Un peu de modestie...

Dans un autre fil, Elfiousikey a écrit: "Qui a navigué en Bretagne peut ensuite passer partout". Faut voir... Cela me rappelle la première Transmed en février 1984, quand les Bretons sont arrivés à la Grande Motte en roulant les mécaniques sur leurs multipattes du pont desquels ils nous regardaient de haut. C'est la première fois qu'on va traverser une mare, qu'ils disaient. Ils se sont fait étriller de belle manière par un petit coup de vent dont la mare(nostrum) a le secret et sont rentrés la queue basse en ayant tout cassé les beaux joujoux. C'est marrant, on ne les a plus revus, depuis... :mdr: :mdr: :mdr:

L'équipage
27 déc. 2011
27 déc. 2011

+1 :pouce:

27 déc. 2011

serpent de mer récurrent... pas question de modestie, ou de gloriole mal plaçée.

[La phrase n'est d'ailleurs pas de moi, mais d'un navigateur connu et reconnu].

Et j'ai bien tenu à préciser, puisque je suis cité dans un autre fil, que le danger de la Méditerranée provient essentiellement de ses colères subites, pratiquement inconnues en Bretagne.

Je voulais simplement dire que les problèmes de navigation, tels que calculs de marée, courants, hauteurs d'eau, échouage, balisage, cailloux et mauvaise visibilité permettent un apprentissage qui fera paraître la Méditerranée, pour celui qui changera de bassin de croisière, plus facile que ce à quoi il est habitué.

Ca va mieux comme çà ?

27 déc. 2011

Il est certain qu'il y a des fanfarons partout mais ce n'est pas en Bretagne qu'il y en a le plus. Et il y a un monde entre naviguer entre La Trinité et Houat ou Ouessant et Brest...

D'ailleurs, ce que j'ai pu souvent vérifié, c'est que quand le decca et, a fortiori, le GPS n'existaient pas, la majorité des Bretons du sud n'osait pas beaucoup croiser en Bretagne nord et encore moins dans les anglos...

Encore aujourd'hui, allez faire de la croisière en Angleterre sud ( Fowey, Plymouth, Dartmouth, Salcombe...). Sur une semaine, vous croiserez seulement quelques rares voiliers français même le 15 août!

27 déc. 2011

sur le plan problèmes posés par la navigation pure, je suis persuadé qu'il y a effectivement des degrés dans les difficultés.

Un Méditerranée sera rebuté pour venir en Atlantique (j'ai eu un copain dont c'était le cas),

De même les difficultés que l'on peut rencontrer en Manche, tels courants plus forts, marnage plus important, présence de nombreux cailloux, médiocre visibilité plus fréquente, trafic maritime, seront un cran au dessus de ce à quoi sont habitués les "bretons du sud".

Ceci étant parfaitement expliqué dans le Cours de Glénans au chapitre de la notion de "paysage marin", et totalement conforme à la réalité quand on la découvre.

27 déc. 2011

Mais comment peux tu affirmer que ce soit par crainte?

Peut être simplement un besoin de chaleur et de soleil, non?

27 déc. 2011

Je peux l'affirmer parce qu'à l'époque, j'ai habité à Quimper et Lorient, c'était des gens que je connaissais bien, des copains, dont certains naviguaient bien et qu'au début, j'avais du mal à comprendre pourquoi ils se refusaient à dépasser Sein.

27 déc. 2011

tu nous fais un petit complexe ?
En bretagne il y des ânes comme partout.
Par le biais de ce fil ne te comporterais-tu pas exactement comme les bretons dont tu parles ?
Je ne crois pas qu'il y ait de région du globe favorisant plus qu'une autre le marin dont il est issue par contre il y a une constante mondiale, le manque d'humilité est souvent inversement proportionnel à la compétence barre en main.

27 déc. 2011

"Je ne crois pas qu'il y ait de région du globe favorisant plus qu'une autre le marin dont il est issue". Humm...Entre naviguer dans les canaux de Patagonie, en Ecosse ou à St Tropez, je note tout de même quelques différences...

Je crains fort de raviver une querelle stérile mais explique moi donc pourquoi nos amis anglais ou Suisse n'acceptent pas les milles parcourus en Méditerranée pour la validation du Yacht master ou de leur permis voile.

Quand à moi, j'ai aussi quelques exemples intéressants en mémoire.

27 déc. 201127 déc. 2011

Pour le yacht master je sais pas, mais pour le permis suisse, pas de problème pour valider les miles en méditerranée. J ai fait le 2/3 de mes milles en med donc j'espère que tu n as pas raison, en tous cas je n'ai jamais entendu parler d'une telle restriction pendant les cours.

Extrait du règlement :
Navigation pratique en mer
20. La pratique doit être accomplie en dehors des eaux intérieures sur des bateaux en mesure de tenir la mer sous la conduite d’un skipper autorisé selon les règlements du pays dans lequel ce bateau est immatriculé, avec participation active du candidat à la navigation et à la conduite du bateau. L'équipage permanent (y compris le skipper) ne doit pas être supérieur à deux personnes. Lors de traversées océaniques, avec ou sans escales, seuls 500 milles au maximum sont pris en considération. Les milles effectués lors des escales ou après la traversée océanique sont reconnus, pour autant qu'ils soient justifiés séparément.
Les candidats ne peuvent justifier des milles pour eux-mêmes ou pour des tiers.
a. Pratique pour l’obtention du permis mer
Les exigences minimales requises en navigation en mer sont les suivantes:
Voiliers
- 3 semaines de navigation (au minimum 18 jours en mer) et
- 1000 milles parcourus, dont au moins 700 réalisés après l'examen théorique réussi.

27 déc. 201127 déc. 2011

Depuis de nombreuses années, de nombreux suisses fréquentent les écoles de croisière en Manche et c'est l'un d'entre eux qui me l'avais indiqué. Peut être est il dans l'erreur?

29 déc. 201129 déc. 2011

si mes souvenirs sont excats, pour les vandidats qui passent le yachtmaster en med, basé à antibes ou aux baleares, il y a une uv obligatoire à Gibraltar pour le volet "tidal" et validation du yachtmaster

27 déc. 2011

Faux, au moins pour les suisses j'en ai eu comme clients...

27 déc. 2011

parceque 9 milles sur 10 se font au moteur par manque de vent ? :-D

faux ,on navigue plus souvent qu'on le pense a la voile en med ,il suffit d'avoir un bateau performant dans le petit temps !

27 déc. 201127 déc. 2011

Cette manie de mettre en boite…

27 déc. 2011

En med, le souci principal est la météo qui mélange gros ciel bleu et température confortable avec coup de vent violent, apparaissant très soudainement.

Sur l'atlantique et la Manche, les coups de vent, souvent beaucoup moins forts, sont plus prévisibles, et souvent liés à un temps maussade et une mer très grosse n'encourageant pas la sortie.

27 déc. 201127 déc. 2011

Ouaip, on est déjà pas toujours gâté par la météo en Bretagne sud alors passé Douarnenez...

27 déc. 2011

"Encore aujourd'hui, allez faire de la croisière en Angleterre sud ( Fowey, Plymouth, Dartmouth, Salcombe...). Sur une semaine, vous croiserez seulement quelques rares voiliers français même le 15 août!"
C'est pourtant une super destination, côte superbe et la nav n'y est pas difficile. :pouce:

27 déc. 2011

C'est vrai que sur cette côte de Cornouaille, on rencontre peu de bateaux français. La navigation est plus facile que en Bretagne nord et dans les anglos, avec de nombreux estuaires tous plus beaux les uns que les autres. Et les Scillys ne sont pas loin, encore qu'elles nécessitent une bonne couverture météo et il faut éviter d'y rester lorsqu’arrive une dépression.

27 déc. 2011

:pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :pouce: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:encoreeee :jelaferme:

j'ai navigué partout(pacifique,indien ,atlantique ,bretagne)maintenant je suis en med et ça me fais rire ces discutions de comptoir sur telle ou telle mer ,la mer est partout la meme et seul un etre rempli d'humilité face a sa puissance peut se permetre de la parcourir ! :-)

27 déc. 2011

Pourquoi cela te fait il rire?

N'est ce pas important de comprendre les différences des zones de navigations? Je trouve ça sain et rassurant.

Si tu as ainsi navigué, tu dois certainement avoir remarqué des différences notables, contrairement à ce que tu écris là

27 déc. 201127 déc. 2011

Je dirai la même chose de tout plan d'eau, même douce... voir les coups de chien qu'il peut y avoir sur certains lacs pas toujours cLémans.
Humidité et humilité...

c'est les discutions de comptoir qui me font rire ,genre chez nous on est plus fort que chez vous !derisoire !et ça :les milles parcourus en med ne sont pas validés par le yachtmaster !pourquoi ?ils ont peur ?

27 déc. 2011

Ah, d'accord! Ce coté là n'a en effet aucun intérêt!

27 déc. 201127 déc. 2011

et en plus franchement je prefere 300 jours de soleil par an que 300 jours de pluie :-D

27 déc. 201127 déc. 2011

et là on retombe sur le comptoir.....

c'etait de l'humour :-p

en plus j'adore la bretagne ,c'est dans mes projets de futures navs avec la cote sud anglaise !

27 déc. 2011

Bien sûr que c'est de l'humour, on les aime bien, nos Bretons... mais quand même, on ne les a pas revus... :acheval: :acheval: :acheval:

27 déc. 2011

Pourquoi vouloir toujours opposer ? Et surtout vouloir nier une évidence naturelle ? A savoir que question navigation, oui, certaines zones sont plus "faciles" que d'autres ?

Ce qui ne veut pas dire que celui qui affronte des difficultés plus grandes va systématiquement snober ou mépriser celui qui navigue dans des zones plus aisées !

"Etre né quelque part", comme chante Le Forestier. Et on ne choisit pas toujours la zone où l'on trempe sa quille. On s'adapte, et on fait avec. Dans un sens, comme dans un autre..

certaines zones plus faciles ?explique

27 déc. 2011

lire mon commentaire plus haut. Tout est dedans. J'y ai dit ce que j'avais à dire..

27 déc. 2011

Il y a longtemps déjà un club de croisière dont les dirigeants ne connaissaient que la Bretagne avait décrété qu'on pouvait naviguer à 7 sur un Arpège parce que la Méditerranée était une mer facile.

Après une semaine en ciré et des mouillages agités par le Meltem le skipper a sagement décidé de renoncer à aller jusqu'à Santorin. Et j'ai heureusement persévéré malgré cette expérience.

Il y a des bons et des mauvais marins partout. J'ai remarqué que les meilleurs étaient souvent les plus modestes (comme dans la vie courante d'ailleurs).

27 déc. 2011

'"on pouvait naviguer à 7 sur un Arpège..." La notion de mer facile est un excellent prétexte... Au début des années 70, en école de croisière, il était d'usage de naviguer à 8 sur un Brise 31 (9m) ou 5 sur un Ghibli ( 6.5m) et 4 couchettes... C'était en Manche et sans moteur.

27 déc. 2011

Apparemment, ce n'est pas évident pour tous... mais quand le marnage est de 5 m, il est quasiment négligeable pour nous... Je dois dire aussi que si j'éprouve toujours du plaisir à naviguer régulièrement, c'est aussi parce que, en Manche, c'est compliqué, difficile. Que nous n'avons pas toujours la solution ( de navigation ) aux problèmes qui se posent et que même les meilleurs font des erreurs. Notre expérience nous permet seulement d'en faire moins que d'autres et c'est déjà beaucoup.

Je m'étonne toutefois de lire que c'est la même chose partout. Naviguer dans le mistral sur la Côte d'Azur et avec la même force de vent en Manche dans la boucaille est très différent.

Quand aux Suisses, ceux qui naviguent réellement en mer font bien la différence entre un coup de vent sur le Léman ou en Irlande...

27 déc. 2011

"5 m de marnage est négligeable... tu galèges un peu "
A peine, quand nous avons 5m de marnage, il faut une très forte morte eau. Dans ce cas, le courant dépasse guère 1 nd et nous en tenons à peine compte...même en régate.

27 déc. 2011

C'est vrai, j'ai connu ça aussi à la même époque : 5 sur un Mousquetaire-club des Glénans au départ de Paimpol, sans moteur.

Il me semble qu'avec les moyens modernes de navigation, la différence de degré de difficulté est moins flagrante entre la Manche et la Méditerranée. Mais il n'en reste pas moins qu'en général, la nav en eaux sans marées est plus simple que dans les endroits avec un marnage de 5 à 10 mètres... c'est évident.

27 déc. 2011

Bon allons-y pour pinailler : le mistral souffle rarement sur la Côte d'Azur... qui démarre à St-Raphaël en principe, si on en croit les zones météo...
En Manche, il me semble que vent très fort et boucaille vont aussi rarement ensemble, non ?
Quant à affirmer que 5 m de marnage est négligeable... tu galèges un peu comme ils disent à Marseille !

Cela dit j'ai bien compris ce que tu veux dire. C'était juste pour causer ! :heu:

27 déc. 201127 déc. 2011

Je fais ma clearance aujourd'hui. J'y croise un
fier navigateur allemand, mort de trouille, qui n'ose pas passer le canal de Ste Lucie seul.

Il y a 3 jours, il a fait demi-tour, il s'y est pris des vents de 50 noeuds.

Et si vous vous souvenez, j'ai écrit un fil ou un cata avec 15 personnes à bord a coulé...

RV

27 déc. 2011

de toute façon un plaisancier qui a l'habitude de la med si il devait habiter en Bretagne, et toujours passionné de baot s'adapterait ,et saurait naviguer dans sont nouvel environnement , comme un breton ferait en med , y a pas de sur homme. :aurevoirdame:

la mediterannée est une mer tres dure,avec des vagues courtes ,des changement de vents brusques et un vent terrible et tres frequent :le mistral, franchement j'etais plus a l'aise en bretagne !

27 déc. 2011

bonsoir, oui c'est vrais pierre mais tu navigue en med , puisque tu est ici.tu fait avec .André

27 déc. 2011

la mediterannée est une mer tres dure -OUI, cela semble admis - ,
avec des vagues courtes -oui-,
des changement de vents brusques - OUI-

et un vent terrible- Pas plus qu'ailleurs et souvent avec du ciel bleu-
et tres frequent - je demande à voir-
:le mistral, franchement j'étais plus a l'aise en bretagne -sans doute en aout-

la Manche est une mer tres dure -OUI, surtout par vent contre courant- ,
avec des vagues courtes -oui-,
des changement de vents brusques - NON-

et un vent terrible- Pas plus qu'ailleurs et souvent avec peu de visibilité et de la pluie-
et tres frequent - trois dépressions la semaine dernière-
:le mistral, franchement j'étais plus a l'aise en bretagne -surement pas en novembre ou février-

27 déc. 201127 déc. 2011

douterais tu que le mistral ou la tram...soit des vents très forts, très fréquents et pas si facile à prévoir?

27 déc. 2011

Bon, hé bien je ferais attention quand j'irai naviguer en Méditerrané. Prêt à réduire...
Mais j'aime quand même bien devoir composer avec marées et courants pour tourner autour des cailloux et de îles de la Manche.

28 déc. 2011

Tu seras servi avec la rissaga (que je ne te souhaite pas).
Du coté des baléares.
T'auras une marée et des courants. :pouce:

27 déc. 2011

Le meltem que j'évoquais plus haut est plus facile à prévoir: en juillet-août il peut souffler tous les jours et le 3° ris n'est pas superflu.

On m'a aussi dit que dans la Grèce ancienne on arrêtait les guerres et la navigation l'hiver.

27 déc. 201127 déc. 2011

Ce fil est ce qui s'appelle un beau marronnier, presque une anthologie. :bravo:

27 déc. 2011

Si j'avais su !!!

Qu'est ce que je n'ai pas dit dans un autre fil * , que le posteur s'est empressé de reprendre pour ouvrir celui-ci !

A-t-il été dit "Qui n'a PAS navigué en Bretagne est INCAPABLE de naviguer ailleurs" ??

Non !!

Il n'est pires sourds ceux qui ne veulent pas entendre..

Terminé pour ma part.

  • Je reprécise que cette phrase n'est pas de moi, même si j'y souscris.
28 déc. 201128 déc. 2011

, les fil se succèdes avec les mêmes auteurs narquois, mais un proverbe dit :tel est pris qui croyait prendre , y a une justice sur les forums ou il est dit la roue tourne.Merci hoolof :pouce: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

28 déc. 201128 déc. 2011

transmed 1984 .
je me souviens de l'hécatombe qu'ont subi les multis , pris par le mistral et la tramontane .
suite à cette course , il y a eu une émission sur france-inter ou ont intervenus le sponsor (le patron du figaro) et Olivier de Kersauson , j'en ai retenu une phrase prononcèe par ce dernier : "en méditerranèe , on peut tout faire sauf naviguer" .
il n'avait pas tort .
la preuve , même la fiancée de l'atlantique a failli s'y noyer il y a peu .

28 déc. 2011

Pourquoi ne parler toujours que des Bretons quand on évoque l'Atlantique?
Il y a aussi quelques Normands, Vendéens, Basques et même des Belges!

28 déc. 2011

Ah la Méditerrannée...
La pétole à 8:15 du matin, sur un mer d'huile bleue nuit. On entend une demi heure avant de les voir, les "gros culs" des lignes régulières.
Le friselit 0-1 Beaufort à 8:20 et qui change la couleur de l'eau vers des tons plus clairs.
La barre sombre de risées (?) à l'horizon à 8:26 sur un mer maintenant ridée bleue vert.
Beaufort 8 à 8:33 et tout ça sous un soleil radieu... Rentrer de la toile le mât près de l'horizontale (pour les imprévoyants) c'est quand même plus agréable quand il fait beau...
Passer une bonne partie du reste de la journée à faire du près pour aller s'abriter alors que ce p...in de vent dans le nez n'arrète pas de forcir... Sous le soleil en Med ne jamais sauter les bulletins météo...
Des creux de 10 mètres? Banal dans le golfe du Lion entre Marseilles et Baléares [les ferries sont bien pourvus en sacs à vomir] mais bon on a le soleil...
Et puis fi des hauteurs d'eau et des courants avec un bon loch et un compas on sait toujours où on est dans ce foutu chaudron... :mdr: :lavache:

28 déc. 2011

@papy-boum, tu oublies les picards, et les flamands de dunkerque ! Ville de Jean Baert..c'est vrai, il y a moins de cailloux par là. ;-)

28 déc. 201116 juin 2020

Bonjour, j'ai beaucoup navigué en Bretagne sud et nord (sans GPS à l'époque), je suis allé plusieurs fois aux Scilies et aux anglos , maintenant je navigue en MerMed et je suis bien sûr allé aussi plusieurs fois en corse, en Sardaigne, Elbe etc....
et bien je peux dire en toute honnêteté que je suis beaucoup plus serin en MerMed malgré le mistral , et les coups de mistoufle météo.
pour de simples raisons , pas de gros gros trafic, pas de calculs de marée, pas de courant(voir peu), pas de pluie sur les lunettes, pas de basses température de l'air et de l'eau, moins de pavtons, moins d'alcool si si !...
par contre, il faut faire gaff l'été les fous du volant comme sur la route sont bien présent, et là, il y a DANGER .

BONNE ANNEE à TOUS

ERLANNIC

28 déc. 201128 déc. 2011

10h10, cour de récré ...

"C'est moi qui ai la plus longue.
- Moi j'ai la plus grosse.
- La mienne est petite mais courageuse.
- Oui, mais la mienne est plus poilue.
- Pffft la mienne est longue, grosse et poilue."

TRRRIIIITTTT !!!! Fin de la récré ... et on n'est pas plus avancé...

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :jelaferme: :jelaferme: :jelaferme:

28 déc. 2011

eh bien moi, je navigue mieux sur mon bateau que sur internet :reflechi:

est ce que je suis normal ??? :lavache:

28 déc. 2011

Heu... c'est le cas de tous les "vieux", non? ;-)

28 déc. 2011

Je n'aurais pas osé le dire mais c'est bien çà que je ressens !

28 déc. 201128 déc. 2011

Non, pas bug, arborescence... Les réponses à un post s'affichent sous ledit post, décalées d'un cran. Tu est le second à répondre à Perelandra, et le premier qui lui a répondu a lui-même reçu une réponse... CQFD.

28 déc. 201128 déc. 2011

Je suis nouveau sur ce forum, alors j'ose! Quitte à me faire harponner par Achab...

28 déc. 2011

c'est au commentaire de Perelandra que je répondais ...bug ?

28 déc. 201128 déc. 2011

Pour ma part je suis plus à l'aise dans mes cailloux et mon marnage de 13m (Nord baie du Mt St Michel) que dans le méchant clapot de la Méd; mais juste un manque d'habitude!
Par exemple, pour les sorties du week-end à Chausey (12 nautiques), je ne prends la peine d'écouter la météo que si j'ai des "touristes" à bord; je connais par coeur le cicuit habituel des trains de dépression (Le SW passera à l'W en fraichissant avec houle grossissante puis au NW en se calmant à moins que la suivante ne soit déjà là :+).
Alors qu'en Méd, j'ai tjrs pas compris le système (s'il y en a un...).

Ceci me rappelle deux anecdotes :
Il semble que les cartes marines de Penmarch à Jobourg soient les seules de France où figure un avis aux navigateurs stigmatisant la difficulté de naviguer dans ces parages...
Et une seconde, lors d'une édition de la course du Rhum (J'ai oublié laquelle). Les concurrents se sont ligués contre le comité de course quand celui-ci a décidé que plutôt que de tirer "tout droit" vers l'W et le cap Fréhel, les bateaux iraient virer une marque dans la baie du Mont St Michel; les concurrents ont refusé "qu'on les enmène dans un cul-de-sac dangeureux". On peut pas vraiment leur donner tort; partir pour une transat en faisant cap à l'Est, c'est bizarre même pour un simple plaisancier :+)
Tout ça pour dire que mon terrain de jeu a mauvaise réputation...

28 déc. 2011

Ce que Tribal ne dit pas:
C'est que quand l'on part du havre de Regnéville, son port d'attache, à la marée descendante du matin par exemple 9h on ne peut y rentrer qu'à la marée suivante donc de nuit. Si l'on a un "souci", il n'existe aucun abri ou mouillage ou se réfugier avant la marée haute suivante.

Si votre GPS ne fonctionne pas, lors de l'approche,de jour, le meilleur point de repère est un cyprès situé sur la pointe d'Agon.

Les feux d'entrées sont quasi inexistants et le courant atteint 4 nds en serpentant au milieu des mouillages et des bancs de sable,en évitant les bouées de chenal( non éclairées) après être passé à proximité immédiate d'un enrochement sous marin dont la balise n'est évidemment pas éclairée.

Il est vrai que le premier Cours de navigation des Glénans déconseillait formellement la navigation dans ce passage de la Déroute...

28 déc. 2011

? Mais qu'est-ce qui dit le Viking Malouin? (D'ailleurs, c'est pas un peu antinomique, un viking Breton?) : Si on ne peut plus rentrer à Regnéville à PM+1, reste Granville (Marina à PM+3, avant-port à PM+4) mais surtout Chausey ! Je rappelle que le Sound et Beauchamps, les deux chenaux balisés et larges comme des autoroutes américaines, sont des zones de mouillage répertoriées et usitées par la Royale. Trop facile, je vous dis, de naviguer dans ce coin, sauf si votre BB cale 2m :+)

28 déc. 2011

A mon ami (mon voisin serait + juste :+) Malouin : C'était justement l'objet de mon mail; qu'on soit du Sud ou du Nooorrd, on se sent à l'aise sur le terrain qu'on connaît; je n'ai pas de frayeur particulière à naviguer avec courant, marées et tas de cailloux parce que c'est mon terrain de jeu et j'ai pas beaucoup de mérite : à 5 ans, 1er matelot sur le Bar du grand-père (Pas dans le Bar), à tirer bord sur bord dans les cailloux de Chausey, et j'en ai maintenant + de 50 sans me lasser de Chausey.

PS : à propos des autoroutes Chausiaises,
toi qui est Malouin, par la petite entrée tu viens,
Moi qui suit d'Orient, aux épiettes je me rends

PPS : Lors d'une Multi-Malo, un joli Farrier F25 a fait un tout droit plein pot sur la marque symbolisant le départ; pas bol, c'était pas une bouée Fina mais une jolie pile en pierre d'une dizaine de mètres de haut (les Buharats, si je me souviens bien). Je tais le nom du bateau car c'était un Malouin...

28 déc. 2011

"Je rappelle que le Sound et Beauchamps, les deux chenaux balisés et larges comme des autoroutes américaines,..." Décidément, je n'ai pas la même vision des autoroutes...

L'intervention de Tribal est représentative des plaisanciers de notre coin mais surement loin de la vision des sudistes.

Il est vrai que Granville peut être un abri, comme Chausey mais à condition d'y effectuer une dizaine de milles au louvoyage ( vt dominant sud-ouest ou ouest) et d'y arriver avant la marée basse! Quand à s'abriter à Chausey, pour nous c'est évident, mais un profane est plutôt effrayé les premières fois où il s'y rend.

En Méditerranée, les tourelles sont rares mais la vedette des Douanes de Ste Maxime a été capable de "s'emplafonner", de jour, la tourelle de La Moutte devant St Tropez. Alors, rentrer par la Petite Entrée... même si c'est répertorié par la Marine, c'est autre chose.

28 déc. 2011

Bonjour. Que 4 noeuds!! petit bras, je l'ai connu juste en face, c'est à dire la pointe d'Agon à 11 , oui, je dis onze noeuds à PM-1 mais, c'était bien avant que celà devienne un champ de vase, vitesse relevée sur le speedo d'un kirk qui y avait son mouillage.
Sur certaines cartes, il y avait une mention dont je ne me souviens pas mais qui voulait dire, passez votre chemin, zone dangereuse.

28 déc. 2011

J'ai bien dit qu'il y avait son mouillage permanent, pas de passage et à l'époque, il était courant(sans jeu de mots) d'y naviguer de préférence aux alentours de l'étale et çà remonte tout de même aux années 70 pour ceux qui ont connu le bateau bar ex harenguier.

28 déc. 2011

11 nds pourquoi pas; mais à part qq canots moteurs, je ne vois pas ce que foutait un kirk au plus fort de la marée... Les gens du cru ne s'aventure pas dans cette baie à cette heure de la marée : contre un courant de 11nds, je ne connais pas beaucoup de voiliers qui s'en sortent; et avec le courant, je n'en connaît pas beaucoup qui soient encore manoeuvrant, en particulier pour éviter les bouées, nbreux corps morts et les enrochements.
Tu m'étonnes qu'avec de tels plaisanciers il soit nécessaire d'imprimer des avis aux navigateurs sur les cartes du coin :lavache:

28 déc. 2011

Oui mais nous en méditerranée,lors des marrées de vives eaux (30cm)pour aller du Frioul à Cap couronne il faut:

??????? 1000000 ???????? ??????? ???? ? ???? ???? ?????????? ????? ? ??? ???????
??? ????? ??????? ???, ? ?? ???????
Si par mégarde tu fais pas gaffe aux courants de folie, à ce moment là il faut
??? ????? ?? ????? ????? ????? ????? ??????

28 déc. 2011

Ayant véçu jusqu'à l'age de 40 ans à St Malo puis ses 15 dernieres années à Lorient.Une chose est sûre la nav en Bretagne Sud est bien plus cool qu'en Bretagne Nord .ici les VE sont des ME en Manche grosse difference donc de force de courant avec tout ce qui va avec .

Et je regarde chaque jour les T° on a à Lorient 1 à 2° de plus ce qui est aussi bien agreable .

en faite les plaisanciers du coin preferent generalement descendre vers la Vendée que monté dans le grand nord.Et le Raz de Sein est pour la garnde majorité une barriere qui fait peur

Mais je dois dire que j'aimais bien jouer avec les marées .

josé

28 déc. 201116 juin 2020

:pouce:
Ca y est je commence a comprendre comment marche les calculs de marées!!!
:reflechi:
Sachant que Calypso a vécu jusqu'a l'age de 40 ans chez les Malouins puis 15 ans dans le sud du pays des mangeurs de crépes et autres buveurs de cidre il a 55 ans ........
:bravo:
Je suis trop fort, encore qqs jours et je crois que je pourrais naviguer la-haut!!!
:mdr:
Bon en méme temps faut acheter un ciré et des bottes et le budget bateau et déja bien entamé pour cette année.........
L'an prochain peut étre...??????
:-p

28 déc. 2011

Quand on navigue sous pavillon belge, peut-on naviguer partout ????
:reflechi:
Le relief au fond ne ressemble pas à celui du plat pays... pourtant c'est pas la méditerrané, le ciel est tout gris... en méditerrané il est tout bleu, normalement...
C'est une nouvelle devinette pour le week-end ?

28 déc. 2011

Question:
Sachant que dès l'âge d'un mois,je vivais au rythme des marées à Coutainville en Normandie, à deux pas de Régnéville dont Tribal parle; que j'ai tiré mes premiers bords dans la Marette, qu'en vive eaux la mer y découvre à 4 km, que ma première traversée a été Coutainville/Hauteville en 1959 et que j'ai vécu près des 2/3 de ma vie en Bretagne.
Suis je Breton ou Normand?

28 déc. 201128 déc. 2011

Bremand peut étre.............
:reflechi:

28 déc. 201128 déc. 2011

Ou Norton... mais ça fait commando.

D'accord, c'est une blague à deux roues... :acheval:

28 déc. 2011

Ben voila, Viking est un normand vivant en Bretagne (L'île et Vilaine, c'est la Bretagne? On va dire que oui, sinon les Nantais n'ont aucune chance de se faire passer à leur tour pour des bretons) et Tribal un breton vivant en Normandie.
Viking, t'a quoi comme Yacht, qu'on échange?

@Jehenne : Je retiens le Norton même si je roule en Triumph (La moto, hein, pas la marque de soutif)

28 déc. 2011

la chance de naviguer dans un des plus beaux ports(naturels) ...
de France,aussi l'un des plus importants en traffic au 18 e s,

29 déc. 2011

N'y a t'il pas une devise qui dit :
"Français ne puis,
Breton ne daigne,
Maloin suis !"

mais je ne suis pas de Saint Malo... même si j'y suis souvent.

29 déc. 2011

la devise du drapeau malouin est " ni français,ni breton,malouin suis"

28 déc. 2011

Comme il n'y a pas grand monde à clapoter sur l'eau, il y a du monde à tapoter sur le clavier.

Vraiment utile ce fil ! :tesur: :heu:

28 déc. 201116 juin 2020

l'hiver, pour beaucoup de bateaux, c'est ça :

28 déc. 2011

Beaucoup, mais pas tous... :-p

28 déc. 2011

bonsoir margo ,ben non dans la taverne il n'y a rien d'utile on bois des coups et on raconte des conneries tu sais bien , et puis le délire quoi. :alavotre: :alavotre: :alavotre:

28 déc. 201116 juin 2020

Effectivement, Regnéville était un port de cabotage Normand important. C'est assez difficile à imaginer aujourd'hui quand l'on connait les difficultés de la navigation dans ces parages...

28 déc. 2011

Un peu de modestie ! Dans la Taverne c'est aussi modération ? mon œil !

29 déc. 201116 juin 2020

Modestie et méfiance devraient faire partie du sac de marin.
On peut se faire avoir avec 50 cm de marnage. J'en ai pris plein la tête, il y a 2 jours en sortant de Rangiroa. Un grain m'a obligé de retarder de 3/4 d'heure ma sortie de la passe d'Avatoru. J'ai pris 3 noeuds de courant sortant qui malheureusement formaient un puissant mascaret sur la barre d'entrée. 2m50 de creux sur une largeur de houle de 8 à 10 m, cela permet de faire le ménage à bord.

29 déc. 2011

j aime bien ce marronnier car il comporte des infos scientifiquement fausses. il y a plusieurs meds, à Ajaccio même en naviguant presque tous les week end j'ai pris une fois un ris en un an et il y a 10 ou 15 jours de vent fort ! entre Toulon et la frontière espagnole il souffle en moyenne plus qu'en Bretagne

sauf erreur de ma part les bouches de Bonifacio sont le coin le plus venté de France metro, le cap corse doit être deuxième, menton le moins ...
après bcp de milles en Bretagne nord y compris l hiver par tous les temps meme en muscadet a 4 personnes, je garde des souvenirs éblouis et la nav est passionnante

bassin de croisière atlantique favori, cote basque espagnole et Galice
peut etre quelques jours en Bretagne à l'occasion mais je préfère le ciel bleu l'eau tiède et les randonnées dans des coins magnifiques et peu fréquentés sauf exceptions

29 déc. 201129 déc. 2011

Tout à fait Jean, Pas besoin d'aller bien loin pour se faire surprendre. Je me souviens de quelques soucis du côté de Porquerolles et Giens lorsque c'était mon terrain de jeu le weekend.

D'ailleurs, si j'ai bonne mémoire, les provençaux comme les grecs auparavant ont toujours été attentifs aux parages d'Escampobariou, qui, je crois, pourrait se traduire sommairement par "échappe barriques", ou perte de la cargaison. J'aime bien quand les marins locaux, les noms des passages, ou les sites d'épave portés sur les cartes nous rappellent le lourd tribut des anciens et leurs aventures.

29 déc. 2011

D'accord avec toi, d'autant qu'en naviguant, quelques coups de pieds au cul viennent régulièrement réétalonner le modestiemètre ... AMHA

29 déc. 2011

pas un problème de Bretons ou autres nordistes, mais un problème de régatiers. Ces types avec leur combi sponsorisée, leur lunettes de soleil à la mode, leurs grands airs supérieurs oublient qu'ils ne sont rien sans leurs sponsors. Ils considèrent la mer, n'importe laquelle d'ailleurs, comme un terrain de sport tout juste digne d'eux.
ne pas s'en occuper, la mer se chargera bien un jour de les rendre modestes.

Pour moi, il n'y a qu'un seul régatier valable (j'ai régaté durant plus de 40 ans) c'est celui qui est seul, avec un bateau comme tous ses concurrents pas plus. (le Laser ?)

Tout le reste n'est que fric, copinage, coup de pot ou de malchance et vantardises.

le Breton de base sait bien que la Méditerranée est mauvaise parfois, de même que les lacs de montagne ou n'importe où il est possible de naviguer, il est comme les autres, pas plus que le Marseillais ou le Strasbourgeois, pas moins non plus.

29 déc. 2011

oui sans compter le lac michigan après 24 de nord fort, 4 mètres de houle cassante et déferlante

30 déc. 2011

Bon ben on va ouvrir un nouveau fil : Le coin le plus pourri pour naviguer et on verra qui en a et qui n'en a pas !? (Désolé pour la gente féminine...)
La patagonie pendant l'hiver austral?

30 déc. 2011

Si ma mémoire est bonne une navigatrice a hiverné en Patagonie (qui plus est en solo je crois). Ayant voyagé en ferry et en bus dans ce coin au printemps je ne suis pas tentée par cet exploit.

30 déc. 2011

KAJ, réduire la régate à "celui qui est seul" et au Laser est très réducteur.

C'est "un problème de régatiers. Ces types avec leur combi sponsorisée, leur lunettes de soleil à la mode, leurs grands airs supérieurs ... Ils considèrent la mer, n'importe laquelle d'ailleurs, comme un terrain de sport...fric, copinage, coup de pot ou de malchance et vantardises."

Bien que tu prétende avoir régaté durant 40 ans, cela signifie seulement que tu ne connais pas ce milieu, à moins que tu ne connaisse que ceux de La Trinité, et encore...

30 déc. 2011

Daniel,

1) ça dépend du coin, à St Malo ou à Cherbourg, ce n'est pas pareil qu'à La Trinité ou en Med

2) ça dépend de la régate: entre les régates d'entraînement de we et les grandes courses où tous les ténors sont là, pas la même ambiance. Même au SOF, il faut en voir certains.

3) ça dépend de la saison, en hiver ce n'est pas pareil.

Donc, il y a de tout, des propriétaires amoureux d'en découdre, des jeunes sans prétention qui viennent s'amuser et quelques autres qui ne sont heureusement pas la majorité.

RV

30 déc. 2011

Mon expérience avec la TriSpeedCup : 50 passionnés, contents de se retrouver pour la régate (6 étapes par an) mais surtout heureux de partager leurs idées et leurs expériences autour d'un verre. On se prend au sérieux sur la ligne de départ mais les réclamations sont réglés par le comité de course au bar le soir. C'est pas la coupe America mais on régate quand meme.

30 déc. 2011

Hervé, nous sommes en phase, comme souvent...

Je n'aime pas l'ambiance qui règne à La Trinité et dans quelques clubs méditerranéens. Mais la masse des régatiers en croiseurs régatent dans l'ouest de la France et, pour n'en citer que deux) les ambiances des Tour des Ports de La Manche ou du Tour du Finistère n'ont rien à voir avec celle des Voiles de St Tropez. Et parmi les ténors, la majorité sont des marins sympathiques, passionnés et abordables.

30 déc. 201130 déc. 2011

Oui ben pas en phase avec moi !
J'avais pas envie de contribuer à un fil cherchant à déterminer qui à la plus grosse.
OUPS pardon, qui est le meilleur...
J'ai fait les Voiles e St-Trop durant quelques années sur un plan FIFE en tant qu'équipier, je me serais cru à la régate annuelle du port de la Rague !
Il y a plusieurs cours, celle dans laquelle on jouait, même si on ne s'en laissait pas montrer par les autres, était ma foi bien sympathique et sans prise de tête.
Pourquoi dénigrer un lieu, une course, simplement par son aspect le plus visible, le plus médiatique, le moins accessible pour nous ?
Je monte chaque année en Bretagne, j'aime aussi, beaucoup, mais pourquoi ce serait mieux que la méditerranée ? Chaque coin a son charme ses avantages et ses inconvénients, il faut composer avec...
Un peu de modestie...

la masse des regatiers font le challenge de la rade de toulon :mdr:

30 déc. 2011

Oui, ici, on a deux clubs de régates:

L'un purs régatiers, pas trop communicants, trois bouées ou rien
L'autre, super conviviale, régates côtières. Personne se prend la tête avec de la frime ou autre puérilités.

30 déc. 2011

Voui mais bof !!!!

Pour faire les 2 (croisières et régates) ce sont quand même 2 mondes bien à part, avec des problèmes différents.

Maintenant que ce soit des Bretons ou des méditerranéens, le problème reste le même ..... les parisiens

Plus là, partis, à l'année prochaine .......... ;o)))))

30 déc. 2011
30 déc. 2011

mdr?

Mort en Départ de Régate?
Marin de Renom ?
Merde aux Dériveurs Rapides ?
Met des Ris ?
:-D

02 jan. 2012

heuu.. non
c'était pour: "mets du rhum" (dans mon verre) :alavotre:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (185)

L'eau de l'Aude là

mars 2021