Un peu HS, mais en rapport avec l'action du vent sur des toiles.

Bonjour à tous,

Mes excuses pour cette question théorique. J'ai un barnum à monter pour une fête, 8 m x 5 m. Avec 2 parties indépendantes, la toile de toit et les cotés. En cas de rafales, vaut il mieux laisser le passage totalement libre pour que le vent passe dessus et dessous, ou vaut il mieux fermer la tente intégralement sur les 4 cotés. J'ai cherché sur le net, je ne trouve pas de réponses théoriques sur les pressions et dépressions qui s'exercent. Spontanément, j'ai tendance à préférer la solution toute ouverte, pieds fixés au sol.

L'équipage
07 juin 2019
07 juin 2019

Ça dépend, tu veux qu'il s'envole ou qu'il s'écroule ???? ?

07 juin 2019

Je crois me rappeler que sur un chapiteau de cirque, on ne retire le tour de toile (les murs..) que si le vent reste faible. Avec un léger doute...

07 juin 2019

Si les montants sont solidement fixés au sol, laisse le toit....moins de prise au vent...
Imagine la surface des côtés en M2.... Une voile énaurrrrrrme... :heu:

07 juin 201907 juin 2019

Je pensais au fait qu'à Mayotte, les habitations sont construites souvent avec une partie en dessous du toit d'environ 1 m de haut avec des claustras ouvertes sur tout le tour de la maison pour éviter les phénomènes d'arrachement du toit. L'objectif étant de casser la dépression que crée le vent sur les toitures. Mais est ce exact ?

08 juin 2019

bjr,
c'est le principe du parapluie :
si on le tiens à l'horizontale sa forme génère une dépression qui le fait monter .donc ton chapiteau il vaut mieux le fermer autour pour empêcher l'air de passer dessous ,autrement il s'envole .
alain

08 juin 2019

Oui, je comprends. Mais est ce que l'effort exercé sur l'ensemble toit + paroi verticale ne sera pas aussi capable d'envoyer tout valdinguer. Ce qui m'interroge c'est le fait cité plus haut de la circulation d'air libre sous les toits : pourquoi ? Je ne trouve pas de méthode de calcul pour évaluer ça.

08 juin 2019

l'ai qui passe sous les toits n'est pas libre il n'en passe qu'une petite partie ,si les génoises s'en vont le toit s'envole ,ce n'est pas la pression c'est la dépression au dessus qui les aspire ce n'est jamais la partie du toit face au vent qui s'en va c'est l'autre coté celui qui est face au vent reçoit un appui mais sur l'autre pente c'est l'inverse
les avions ne s'appuient pas sur l'air ils sont aspirés ..
les voiles c'est la même chose .
c'est un phénomène physique pour l'eau c'est la même chose si les filets d'eau décrochent le voilier dérive ou le safran devient inopérant
alain

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Le dieu des nuages souffle ses petits !

Après la pluie...

  • 4.5 (18)

Le dieu des nuages souffle ses petits !

mars 2021