Vers le naufrage de Voiles et Voiliers ?

Les errements du groupe Sipa-Ouest France vont-ils mener Voiles et Voiliers au naufrage? Les journalistes de Voiles et Voiliers, magazine mensuel du groupe Sipa-Ouest France, sont particulièrement inquiets pour leur avenir et celui du titre, leader de la presse nautique spécialisée...
[A lire]
snj-paris-idf.org[...]iliers/

L'équipage
14 oct. 2014

combien a couté la creation de leur site internet ? :-)

14 oct. 2014
14 oct. 2014

C'est une bien mauvaise nouvelle. Je pense à tous ces salariés pour lesquels ce travail était plus qu'un travail mais surtout une passion.

15 oct. 2014

Ben... Déménager de Paris à Rennes, c'est pas forcément une punition...

15 oct. 2014

Oui mais si j'ai bien compris il y en a la moitié que l'on perd en route. Je ressens cela comme si c'était mes proches.

15 oct. 2014

Malheureusement pas une surprise.
Abonné depuis ...?? plus de 35 ans en tous cas, je ne renouvelle depuis bien des années que par fidélité à mes fantomes. Mais quand même bien des raisons de frustrations : Trop de suffisance parisienne dans les contacts par exemple au salon Nautic de Paris. Site web auquel les abonnés doivent donner une adresse de facturation pour accèder alors qu'ils ont déjà payé puisque abonné(peut être bien un détail technique sans importance et facile à résoudre mais quand tu te fais chier dessus en guise de réponse...).
Donc oui je crois que secouer tout ça était plus que nécessaire. Après, je ne suis pas compétent pour donner des avis financiers ou de management.
Désolé pour ceux qui restent sur le carreau.
Avec mes voeux pour que l'aventure Rennaise soit positive et relance cette belle machine, en la mettant moins au service des annonceurs et plus à celui des lecteurs si c'est encore faisable.
Cdlt
JM

15 oct. 201415 oct. 2014

L'article donné en lien est tellement partisan qu'il en devient illisible au bout de trois paragraphes.
.
Néanmoins, bien qu'abonné à la revue par téléchargement, je ne la charge même plus, tellement elle devient elle aussi illisible.
.
De la pub et des infos courses : ras le bol.

15 oct. 2014

Il me semble que la revue BATEAUX est déjà installé près de Rennes...

15 oct. 2014

Oui, tout à fait. Bateaux était il y a encore 2 ans entre les mains de Motor Presse et basé à Paris. Il est passé dans le giron des Editions Course au large et je pense que cela a coïncidé avec le déménagement à Rennes.

15 oct. 2014

30 ans que je ne regarde plus cette revue....la seule lisible etait loisirs nautiques, a pu

15 oct. 2014

le "moins pire" à mon avis, reste Voiles magazine. Abonné "de père en fils depuis 3 générations", j'ai laissé tomber Bateaux il y a un an.

15 oct. 2014

Il nous faudrait une revue nautique anglaise mais écrite en français.

15 oct. 2014

Les anglais disent souvent la même chose, "ils nous faudrait une revue française mais écrite en anglais" :-)
.
L'herbe des jardins d'outremanche est plus verte etc etc, 'nfin il ne faut pas généraliser bien sûr :acheval:

15 oct. 2014

Euh ?
Pour les revues "voiles" je sais plus , mais pour les revues "motonautiques" un simple exemple :
dossier sur les stabilisateurs :
-revue Francaise 2 pages
-revue Américaine 8 pages avec plein d'infos techniques...
La dnière fois ou j'ai acheté une revues nautique en France je n'ai pu m'empécher de lancer un fil, tellement les âneries contenues dans un seul article m'avaient fait bondir .

15 oct. 2014

bonjour; pitoyable pour les salariès!malheureusement on commençe à etre habituè aux multiple naufrages! ceçi dit je ne lisais plus v/v depuis des annèes= peu d'articles interressant , beaucoup trop de complaisançe dans les essais, pub envahissante articles repetitifs, trop de photos et d'accent mis sur la course(ça n'interresse pas tout le monde)! maitenant je lis de temps à autre les revues anglaises et regrette loisir nautique comme beaucoup cordialement

15 oct. 2014

bref, tu traduis qu'ils fabriquaient un mauvais produit, je suis d'accord avec toi je me suis déabonné il y a quelques années, un mauvais produit, quelque soit la manufacture engendre une extinction.
Après qui est en cause ?????j'en sais stictement rien, mais d'un point de vue client c'était devenu un mauvais produit.

Maintenant ils doivent rebondir, bien, aidons les , définissont nos attentes en matière de magazine , le prix, le nombre de page, la tolérance à la pub dans un premier temps, puis que désirent -on voir dedans ?
Je ne sais pas si nous avons du poids, mais plus de 60000 inscrit qui parlent de bateau, il doit y avoir des bonnes idées.

15 oct. 2014

@Aica : Ou bien lançons nous? 60.000 pigistes qui travaillent pour rien!
Y a déjà eu des publications, purs produits Hisséens, et pour faire plaisir à Gradlon, affublé d'un bel anglicisme genre : real course for stupid pricks, le succès est garanti

15 oct. 2014

Non non, pas pigistes du tout, mais qu'attendons nous d'une revue nautique ?
J'imagine assez bien que cela ressemble beaucoup à hisse et oh.
Avec la réactivité, le sérieux et la gratuité d'hisse et oh.
Il ne reste plus qu'a mettre tout cela en page et que cela devienne agréable à regarder, et là cela devient du boulot de pro et cela doit être vendu.

Exemple : avec tout ce qui a été écrit sur la chaine de mouillage, les épissures de liaison et les émerillons,les expériences de chacun en quelque sorte, il y a de quoi faire un bel article de synthèse avec les photos qui vont bien et de vrai essais sur différents produits et au bout du compte un pro nous sort un article, que je suis prêt à payer pour le travail de synthèse.
La même chose sur le bib, le cyrix, les coudes d'échappement, les pièces d'occasions....
Bref sur ce qui concerne l'entretien du bateau, la rénovation des petits pets, la couture, la cambuse , le frigo......mille et une questions du propiétaire, du locataire, de l'invité sur un bateau.
La fameuse rubrique des bateaux inabordables, peut être remplacée par l'étude d'une ou deux occasions à vendre sur le marché, par région.
Bien sur on peut parler des bateaux neufs, et en dire du mal ou du bien.
Mais tout cela c'est sous forme numérique bien sur, ce sera moins chère, libre à chacun d'en faire un tirage papier.
1613149 messages écrit sur HEO, y a du boulot.

15 oct. 2014

Et bien maintenant, petite étude de marché pour rire , combien d'inscrit sur ce futur site payant, et jusqu'à quel montant mensuel ?

Pas de secret si ces gens veulent survivrent il va faloir se bouger le popotin, c'est fini les royalties sans un bon produit.

Autre idée en passant, en regardant ma bibliothèque, je tombe sur "Horus là ou la mer est plus ronde" pourquoi ne pas acheter les droits à l'auteur et le diffuser sous forme de feuilleton ?
Il y a des tas d'autres récits non publiés qui ne demandent qu'à être lu .
Bien certain ne sont pas écrivain mais un bon journaliste est capable de mettre en forme un récit phonique, ils avaient la rubrique ça vous est arrivé qu'était intéressante, c'est sans doute à garder.
Sérieusement même si tu payes 5 euros il faut que cela te donne
au moins 5 à 6 heures de lecture mensuelle, surtout par ces longues après midi pluvieuses.

15 oct. 2014

Il faut reconnaitre que l'information des plaisanciers/navigateurs sur ce qui les concerne s'est carrément mise en auto-gestion et a marginalisé l'écriture d’articles techniques sur la presse papier.
J'en veux pour preuve ton excellent dossier sur "peindre sa coque au pistolet" ou le très bon site "plaisance pratique" qui surpasse largement ce que l'on peut trouver dans les revues nautiques.
Difficile avec ça de parvenir à exister. La disparition de Loisirs Nautiques correspond à l'émergence des forums techniques de voileux.

16 oct. 2014

meme po vrai: il ya toujours a faire:
*des milliers d'escales et de nav des gens qui voyagent (loin ou pas)
*des sujets techniques entretien car de plus en plus on peut faire soi meme des taches que l'on confiait avant aux pro
* des sujet techniques manoeuvres: nouvelles voiles nouvelles competences dans notre activité
*l'energie: le solaire , les moteurs electriques, les batteries; a condition de faire autre chose que de la pup = du boulot en particulier pour le bat Li
*les a cotés de la nav : plongée, annexe (electrique voile , pliante , rigides, etc), rando escalade photo video
*la bouffe la pharmacie (rien de rien de pratique nul part sur ce sujet= votre serviteur se risquera a recommencer un jour), l'outillage et comment s'en servir, la peinture,l'electricite la plomberie
*les softs et le hard de nav open source si possible( open rasberry portables ordi durcis = fournisseurs constructeur autre que ceux hors de prix)centrele de nav "bricolés " ( voir essai sur certains fils)
*voiles: : comment les reparer ( ou meme les faire) , les choisir , en france a l'etranger etc
*les grements : des etudes sur les textiles : des vraies pas des conneries
*les moteurs helices et transmission : un cours un vrai selon les marques = y'a du boulot pour 20 ans
.
bref tout ce dont on traite ici en bordel souvent sans methode mais avec souvent des reels resultats pratiques et surtout pas chers

15 oct. 2014

ca c'etait loisirs nautiques

15 oct. 2014

merci pour le cirage de pompes

Tout comme sur H et O au bout d'un certain temps il devient difficile de se renouveler.

Par ex. Les revues vont nous sortir un article sur l'hivernage ... Mais le pb c'est que beaucoup de lecteurs ont au moins trente hivernages derrière eux ...

Un article sur les mouillages ? Sur l'osmose ? Sur les ports saturés ? Tout à été fait.

C'est peut-être encore V & V qui innovait le plus "J'irais coucher à votre bord" ou des Comptes rendus interviews de la vie de bateaux et plaisanciers ...

Bonne chance à eux, mais il est vrai que je ne l'achetais plus souvent et encore moins Bateaux.

15 oct. 2014

Les problèmes français est qu'il y a au moins trois revues généralistes qui ne sont lues que par des francophones.
Elles parlent toutes un peu de la même chose au même moment ; très peu de choses les différencient.
En plus, il y a ce très désagréable côté cirage de pompes aux annonceurs qui est très perceptible sans parler du chauvinisme larvé selon lequel ce qui est français est a priori forcément meilleur (ou alors doit être soutenu coûte que coûte). Les essais de matériels y sont faits sans rigueur et sans méthodologie un peu stricte (ou du moins explicitée).

.
Les anglais ont la chance de pouvoir diffuser largement outre-manche ; l'inverse n'existe pas pour les revues éditées en d'autres langues.
De plus, la plupart des titres anglais de nautisme ont leur orientation :
PBO : pour l'aspect pratique lié à la possession d'un bateau
YACHTING MOUNTHLY : généraliste mais surtout lié à la pratique courante en croisière
YACHTING WORLD : yachting haut de gamme et course
SALING TODAY : voyage
Personnellement, je suis abonné aux deux premiers mais pas aux deux autres qui sont un peu hors de mes centres d'intérêts.

15 oct. 201415 oct. 2014

une petite triste anecdote pour le contenu:
il y a deja 15 ans j'ai proposé a bateau loisir et v&v un article sur la nav en patagonie avec mon panzer a la voile pure ( volvo cassé!!) 12 pages a la machine et 120 photos:
les mecs m'ont dit que ca n'interessait pas le lecteur point barre.
j'ai contacté une revue australienne qui a fait paraitre l'integralité en deux numeros : j'ai du traduire le truc en anglais evidemment.
.
alors oui la patagonie c'est galvaudée surtout sans moteur sur un 43' de 12 t en charge avec bebe et le chat mais tout de meme...peut etre ont ils raison.
j'avais tout de meme proposé d'autres sujets , autres destinations , entretien , enfant,la bouffe, animaux, enfin tout...zen voulais pas.
les suisses allemands ont pris un article traduit
.
y'a un truc qui les aurait fait bander c'est le coup des pirates somaliens , des flingues, du sang , des bouts d'os sur le pont...mais la non
et merde

15 oct. 2014

Motu, ça c'était avant... Aujourd'jui, ils (au moins V&V et Bateaux) sont moins regardant à partir du moment où ils ont qq pages dispos (Surtout en début d'année) et que tu fais tout le boulot à leur place : rédaction, photos de bonne qualité et haute résolution.
Ils prennent, ils publient et basta.

Un beau jour, dans le cadre de leur chahier à épisode, une des ces revues me contacte; on prend rendez-vous avec le pigiste et son photographe. Mais vu que j'habite dans un coin reculé, ça s'est finalement traduit par une interview au téléphone et un copain infographiste pour les photos

16 oct. 2014

@ motu
idem pour moi....comme je connais un journaliste de V et V(et pas des moindres..)je lui ai parlé de notre viréé de 45 jours en Norvège
fais nous un article
je me mets au boulot
trajet/mouillages/ports/cartes et guides nécessaires/une vingtaine de photos....
rien n'est paru....annéé 2003....pourtant cette zone Sandnes/Bergen aller "par un trajet" et retour" par un autre" couvrait de très beaux coins(fjord/cascades/glacier/mouillages dans des écrins de sapins/minuscules "ports" perdus au milieu de dédales rocheux....
difficultés de cette presse?
je me demande si ce n'est pas surtout du au manque de ....lecteurs ,la voile étant en stagnation ou perte de vitesse
certes le contenu de V et V...?y a pas mal à dire...!

15 oct. 2014

Certes déménager à Rennes , loin du périph' et du port de l'Arsenal ? Invivable pour ces snobs branchés de la navigation virtuelle et de la promotion publicitaire !!
De plus en furetant autour de Rennes ils risquent de voir de
VRAIS bateaux..!! Si V&V disparaît ce ne sera pas une tempête médiatique , même pas une malheureuse perturbation ....

je suis abonné a practical boat owner qui ne parle jamais de course et plutot des petits bateaux populaires de moins de dix metres(occases,neufs ,essais divers et bcp de pratique) je n'acheterai une revue francaise qu'un fois qu'elle aura fait pareil!!!!!!
je viens de lire les six derniers mois de V et V et voiles magazine que m'a fait passer Vasko :c'est des revues pour milliardaires et pour la course dont je n'ai rien a faire :-)

15 oct. 2014

Lecteur occasionnel de V&V depuis mes 12 ans je constate :
- les essais sont passé de 10 à 2 pages.
- Les essais ont perdu toute méthodologie
- la publicité fait 50% du papier, et de + en + de bagnoles
- peu d'articles de fond sauf ceux d'Eric Vibard, docteur en littérature
- les articles sont du réchauffé de blog de voyage déjà connus

et les deux pages grandes croisieres :-)

15 oct. 2014

idem que Motu, j'avais proposé un article à Bateaux...en plus le rédac chef est un ancien de Dakar (like me), il me dit ok et rajoute plus tard que si j'ai Goudis sous le manche et vu qu'il va partir sous peu (Goudis) il aimerait un truc style "6O balais je quitte la berge" et ds les 48h
avec Goudis on se démène et on le lui envoie sous 48h, il envoie un photographe à La Ro ou est Goudis, on insiste bien sur les 150 euros la page des fois qu'il nous prenne pour des C....
résultat RIEN...pour des raisons bidons d'enfant de maternelle...
une chose de sûr, ils construisent leur cercueil (là ils sont forts), ils sont entrain de le pousser tout disparaitra bientôt de ces prétentieux...ah ah ah ah
à bas la bourgeoisie mal placé ;o))

15 oct. 2014

Il y a 23 ans nous contactons Thalassa (je sais c'est pas du papier mais dans la même veine) au sujet de la construction de Oaristys à Haî Phong.
-Non Monsieur pas assez "exotique" pour notre public ! :lavache: :lavache:

15 oct. 2014

Je dois dire que je ne lis plus V&V ou Bateaux pour les raisons évoquées ci-dessus et aussi car on y parle plus d'électronique que de voile et ça, ça me saoule. Je lis désormais Yachting Monthly, sans être parfaits, au moins on y parle de bateaux abordables et d'expériences vécues

15 oct. 2014

Même avis sur les gros bateaux et la régate pour V&V
plutôt fidèle à voile mag et quelques intarcades vers bateaux
en tout cas je ne lis rien en électronique , la revue suit me suit sur le bateau, la voiture, le canapé, le lit, les wc ,d'ailleurs souvent ces derniers puisqu'ils y restent souvent remisés

yachting monthly font aussi dans le bateau de riche et dans l'electronique maintenant ! tout fout le camp ma bonne dame :-p

16 oct. 201416 oct. 2014

Cela fait un paquet d'années que j'assiste au flinguage à vue des revues nautiques.
Je trouve Voiles & Voiliers pas mal du tout. Avec de l'inconstance, toute subjective, vu que les sujets ne peuvent être totalement fédérateurs à chaque numéro.
Sur les gréement innovants, V&V a été très présent et je les en remercie vivement rien que pour cela.

16 oct. 2014

et Je partage assez ton point de vue.
Parmi les voileux, il y a ceux qui pratiquent le style Moitessier ou ne raisonnent que par le "do it yourself" fort louable par ailleurs et qui recherchent des articles adaptés à leur approche, les régatiers qui ne pensent qu'aux subtilités pour faire avancer un bateau plus vite ou la meilleure tactique en course, les plaisanciers de croisière familiale ou non et plus ou moins lointaine pour ne citer que ces trois typologies. Il est alors difficile à un magazine de satisfaire tout le monde.
Certes V&V présente souvent des bateaux qui nous sont inaccessibles. Personnellement, je voudrais ne voir que des essais de croiseurs donc la ,,longueur serait comprise entre 7,63 et 9,86m alors je suis forcément déçu. En matière de croisière, la pratique qui m'intéresse, je ne vois pas pourquoi on perd de la page en parlant éventuellement de la Méditerranée où je ne mets jamais les pieds, enfin façon de parler. Donc de nombreux motifs d'insatisfaction!
Ce que j'apprécie, ce sont les reportages à la présentation soignée, notamment les petites croisières en trimaran (j'ai particulièrement aimé la virée à Aurigny que je connais bien, les articles très bien documentés sur des personnalités (personnages) de la voile plus ou moins connus, les essais comparatifs de matériels, mais cet échantillonnage peut ne pas être apprécié par tous. En revanche, je passe au dessus de la série d'articles sur les subtilités de réglages en régate dont je me fiche complètement.
V&V souffre du mal général de la presse papier. Concurrence d'Internet, diminution des petites annonces fort rentables, coûts de fabrication d'un journal ou d'un magazine rapportés au prix auquel on peut le vendre.
Je ne suis pas gêné par l'abondance de publicité, nécessaire à la survie d'une publication, qui est souvent source d'information ou de découverte de nouveaux produits, même si je ne suis pas acheteur dans le moment.
Et puis il y a la part de rêve apportée par certains articles, tout comme dans les salons d'ailleurs.
Alors il ne faut pas condamner tel ou tel magazine. Je ne sais si c'est Boat Owner dont j'ai le souvenir, mais j'ai eu en main un magazine gibis lorsque je bossais de l'autre côté, dont la présentation était vraiment austère, mais enfin certains peuvent préférer cela!

16 oct. 2014

heu , je dois pas sovoir lire , j'en ai lu deux cet ete : une sacré rigolade

16 oct. 2014

Bonjour à tous, perso ce qui m'a fait décrocher de toutes ces revues (françaises) c'est la pub, mais il faut reconnaître que c'est un problème sans solution car pour compenser la perte de lecteurs on cherche de la pub et plus on en met et plus on fait des mécontents.
Il faudrait trouver un autre moyen de ressources.
Ensuite bien sur les articles ne me correspondent plus mais là aussi il faut bien parler à tout le monde : voile, aventures, bricolages, courses, électroniques etc ....
Il ne faut pas non plus se leurrer la voile est en perte de vitesse, ce n'est plus du tout d'actualité, malheureusement d'autres priorités occupent les français (et les autres aussi).
J'ai lu aussi une proposition de se servir des écrits d'un site comme Hisse et Oh pour en faire une revue, bien sur mais cela a déjà été évoqué il y a longtemps et a causé beaucoup de dégâts dès que l'on a parlé de rémunération des auteurs ...
Ne revenons pas là dessus
Gilles

16 oct. 2014

J'imagine un article sur l'AIS et Radar .................
:acheval:

16 oct. 2014

Je l'attendais celle là !!!
Je suis encore chaud : t'es pret ??
Le titre :
"AIS m'a tuer"

:-D

16 oct. 2014

Personnellement V&V ne me fait pas rêver... car les bateaux dont il est question sont souvent inaccessibles. Même si je régate, la compèt' ne m'intéresse pas. => du coup il ne me reste plus que la pub à lire, pour des équipements toujours hors de prix!
Je me suis donc abonné à "practical boat owner" qui traite de sujets qui me concernent, sur des bateaux du même type que le mien où il est question de plaisanciers sans prétention...

16 oct. 2014

ayant fréquenté le milieu...et vu les problèmes qu'ils ont et dont ils se plaignent...je suis étonné qu'ils perdurent dans leurs erreurs de choix des sujets, en fait quand comme aujourd'hui (gréve des journaux) je crois qu'ils ne savent plus que faire une chose:
"scié la branche ou repose leur derrière"
:pouce:

16 oct. 2014

Les positions dominantes émoussent le sens critique. Il me semble que le challenger Voile Magazine a mieux compris ce qu'il faut faire aujourd'hui. C'est triste de voir l'évolution de cette grande revue qui a eu dans le passé de grandes signatures.

16 oct. 2014

Pour tempérer un peu les critiques négatives faites à nos magasines spécialisés et qui expliqueraient leur faillite auprès des lecteurs: C'est toute la presse papier qui trinque. La mutation vers le numérique a été/est encore difficile à prendre, avec un modèle économique qui n'est pas totalement cadré et des annonceurs pas tous convaincus.

16 oct. 2014

Un bémol AMHA.
La presse voile est a priori une presse plaisir ou le plaisir commence dès la prise en main, plongeon dans notre passion personnelle. Ce n'est pas le cas d'une presse généraliste qui n'a rien de bandant à nous proposer et qui zappe toute curiosité au point de répéter en boucle tjs mêmes productions unanimement toxiques des think tanks.
La presse voile, c est quand même la presse qui nous plonge dans nos rêves, dans nos vacances dans nos projets, la publicité y participe aussi et ne me gène pas, el publirédactionnel est plus sournois et fatigue quant au rédactionnel, il est tributaire de journalistes : si ils ne sont pas passionnés, ils ne transmettront RIEN.
36 posts, aucun journaliste cité qui se dégage ? qui emporte l'unanimité de son lectorat ?? pour moi, ce n 'est pas bon signe !!! Nivellement par le bas ?
ce n'est pas uen attaque envers les journalistes sauf que ce quei se transmet c est une passion et si le prof, l auteur, l'écrivain ou le journaliste ne l'a pas ....

16 oct. 2014

oui la concurence du numerique c'est surtout que sur les forum ou meme avec gogol , en quelques heures ou jours tu vas regler ton probleme, ou repondre a une question precise de facon pro et technique.
la revue elle semble faire ca a la papa. un survol general point barre : je lis tel article sur des gens qui naviguent au long court = on a rien de pratique et exploitable sur les docs les courants les marées les cartes la meteo , juste une vague idée comme a thalassa.
.
enfin je dis ca peut etre de mauvaise fois: quand je rentrerai de mon petit tour en atlantique sud et ultra sud d'ici 4-5 ans si je ne suis pas a la maison de retraite avant, je rapporterai de la matiere , on verra qui en veut, sinon ce sera pour heo uniquement.
.

16 oct. 2014

la concurrence numérique c'est aussi les sites événementiels comme celui du Vendée Globe, en 1989 et 1992 j'avais religieusement acheté les n° de V&V pour suivre la course et l'analyse des événements. La position des bateaux c'était les petites cartes de Ouest France que je découpais et rangeais dans un classeur...
Donc la presse papier ne peut plus suivre les grandes courses médiatiques, qui faisaient de l'audience et permettait de vendre de la pub.
Alors que faire ?
Je suis un très modeste navigateur et ce que j'aimerais trouver c'est une synthèse de ce qui c'est fait de mieux, enfin pour moi ;-) :

  • analyse de l'actu nautique/mer, mais pas en mode passe-plat AFP

  • des essais/comparatifs pertinents de voiliers abordables ( pas des 55' à 700000 €), en neuf et occasion, sans complaisance, avec une analyse technique ex : les gros cul à bouchain des oceatruc 36, qu'est ce que ça apporte en dehors de l'effet "mode imoca" ?

  • quelque essais comparatif de matos

  • des reportages pour faire rêver, mais avec du texte, pas que des grandes photos pour meubler.

  • des portraits de personnalités, assos, clubs, des marins typés, des pros ( coureurs, archi, constructeur), des amateurs de divers horizons.

  • analyse de plans d'eau, ports, et aussi en eaux intérieures

  • des nouvelles des chantiers, projets, technologies

  • des astuces, de la débrouille, un peu comme un forum mais avec un vrai apport éditorial, thématisées, triées, mis en forme.

captainjo c'est exactement ce que fait practical boat owner ,ton programme :-)

16 oct. 2014

En fait, c'est Loisirs Nautiques qui nous manque, avec les associations partenaires.
Hisse et Ho est bien placé. ...

Une revue que numérique? Moi ça ne m'intéresse pas, c'est avant de dormir le plus souvent que je lis, et surtout pas d'écran à ce moment-là. Et je ne suis pas souvent ''connecté'', je vis à bord.
J'ai pourtant travaillé 17 ans avec de la doc tout électronique.

Chez VetV licenciement de la moitié de l'effectif : c'est plus de la moitié de la mémoire qui s'en va, et de l'expérience, car on fait partir souvent les anciens.

16 oct. 2014

dans loisirs nautique tout etait a lire: je me demande bien pourquoi il n'est plus la: faut croire que nos recommandations ne sont pas valables pour la realité financiere, et pourtant avec eux j'ai appris les bases de l'alu et de l'acier, le moteur les greements, l'electricité.....sans doute n'est ce plus a la mode d'ere bricolo et modeste ( en argent).
pendants des années mes livres de cevets ont ete , loisirs nautiques, tabarly moitessier .. et les autres, la petite encyclopedie nauticus.
v&v deja il y a 30 ans c'etait chiant,mais peut etre seulement pour moi

16 oct. 2014

Proche de sa fin Loisirs Nautiques n'était plus LN. D'ailleurs un des nouveaux rédacteurs avait mème écrit dans la revue qu'il n'aimait pas l'ancien LN. La messe était donc dite. Le vrai voileux moyen ne rève que très modérèment avec les délirs des coureurs et des nouveaux architectes ou designers, mais pour payer le journal et ses actionnaires, le marketing vise le rêve du plus grand nombre avec un tape à l'oeil coupé des réalités marines. L'avenir de ce type de revue ne peut ètre qu'incertain, en ne s'adressant pas vraiment aux bons lecteurs.

16 oct. 2014

décision particulièrement incompréhensible de l'actionnaire:
- soit on se dit la presse c'est foutu et on ferme la boutique.
- soit on continu et alors il faut bien arriver à vendre, mais si c'est diminuer les coûts de 50% pour perdre 50% des lecteurs pour cause de contenu affligeant ça n'avance pas le schmilblick.

je pense qu'il faut faire l'inverse : investir le coût des licenciements en contenu rédactionnel de qualité pour relancer les ventes et arrêter l'érosion des abonnements , un type comme moi c'est simple, je feuillette au kiosque et si ya 2/3 articles qui m’intéressent j'achète.

le groupe Bénéteau n'a cessé d'investir, même en pleine crise, c'est vrai avec un beau matelas à la banque.

16 oct. 2014

Je trouve que V&V à plutôt mieux anticipé le virage numérique que les autres revues Françaises.

Par exemple on peux acheter la version numérique au numéro exactement comme on le fait en kiosque, mais depuis n'importe ou (ou presque) depuis sa tablette, je trouve ça très pratique, alors que chez Voiles mag, ça n'est pas possible, il faut s'abonner à la version numérique...

Et ne comparez pas les articles d'une revue qui s'adresse au plus grand monde avec un soucis de vulgarisation, avec les discussions d'un forum ou il est le souvent question d'opposition de gens dont on ne connais pas du tout les compétences réelles et ou il est toujours nécessaire de se faire sa propre idée à partir d'arguments très contradictoires. (je noirci un peu volontairement)

Enfin, quand je lis plus haut un commentaire du style " Trop de suffisance parisienne", j’hallucine ! J'ai rencontré (dans le sud) des journalistes de V&V à l'occasion d'un essai comparatif d'un produit technique, et j'ai vu des gens tout à fait ouverts, accessibles, soucieux de l'équité de leur comparatif et connaissant l’environnement du nautisme.

Comme souvent, certains commentaires ne connaissent pas la mesure et ça les décrédibilisent ...

Cela dit, c'est vrai que je ne suis plus abonné aux revues nautiques, mais j'en parcours l'une ou l'autre de temps en temps avec plaisir et je leur souhaites vivement de résoudre leurs problèmes.

16 oct. 2014

je m en souviens , c était pour les antennes wifi !
et Pierre qu en pense t il?
ils avaient , envoyé une joli nana , pour dormir dans une de ses bannettes ! :whaou:
:pecheur: :jelaferme:

oui c'est une bonne journaliste,nous sommes restés amis depuis ,mais elle ne fait pas partie du personnel salarié ,c'est une pigiste :-)

16 oct. 2014

Vous parlez de Julie Bourgeois ? J'aime bien ses reportages vécues.

17 oct. 2014

La plupart des articles qui nous intéressent sont écrits par des pigistes puisqu'on les retrouve dans VV ou VM à un ou deux mois d'intervalle.
C'est peut-être pour ça que leur pigistes continueront à travailler pour eux en principe.
snj-paris-idf.org[...]ration/
Il est quand même difficile de savoir où ils veulent aller. Il est à souhaiter que leur compas ne soit pas détraqué.

17 oct. 201417 oct. 2014

La répétition des articles pas assez approfondis et les tests de voiliers de plus de 10 - 11 m m'ont fait abandonner la lecture des revues françaises en particulier Multicoques (tout le monde est millionaire ?) à part VM de temps en temps. Par contre je relis avec plaisir les essais de Bateaux jusqu'au changement de format, VV (les anciens n°) et LN. J'avais apprécié les essais d'occasion par VM mais ça a dérapé... Comme Pierre (2) par contre, je suis toujours très heureux d'acheter un Practical Boat même si je dois faire l'effort de le traduire qui correspond pile poil à ce que je recherche comme revue.

17 oct. 2014

les revues papiers ont tuées la poules aux oeufs d'or,

c'est triste mais un constat entre subvention de tout ordre (voir le taux de tva privilégié) les mecs ont appris à se gaver facile, les pubs facile qui payent bien,

quand faut serrer les boulons c'est la cata, ils se raccrochent aux lambeaux d'abonnés ,

il suffit de voir comment des revues technique arrivent à diffuser gratuitement avec seulement la pub , en payant le personnel la diffusion le papier et tout et tout, pourtant ils arrivent à distribuer sur papier glacé

il y a donc bien un problème, sauf que comme il n'y a plus de sous dans caisses bin faut se srotir les doigts du c** mais ils ont oublies,

vont mourir et autre chose prendra la place , la loi économique ,

17 oct. 2014

C'est marrant comme le ressenti peut être à coté de la réalité.

Si j'ouvre, objectivement les deux derniers numéros de V&V que j'ai sur ma tablette (juin et Juillet 2014), je vois :

  • un essai comparatif de cata de 16 pieds pour commencer (oui 16 pieds, pas 46)
  • Un article sur la refection d'un vieux sloop avant de partir
  • ça vous est arrivé : probleme avec un bateau sur bouée payante (c'est assez pratique, concret et ça ressemble à ce qu'on trouve sur H&O non?)
  • Les nouvelles voiles de portant (tiens on a un fil recent sur le code D sur H&O)
  • ça vous est arrivé : J'ai du abandonner mon bateau de 35 pieds (oui 35, pas 45)
  • Chronique d'un sauvetage ordinaire (ça aussi on le voit souvent sur H&O)
  • balade à noirmoutier sur un tri de 25 pieds (oui 25, pas 45)
  • Essai dufour 310 (ou 31 pieds, pas 45)

ect, ect, je suis sur que je pourrais prendre n'importe quel numéro et faire le même constat.

Alors bien sur j'ai choisi mes exemples, bien sur il y a aussi des essais de grand bateau, bien sur il y a beaucoup de pub, bien sur vous avez le droit de ne pas apprécier les articles, mais bon, essayez d'être un peu objectifs dans vos critiques tout de même.

PS: je ne cherche pas spécialement à défendre V&V, je n'ai pas d'actions chez eux, ne suis pas abonné et je ne connais pas l'origine de leur problèmes mais je remarque juste que la plupart des remarques sont sur le "ressenti" et également sur le fait que "ça fait bien de critiquer les revues nautiques Française", mais ne sont pas spécialement objectives.

17 oct. 2014

dans une salle d'attente je suis tombé sur l'article du vieux sloop et les bouées payantes . ..de prime abord les sujets m'ont attiré .

Sur le sloop ,c'est vide ,rien d'approfondi , superficiel rien a voire avec des articles semblable rédigé par la revue Chasse Marée .

et l'autre sur les bouées , la m^me chose ... finalement aucune info , que des constats et des lieux commun

en fait tu as raison harry en tant que revue tout azimuts V etV fait bien son boulot mais nous ce qu'on demande c'est une revue cent pour cent pratique pour les pauvres ;-)

c'est vrai !

17 oct. 2014

ben faut faire renaître LN alors…ah zut… on me souffle dans l'oreillette que ce fût racheté par V&V qui l'as fait sciemment mourir… (si j'ai bien tout suivi, et que je me gourre pas d'acheteur)

18 oct. 2014

he ben c'est juste qu'il nous ecoute, formidable je vais acheter ce numero

17 oct. 2014

un PBO Francais sur internet ou papier et je m'abonne. Et pas besoin de faire dans le luxe et régate sur papier glacé avec 50% de pages de pub.

17 oct. 2014

donc si je comprends bien "print" c'est le nb de tirage, donc 45% partent à la benne ?!?

17 oct. 2014

Y a une excellente revue mais en allemand.
Palstek

17 oct. 2014

Est ce que pour les autres revues Bateaux et Voile Mag il y a eu baisse des ventes aussi...

18 oct. 2014

Bon' tout ça c'est gentil mais qu en pense Tom justement ?...

18 oct. 2014

Comme je ne parviens pas à écrire sur ce fil sauf en répondant, je réponds au dernier.
Perso, j'ai parfois l'impression que l'article est écrit après la lecture de 2 ou 3 sites de voileux comme HéO ...

18 oct. 2014

Sans Regrets......Bien sur c est dommage qu un magazine cesse de paraitre.......mais ce n est que la fin d'une culture du publireportage en collusion avec ses annonceurs. Comme beaucoup sur ce fil et pour les memes raisons j'avais arrete de lire VV.....Pour les memes raisons il m arrive de lire des magazines anglosaxons. Lire aussi Les forums et les blogs de marins et de journalistes qui sont bien plus interessants.
Apres tout ils ne se sont pas genes pour nous prendre pour des gogos pour venter le dernier Ben...Bav..Jean...etc en faisant des ronds dans l eau...et le seul interet du papier glace est qu il glisse parfaitement entre les doigts...Dommage

18 oct. 2014

"Sans Regrets......Bien sur c est dommage qu un magazine cesse de paraitre..."

Eh il n'est pas encore mort, c'est juste Tom qui annonce un naufrage ....
L'eau n'est pas encore aux barres de flèche donc on ne quitte pas le navire
Gilles

18 oct. 2014

Mal barré, mal equipé
A trop tirer sur un bout' il casse......Si tu le remplace par un 50% plus faible il a des chances de casser deux fois plus vite.

18 oct. 2014

Cher Pendruig je devais etre trop enthousiaste alors....
Je ne savais pas que c etait un navire....je vais demander a un ami de m en envoyer un pour voir combien de temps il tient sur l eau......Encore une fois je trouve cela dommage mais je n irais pas verser de larmes .

18 oct. 2014

juste une expression comme : vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer .....
Si tu veux je demande à un copain de t'envoyer une peau ....

18 oct. 2014

enfin la VO c'est :" Il ne faut jamais vendre la peau de l'Ours qu'on ne l'ait mis par terre. "

18 oct. 201418 oct. 2014

Si, si, mais il était en peluche.... et j'avais 4 ans ! (et il a survécu . D'ailleurs cela se remet très bien, et je l'a recousi !)

18 oct. 2014

ce s'rait ty pas plutôt : avant de l'avoir mis à terre ? (pas le navire , l'ours !)

18 oct. 2014

oui vous avez raison mais d'un autre point de vue, avez vous déjà essayer d'enlever la peau d'un ours sans l'avoir tué .... parce qu'à terre il n'est pas forcément mort !!!!
Gilles grand chasseur devant l'éternel

18 oct. 2014

Cette revue est née dans l’enthousiasme. Elle a été créée par des passionnés mais aussi des esthètes de la voile. On trouve encore la trace de cette culture originelle dans la qualité esthétique du graphisme et de la composition. On peut d’ailleurs ne pas comprendre que les coupes sombres dans l’effectif touchent ceux qui en font la qualité esthétique.
V&V était très différent, presque opposée à Loisirs Nautiques. L’une était faite pour rêver, l’autre était faite pour partir, quelquefois avec très peu de moyens.
Mais dans les deux cas, le respect du lecteur primait sur celui de l’annonceur. Pour V&V aujourd’hui, la faiblesse des contenus et la complaisance vis-à-vis des annonceurs lui à fait perdre le crédit qu’elle avait à ses origines. Relancer cette revue n’est probablement pas la transformer en un PBO (Practical Boat Owner) à la française mais lui faire retrouver et en mieux encore son identité d’origine. Cela veut dire une qualité et une profondeur dans ses articles et l’impression de plaisir et d’évasion que l’on avait en tournant ses pages.
C’est en tous cas la seule manière, à mon humble avis, de la différencier du flot d’informations qui s’échangent sur le net.

18 oct. 2014

Sur le net j'ai toute l'info possible et imaginable; pour le rêve c'est plus compliqué : Je dois auto-mutiler mes rêves car V&V ne me fait plus du tout rêver alors que les magazines anglais y parviennent encore. Un petit rêve tranquille serait-il plus attirant qu'un bon gros rêve bien sponsorisé ?
C'est peut-être tout simplement que je ne comprends pas tout des articles anglais, alors j'imagine......

18 oct. 2014

Certains numéro spéciaux sont intéressant et bien fait , leurs version mensuelle ne répond sans doute plus à grand chose vu la masse d'info qu'on peut trouver sur le net.

18 oct. 2014

Personnellement j'ai arrêté l'abonnement papier car pas toujours chez moi.
La solution internet me convient ;elle permet d'accéder à toute la revue plus les infos du site .
Bien sûr la pub est omni présente .mais les articles sont fouillés et variés .
V&V est encore ,à ce jour le plus grand mensuel ,en France ,au moins.

18 oct. 201416 juin 2020

Vous souvenez-vous du poster de Jean-Olivier Heron dans le numéro 1 (1er Mai 1971; parution bi-mensuelle)

Les signatures de ce n° 1 :
- Jean-Olivier Heron
- Christian Février
- Jean-Michel Barrault
- Gérard Beauvais
- Marc-P-G Berthier
- Jean Dousset
- Guy Piazzini
- Georges Commarmond
- Marie-France Boyer
- Jean-Paul Aymon
- Lily Boyer
- Nicolaïdis
- A Le Normand
- J Dufort.......

18 oct. 2014

hors sujet
:mdr:
mais l'évènement c'est là:
ramesguyane.com[...]/

18 oct. 201418 oct. 2014

Une revue nautique sert à s'informer sur les nouveautés techniques et les événements nautiques, s'instruire par exemple sur les techniques que l'on ne connait pas et rêver à d'autres lieux.
J'aimais surtout découvrir les portraits de personnages insolites ou hors du commun, les articles du type "où naviguer"... j'en oublie.
A présent, quand je les consulte en kiosque, pratiquement aucun article ne correspond à ce que je cherche précisément (ou c'est très rare), les articles du type "où naviguer" sont souvent bâclés (trop d'images, peu de texte), le rêve est trop souvent dans les images (souvent belles mais prenant trop de place) mais pas dans le texte. D'ailleurs n'est-on pas lassé de toutes ces images ? L'aire du "tout image" aurait-elle atteint ses limites ?
Bref : 6 euros (environ) pour 10/15 mn de lecture, sans oublier la pub qui est très pénible à supporter.
Les lecteurs de ces revues ont dû vieillir mais pas avec leur revue favorite d'il y a quelques années.
Dommage...

20 oct. 2014

Journaliste à Voiles et Voiliers, je pense utile de préciser ou rectifier certains points évoqués dans cette discussion. Je précise que je suis rédacteur en chef de la revue, plus particulièrement en charge des Hors séries et livres techniques, et représentant élu du personnel. Outre certaines notions sur lesquelles il me paraît utile de revenir, je me permettrai de vous donner quelques aperçus de mon propre fonctionnement, pour mieux illustrer mon propos.
Alors, voici :
Voiles et Voiliers n'est pas moribond. Sa diffusion est plutôt remarquable pour un mensuel spécialisé, ses abonnés sont nombreux et particulièrement fidèles. Certes, les ventes baissent … mais plutôt moins que la plupart des journaux confrontés à la crise de la presse écrite, qui est aussi une crise de sa diffusion. Quant à la façon dont notre magazine a su ou pas affronter cette crise, je vous renvoie au lien cité par l'initiateur de ce fil de discussion.
Nous ne sommes pas devenus des adorateurs du bateau grand et cher. La liste des voiliers essayés est récapitulée chaque année dans notre numéro de février, et elle est éclairante. J'ai dans un passé récent contribué aux essais des Pogo 30, Django 670, Winner 900, Seascape 27. Lorsque notre rédaction a consacré deux ans à un tour des îles, c'était à bord d'un petit trimaran de 25 pieds. Nous avons récemment livré un comparatif de voiliers de 6,50 m. Reste que la taille moyenne des croiseurs du marché (dont nous nous attachons à essayer le plus grand nombre) est en constante augmentation, et que les petits croiseurs sont devenus l'apanage des petits chantiers et de certains constructeurs étrangers (Pologne notamment). Cela pose évidemment question, et à Voiles et Voiliers aussi, cela nous interroge.
Nous ne nous mettons pas au service des annonceurs, ni du service publicité du journal. Si un magazine comme le nôtre ne peut vivre sans publicité, nous savons aussi que la crédibilité éditoriale d'un journal est son meilleur argument. Et que s'il se détourne de ses lecteurs, il sera bien en peine de vendre de la pub. J'en parle d'autant plus aisément qu'un de mes essais a conduit un chantier à suspendre plusieurs mois sa publicité dans nos pages.
Voiles et Voiliers n'est pas seulement un mensuel. Nous publions aussi des Hors séries, des livres techniques et pédagogiques, des pilotes côtiers. C'est tout cet ensemble qui sera menacé si l'équipe éditoriale est mise à mal.
Les pigistes sont des salariés : ils sont rémunérés par un salaire, leur lien avec le journal est un contrat de travail, et ils font intégralement partie de la rédaction. De même que les journalistes en pied, ils sont consternés par ce que nous vivons aujourd'hui. Et non, l'idée suggérée par un intervenant à cette discussion de faire le journal avec les seuls pigistes n'a pas de sens.
Les journalistes de Voiles et Voiliers ne sont pas détachés du monde sur lequel ils écrivent : ils naviguent. Je couvre pour ma part plusieurs milliers de milles par an. J'ai traversé deux fois l'Atlantique ces cinq dernières années (sur des bateaux de 9,60 m) et j'y retourne cet hiver (sur un bateau de 10 m). L'une de nos journalistes rentre d'une année sabbatique sur l'eau en famille. Tous les membres de la rédaction ont un lien très fort avec la mer et avec la voile, chacun à sa façon.
Non, Voiles et Voiliers n'a pas racheté Loisirs Nautiques pour le couler. Le journal avait déjà périclité (hélas, cent fois hélas), et Voiles et Voiliers a racheté son fichier d'abonnés.
Nous ne sommes pas des snobs incapables d'imaginer une vie hors de Paris. Il se trouve seulement que ce journal a été créé à Paris, et qu'il y a toujours vécu (soit dit en passant, Paris n'est pas moins central que Rennes lorsque les reportages vous mènent aussi bien dans les Charentes qu'en Manche, en Bretagne Sud, en Méditerranée ou à l'étranger). Tous les journalistes ont donc construit une vie à Paris, avec des conjoints qui ne peuvent pas comme cela lâcher leur travail, ou qui sait, avec des parents auprès desquels il faut pouvoir rester.
Les journalistes de Voiles et Voiliers sont d'autant moins enclins à envisager un déménagement que l'intérêt économique de ce dernier n'a jamais été justifié, et qu'aucun plan d'avenir n'est tracé. Et d'autant que ce déménagement s'accompagnerait d'une externalisation de la maquette.

J'espère avoir par ces informations contribué à éclairer vos discussions. Bien cordialement.

20 oct. 2014

HeO est lu tout de m^me ,

c'est toujours interessant d'avoir un autre son de cloche ...

Mais tout celà ne vaut pas Chasse-Marée , sans pub lui ...

22 oct. 2014

oh non Chasse-Marée ne fera jamais de la pub c'est leur creneau ,leur doctrine :etre independant et les sujets traité sont d'actualité pas passéiste

22 oct. 2014

Le CC est la propriété du groupe Ouest France.
Regardez qui est propriétaire de VV?????...............

DT...

22 oct. 2014

j'ai remarqué

lorsque je parle d'independance je pense independance par rapport aux annonceurs , par rapport a ceux qui d'une certaine maniere finance le journal et celui qui finance, commande c'est bien connu

23 oct. 2014

bonjour Ar Vag

comment vas-tu ? bien j'espére , toujours aussi agréable je voie ??, :alavotre:

josé

21 oct. 2014

V et V ne traite pas des mêmes sujets que le chasse Marée non plus (voile tradi contre moderne).
Quant a la pub ,tu en verras peut être un jour dans ta revue préférée tant elle est devenue incontournable.

22 oct. 2014

José, il y a déjà quelque temps que le Chasse Marée n'est plus vraiment indépendant. Il a été racheté par Bayard Presse, je crois. Tu as du t'en rendre compte à quelques changements dans les choix rédactionnels et dans la présentation.
Il y a quand même un peu de pub, regroupée avant les PA, qui porte principalement sur les chantiers bois et les voileries trad, ce qui n'est pas totalement inintéressant pour nous.
Cela reste ma revue navale préférée.

@ Calyps :doc:2
"oh non Chasse-Marée ne fera jamais de la pub c'est leur creneau ,leur doctrine :etre independant et les sujets traité sont d'actualité pas passéiste "

N° 262 septembre/octobre 2014
pages 26 à 31, engins à voiles
pages 46 à 51, Sur les bancs de Terre-Neuve

articles pas vraiment d'actualité, ou bien tu ne l'as pas lu...

@ Calyps :doc:2
Tu pouvais pas résister... ça faisait longtemps...
Chasse-Marée à toujours fait de la pub...

Bonjour Calypso2
je vais bien, merci, et toi ?
Je ne vois pas où j'aurais pu ne pas être agréable, je corrige seulement (une nouvelle fois) des infos erronées.
On est bien d'accord j'espère ?
:coucou:

21 oct. 2014

@augendre
"Quant à la façon dont notre magazine a su ou pas affronter cette crise, je vous renvoie au lien cité par l'initiateur de ce fil de discussion."
ok, le fil parle de "manque de vision de l'avenir"
quel est VOTRE avis vous qui êtes au poste central, vous ne dites RIEN !!!

"les petits croiseurs sont devenus l'apanage des petits chantiers et de certains constructeurs étrangers (Pologne notamment).
Cela pose évidemment question" ?!?
mais encore ?

"Les journalistes ... naviguent.
JE parcours.... plusieurs milliers de milles par an.
J'ai traversé deux fois l'Atlantique.... et
J'y retourne cet hiver.
L'UNE de nos journalistes rentre d'une année sabbatique sur l'eau.
seuls, deux journalistes seulement naviguent ?

"les membres de la rédaction ont un lien très FORT .. avec la voile, chacun à sa FACON." à sa façon ?
des liens FORTS à quelle FACON ? c'est un peu court, non ? vous pouvez en dire plus sur ces "passionnés à leur façon" ?

"Paris n'est pas moins central que Rennes lorsque les reportages vous mènent aussi bien dans les Charentes qu'en Manche, en Bretagne Sud, en Méditerranée ou à l'étranger."

A l 'heure du numérique, le déplacement des journalistes au siège est-il obligatoire chaque semaine ?

"déménagement ..l'intérêt économique n'a jamais été justifié" en matière de presse, on ne pige pas en effet

"externalisation de la maquette." en quoi cela est pénalisant ? la maquette, c'est seulement la mise en forme, non ?

"J'espère avoir par ces informations contribué à éclairer vos discussions."
Vous avez répondu à plein d’objections ridicules mais vous ne brillez pas par l'analyse du pb ni par votre vision !!
pour un rédac chef, vous ne paraissez ni déterminé, ni impliqué, ni engagé, ni chef, ni guide !!!
Désolé, c’est l'impression qui se dégage à vous lire et relire !!

20 oct. 2014

Merci à monsieur Augendre d'avoir consacré un peu de son temps à argumenter cette discussion, et présenter son point de vue, depuis l'intérieur de l'objet de notre discussion.

20 oct. 2014

A te lire, il n'y a donc aucune raison que vous ayez des problèmes.
soit; C'est tant mieux.
Un ancien abonné, qui sait pourquoi il ne fait plus parti de vos clients.

21 oct. 2014

je ne pense pas qu'on puisse reprocher des erreurs au redac mais lui ne se gêne pas d'accuser d'autres de manque de vision : alors qu’elle est la sienne ?
Le contexte est en gros celui ci : forte crise, marché mondial de la plaisance est berne depuis ... 5 ans, 2009, donc budget pub en forte baisse : qui trinque ?

20 oct. 201420 oct. 2014

ah oui je me souviens du bateau voile et voilier qui faisait le tour des iles, il venait tirer des bord à la voile à travers des mouillage en dépit des nageurs enfants et adultes autour des bateaux et proche de la plage , les bateaux pas mouillés à plus de 50m de la plage,

oui oui bel exemple ...

d'ailleurs sur un plan économique pourquoi sponsoriser ce bateau alors que beaucoup de plaisancier peuvent apporter leur témoignage,

bien sur des témoignages il y en a mais visiblement pas tout le monde à droit de témoigner, sauf sur les réseaux...
perso je ne suis pas concerner mais à prendre les plaisanciers pour des idiots , bin ça finit mal

mais comme ça semble rouler pour v&v pourquoi changer ??? justement faut penser à changer sinon plouf comme les autres

puisque vous nous lisez, prenez nos remarque de déception et changer les choses, maintenant vous pouvez rester dans la posture que tout va pour le mieux , tant mieux , mais combien de temps, celui qui n'avance pas recule, c'est le sentiment qui s'en dégage globalement de mon entourage nautique

20 oct. 201420 oct. 2014

Ben Biloup 30e, c'est bien la première fois que j'entends un tel reproche!

Tu leur suggère donc de faire leurs articles sans savoir de quoi ils parlent et de se contenter de croire sur parole les utilisateurs? !!!

Et bien, si ils prennent tes retours pour écrire leurs articles, ils ne sont pas arrivés ... :heu:

Quand à ton reproche d'arriver à la voile sur un mouillage. Si ils avaient évolué au moteur ils auraient eu le reproche de ne même pas savoir évoluer à la voile, (combien de fois on a entendu ça sur H&O " les plaisanciers devraient appendre à évoluer à la voile au lieux de compter sur leur moteur) De toutes façons, dans n'importe quelle situation, ils auraient eu des reproches et critiques non constructive alors ...

Comment veux tu qu'ils prennent en comptent les avis d'utilisateurs (certains contributeurs à ce fils) qui sont aussi peu objectifs dans leurs critiques ? (voir mon intervention plus haut) ? ...

20 oct. 2014

bin si c'est toujours des journalistes à bord c'est bien

qu'il respecte les zones de navigations s'est mieux

qu'ils naviguent s'est bien qu'il naviguent bien c'est mieux,

quand à dire que je ne me sens pas concerné s'est pas les reportages refusés.

maintenant s'il naviguent tant que ça comment ça se fait quand on reprends un bateau derrière eux et qu'ils viennent de faire un reportage pour le bateau pendant le grand pavois et que le circuit d'écoute de génois ne marchait pas, (mauvais passage de l'écoute sur les deux bords) c'est de première main j'ai fais le convoyage du bateau juste après eux, ça en dit long, peut être pas le cas du redac en chef qui vient parler mais des ses journalistes qui ne sont pas forcément tous si bon que ça,

mais bon je dis ça je dis rien

20 oct. 2014

J'ai bien aimé ce "Tour des îles" avec un petit multicoques. pour chacune des îles visitées, il donnait des informations relatives à la navigation et aux mouillages, tout comme une approche de l'ile elle même et de ses habitants.
Tout ce qu'il faut pour en faire un objectif de navigation potentiel. Mais uin magazine n'est pas un guide de navigation, ce n'est pas sa vocation.
A nous ensuite, si l'envie est là, de nous documenter et de préparer sérieusement une navigation vers l'île visée.
Pour chacun de ces articles, la mise en pages est soignée, les photos attractives, une carte globale disponible, que demander de plus?
Pour ceux qui font la critique d'un papier soi disant "glacé", le papier utilisé pour de telles magazines n'est certainement pas le plus coûteux disponible. Il contient d'importantes "charges" quu lui donnent un aspect flatteur et permettent de mettre l'illustration photo en valeur. Du papier "glacé" n'est accessible qu'à certains magazines de luxe!

20 oct. 2014

Bonjour Hubert,

Peut-être parce que de sympathiques utilisateurs d'Internet partagent des info gratuitement sur le net. C'est bien plus pratique que de stocker des piles de revues. Merci à eux ! ;-)

www.guidemanche.com[...]pip.php

21 oct. 2014

J'ai beaucoup aimé aussi les "où naviguer" dans Bateaux, il y a bien longtemps§ Je crois que c'était à l'époque où Alain Rondeau était rédacteur en chef. Il a ensuite recyclé les "Où naviguer" pour réaliser les "Pilotes Côtiers", un autre business! Ces pilotes côtiers ont commencé sous l'appellation de "Guides Fenwick" avent de passer "Penduick" puis Bénéteau. Je ne sais pas où ils en sont actuellement. Très intéressants, mais il faut recouper les informations car il persiste de nombreuses erreurs. Dans une édition récente par exemple, que j'ai achetée, les informations données pour entrer à Aurigny envoient sur les cailloux!

@ecumeur
"un magazine n'est pas un guide de navigation" pourquoi ?
Je regrette de ne plus trouver la qualité de la rubrique "où naviguer" qui paraissaient autrefois dans Bateaux tout y était, feux balisés alignements courants ...

20 oct. 2014

Allons-bon ! Tu ne vas pas reprocher aux journalistes de cette presse spécialisée de naviguer! Quant à recueillir le témoignage d'utilisateurs, c'est un peu maigre comme source d'info.
Mais bon, comme tu ne te sens pas concerné, je pense que ton avis n'aura que peu de poids :-p

20 oct. 2014

Et maintenant, je vais créé un scandale.

C'est pas si mal que cela que des emplois se créent ou soient tranférés dans notre région, Paris l'aspirateur prend la majeure partie de notre jeunesse diplômée, alors un petit retour est toujours le bienvenu.
Pour la casse elle aura lieu avec ou sans retour, alors pour que nos machines continuent à fonctionner, la délocalisation est une bonne nouvelle.

20 oct. 2014

"la delocalisation est toujours une bonne nouvelle" à une condition :n'etre pas concerné soit m^me

20 oct. 2014

ce n'est pas simple les delocalisations .

Pour ma part j'ai connu une delocalisation d'un BE parisien vers St Nazaire . Certains étaient enchanté car ils attendaient l'heure de la retraite pour quitter l'enfer ainsi ils ont gagné 20 ou 25 ans.D'autre ont fait une excelante operation immobiliere . Un copain disait que depuis qu'il habitait à St Naz il faisait la grace matinée tout les jours en gagant 1h1/2 le matin et le soir en transport ... donc certains ça leur convenaient tres bien .

Mais d'autre ne supportaient pas d'etre loin de la tour Effel,

enfin pas simple ...

20 oct. 201420 oct. 2014

Oui.
De plus, c'est une bonne nouvelle pour les Rennais et leur environnement.
Une médaille a deux faces.
Quand les places sont devenues si chères, la guerre ne peut être que fratricide, les belles paroles c'est bien, la baston c'est mieux.
Sur ce Ring que le meilleur gagne, on donnera les fleurs bleues aux autres.
Signé le père d'une étudiante diplômée et au chômage, qui n'a d'avenir soit disant qu'à Paris et qui est un peu hors de lui.
Signé aussi d'un ex licencié économique et qui a eu la chance de rebondir (grace à son niveau d'étude), inférieur à celui d'un journaliste
Signé d'un Breton en colère qui pense aux licenciés de GAD qui eux vont avoir beaucoup plus de mal à rebondir.

20 oct. 2014

Bon, faut pas rajouter la polémique à la tristesse.
Que V&V voit son siège passer (ou pas?) de Paris vers Rennes, c'est pas une catastrophe en soi ; ce qui est désolant (mais pas imprévisible malheureusement) c'est le fait que des gens perdent leur boulot.
J'ai dit plus haut que les rares contacts que j'ai pu avoir lors de salons "nautic" ou avec l'administration de l'entreprise étaient peu agréables, empreints de suffisance. Ben oui ; et cela n'a rien à voir avec le contenu du magazine et/ou les compétences des rédacteurs.
Et au cas où ce ressenti serait partagé ça ne serait probablement pas excellent pour l'image de l'entreprise.
Rien d'autre.
Cdlt
JM

20 oct. 201420 oct. 2014

Ah les forums....où tout le monde pense etre expert.... Moi le premier.
Une seule chose est sure, nous ne sommes pas presents en coulisse, à part mr augendre, et ne connaissons donc pas ce qui se passe derriere les murs de vetv.
On peut tous faire une critique, mais ce ne sera que la critique d'un lecteur, client ou ancien client, rien de plus.
Cette critique ne sera pas la vérité vraie, ni le remede miracle.
Et les "LN s'était mieux...", "en GB, la presse, s'est mieux....", l'herbe du pre d'a cote toujours plus verte. Bizarre, non?
Il y a surement des critiques faites dans ce fil de pertinentes, et d'autres non. Esperons tous simplement, que VetV les écoute, s'améliore encore, et perdure. Car cela serait vraiment dommage que le meilleur (a mon avis) magasine nautique français actuel disparaisse (meme si, peut etre, pour certains, il est sensiblement moins bien, sur certains points, qu'un ancien mag, qui, de toute façon a disparu, car sa clientele l'avait lache.)
Trop de pub? Et alors? A la difference de l'internet où bien souvent la pub est obligatoire, dans un mag, personne n'est dans notre dos pour nous obliger à la consulter?
Trop de bateaux chers? Pas faux, mais frederic augendre a raison de dire que cela correspond aussi au secteur le plus porteur, et présentant donc le plus de nouveautés, dans le nautisme actuellement.
Des articles pas assez fouillés? Peut etre, mais c'est justement là que le site intervient, avec ses compléments.
Perso, puisque moi aussi j'ai un avis, je trouve VetV tres bien.
Toutefois, je me range aux cotes de ceux qui reprochent trop d'articles sur des bateaux a budgets trop eleves.
Et la voile legere mr augendre? Il n'y a plus de magasines dedie a la voile legere.
Heureusement que mme borsi (si c'est melle, pardon) est la pour nous en servir une louche regulierement.
J'ai personnelement, actuellement deux petits bateaux, dont un construit en france, et aucun n'a jamais fait l'objet d'un test pousse dans votre revue. Tres dommage, car c'est de la voile.
Il y a des axes d'ameliorations, c'est sur.
Mais c'est avec une grande sincerite que j'espere voir vos soucis actuels disparaitre.

20 oct. 2014

bonjour, je ne porterai aucun jugement sur ce magazine que je ne lis plus depuis longtemps et d'autan plus qu'un des rédacteurs en chef trouve que tout va bien mais il me vient une idée au sujet de la pub. : Si tous les lecteurs renvoyaient au journal les feuilles publicitaires ce serait à eux de les détruire et pas à ceux qui déjà achètent ces pages. De même si l'on ramenait tous les emballages au magasin ils finiront pas comprendre qu'on n'en veut plus....
Allez bon lecture et que surtout vetv ne change rien
Gilles

20 oct. 2014

idée a creuser: la pub fait sans doute vivre mais pour ma part , et je suis sur de ne pas etre le seul,si je vois une pub j'achete pas ou j'achete plus....je ne vois jamais ( ou tres rarement ) une pub du produit que je vise... mais faut croire que je suis hors norme comme vous le savez.
mes besoins: : une centrale arduino ( ou autre open source), ou des ordi durcis a prix normal....
des peintures industrielles, des fournitures electriques industrielles, des fournitures bois metaux colles autres que celles des ships.. enfin tous les moyens possibles pour faire soi meme mieux et moins cher = la des pub j'en veux
.
les bateaux neufs non , les bagnoles non les traceurs hors de prix non

20 oct. 2014

Ah ben pour avoir ces pubs faut que tu t'abonnes à "Bois & Métaux industriels hebdo", ou au "Moniteur de la Peinture Industrielle pour Murs & Sols", voire à "Interrupteur 3500 Volts Magazine" !

20 oct. 2014

Sans pub, au lieu de coûter 6,5€ au numéro, un magazine comme V&V pourrait coûter le double, donc x fois moins de lecteurs, faillite assurée ou bien uniquement des lecteurs assez fortunés pour pouvoir l'acheter.
Il faut également que la publicité soit ciblée produit/lecteurs pour avoir un effet bénéfique sur les ventes de l'annonceur. Si je comprends bien la liste de produits que tu indiques comme susceptibles de t' intéresser, il s'agit de produits dont les ventes ne peuvent représenter que de faibles volumes en intéressant un nombre restreint (voire très restreint!) d'acheteurs potentiels, donc sans intérêt pour le plus grand nombre...et pour le magazine! Si un magazine comme Loisirs Nautiques a disparu malgré sa qualité, c'est que son contenu ne correspondait pas à un nombre suffisant de lecteurs pour assurer sa survie. C'est tout simple : le produit qui correspond aux attentes du marché se vend, celui qui n'y correspond pas ne se vend pas. A titre d'exemple, lance-toi dans la commercialisation de cercueils à deux places. Même si tu dé"penses des fortunes en publicité, tu iras à la faillite en très peu de temps.
La publicité sous toutes ses formes (enfin plus ou moins!) fait vendre et un volume de vente permet de proposer le produit à un prix accessible au plus grand nombre.

Tu rejettes apparemment la pub pour les bateaux neufs, mais elle participe au succès de nos chantiers nationaux : groupe Bénéteau, premier constructeur mondial de voiliers, 5700 emplois en France, Fountaine Pajot, 1er constructeur mondial de catamarans à voile (et il se lance dans les catamarans à moteur après avoir identifié un marché porteur aux USA!), pour les deux, 70% de la production exportée.
Alors vive la publicité et la mondialisation de l'économie qui ouvre à nos industrie les marchés mondiaux!

21 oct. 2014

Incompréhensible! Peux-tu expliquer?

21 oct. 2014

Si on sort des réalités économiques pour aller vers des concepts aussi fumeux qu'irréalistes, alors là, c'est vrai, j'ai du mal à suivre, mais je ne demande qu'à apprendre!

21 oct. 2014

je ne suis pas riche mais pas pauvre non plus, sauf que ma (pas bien grosse) retraite a amputé mes revenus d'un bon paquet,
et chaque jour qui passe me rappelle que mon bateau me coute cher,
et pourtant je fais l'entretien moi-même, je cherche de plus en plus les bonnes affaires sans céder au toujours moins cher merde in china, je repousse (il faudra bien y passer un de ces jours) le moment de changer de voile, etc ...

21 oct. 2014

pardon c'est plein de fotes :oups:

22 oct. 2014

José, with all due respect, je ne peux être d'accord avec toi.
Tu inverses complètement les facteurs économiques de vie d'un magazine. La pub est vitale pour équilibrer les comptes car la seule vente aux lecteurs ne suffit pas. Les petites annonces qui étaient une ressource essentielle ont diminué au profit d'internet. En face, les fabricants ou prestataires de services ont besoin de faire connaître leurs produits et services aux pratiquants de la navigation. Les deux intérêts se rejoignent donc.
Lecteur, je parcours la pub et y détecte de nouveaux produits ou des promos qui pourraient être intéressants (parfois seulement l'intérêt de la curiosité!).
Au sujet des essais de bateaux qui seraient "avant tout une bonne façon de faire leur pub et rien d'autre", je crains que tu n'ailles un peu loin. Faut-il donc condamner tous les essais réalisés dans la presse, qu'il s'agisse de bateaux, d'automobile, machines à laver, appareils photos et j'en passe, sous prétexte qu'ils ne seraient qu'une vitrine pour les produits essayés?
Le lecteur achète le contenu rédactionnel d'un magazine et regarde plus ou moins la pub. Cela me semble plus réaliste!

22 oct. 2014

C'est vrai que la pub nous envahit en tous lieux et à tous moments. Sur ton PC, tu peux déjà en éliminer une bonne partie en chargeant ADBlock, qui est un logiciel gratuit... et sain, pas besoin de préservatif en plus.
Je ne sais pas comment fonctionne le Chasse Marée, mais je crois me souvenir qu'il a failli disparaître il y a quelques années avant d'être racheté.
La presse écrite dépérit en raison du développement d'Internet. Les quotidiens par exemple tiraient une bonne partie de leurs recettes des petites annonces qui se réduisent de plus en plus au profit de sites internet. Si leur audience diminue, ils auront encore moins de pub car les annonceurs ne pourront espérer de retour sur leur investissement en pub.
Je ne vois guère de solution miracle pour sortir de ce dilemme.

Et en conclusion pour la route. Je regarde la télé vers 17h30. C'est un déferlement de pub pour les garanties obsèques, les monte escaliers, aides auditives, optique, remèdes divers contre constipation et fuites urinaires. Tout un programme!!!

20 oct. 2014

et non justement pas de mondialisation (sans gout) que de l'artisanat...
je rigole
:tesur:

21 oct. 2014

c'est que tu n'as pas l'esprit qu'il faut le resumé de django est pertinent

21 oct. 2014

"sans pub il n'y aurait plus de lecteurs" à voir

Chasse-Marée , super magazine ,tres tres riche , articles de fond ,tres belle presentation

prix 6.6€ AUCUNE PUB

Perso je n'achete pas ce genre de magasine car je n'ai aucune envie de depenser de l'argent pour acheter de la pub car les articles se sont eux transformé eu en produit d'appel pour nous mettre de la réclame sous les yeux

21 oct. 2014

oui j'ai bien compris , c'est comme la democratie , une frange de la population ( tres loin d'etre negligeable) compte pour du beurre... si cette frange n'apparait pas c'est qu'elle se demerde seule ou que le systeme la rejette sur des bases financieres.
alors ok encore cette logique se comprends mais dans ce cas faut changer le titre: voiles et voiliers suppose ( d'après moi) qu'elle est destinée a ceux qui ont ou veulent un voilier, et comme vous le savez beaucoup d'entre eux ( si ce n'est pas tous) ne sont pas des riches = preuve les sujets du forum qui TOUJOURS insistent sur l'aspect "faire des economies".
loisrs nautiques a elle disparu pour cause de non rentabilité ou pour cause de torpillage....acr anti economique , "anticroissance"....
je ne suis tout meme pas le seul bricolo a ne jamais songer employer un pro, a navy service il y en a une majorité , et ce un microcosme

c'est pas le manque de lecteur qui a tué loisirs nautiques mais son cout de production les dernieres années cette revue etait devenue luxueuse ,souvent il faut savoir rester petit et humble pour reussir et preferer les textes et dessins interessants aux photos sur papier glaçé :-)

22 oct. 2014

Ecumeur sur le fond concernant la pub tu as raison, la pub fait vendre c'est bien evident sinon ça fait belle lurette que l'on ne ferait plus de pub.

Mais ,il y a un Mais je n'ai moi aucune raison d'ACHETE de la pub car acheté Vet V est devenu en premier lieu achété un catalogue de pub avec par-ci par-là quelques articles superficiel qui ne sont là que faire achété de la pub . M^me les essais des bateaux sont avant tout une bonne façon de faire leur pub et rien d'autre .

Donc ça fait longtemps que je me suis éloigné de ce genre de magazine et il y a fort à parier que je ne suis pas le seul .lorsque j'ai envie de lire un magazine parlant nautique et bien je fais vers un magazine que ne fait pas de pub ou tres tres peut

22 oct. 2014

je te comprends bien ecumeur

Mais moi consommateur je subie la pub tous les jours et a chaque instant du matin au soir ,on me l'impose lorsque j'ouvre HeO lorsque je vais a ma boite aux lettres , lorsque j'allume la télé , lorsque je fais mes courses , dans la rue, en un mot on est noyé sous un flot de pub ....

Alors pourquoi veut tu qu'en plus j'aille en acheter en prenant un magazine tel que VV ? car je regrete bien mais c'est devenu un catalogue de pub , la pub a pris le pas sur la redaction des articles ,les choses ont été au fils du temps inversé . Dans un premier temps le journal traitait du nautisme et faisait passé de la pub , maintenant il fait de la pub et fait passé quelques articles sans saveur ni odeur ...resultat le magazine se meurt .

Je reviens à un autre magazine Chasse-Marée , pas de pub , il se porte bien à ma connaissance ...et au m^me prix 6.6€ alors comment fait-il ... il a des lecteurs parce que ses articles sont solides , appronfondi ,fouillé et on n'a pas de pub ce que tous les lecteurs que je connais apprecie.

04 nov. 2014

la croissance a entrainé la mondialisation, on réfléchit à des alternatives ;o))
ce soir sur arte
www.programme-tv.net[...]ssance/

20 oct. 2014

Je ne suis plus abonné, mais force est de constater qu'à côté des tests effectués il y a ..... ça commence à dater maintenant !!!!! Il n'y a aucun travail d'effectuer. De la à parler de connivence avec les chantiers j'en sais rien mais c'est possible.

Quelqu'un sait-il quelle part du chiffre d'affaire représente la pub pour un magazine comme voiles et voiliers

21 oct. 2014

Comme tout le monde est au pain sec, les budgets pubs sont réduits, la revue pour étaler ses charges augmente son prix de vente, ce qui diminue les lecteurs, eux-mêmes au pain sec. Du coup la revue réduit ses charges ce qui enlève de la qualité au contenu et au graphisme. La revue perd alors encore plus de lecteurs.
Il faut beaucoup de temps pour créer une revue de qualité et assez peu de temps pour la détruire. Pour durer il faut avoir l’audace de se dire qu’il faut changer alors que tout semble aller bien.

21 oct. 2014

127 posts à cet instant précis...pour tourner en rond et raconter toujours à peu près la même chose.
Bravo Tom ! :pouce:
Tu ne postes souvent un nouveau fil, occupé aux manettes en salle des machines...
Mais là , on est partis pour un fil d'anthologie ?
.
L'avenir le dira... ( parfois, je me dis que ce forum, au même titre que beaucoup d'autres, pourrait être un support interessant pour le mémoire de fin d'études d'un thèsard en sociologie... ). :litjournal:

21 oct. 2014

le 128ème post n'apporte pas grand'chose... Par contre, ce fil sans intérêt a tout de même permis de lire l'avis d'un membre éminent de la rédaction de V&V, ce qui n'est pas rien. Et il a aussi permis de constater que les avis des lecteurs ne sont pas unanimes, loin s'en faut...

23 oct. 2014

Tu devrais plutôt ecrire : "les avis des ex-lecteurs"

22 oct. 2014

Tu devrais plutôt écrire "les avis des non lecteurs"!!!

21 oct. 2014

interessant ce fil
mais je constate de plus en plus que je n'achete plus ces revues
le prix,les pub pour des fournisseur que nous connaissont tous,souvent un seule article m'interesse....
les essaie sont centre sur des bateaux tres gros tres larges
qui de toute facon ne rentre pas dans ma place de port
de plus je constate que les chantiers sont de moins interesser par les petit bateau a coup raisonable....
Je constate maintenan que les petits bateaux ne sont plus les bien venue dans les ports.....

22 oct. 2014

Je navigue à bord d'un "petit bateau" et je n'ai jamais constaté n'être pas bienvenu dans les ports. Tout au moins dans les mers que je fréquente (Manche et Mer du Nord, côtes françaises, belges et britanniques), l'accueil est le même, le coup de main pour amarrer identique, tout comme le sourire, dans la plupart des ports.

"L'intérêt des chantiers" pour les relativement petites unités résulte de considérations économiques. Compte tenu des prix de revient et du niveau des prix de marché, la marge sur les petits bateaux est beaucoup plus faible que sur les grosses unités et les marchés d'exportation en outre sont tournés vers les grosses unités (tout de même 70% à l'export pour nos gros chantiers!). Les bateaux de moins de 9m sont devenus de fait le créneau des petits chantiers semi artisanaux qui n'ont pas la même structure de coûts.

Lors de la disparition du RM 880, j'avais discuté avec un responsable du chantier Fora Marine. Le coût de main d’œuvre pour construire ce "petit" bateau n'était pas très inférieur au coût de main d’œuvre du RM 1060 et ils travaillaient donc quasiment à perte.

22 oct. 2014

La raison n'est pas que "leur structure déconne". Il suffit d'avoir quelques notions de gestion et de fonctionnement d'une entreprise pour s'en apercevoir. Ventilation des coûts de R&D qui ne sont pas proportionnels à la taille du bateau, coûts de main d’œuvre qui ne sont pas proportionnels à la taille des panneaux à assembler (sauf la peinture de la coque dans ce cas), coûts de commercialisation idem. Il n'y a guère que le coût des matériaux qui soit en relation avec la taille. Quant aux charges de l'entreprise, n'en parlons pas dans le contexte actuel.

PS : je n'ai toujours pas compris une de tes interventions précédentes. Tu peux toujours m'envoyer l'explication en MP.

22 oct. 2014

On n'est pas obligé de manger ce genre de produit!
Je suis tout à fait d'accord sur les qualités de l'artisanat qui travaille plutôt bien et peut créer de l'emploi. Toutefois, cela ne pourrait suffire à faire marcher l'économie qui a besoin de poids lourds.
Outre les exemples nautiques que j'ai cités, la mondialisation a permis à Airbus, entreprise européenne, de devenir en une quarantaine d'années le premier ou second constructeur d'avions, selon les années, à nos industries agro alimentaires d'être en position de leaders, comme les industries du luxe, les constructeurs automobiles même si cela est perfectible.
Souvenons nous du fiasco commercial de la Caravelle, qui était à la pointe lors de sa sortie. Sud Aviation qui la construisait était une entreprise franco française dans un monde qui n'était pas très ouvert, c'est le moins que l'on en puisse dire. Le résultat fut un faible nombre d'appareils produits et vendus presque uniquement à des compagnies françaises. C'est finalement Douglas qui avec le DC9, copie presque conforme, vendit ses avions dans le monde entier.
La mondialisation existe de fait depuis pas mal de temps et s'est développée avec l'essor des moyens de transport, le cheval d'abord puis les navires. Cela commença à l'époque sumérienne et plus récemment la route de la soie et elle ne fonctionne pas qu'à sens unique.

22 oct. 2014

merci calypso tu apportes de l'eau à mon moulin,
on a mis des millions d'années pour avoir la bougie etc
on va mettre quelques années pour détruire la planète
:lavache:

22 oct. 201422 oct. 2014

tu es pourtant un ancien!
alors , d après toi sans les importations de minerai de fer !
ont en serait encore à l age de bronze! :reflechi:

www.persee.fr[...]2_11549

et notre production d électricité renouvelable tu ne tant souvient Plus ?
arréte avec ta mondialisation!
d ailleurs les allemands ré ouvrent leurs mine de charbon!
putaing ,c est pas pour réarmer la Ruhr! :policier:
bon, d accord les teneurs sont a peut prés égales que celle du minerai chinois : 30 % alors que les australiens sont a 70 %!
mais , il suffit que les cours explosent pour que l on ré ouvre nos mines , certaines a ciel ouvert ! ainsi que nos mines de charbon!
retours des gueules noire
regarde les bitumes canadiens en attente d exploitation depuis 50 ans :ils détruisent des régions entières pour l exploiter maintenant , mais c est une ressource importantes pour ce pays
:oups: :heu: :langue2:

22 oct. 2014

oui mais là
je répond a calypso qui fait le burin! :lavache: :jelaferme:
:-p

23 oct. 201423 oct. 2014

"et on peut aussi ajouter que nous existons ,et vivons grace à la mondialisation , car dans nos sous sol nous n'avons aucune matiere premiere ..heureusement que l'on nous les vends ...on s'éclairait à la bougie et on se deplacerait à cheval on n'aurait m^me d'acier pour construire un velo "

nous n'avons aucune matières premières dans nos sous-sols ???
www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr[...]ce.html
et ça ne concerne que l'extraction minérale...
:litjournal:
dans toute sa splendeur... :doc:
:jelaferme:

22 oct. 2014

hi écumeur (ne te sens pas "attaqué")
tu dis pour le RM 880 que la construction se faisait à perte
c'est bien la preuve que ce n'est pas normal, que leur structure "déconne"
si le président dit devant les mauvais résultats que la faute est la crise, devons nous toujours acquiéscer ce que les dirigeants disent et bouffer "gras"
non on se tait, et le RM 880 meurt et VV meurt et la France ..... chut pas de politique
cordialement

22 oct. 2014

la mondialisation c'est le foie gras de bulgarie, mauvais au gout et plein d'antibiotique
l'artisanat si on le favorise, la france reste debout
amha, bien que of course ça se discute...j'ai choisi mon camp, je conteste je proteste....;o))
les arguments que tu donnes rien ne me prouve que tu aies raison ;o))
cdlt

22 oct. 2014

et on peut aussi ajouter que nous existons ,et vivons grace à la mondialisation , car dans nos sous sol nous n'avons aucune matiere premiere ..heureusement que l'on nous les vends ...on s'éclairait à la bougie et on se deplacerait à cheval on n'aurait m^me d'acier pour construire un velo

et alors !a l'age du bronze pas besoin d'avoir du fric pour etre le chef :-D un bon gourdin suffisait

22 oct. 2014

et sans la modialisation on ne pourrait m^me pas raconter nos conneries sur internet , avoue que celà serait dommage , :alavotre:

23 oct. 2014

Nous frisons l'autosuffisance pour les calcaire et gypse ainsi que pour les agrégats sable et gravier. Pour le reste, les pourcentages sont très faibles sinon nuls. Avec cela, on ne va pas très loin sans les échanges internationaux!

21 oct. 2014

En dehors de lancer ce pavé quelle est l'intention de Tom ? Je présume qu'il a une opinion sur la question V&V. Ou est-ce la "sociologie" qui s'exprime ici qui l'intéresse. Ne rien dire après avoir ouvert la question peut susciter un certain étonnement.

21 oct. 2014

Précision : en dépit de sa forme interrogative, ce fil n'est pas une question comme on en a l'habitude, mais un tweet d'Hisse et oh ouvert aux commentaires. C'est pas tout à fait la même intention qu'un fil classique qui en général pose une question et attend des réponses.

22 oct. 2014

Rien, bien sûr ! C'est juste pour te préciser qu'il n'a pas forcément d'intention autre que celle de donner un lien expliquant la situation de V&V...

21 oct. 2014

Pour moi cette réponse relève de la casuistique. Un fil a été lancé par une personne dénommée Tom sur un forum ouvert. Tom peut-il donner son opinion personnelle sur le fil qu'il a intitulé: "vers le naufrage de Voiles et Voiliers". Au fait qu'est ce qui l'empêcherait de donner son opinion?

22 oct. 2014

j espère que ce n est pas un tweet, je n aime pas ce genre d information! a sens unique!

c est un commentaire de ma part , puisqu il n y a pas de réponse a donner!
aurais je tweeté sans le savoir ? :reflechi:
ha , quand même , je n achète plus V ET V depuis longtemps !
avant , pour rêver je me mettais une pub Amel 64 sur internet, le dimanche matin, en buvant mon café !
étant devenu décroissant : plus par force que par volonté, je ne me fais plus mal: je regarde le site marées et pêches, pour affiner,ma recherche de protéines animales pour ma famille Thaï :famille: :langue2:

22 oct. 2014

Hola todas y todos,
tramontane a écrit :
''Je constate maintenant que les petits bateaux ne sont plus les bienvenues dans les ports..... ''
Est-ce que Tramontane ou quelqu'un d'autre pourrait développer cette remarque ?
Je ne connais pas assez les pratiques des ports pour avoir une opinion sur ce sujet et je pourrai, dans quelques temps, y être confronté ...
Et puis cela fera peut-être une idée de sujet pour V&V ;-)

22 oct. 2014

Chasse au petit voilier
(tramontane fait 8,93)
je me suis fait vire cette été du port Vela a Barcelone
il à 10 ou 12ans nous y étons rester une bonne semaine pour visiter la ville.depuis ils on instaler des quais tres tres haut pour la grande plaisance!!!!vous savez les HLM....
avec des prise electrique énorme,la fibre optique et la tv!!!
en plus les quais n'etait meme pas plein de ces monstre vue le prix on peu comprendre!
A Ciutadella (minorque) rebelote nous avons du nous accrocher comme des squateur en cachette entre deux gros...le lendemain celui qui nous a vire est venu chercher sa DIM!!sans soursillier avec pas d'electriciter (je suis autonome 30h pas plus)
C'est vrai que nous somme désormais le plus petit bateau en escale dans les ports

23 oct. 2014

@ Tramontane
Barcelone?
au ROYAL club nautique(passer sous le pont pivotant des remblas maritimes) c'est plein centre,calme,ultra sécurisé,bar climatisé,restau,piscine...et pas plus cher
eh bien soit en "Miniou"(5,70m!)soit en first 21.7(6,30m) nous y avons étés plusieurs fois acceuillis( dernier passage en 2013)sans aucun problème..pour 5/6/8 jours....
Idem en 2013(first 21.7)partout à Ibiza et Mallorca...".meme à Ibiza-centre ville"....et Palma(bassin le plus central et calme!)
Idem en 2014(first 21.7)à....Monaco!(fontvielle)sous le palais de "SAS"...à 40e la nuit tout de meme...mais etre proche de SAS et c'est bien Charlène?...ça n'a pas de prix...
par contre Ciudadella est allérgique aux petits....
est il nécéssaire d'ajouter qu'à part en Bretagne....on ne voit pratiquement plus aucun croiseur de moins de 9/10m...

24 oct. 2014

merci pour le tuyau du royal club,je l'ai vue des remblas mais je ne savait pas qu'il prenait des bateaux de passage.par contre pour le GO il faut aller au port olympique.
Ibisa je connais pas!
Palma j y suis pas aller depuis un moment....
L'ete prochain je retournerai certainement sur le balears c'est sur!

22 oct. 2014

salauds de pauvres.
a ciudadella , je ne leur ai pas demandé leur avis, je me suis mis entre deux trucs a moteur de luxe juste en face des resto avec mon panzer, le mec est venu demander le fric a donné l'eau et tout; mais les riches etaient inquiets pour leur peinture

22 oct. 2014

tu fait plus fort que mois!
Maisj'ai un handicap en plus LA PATRONE......

22 oct. 2014

bon je vois que sous prétexte qu'on n'est pas abonné ou que l'on déclare ne pas lire le bazar on ne pas dire si on aime ou pas,

faut pas nous prendre pour des perdreaux de l'année, en kiosque ou grande surface , un feuilletage permet de se faire une idée du contenu (surtout de la pub) et des sujets traité,

qqes instants suffisent,

je suis d'accord avec calypso, la pub on est noyé, d'ailleurs je m'aperçois qu'en fait je n'y prête plus attention et n'en retiens rien, plusieurs fois évalué sur le sujet je me suis rendu compte que je n'en connais rien, oui des musique que je connais des scènes qui m'amusent mais incapable d'y rattaché une marque même un produit,

les publicistes le savent, les annonceurs aussi, mais s'est business qui fait vivre du monde à coup d'aide d'état ....

22 oct. 201422 oct. 2014

Puisqu'un certain nombre d'Heonautes, qui précise ne pas aimer ni lire V & V, consacre pas mal de temps à donner un avis sur cette revue, je me décide (esprit de contradiction?) à apporter l'éclairage d'un abonné de longue date.
Il y a environ 30 ou 40 ans, lorsque j'ai commencé à louer des croiseurs, j'ai acheté puis me suis abonné à Bateaux. Vers les années 80, j'ai lu assez régulièrement V & V en plus de Bateaux. Ces revues m'ont permis d'acquérir des notions complémentaires à celles que j'avais apprises en école de voile à la fin des années 50. Les essais bateaux, les comparatifs techniques, les méthodologies concernant la navigation, les conseils en tous genres ont participé pour une bonne part à ma culture plaisancière. Et je n'oublie pas les pages de publicité, très informatives pour tout utilisateur potentiel. Même si cela me faisait rêver, j'étais moins intéressé par la voile légère (un peu en difficulté à l'époque) ou par le grand voyage.
Pour des raisons de contenu, j'ai ensuite quitté Bateaux pour m'abonner à V & V auquel je suis encore fidèle. Mais il est bien évident que je n'ai plus les mêmes raisons de lire cette revue qu'à mes débuts. Et si, comme nombre d'Héonautes, je regrette le bon vieux temps de ces revues (CMA ?), c'est peut-être aussi parce que je suis (nous sommes?) beaucoup mieux informés que dans les années 70 ou 80.
Je n'ai donc pas envie de me ranger parmi les détracteurs de ces revues. Je prend toujours du plaisir à lire V & V, même si je ne lis pas tout. Et le jour où je m'en lasserai, je n'en dirai certainement du mal mais je me contenterai de me désabonner. Une revue qui a eu une diffusion de près de 60000 ex. en juillet ne peut que mériter le respect, même si, à titre personnel, on ne l'apprécie pas.
Je souhaite que cette revue puisse trouver rapidement les bonnes solutions pour assurer sa pérennité. Rien n'est jamais perdu, mais rien n'est définitivement acquis. Le plaisancier évolue, ses rêves aussi, et, aujourd'hui, il n'est certainement pas simple d'apporter un bon produit à un lecteur multi-facettes (cible marketing), dans le cadre d'une économie d'entreprise nécessairement équilibrée et d'évolutions technologiques ultra rapides (gestion).

22 oct. 201422 oct. 2014

Je ne comprends pas cette espèce de lynchage à l’encontre de V&V, et je suis tout à fait d’accord avec l’analyse de Steredenn.
Les revues nautiques, Bateaux, LN, V&V, m’ont tout appris et aussi m’ont fait rêver (particulièrement V&V). Alors bien sûr aujourd’hui , riche de plus d’expérience due à de nombreuses années de pratique intensive, et après avoir réalisé certain des rêves qui m’ont hantés à la lecture de ces revues, je n’ai plus maintenant le même entrain pour les lire, et je ne les achète plus régulièrement comme auparavant, mais pour autant, je trouve que V&V est un magazine d’excellente facture, que je préfère d’ailleurs à Voile magazine. Il y en a d’ailleurs un autre excellent, c’est Course au large.
Alors même si V&V n’est pas parfait, il ne mérite pas les critiques excessives lues plus haut, et ce n’est pas V&V qui s’est dégradé, mais plutôt son ancien lectorat qui à la nostalgie des ses rêves d’antan.

:langue2:

22 oct. 2014

Je remarque que les commentaires les plus virulents et les plus nombreux émanent de collègues qui ne lisent pas V&V parce qu'il y a de la pub ou bien parce qu'ils n'y trouvent pas LE reportage sur le voilier de leurs rêves ou bien le bidule "à l'ancienne". Et en même temps ils critiquent reportages et essais qui ne seraient que des plateformes publicitaires déguisées.

bof!!!!on lis un peu ce que l'on veux on a encore cette liberté pendant quelques temps avant que les elites legiferent :-D

23 oct. 201416 juin 2020

@ Calyps :doc: 2
" Chasse-Marée , super magazine ,tres tres riche , articles de fond ,tres belle presentation, prix 6.6€ AUCUNE PUB"

"Je reviens à un autre magazine Chasse-Marée , pas de pub , il se porte bien à ma connaissance ...et au m^me prix 6.6€ alors comment fait-il ... il a des lecteurs parce que ses articles sont solides , appronfondi ,fouillé et on n'a pas de pub ce que tous les lecteurs que je connais apprecie."

Ci-dessous, couverture du dernier numéro sorti à 10€ et non 6,60...
et scan des pages 86 et 87, si c'est pas de la pub, je ne m'y connais pas...
:litjournal:

Et toujours à l'intention du même :
j'ai consulté un de mes plus vieux CM, le numéro 66 d'août 1992 :
- prix 60 francs, soit 9,15€ (toujours loin des 6,60€)
- une bonne quinzaine de pages de pubs...
:litjournal:

29 oct. 2014

www.chasse-maree.com[...]ez-vous

2 ans , 18 numéros , 120€.
6.67€ par numéro.

26 oct. 2014

6,60€ ???
:non: :non: :non:

30 oct. 2014

et OUi ...

23 oct. 2014

peut etre,aussi,c'estperdu un certain "enthousiasme" des années 70/80(?un peu avant...un peu après..?)concernant la voile,(et aussi le Ski...)..pour ne parler que de ces 2 activités....
les régates régionales ou inter régionales(y compris sur plans d'eau intérieurs) réunissaient 25/30/40...470!idem en 420...
certes les croiseurs étaient moins nombreux(et plus petits!)mais c'est dévelopéé la location...
je ne vais trop entrer dans ce que pourrait" contenir" le terme enthousiasme...mais il semble bien que les pratiquants d'activités sportives,de pleine nature(voile/Ski/planche/paddle/Kayak/VTT....)tatent un peu de tout,découvrent,picorent,plus mais moins intense,moins approfondi....d'ou peut etre(?)moins de "culture" marine ou montagnarde,par exemple....d'ou les revues qui ont moins de lecteurs assidus et exigeants..d'ou les revues qui ont suivi ces évolutions,?
bref....Vet Vn'est pas pour autant une catastrophe!ni une collection de pubs...
certains regrettent=
1/les articles style "ou naviguer"....de ci de là il y en a.Mais surtout depuis le "boom" de la plaisance les guides nautiques se sont multipliés( beneteau-Rondeau/Imray) régulièrement remis à jour....il n'"y a donc plus rien à dire"!!....
2/le manque d'article techniques..il y en a de ci de là.Mais voyez le paquet de"suppléments" justement édités par V et V=
et sur tous les sujets...nav/GPS/carto electronique/réglages voiles/Gréément/moteur/Hivernage/Pilotes/Ipad/InavX.....
au final les points 1/ et 2/ sont saturés!difficile de surpendre ou de se renouveller....
a suivre

@0491....
Vous avez dit à propos de la rubrique "naviguer"
"il n'y a plus rien a dire" : beaucoup de couples se séparent sur ce constat.

ce "il n'y a plus rien a dire" peut se généraliser à toutes les rubriques d'une revue de voile et il est sans doute beaucoup plus difficile de faire un bon article maintenant qu'il y a trente ans.

23 oct. 201423 oct. 2014

"difficile de surpendre ou de se renouveller".
C'est pourtant le boulot d'un journaliste qui a appris ce métier.

Toute la presse va mal.
Qu'elle soit quotidienne, hebdo ou mensuelle.
Chaque titre s'essaie au net pour ne pas perdre son lectorat. Avec plus ou moins de succès.
Mais la plupart n'arrive même pas à écoper.

C'est un peu normal. Trop nombreux sont ceux qui pensent que l'écriture est un travail facile et ne comprennent pas qu'il faille payer pour avoir accès à l'info.

Mais c'est amusant de voir ici ceux qui, d'ordinaire, relèguent les journalistes au rang de vulgaires "vendeurs de papier" (bien sûr, quand l'info ne leur plaît pas !), venir pleurnicher comme des vierges sur les difficultés économiques d'un organe de presse qui touche à leur passion.

Pour la plupart, ça vous apprendra à vous jeter comme des mouches sur la presse gratuite (au seul titre qu'elle est gratuite) mais qui n'est en réalité qu'un vulgaire relais des agences de presse sans aucune analyse et donc sans signatures pertinentes et qui ne fait bosser que des pigistes sans âme car débutants mais surtout bien moins chers à la fin du mois.

Et le lectorat en a pris les mauvaises habitudes de cette info purement descriptive.
Même les grands noms de la presse hebdo savent aujourd'hui qu'on ne doit plus faire de dossier de plus de 2 pages alors qu'auparavant on pouvait l'étaler jusqu'à 10 pages sans craindre d'affoler le lecteur.
Les kiosques se vident quand ils ne disparaissent pas et les kiosqués ne savent même plus ce qu'ils vendent.
Allez leur demander l'hebdo qui a traité telle affaire ou tel dossier. Avant ils vous le sortaient direct, aujourd'hui ils ne comprennent même pas ce que vous leur demander.

Par contre, si vous avez besoin d'une barre chocolatée ou d'un porte-clés représentant la Tour Eiffel, y a pas de soucis.

On n'a que ce qu'on mérite.

23 oct. 2014

@Yv/Gad
"c'est pourtant le boulot d'un journaliste qui a appris ce métier"
oui j'en suis d'accord...mais je parlais de la saturation des points 1/ et 2/......certes la technologie continuera à évoluer...(point 2) doncil y aura toujours "du grain à moudre"...par contre (point 2)quand on a détaillé quasi tous les mouillages du monde dans les multiples guides,quand on a sous la main Google earth/photos/videos/blogs/...??
la presse gratuite est une vraie plaisanterie....signe(parmi d'autres!) des temps...ou "ça" zappe",ça picore" ça survole"ça n'approfondi pas trop"....

Quelle est la presse gratuite qui concerneurrence V & V ?
Pour moi les forums ne concurrencent pas le papier dans notre domaine : le Net est plus ponctuel et il y a énormément de discussions stériles qui valent bien la nuisance de la pub !

J'ai longtemps lu Bateaux puis j'ai préféré V & V mais maintenant je ne mange plus à ma faim dans ces revues même si on y trouve encore des pépites ... mais il faut tamiser ... Et cela passe souvent par un non achat, désolé pour V & V mais doit-on acheter un journal juste pour le sauver ?

Mais ces revues ont pourtant porté une culture maritime maintenant brouillée par des considérations plus commerciales, une évolution que je regrette.

23 oct. 2014

Je parlais de la presse en général.
On n'a plus le reflex papier.
Comme tu le précises à travers ton post, il n'a plus la cote.
Deux ou trois mots bien agencés sur Google et on débarque droit sur des sites ou des blogs sans avoir à descendre puis à feuilleter au kiosque ou à la maison de la presse et on se contente de ce qu'on y trouve.

23 oct. 201423 oct. 2014

Bonjour
je viens juste de voir ce post où l'on parle de V et V.
malheureusement , je ne suis pas surpris.
je l'ai acheté comme beaucoup pendant des années puis abonné d'office (et je les en remercie) quand loisirs nautiques a fermé et qu'ils ont repris les abonnements.
Depuis 1 an je n'ai plus renouvelé l'abonnement.
je ne le lisais qu'en diagonal n'étant pas intéressé du tout par:

les photos double page de voiliers en vrac ou dans la brume.
la compétition sous toutes ses formes : voile légères , au large , côtiers etc...

les gros bateaux plus de 10m où je ne mettrai jamais les pieds parce que sans le sous (mais avec mes dents)
les multiples pages de fournisseurs ( 10 pubs de voileries identiques qui se reconnaitront)

je ne parle pas de la pub , on sait tous que c'est ce qui sauvent n'importe quelle revue sur n'importe quel sujet.

Mais les pubs de grosses bagnoles allemandes me hérissent le poil particulièrement.

Ce qui m’intéresse:
les petits bateaux jusqu'à 8m , modernes ou anciens.
monocoque ou multicoque.
les trucs et astuces qu'on peut faire soit même.
il n'y a qu'à voir le nombre de bricoleur sur leur bateau par rapport à ceux qui ne font que sortir le carnet de chèque.

Désolé mais on peut traverser l'atlantique (pas moi) avec un bateau de 8m et y prendre autant de plaisir qu'avec des trucs à 1 million d'euros. (souvent en panne de l'autre coté)

Je comprend que les journalistes prennent leur pied sur ces bateaux et fassent des essais longue durée pour remplir les pages.
Qu'ils ne s'étonnent pas si les lecteurs ( quel pourcentage ?) ne lisent pas l'article et le considère comme de la pub

j'habite dans le Sud-est de la France , donc un peu benêt puisque non Parisien , mais si j'en crois la rumeur , la Bretagne est au bord de la mer non? et Paris un peu moins ....
que la revue se transporte là bas me semble tout à fait cohérent. c'est plutôt le contraire qui m'étonne.

Désolé pour les pertes d'emploi mais il aurait sans doute fallu se remettre en question plus tôt et se mettre au gout des lecteurs et pas l'inverse.

JF

PS
j'ai oublié de dire que j'aimais particulièrement les articles sur les randos avec le petit bateau jaune ou le trimaran.
Justement parce que Madame ou Monsieur tout le monde peur le faire.
je crois que c'était le seul article que je lisais en entier et avec plaisir.

23 oct. 2014

mouais....les "randos" sur le petit bateau jaune....c'est justement ce que la plupart du temps monsieur et madame tout le monde....ne peut/ne veut pas faire
la rusticité nécéssaire sur de petites unités rebute la grande majorité des plaisanciers....

23 oct. 2014

Yves, comme tu y vas :-D
A ce propos, tu connais pas un proprio sympa de 50 ou 60'? C'est pas pour pisser sur ses amarres, c'est juste pour la promenade.

23 oct. 2014

j'ai un petit 9m et je ne jalouse pas les autres, je connais un proprio qui avait un 14 m très sympa qui faisait profiter de ce beau cata, d'ailleurs qqes mecs du forum ont eut l'honneur du bateau, visiblement la mémoire courte

remarque, c'est sur que dormir la nuit au lieu de prendre son quart est d'une certaine façon de ne pas se faire des souvenirs :heu:

24 oct. 2014

perso sur notre First 21.7....aidé par une prostate chancelante...toutes les nuits je pisse sur "tout ce qui est plus grand que nous"...y a de quoi faire..

23 oct. 2014

Exact.
Les ports deviennent des repères de beaufs.
Ceux qui ont un 30' lorgnent en bavant les 40'.
Ceux qui ont un 40' jalousent ceux qui ont un 50' en gardant la tête haute.
Et ceux qui ont un 50' se relèvent la nuit pour pisser sur les amarres des 60'.

Au moins, les petits 8 mètres, tout le monde les ignorent et c'est tant mieux pour eux.
Personne ne les emmerde.
Ou alors, ils sont regardés avec amusement, quand ce n'est pas avec compassion.

L'aventure, les nouveaux proprios n'en veulent plus : ils ont besoin de certitudes !
Le bateau est un très mauvais placement mais c'est une belle image de marque.
Je trouve au contraire que la maquette de V&V reflète très bien cet état d'esprit, pubs comprises.

23 oct. 2014

Aïe ! J'aurais pu te mettre sur le coup.
Je viens de dire non pour quelques jours à bord d'un Beaufort 14.
Pas tout a fait 50' mais ça pouvait faire illusion. :heu:

23 oct. 2014

Bien sûr.
Mais la tendance est bien là même si je caricature à outrance.
Plus ça va, moins je vois de différences entre les attitudes au Nautic et celles sur les pontons.

29 oct. 2014

bonjour
si , tout possesseur de petit bateau peut le faire
que ce soit en mono ou en multi.
d'où l’intérêt
JF

On ne dit pas un petit slip mais un squaleçon

23 oct. 2014

V&V a perdu 6% de lectorat, (moins que la moyenne de la presse nationale), elle perd donc 6% de fric a priori.
Sauf que le 1er client c'est la pub, les voiliers se vendent depuis 5 ans de moins en moins, donc la pub est moins nécessaire car a peu d'impact. (Béneteau s'en sort grâce au développement dans le moteur !!)
1/ Incriminer la baisse de lectorat me semble très ridicule, car la baisse du budget pub doit être co-lo-ssa-le
2/ Incriminer un "manque de vision des gestionnaires" (comme l'a fait le rédacteur) me semble très ridicule à moins que le rédacteur, (qui brille peu par ses démonstrations), avait dans l'idée de développer un journal pour le nautisme à moteur, ou le nautisme à la rame !!
Dans son analyse, rien ne transpire d'une enquête de lectorat, d’une remise en cause quelconque, de tentatives nouvelles, bref, la faute à l'autre : mais ça, on connait.
J'aimerai pas l'avoir sur mon bateau, il m'expliquerait après coup pourquoi son échouage : la faute au marchand de sable !!

24 oct. 201424 oct. 2014

Juste 2 points :

"le 1er client c'est la pub, les voiliers se vendent depuis 5 ans de moins en moins, donc la pub est moins nécessaire car a peu d'impact. (Béneteau s'en sort grâce au développement dans le moteur !!)"

Il n'y a pas que des pubs pour des voiliers. il y en a aussi pour des voitures, et plein de trucs qui correspondent à la cible, mais qui ne sont pas forcément liés à la voile.

"Incriminer la baisse de lectorat me semble très ridicule, car la baisse du budget pub doit être co-lo-ssa-le"

Les recettes publicitaires sont conditionnées à la diffusion du magazine. Pas de lecteurs, pas de pub (qui irait payer une pleine page de pub dans un mag que personne ne lit ?). Beaucoup de lecteurs, plein de pub. Suffisamment de lecteurs (plus précisément d'acheteurs) : pas de pub. Mais ça c'est rare !

Pour le reste, M. Augendre a donné son point de vue de rédacteur, pas de gestionnaire. Sur ton bateau, il te dirait où faire escale, quel matos acheter, et il te raconterait comment d'autres navigateurs naviguent. Mais si tu te plantes, il dirait soit rien, soit "c'est toi le captain"...

24 oct. 2014

@hi
"Il n'y a pas que des pubs pour des voiliers. il y en a aussi pour des voitures, et plein de trucs qui correspondent à la cible, mais qui ne sont pas forcément liés à la voile."
Bénéteau témoigne d'une baisse constante depuis 5 ans des ventes sur le neuf.
La crise est certaine, pkoi veux tu qu'elle impacte seulement sur "la vente de bateaux neufs" ? elle impacte partout et pas que dans le nautisme ou le nautisme à voile.
Les annonceurs extra nautisme ne vendent pas des aspriateurs ou du lait mais sont contenst de joindre uen cible plus friquée que la moyenne sur du produit plutôt luxe (aux besoins pourvus vu qu'inversement, des qu'on est dans le besoin, on vend son bateau !!)

"Les recettes publicitaires sont conditionnées à la diffusion du magazine. Pas de lecteurs, pas de pub (qui irait payer une pleine page de pub dans un mag que personne ne lit ?)."
Faux !!
On ne vire pas la moitié du personnel pour une seule baisse de 6% du CA, ok ? On limite et retarde les investissements, on limite les projets couteux, on travaille les couts, on limite les déplacements, on vire 2 personnes, on augmente l'abonnement de 5%, on ressort des marronniers, on ressort des "hors séries", on travaille plus le rewriting, pompage, copiage, (on n'est pas dans l'actualité au jour le jour !!), etc....

"Beaucoup de lecteurs, plein de pub. Suffisamment de lecteurs (plus précisément d'acheteurs) : pas de pub. Mais ça c'est rare !"
ca y est, tu piges !!
c'est rare car la pub est considérée comme un investissement : pas vu, n'existe plus !!! Sauf que tu réduis les pages ou les parutions et comme le cout de la page est tres tres tres flexible because prix de revient, tu peux la payer de 1 à 5 selon conditions, régie, etc ..
Je serais curieux de connaitre la baisse des budgets pub mais dans ce secteur elle doit être TRES importante !!
Une preuve ? tu ne connais PERSONNE qui a reçu des entrées gratuites pour le grand pavois, ok ?

"M. Augendre a donné son point de vue de rédacteur"
non !!
De rédacteur en CHEF de la revue,
en charge AUSSI des Hors séries et livres techniques
et REPRESENTANT élu du personnel.

Il s'autorise à écrire "aucun plan d'avenir n'est tracé"
mais le SIEN, il est ou ????
Il sait écrire des articles techniques sur les tendances les choix, les techniques du nautisme mais il n'a RIDICULEMENT RIEN à dire sur SON "plan d'avenir" à lui, l'élu du personnel par ailleurs CHEF donc qui DIRIGE, choisi les thèmes les orientations, mais en fonction de quoi ?
Se mettre à dos un annonceur, très bien, mais se mettre à dos ou pas (ce n 'est pas le cas) le lectorat est tout de même un enjeu sur lequel il ne dit RIEN.
Evolution, vieillissement du lectorat ? enquêtes ? constats ? c’est pauvre !!!
Pour moi, la revue c'est du rêve et à ce titre, le lectorat doit résister assez bien, (tout comme le cinéma), à la crise.

24 oct. 2014

Mais au contraire, lorsque les ventes baissent, on doit investir au maximum sur la promotion dont fait partie la pub.
Finalement, Bénéteau a plutôt moins souffert que la moyenne, car ils ont plusieurs marques et un vaste portefeuille de produits. A cela s'ajoute t une diversification dans d'autres domaines (Mobil homes, maisons en bois) , le tout permettant d'assurer un volume d'affaires.
Après la grosse crise de 2008/2009, comme ils ont une belle trésorerie, ils en ont profité pour faire des investissements, ont limité au maximum les réductions de personnels pour être prêts lors du redémarrage, ce qui s'est passé ensuite. Je n'ai pas d'intérêts chez eux, ni de jugements sur leurs bateaux, mais c'est une entreprise dont l'actionnariat principal est familial et qui est sainement gérée.

24 oct. 2014

Il y a malentendu... Lorsque je parle de ventes, je parle des ventes de magazine, pas de voiliers ou de voitures. D'une façon générale je ne parle pas de la pub et des ventes côté annonceurs, mais côté support.

24 oct. 2014

Lien entre nautisme et mobile home ? Il y en a, même s'ils t'échappent... Techniques de construction, d'aménagement, mise en oeuvre des matières premières...

24 oct. 2014

@ ecumeur

"lorsque les ventes baissent, on doit investir au maximum sur la promotion dont fait partie la pub."
non et non, 2 fois non !!
- pub réduite pour passer le cap
- usine retardée prévue pour produire fin 2015

"Bénéteau a plutôt moins souffert que la moyenne, car ils ont plusieurs marques et un vaste portefeuille de produits. A cela s'ajoute t une diversification dans d'autres domaines"
entrée forte sur moteur

"(Mobil homes, maisons en bois)"
?!? moins 10% ?

"ils en ont profité pour faire des investissements"
les crises retardent généralement tous les investissements car la visibilité sur la crise fait tjs défaut !!!

"ont limité au maximum les réductions de personnels"
interim ?

"c'est une entreprise dont l'actionnariat principal est familial et qui est sainement gérée."
pour moi c'est une entreprsie vendéenne avec une mentalité vendéenne de doux dingues !!!
et ca marche !!
2eme departement en production de foie gras en 10 ans
le puy du fou
et quel lien entre nautisme et mobil home ?? aucun !!!!!!
des fous je vous le dis

24 oct. 2014

@hi
J'ai vu pas mal de MH : tole d alu ou bardage aggrafé sur chassis cadre bois.
chassis metal, essieu, timonerie métal
intérieur cloison carton, meubles agglo qui tiennent les "murs"
menuiseries de chez Barbie la poupée, lino bas de gamme, électricité sommaire 220 volts
"accastillage" plastique.
Rien de commun avec un boat, même pas les chiottes !!
Je ne veux pas être mauvais langue : IRM était en vendée, le secteur était tres tres porteur, ils ont vu que c'était du beurre et on y va, on industrialise !!!
En commun ? le savoir acheter ? savoir industrialiser , rationaliser ? le financier ?

24 oct. 2014

Perso, une des rubriques qui m'intéresse dans v&v, c'est "ça nous est arrivé". Un bon retour d'expérience , avec des recommandations pour se l'éviter et quelques informations sur le fond technique, qu'il serait bon de renforcer, en suivant l'exemple de la transparence des enquêtes accidents en aéronautique.

je viens de feuilleter au super marché les trois revues de voiles francaises ,bilan :toutes les trois entre dix et trente pages sur la route du rhum,essai:delher 46 et oceanis 44 cc d'occase ,je ne suis pas du tout concerné par tout ça et tant mieux pour les autres qui le sont :-)

24 oct. 2014

@pierre 2
Quels journaux ?
Moi j'en conclus que les 3 traitent de la route du rhum
et que 2 journaux parlent du 46 et 44 (à moins que ce soit le même journal ?)
et j'en conclus accessoirement que 60 à 70 000 lecteurs achètent ces revues chaque mois
- soit par erreur, par exemple, à cause du rhum (la gastronomie est en vogue? alcoolisme ?)
- soit par ce qu'il n'y a rien dedans
- soit pour faire les malins, les gros gros malins !! (ah ceux la !!)
;-)

24 oct. 2014

Vous êtes franchement ridicules à vous bouffer le nez sur ce sujet, sur le mode : "je "copie-colle" l'argument du dernier qui a posté, en essayant de "déboiter" toute son argumentation.
.
Le dernier V & V... Je viens de faire comme Pierre2, je l'ai feuilleté au supermarché et reposé dans le rayonnage, pour les mêmes raisons...
Le numéro est estampillé en couverture : "Spécial essais"... Et il n'y a rien d'autre dans ce canard que de la poudre aux yeux pour "fans de formule 1 des mers"...
Navrant...
.
Et si on arrêtait ce fil à la tournure tout aussi navrante ?
.

24 oct. 201424 oct. 2014

Je suis tout à fait d'accord : faisons un navre de paix !!!
Si les TROIS titres sont navrants
si les 70 ou 80 000 lecteurs mensuels sont navrants
si les sujets traités sont navrants (3 sujets cités sur 3 revues)
si ce fil est navrant
et bien navrons tout le monde !!!!
:topla:
:acheval: :acheval:

27 oct. 2014

moi ça me désole.
On avait déjà perdu Loisirs Nautiques, de loin ma préférée, il ne restera plus que les deux autres, pour l'instant.
Quand je vois les magazines qui existent sur d'autres loisirs (cheval, kayak, scrapbooking ...) je m'interroge.
Ceci dit, je ne les achète plus. Je feuillettes et je constate souvent que ça ne m'intéresse pas vraiment. Je préfère largement l'anglais PBO (pratical boat owner), et même si mon anglais n'est pas exceptionnel, les articles et expériences relatés correspondent plus à mon goût.
PBO est construit autour des bateaux qui ont des propriétaires et pas sur les bateaux à vendre. Les recettes publicitaires semblent venir essentiellement des revendeurs de produits d'équipement et d'entretien.
Je préfère lire un article détaillant avec moulte photos la fabrication de housse pour mon bateau plutôt qu'une publicité pour un fabriquant de housse.
Enfin, de très nombreux articles (presque tous ? ? ?) sont écrits par des lecteurs qui racontent leurs expériences.
La solution ?

29 oct. 2014

"PBO est construit autour des bateaux qui ont des propriétaires et pas sur les bateaux à vendre"
.
Remarque très pertinente :-)

navrant ! :non:

24 oct. 2014

Pas d'accord. Ces journaux sont peut être navrants pour ceux qui vivent dans le milieu de la voile, mais ils ont au moins le mérite d'en parler. Il faut bien des journaux "grand public" non?...alors biensur il n'y a pas les petits trucs, les petites astuces, les adresses de forum comme heo, ...mais bon. Ce ne sont que des supports d'approche. Si le journal commence par nous raconter les degats du sikaflex qui s'ecoule de son tube, ça fait moins rever qu'un beau bateau tout neuf!...il ne sont que l'affiche, pas les metteurs en scene. Je trouve qu'ils ont leur place...celle d'attirer. Celui qui s'en trouve interesser devra plus chercher..sans qu'on lui dise tout, tout de suite...

Aï...pas la tête....
Navré

25 oct. 2014

Le monde du nautisme est le monde du compromis obligatoire : on ne peut pas prendre le gros bateau de nos rêves, la masse des critères et données a prendre en compte est infinie, l’éventail du choix est infernal et a tjs sa justification, on n'a de cesse sur les quais d'observer, regarder les choix effectués, les montages, les astuces, les solutions adoptées, les équipements, etc...
Le croisement d’une bonne bouille sur les pontons amène tout un tas d'échanges techniques enrichissants, confirmatifs ou pas et sympathique, d'anecdotes, d’aventures et d'incidents qui nous mettant en situation, nous intéressent grave, nous font partager des expériences que l'on ne connait pas, des enchaînements de faits surprenants, etc ....:
Qui ferait de même à mater et discuter bagnoles sur un parking de super marché ?
Donc remettre en cause l’intérêt de revues qui coutent 2 bières par mois me parait difficile.
La rubrique "ca nous est arrivés" nous fait vivre des situations cocasses ou que l'on croit simple !!

27 oct. 2014

tout ceci dit, n'empeche que c'est une revue en difficulté donc qui doit evoluer d'une manière ou d'une autre ......et si pour synthetiser les différents , elle rajoutait 15 pages spéciales pour les voileux (ou futurs voileux ) en herbes !!!! Toute cette population qui se prepare à son premier achat autre que le bateau neuf avec une place par le constructeur .... du coup , elle toucherait beaucoup de lecteurs , en parlerait avec des articles mieux construit que sur un forum (je veux dire sans derives entre personnes ou sujets ) ......c'est une idée ...pour ma part , il m'est arrivé d'acheter la revue pour 2 pages d'un sujet , mais bon c'est pas suffisant !!!!
Pour un achat d'un 35' neuf avec place fournie par constructeur, combien de 25' à 30' d'occasions susceptible d'interresser des lecteurs acheteurs potentiels ? Je sais , je suis tres naif ......qui parlerait des problèmes de places au port, des meilleurs services , des associations bref de la vie du nautisme vu par la France d'en bas ....bon je reste sur HEO

27 oct. 201427 oct. 2014

J'ai passé plusieurs heures à lire une dizaine d'exemplaires de l'an dernier, les titres d'accroche sont parfois accrocheurs et parfois ridicules, remmetre sur patte un triùaran ? lisez, on en reparle, c est plein d anecdotes enrichissantes.
6 pages sur les couteaux mulitools peut paraitre beaucoup mais permet au final de bien piger ce qui se fait, ce qu'on peut en attendre, d'y souscrire ou pas et peut éviter un achat inutile ou erroné meme si je pense que j'en acheterais jamais (mais bon, sang, je n'ai pas de bon couteau à bord au fait !!). Les achats, les raisonnements, les avatars, les expériences vécues sont vraiment intéressantes, les perles sont parfois cachées et pas assez développées comme par exemple le retournement d'un trimaran qui a résisté a l'acte de piraterie d'un bateau russe, le récit de naufrage avec la chaine des intervenants, remorqueurs assureurs, etc ... !!!
Le reportage ou les sabbatiques reconnaissent que toutes les journées ne sont pas fantastiques est très honnête, comme toute bonne littérature, on est moins con après qu'avant !!!
Julie Bourgois et ses reportages : des grosses tranches de vie nautique, du régal
Les reportages sur les iles Guernesey, Ile d yeu sont très détaillées et donne envie, du bon boulot. Le reportage sur l'archi auteur de port grimaud est vraiment très très bien.
Une pensée pour Cotten et pour d'autres, y en a pour tous, le numéro consacré au "petits bateaux, le grand pied" est très très bien, les petits budgets de 10000 roros et le reportage sur le CNB 76 pieds ne m'a pas gêné et m'a bien intéressé, le reportage sur les organisateurs de fêtes nautiques intéressants aussi, bref, rien rien rien à jeter !!!!
Les essais du bateau à voile aile de beneteau était très intéressant, le petit bateau jaune et ses ballades, intéressants aussi, bon boulot !!! Je vais donc m'offrir un abonnement en croisant les doigts que rien ne change !!
Une double page sur un super paysage : pas en patagonie ni en norvege mais ici, a deux pas, la cote est de la sardaigne !!!!
Et en vrai ? le bonheur quand même de baigner dans de sacrés images en prime !!!!
Et aussi le plaisir de lire des articles sur les bolides de course et les prouesses techniques et une ITW de L Peryon

tu as raison il y a quand meme de bons articles en dehors de l'exibition de la course au large et des voiliers tres chers
tout n'est pas a jeter :-)

06 nov. 201416 juin 2020

Allez histoire de sourire un peu, je suis entrain de jeter les dernières revues que nous avons à bord (une soixantaines de kgs) et un exemple de "sérieux" des articles la photo trouvée sur V&V :oups: :lavache:

06 nov. 2014

:reflechi: :heu:

Pour les numéros il n'en reste pas beaucoup , lors du déménagement nous avons benner environ ...un millier de revues tout titres confondus
depuis les vieux Neptunes et bateaux des années 70 jusqu'aux revues style "passagemaker" " Wooden boat" etc là il restait une soixantaine de kilo .
Viens juste de faire un troisième voyage à la benne après une opération "scalpel" : je coupe ce qui m'intéresse encore et benne le reste .
Et là on peut s'apercevoir qu'il reste très peu par rapport à ce que l'on jette . :langue2:

06 nov. 2014

?!?
et ?

si t'as un diesel, c'est peut etre commode, non ?

ne les jette pas, je te les reprends : t'as combien de numéros ?

29 oct. 2014

@pierre 2
"tu as raison"
souvent !!
;)
"Comment j'ai retourné mon trimaran de 34 pieds" est un titre trop accrocheur et peu pratique a priori sauf que l'on apprend que le bateau a failli se faire piquer, que l'assurance complique les choses, que la mise sur le toit est du a des poupées serrées, que le téléphone a été nécessaire, que tout cela peut durer, bref un ensemble d'infos, d'histoires vécues, d'actualités (taxe en Grece), et des approches différentes exposées de la navigation : sabbatique, TDM, loc, cotier, day boat, course, novice, débutants,...
Je n'ai pas la prétention à l'étroitesse, course, luxe, foil m'intéressent aussi, y a tjs qqe chose à découvrir.

05 nov. 2014

Comme vous tous je déplore que "V&V" ait une page sur deux de pub. Mais si c'est pour que la revue survive...

Mais j'apprécie les articles
-ça vous est arrivé
-test/comparatifs de matériels
-a faire soi même (plus rares ces temps ci)
-récits de voyageurs
-portraits de marins/architectes et autres d'une autre époque

Trop de pages sur la compétition a mon gout, comme les unités inabordables, mais ça fait partie du jeu, certains aiment "rêver" de ces trucs là et il en faut pour tous les gouts.

Je remarque quand même que "VMag" a fait beaucoup de progrès depuis un bon moment, et le nombre de pages lisibles (non publicitaires) doit être à peu près identique à "V&V" Parcequ'il y a moins de pub et ils survivent aussi.
Je les trouve beaucoup plus tournés vers les petits voiliers, d'un ton plus sympa aussi mais ils y a souvent des "coquilles" dans les textes.

Je lis souvent les deux, avec "Bateaux" aussi parfois.

08 nov. 2014

Parfois les pubs sont aussi intéressantes que le reste. Source d'informations sur de nouveaux plans et produits... Se faire une idée du marché d'occasion.

06 nov. 2014

Je retombe par la même occasion sur une vieille revue V&V numero 18 4fr pour etre precis et là la pub se fait remarquée par sa portion congrue ....3 pages dont une double pour Seb Marine...et sans petites annonces.

06 nov. 2014

je prends quand même, ne jette pas STP, merci !!!!

18 fév. 2015

voilesetvoilierstorpille-snj.blogspot.fr[...]/

Perso, je trouve que les derniers numéros (janvier fevrier), ont une maquette déplorable genre années 80', des photos qualité chute libre, des articles moins intéressants.

Il y a même le retour d'un article "j'irais dormir dans votre banette", rubrique qui n'existait plus depuis longtemps...
Cela sent le "réchauffé" et récup' d'un ancien article.

Les premieres pages n'ont pas changé du tout, celles qui mélangent pubs, articles de presse, nouveauté produits et belles photos de régates.

Il n'y a plus aucune unité dans V&V, c'est un grand fourre-tout.

Avec le nouveau rédacteur en chef transfuge de Voile Mag, on verra bien ce qu'ils arriveront à sortir.

Quel gâchis quand même !

25 fév. 2015

Bonjour.
Voilà ce qui arrive quand on cherche trop l'argent facile, ne plus gagner sa vie comme journaliste ayant à faire des articles sur des sujets intéressants ses lecteurs mais se croire indispensable et faire le beau avec les seuls budgets pubs de divers fabricants de bateaux ou fournitures qui transforme progressivement le journal en seul support publicitaire les articles eux-mêmes répondant aux attentes des publicitaires sous formes d'articles d'essais faits par intérêts financiers. Je suis à peu près sûr qu'à une époque le budget des salariés et du journal était bouclé par la seule pub, point n'était besoin des rentrées d'argent du journal lui-même. Il devait être vendu simplement pour distribuer la pub qui le composait et par contrat. Un journal devrait rester indépendant et assurer sa viabilité par le seul intérêt de ses lecteurs; s'il commence à être séduit par les sirènes de la pub qui lui offrent des contrats juteux sous conditions concernant son contenu il devient une simple affiche...le lecteur veut acheter un journal pas de la pub.
Il y a belle lurette que les essais ne contiennent plus que des jugements de valeurs du genre "c'est beau" "c'est grand" alors qu'avant on avait les mesures et on jugeait soi-même suivant ses besoins. 1.75m de hb c'est confort pour un couple de 1.65m mais galère plaies et bosses pour un autre de 1.80. Rare également d'avoir connaissance des dessous des planchers dont on ne sait même pas s'ils sont vissés. Surtout les détails sont donnés suivant les bateaux et non systématiquement ce qui permettrait de vrais comparatifs. Navrant aussi des rédacteurs d'articles qui confondent quilles longues et quilles profondes...etc etc...
Les financiers ont pris la responsabilité de tout en tous les domaines, mais ils ne connaissent rien des domaines qu'ils gèrent ne cherchant qu'à exploiter ( presser le juteux...) au maximum de la réalité de ce qu'on leur confie au moment où on leur confie mais ils n'ont aucun souci de continuité, ils iront exploiter une autre création de la même manière ensuite...
C'est la même chose en médecine, en éducation, dans les transports, etc etc...
Il faut résister aux offres de rachat car ensuite c'est le proprio qui impose ses choix de gestion et de personnel. C'est le capitalisme qui gère tout et veut exploiter les savoir faire sans ne rien produire lui-même pour justifier ses ressources. Quand on exploite trop sans respecter les besoins des producteurs et des utilisateurs et bien on disparait. Le bucheron le sait bien, qui ne couperait jamais un arbre sans s'être assuré de son renouvellement. La société d'exploitation forestière devant les ordinateurs et les cours de la bourse et des ventes n'en a cure.
Le souci de la sécurité ce n'est pas qu'en mer...et plutôt qu'imposer la consommation de produits électroniques mieux vaut apprendre à rester à bord, voir à nager.

26 fév. 2015

Bonjour
après vous avoir tout lu , je crois que tout a été dis ;
j’espère seulement que le nouveau rédacteur en chef de V et V a lu également et saura tenir compte des propos en grande majorité constructifs même et surtout les avis négatifs.

j'aimerai en profiter ici pour mettre en garde les autres revues sur l’intérêt que l'on porte à leur contenu.
Je ne suis qu'un modeste lecteur mais c'est avec mes , pardon NOS , sous que ces revues vivent ou survivent car pas de lecteurs , pas de pubs non plus.

je viens d'acheter "Bateau" et constate que depuis 2 mois elle ne contient plus que 60 pages et que les pubs ont sérieusement maigries.

je considère ce mois ci comme intéressant mais très déçu par le billet d"Isabelle Autissier . je préfère en parler sur un autre post

JF

26 fév. 2015

Plus haut un matelot jette ses revues . J'ai tous les LN .Des années de rêves , de projets, de soirées a regarder et a imaginer le bateau de mes rêves . Des années et des milles après j'ai toujours plaisir a les regarder .Jeter est une démarche que je ne comprends pas bien ( au grand regret de ma compagne ...) . Et pourtant je ne suis pas du genre nostalgique . Et pourquoi mettre a la benne les magnifique éclaté de Robert Dass fait a la plume . Souvenez vous ces magnifiques dessins . Dommage . Mais chacun fait bien ce qu'il veux .

26 fév. 2015

peut-être tout bêtement une contrainte logistique pour le dit matelot…
j'ai eu ce genre de cas… on devait faire du contortionisme dans le sous-sol, ça commençait à devenir pareil dans les pièces "à vivre" de la maison…
quand des ordis et des bouquins et autres trucs on commencés à se trouver en masse dans la cuisine… je me suis dit qu'il était temps de commencer à se séparer de certains trucs…
j'y réussi mal, puisque mon spi et mes voiles d'avant sont dans la cuisine à l'heure ou j'écris ces mots, faute de place ailleurs dans la maison :-D :-D :-D

(au passage, félicitations à ma femme et mes enfants de vivre en camping dans une villa depuis tant d'années :langue2: :langue2:)

14 avr. 2015

Leur site est-il fermé ou en panne ?

14 avr. 2015

Comment ça tu tapes voiles et voiliers dans gogol et ya pas de problème.
Y a même l'arrivée du quatrième de BR en vidéo.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

L'eau de l'Aude là

mars 2021