Vente, mort, et renaissance

Salut à tous.

Cet été en Suède, j'ai vendu ... la moitié de Pegasus, mon trimaran chéri de 28" à une famille de suédois adorables.

C'est ainsi.

Loin des yeux, loin du cœur dit l'adage, la sagesse populaire. Ô combien c'est vrai. Bateau à Stokholm depuis 5 ans, et une gentille petite croisière autour des magnifiques, extraordinaires îles et roches de l'Archipelago, puis, rien pendant 11 mois. Et rebelote l'année suivante.

Il s'est passé qqch après la vente. La mort d'une vie, même si je garde en théorie la moitié physique d'un corps partagé. "La moitié physique d'un corps partagé"... ça vous tente ? C'est possible dans la matière, mais l'âme, elle se partage l'âme ?

Ce qui est bien dans la vente en co-pro, c'est que l'acheteur ne discute pas le prix. Il jouit en effet de 100% et paye 50%. Quelle meilleure affaire ? Et moi je vends sans vendre.
Tout ceci est bien sur le papier. Mais voilà.

Passé les échanges, la préparation de l'hivernage, je me mets à pleurer à table. Sans comprendre.
Mais quelques mois plus tard, le vide absolu s'est installé en moi, avec une disparition totale de mon émotionnel pour l'être chéri. Pourtant, la belle est toujours là, mais elle vit avec un autre. Seule la matière d'un bateau permet ce rapprochement.

Le deuil a duré un mois. Nuit noire. La voile et la mer n'existent plus dans l'horizon de mon cœur et de ma tête. Puis, lentement, très lentement, une petite flamme bien fragile est revenue : une nouvelle aventure était en train de naître me semble t-il. Mais oui, c'est bien ça, je me surprends à avoir envie de rêve sur l'eau, je sens mon émotion qui se remets à palpiter, une vraie envie de rêver.

Analyse à chaud (ceci date de 2 semaines) : si l'homme ne rêve pas, il meurt (disent les psy). Alors il doit y avoir un instinct de survie qui me pousse à rêver de mer, et surtout, de bâtir un NOUVELLE AVENTURE, un projet à construire.

Ca doit parler à certains ce type de deuil, qui est à la hauteur de l'émotion que l'on a eu avec sa moitié, sa coque chérie qui glisse sur l'eau et dans laquelle on se glisse.

bus

L'équipage
03 déc. 2014
03 déc. 2014

ouhai ouhai ouhai ..... pourquoi avoir vendu ?
a+ Diamba

04 déc. 2014

Pour tout un tas de raison dites "objectives"... Mais en fait, et je ne le comprends que maintenant, mon intuition qui a guidé la décision me sauve la vie en me permettant de partir sur un projet inconnu, c'est à dire de rêver. Rêver tu sais, le truc qui te tiens en vie...

04 déc. 2014

oui, ça me parle. La co-pro, c'est après l'avoir expérimentée que je la définirai aujourd'hui comme un compromis. Et finalement, quoi de pire que le compromis...

04 déc. 2014

compromis chose due
alain

05 déc. 2014

NON c'est les fiançailles , la mariée c'est une formalité à remplir.
c'est d'un gout !!!!! :cheri: :cheri:

04 déc. 2014

le con promis c est pas la future mariée?

04 déc. 2014

Quoi de pire que le compromis ?
Le com... pétent ?!
ok je sors :acheval: :acheval: :acheval:
frederic

04 déc. 2014

Ou le concupiscent ?
:jelaferme:

04 déc. 2014

c'est comme la noblesse
il faut savoir ce que l'on veut dans la copro
la partie tête ou la particule
alain :-D

04 déc. 2014

Partager un bateau : jamais.

04 déc. 2014

Pas de quoi pleurer!
je te souhaite de ne jamais subir épreuve plus grave...

04 déc. 2014

Mais si, pleurer à du bon, car ainsi, et ce n'est heureusement pas me seul moyen, que l'on goute si merveilleusement la saveur de l'amour. Ne savez vous pas que je pleurais de joie, c'est à dire que je voguait entre une douleur insurmontable et une joie incompréhensible !

J'ai subit et subirait épreuve plus grave. Les hormones règlent la douleur pour qu'elle ne nous tue pas, ... autant qu'elle peuvent.
Dans le cas présent, la douleur fut à ma hauteur de l'extase que m'a procuré mon harmonie avec ce bateau.

Pour autant il y a ce deuil qui me tracasse. Cette mort qui rode et s'installe.

05 déc. 2014

une partie de ma vie, je pensai que rien n etait assez grand, assez chic, assez... du coup plein de chose en copro

depuis....petit mais a moi ... rien qu a moi ... je ne reviendrai pas en arriere

C'est sympa une moitié si c'est partagé, sinon le proverbe, mieux vaut un ptit chez soi qu'un grand ailleurs.

07 déc. 2014

Justement, j'ai fait ainsi l'expérience du PARTAGE...

Par les temps qui courent, il y a le covoiturage qui marche à fonds, le web nous porte vers le partage de tant de ressources, alors il est évident que le partage du bateau à du sens.
Trouvons un mot : le cobateauage (... pas très beau - faut écrire à Erick Orsenna, à Bréhat), le corafiotage, le cocabotage, le conavirage, le coyachtage...
Pas simple !

On va pour sûr tomber dans un émotionnel maous face à la question du partage. Un peu la même que le choix du régime matrimonial : on s'aime ok, mais on partage ou pas ? :famille:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (17)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021