Vendée Globe : pas d'AIS ?

Comment se fait-il qu'on ne voie pas les concurrents sur Marine Traffic ou Vessel Finder, sauf quand ils approchent de l'arrivée : la seule trace de Banque Populaire commence ici :

L'équipage
20 jan. 2017
20 jan. 2017

Probablement parce que les signaux AIS sur ces sites sont reçus par des stations côtières et qu'il y a une limite de portée.
Alex Thomson a d'ailleurs dit qu'il avait eu des problèmes d'AIS ces derniers jours et que ça lui avait donné pas mal de stress dans cette zone très fréquentée.

20 jan. 201720 jan. 2017

Ce qu'on voit sur Marine Traffic ou Vessel Finder, ce sont les positions transmises par VHF et donc limitées quant à la portée, en général côtière.

L'autre système de transmission, c'est le LRIT qui transmet les positions par satellites.
Tous les navires de commerce et de pêche (> à 12 ou 15m), ont l'obligation de transmettre ainsi leurs positions régulièrement où qu'ils soient.

Ces positions sont récupérées par le CLS de Toulouse.

Les bateaux du Vendée Globe qui ne sont pas concernés par cette obligation sont malgré tout trackés et suivis en permanence ne serait-ce que pour des raisons liées à la sécurité des skippers.
Le comité de course du VDG, qui est donc un client temporaire du CLS, fait ensuite ce qu'il veut de ces données.

Il peut les transmettre ou pas à des stations terrestres pour qu'elles soient visibles du grand public sur Marine Traffic ou Vessel Finder.
Manifestement, il ne le souhaite pas, se contentant de faire des points réguliers sur la position des concurrents via leur site.

PS : quel que soit la nature du navire, il n'y a aucune obligation légale à transmettre ses positions à des stations côtières pour qu'elles apparaissent sur des sites comme MT ou VF.

20 jan. 2017

Je ne pense pas que ce soit une question de portée, on voit plein de bateaux beaucoup plus loin.
Plutôt un choix tactique ?

20 jan. 201720 jan. 2017

C'est une question de portée pour ceux qui utilisent l'AIS tel qu'on le connaît (transmission par VHF).

Ceux que tu vois beaucoup plus loin (hors portée VHF), ce sont les bateaux qui utilisent le LRIT (positions transmises par satellites) et qui transmettent ensuite ces données à une station de réception VHF faisant partie de la grappe Marine Traffic.

C'est la raison pour laquelle, parfois, tu vois sur Marine Traffic des navires qui sont hors portée VHF au milieu de l'océan.

En résumer, tous ceux que tu vois sur Marine Traffic sont bien en mer, mais tous ceux qui sont en mer n'apparaissent pas nécessairement sur MT bien qu'ils diffusent régulièrement leurs positions par LRIT.

21 jan. 2017

1 - Il est possible que certains concurrents aient des AIS de classe A (bien plus puissants) et d'autres de classe B.
2 - Le montage de l'antenne pourrait aussi jouer un rôle: elles ne sont pas faites pour rayonner vers le haut, ce qui rend difficile la capture des données par un satellite. Mais il doit être possible d'installer l'antenne de manière à rayonner aussi vers le haut

21 jan. 201716 juin 2020

Pourtant, Marine Traffic affiche bien les positions reçues par satellite :

20 jan. 201716 juin 2020

Extrait des instructions de course du VG 2016-2017:

21 jan. 2017

Comment les coureurs "qui ne sont pas exonérés de l'obligation de veille" font-ils pour dormir tout en veillant ? !!!

21 jan. 201721 jan. 2017

Et pas seulement les coureurs ... Toute personne naviguant en solitaire devrait donc théoriquement rentrer au port pour dormir ...

Conclusion ... Un certain Tabarly, Eric de son prénom, qui était dans une première vie, officier de la marine nationale, se devait donc, de respecter les obligations que tout équipage doit respecter ...

Et donc, j'en déduis qu'il n'a jamais traversé l'Atlantique en solitaire :acheval: :acheval: :acheval:

21 jan. 2017

Ils ne dorment que d'un œil!

21 jan. 201721 jan. 2017

Si les concurrents du VDG ont un AIS (par VHF) à bord pour leurs besoins propres, en revanche, le comité de course ne les suit pas par cette technique.
Et pour cause !

Les bateaux sont suivis par satellites via les balises émettrices ARGOS.

C'est le français CLS (filiale du CNES et de l'IFREMER) qui est l'opérateur de ces données qui sont ensuite transmises à l'état du pavillon, la France pour le VDG qui en fait ensuite ce qu'il veut, qui les publie ou non.

Marine Traffic et Vessel Finder sont des gadgets numériques qui n’ont rien d’officiel même si l’état français y fait référence, ce que je trouve douteux :
www.geolittoral.developpement-durable.gouv.fr[...]08.html

Marine Traffic publie les informations le l'AIS VHF côtier et, depuis peu, celles de S-AIS, un AIS qui communique non plus par VHF mais par satellites.
Ce S-AIS est actuellement en cours d'expérimentation et l'emport à bord des navires n'a rien d'obligatoire.

Qu'il y ait des accords entre l'américain ORBCOMM qui développe S-AIS et Marine Traffic, c'est une chose.
Par contre, Marine Traffic n'est pas près d'obtenir un accord de l'EMSA pour pouvoir diffuser les informations émises par ARGOS.

Pour reprendre ma phrase plus haut :
tous ceux que tu vois sur Marine Traffic sont bien en mer, mais tous ceux qui sont en mer n'apparaissent pas sur Marine Traffic.

21 jan. 2017

Sauf erreur de ma part, il faut une station a terre qui relaie vers le site de Marine Traffic les signaux AIS qu'elle reçoit.

Il y a en a une aux Sables d'Olonne très certainement mais il n'y en a a priori pas d'autre à proximité : quand on remonte vers l'Ile d'yeu même en remontant la long de la côte aucun signal ais n'est retransmis dès qu'on passe au-dessus de Brem sur Mer.

21 jan. 2017

"Marine Traffic publie les informations le l'AIS VHF côtier et, depuis peu, celles de S-AIS, un AIS qui communique non plus par VHF mais par satellites."

S-AIS c'est la réception qui se fait par satellites, mais l’émetteur est toujours le même et la fréquence (VHF) aussi.
Même la classe B est captée par les satellites orbite basse ORBCOMM. Ici dans les petites Antilles alors que le nombre de stations terrestres n'est vraiment pas énorme, il y a de moins en moins de "trous" dans la couverture de MT (qui n'est peut-être qu'un gadget mais un beau gadget)

Mon émetteur AIS (emtrack B100) avec son antenne sur mon portique arrière est parfaitement reçu par ces satelittes

22 jan. 2017

"Note that Satellite AIS tracking may be less effective for vessels equipped with Class B AIS transponders due to their lower transmission power."

www.marinetraffic.com[...]ite-ais

22 jan. 2017

classe B = 2 watts. Et les antennes ne sont pas conçues pour émettre vers le haut !

22 jan. 2017

L'ANFR se trompe !

22 jan. 2017

Mais je te crois !
Je signale simplement la mise en garde de MarineTraffic...

22 jan. 201722 jan. 2017

yes may be, of course 4w vs 12w c'est une grosse différence néanmoins ça marche.
Dans les années 90/95 j'avais un copain radio amateur dont le grand jeux était de "faire la Lune". Cela consistait avec un émetteur métrique (bande des 2m donc comme la VHF) d'envoyer un signal qui rebondissait sur la lune et revenait 2 secondes plus tard sur la terre (et de le capter bien sûr) avec le minimum de puissance entre 1 et 2 watts.
Ici ce n'est pas la lune mais un sat avec une antenne spécialisée, 400 km vs 2 x 300000 km et 4w donc il y a bcp plus de chance que cela marche

22 jan. 2017

Puissance d'émission 12.5w inscrits sur ma licence de l'ANFR pour mon AIS650 ClassB Raymarine.

22 jan. 2017

LOL! moi qui croyais que c'étaient des gens sérieux!

22 jan. 2017

@Pytheas54 Si je te dis que mon émetteur AIS Classe B est capté par les Sat d'ORBCOMM c'est que je le vérifie fréquemment via MT (abonnement SAT)

21 jan. 201721 jan. 2017

AIS et LRIT sont deux systèmes très différents. L'AIS à été conçu comme un système anti-collision il émet fréquemment et n'a pas besoin d'une grande portée, les données sont publiques.
le LRIT est un système de sauvegarde rescue, transmission via satellites, n'émet pas beaucoup 4 fois /jour et les données sont privées et appartiennent au pays du pavillon (donc à priori MT ne les a pas)

22 jan. 2017

très juste !
et vive l'AIS comme système anti-collision, et repérage facile des voiliers !

22 jan. 201722 jan. 2017

L'Europe (à travers l'EMSA et le CLS) et le Canada associés pour le développement de SAT-AIS.

www.esa.int[...]tellite

22 jan. 201716 juin 2020

Vous pouvez devenir une station terrestre, pour fournir à Marine Taffic les positions des bateaux qui passent devant chez vous.
En France il n'y en a pas beaucoup. Pour les voir allez du côté gauche de Marine Taffic, et cliquer sur l'icone des couches (layers) puis cochez la case devant "Stations".
Un petit logo va apparaître, en vert les stations qui marchent et en rouge celles qui sont coupées.

Il y en a 2 sur Belle île et aucune à l'ile d'Yeu, Groix ..., donc pas beaucoup de Brest aux Sables

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

mars 2021