Vidéo d'un sauvetage

www.actunautique.com[...]de.html

Intervention suite à la panique de l'équipage inexpérimenté à bord d'un voilier tout juste acheté.

On voit le sauveteur de la SNSM embarquer depuis le semi-rigide pour prendre en main le voilier.

L'équipage
05 jan. 2015
05 jan. 2015

:pouce:

05 jan. 2015

ouaf!! la musique .... vive rambo snsm. Mais faudra apprendre a affaler une voile sinon on devra sauver la snsm

05 jan. 2015

T'es un vrai s...d. J'ai pensé la même chose, mais j'ai fermé ma g...

05 jan. 2015

Gopro + Pirates des Caraïbes, presque du Spielberg...
Bravo (néanmoins)
:bravo:

Ouah!!!
Deux questions me viennent à l'esprit :
1°) Pourquoi dans une telle mer, le valeureux sauveteur (seul dans son annexe de 2,5m....) n'est-il pas parti directement du quai du port.
Il aurait fait moins de mousse pour le film (dommage) mais certainement consommé moins.

2°) C'est un gag de potache?

Putain, la Merditérannée, ça plaisante pas :lavache: :mdr: :litjournal:

05 jan. 201505 jan. 2015

Une autre question:
Deuxieme sortie seulement pour la captain de ce fier navire de 7m50, inexeprimente, et il le fait en famille, un 27 decembre, peu de temps avant la nuit? Sans eclairage sur le voilier?
Tu m'etonnes qu'ils veulent faire payer leurs interventions. Certaines devraient l'etre.
Et un jour, à la suite de conneries de ce genre, elles le seront, mais pour tous, c'est a dire meme quand il n'y aura aucune faute, ou imprudence averee.
Il pouvait pas rester au coin du feu, à potasser le cours des glenans, que le pere noel venait de lui livrer?

05 jan. 2015

Il avait prévu son coup le gars : il avait gardé ses pare battages !

05 jan. 2015

babord amure, avec la tram bien établie, au pire il finissait au Gros du Roy ;)

sinon, sur la vidéo, gros shoot du zod sur l'arrière du bateau... il aurait mieux fait de venir sous le vent du bateau, quitte à le faire lofer ...plus facile ensuite d'affaler la gv

enfin ce que je dis... je ne suis pas un pro ;-)
ah, eux non plus ? .... lol

05 jan. 201505 jan. 2015

Euh...archives météo du 27 décembre au soir à Agde de 11 à 18 km/h, "rafales à 20 km/h :mdr:
www.infoclimat.fr[...]F3.html

L' heure : ok, pas glop.
L'inexpérience : ok, pas glop.
Mais la météo, non :non: :mdr:

Là, ils avaient bon :pouce: :litjournal:

Pas vu de deuxième gars dans l'"annexe de haute mer".
J'ai sans doute mal vu. :litjournal:

06 jan. 2015

bonjour
:doc: :doc:

06 jan. 2015

Bonjour
:pouce: :pouce:

06 jan. 2015

euh.... comment du dévente la GV au vent arrière ??? :heu:

05 jan. 2015

la snsm ne roule pas sur l'or (enfin pas les stations) peuvent pas se permettre d'utiliser des annexes à usage unique d'où le deuxième équipier pour la piloter et la ramener lol

05 jan. 2015

Je ne vais pas en rajouter mais au fait combien d'enfant ??? c'est dans la bande annonce.
Gilles

05 jan. 2015

Critique quand tu nous tiens et toujours des mêmes!!

05 jan. 2015

ou çà critique juste une remarque rien de plus mais c'est vrai on n'a plus le droit de dire quelque chose sauf si cela va dans le bon sens de certain.

05 jan. 2015

Et oui magalio, nous aussi nous avons nos spécialistes...

05 jan. 2015

Toujours bien triste de critiquer des bénévoles...

Soyons clairs :

Si critique il y a c'est la critique d'un film qui théâtralise à outrance une action somme toute banale.

C'est la critique d'individus qui ont éprouvé le besoin de se faire mousser.

Ce n'est pas la critique de sauveteurs qui ont fait ce qu'ils devaient et rendu service aux imprudents.

Accessoirement, mais ça, je l'ai déjà exprimé, je critique le fait qu'ils soient bénévoles, ta réflexion consistant à sous entendre que le fait d'être bénévole exonère de toute critique ne faisant que conforter mon opinion. :litjournal:

05 jan. 2015

Si ça ce trouve, il est venu demander des conseils ici et il s'est fait remballer...lol! :mdr: :mdr:

17h30 vent 16km/h
20h30 vent 11 km/h
21h00 vent 5 km/h

Je persiste : beaucoup de mousse.

Mais c'est Noël...

06 jan. 2015

même s'il y avait 33 Km/h, ça ne fait que 17nd.... au portant, tranquille

06 jan. 2015

on se moque pas on se distrait , c'est deja pas mal :coucou: :topla:

06 jan. 2015

Bonjour
Mon dieux mon dieux, en 2015 nous allons retrouver nos chroniqueurs critiques préférés .
Je pense que (squid).
Essai et nous montrer avec cette "Vidéo"
Que nos amis de la SNSM, prennent quand même beaucoup de risques pour aider et secourir.
Donc les critiques sur la façon d'affaler la grand-voile ou sur les gestes que font les Gars, lors de l'intervention sont mal venus. Bon peut-être qu'un jour quand je serais au même nivaux que tous nos super "marins plaisanciers" et que je pourrais me (passer) de la SNSM j'aurais les mêmes critiques .
ENFIN ...je ne l'espère PAS car mes chevilles me feraient trop HONTE!
Bonne journée à TOUS oui à TOUS
Jean Bressier

la :pecheur: s'est moins risquée :mdr: :mdr:

06 jan. 2015

En tant que .... :star2:

S'il y a avait bien 25 noeuds établis (sans parler des rafales), ça répond à ce fil :
www.hisse-et-oh.com[...]op-tard
On peut donc très facilement affaler au portant (en plus, avec des lattes forcées).
Inutile de frapper un bout dans l'oeillet du haut ou d'y joindre une autre combine.

Inutile aussi de s'acharner sur le guindant, ça vient (presque) tout seul comme pour sortir un kleenex de sa boîte.
Suffit d'une bonne paire de gants.

Sur la force du vent, encore, ces mecs ne sortent pas en corset .
Aucun mouvement de leurs combinaisons dans cette tourmente !
OK, y avait un peu de mer mais la situation n'est pas démoniaque non plus.
Mais on est sur la flaque, là où il faut tout diviser par 5, même la tape dans le dos.

Mais sur le principe, ils ont raison.
Ca leur fait de belles images qu'ils diffuseront lors de manifestations l'été prochain pour récupérer un peu de blé auprès d'un large public suçotant des cornets de glace les seins à l'air.
Ca marchera auprès des enfants et des profanes en la matière.
Tant mieux.

D'ailleurs, le montage plutôt bien fait, enrobé de la musique de Klaus Badelt (The Black Pearl) ne trompe pas.
J'ai même cru voir le profil de Jack Sparrow dans la vedette.
En réalité, c'est surtout le choix musical qui me bassine dans ce truc.
On ne se refait pas.

Bon, aller, rien de grave.
Juste une anecdote dans le registre de la communication grand public qui, à mes yeux, n'altère en rien cette institution nécessaire. :-/

06 jan. 2015

J'attends des 'critiqueurs' qu'ils nous fournissent des vidéos de nav sous 35 kts de vent, allez soyons modeste, 20 kts au louvoyage(mais n'est-ce pas un maux trop technique).

Psss : "mot", pas "maux" :mdr:

En ce qui me concerne, je me permets de critiquer cette vidéo pour la même raison que je ne vidéote pas (jamais) moi même : elle est tarte.

Tous mes essais ont, eux aussi, abouti à des vidéos tartes, je sais donc de quoi je parle.:mdr:

En revanche, il m'arrive de convaincre des amis de monter à bord (c'est plus difficile de les convaincre de quitter le bord... :heu:) certains filment (bien) et sonorisent les vidéo (mieux encore).

Si il m'autorise, je te communique le lien "qui va bien".
Désolé, il n'y avait pas 35 nds de vent. :cheri:

Tu devrais aimer : la musique est très bien :pouce:

Amen :doc:

06 jan. 2015

trop longs les plans! Faut couper ! Et puis couper! et à la fin, couper encore!
Et puis toute cette mer, qui ondule, c'est... comment dire? A donner la nausée!
Quant au bleu du ciel, je dis que c'est dommage de naviguer dans ce coin-là et n'avoir vu que ce bleu profond et ô combien monotone alors que l'on est plutôt habitué à la variété et aux changements rapides. J'espère que vous avez eu sur le trajet tout de même un peu de brumasse, pluviasse et brouillasse (Et oui, ici on ajoute le suffixe "asse"; qq mots sont d'ailleurs passés dans le langage courant sous cette forme). Mais bon, le cinéaste n'y est pour rien; c'est juste pas de bol :-p

Intéressant :pouce:

Pour toi, volontaire est donc opposable à bénévole :lavache:

Fichtre.

Puis-je en déduire que, pour toi, bénévole signifie...involontaire ou contraint? :mdr: :litjournal:

Mais, tu sais, se vautrer dans la facilité peut parfois apporter des satisfactions certes viles mais tellement jouissives :mdr: :oups:

06 jan. 2015

Oh oui !
Fais-nous voir ! :reflechi:

06 jan. 201506 jan. 2015

ANALYSE ET CRITIQUE

Un film audacieux.

L’auteur cherche à explorer une réalité contaminée, transformée par son imaginaire, visant à décrire les rapports existant entre ses mondes intérieur et extérieur.
Il met en relief un apaisement formel et nous fait subir par sa structure technique des chocs dont l’origine surgit de ses tourments et de ses drames.
Il nous fait vivre l’extériorisation douloureuse de son corps tout en poursuivant le dialogue rapidement installé entre le spectateur et ce chef d’oeuvre.
Tout commence par un reflet sur la vitre d’un réveil-matin Garmin ® qui nous renvoie brutalement vers son passé. Génial !

Il nous montre comment la réalité fictionnelle est elle-même contaminée par le montage du film.
Il nous montre comment, de l’écrit qui préexiste au film jusqu’au résultat final, l’implication de son en-soi, de ses sentiments, de son ressenti, jouent dans l’évolution du film et dans sa réinvention seconde après seconde.
Il nourrit le film de son vécu et des rapports qu’il entretient avec lui-même.

Mais attention, les marins ! Ce retrait affiché est constamment démenti car cette liberté donnée au tournage peut être confisquée au montage.
En réalité, il montre l’impossible effacement du cinéaste face à son film.
Il nous dévoile comment, par la mise en scène qui claque comme un rappel à l’ordre, il reprend à chaque image ses droits sur la fiction.
Des ponctuations (gros plans sur le réveil-matin) servent à extérioriser et à dévoiler les drames enfouis des protagonistes qui l’habitent au plus profond de ses entrailles.

La mise en scène d’abord discrète se veut ensuite révélatrice.

Il met en danger ces fragments de vie livrés, les contredit, les anéantit. C’est la voix de l’auteur, …
…. C’est la voix du cinéma !

Exceptionnel !

06 jan. 2015

Bof ....
Le jour où j'aurais un Nagra et une paire de Schoeps MTSC64 et, surtout, l'imagination d'un cameraman, promis, je garderais le son de l'eau et du vent !
Mais avec mon vieux Lumix à 2 balles, je préfère m'abstenir ...
Le son réel en devient même vite pénible.

Ce qui compte, ce sont les souvenirs très perso qu'elle ramène en surface.

06 jan. 201506 jan. 2015

Rien, nada, que pouic.
Tout le temps comme ça, on se serait dit en Bretagne.

En plus dans le confort cosi d'un vrai bateau, c'en est presque une honte...

06 jan. 2015

Pour info c'était volontaire et pas bénévole...

06 jan. 2015

Trop facile pour toi, Nemo; t'as pas de mérite sur ce coup-là ;-)

06 jan. 2015

Enfin quand même, pour une deuxième sortie, et si vous savez ce que sont les rafales en méditerranée, ne fallait il pas s'abstenir d'emmener des enfants à bord? Qui plus est, les parcs à huitres et autres sont tout de même signalés par des cardinales. Enfin bref, il faut rester humble devant cet élément qu'est la mer!

06 jan. 2015

C'est toujours interressant de voir le travail en conditions réelles de la SNSM.
Même si là le seul danger c'est le comportement de cet équipage et pas les conditions, la SNSM prend des risques dans cette opération. Il n'y a rien à redire sur la façon dont cette opération "banale" est menée.
Ils ont raison de communiquer sur ce type d'opération pour essayer de toucher un très large public sur à la fois les risques inhérents à la mer et l'intérêt de leur action.

06 jan. 2015

Oui. De nos jours, quand on ne communique pas, on disparait.
Et personne ici, ne veut coir disparaitre la snsm. Donc, ils font bien de diffuser cette video. Et, amha, ils devraient le faire bien plus souvent.

06 jan. 2015

Je pense qu'ils se doivent de communiquer sur leurs opérations, d'autant plus qu'ils sont quotidiennement agressés par les uns et les autres (voir sur hisse et ho pour les uns, dans la presse pour les autres professionnels qui voudraient transformer cette activité en activité très profitable financièrement)
.
Tout cela est aussi a mettre en rapport avec l'attaque en règle de tous les bénévoles qui "volent" le travail aux "pros"
(lire, tous ceux qui voudraient financiariser toute activité, tout échange entre individus dans la société, bref l'entraide entre amis devrait être financiarisée)
.
Et le fisc est toujours pour, quel que soit le gouvernement en place.
.
Alors lorsque j'entends et lis des commentaires des anti-bénévoles, je me marre... Ont ils prévu de créer eux-mêmes une société pour "remplacer" une association ou oeuvrent des bénévoles ?
.
Ont ils envie de payer le double ou triple pour la formation de leurs enfants dans les diverses activités culturelles, sportives ou autres auxquelles ils participent ?
.
J'arrête là, ces gens là me dégoutent.
:acheval:

Curieusement, ceux qui me dégoutent, ce sont les gens qui, sous prétexte de solidarité exploitent les bonnes volontés de bénévoles pour exécuter des tâches qu'ils ne voudraient pas devoir payer.

Chacun sa conception de l’honnêteté. :litjournal:

Il me semble que nous sommes unanimes pour considérer qu'ils étaient dans une situation imprudente (c'est un euphémisme).

C'est d'autant plus regrettable que le "dépannage" ne soit pas payant.
Pas de sanction, pas de leçon. :litjournal:

06 jan. 2015

Exact.
Ou quelque chose de ce style:
Premiere intervention, premier debriefing et premier avertissement.
Si cela se reproduit, toujours suite à une imprudence caracterisee, obligation de prendre des cours.
Et s'il devait y avoir une troisieme intervention pour la meme personne, toujours suite à une imprudence, prune.

Quelques soient les conditions, les benevoles prennent des risques. Celui qui porte la gopro, peut tomber a l'eau, se faire passer dessus par le semi rigide,....enfin, on peut tout imaginer.

Il y a des interventions qui ne peuvent entrainer aucune discussion: professionnels à la tache, conditions meteo tres dures, panne au mauvais moment, que sais je encore....
Mais, sans doute il y a t'il trop d'interventions de ce genre, faisant suite à une grosse negligence, ou à une incompetence, ou un oubli de lecture de meteo,...bref, toutes ces raisons qui pourraient etre evitees TRES facilement. Et donc ne rien couter à la snsm, et ne pas mettre leurs vies en danger.....

06 jan. 2015

"dépannage" ne soit pas payant"
Facturation du temps passé, amha...
Et probablement "debriefing" !

Non, pas revu (internet trop lent pour les vidéos) mais je te fais confiance (et je m'en bat l’œil) :mdr:

06 jan. 2015

Oui, le remorquage est facturé. Pour avoir fait appel par 2 fois à la SNSM pour remorquage, la note peut vite grimper (de mémoire plus de 200 € de l'heure).

et là tu te félicites d'avoir une assurance qui prend en charge.

06 jan. 2015

Pour n'avoir, jusqu'ici, heureusement, jamais fait appel à la snsm, il y a donc un tarif etabli?

06 jan. 2015

Ben oui !

06 jan. 201506 jan. 2015

je crois 350€ de l'heure env
la snsm fait aussi des evasan dans les iles, quand l'hélico n'est pas justifié ou dispo ...

06 jan. 2015

Les moyens engagés x le temps, amha...

Le fait de ne pas avoir revu une vidéo (nulle, chiante et prétentieuse) parce que, outre sa qualité médiocre, la technique est feignasse ne signifie pas que je ne l'ai pas visionnée avant d'en parler.

J'ai appelé ce SAUVETAGE (sic) un "dépannage" (entre guillemets) par dérision. Tout présente cette promenade comme étant un SAUVETAGE.

Pour le reste, je te laisse méditer sur la bêtise humaine, c'est un sujet insondable.

Un dernier point : si les sauvetages sont payants, si leur prix est correct, pourquoi ne pas payer les opérateurs?
Où va cet argent? :litjournal:

06 jan. 2015

Et bien ! Tu leur as taillé un sacré costume ! Tu étais présent lors du sauvetage ? Ok... tu as sauvé les formes... tu as utilisé quelques "?"
S'ils finissent par venir chercher des conseils sur HEO espérons que les "neu-neus" comme tu dis ne tomberont pas sur ce fil...

Ai-je dit que cette sortie était injustifiée?

C'est sur cette vidéo que je me suis exprimé.

Pour t'éviter de relire ce que j'ai écrit plus haut :

Si critique il y a c'est la critique d'un film qui théâtralise à outrance une action somme toute banale.

C'est la critique d'individus qui ont éprouvé le besoin de se faire mousser.

Ce n'est pas la critique de sauveteurs qui ont fait ce qu'ils devaient et rendu service aux imprudents.

:litjournal:

06 jan. 2015

Si tu l'as visonnée, tu l'as fait un peu vite alors; car ton jugement a manqué - pour une fois - de pertinence. Tu l'as même reconnu.
Si on peut critiquer le montage, voire même la publication de cette vidéo, on ne peut juger comme étant injustifiée la sortie du canot SNSM.

Compte-tenu de la "qualité" de l'équipage ayant appelé à l'aide, je me demande ce qu'il a été en mesure de fournir comme indications aux sauveteurs. Ont-ils été foutus de donner leur position? On peut en douter. Ont-ils été capables de mettre en panne pour permettre à la SNSM de les aborder? Même pas.
Donc, ce qui peut être considéré comme un dépannage lorsque l'équipage dispose d'un minimum de connaissances devient un sauvetage quand on a à faire à des neu-neus comme c'est vraissemblablement le cas ici.

06 jan. 2015

Si le qualificatif de "neu-neu" est la seule conséquence de leur escapade nautique, ils s'en sortent bien, non? Et puis neu-neu, c'est pas bien méchant. Et on est tous le neu-neu de qqu'un. Par exemple, pour Nemo, je suis peut être un neu-neu?
J'en ai sauvé un, de neu-neus, il y a qq années, à Chausey. Non, pas un mais deux! Mais je doute que ces faits d'armes soit à l'origine de la prolifération de l'espèce. En tout cas je ne regrette pas :-p

06 jan. 2015

Sortie pour dépannage ne nécessitant que l'annexe et son matelot? C'est en résumé ce que tu as écris.

Je ne suis pas contre, le cas échéant, mais je n'ai pas pour ambition de sauver des vies.
Je ne suis d'ailleurs pas persuadé que le mépris moderne de la sélection naturelle soit à l'avantage de l'évolution de notre espèce, mais c'est un autre sujet.

Lorsque j'effectue quelque chose dans le cadre de mon activité professionnelle, je compte sur mon Client pour assurer ma rémunération. C'est son rôle.
Je pense que si mon métier était d'être sauveteur je me ferais rémunérer et que si cette activité ne l'était pas je ne la pratiquerais pas : toute peine mérite salaire.

Contrairement à certains, la nature, le volume et la destination de mes dons est et restera dans la sphère intime du domaine privé.

Autre chose? :litjournal:

06 jan. 2015

C'est surtout l'inverse qui te mettrait en porte-a-faux, te faire secourir car tu es dans la panade.

Crois-tu?
:litjournal:

06 jan. 201506 jan. 2015

@Magalio

Bien que pas d'accord avec Nemo, mon expérience mais aussi celles des autres m'ont toujours démontré que c'est quand on est dans la panade qu'on est le plus prompt à payer.
Et parfois très cher !

Fouille ta boîte à lettres, tu as des palanquées de plombiers et de serruriers qui n'attendent qu'une chose : que tu sois dedans !
Et ça marche pour eux.

Tu imagines l'économie quand c'est gratos :pouce:
:mdr:

Et, bien sûr, tu sais tout sur la sphère intime des autres :mdr: :litjournal:

06 jan. 201506 jan. 2015

C'est un débat que j'ai eu avec des potes il y a peu dont un américain de la classe moyenne et une (très belle) nicaraguayenne étudiante.
Comparaison des cultures. C'est toujours bon.

Donner, pas donner ?
Notre culture est bien différente de celle des anglo-saxons et plus proche des latinos.

En France, il y a eu une augmentation assez rapide du don et du bénévolat mais il reste peu répandu.
Sans doute grâce à la loi de 2003 qui permet aux particuliers de déduire les 2/3 de leurs donations aux assos et aux fondations.
La fiscalité est devenue très favorable aux philanthropes.

J'ai cherché : en Fra,nce, en 2013, à peine 4Md €, ce qui ne représente que 0,2% du PIB.

Mais voilà : notre culture et nos habitudes ont donné à l'état un poids symbolique fort en même temps que la société civile s'abstenait de s'investir dans la vie politique du pays.

Résultat, on attend tout de l'état qu'on brocarde en permanence de ne pas en faire assez et quand il fait c'est contre le bon peuple qui peut maintenant s'ériger en victime.

La doxa néolibérale qui a bien compris nous montre du doigt cette pieuvre bureaucratique qui écrase ou pétrit ses sujets.
Ils sont restés campés sur les arguments de la Révolution et ils continuent de voir la classe politique comme étant hors champ.
On parle couramment d'élite qui n'est pas au-dessus mais en dehors : il y a le Roy et sa cour et le peuple.
Deux mondes.

Dans tous les pays, la philanthropie est née des conservateurs qui ont jugé l'état inefficace ou qui encouragerait l'assistanat et ils s'y sont opposés en créant des associations locales proches de ceux qui en avaient besoin. Ces assos se prétendent aussi capables de les responsabiliser.
Et ils ne se sont pas privés ensuite de pérorer sur l'incapacité de l'état à faire preuve de solidarité, preuves à l'appui.

Mais c'est le paradoxe des conservateurs en France qui se sont figés dans un ni-ni. (Rien à voir avec les neu-neu de Tribal !).
Ils critiquent la gestion de l'état mais critiquent aussi la gestion des associations sensées montrer l'exemple.

Du coup, la charité est ici curieusement vécue.

Emmaüs ou les Restos du Coeur ont, malgré eux, lancer un mouvement qui peine à trouve la place que l'état voudrait lui donner.
C'était le sens de la loi fiscale de 2003.

Du coup, les moins riches continuent à penser que c'est à l'état de jouer la redistribution sociale et nos millionnaires préfèrent se tourner vers l'art contemporain.
On est loin des US où 26% de la population s'investit dans le bénévolat.
Les chiffres sont ahurissants : 335 Md$, 2% du PIB, 1,5 millions d'organismes, 8 milliards d'heures de travail gratuites. .......

En ce qui me concerne, je ne juge pas ceux qui sont favorables à cette évolution.
Mais parce que c'est la culture qu'on m'a enseignée (l'école laïque !), je fais partie de ceux qui pensent que c'est à l'état de gérer ceux qui sont restés au bord des routes ou qui se retrouvent perchés sur un rocher avec leur rafiot.
Mais je suis ouvert à tout et je défendrai toujours l'existence de la SNSM et de son mode de financement simplement parce qu'elle existe et que ça fonctionne plutôt bien malgré tout ce qu'on peut en dire.

Au lieu de faire des bonds dans le cockpit (attention à la barre d'écoute !) à chaque fois que la SNSM est citée dans un fil, voyons le principe de la philanthropie d'une manière plus globale une fois pour toutes.
D'autant que ce sont souvent (pas toujours) ceux s'en prennent à la gabegie de l'état qui relèvent aussi celle de l'initiative privée.

Un paradoxe ?

Je vois que, alors que certains matent l'eau d'un air stupide, d'autres réfléchissent :pouce:

07 jan. 2015

y a juste un truc qui me dérange, dans le texte de Gadloo-Yves, c'est la juxtaposition des noms "Tribal" et "Neu-neu"
;-)

07 jan. 2015

Singulièrement, il pensait très fort à toi.

07 jan. 201507 jan. 2015

Chère Calou,
concernant ma remarque au texte d'Yves, elle est humoristique. Yves et moi sommes des connaissances et je pense qu'il aurait coupé les ponts s'il pensait que ce qualificatif m'allait comme un gant.
J'ai bien compris que ce terme de neu-neu te gratte un peu. C'est enregistré. Tu peux désormais me lâcher la grappe.
;-)

07 jan. 201507 jan. 2015

Oh non cher Tribal !! Tu me fais presque de la peine. En même temps je pourrais presque en rire, mais aujourd'hui j'ai pas le cœur à rire.
Te sentir obligé de préciser que Yves c'est ton copain et que tu faisais de l'humour... Boudiou t'as bien fait, ça m'avait pas effleuré (je préfère préciser, c'est de l'ironie)
Prends un peu de recul, on a une meilleure perspective parfois.
La prochaine fois je n'oublierai pas les binettes adéquates.

J'ai pas serré trop fort au moins ?

07 jan. 2015

C'était que du plaisir, Calou; un vrai bonheur.

(Mais si je prends du recul, comment veux-tu que... ?)

07 jan. 201507 jan. 2015

Je confirme.
Le rapprochement ni-ni neu-neu était à usage unique et purement humoristico-phonétique mais Calou (Missminguettes !) doit souvent "pensé très fort à toi" pour se jeter sur la bête à la première occaze.
Vous avez dit "sur la bête" ?

07 jan. 201507 jan. 2015

A bien relire la protestation de Tribal je relève que sa réprobation porte sur la "saisie de grappe" en particulier et pas sur le "jeté sur la bête" dans sa globalité.

Je ne sais quoi en déduire. :reflechi:

Calou aurait-elle les ongles trop longs :mdr: :oups: :jelaferme:

J'ai d'ailleurs cru comprendre que c'était plus précisément dans le nez.

Je visualise de moins en moins :
Il lui demande de lâcher la grappe qu'elle tient parce qu'elle l'a dans le nez
:lavache: :tesur:

Faut être souple :mdr: :oups: :langue2:

N'empêche que :
Qu'Yves parle de nœud nœud et que tu demandes à Calou, plus de 12 heures plus tard (!!!!), de te lâcher la grappe c'est quoi sinon de la prémonition.

Il va devoir changer son pseudo notre devin cinéaste : c'est plus Yves , c'est M'DameIrma. :mdr:

07 jan. 2015

Faut reconnaître qu'elle l'a dans l'appeau !

07 jan. 2015

C'est-y pas bientôt fini les duettistes? :-p

D'autant que de vous à moi, neuneu c'était pas bien méchant, hein?
"niais, naif, peu dégourdi, nunuche", voilà ce que dit Wiki.
Combien de fils narrants des imprudences de ce type ont cités des qualificatifs bien plus agressifs? Y compris ceux écrits de ma main ;-)

07 jan. 2015

Ce fil montre une chose: certains font des sauvetages....sans video.

07 jan. 2015

Pour la petite histoire, il y avait bien deux chiens à bord !

www.midilibre.fr[...]314.php

07 jan. 2015

pas de vidéo pour la sortie de la vedette de La Rochelle?
pourtant il aurait été intéressant de savoir comment elle avait fait de la dentelle avec ses hélices (elle est sortie de l'eau depuis 3 jours)

07 jan. 2015

par contre une photo de cette intervention de remorquage de bateau

www.sudouest.fr[...]392.php

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (180)

L'eau de l'Aude là

mars 2021