Vendre sans se déchirer le coeur

J'ai mis 6 mois à le faire. C'est fait. Je viens de poster mon annonce de vente de Pegasus, mon trimaran chéri, sur HEO...

Après 8 ans de si belles navigation sur toutes les faces de France, d'Espagne et d'Europe jusqu'en Suède... après avoir vu grandir mes enfants à bord et s'y épanouir ma femme qui n'était pas un marin, c'est le début de la fin.

Mon cœur balance dans le vide. C'est l'hiver, le bateau est magnifique, au sec, et je lui ai dit doucement que nous allions le confier à une autre famille, qui pour sûr l'aimera aussi et s'épanouira à bord. Je suis animiste.

Moi qui ai tant écris sur les joies vécues à bord, me voici face au déchirement de mon intimité...

Comment vendre sans se déchirer le cœur ?

L'équipage
24 sept. 2013
24 sept. 2013
24 sept. 2013

bon courage bus… après… il y aura sûrement d'autres aventures et d'autres bateaux :topla:

24 sept. 2013

Oui, oui, merci, j'ai bien besoin d'encouragement... Je me sens comme après une cuite longue, dans le brouillard métaphysique de l'incompréhension de la vie. Je m'accroche à des éléments "rationnels", mais un bateau qu'on aime, c'est irrationnel, c'est de l'émotionnel pur...

24 sept. 2013

Un humoriste a écrit un jour:
Il y a deux beaux jours dans la vie d'un plaisancier:
celui où il achète son bateau et
celui où il le revend...
Je n'y souscris pas trop mais, c'est vrai, si la vente d'un bateau est un déchirement, c'est aussi "passer à autre chose", heureusement.
J'en suis aussi un peu là, la raison me disant que c'est idiot de conserver un bateau qui serait capable de t'emmener au du monde pour ne plus faire que des ronds dans l'eau dans les pertuis... et la passion m'empêchant de dormir en y pensant.
Trop d'affect pour six tonnes et demi de fonte, de polyester, de filins d'acier inox, etc...
Mais aussi une part de rêves, de souvenirs, d'investissements!
Je partage...

24 sept. 2013

Il y a 4 ans je me suis séparé du "gros" pour les mêmes raisons et me fait bien plaisir aujourd'hui avec mon petit.
Jusqu'au jour ou le plaisir ne sera plus si important, ou que je trouve un plaisir équivalent ou supérieur ailleurs

24 sept. 2013

je pense que ca depend de la raison d ela vente, dans ce cas on ne la conait pas ....

24 sept. 2013

Hola Bus !!

Si tu trouves la méthode, merci d'avance de bien vouloir la partager.
Voilà six mois, que pour des raisons de "diplomatie familiale" j'ai posé mon sac à terre, et six mois que je n'arrive pas à refermer le livre et le ranger dans le placard.
Bon vent à toi
:goodbye:

24 sept. 2013

Tout dépend de la raison de la vente et du ou des projets suivants

24 sept. 2013

C'est le début d'une méthode que justement j'essaye de mettre en place.
Ca commence par redéfinir une PROJET.
J'écrirai peut-être là-dessus. Mais l'émotion me monte aux yeux. Plus tard.

24 sept. 2013

J'aurai bientôt un choix à faire à la retraite :

Vendre mon chalet et vivre sur le bateau (peut être en prenant une taille en dessus)

ou

Vendre le bateau.

Dans l'un ou l'autre cas ce sera un déchirement.

24 sept. 2013

J'ai pesé le pour et le contre...
En prenant ma retraite, j'ai acheté le bateau dont je rêvais depuis longtemps...
Des petits voyages de plusieurs semaines ici et là, avec des amis choisis étaient le programme.
Bientôt quatre ans après, j'ai dû faire le choix entre une maison où je vis 11 mois et demi par an (avec mon épouse) grande, confortable et conçue pour être facile à vivre pour deux "vieux" et un bateau où, plus le temps passe et plus je me rends compte de l'inadaptation à ma condition physique, présente et surtout future...
Je n'imagine pas ne pas avoir un petit canot à voiles pour frissonner de temps en temps mais, assurément, les sorties à la journées seront sont cahier des charges...
La raison ne doit pas être notre seul moyen d'avancer mais le réalisme s'impose, souvent.

24 sept. 2013

Il ne faut pas s'alarmer, tu viens de le mettre en vente .... tu as encore de belles années de navigation avec .... Il faut toujours positiver.
Gilles

24 sept. 2013

... Quel est donc ce message ?
Tu as vu l'annonce, tu la trouve trop chère... et donc tu comprends que je ne le vendrai pas avant un certain temps !
Good ! Je ne sais pas si j'ai fait la bonne offre de prix. Et si mon cerveau droit, émotionnel, avait pris les commande du gauche, rationnel, pour lui glisser un prix permettant d'assurer "du temps"... qui sait ?!

24 sept. 2013

Pendruig + 1

Autre solution 'Donne le'.

Sinon, pour les trops vieux, embarquer des jeunes, il parait qu'il y a plein de chomage

24 sept. 2013

Même topo pour moi en 2014 ... :-(

24 sept. 2013

Je me sens moins seul ! Ouf ;-)

24 sept. 2013

m enfin Chris!
t es pas vieux!!!! ;-)
:topla: :alavotre:

24 sept. 2013

A priori non, mais certains pb de santé imprévus font que mon cher bateau ira certainement plus loin avec un autre équipage... En tout cas on aura vécu de sacrés bon moments ensemble pendant 20 ans et maintenant, du moins en 2014, pas de regrets, que des bons souvenirs et on tourne vite la page, Vive la vie ! :)

24 sept. 2013

A une époque un "beau" croiseur côtier faisait 6/7m, ensuite la période du mètre de plus, 7/8, 8/9 et....période du mètre de moins. :scie:

Etant sur un standard des années 80, mais naviguant aussi sur plus grand, pour rassurer les apprentis skipper, le plaisir est parfois plus intense sur un petit car on est plus près des éléments.
Comme j'écrivais dans un autre fil, une vague de 3 mètres pour un 6 mètres équivaut à une vague de 6 mètres pour un 12 mètres (en gros hein....un petit quillard ça sait bouchonner en cape sèche).

24 sept. 2013

Ce qui peut aider, c'est de parler et de naviguer un peu voir beaucoup avec le futur propriétaire.

Enfin ,de ne pas y voir en lui qu'un "acquéreur" mais surtout un futur "papa".

Ca permet au moins de se donner bonne conscience en se disant qu'on le confie à quelqu'un qui saura s'en servir, l'entretenir ...

Rien de pire que de retrouver quelques années plus tard son ancien compagnon dans un triste état.

24 sept. 2013

question pour mes "ainés" que je vois ici épancher leurs regrets avez vous songés à partager vos bateaux ? Je m'explique; si avec l'age l'entretien et ou le maniement de vos unités importantes devient trop durs pourquoi ne pas proposer à un plus jeune de partager le bateau. Avantages pour vous: conserver le bateau et la posibilité de naviguer dessus seul ou accompagné, loin ou à la jounée, et tous les souvenirs qui vont avec et mêmes vous en faire d'autres....
avantages pour le p'tit jeune: pas de mise de fond importante pour acheter un gros bateau, un navire en bon état et souvent même plus, pas de casse tête de place de port et une expérience à porté de mains pour toutes les questions à la con ....
Après je sais il y a plein d'inconvénients mais il peu y avoir aussi pleins de nouveaux échanges et pas que virtuels .

24 sept. 2013

Pour moi, à 58 ans, j'espère encore avoir quelques années pour en profiter, mais à la retraite il y aura des questions budgétaires à considérer.

Le bateau lui-même ne représente que la moitié des coûts environs. Il reste la place de port, les assurances, l'entretien, le remplacement de matériel vétuste, les déplacements jusqu'au bateau (7,5 heures de route dans mon cas) ...

On n'est pas tous dans la position de pouvoir "faire du sociale" en offrant notre bateau à un jeune.

L'espoir pour moi serait que l'un ou l'autre de mes fils décide de devenir "partenaire". Sinon, ça va être difficile de garder le bateau après l'âge de 65-70 ans.

24 sept. 2013

Oui, j'ai envisagé cela figure toi. Je ne serai pas contre justement, et donc je garde cette porte ouverte.
Le choix de l'acquéreur (si tant est que l'on ait ce choix) devient plus difficile de fait.

24 sept. 2013

Le bateau c'est comme une femme on ne la partage pas !!!!
Gilles

24 sept. 2013

Et puis il suffit d'en faire son deuil....

24 sept. 2013

C'est bien là qu'est la douleur. Dans le deuil. La douleur.

24 sept. 2013

Je n'ai pas parlé de faire du "social" , pour donner un exemple, mes parents possèdent un voilier de 35 pieds que je ne peux pas me payer à l'heure actuelle (et peut-être même jamais) ils en gardent la propriété et j'assume les frais (le bateau est payé depuis lurette) et mème si ça frictionne un peu de temps en temps pour le partage des sorties nous naviguons plus et parfois ensemble ce qui ne nous arrivait plus depuis 15 ans . C'est peut-être plus facile en famille' quoique, mais sans faire d'effort on est sur de ne pas y arriver.Mais perso, ne plus vivre au bord de l'eau et être sans bateau me gacherait beaucoup l'existence, mais si je ne suis plus capable que de sortir du port pour poser un casier.

24 sept. 2013

Ben, c'est exactement comme ça que j'imagine la chose : avec les membres de ma famille. Ca me semble évident : si j'ai acheté un bateau, c'était également pour ma famille.

Par contre, offrir cette possibilité à un jeune rencontré sur le ponton... faut avoir les moyennes.

24 sept. 2013

Une seule chose à dire : lis mon fil de la semaine dernière :
www.hisse-et-oh.com[...]ebarque

24 sept. 2013

Si je comprends parfaitement tes raisons, Pircarre, en revanche je ne pense pas que celles de Bus soient similaires.
Il semble (dans ma tête ?) être d'une, voire deux générations plus récentes que la nôtre.

24 sept. 2013

Bon voyons, deux générations, ça fait 2 x 25 = 50 ans, or .. j'ai 51 ans, et ... tu n'en n'a sans doute pas 100 !
Vu le fil de Picarre. Je lui envoi mes bonnes pensées, en sachant bien que la mer laisse des traces indélébiles dans les mémoires salées (oui il y a un ouvrage avec ce titre) du marin.

Donc effectivement, mes raisons sont très différentes, et je suis encore à l'âge où la perspective de s'investir sur un autre projet, BDA d'ailleurs ou perso, a du sens et est surtout faisable, tant financièrement que physiquement.
Mais le choc émotionnel, la remise en question qui ouvre "tous les champs des possibles" me donne un vertige réel, une sorte de plaie béante qu'il faut traiter avec soin certes, mais le patient, comme chacun sait, a aussi qu'on lui raconte des histoires pendant qu'on le recoud...
Picarre et les HEOnautes ont tout plein d'histoire à conter, et j'ai d'ailleurs moi aussi.
Mais la mer, la dance sur l'eau ...

24 sept. 2013

Partager un bateau avec un plus jeune?
C'est pas un peu partager une maîtresse avec un gigolo?
Je plaisante, évidemment mais une "copropriété" de fait est trop dure à mettre en place. C'est, et encore plus sur un bateau ancien qui nécessite des soins permanents, une source de soucis qui seront durs à gérer.
Prendre des matelots d'occasions posera le problème de la compatibilité d'humeur.
J'avais acheté mon bateau dans l'espoir de le partager avec mes intimes (amis et famille) mais les uns et les autres sont partis dans d'autres choix (planeur, parapente, plongée, etc...) ou sont morts!
Il ne me reste plus, dans ce cas que la vente, avec tous les regrets afférents...

24 sept. 2013

Il est plus prudent d'acheter un bateau en comptant que sur soit, sauf a acheter en copropiété.

24 sept. 2013

je vais être un peu dur mais j'ai du mal à comprendre que vous traitiez nemo d'individualiste sur un autre fil et que vous refusiez d'essayer de vous ouvrir aux autres. Ce n'est pas facile d'accord, mais faut essayer.
PS : pour éviter la volée de bois vert je ne suis pas un admirateur dudit nemo, je suis même plutôt contre pas mal de ses positions

30 sept. 201330 sept. 2013

Mais ce que tu viens de soulever est frappé au sceau du bon sens et ça relativise foutrement la réalité de ces positions vertueuses :litjournal:

24 sept. 2013

Amigo Busto
En tant qu’heureux possesseur d’un CH 30 , et ayant tenter de le vendre il y a quelque temps avant de me raviser , sachant que mon avion ressemble au tien ( même année ou presque , voiles composite neuves , toutes sur stockeur ou emmagasineur, toutes écoutes drisses dyneema – vectran , électronique neuve, moteur neuf , radar , carto , pilote SPX 5 , caréne top au VC 17, antidérapant neuf, 100 % électricité + tableau refait , balise neuve, VHF neuve, WC neufs, ancre spade neuve, chaine + câblot neuf, boute dehors inox neuf, tous instruments tack tick neufs , panneau solaire et regul mppt , tout éclairage led , etc , etc ..) Je te rassure à ce prix là tu ne vas pas être déchiré trop longtemps vu qu’à mon avis tu risque de le garder…. un certain temps . Sachant que de surcroit le mien était visitable au port dans le sud – la suède c’est loin - pour info à 70 K€ ça refroidissait déjà pas mal le quidam . On trouve un bandit de 2008 à 75 k€ affiché , alors que l’on sait ( article V&V ) que les prix négociés sont de 15 à 30 % inférieurs, juste pour fixer les idées . Aujourd’hui sur le marché de l’occasion les acheteurs ont la main, alors sur une micro niche comme les tri , c’est pas simple . ..
Bon si t’arrives à le vendre à ce prix (je te le souhaite très sincèrement) , alors là CHAMPAGNE , cela voudra dire :
• un que je me suis gouré
• deux bien plus intéressant que mon avion vaudrait largement plus que ce que j’avais pensé .
‘’Good luck anyway ‘’ , quand tu l’auras vendu - inchallah - une page se tournera , ainsi va la vie .. !
Baldo

24 sept. 2013

Hello Baldo !
Bonne nouvelle ! Comme je ne suis absolument pas d'accord pour brader une si belle unité, je vais donc le garder ! Merci, fin du fil !

Bon, autre ouverture, très personnelle : je sais, qu'il y sur la planète des êtres doués de passion. La mer est passion.
Donc, je vendrai mon bateau à un marin qui comme moi, est tombé amoureux. Et l'amour n'a pas de prix.
L'intérêt d'un bateau comme Pegasus est son originalité, sa rareté.
Tomber amoureux d'un tel bateau c'est difficile.

Il est normal, comme tous les vendeur de tri et cata, que tu n'ais pas trouvé preneur facilement. Pourquoi ?
Parce que le "marché" est composé de marins qui n'ont aucune expérience du trimaran. Le marché français surtout est ainsi.
En Suède, au Danemark, en Allemagne, c'est un peu différent... ! Sans parler des US où Farrier fait un carton semble t-il.
Les suédois surtout, sont plus "joueurs" que les français. Or qui est capable de comprendre en quoi un tri de 9 m vaut le prix d'un mono de 12 m ?
Pour comprendre il faut avoir essayé et avoir aimé.
L'autre voie pour bien vendre, c'est l'émotionnel, le coup de foudre !

Donc je reste calme, mais la décision de se séparer de l'être cher étant prise, la douleur est de toute façon installée, présente, et me ronge passablement.
L'argent aidera un peu, mais après la vente. Dans l'instant, c'est juste le vertige qui m'occupe.

24 sept. 2013

Bonsoir Jean Pascal,

Je pense que pour limiter le déchirement de cœur peu importe la raison de la cassure, il faut un projet intéressant derrière, soit un bateau soit autre chose. Ce qui est compliqué pour toi, c'est que tu as personnalisé ce bateau avec beaucoup de passion et d'amour. On a put le lire dans tes nombreux posts qui nous ont fait rêver.

Ton bateau est superbe, et unique. Le vendre à un autre passionné te permettra peut être de passer le cap plus facilement.

En ce qui concerne la vente du bateau, je rejoins un peu Baldo. Le prix me semble assez élevé, mais quand les émotions s'en mêlent difficile parfois d'être réaliste. Son côté unique est un atout ou un handicap pour la vente. Ton bateau est super améliorer, donc il mérite un cote plus élevé, en revanche il n'est plus un bateau de série, donc la côte est plus faible, tout dépend de quel point de vue se situe l'acheteur potentiel.

Bon courage

24 sept. 2013

Je suis absolument pas d'accord. je vais parler de moi, j'ai voulu un tri et pas une caravane flottante et je n'ai pas déboursé 75 0000 euros, ni même la moitié, et le boat a un mat carbone, voile full batten etc...

Je regarde assez régulièrement les annonces et par ex, sur leboncoin tu as un tri quasi (jaune, bretagne N), annoncé à 300 000 euros(tu vois c pas 75 000), il y a 2 ans!! les photos on été changé et il est passé à 150 000 euros, et c pas pour cela qu'il est vendu.

24 sept. 2013

Tu n'es pas d'accord avec qui et sur quoi ?

Le prix trop cher, pas assez cher ...

Ne compare pas un CH30 avec le plan Cabon jaune. Dans un cas, c'est un bateau de croisière de série, de l'autre un proto de course. Les bateaux de course sont souvent moins chers que les bateaux de série. Regarde Hydropholie, un trimaran de 40' qui est annoncé à 50K€ alors qu'il est en super état. On peut en discuter sur un autre fil si tu veux, car je pense que ca peut être annimé.

24 sept. 2013

Je dis que les prix affichés sont hors réalité et l'argument de dire 'je vais attendre un client qui a le coup de coeur', c'est joué au loto. Il suffit de regarder les annonces, par exemple un flot 18 aux Canaries, au bout de 2 ans, le prix baisse de 200 euros, pour 15 000 euros????.

29 sept. 2013

Je relance le débat sur un autre fil, car la plaie s'est passablement refermée grâce à vous tous.
Encore merci !

La suite : "Le prix du baptême et de l'émotion"

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Baie de la madeleine - été 2013

Souvenir d'été

  • 4.5 (65)

Baie de la madeleine - été 2013

novembre 2021