vive les biquilles

vive les biquilles !

jacques :-D

L'équipage
10 sept. 2007
10 sept. 200716 juin 2020

t'as raison

:oups:

10 sept. 2007

+1

C'est pas moi qui te contredirais :-D

Now

11 sept. 2007

Alors,

dis en nous plus... ;-)

11 sept. 2007

ahhh !!!

c'est une devinette les matelots !:reflechi:

jacques :-D

11 sept. 2007

Nouveau

Jacques a vendu son sylphe pour acheter un biquille.

Ou il a transformé son côtre en biquille ???:lavache:

11 sept. 2007

Il les a assemblés!!!!!!!!!!!

Ca sent le champagne...

11 sept. 2007

pour

en faire un prao??

11 sept. 2007

il est vrai que les biquilles

que les biquilles m'ont paru une solution interressantes quand je cherchais une zone d'échouage sécurisante, sans caillou pour m'abimer la coque de mon petit dériveur intégral,
j'enviais ces biquille qui ne se souciait pas de la nature des fonds avant de jeter l'ancre pour s'échouer.
par contre j'aurais bien voulu une variante de biquille, le biquille relevable,
avec 2 petite quille relevable un peu comme sur les petits first,
facile a charger pas de risque de se planter, et échouage sécurisé.

11 sept. 200716 juin 2020

comme le

périple 50 ? mais en plus petit ...
AMHA le cout des appendices relevables serait prohibitif sur un petit bateau....

11 sept. 2007

mon petit doigt me souffle que...

JJ a changé de projet....

11 sept. 2007

on brule, on brule !!

ben oui !

vous avez peut-être vu dans les annonces.:litjournal:

changement de tir.:reflechi:

ma douce a eu bien raison, c'est vrai de me secouer et de m'emmener voir ce biloup 9.:heu:

elle m'a dit : je veux celui-là.:cheri:

moi, comme je suis faible et obéissant...

yeaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!

:mdr: :alavotre: :mdr: :alavotre: :mdr: :alavotre::mdr: :alavotre: :mdr: :alavotre:

comme tu dit Gwennili, ça sent le champagne !
avec Snark, on a commencé à l'arroser l'autre soir, on a bu un canon pour une quille, un 2° pour l'autre quille, un 3° pour le safran puis un 4° pour la barre franche.
on a décidé d'y aller petit à petit.

jacques
:-D

11 sept. 2007

un biloup....

9 ?
neuf ?
9 metres?
9 Pieds ?
????

11 sept. 2007

euh lui eh !

9 comme neuf mètres, STP !
certes il n'est pas neuf !

:-D

11 sept. 2007

Bravo !!!

Hello,

Bienvenue au club, excellent choix !

:alavotre:

Now

11 sept. 2007

des photos

des photos !!!!
des photos !!!!
des photos !!!!

:alavotre:

11 sept. 2007

Super

Je suis content que tu sois content.
Pour le coup, ça sent aussi l'anis.

11 sept. 2007

bienvenue

au club.............des biquilles ! :-D :-D :-D :-D

11 sept. 2007

Ben quoi ?

T'as revendu le Sylphe ?

11 sept. 2007

merci merci !!

merci merci !!

le Sylphe et le cotre sont à vendre, et oui, c'est qu'il faut aussi de la fraiche !

merci encore de vos encouragements, et comme tu dis Gwennili, y a de la beuverie dans l'air !!

jacques

:-D :-D

12 sept. 2007

pour le cotre

essayes le chasse marée et les chantiers (jezequel?)

11 sept. 2007

dis-moi Now...

dis-moi Now...

tu es content du tien ?

jacques y demande
;-)

12 sept. 200716 juin 2020

Content

Pour ça oui, j'en suis content !

Même si j'avais sous estimé le travail à faire pour le mettre "a mon gout".

Mais bon, normalement après l'hiver prochain je devrais approcher du résultat escompté.

m'enfin, chaque bateau de cette génération est un cas particulier à cause de son histoire passée, donc ...

Ne t'attends tout de même pas à avoir des performances dun bateau de régate (surtout dans le très petit temps) mais globalement il t'emmènerras partout dans de bonnes conditions de sécurités même par mer formée.

de plus il est très agréable à vivre à l'intérieur pour sa taille.

Bon j'arrête , il y aurais tant à dire.

Bonnes navs sur deux quilles,
Now

12 sept. 2007

Quelques détails

Bon, je vais essayer de détailler, mais il faut prendre ce que je vais dire avec quelques précautions car :

1/ je n'ai pas beaucoups d'éléments de comparaisons. C'est mon deuxieme bateau après un Kelt6.20 et j'ai navigué sur 4 ou 5 bateau different tout au plus et toujours en croisière tranquille.

2/ Je l'ai acheté avec pas mal de choses à revoir (grément, voiles ...) et j'ai pas encore fini de le mettre à jour.

3/ Je ne suis qu'un plaisancier du dimanche, donc je ne prétends pas savoir optimiser un bateau ni retranscrire clairement ce qui se passe sur l'eau.

Ceci étant dit, j'ai navigué avec ce bateau en cotière + un aller retour Toulon/Corse le tout de pétole à ~35nds.

Ce que j'entends par "pas des performances de bateau de régate" c'est que le B9 est un bateau un peut lourd pour sa taille et qu'on se fait doubler régulièrement par des bateau plus affutés surtout au près. cela dit ce n'est pas un fer à repasser qui ne remonte pas au près, comme j'ai pu l'entendre ici ou la.

Voici quelques exemples avec carène propre, Genois vieux mais OK, GV naze, mat pas bien réglé (au dires du gréeur qui est venu à bord):

Par tout petit temps (je trouve que c'est le vrai point faible du B9 sous voiles), le bateau à un peu de mal à démarrer, il lui faut au moins 6/8nds.

Par force 4, mer calme, le bateau avance vers 5nds au près.

Au dessus de F4 il faut prendre un ris (tjrs au près), sinon le bateau gite n'accélère pas et est + difficile à tenir. Sinon, le bateau accélère jusqu'a 6nds environ.

Par vents fort (~35nds)et mer formée, j'ai tenté une fois de rentrer à Toulon contre un NW (Mistral) et j'ai du renoncer (je suis passé au moteur) MAIS je suis persuadé que c'est a cause de mon plan de voilure qui n'est pas adapté. Avec un foc de brise à l'avant sur étai larguable, je suis sur que c'était bon (peut être sans trop sérrer le vent ?) alors qu'avec mon génois roulé qui ne ressemblais à rien je tirais des bord carrés.

Remonté au vent du B9 : Environ 90° bord sur bord. Je ne sais pas si cela s'améliorrera avec une GV neuve et un grément mieux réglé (je vous dirais ça cet hiver) mais il me semble que c'est acceptable. Pour infos, autant que je puisse me souvenir, mon Kelt 6.20 quillard faisait un peu mieux.

Au portant, pas de problèmes particulier, je navigue souvent genois tangonné ou voiles en ciseau si plein vt arriere (j'ai pas encore l'accastillage de spi) et c'est un régal.

Une dernière précision, j'ai monté récement une hélice à mise en drapeau (très chere ! ) et je pense (sans avoir beaucoup testé) que j'ai pas mal gagné dans le petit temps au près(entre 0,5 et 1 nd, difficile de mesurer objectivement)
En tous cas il est sur que le bateau démarre plus facilement et avec moins de vent.

Ca peut parraitre énorme, mais il faut voir que la configuration avec hélice tripale fixe (ce que j'avais avant) sur un biquille est la plus défavorable car l'hélice fait parachute sans être masquée par une quille centrale.

Voila, c'est pas évident de transcrire ce que l'on perçois à bord en étant objectif, le mieux étant de faire un éssai par vous même.

Si vous passez par Toulon, je vous emmène faire un tour avec plaisir

En résumé j'aime bien le B9 car il est différent. Pour moi, c'est un baroudeur.

Pour finir, je citerais une phrase que j'avais trouvé sur un site très intéréssant consacré à un B9 ( home.tele2.fr[...]lae-bx/ )

" Bi-Loup 9m Anti-thèse de la plaisance industrielle, à contre courant des salons nautiques "

Bons rêves,bonnes navs
Now

12 sept. 2007

Progrès

Cette affaire progresse doucement...
Une coque une quille, puis une coque deux quilles...
Bientôt deux coques ? :-D :-D :-D

12 sept. 2007

J'oubliais ...

Faites plus attention que moi lors de l'achat.

Les B9 sont souvent des finitions amateur, ce qui n'est pas un problème en soi mais sur le miens, j'ai acheté rapidement sur un coup de coeur et j'ai très largement sous estimé les travaux à effectuer pour le rendre fiable.

Par exemple (entre autre), je viens de décider que j'allais refaire toute l'electricité du bord car c'est un vrai sac de nouilles que j'en ai marre de crammer mes batteries et que je n'arrives pas à fiabiliser l'installation actuelle :-( . je n'avais pas identifié ce problème lors de l'achat.

... la liste est (trop) longue.

Je ne regrette pas mon achat, car il me correspond bien, mais bon, pour le momment, je passe plus de temps à bricoler à bord qu'a naviguer. :-(

C'est à prendre en compte peut être plus sur ce genre de bateaux que sur d'autres.

A+,
Now

12 sept. 2007

Tente le prao

Une coque Safari
Une coque Biloup

12 sept. 2007

pour mon info ?

Juste pour comprendre, c'est JJ ou Goudspide qui cherche un nouveau bateau ? :reflechi:

Enfin, si je me mèle de se qui ne me regarde pas, dites le moi :-)

12 sept. 2007

j'oubliais

1) certains me déconseillent le biloup
2) d'autre me conseil le cata
3) certains ne sont pas convaincue du biloup (ma femme)

4) si j'avais des sous j'aurai trois bateaux
__* un petit multi pour jouer
_
* un croiseur familiale pour l'été
_
* un bateau TDM
_
_* un bateau moteur pour la pêche

ça fait plus que 3 ça ??? :mdr:

12 sept. 2007

le près et la vision panoramique.

C'est vrai que le B9 n'est pas un foudre de guerre pour remonter au vent, mais comparé à d'autres bateaux de la même époque (Début années 80) il n'a pas forcement à rougir.

Et le biquille à tout de même pas mal d'avantages même en med, ou dans les mouillages encombrés, il permet de se trouver une place en s'approchant plus près que les autres de la plage tout en remontant mieux au près que la pluspart des dériveurs de même taille.

Par contre, pour la vision panoramique, il faut oublier le B9 et voir un modèle plus récent (le B88, 89 ou le nouveau 30)
Le carré du B9 est "à l'ancienne". Pas de vision panoramique :non:

Now

12 sept. 2007

merci now

;-)

jacques est impatient... :-D

12 sept. 2007

il y aurais tant à dire

Moi, je veux bien des détails car mon pitaine, il arrête pas de m'en rabattre les oreilles du biloup...
Qu'est ce tu entends pas "Ne t'attends tout de même pas à avoir des performances dun bateau de régate" ?

Avec un vent de force 4, tu avance à quelle vitesse au près ?
Il remonte quel angle au vent ?
Tu l'a testé jusqu'à quelle force de vent et de mer ?

Pour l'intérieur, le confort, je suis d'accord, pas besoin de détails...

12 sept. 2007

Merci !

Merci pour ces indications. J'ai enfin des réponses précises à mes questions.

Visiblement les performances ne sont pas plus mauvaises que notre quillard avec un équipage de notre niveau.

Merci pour le tuyau sur l'hélice, on en tiendra compte.

Merci pour l'invitation ... mais Toulon, ce n'est pas facil avec les enfants..

MP pour goudspide : Tu peux envisager l'étude du devis ;-)

13 sept. 2007

Catamaran Wrighton

Bonsoir à tous,
J'ai échangé quelques mails avec le nouveau patron du chantier Wrighton.
Il en est resorti qu'il ne serait pas impossible qu'un jour le chantier produise des catamarans.
Ca résoudrait les problèmes de beaucoup d'inconditionnels de la marque dont je fais parti, j'ai un Bi-Loup 102 et je lorgne de plus en plus vers les catamarans de même taille...........patience.......

12 sept. 2007

bin

avec des trucs comme ça on n'a pas fini de tourner en rond.... :reflechi:

12 sept. 2007

pour ton info

jj a trouvé son biquille

goudspide réfléchit toujours deux quilles ou deux coques ???

sérieusement , je lorgne depuis longtemps sur les biloup,

mes avantages du biloup comme ça et pour en avoir visité depuis longtemps

1) échouages facile
2) vision périphérique
3) prix sur le marché c'est très correct ( en comparant sur du neuf)
4) possibilité de finitions amateurs sur du neuf
5) habitabilité (sur 9 ou 10m)
6) taille pour place de port

mes préoccupations

1) capacités à remonter le vent
2) pas encore fait d'essais en mer

ce qui ne rentre pas en ligne de compte

1) je ne suis pas régatier dans l'âme
2) je ne suis pas un bon régleur de voile
3) j'ai appris tout seul la voile
4) je suis un plaisancier, mais je souhaite naviguer en sécurité

projet de changer dans une paire d'année donc on suit attentivement les conversations biloup

pour ton info , lamirauté c'est ma moitié

voili voilà ;-)

12 sept. 2007

merci

de la précision du B9 pour la vision,

sur que je prendrai un modèle panoramique, si ça se fait....

12 sept. 200716 juin 2020

un autre excellent biquille

Dans le genre biquille, un peu différent du biloup, il y a aussi le filo : insubmersible, en contreplaqué epoxy. Plan Rolland, rapide et marin.
Et en plus j'en ai un à vendre !
Si quelqu'un veut des infos, y a qu'à demander.

12 sept. 2007

le filo...

le filo doit marcher comme un avion à coté du biloup, non ?:reflechi:

jacques:bravo:

12 sept. 2007

avantage du biquille

ça gitera moins que le sylphe quand je monterai à bord pour boire une mousse ???

:alavotre:

12 sept. 2007

bien vu Bruno...

bien vu Bruno...
d'ailleurs toi et les autres copains sont priés de venir boire une mousse lorsque vous serez de passage à SB quand le biloup sera rapatrié...!
normalement au + tard printemps 2008.

jacques:alavotre:

12 sept. 2007

goud ...

goud ... tu sais bien que SB c'est le quartier maritime de Saint-brieuc...

c'est pas
Sans l'Bikini
mais ça se passera Sur l'Biloup !!

jacques :-D :-D

12 sept. 2007

ben oui goud

ben oui goud, j'y compte bien un de ces 4 !
faut que je sois par là bien sùr !

jacques :-D

13 sept. 2007

Non...

Pour toi SB veut dire SANS BIQUILLE ! :mdr:

12 sept. 2007

SB

saint brieuc
saint barbeuque
saint bordel ?????
saint bistrot
saint binjenesaispasquoi ???

:reflechi:

12 sept. 2007

ah bin oui

fais gaffe quand même à dire des trucs pareil

je pourrais venir,

[size=1]préviens quand il est là[/size] :alavotre:

12 sept. 2007

Pourquoi ça s'appelle un Biloup ?

et pas un Birenard, ou un Biours, voir un Biquette ?

12 sept. 2007

deux quilles....

deux sillages...
deux routes....
biroute....???

13 sept. 2007

Alors là,

Tu me donne des idées !:bravo:

[size=5]Daniel qu'a grindi din ch'noerd[/size]

13 sept. 2007

question

Quel est l'avantage majeur du Biquille à part l'échouage ?

13 sept. 2007

C'est le même avantage

que possède un bijambiste par rapport à un cul-de-jatte.

;-)

13 sept. 200716 juin 2020

Tirant d'eau réduit

à surface anti-dérive égale.

13 sept. 2007

Oui,

Gaïa 80

Pour Nolan, le comportement est le mêm qu'un mono-quille.

Les inconvénients peuvent être une remontée du centre de gravité, à lest égal, et une augmentation de la surface mouillée.

C'est pour palier à ces inconvénients qu'Erik Lerouge a particulièrement travaillé les formes des quilles. Celles de la photo n'ont rien à voir avec celle d'un Biloup. Ce bateau a montré son tableau arrière à nombre de bateaux plus grands aux entrainements d'hiver de la Trinité.

13 sept. 2007

Pour comparer,

Il faut voir la taille au dessus :
www.lerouge-yachts.com[...]o_9.htm

13 sept. 2007

Comme tous les bipèdes

ils ont la réputation d'être flemmards, notamment au près...

Mais, contrairement aux bipèdes, ils évoluent !

Avantage énorme dans nos mers à marées : échoués, ils tiennent debout tout seuls, sans avoir à béquiller.

13 sept. 2007

En effet

On peut se poser la question pourquoi pas plus de biquille,

L'offre est indigente en gros et sauf construction à l'unité, ou production marginale:

Biloup
RM
Hunter

Je ne peux pas être objectif ayant un RM 1050.
Ce que je peux dire c'est que ce bateau me surprend toujours par sa vitesse.
Un près excellent, et un avion au débridé.

Echouage un vrai plaisir.

Le travail sur les appendices est fondamental pour les performances, le RM est aussi léger.

A mon avis il peu de bateau de croisière de la même taille que le 1050 qui puisse le battre.
(j'ai bien dit de croisière...)
Bon vent à tous.

PS je suis tout fraichement inscrit sur votre forum et je remercie toute l'équipe qui l'anime.
Encore BRAVO.

14 sept. 2007

La différence c'est

Le gréement,

Le 1050 a un gréement à fente (barres de flèche du haut + longue que celles du bas) donc il y a un génois à recouvrement.
Donc beaucoup plus de puissance au près par rapport au RM 800 (ou RM 900) qui n'ont qu'un solent sans recouvrement.

Je maintiens que le près du RM 1050 est largement aussi bon qu'un quillard classique de 10.50 m avec 1.6m de TE.

A+

14 sept. 2007

ou alors ......

:-)
t'es peut etre un futur champion ?????
en fait
il ecopait : ca ralentit.

13 sept. 2007

donc théoriquement

C'est comme un quillard niveau comportement ?

13 sept. 2007

c'est quoi

celui là ??? gaïa ??

13 sept. 2007

on ne peut

pas comparer les deux bateaux...

habitabilité du gaïa, faut que je ressorte en marche arrière, je ne peux pas manœuvrer dedans ;-)

13 sept. 2007

Bien alors je comprends pas

Pourquoi, on ne fait pas que des biquilles ? C'est plus cher à concevoir ?

Moi qui pensait que c'était juste pour l'échouage, me voilà bien surpris.

et ce Gaia 80 est splendide !

13 sept. 2007

Je suis surpris par le" près " excellent

J'ai un RM 800 et en dessous de 40° de vent apparent,d'une part, la vitesse décroit fortement et d'autre part je n'ai jamais réussi à tenir les 30°, d'un quillard profond .

Mais, soit le 10.50 est vraiment différent du 800( tous 2 des Lombard )du point de vue carène, soit je suis vraiment mauvais . Dans la plupart des cas je privilégie la VMG, et il s'en sort bien dans ce cas en ouvrant la GV et perdant quelques degrés .

J'aimerais avoir l'avis d'autres RMistes sur ce point .

14 sept. 2007

le près excellent , faut pas exagerer !

cet été entre Camaret et la pointe st mathieu , j ai ratrapé et doublé tres facilement un RM10.50 au louvoyage propre et net sachant que j'etais sur un Feeling 920 gte avec ma femme et la chienne , et que le bateau etait chargé a bloc .

j' allais plus vite et avec un meilleur cap dans 15 nds de vent genois et grand voile hauts , d'ailleurs il est arrivé a l'Aber Wrach presqu' une heure apres nous

alors peut etre qu' au debridé cela avance mais au près serré il y a mieux et largementcar le Feeling est nettement plus petit !!!!!

:-p ;-) ;-) :-p

13 sept. 2007

est-ce que...

est-ce que c'est déconnant de se dire qu'au prés, un biquille, ça doit pas être pire qu'un DI ou un DL ?

jacques y demande avant d'essayer

;-)

14 sept. 2007

Biquille vs Deriveur

Hello,

je pense que généralement, un biquille remonte mieux au près qu'un DI ou même certains DL.

Mais bon, ça me viens de quelques observations sur l'eau et de quelques lectures, ca ne prouve donc rien, et puis ça doit dépendre vraiment quels bateaux on compare.

Pour ma part c'est une question qui ne m'empèche vraiment pas de dormir ni de naviguer.

Now

14 sept. 2007

ok now !

c'était juste une idée comme ça !

:-)

14 sept. 2007

bien comparatif ?

Je pense qu'il doit exister des modèles de bateaux qui sont sortis dans les 3 versions :

  • Quillard
  • Dériveur
  • Biquille

ça m'étonnerait pas qu'un magazine n'ait pas fait un comparatif des performances des trois versions...

14 sept. 2007

Je crois que le Surprise

existe en biquille et monoquille. Il me semble avoir lu un essai comparatif qui concluait qu'il n'y avait pas de différence flagrante.

Mais c'est un fait : les dériveurs intégraux ne sont pas des champions du près...

13 sept. 200716 juin 2020

à l'instant

------------------------&gt

13 sept. 2007

Pff

On est jamais tranquille nulle part !

13 sept. 2007

marche bien

ton wifi :mdr:

14 sept. 2007

Mes ptites raisons à moi...

Celles pour lesquelles j'ai demandé à l'architecte de me dessiner un biquille.

  • pour l'absence "d'accessoires" à l'échouage.
  • pour l'absence d'un puits de dérive à l'intérieur, pour l'absence de brols qui se coincent dans le puits.
  • pour l'absence d'un système de quille relevable, donc pour l'absence d'un mécanisme dont la durée de vie n'est peut-être pas toujours certaine...

Bref, pour la simplicité, l'absence de mécanisme (ce qui n'existe pas ne tombe pas en panne), le gain de place. Et rien à entretenir...

14 sept. 2007

une question

est ce que la profondeur de la quille suffit à justifier la remontée au près ???

à longueur de coque égale,jeux de voiles semblable

est ce que la profondeur de quille fait varier très sensiblement la remontée au vent ??

cette variation de longueur devient importante dans ce cas là si supérieur à 20cm , 30 cm

est ce que vous sauriez me dire ???

14 sept. 2007

Comme pour les ailes d'avion et de planeur

le rendement dépend beaucoup de l'allongement, en raison des perturbations d'extrémité.

14 sept. 2007

ben j'me pose les mêmes question que toi goud...

quand je considère les quilles du biloup 9 par exemple, je me dis que cela représente tout de même une surface de plan anti-dérive assez interessante.

en même temps, de part leurs positions, celle sous le vent (la quille) doit faire encore plus "croche-pied", à la gite au près.

alors normalement, c'est mieux pour le cap, non ?

mystère, alors pourquoi ça "remonte" moins ??

c'est zarbi, qui peut m'expliquer de façon simple pour que je comprenne ?

jacques:reflechi:

14 sept. 2007

Je viens grossir le lot des curieux

La question soulevée est hautement intéressante.

14 sept. 2007

Je répète (en tassant)

est ce que la profondeur de la quille suffit à justifier la remontée au près ???

est ce que la profondeur de quille fait varier très sensiblement la remontée au vent ??

cette variation de longueur devient importante dans ce cas là si supérieur à 20cm , 30 cm est ce que vous sauriez me dire ???

Non ?

14 sept. 2007

C'est quoi

la réponse ? :-p

14 sept. 2007

Ben oui,

Le voile de quille (le foil aussi) se comporte comme une voile ou une aile dans l'eau.

Attendons les réaction du président... ;-)
:mdr:

14 sept. 2007

C'est comme pour une voile

Ce qui compte c'est la surface ET la forme de la surface.

Pour simplifier (car j'ai cru comprendre que pour Goupside il fallait simplifier):

Sur un biquille gîté, on peut considérer que la quille au vent, très écartée de la verticale du centre de gravité du bateau mais peu profonde, assure le couple de redressement et que la quille sous le vent, proche de la projection du centre de gravité mais profonde assure le plan de dérive.

Deux quilles n'offrent donc en pratique qu'un seul plan de dérive efficace (celui de la quille sous le vent) mais, par contre l'eau est au contact de 4 faces de quille (deux faces pour chaque quille) ce qui augmente considérablement le ralentissement dû à sa viscosité.

En ce qui concerne le couple de redressement, il est exact que, pour une même coque, une quille plus courte devra avoir un lest plus lourd pour le même couple.

En revanche, comme l'effet de couple de redressement est obtenu entre le centre de poussée exercé sur la coque et le centre de gravité du lest, la forme de la coque peut, si elle est ventrue, écarter suffisamment ce centre de poussée lors des gîtes pour retrouver un couple important.
(pour Goupside, c'est pour ça que les DI ne se retournent pas...).

En ce qui concerne l'effet du plan de dérive sur la remontée au près (et celui de l'élancement du grément), le phénomène efficace n'est pas un appui sur la surface, mais une portance engendrée par les flux laminaires de l'eau (de l'air pour la voile).

Pour preuve : essayez de faire un départ de ponton (bateau à l'arrêt = pas de flux laminaire sur le plan de dérive)bon plein. Le bateau va consciencieusement dériver. Il ne récupèrera un plan de dérive efficace qu'à partir du moment où les flux laminaires s'établiront le long du plan de dérive avec le mouvement de l'eau (mouvement relatif consécutif au déplacement du plan de dérive).

Dans cette expérience, le plan de dérive n'a pas changé de surface, ce qui démontre bien que ce n'est pas la surface elle même qui est importante mais les flux d'eau mis en place sur cette surface.

Rallonger une quille va augmenter l'élancement du plan de dérive, mais va aussi augmenter la surface mouillée.
Pour être efficace, il faudrait rallonger le plan de dérive et en profiter pour réduire sa largeur, ce qui l'élance d'autant plus.

Il suffit de regarder la forme du plan de dérive du biloup qui remonte au vent comme un sabot ferré et de la comparer avec celui d'un RM pour constater les effets de l'élancement sur les performances.

14 sept. 2007

Lentement.

Lentement par rapport à la vitesse qu'il pourrait atteindre si il était un monocoque de même poids avec une quille infiniment longue et un lest très lèger et sur un cap réel très moyen.

On n'est pas dans le même monde.

La dynamique sur une coque de cata n'a rien à voir avec celle d'un monocoque, l'élancement monstrueux (oh, pardon...) écarte la notion de vitesse limite de la carène, la profondeur du "fil" de coque immergée est tellement faible que l'équilibre de la carène peut être modifié et influer sur l'équilibre général.

J'ai le souvenir de m'être "éclaté" en catalogne il y a 25 ans sur des catamarans sans dérive, sans safran, sans bôme dirigés exclusivement par le déplacement du "barreur" sur la coque.

Globalement un cata remonte mal, ou plutôt il peut remonter au vent comme un moncoque, mais dans des conditions de performances RELATIVE à ses capacités, au largue par exemple, qui feraient renoncer un mono si il se trouvait dans les mêmes conditions.

Au près serré, un excellent cata et un monocoque ont des vitesses analogues. Ce sont des vitesses normales pour un mono, homogènes avec les performances aux autres allures mais pour un cata...c'est la cata (d'où le nom ?)

Bon, ben voilà ça qu'jen dis.

14 sept. 2007

j'ai compris pym !

et merci d'avoir été aussi explicite.

en fait, c'est ce que mon moniteur de parapente a déjà essayé de me faire ingurgité et que j'avais oublié !!

jacques est content, il a compris ! :-D :-D

14 sept. 2007

mouai

faut prendre un mètre

parce que les notice fabriquant ne la donne pas

mais si je regarde (sans métrer) la quille du safari et celle du biloup30 (new)

1.10 m de tirant pour le biloup
1.35 m pour le safari

et la largeur semble plus pour le biloup alors je me pose cette question,

est ce que la différence peut ce faire là ou pas seulement ??

14 sept. 2007

comme JJ

toute façon JJ , t'as signé ;-)

nous on :reflechi: encore...

14 sept. 2007

Au risque d'ouvrir une boite de pandore :

Le rôle de l'élancement du profil du plan de dérive est le même que celui de l'élancement du grément.

Le vecteur représentant la force exercée par le plan dont auquel on cause est la résultante des efforts exercés sur chaque point de ce plan.

La dépression exercée sur l'extrado est limitée par la faculté du fluide de maintenir un flux laminaire sans décrochage. Cette faculté se manifeste par la capacité dudit fluide de rester "collé" à la surface du plan ce qui n'est possible qu'en dessous d'un angle de déflection maximum.

Le profil d'un plan devant prendre en compte cet angle pour chacun de ses points se traduit par une forme en "virgule" qui part en s'aplatissant vers l'arrière.

Le résultat de cette forme est que plus la virgule est longue (moins le plan est élancé) plus l'angle de la résultante d'effort du plan est parallèle au bord d'attaque.

Inversement plus la virgule est courte et plus cette résultante s'écarte de cette parallèle ver l'avant.

Pour une voile, le résultat est une meilleure valeur de la composante vers l'avant pour un élancement important.

Pour un plan de dérive, le résultat est un maintien de l'effet laminaire de l'eau sur le plan de dérive pour des dérives importantes du bateau. Le résultat est un meilleur cap au plus près du lit du vent.

Tout ça c'est évidemment amha, mais posé sur un papier ça m'a semblé clair.

14 sept. 2007

lu et relu

et pas bien compris

moi pas fortich

moi pas comprendre comme ça

j,'ai bien compris que quille profonde égale bras de levier important

jusque là j'ai bon, mais on parle du couple de redressement

donc une quille plus courte égale plus de poids pour avoir le même redressement,

mais l'angle de remontée au vent ? que surface ou profonde aussi

et est ce que 20 cm de profondeur font variés autant l'angle de remontée,

si c'est une affaire de surface , un biquille devrait être plus performant, car deux quilles égale beaucoup plus de surface , dans le cas des biloup, je parle pas de gaïa, d'ailleurs si on regarde la surface des quilles gaïa leurs surfaces n'est pas énorme,

je vous promet que je vais finir par comprendre, enfin peut être

14 sept. 2007

merci PYM

et aux autres d'avoir détaillé la réponse,
je saisi un peu mieux les choses,

le fonctionnement quoi,

et les catas sans dérives genre casmance qui on un tirant pas énorme et très allongé

ça se passe comment ?? bien d'accord mais il remonte comment ???

14 sept. 2007

Parfois

Il vaut mieux naviguer et ,plutot que de reflechir et expliquer! :-)

14 sept. 2007

J'ai à peu près compris

Merci bien, c'est tout de même assez complexe.

Je pense aussi que quelques essais compléteraient bien tout ça.

14 sept. 2007

You know what ?

I'm happy...

14 sept. 2007

Ceux qui remontent au près... et les autres...

Il y a quelques années dans V&V est paru un article sur le sujet, avec le point de vue de plusieurs architectes expérimentés sur le sujet.
De mémoire, les biquilles qui remontent bien et sont performants (RM, Surprise) ont des quilles élancées et un assez grand tirant d'eau. De plus, elles sont pincées de quelques degrés sur l'avant.
Par contre, les quilles longues (Biloup, Westerly Centaur et autres de ce genre) ont une quille longue, beaucoup de surface mouillée, remontent mal et sont plutôt lents à toutes les allures.
Pour améliorer les performances au près, le chantier Wrighton a évolué vers un pincement des quilles vers l'avant.
Evidemment, à l'échouage avec un RM ou un Surprise, on est perché assez haut alors que c'est plus confortable avec un Biloup ou un Westerly.
Ensuite, c'est une question de choix personnel : budget, préférence aux perfrormances etc...

15 sept. 2007

Vous voulez tester un super biloup?

Bonsoir à tous,

Le biloup 7.65 est génial!

Léger, maniable, ne gite presque pas, confortable, Bruno peut monter à bord sans renverser le pastis des copains...
Bref, que du bonheur.

C'est pas loyal, je sais, mais on a besoin de vendre notre biloup (voire annonce).

Pardon pour cette entorse à la déontologie.

Bon weekend à tous, Alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (189)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021