premier temps à une bonne "marinisation" et les études qui vont avec.

17 juil. 2017

De quoi parlons-nous ? Une bonne formation pour accéder à la mer c'est environ 15% de formation théorique, le reste étant de la mise en situation. La meilleure étant sans doute celle que les cadets acquièrent sur les grands voiliers écoles.
La vision de la jeune palourde est trop scolaire. Elle se refuse à considérer qu'aucun cursus s'il n'est pas accompagné d'une expérience progressive de la prise de responsabilité en mer ne lui donnera de la sécurité.
A mon sens il est inutile de tenter de la convaincre.

17 juil. 2017

Gradlon a mille fois raisons, de la pratique, de la pratique, savoir d'abord si on aime ça !

Imaginons que palourde souhaite devenir guide de haute montagne sans avoir jamais randonné, elle se demanderait d'abord si elle aime cela

sinon c'est normal d'avoir des rêves à 17 ans, je l'encourage à pratiquer et pas seulement dans des conditions idylliques

17 juil. 2017

je comprends bien qu'il me faudra bien de la pratique détrompez vous, c'est inclus dans mon programme mais il est vrai que mon expérience aujourd'hui se résume beaucoup au 'scolaire'.
Je connais juste l'importance de la paprasse lorsqu'on parle de responsabilité (en plus de la vigilance permanente en ce qui concerne les passagers) et je m'intéresse à quelle genre de 'bout de papier' je vais devoir détenir en plus de mon expérience pour gagner en crédibilité et assurer des croisières agréables:)
Je pense que je me suis mal exprimée depuis le début car ma question n'était pas de savoir si oui ou non tout cela est réalisable mais plutôt comment vous tous aviez forger votre expérience dans la navigation et j'ai eu réponse à ma question.
Mon projet est encore jeune et mon manque d'experience me pose parfois problème c'est vrai, du coup il y a encore surement d'autres points où vous aurez l'occasion de me corriger!

17 juil. 2017

La formation envisagée semble tres bien et elle permettra au projet de s'affiner.
Par contre la finalité du projet n'est pas claire, l'équipage de 6 personnes est payant ou ce sont des copains qui participent ?

Sur un17m ça ne laisse pas beaucoup de place pour des passagers.

17 juil. 2017

Faire ses premiers pas comme cliente et voir si çà convient ?

17 juil. 2017

disons que moi même je n'y connais pas grand chose pour le moment mais j'ai déjà eu l'occasion de faire des croisières, mais 1 seule fois en voilier en Croatie. Pour le reste mon père possède un bateau moteur pas bien compliqué à piloter et nos excurtions se sont arrêter à la moselle et au lac du der (eh oue des petits marins d'eau douce...)
maintenant j'ai un petit kayak, je m'éclate avec sur des petits lacs mais voilà quoi, je pense que je vais m'essayer au petit dériveur pour le moment.

17 juil. 2017

eh bien pour le moment on est trois amis mais on aimerais vraiment trouver 3 autres membres dans les prochaines années (quelqu'un qui s'y connait en mechanique ou en médecine par exemple). en fait, je suis également préparer à l'eventualité qu'on me laisse tomber et que je dois continuer seule même si je sais que je peux compter sur eux.
Du coup, je pensais qu'un 17m suffirais mais je pense que tant que l'equipage n'est pas aux complets il est un peu initile de penser trop au bateau, non? Tous ce que je sais pour le moment c'est que le mieux serait une chambre chacun, que j'aimerais faire de la plaisance prêt des côtes mais qu'il puisse egalement supporter une plus grande traversée car on voudrait également en faire notre foyer. (sachant qu'on ne veut pas embarquer des masses de passagers en seul coup, on voulait se limiter à max 8 personnes, donc plutot des couples ou familles)
Je pourrais donner plus de détail sur l'esquisse de mon projet mais je ne veux pas vous embeter avec des idées qui ne sont pas encore assez bien définie.

17 juil. 2017

Il y a eu un reportage hier soir !!!! Passe ton diplôme capitaine 200 !!!! Devient skipper pro !!! Et fait toi embauché par un pro des croisières à voile !!!
Si c est ça que tu veux faire !!! Au moins ton projet sera plus accessible !!!
Tony

18 juil. 2017

Oui d'ailleurs très instructif ce reportage, ceux qui comme moi hésitaient à passer leurs diplômes pour professionnaliser leur passion doivent (c'est mon cas) être bien calmés...

17 juil. 2017

Mark Twain a dit : "on l'a fait parce qu'on ne savait pas que c'était impossible".
Tu as l'air motivée, enthousiaste, plutôt debrouillarde, alors n'écoute pas ces vieux grincheux aigris qui passe leur temps au port à rêver de leur vie de marin.
Bien sûr tu es dans l'utopie et vivre ton rêve ne sera pas facile, mais si tu y crois, alors fonces et peut être que tu réussiras ... ou pas .
Passes tes permis et autres brevets regementaires à ta future activité, engranges un peu d'experience ( pour info, le barreur vainqueur de l'America's Cup à 26 ans).
Bonne chance et tiens nous au courant.

17 juil. 2017

encore un troll ?? ou pas ,,,,,,,?
Ca devient une mode ce genre de fil, mais celui ci ne vaut pas celui la
www.hisse-et-oh.com[...]retonne

17 juil. 2017

Celui-ci, c'est le top.
Avec une bonne dose d'humour de la part de son auteur.
En même temps, comme l'objectif décrit n'est pas délirant, il est possible que ce soit du 1er degré;
Moi, j'aime.

17 juil. 201717 juil. 2017

Un troll est assez facile à reconnaître. Il se positionne en demandant de l'aide, se décrit comme ignorant, peu expérimenté, un jeune, une femme ou une femme jeune, c'est parfait.
Ce troll commence comme cela:
"bonjour, je suis nouvelle et je n'ai aucune connaissance du monde marin."
et le deuxième dont le lien est cité de Julian56 comme cela:
"Je viens sur votre forum pour demander conseil à une communauté plus expérimentée que moi. Je suis un Bleu dans la navigation.
Voilà pour la signature du troll.
Le troll poursuit en donnant des éléments qui provoquent mais sans agressivité, relance gentiment même quand on ironise. L'objectif étant de faire durer le plaisir de troller avec le plus d'échanges possibles.
Ce palourde en est un à l'évidence et Julian56 aussi. Ce qui est intéressant pour nous est de vérifier grâce à lui notre consensus sur certains sujets. Ce fil apporte des infos utiles à mon avis à ceux qui envisagent de se former à l'exercice professionnel de la navigation de plaisance. Merci Patroplourde.

18 juil. 2017

Mr Gradlon, désolé je ne sais pas ce que vous considerez comme un troll mais j'habite à 400km des plages les plus proches, j'ai pas eu la chance de grandir près des bateaux. sachant qu'on est au 21ème siècle mon premier reflexe pour savoir si mon projet est réalisable et comment le réaliser a été de m'informer sur internet en essayant de prendre contact avec des gens qui forcement s'y connaissent. je ne vois pas pourquoi ce commentaire déplacé alors que je cherche à me renseigner sur les permis que je dois détenir pour faire de la plaisance... j'aurais peut-être du dire que je suis expérimenté mais que je n'ai jamais mis un pied dans un établissement maritime pour poser ce genre de question...

bref merci pour tous les encouragements et vos conseils comme j'ai eu réponses à mes questions je vais d'abord tenter d'être admise à l'univ d'anvers et continuer à travailler mon projet, je me manifesterais surement de nouveau dans d'autres rubriques lorsque j'aurais des questions plus précises. je vais tout tenter pour vite me mettre à l'eau et bien révisé ma météo!
Bon vent:)

18 juil. 2017

Bonjour,

Commence par aller sur l'eau pour voir si ça te plait, ce n'est pas sur Youtube, à la tv ou en passant des diplômes qu'on se prend de passion pour la plaisance.

18 juil. 2017

J'admire les gens qui ont le temps et la patience de répondre sérieusement à ce genre de fil.
:blabla: :blabla: :blabla: :blabla: :blabla:

18 juil. 2017

Il doivent se dire "90% que ce soit un troll barbu" (18 ans, jeune fille, 17 m financé par des jobs étudiant, résidant au Luxembourg, équipage 6 personnes et charter en plus, orthographe étonnante pour cet age, réponses courtoises aux moqueries et calme à toute épreuve ...)
Mais ... Si c'était vraiment une gentille ado attirée par la mer, dommage de l'envoyer paître.
D'où les réponses sérieuses.

18 juil. 2017

Il y a encore des jeunes qui écrivent correctement, même si on ne les voit pas sur les forum nautiques :mdr: :mdr: :mdr:

18 juil. 2017

oui neptune je suis d'accord avec toi je me faisais la même réflexion je la trouve bien mure pour 17 ans et cela doit laisser présager d'un caractère bien trempé qui se prépare
amha,
palourde ,comme dit plus haut commence par prendre quelques leçons sur les plages dans une école de voile , cela te permettra de voir si tu te sent bien en voilier sur l'eau.
j'ai commencé par un petit 5.40m j'ai déja appris pas mal
ensuite tu passes tes permis côtier et hauturier , tu navigues avec des copains ou des gens qui ont des voiliers
tu passes une annonce, comme équipière débutante pendant les vacances .
tu t'inscrit comme tu l'as fait dans une école pour passer les diplômes que tu auras besoin pour exercer ce métier.
tu seras déja bien occupée , l'atout que tu as c'est la jeunesse, profite en bien et suit tes idées la vie passe très vite, il ne faut pas perdre de temps en blabla agir , agir, il n'y a que cela de vrai fonce si tu en as envie n'écoute pas tout ces gugusses qui croient tout savoir, internet est un bon moyen de découvrir des gens intéressant , si tu passes en charente maritime je te ferais voir ce que l'on peut faire même si on a pas suivi de grande études ,tu as l'age de mes petits enfants je serais heureux de les voir se lancer dans un projet audacieux .
la peur n'évite pas le danger mais avec l'age on s'en accommode et cela fait partie de la vie sans projet la vie ne sert a rien et ne vaut pas d'être vécue!!!!!! amha

18 juil. 2017

bjr,
j'ai tout lû et rien compris
ça manque de poids (palourde)
vivre sur un bato en sécurité ,c'est antinomique
dés que l'on se déplace on se met en danger ,plus sur l'autoroute
au mois d'aout pendant les transumances ,qu'au moulliage dans une baie abritée par tempête de beau temps .
donc vivre à l'année sur un boat en hiver quand il fait froid ,qu'il pleut ou qu'il neige ,il faut un sacré moral pour tenir le cout ...ou le coût ..
certains le font quand c'est choisi c'est supportable ,mais quand on n'a que ça ,c'est vite l'enfer et généralement ça se termine très mal .
mais si malgré ce petit avertissement vous persistez ,c'est que vous en avez vraiment envie TOUS LES DEUX
alain

18 juil. 2017

"On ne repousse pas ses limites, on les découvre".

Car le monde sommeille par manque d'imprudence. Le grand Jacques :coucou:

20 juil. 2017

Six pieds sous terre tu n'es pas mort !

20 juil. 2017

@Palourde
Vous êtes résidente Luxembourgeoise. Vos projets devront s'accommoder de la loi luxembourgeoise si vous désirez naviguer sous ce pavillon.
Je vous engage à parcourir le site officiel du Commissariat aux Affaires Maritimes du Luxembourg (www.maritime.lu[...]sitemap ) et en particulier les paragraphes « legislation » et « seafarers ».
Bon courage dans vos projets.
EMLO

24 juil. 2017

Appendre la voile sur un forum c'est comme apprendre à danser dans un livre...

24 juil. 2017

Une précision utile :
La partie théorique de la voile, de la navigation, de la météo de ....
cela peut très bien se travailler de chez soi en e-learning.
Mais ce n'est que de la théorie, il est indispensable de le mettre en pratique sur l'eau. Rien ne peut se substituer à l'expérience.
Mais rien n’empêche d'utiliser le temps libre à terre pour comprendre et assimiler des notions indispensable et fort utiles pour la suite.
Le RYA (encore) a très bien évolué dans son enseignement et il y a un website international pour l'étude des modules théoriques.
C'est très étoffé et il y a un contrôle continu et permanent des connaissances et de la compréhension. cela peut être une alternative intéressante pour ceux qui savent travailler en autonomie.

www.navathome.com[...]/
Vraiment dommage qu'on soit pas foutu de faire la même chose en français..

(PS je bosse pas pour le RYA, je partage juste mon expérience)

15 août 2017

Salut misu, dsl pour cette réponse tardive, je suis en vacance vers six fours en ce moment en stage . de planche à voile pour varier les plaisirs.
Pour répondre le e-learning c'est la même chose que les cours par correspondance sauf que le support est sur un site web.
Avantages :
- les supports de cours sont dynamiques, animation, slide show et vidéos.
- les relations se font par e mail avec les professeurs (par téléphone ce pourrait être un plus mais attention c'est en anglais alors si on est pas fluent ce n'est pas si efficace que ça)
- les évaluations sont aussi on line donc on a un retour assez rapide.
- on utilise le temps libre de manière très souple, car on prend ses cours 24/24 h quand on le décide
- comme on peut avancer à son propre rythme, il est possible de bien approfondir chaque thématique, par comparaison les cessions de formations à terre avec un prof sont condensées sur une semaine

Inconvénients :
- on a un topo écrit de synthèse du cours pas pas la totalité du cours à cause des problèmes de diffusion illégales des copies
- il manque toujours la facilité de dialogue que l'on a avec un véritable formateur (cela dit c'est un "plus" uniquement si l'on a la chance d'avoir un bon formateur, au RYA c'est habituel car les gars sont ultra compétents)

Pour les évaluations, les sujets sont assez poussés puisque l'on peut utiliser ses notes, doncc'est des questions de déductions plus que du simple par cœur..

Voilà en gros ce que j'appelle le e learning, j'ai le sentiment que c'est en plein développement dans beaucoup de domaine, certainement en raison du compromis (coût et utilisation en douceur du temps libre, pas de déplacements ...) :alavotre:

11 août 2017

@Trebor;
bravo pour cette expression "e-learning" !?
Mais qu'est ce que cela veut dire réellement ?

28 sept. 2017

Update :
J'ai validé le "Coastal Skipper Theory", c'est assez conséquent en terme d'examen (8 heures on line).
En fait on a des résultats notés mais l'examinateur ne lâche pas l'affaire tant qu'il a le moindre doute si un point lui parait pas bien assimilé, donc on re droit a des petites questions pour le dessert, et il faut s'auto corriger quand il a détecté un écart avec la solution complète, donc au final on y arrive a moins de faire exprès ou d'avoir réellement rien compris du tout.

Voilà, suite du processus, stage embarquée pour le "practical".

24 juil. 2017

Mars et Venus
L'approche des femmes est assez différente.
Alors pourquoi ne pas se rapprocher des femmes qui ont réussi le parcours et elles sont assez nombreuses.
Voir aussi comment fonctionnent les boîtes de pros.
Pendant les études faire un max' de navigations.
Rien de très difficile.

25 juil. 2017

Je ne sais pas évaluer le degré de réalisme du projet de Palourde mais les réponses des uns et des autres sont elles très révélatrices de certains personnages fréquentant ce forum ...
Mai en finalité si à son age on ne pouvait pas envisager un tel projet là quand même il y aurait un big problème.
Alors Troll ou pas Troll ce n'est pas la question, vivez vos rêves et la caravane passera !

25 juil. 2017

Sur un forum de voile il est normal de régulièrement avoir ce genre de question. Les trolls c'est souvent nous, tendance fréquente à psycoter en rond autour de l'univers marin à longueur de journée. Je suis aussi résident Luxembourgeois. Mon bateau est immatriculé en Belgique et son port d'attache aux Pays-Bas. Les résidents Luxembourgeois non nationaux ont souvent la possibilité d'immatriculer leurs bateaux dans leur pays d'origine. Pour le bateau de 17m, rien de particulièrement étonnant. Le "smic" Luxembourgeois étant à +/- 2000 EUR. Le reste suit souvent.

25 juil. 2017

@Palourde. Tu me sembles être Belge résidente au Luxembourg comme moi. Mon conseil:
1/ faire effectivement le type de formation que tu décris. Dans mon cas je l'ai fait en grande partie à l'école de voile des Glénans. C'est probablement plus chaotique que la sérieuse école que tu suggères mais le chaos a cela de bon qu'on te laisse d'avantage la possibilité d'apprendre de tes propres erreurs.
2/ Les "papiers" que tu vises à obtenir n'ont probablement pas totalement l'éfficacité que tu souhaites obtenir en terme de sécurité à bord. Je veux dire rien ne remplace l'expérience personnelle acquise progressivement. Donc mon conseil est d'acheter un petit bateau (autour de 8m) d'occasion pour une croute de pain (en proportions de nos revenus Luxembourgeois). l'expérience pratique viendra d'avantage par l'utilisation de ce petit bateau que par les "papiers" que tu obtiendras. l'idéal étant de faire les deux pour appliquer directement sur ton "petit bateau" les enseignements que te recevras lors de la formation.
3/ Ayant été moniteur de voile je constate quand même que souvent les meilleurs barreurs sont issus du monde des dériveurs (420, laser etc..) Donc pourquoi ne pas trouver un cours de dériveurs pendant les vacances ?
4/ Si tu achètes effectivement un bateau "d'apprentissage" comme je le suggère plus haut, mon expérience est que pour nous la Zeelande est l'idéal (plus abrité que Niewport, Ostende ou Breskens). Beaucoup de petites destinations touristiques.
5/ Bon courage et n'écoute pas trop les "vieux grincheux"
:heu:

25 juil. 2017

Ce qui me fait marrer sur ce fil c'est que Palourde est exactement à l'image de beaucoup de jeunes que je rencontre ici au Luxembourg et que beaucoup ici imagine mal. C'est à dire: Elle parle de faire ses études à Anvers. j'en déduis que probablement le français n'est pas sa première langue, il est probable qu'elle en connaise au minimum deux autres. Pour son futur bateau de 17m. De bonne études à Anvers et elle reviendra au Luxembourg en commençant sa carrière professionelle avec un salaire probablement équivalent à celui d'une fin de carrière de beaucoup de nos pays voisins. Finalement, je reconnais chez elle la maturité de nos beaucoup de nos jeunes multiculturels. Perso je suis assez souvent largué par mon fils de 12 ans moitié Belge/moitié Suédois, élève à l'école Européenne ici. A son âge j'étais vraiment "rustique". Au final, le chômage ne fait tout simplement pas partie de leur vocabulaire, avec de bonnes raisons.

25 juil. 2017

no comment ! couac que
mais quelle présomption de supposée supériorité
reste rustique !
bon, faut revoir les accords européens , me semble t il !
:oups: :jelaferme:

25 juil. 2017

@île de fustel. Je m'attache effectivement à rester le plus rustique possible. Mon bateau en est un clair exemple avec son éclairage avec lampes de camping decathlon à 5 balles. En partie en réaction à ma patrie d'adoption (très matérialiste, c'est parfois un peu soulant...). Pour le reste, oui ils sont très polyglotes (ou sinon ils n'obtiennent pas leur certif. du secondaire) et oui si ils font de bonnes études ils gagneront tout de suite plutôt bien leur vie. Tu voulais quoi, que je peigne un portrait miséreux pour que tu puisses passer une bonne après-midi ?? Tu devrais être content pour eux, des jeunes pour la plupart en bonne santé qui étudient et ensuite qui ont un bon boulot. Pourquoi pas ? Tu les veux malades, pauvres et au chômage pour ton confort moral ? On peut essayer d'arranger ça ici mais ça va être très difficile. Ils se laisseront pas faire. :heu:

25 juil. 2017

@pierre 3
t inquiètes ma fille a été en école bilingue a Lyon dés ses 3 ans ,en maternelle!
c est pas donné!
elle travaille maintenant en Suisse
ou le salaire mini est le double de celui du Luxembourg

Après avoir bossé en Californie et a Saint Barthélémy !
mais ce n est pas une raison pour baver ainsi sur la France, et ses habitants comme s ils étaient tous des sans dents , comme a dit l autre !
soit cohérent dans tes affirmations !

25 juil. 2017

:lavache:

Temps de prendre tes gouttes....

26 juil. 201716 juin 2020

Tu peux commencer à apprendre le réglage des voiles à Niewpoort, il y a tout ce qu'il faut :
Les belges ont vraiment le sens pratique!

28 sept. 2017

C'est pas nouveau, ça s'est fait depuis un bon moment par chez nous.
Près de chez toi, en plus! ENV...
:topla:

10 août 2017

Alors voilà, pour ceux qui s'y intéresse, j'ai été admise à l'université d' Anvers. J'en profite pour être aussi près des ports pour trouver un boulot sur une embarcation et en mars, un stage d'un mois à bord d'un voilier m'attends dans le cadre universitaire. Avec mes amis nous allons tenter de louer un petit deriveur pour le restant de ces vacances mais malheureusement rien n'est garanti car on manque un peu de temps en ce moment. Encore merci pour vos conseils.

11 août 2017

Tu peux louer un dériveur ou un catamaran sur n'importe quel lac ou côte de France,c'est facile !

Tu as le site FFV qui donne des adresses de clubs affiliés FFV, et sinon tu cherches sur internet les clubs (non affiliés) proche de ta zone géographique de vacances.

12 août 2017

Si tu as du temps devant toi, il peut être intéressant de faire une transat : tu vas aux Canaries arpenter les pontons en octobre-novembre et tu trouveras un voilier pour embarquer.

Faire une expérience d'hôtesse sur un charter ? Afin de se rendre compte des contraintes que ça pose...

14 août 201714 août 2017

Pour faire une transat qui est une bonne expérience le plus simple c'est d'aller sur le site STW et sa bourse des équipiers. On trouve facilement des embarquements même si l'on a pas d'experience. En traversée il y deux taches qui ne necessitent aucune expérience marine, la veille et la cuisine. Mais compte tenu du faible nombre d'equipiers tout le monde participe aux manoeuvres.
Une autre piste est de chercher un embarquement avec un convoyeur. Beaucoup de bateaux neufs traversent pour se rendre sur leur lieu d'exploitation et là aussi des equipiers sont recherchés mais les convoyeurs ont souvent l'habitude de leur équipage. D'autres malheureusement font...payer.

14 août 2017

Hotesse c'est un métier qui apprend surtout a gérer des hôtes a faire la cuisine et le ménage.

14 août 2017

Et oui, mais ça fait partie du job quand tu embarques des passagers payants.

15 août 2017

Perso une fille / femme qui veut de suite un 17 mètres ou "palace flottant", je pense plutot que c'est surtout pour y mettre le lave-linge, sèche-linge, la baignoire, la cuisinière, la tv home cinema, etc; mais peut-être que je me fais des idées ; )

23 août 2017

Merci Huma, j'ai visité le site de STW, le meilleur site de bourses aux equipiers que j'ai pu trouver jusqu'à maintenant!
J'ai trouvé un marin prêt à me faire embarquer dans 2 semaines , j'ai hâte!

23 août 2017

Bonne nav ! et quand tu auras le 17m invite tout les rageux à venir te regarder depuis le quai ;-)

23 août 2017

prend plein de paire de chaussette.

24 août 2017

Pas de quoi et Bon vent

24 août 2017

Quatre ans que nous vivons a bord.....que n ai je pas entendu d autant que j etais tres tailleur talons hauts.....deux choses sont preponderantes en plus de la maitrise du voilier...la securite et l ambiance a bord....si les personnes ont du plaisir a etre avec toi c est gagne....en plus de la voile une formation a l anglais est obligatoire...tu peux trouver des stages ou meme job sur des gros bateaux de croissieres pour comprendre les contraintes de la mer et passe un yatch master diplome international mieux reference que capitaine 200 trop franco francais....va bosser chez les autres et monte ton projet bonne chance dans sa realisation...mon mp est ouvert pour toute question et ne pas oublier que sur un voilier ce qu on utilise le plus c est le tournevis et la boite a outil...le medical a par migraine mal de dos diarhee bref du basique de bonnes notions suffisent l art justement consiste a eviter de se blesser

25 août 2017

OK avec les collègues non pontifiants : tente, essaie, pratique, puis lance avec un minimum de "bretelles" : diplômes etc.
Allez ma grande.

27 sept. 2017

Voilà, ca fait une semaine que j'ai commencé mon bachelor en sciences nautiques à Anvers. Programme très complet, pour le début: météo, anglais maritime, sécurité à bord, conventions internationales, navigation, stage à bord du dar mlodziezy pendant 1 mois en mars/avril, physique/math (théorie+pratique). J'ai déjà fait connaissance de plusieurs personnes du milieu, ce qui va largement me faciliter la tâche quant aux entreprises qui me permettront de faire des stages intéressants pendant les vacances d'été, voire en interim pendant mon temps libre. Dans tout les cas, c'est bien plus facile pour moi d'avancer dans mon projet en étant aussi près du port!
Encore merci pour vos messages d'encouragement :)

28 sept. 201728 sept. 2017

Bravo, je te souhaite tout le meilleur pour la réussite de ton projet ! :pouce:

28 sept. 2017

@Palourde;
bonne chance pour la suite !
:bravo: :alavotre:

01 oct. 2017

ton titre est un oxymore de la plus belle eau....
mais l'enthousiasme est le plus fort des moteurs, alors, Go West! et prend le temps pour commencer, surtout pas trop grand, 17m, faut une grosse expérience pour pas se faire dépasser....
petit bateaux, petit emmerdes... Après 2 circumnavigations, et pas mal d'heures au compteur, on s'aperçoit que la vie de bateau est l'opposé du rêve.... c'est juste un mode de vie différent avec ses contraintes mais aussi ses plaisirs!
,quand nous avons démarrés, nous étions comme toi, l'expérience, faut se la faire soi même, (en naviguant sur un maximum de bateaux différents) et aussi bien écouter ceux qui sont déjà passé par là et veulent bien partager, ça vaut de l'or....

Tout ne s'apprend pas dans les livres et sur le net, pour être un bon soudeur il faut avoir beaucoup soudé, pour être un bon maçon il faut avoir beaucoup maçonné, pour être un bon politicien il faut avoir beaucoup menti, pour être un bon marin il faut avoir beaucoup été sur l'eau sur tout ce qui flotte, si c'est ton projet fonce, ne te retourne pas, inscris toi dans un club de voile et passe TOUS tes week end sur l'eau, vie tes rêves et ne rêve pas ta vie.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (85)

mars 2021