Une nouvelle victime du Costa Concordia.

.
Le monde entier attend avec impatience la sortie du film "Bienvenue à bord" avec Fanck Dubosc et Valérie Lemercier.
(Pas du tout ma tasse de thé).
Ca doit être du style "Les bronzés en croisière".

L'histoire se passe à bord du Costa Atlantica.
Pendant le tournage, le paquebot étant commandé par le célèbre Francesco Schettino, bien connu pour avoir envoyé le Costa Concordia sur une tête de roche en janvier dernier.
Il a aussi assuré un rôle de consultant.
L'histoire raconte qu'il aurait refusé à plusieurs reprises de modifier sa route pour faire plaisir à la maison de production.

En attendant le film qui devait sortir en Italie reste discrètement dans sa boîte.
34 victimes quand même. :-(

Ca date de 2011 :
"«La croisière a totalement séduit l'équipe du film qui venait avec des a priori.... Sur un bateau on peut trouver l'amour, le bonheur, l'émotion » a déclaré Eric Lavaine. C'est dire !
Quant au budget du plan media du film, il serait de 3 M€."

3 M€ pour le plan media, je vous laisse imaginer le budget total du film et donc les pertes probables.
.

L'équipage
24 mai 2012
25 mai 2012

Comprend pas, il y a longtemps qu'il est sorti ce film, non ? avant le naufrage.

25 mai 2012

Bienvenue à bord
Date de sortie 5 octobre 2011 (1h 30min) Réalisé par
Eric Lavaine Avec Franck Dubosc, Valérie Lemercier, Gérard Darmon plus Genre
Comédie Nationalité

25 mai 2012

.
Oui, je me suis mal exprimé.
Il est bloqué en Italie.
.

25 mai 2012

c est pas une grosse perte pour nos cousins italiens, c est un navet de haut vol

09 juil. 2013

La mascarade continue...

www.romandie.com[...]402.asp ?

09 juil. 2013

Moi ce que je préfère, c l'avocat qui justifie son client en disant que le type est tombé dans une chaloupe de sauvetage, vu que le paquebot avait 90° de gîte.

09 juil. 2013

comme dans tous les procès il vaut mieux un avocat qui connait bien la cour et surtout le président que le droit .
avocat c'est 5 ans de droit et tout le reste de travers .
malheureusement pour cet officier qui n'a pas voulu couler avec son navire ce qui aurait fait une victime de plus et un héros ,c'est surtout l'opinion publique et les interêts de la compagnie qu'il va falloir satisfaire .
je pense que les choses étant ce qu'elles sont il a fait la seule manoeuvre qui a évité au paquebot de couler par 600m de fond ,et là c'est pas 32 morts qu'il y aurait eu .
alain

09 juil. 2013

la seule manœuvre qu'il avait à faire, c'était de ne pas jouer au kéké en se rapprochant trop d'une côte et en allant planter son paquebot sur les cailloux !

Parce que s'il était resté dans les fonds de 600 m, il y a peu de risques que ce drame soit arrivé !! :non:

09 juil. 2013

que celui qui n'a jamais touché le fond avec son bato me lance le premier bigorneau .........
estes vous bien sûr qu'il était en passerelle lors du tallonnage ou plutôt à la salle de réception à faire du public relation .mais évidement en qualité d commandant il est responsable ....
je vous fiche mon billet que ce bato renaviguera sous un autre patronime .
alain

09 juil. 2013

entre un mouille-cul de plaisance qui se plante sur erreur de nav', et un HLM flottant hébergeant plusieurs milliers de passagers, équipé de toute la technologie possible et imaginable, il y a quelque différence, non ?

D'autre part, la décision de raser la côte de l'île n'a sûrement pas été prise par le sous-fifre se trouvant à la passerelle, mais bien par le commandant, même si au moment précis du choc il aurait été (paraît-il) en train de draguer la donzelle dans un des salons.

Que l'on retourne la question sous tous les angles, en mer, quand il y a accident, c'est TOUJOURS du à une erreur humaine, soit directe (erreur navigation) soit indirecte (défaut entretien équipement ou autre).. La fatalité n'existe pas. Et dans ce cas précis moins que tout autre. :non:

09 juil. 2013

J'ai cru comprendre que la "boite noire" des enregistrements des conversations ont révélé un réel cafouillage entre les ordres du commandant et ses subalternes "qui n'y croyaient pas"...
A la limite, qu'on se plante sur une fausse manœuvre, ça, on l'a tous fait... mais qu'on se barre en laissant l'équipage (remarquable d'ailleurs pour n'avoir eu que 32 décès) se démerder, CA c'est impardonnable!
A la trappe le Schettino! :policier:

10 juil. 2013

"je pense que les choses étant ce qu'elles sont il a fait la seule manoeuvre qui a évité au paquebot de couler par 600m de fond ,et là c'est pas 32 morts qu'il y aurait eu ."
=> 60nora : il n'a rien fait pour mettre son bateau à la côte : il ne pouvait rien faire, il y avait un black out total.

vous allez encore porter un jugement sur un homme qui est certainement lache ,mais vous qui jugez ,etes vous irreprochables ? :-)

10 juil. 2013

lâche, on sait pas. Mais mauvais marin, ça c'est une évidence !

Alors à un poste comme çà, tu vois le truc ?? :tesur:

ben je me suis echoué une fois avec mon super arlequin ,ya pas eu de mort mais depuis je n'ai que des deriveurs :-D

10 juil. 2013

Je n'ai jamais prétendu être irréprochable mais je ne préside pas aux destinées de plus 4000 personnes à la fois...
Mais, c'est vrai, c'est Costa croisières qui l'a mis là où il était...
Une telle crétinerie dans le recrutement, ça frise la berlusconnerie!

10 juil. 2013

Désolé si mes propos ont été mal compris : mon idée n'est absolument pas de le juger : je ne sais absolument pas comment j'aurais réagi à sa place.
Par contre, il a été affirmé à un moment sur les différents médias que l'équipage avait volontairement échoué le bateau ce qui est absolument faux et c'est cette affirmation que je me combats.
Le vent soufflait "dans le bon sens" et c'est celà qui a permis d'éviter un nombre de victimes plus conséquent. Ce n'est en aucun cas dû à une manoeuvre de l'équipage.

Tu en SAIS des choses, toi, dis donc...
Tu y étais?

Si "on" considère comme normal que le commandant d'un navire soit responsable alors même qu'il n'était pas aux commandes lors de l'accident, "on" devrait aussi lui accorder le bénéfice de l'enchainement des événements qui ont permis de limiter la casse.

Ceci étant dit, nous n'y étions pas, et, comme sur beaucoup de sujets d'"actualité", tout ce qui est échangé ici n'a comme fondement que,au mieux, la rumeur et, au pire, une opinion. :litjournal:

Ne te navre pas, ça ne vaut pas le coup.
Mon attitude consiste à m'élever contre le lynchage.
Mon propos ne tend donc pas à dédouaner qui que ce soit, juste à laisser à cette homme une petite chance de se justifier avant que les "bien pensants" l'aient exécuté.

Tu ne te fais pas lyncher. Ce n'est ni le genre de Gadloo ni le mien.
Juste, en ce qui me concerne, rappeler que c'est rare que le blanc soit tout blanc et le noir tout noir et que pour bien sentir les nuances de gris, il faut enlever ses lunettes noires et attendre que l'éclairage évolue (poil au nez)... :litjournal:

11 juil. 201311 juil. 2013

Inch Allah

10 juil. 2013

Je suis navré mais, d'une part, on sait que ce monsieur a tout fait pour minorer les dégâts (les échanges téléphoniques ont été rendus disponibles depuis longtemps), retardant les secours, et d'autre part, on n'a jamais vu un commandant de bord aux commandes d'un navire!
Je ne comprends pas cette attitude tendant à dédouaner un commandant d'opérette de ses responsabilités dans la mort de 32 personnes, d'autant que l'échouage de cet hôtel flottant qui a limité la casse humaine et dont il s'est vanté un moment est dû au seul hasard, le navire n'étant plus manœuvrant!
:non:

11 juil. 2013

Pour ma part, je voulais juste rétablir les faits sans lyncher. Je pense même que les rapports officiels actuels sont un peu trop à charge (çà, c'est mon opinion).
Après, je n'avais pas prévu que je me ferais à mon tour lyncher pour çà ...

11 juil. 2013

On est d'accord.
je ferais attention à l'avenir, promis !
:alavotre:
j'ai vu que tu étais du côté du Croisic, on se croisera peut être un de ces 4

10 juil. 2013

Tu as raison, j'en ai certainement trop dit et attendons le procès et la divulgation officielle du rapport d'accident.
Ce n'est ni une rumeur ni une opinion je t'assure.

10 juil. 2013

Oui, Bango, il faut rester très prudent.
On sent bien que ça te brûle les doigts de tout nous dire.
Mais tu ne veux surtout pas fragiliser le cours de la justice.
.
Je salue ici ton opiniâtreté. :acheval:

.

11 juil. 2013

Voir le rapport du ministère italien (lien que j'ai donné ci-dessous) qui contient toutes les infos.
Je ne savais pas qu'il avait été rendu public lors de mon premier post.
Fragiliser le cours de la justice, c'est me donner une influence que je n'ai (heureusement) pas :heu:
Disons juste que je navigue dans un milieu qui me permet de savoir ce qui est possible ou non avec ce type de bateau.
Et mon opiniatreté, même avec le ton railleur, je prends çà pour un compliment. :pouce:

11 juil. 2013

Ah si ! pour en revenir au post original : j'ai vu le film et je confirme : çà tend plutôt vers le navet. Même si certaines répliques relèvent un peu le niveau.

10 juil. 2013

Après, on peut ne pas croire à ce rapport, mais tout est là :

www.safety4sea.com[...]ort.pdf

11 juil. 2013

En Fr c mieux.

12 juil. 201312 juil. 2013

Je n'ai pas le temps de tout lire et a fortiori de traduire, mais au début du rapport on explique que le bateau était ingouvernable si j'ai bien compris - le commandant n'a donc pas choisi le lieu de l'échouage !

"The rudder remained blocked completely starboard and no longer handled. The ship turned starboard by herself and finally grounded (due to favourable wind and current) at the Giglio Island at around 23.00 and was seriously heeled (approximately 15°)"

13 juil. 2013

Imaginez que les vents et courants l'aient éloigné de la côte et qu'il n'ait pas pu échouer comme il l'a fait (tout seul d'ailleurs).
Titanic 2, le retour, non?
Mais effectivement Mouettes Hennesy le procès s'il a lieu!
:litjournal:

13 juil. 2013

Certes; mais peut-être aussi que si les vents et courants avaient été dans l'autre sens, il n'aurait pas heurté le récif ?

Mais avec des "si" !

14 juil. 2013

Quand on voit les photos du "pêche promenade" on a peu de doutes, même si la ressemblance de ces hôtels flottants avec un navire de haute mer est tout de même assez difficile à trouver...
J'avoue que, effectivement, par fort vent latéral, le cap doit être difficile à tenir!
Je me souviens d'avoir croisé en Manche un de ces navires porteurs d'automobiles (voituriers) et on m'avait alors affirmé qu'en cas de tempête, ils devenaient totalement ingouvernables... Les Costa-C ne devait pas échapper à ces règles élémentaires que sont le fardage, tangage et autres mouvements ...

15 juil. 2013

En lisant l'article de "Mer et Marine" précité, on peut se dire que le seul enseignement tangible, à ce stade, est que, lorsque l'eau envahit certaines zones du navire, il peut devenir totalement incontrôlable en un rien de temps et l'électricité est réduite à sa plus simple expression...
Vu la taille du navire, ou pourrait imaginer que les groupes de secours soient répartis dans divers endroits afin de laisser un peu de puissance au pilote pour assurer un minimum de manœuvrabilité à son canot...
Quand on lit aussi que, en moins de 10 minutes, les groupes de secours sont en rideau et qu'en moins d’une demi-heure le bateau est à la dérive, on est en droit de s'inquiéter sur la conception de la sécurité de ces bateaux...

15 juil. 2013

le meilleur des navires n'échappera pas à une catastrophe si commandé par un irresponsable vaniteux.

Le "Titanic" et le "Concordia" sont là pour le rappeler, à des décennies d'intervalle..

15 juil. 2013

l'ingénieur n'était pas à bord, l'armateur non plus. Le commandant, selon la formule consacrée, était seul maître à bord. Et porte donc seul la responsabilité d'avoir voulu continuer à faire route à grande vitesse alors que glaces étaient signalées dans les parages.

Effectivement, pas simple à déterminer. D'où l'intérêt de faire taire les "je sais tout, y'a qu'à, vrais cons" et de laisser faire la justice... :heu: :litjournal:

15 juil. 201315 juil. 2013

@Gadloo:
je suis d'accord (et c'est préférable que les bateaux de croisières soient plus sûrs. Il n'en reste pas moins que, quand on les regarde de profil, le fardage est énorme et aucune réduction de voilure n'est possible... Je suis toujours perplexe quand je les regarde et que je repense aux paquebots d'autrefois, même si, effectivement, le système de propulsion n'a plus rien à voir avec ces antiquités.
@Bango
Non, ta remarque est un peu excessive à propos de mon "catastrophisme" mais, dans la succession de problèmes, négligences, erreurs d'appréciation, etc., le fait que le vent et les courants l'ont poussé vers la côte où il a pu s'échouer a assurément été bénéfique pour tous ces pauvres gens.... Il était parti pour se renverser et, dans ces conditions, le bilan eût été vraisemblablement bien plus lourd!

14 juil. 2013

Quand le commandant d'un navire moderne, en bon état et en ordre de marche, avec un équipement moderne, avec un équipage connaissant les lieux et portant plus de 4000 personnes à bord n'analyse pas que des vents et des courants dans une zone cartographiée depuis l'antiquité pourraient l'envoyer sur des rochers à une vitesse où il risque de couler, je ne vois pas où sont les "si" dont tu parles...
Il y a une somme exceptionnelle d'erreurs humaines dont le responsable doit porter la charge!
Edward John Smith a eu la décence de mourir avec son bateau, lui... mais, compte tenu de plein de facteurs, le rôle des compagnies qui les propulsent à ces postes de confiance n'est pas à négliger...
On verra (peut-être) les responsabilités des uns et des autres au procès mais, comme des transactions sont déjà en cours pour calmer les plus agressifs...
:heu:
Au fait, il y a cet excellent article pour ceux que la prose anglaise rebute...
www.meretmarine.com[...]-minute
Le commandant n'y est pas épargné...

14 juil. 2013

t'es sûr de ne pas confondre paquebot de croisière avec un pêche-promenade ? :mdr:

14 juil. 2013

ma réponse s'adresssait à Koaloa, bien sûr ! :-p

15 juil. 2013

On entre la aussi dans le domaine des rumeurs & opinions.
Pour les navires de croisière, je vous défie de trouver sur les 30 dernières années (et même peut être plus loin) un accident lié au comportement à la mer du navire.
Je n'ai pour ma part aucun exemple de roulier ou navire à passager totalement ingouvernable, tant qu'il est intact et en possession de tous ses moyens.

15 juil. 2013

C'est clairement dans ce sens que les règles évoluent actuellement. Il faut savoir que depuis la mise à l'eau de ce navire, les règles ont évolué (2009).
Autant je suis plus ou moins d'accord avec ce que tu dis dans ce post (notamment à la nuance près que : certaines conclusions que l'on risque de faire sur cette catastrophe peuvent être déjà prises en compte dans les évolutions de la règlementation).
Autant je n'étais pas d'accord avec ton précédent post que je trouve un peu porté sur le catastrophisme (çà doit pas être français, çà), consistant à dire en substance que les navires à passagers sont tous des cercueils flottants mal conçus (les règles élémentaires que tu cites sont prises en compte ... et même au-delà).

Je parlais dans ma réponse de navire intact, d'ailleurs, c'est à dire non sujet à une avarie et c'est notamment sur la prise en compte des avaries que la règlementation a évolué.

15 juil. 2013

On va pas refaire l'histoire, mais pour le Titanic c'est un peu plus subtil ; un ingénieur trop sûr de lui, un armateur trop confiant, et surtout un commandant pas assez ferme, qui pourtant n'avait plus rien à prouver... Bref, comme dans quasi toutes les catastrophe, on ne peut pas vraiment en faire reposer la responsabilité sur une seule tête, fut-elle celle du responsable légal.

15 juil. 201315 juil. 2013

Tu parles du concordia ou du Titanic ? Parce que dans le Titanic l'armateur était a bord, on lui a même reproché d'avoir survécu.

De toute façon, à bord ou pas, avec les moyens modernes de communication (ceux que tu aimes tant ;-), l'armateur peut très facilement faire pression sur le commandant... Mais en l'occurrence, la responsabilité de la compagnie est peut être dans ses critères de recrutement, ou dans ses choix techniques pour la sécurité des passagers, ou dans plein d'autres domaines pas simples à déterminer.

15 juil. 2013

@Bigornot
La différence entre un cargo de type Ro-Ro comme tu l'évoques et ces hôtels flottants c'est que les paquebots ont beaucoup de puissance, des machines très réactives avec bien souvent 2 lignes d'arbre + 2 pods sans parler, en cas de nécessité, de plusieurs propulseurs de proue (jusqu'à 3) et de poupe (2 le plus souvent).
Ca fait toute la différence.
.

15 juil. 2013

voui, j'ai certainement poussé l'image un peu loin.
Pour le reste, on est entièrement d'accord.
Je veux juste que l'on ne fasse pas de confusion : ces navires sont très sûrs quand ils sont bien utilisés : "c'est emma" l'a très bien résumé plus haut.

la chance a toujours eu une part importante dans la survie du monde :-)

14 juil. 2013

tu penses qu'un gus à la tête d'un mastodonte des mers doit compter sur la chance pour mener sa barque à bon port ? :tesur:

ben la preuve: c'est la chance qui a poussé le bateau sur la cote :-)

15 juil. 2013

en fait, selon le capitaine d'opérette, ce serait pratiquement la côte qui serait venue à lui, sous la forme d'un rocher inconnu et non-signalé..

16 juil. 2013

oui mais remarquez tout de même au début du rapport il est indiqué qu'ils navigaient avec des cartes qui n'étaient pas à l'échelle adéquate par rapport au lieu. De là à supposer que le pavé n'y était pas indiqué il n'y a pas des milles.
De toutes façons ils n'avaient rien à faire là.

16 juil. 2013

ll y a des gens qui n'ont pas de chance! Un rocher qui se déplace pour aller se mettre sur votre route, un pont tellement gité que le capitaine tombe du bateau... Mais heureusement, même quand la malchance s'accumule, il y a encore des moments où la chance sourit: quand il est tombé du bateau, il y avait juste à ce moment un bateau de sauvetage qui passait en dessous. Il aurait pu se tuer ou se blesser, en tombant dessus, mais "même pas mal"

17 juil. 2013

Bon, on verra bien ce que le procès qui s'ouvre aujourd'hui fera ressortir mais (je cite)
"Il risque de se retrouver seul sur le banc des accusés, les cinq autres personnes mises en cause ayant obtenu le feu vert du Parquet pour une peine négociée avec le tribunal. Il s'agit du directeur de l'unité de crise du Costa, Roberto Ferrarini, du timonier indonésien Jacob Rusli Bin et de trois autres membres d'équipage."
Encore une mascarade?
Comediante, tragediante... nous sommes bien en Italie!
:coucou:

17 juil. 2013

Je crois qu'on a pas fini d'en parler...
www.lemonde.fr[...]14.html
et aussi, plus ancien:
www.lemonde.fr[...]14.html
qui donne un éclairage plus nuancé sur Schettino

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le beau temps !

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

Le beau temps !

mars 2021