VAGUES SCELERATES

Il y a une quinzaine, la télévision diffusait un reportage sur les "vagues scélérates".
Il s'agit d'une vague ayant une cambrure anormale qui fait qu'elle apparait énorme, précédée par un trou, puis comme une muraille d'eau qui vient percuter le navire, libérant une énergie bien supérieure à celle que l'on s'attend à rencontrer et pour laquelle le bateau est calculé.
Le reportage tendait à expliquer ainsi des disparitions brutales de cargos.
Il ne s'agit pas d'onde solitaire (tsunami) provenant de tremblements de terre sous-marins et les scenarios du type aventures du Posseidon sont à écarter.
Par la suite pour expliquer le phénomène, le reportage partait dans des explications confuses sur des solutions non orthodoxes d'équations générales appliquées à la houle et signalait cette vague scélérate comme résultant d'une solution particulière négligée dans le modèle standard de houle.
Le phènomène étant théoriquement possible, pouvait t-on l'observer?: Les observations par radar embarqués sur satellites semblent indiquer que la vagues scélérate est moins rare qu'on ne le pensait.
Bref, le reportage en disait trop ou pas assez.
Il y a-t-il sur le forum un océanographe physicien capable et désireux de nous en dire un peu plus?
Alan

L'équipage
12 août 2003
12 août 2003

Sans être physicien ....

ce qu'ils expliquaient dans le documentaire, c'est ce qu'on rencontre a nos latitudes mais en plus modeste (heureusement !)

Tu peux avoir un petit mètre de creux, mais si le vent et contre le courant (dans le documentaire, cas du courant de l'aiguille au cap de bonne espérance) tu vas te retrouver avec une mer plus creuse et plus courte, disons 1.50m-2m et mer completement haché !

De plus la houles/vagues n'ont pas toute exactement la meme longueur d'onde (l'écart entre deux cretes), et donc certaine vont un chouilla plus vite/moins vite que leurs voisines.

Il peut donc arriver qu'un houle/vague en rattrappe une autre. Si les cretes se combinent tu peux te retrouver avec une vague deux fois plus grande, si les creux se combine, tu peux avoir un "faux plat".

Ce qui arrive souvent dans les zones de navigation ouvrant au large (vent d'Ouest sur nos cotes, manche atlantique), la distance est suffisamment grande pour que les petits écarts de longueur d'onde se fasse sentir.

Chez nous tu peux donc avoir un mer agité avec disons 1-2m de creux, plus ou moins régulier, avec de temps en temps une houle/vague de 3m ou légérement plus.

Bref "les vagues scélérates" sont en fait un phénomene que tu rencontres partout en plus modestes le long de nos cote (vent contre courant, et vent du large). Sauf que pour les vagues scélérates, les vagues de départs ne font pas 2-3m mais 12m, ce qui peut donc donner des vagues de plus de 25-30m !!!

12 août 2003

oui, mais !

Il y a quand meme des phenomenes etranges. Ainsi, il y a quelques annees, est apparu devant le port de Sauzon (Bretagne sud) une etrange vague quasiment immobile alors que la mer etait calme et le vent aussi. Cette vague etrange (environ 50 cm de hauteur) est bien restee 2 minutes puis a disparu comme elle etait venue.
J'ai pense alors que c'etait sans doute un phenomene de resonnance avec la cote car elle semblait en epouser la forme mais de loin.

On peut tres bien imaginer que le meme phenomene, sans doute tres rare car jamais revu depuis, peut etre considerablement amplifie s'il y a du vent.

cependant il est possible aussi que cette vague speciale soit completement hors sujet ici.

Ce qui reste quand meme inquietant.

12 août 2003

similitude avec les sons

si les vagues proviennent de deux directions opposées, mais ayant la même amplitude et la même longueur d'ondes et même fréquence, au point de rencontre, appelons le P, les ondes seront constructives, en phase. Mais pour cela il faut que la distance parcourue par une des crêtes soit un multiple entier de la distance parcourue par la deuxième crête. Si cette différence est un multiple entier augmentée d'une demi longueur, les deux ondes atteignent le point P en opposition de phase et sont destructives. Ce modèles fonctionnent aussi bien avec une, deux, trois ou plus d'ondes.
Voili voilà peut-être un petit bout de réponse.
Amicalement kikco de la suisse.

13 août 2003

Erratiques et pyramidales ...

Si Adlard COLES dans son traité de navigation par gros temps fait allusion à des vagues monstrueuses et inexpliquées, Miles et Beryl SMEETON ont été deux fois au tapis, rattrappés par des vagues monstrueuses, sans rapport avec l'état moyen de la mer . Avant eux, et de tout temps à jamais les marins ont fait allusion à des phénomènes peu cartésien,et les scientifiques ne cryaient pas un traite mot de ce que rapportaient cess marins épouvantés, qu'ils pensaient victime de leurs émotions...jusqu'à l'apparition des satellites, sur les premières photos desquels les observateurs américains ont remarqué la présence de vagues incroyablement hautes dans le pacifique sud. On dit même que certaines e ces vagues feraient le tour du monde par les roaring forties. Récemment un porte-container s'est fait à moitié démolir par une vague phénoménale. Ca existe donc, et il ne nous reste plus qu'à souhaiter de n'être pas en situation de vérifier leur existence.

13 août 2003

Une question d'échelle?

Evidement, il y a les phénomènes locaux qui font qu'une vieille houle est réactivée: remontée des fonds, courant contre marée, houles croisées interférant, résonance quand la longueur d'onde de la houle et les dimensions d'un port coincident.
Ces phémomènes sont bien connus et compréhensibles car immédiatement accessibles à l'entendement de la plupart des plaisanciers.
Je ne suis pas sur, du moins c'est comme ça que j'ai compris le documentaire, que les phémonènes qui y sont décrits soient de même nature que les précédents mais du type évoqué par Ausone.
La vague scélérate se produit en pleine mer apparaissant comme un phénomène macroscopique à l'échelle de la Terre (observable par satellite); elle est caractérisée par une cambrure anormale [en général, il y a une relation entre la longueur d'onde L et la hauteur h telle que h<1/13x L; si j'ai bien compris cette loi ne serait pas respectée par les scélérates, ce qui explique leur pouvoir de destruction. Le reportage montrait des bossoirs et des bers de chaloupe complétement ravagés.
Tout n'est pas clair pour moi et comme le soulignait Ausone les océanographes négligeaient -niaient?- l'existence de ces vagues parceque cette cambrure était hors du commun, jusqu'au moment où on a pu les observer.
A Penmarc'h, on nous montre l'endroit où une noce entière a été emportée par une lame de fond: houle réactivée à la remontée de terre, ressac plus important, onde solitaire d'un lointain tremblement de terre.....
ou une vague scélérate surgie de nulle part.
Qui croyait que les marins ne pouvaient réinventer leurs antiques frayeurs!
Alan

13 août 2003

mascaret et ondes(tres) longues

Kaj, Ce dont tu parles, ressemble étrangement à un mascaret. Dans ton cas, l'onde ne devait pas être du à la marée mais à un seisme ou quelque chose comme ca

Quand une tres longue onde (type onde de marée, seisme, eruption volcanique, ...) arrive le long de la côte, la profondeur diminue et l'onde avance moins vite.

Comme il y a une difference de hauteur d'eau entre le creux et la crête (pour la marée, entre la basse mer et la haute mer), la crete avance plus vite. Si les fonds remontent suffisament doucement et sur une assez longue distance, le temps que la crête rattrape le creux, alors apparait une vague unique même en l'abscence complet de vent.

C'est ce qu'on peut trouver à l'entrée de certains fleuves avec l'onde marée qui apparait sous forme de vague en remontant le fleuve. Le plus connus des mascarets et celui du gange, en Inde qui fait quelques mort tout les ans, aux grande marée d'équinoxe.

Pour ton cas, l'onde a pu être généré par un seisme ??? Vu la taille de la vague (50cm) cela devait être un tout petit seisme. Les Tsunamis du Japon sont le meme phenomene, mais amplifié par la forme des fonds et la force des seismes

Pour Ausone, "On dit même que certaines e ces vagues feraient le tour du monde par les roaring forties".
Les vagues "scélérates" etant du à l'intéraction d'une vague avec ses voisines (comme pour le son interference constructive/destructive), la vague scélérate ne dure qu'un instant. Une fois que la vague qui a rattrappé la précédente (ce qui crée la vague scélérate), a dépassé l'ex-précédente il n'y plus que deux vagues normales. Cela étant dit, les différences de vitesse étant infime, les vagues scélérates mettent un "certain temps" a se défaire, de l'ordre de quelques dizaines de minute à quelques heures .... pas assez pour faire le tour du monde, mais assez pour casser du bateau :-(

13 août 2003

probable

Pour Sauzon, j'ai cherche le lendemain dans le journal sans rien y trouver. Cependant je crois que ce doit etre ca. Habitant le long d'un estuaire j'ai eu l'occasion de voir un peu tout et ca ne correspond pas a ca. je crois que le mini tremblement de terre est une reponse valable.
Brr... pour un gros !

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Peinards dans les Hébrides

Souvenir d'été

  • 4.5 (30)

Peinards dans les Hébrides

novembre 2021