Une sortie "limite"

Ce matin, je pars de la maison de bonne heure pour faire une sortie "manœuvres sous spi". Je ne suis pas habitué à envoyer et affaler un spi sans chaussette de dimensions moyennes (70m²). Le vent léger de 8-11nds est idéal pour parfaire ses manœuvres en solo.
Arrivé sur le bateau c'est le bonheur, un soleil naissant illumine le carré. J'en profite pour raccordé le GPS au pilote. Ce dernier ne veut pas s'initialiser depuis que nous avons le bateau. Peut être qu'avec la vitesse du bateau ce sera mieux.

Je sors du port, le vent annoncé est là, le soleil également. Je tente une nouvelle fois l'initialisation du pilote. Déjà 5-6 tentatives. HO MIRACLE, ça marche... Ça tombe bien je vais pouvoir m'amuser sous spi. Je commence par un bord de prés, il y a des bateaux devant, je pars à leur poursuite. Je profite de ce bord pour préparer le spi. Je remonte petit à petit la troupe, pour me mettre juste derrière eux, et manœuvrer un peu, je lance un virement de bord... Le pilote ne vire pas assez, et me voilà avec un manque à virer (il va falloir que je modifie les paramètres d'angles de virement). Le deuxième manque à virer depuis que l'on a le bateau. Pas réveillé, il me faut du temps pour réagir. Un peu vexé, je reprends ma route, au prés.
Quelques minutes après, j'abats puis tente un envoi de spi. Le tire sur la drisse, puis sur l'amure, celle ci ne va pas jusqu'au bout dehors, je cherche ce qui bloque quand je comprends que j'ai inversé amure et écoute. J'affale le spi répare ma bêtise puis renvoi la bulle _/).
Ho que c'est beau, mais je suis pas là pour m'amuser, j’envoie un empannage. Nickel, puis peu de temps après un autre... Enfin c'est ce que je crois faire, mais j’appuie du mauvais côté du pilote (pas encore l'habitude), résultat, le bateau lofe. Il me faut quelques secondes avant de réagir. Je demande au pilote abattre au grand pour éviter le cocotier. Je vais à l'avant pour aider le spi à passer.
OUF, le spi est établi correctement. Je ne sais pas comment mais une de mes chaussure lors du retour dans le cockpit apprend à voler, puis à nager.
Je vois ma chaussure qui flotte derrière le bateau. Je me dis que c'est l'occasion de faire opération homme à la mer. J'affale le spi, puis part à la recherche de ma chaussure au prés, elle a dut couler, je ne l'a retrouve pas. Je ne me faisais pas d'illusion sur le résultat de la recherche.
Je fais demi tour, puis direction le port, nu pied, ce que je trouve dangereux avec tous ces bouts. En mer, les chaussures sont obligatoires à bord normalement. De nouveau au portant, j’envoie le spi de nouveau. Je peux enfin me poser et barrer un peu.

Je rentre au port, et me dis que c'est vraiment une journée un peu limite. Tous c'est bien finit, mais la chance doit être avec moi.
Je suis un bateau pour passer le pont tournant. Le bateau de devant en demandant l'ouverture du pont a prévenu par VHF que nous serions deux. En passant le pont, voyant le pont se refermer sur moi, je me rends compte que l'homme qui s'occupe du pont n'a pas compris que nous étions deux, je fonce sur l'autre coté du pont, frôle les bateaux voisins (6m35 de large, il faut les caser dans ces cas là). La partie tournante passe à moins de 2 mètres. 5 secondes plus tard je ne passais pas le pont aurait était trop fermé.

Jusqu'au bout, cette sortie aura été limite. Tout c'est bien passé, il n'y a pas eu de casse, mais je trouve que je m'en sors bien, vu le nombre d'erreurs réalisées en si peud e temps. J'ai juste perdu une paire de chaussure qui aurait finie à la poubelle à la fin de la saison dans tous les cas.

L'adage, une croisière réussie, est une somme de catastrophes évitées n'a jamais était aussi réaliste pour moi.

L'équipage
26 sept. 2015
26 sept. 2015

salut ,profite en pour aller jouer au loto ,tu gagneras peut être asses pour te racheter une paire de chaussure flottante :mdr: :mdr:

26 sept. 2015

Quelque part c'est de la veine de c..u !

26 sept. 2015

Pendant que je m'amuse sur mn bateau, il faut bien que ma femme s'amuse aussi...

26 sept. 2015

Hello Tangnard,

C'est bien de s’entraîner comme tu le fais.
Tu utilises le mode GPS pour asservir le pilote.
C'est bien si tu veux suivre un cap , ainsi tu vas tout droit et les autres bateaux ne sont pas surpris.

Mais si tu fais en particulier des essais de voiles, peut-être aurais tu intérêt à mettre le pilote en régulateur d'allure, branché sur la girouette.
Si tu as cette possibilité, surtout si tu fais joujou avec le spi, ce sera encore plus confortable.
Par exemple, si le vent tourne pendant l'envoi du spi, le bateau suivra et tu éviteras les pb avec le spi.

A ne faire que quand il y a de la place, pour ne pas surprendre les autres bateaux et s'en prendre un.

Bon entrainement.
FX

26 sept. 2015

Merci fxvt pour les conseils.
Je n'uilise que le cap compas, surtout de point GPS, trop dangeureux en cas de décrochage. LE GPS ne sert qu'à donner la vitesse du bateau au pilote.
Pour l'instant la centrale de nav n'est pas connectée. Je refais toute l'électricité cet hiver. Je pourrais ainsi profiter pleinement de mon pilote.

26 sept. 2015

Tu peux céder la chaussure qui reste à un unijambiste. Ta BA rattrapera le niveau limite de ta journée. :tesur:

27 sept. 2015

Un manchot (je suis né dans le département de la Manche) qui se retrouve unijambiste, ca devient sport sur un bateau.
Tu as raison, je devrais mettre une offre sur le bon coin :

Donne chaussure très usée pour unijambiste.

On verrai, s'ils ont de l'humour sur lbc.

28 sept. 2015

En espérant qu'il est le pied marin...

28 sept. 2015

N'oublie pas de préciser quel pied. :oups: :jelaferme:

26 sept. 2015

C'est quoi ton electronique ?

Sinon oui il y a des jours ou c'est chaud... tant que cela finit bien...

27 sept. 2015

La centrale c'est une Autohelm ST50
Le pilote est un Raymrine X5

27 sept. 2015

Merci pour ce petit récit... La prochaine fois que j'envoie le spi je penserais à vérifier mes lassés.:).
Continu surtout, la deuxième fois que j'ai envoyé mon spi en solo il a déchiré en deux. Vu le prix de la réparation j'avais peur de l'envoyer après. Maintenant 25 nds sans problème. Toujours un peu peur à l'affalage de se faire emporté, normalement si bien en vent arrière il n'a pas de raison de regonfler... Faire confiance au pilote...

27 sept. 2015

Je vais continuer c'est sure. Je n'ai pas trop peur d'envoyer le spi. Vu la surface du trampoline et le fait que le bateau soit à plat, ça simplifie grandement la tache.
Le but de la journée d'hier était de fluidifier les mouvements pour l'utiliser par vent fort en solo facilement.

27 sept. 2015

Sympa ton récit, on s'y croirait.

Un sortie tout à fait normale, quoi!

Par contre je ne suis pas d'accord avec l'utilisation du pilote en mode vent en particulier sous spi, car le vent apparent varie beaucoup trop et beaucoup par rapport au vent réel

27 sept. 2015

C'est pas vraiment une sortie normale. Je ne suis pas parfait à la manœuvre, mais faire autant de conneries en si peu de temps, ça faisait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé. Je me serais cru à mes débuts sur l'edelcat26 de mon père...
Ce qui m'a fait le plus stressé, c'est le pont qui se referme sur le bateau. Je ne pouvait pas arrêter le bateau, pas le temps, et j'étais déjà fond. Il n'y avait qu'une solution, faire un slalom entre le pont et les bateaux à côté. Il y a normalement 11 mètres de large. Avec mes 6m35 de large, je me suis retrouvé avec moi de 2 mètres de marge. 5 secondes après je ne passais plus le pont et 2-3 secondes après, je ne sais pas si j'aurai put slalomer aussi facilement. C'est vraiment sur ce coup là que j'ai eut de la chance.

Utiliser le pilote en mode vent ? Je verrais quand j'aurais connecter la centrale au pilote, car j'ai un mat pivotant. Les valeurs ne sont pas trop fluctuantes un fois la rotation du mat bloquée. Les valeurs d'angle du vent ne sont pas bonnes, mais elles ne bougent pas, donc le pilote peut se baser dessus. Pour faire simple, je suis toujours au prés d’après mon électronique puisque le mat est orienté pratiquement face au vent.
Dans tout les cas sur un bateau rapide seul le vent apparent est intéressant pour le pilote. Je peux ensuite, augmenter le temps de réaction de la girouette dans les paramètres. La centrale voit un vent plus stable qu'en réalité, ce qui diminue les coups de lacets du pilote.
Pour trouver les bons réglages, ça peut demander du temps. Ça m'occupera l'année prochaine.

27 sept. 2015

Pour illustrer mes propos, je vous joins le lien d'un vidéo du bateau sous spi.
Ce n'est pas hier, mais c'était sympa aussi :

28 sept. 2015

T'es sur, 3/4 Beaufort, sur la vidéo?

28 sept. 2015

Oui je suis sure.
Le vent venait de monter, la mer n'est pas encore formée. Le bateau marche entre 9 et 10 nds. 5 min après la vidéo le bateau marche entre 12 et 13 nds.

28 sept. 2015

c'est peut etre idiot mais j'ai en permanence à bord dans un sac de quoi me changer entierement y compris une paire de chaussure ...

28 sept. 2015

Bonne idée

28 sept. 2015

et qu'est-ce que vous pouvez vous emmerder avec l'electronique !!! vous ne pouvez pas faire un virement à la main ???

28 sept. 2015

Avec mon tri, ou j'avais tout à porté de main, je ne mettais que rarement le pilote.
Sur ce cata, j'ai fait déjà 500M sans pilote, et parfois en solo, mais avec 5 mètres entre chaque winch de génois et une écoute de GV à border au winch, le pilote ça peut aider.
Cette fois la ça n'a pas marché, mais c'était le premier avec le pilote. Il faut que je vérifie les paramètres maintenant que le pilote est opérationnel.
Et si je ne compte pas sur l'électronique pour me sortir de la m...e, je trouve ça fort utile dans bien des conditions.

28 sept. 2015

Bonjour,
C'est sûr une journée bien remplie et il faut rester positif. Il y a des jours comme cela.
Tu as la certitude que tu peux mieux faire si ça peut consoler.
A plus.
JJ

28 sept. 2015

Certains auraient put voir une journée catastrophique avec plein de problèmes. J'y ai vu une journée ou tout les problèmes ont trouvés une solution, avec un peu plus d'expérience en prime. C'est dans l'erreur que l'on apprend le plus.
Mieux faire c'est pas trop compliqué.

28 sept. 2015

Exception faite du passage sur le pont , je pense que nous sommes nombreux à avoir vécu des journées ou les conneries s'enchainent , j'aime bien ce genre de récit car je me sens moins seul .

28 sept. 2015

J'ai une idée pour t'éviter l'accident : Que tu m'invites à bord pour tes sorties solo; je te promets, je toucherai à rien; mais ça fera une paire de chaussure en spare; tu chausses du combien? Moi c'est du 42; dis-moi si ça "feet" (ouf, quel joke!)

28 sept. 2015

C'est pas la bonne pointure, mais si tu veux venir le week end prochain, c'est avec grand plaisir (il sera présent). Tu peux même venir avec madame.

01 oct. 201516 juin 2020

Avec la chaussette il m'est arrivé un truc assez bizarre, j'ai envoyé le spi en relevant la chaussette, puis plus tard en voulant affaler, le bout était complétement coincé de manière très nette...
J'ai affalé à l'ancienne et en revenant au port, j'ai examiné le montage et j'ai constaté qu'un neoud plat bloquait à l'entrée de la poulie pour redescendre la chaussette ?? J'ai crus que j'avais trop remonté la chaussete et que ce noeud d'arret avait réussi à passer le réa de poulie, ce noeud servant à ne pas trop remonter la chaussete mais pourtant la poulie me parait bien solide pour laisser passer un truc pareil..
Bref après reflexion et consultation d'un habitué, il n'y a pas de nds d'arret normalement pour ce systeme de poulie, ce noeud devrait être en partie basse du bout de manoeuvre.. Donc on l'a desséré et fait coulisser en bas en sens inverse...
En tout cas j'ai quand même un doute sur le bon montage de de système de chaussette et je me demande bien comment ce put.. de nds a pu se retouver en haut...!
Sur la photo on voit qu'il ya bien un nds sur le bout de manoeuvre .je me demande bien à quoi il sert..

01 oct. 2015

@trebor.n : Je ne peux pas t'aider pour ta chaussette.

C'est une des raisons qui me font hésiter à m'équiper d'une chaussette à spi.
Soit tu manœuvres facilement avec une chaussette toute l'année, mais le jour ou il y a un problème tu n'es pas trop habitué à affaler sans et ca peut devenir compliqué.
Soit tu n'as pas de chaussette, tu ne compte pas dessus, et à force tu sais gérer, mais des fois tu te limites un peu en utilisation en solo.

Pour un spi de 69m², je pense que je vais rester sans chaussette.

02 oct. 2015

He bien oui, je suis un va-nu-pieds.

02 oct. 2015

Sans chaussette ni chaussure...
:mdr:

01 oct. 2015

Heu, ton noeud, je le vois pas.

Ouaip Monique, c'est vrais que c'est pas net.. c'est sur la 1ère photo ou j'ai l'impression qu'il y a une sorte de boucle sur le bout de manœuvre, on ne voit pas bien si c'est au niveau de la fixation sur le col rigide ou sur l’extrémité du bout.. A priori , pour moi le bout de manœuvre devrait être libre sur toute sa longueur et fixé aux extrémité du col en passant par le réa de poulie, et puis c'est tout..
Je ne sais pas si ma chaussette est mal montée, ou s'il y a des montages ou il est prévu un noeud simple afin de bloquer la course en haut ou en bas pour éviter je ne sais quoi...

Monique :lavache:

Pas ici quand même :oups:

03 oct. 2015

J'ai conjuré le sort...

Cet après midi, sortie en solo, vent très faible. Après 3 envois et affalages de spi et 2 empannages, j'ai encore mes deux chaussures...

Il ne reste donc plus qu'à retrouver celle que tu as perdu :-D

04 oct. 2015

Tu as raison. J aurais dut chalutier avec le spi, voir si je récupérer ma chaussure...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

Souvenir d'été

  • 4.5 (30)

2019, les Cabanes. L'été arrive, les travaux sont finis, demain on met les voiles

novembre 2021