Un peu de "fraicheur" et de rêve avec Guirec et sa poupoule Monique


C'est sûr que je n'irais jamais me geler là haut, mais j'ai lu ici que certains veulent tenter l'aventure vers le grand Nord. D'après ce que j'ai lu, ses navigations n'ont pas toujours été sans risques importants. Il est bien ce petit jeune !

L'équipage
13 oct. 2016
13 oct. 2016

Quand même ,une interrogation , ces volatiles sont particulièrement incontinents, comment fait-il pour gérer le problème ?

13 oct. 2016

je me posais la meme question ( je me l'etais deja posée par le passé avec dans un port breton un couple qui vivait avec un gros canard blanc a leur bord , volatile encore plus incontinent :mdr: :mdr: :mdr:)

13 oct. 2016

On nettoie derrière et pi c'est tout

17 oct. 2016

j'ai vu sur une vidéo que la poule avait une couche car disait il les crottes ça va un moment mais quand on doit piétiner dedans et même si ça porte chance .... :-(

06 déc. 201606 déc. 2016

Savez vous qu'on utilisait les fientes de pigeons pour élaborer le vin ?
On appelait ça la colombine

books.google.fr[...]/books

C'était du temps où les potards vendaient encore de l’élixir des quatre voleurs... :whaou:

06 déc. 2016

Et il n'y a pas plus corrosif que le caca d'oiseau.

07 déc. 2016

La colombine ? Moi je connais ça comme engrais, excellent.
Pour le vin, j'ai le cahier de recettes (XIXème) d'une pharmacie ; à l'époque, quand le médecin t'ordonnait du vin rouge comme reconstituant, si tu n'avais pas de cave tu filais chez le pharmacien, qui te vendait un flacon d'une préparation contenant
- de l'eau
- un colorant rouge
- du goudron
et je crois que c'est tout.
Tu préfères quoi ? Le vrai à la colombine, ou le faux au goudron ?

13 oct. 201613 oct. 2016

De bien belles images, on a l'impression qu'il y a quelqu'un d'autre qui assure les prises de vues.
Quel voilier a-t-il ?

13 oct. 2016

Je sais qu'il utilise un drone.

13 oct. 2016

Il y a quelqu'un qui retransmet les infos sur sa page facebook (sauf pendant les quelques mois où il était volontairement resté prisonnier des glaces)
www.facebook.com[...]turier/

14 oct. 2016

On se gèle évidemment en hiver, mais en juin-juillet il fait très bon, et c'est absolument magique, le Groenland (enfin, le peu que je connais) ; je rêve d'y retourner.
Vous n'avez donc jamais lu "le Bateau Igloo" ?

14 oct. 2016

Eux c'était donc avec un chat. Peut-être vais-je acheter ce livre qui a l'air plus qu'intéressant.

14 oct. 2016

Beaucoup plus... et ce n'était pas avec un chat, mais avec deux chattes : Kalina et Newfee. C'est l'un des livres les plus fascinants, sympathiques, adorables, que j'aie jamais lus. Une pure merveille que je relis régulièrement.

14 oct. 2016

Je suis plus climat équatoriale, eau turquoise et mojitos :mdr:
Mais qu'est ce que c'est beau ! cette vidéo est magnifique :pouce:

14 oct. 2016

:bravo: :pouce:

14 oct. 2016

la vidéo est très belle et très "pro".
On y gagne en beauté d'image, ce qu'on perd en spontanéité en en fraîcheur.
Cette aventure demeure de toute façon très chouette à suivre.

14 oct. 2016

Elle est plutôt très poule.

14 oct. 2016

Su-per!
Risquer l'ascension d'un iceberg qui, par définition, fond... ouf !! :lavache:
La poule est un sacré bon passeport quand il débarque. :bravo:

14 oct. 2016

Oui, enfin, ça fond pas très vite... Et c'est très utile pour le Ti'punch quand tu n'as pas de glace à bord.

16 oct. 2016

Tout à fait vrai... il faut bien choisir son iceberg. Mais la glace est bonne ! Je n'y suis pas allée, mais deux d'entre qui ne pouvaient pas se passer de glace se sont dévoués, sous les regards admiratifs et un peu anxieux du reste de l'équipage.

15 oct. 2016

Bonjour Carthage,
çà ne fond effectivement pas très vite MAIS çà peu se retourner à n' importe quel moment.
J' en ai vu un "gros" le faire en baie de Disko, et mon Armagnac, pourtant à un bon quart de mile a été bien secoué!
Gorlann

14 oct. 2016

Un vrai héro, Guirec !
france3-regions.francetvinfo.fr[...]27.html
.
Et c'est bien un drone, qui filme le bateau.

15 oct. 2016

:pouce:

16 oct. 2016

super sympa.. Les images sont très belle. C'est plutôt vers la haut que j'aimerai naviguer.

Bon mais personne ne sait quel voilier il a ?
C'est un 30 feet mais c'est tout ce que j'ai trouvé..

16 oct. 2016

il a un bateau acier, pas recent mais entretenu. son bateau s appelle Yvinec. (en reference a un ilot vers plougrescant).

on a eu la chance de le cotoyer quelques jours et de l avoir lui et Monique a notre bord, il degage une energie incroyable, ca m avait marque. Tres sympas, joyeux, simple, a qui on a envie de filer un coup de main.
Le genre de gars a qui les choses reussissent parce qu il met tout ce qu il a sans se poser de questions, et aussi surement parce qu il a des aptitudes physiques au dela de la moyenne.

18 oct. 201616 juin 2020

L’Île d'Yvinec possède, à son sud Est, un mouillage d'échouage exceptionnel, absolument inconnu de tous (ou presque ;-))
je ne devrais pas vous le dire, mais je sais que vous n'irez pas !
.
j'ai découvert le mouillage tout simplement en voyant en sortir bateau de Guirec il y a quelques années.

OK, acier donc déjà du solide, et qui en plus doit bien tenir le mauvais temps et les mers bien formées dans ces zones (d'après les récits des marins pêcheur de terre neuve)..

16 oct. 2016

Le voilier est un Scorpion 9 de 1985, architecte Joël Stabili.
Les détails:
voyagedyvinec.com[...]bateau/

17 oct. 201617 oct. 2016

Je me disais aussi... ça fait plus grand que 9m. C'est une "illusion d'optique" en fait.
"Dériveur lesté, coque en acier de 11.80 m,

Longueur du pont 9,50 m

Longueur avec beaupré 10,80 m

Longueur avec jupe et beaupré avec 11,80 m

Longueur flottaison 8,20m"

18 oct. 2016

Bonjour, est-ce lui qui avait eu un problème en traversant le Golf de Gascogne, je me rappelle de ce super témoignage mais je n'arrive pas à le retrouver! kiki peut m'aider? merci.

01 nov. 201601 nov. 2016

Je ne peux résister au plaisir de vous faire partager ce texte (c'est long, mais c'est si beau) tout récent de Guirec. Il vient de me procurer une grande bouffée d'oxygène, surtout après avoir lu les horribles actualités du monde du matin:
" Ce matin c’est l’heure du départ. Nous continuons la traversée de l’Inside Passage, toujours cap vers le sud. L’air est brumeux. Au loin la forêt a revêtu son costume d’Halloween, l’orée est noire, sur les arbres l’amas de brouillard semble être une gigantesque toile d’araignée.
Je me perds dans mes rêveries et repense à notre arrivée sur l’île trois semaines et demi plus tôt.
Le hasard fait bien les choses parfois. Hoonah restera à jamais gravée dans ma mémoire.
Ici c’est l’Alaska, sauvage, profonde, majestueuse, sans frontière, comme je l’imaginais. Voyager en voilier a l’énorme avantage d’aller là où les autres ne vont pas. C’est excitant de se perdre, de suivre un cap sans idée précise, de s’arrêter seulement quand on en a l’envie.
Sans le savoir, nous avons accosté sur l’île la plus peuplée d’ours de l’Alaska. Plusieurs accidents ont lieu chaque année. La veille sur la plage un homme a été attaqué. Heureusement, transporté par hélicoptère à l’hôpital le plus proche, ses jours ne sont plus en danger.
Dès notre arrivée, les habitants nous mettent en garde : on ne marche pas sans arme la nuit tombée, on ne se balade pas non plus seul dans la forêt. Ici c’est la forteresse des ours. Momo et moi qui voulions camper, ça a suffit pour nous en décourager !!
Le 1er jour, j’ai rencontré Raino, un homme au grand cœur. C’est un ancien pêcheur, lui non plus, il ne peut pas se passer de l’océan. Souvent, Il m’emmène avec lui. On compare nos techniques de pêche en apprenant mutuellement l’un de l’autre. Froides et lointaines les eaux de l’Alaska comptent parmi les plus ardues au monde pour exercer ce métier, mais elles sont aussi parmi les plus riches. Le saumon, le crabe, le halibut, les crevettes abondent.
Les habitants vivent pour beaucoup de la cueillette, de la chasse et de la pêche.
Mais, on ne tue pas pour tuer, seulement pour manger. « On respecte la nature, et elle nous respecte. » m’explique Bob un habitant du village.
Pendant mes balades en forêt, la "Tongass" je suis sur mes gardes, plusieurs fois j’aperçois des ours. Je ne suis pas serein.
C’est aux ours, aux castors, aux loups et aux biches qu’elle appartient. Comme dans un lieu de culte, on parle à voix basse, on se déplace doucement. La végétation est luxuriante, des arbres centenaires encordés de lichen semblent se dresser indéfiniment jusqu’au ciel. Les aigles silencieux m’observent depuis la cime des pins. Des lianes se mêlent aux branches et tombent jusqu’au sol, humide, recouvert d’un épais tapis de mousse. Cette ambiance je ne l’ai sentie nulle part ailleurs. La forêt respire dans un dégradé de vert. Elle est vivante, moi je suis sans voix.
Souvent Monique et moi sommes invités à dîner chez Raino, avec sa famille et ses amis. Enfin dîner … chez nous ce serait plutôt goûter parce qu’ici c’est à 17h que ça se passe.
On parle projets, politique, famille, religion, nourriture. Surtout nourriture d’ailleurs. Pour le remercier de son hospitalité, je prépare quelques spécialités de chez nous, des gâteaux au chocolat, du pain-perdu, on fait même une raclette un soir.
Monique aussi s’éclate avec les poules de Raino. Elle arbore un air fier, je crois qu’elle leur raconte ses histoires. Ma poule, c’est quand même la plus belle de tout le poulailler.
Elle me suit partout quand je me balade dans le village. Elle picore et moi j’observe. Les maisons en bois ont une vue plongeante sur la baie, c’est magnifique. Certaines d’entre elles sont décorées de peintures indiennes et bordées de totems. C’est parce que la communauté Tlingit «le peuple des marées» vit ici.
Grâce à Raino, j’en apprends plus sur ces Amérindiens qui ont dû composer avec les pressions de la culture américaine. Il me présente Yun. Dans son atelier, ça sent bon le bois. Il y a des œuvres d’art partout : totems, pagaies, masques, canoës. Cet homme a des doigts de fée. Comment est-il possible de créer des objets si fins, si beaux avec de vulgaires planches de bois ?
Il m’explique que c’est par l’art que sont transmises l’histoire et la culture de génération en génération.
Contrairement à une idée reçue les totems ne sont pas vénérés, ils sont sculptés de manière à honorer les ancêtres, à rappeler l’histoire, à commémorer les grands évènements (mariages, naissances, batailles, inondations) et symbolisent le clan auquel on appartient. À Hoonah, il y a les «Eagles», les aigles et les «Reaven», les corbeaux.
J’avoue que j’ai dû prendre sur moi plusieurs fois, pour respecter les reaven qui piquaient dans mes poubelles et avaient tendance à confondre mon bateau avec des toilettes !
Ici ce n’est pas dans les livres mais dans les totems qu’est taillée leur histoire.
Quand les missionnaires sont arrivés en Alaska les «natives» ont été forcés de se détourner de leur croyance. La plupart des totems ont été abattus, vendus, coupés en petit bois, dynamités par les nouveaux venus. Au fil du temps, les totems restant commencèrent à tomber et à s’émietter à cause de la pluie.
Aujourd’hui, plusieurs associations de natives, dont Yun, se battent pour préserver la richesse de leur culture et la retransmettre aux enfants.
Peu avant mon départ, Raino m’offre une pagaie, les peintures qui l’ornent, symbolisent l’histoire de ses ancêtres. Elle est censée me protéger, me ramener chez moi sain et sauf. Ce présent scelle définitivement notre amitié. Je l’ai accrochée au dessus de mon lit. Raino me manquera.
Grâce à lui, je repars les cales pleines de halibuts, de saumons et de crevettes.
Au moment où j’écris ces lignes, j’ai dû faire une pause, c’est un ballet de baleines autour du bateau. Il y a des geysers d’eau dans tous les sens, qui retombent en goutte de pluie sur l’eau. Je n’ai pas les mots pour décrire la magie du spectacle. La dernière frontière de l’Amérique comme on l’appelle, est un véritable trésor que nous ne sommes pas prêts d’oublier "

01 nov. 201616 juin 2020

Et pour joliment illustrer le texte:

01 nov. 2016

Merci infiniment Shakline pour ce fragment de rêve que tu nous offre ce matin

02 nov. 2016

Magnifique, les personnages sont sympathiques et les images superbes .

03 nov. 201603 nov. 2016

vraiment un tout beau texte !
Je navigue aussi avec un animal "original" , et une rencontre avec Guirec ne me déplairait pas .
Guirec et Monique , moi et Renardo ......... :blabla:

03 nov. 201616 juin 2020

Est ce que ton Renardo t'aide à la navigation, parce que Monique, oui.
:mdr:

03 nov. 2016

mais monique c'est une poule de luxe ...
alain

03 nov. 201616 juin 2020

Est ce que ton Renardo compatit à tes problèmes de moteur (s'il y en a ) ?

03 nov. 201616 juin 2020

@Fritz the cat:
oui une poule de luxe comme tu dis:

03 nov. 201616 juin 2020

Et Renardo sait se tenir bien sur .

03 nov. 2016

Magnifique :bravo: :pouce:

04 nov. 2016

Article et vidéo dans le télégramme du jour:

www.letelegramme.fr[...]420.php

05 nov. 2016
05 nov. 2016

Un, naviguer avec une poule ce n'est plus du solitaire.
Deux, d'ici 2020 il y a de grandes chances pour que la cocotte ne soit plus de ce monde.
Au fait, le bateau de Guirec ne rappelle rien aux plus anciens du forum ?

05 nov. 2016

Je ne suis pas certain que la poule prenne le quart, et je crois qu'elle refuse (allez savoir pourquoi) de participer à la manoeuvre.

Ah! Si tu connaissais ma poule.... :cheri:

05 nov. 201616 juin 2020

La disparition de Monique est un sujet tabou, nous sommes plus d'une centaine d'admirateurs dans le monde entier à l'aimer et à craindre qu'elle ne tombe à l'eau ou qu'elle ne gèle. Et puis pour information, la durée de vie d'une poule aimée et chouchoutée peut atteindre 10 ans. Alors pour le Vendée Globe de 2020, elle pourrait bien en être la super star

Moi je préfère les cuisiner quand elles sont encore jeunettes....

05 nov. 2016

Bonsoir,
j' ai des poules (race rustique) qui ont plus de dix ans!
Elles ne pondent certes plus, mais sont tranquillement à la retraite dans mon jardin de 2000m2.
Mais c' est vrai qu' en général, les poules rousses comme Monique ont été "sélectionnées" parce que bonnes pondeuses et pas pour leur longévité(plutôt 3 a 5 ans).
Gorlann

05 nov. 2016

@hi :mdr: Monique est en apprentissage pour assurer des quarts

05 nov. 2016

C'est pas en tenant la barre comme ça qu'elle va contrer un départ au lof !

14 nov. 2016

elle marche sur des oeufs......

11 nov. 201616 juin 2020

Et Monique a désormais un nouveau compagnon de quart

Il rêve de voyager autour du monde,
Il a soif d'aventures,
Il a flashé sur Monique,
So ... Welcome on board bosco !

14 nov. 2016

je ne sais pas si vous avez essayé de vivre avec une poule dans la cuisine (je l'ai vu faire) ben c'est dégueulasse, ça chie partout, ça envoie des petites plumes partout et ça fait n'importe quoi.
C'est sympa une poule quand on voit ça derrière l'écran, oui mais ... vivre avec c'est une autre histoire, vaut mieux aussi ne pas être allergique.

C'est pourquoi les vieux, pleins d'expérience, préfèrent généralement sortir avec une canne plutôt qu'avec une poule.

14 nov. 2016

J'ai bien rigolé en lisant le commentaire de Penlan :mdr: :mdr:
Par contre je n'ai pas ri en lisant certain commentaire qui évoquent des problèmes que poseraient les crottes et les plumes de nos amis gallinacés.
Voilà un jeune navigateur qui a commencé à 15 ans à sillonner les mers, à 23 ans il hiberne 130 jours au Groenland sans assistance et en autonomie totale. A 24 ans, c'est à dire aujourd'hui, il tente le perilleux passage de "l'Inside passage " en Alaska pour rejoindre Vancouver.
" Ha oui ! diront certain, mais avec une poule et un chien maintenant, c'est paaas bien, c'est pas propre, c'est pas un exploit et c'est pas un bel exemple pour les "jeunes" qui rêvent d'aventures.
Faut naviguer propre mon bon Monsieur.

14 nov. 2016

Bonsoir,
bien d' accord avec Sharkline, et je préciserais qu' une poule est un animal très intelligent, et qui s' "éduque" très bien, tout comme un chat ou un chien.
Je ne serais pas du tout surpris que Guirec lui ai appris à faire ses besoins dans une caisse.
Après, chez les poules comme chez les humains, tout le monde n' a pas le même QI.
J' ai connu des chats qui faisaient leurs besoins dans la cuvette des wc de bateaux, ma chatte n' a jamais compris(malheureusement).
Gorlann

06 déc. 2016

Je confirme. Avec un matou, la Javel, c'est... l'horreur. Vécu !

16 nov. 2016

Génial ! une fois de plus on constate la supériorité d'un gallinacé sur un canidé !

14 nov. 2016

J' ai eu 2 poules rousses il n'y a pas si longtemps, elles grattaient la terre toute la journée et caguaient sur le même rythme. Je pense qu'une poule sur un bateau qu'on nourrit différemment n'a sans doute pas le même rythme de défécation.
On n'oubliera pas non plus que Guirec est un gamin facetieux drôle et courageux avant tout.
On souhaite que tout se passe bien pour lui pour la traversée de ce grand passage.

Un truc à savoir avec les chats, c'est qu'ils sont attirés par l'odeur de javel !
Si tu nettoies après leur passage occasionnel avec un produit javellisé, ils y retournent systématiquement..... (expérience vécue avec ma chatte, enfermée dans la sdb par des cambrioleurs )

Pour les poules, je sais pas, mais j'ai quelques doutes sur l'intelligence de ce volatile....

16 nov. 201616 nov. 2016

Il essaye :

16 nov. 2016

Sauf que quand la poule pond un oeuf dans le chiotte, il se casse, alors que le chien, non.

06 déc. 2016

Ah ? Les miennes préféraient la douche. Un petit peu plus contraignant pour nous, mais personne ne leur avait jamais rien appris, alors elles se sont débrouillées.

14 nov. 2016

Qu est ce qui prouve que c'est toujours la meme poule ? Si ca se trouve, des moniques, il en a deja mange 5 et une poignee d'autres sont passees par dessus bord (selon la police). Si ca se trouve, les moniques, ils se les fait livrer par chronopost chaque fois qu'il doit prendre une photo. Et puis, je serai mechant, je m'interrogerai sur la passion du monsieur pour la solitude avec une poule. Depuis coluche, les moniques ont quand meme une drole de reputation.

On ne nous dit pas tout !

Signe : un envieux

Bonne soiree

14 nov. 2016

excellent, ptiplouf ! :-D :-D :-D

14 nov. 201616 juin 2020

Dernières nouvelles :
Yeah ! c'est notre Monique !

Moi avant qu'elles ne passent à table je les fait sauter....En morceaux avec une liaison du jus de cuisson aux jaunes d'oeuf et à la crème fraiche, servis avec des croutons frits et des rondelles de citron pelées à vif et un peu d'estragon ciselé elles ne sont pas mortes pour rien...

15 nov. 2016

@ Sharkline
Cette Monique ne ressemble pas du tout aux autres Monique des photos précédentes !

15 nov. 2016

@oceanix : Monique est à droite sur la photo.

Oui mais comme la photo est le reflet de la réalité on ne sait plus qui est à gauche et qui est à droite....Moi-même.... :jelaferme:

31 oct. 2017

Hahaha!

:langue2:

18 nov. 2016
18 nov. 2016

9à va mettre du beurre dans les épinards de Monique!!! :mdr:
Gorlann

28 nov. 201616 juin 2020

Dernières nouvelles: tout ce petit monde vient d'arriver au Canada, sur l'île de Vancouver côté Pacifique et après une navigation musclée.

J'enretiens également des liens très étroits avec ma cocotte ! Surtout quand elle chante : Viens poupoule , viens pouponne, viens......

29 nov. 2016

Guirec nous fait partager une bien belle aventure, bravo !
J'espère que l'on pourra bientôt visionner d'autres vidéos et lire d'autres textes aussi beaux.
:pouce:

29 nov. 2016

Je joins a ce fil ,une petite ,info pour ne pas en ouvrir un autre .
.Manu après les déboires rencontrés en Alaska avec sa Chimére, est de nouveau droit dans ses bottes ,prêt à tracer . Du bon boulot .
www.ouest-france.fr[...]er.html

29 nov. 2016

Je viens de voir cette vidéo du sauvetage. Ca devait être terrible d'abandonner son voilier. Enfin le chat est sauf !
www.voilesetvoiliers.com[...]alaska/

Les souris sont un peu déçues.....

04 déc. 2016

Monique s'est fait remonter les bretelles, oui mais l'autre là, le clebs Bosco il était où pendant ce temps ?
C'est toujours les femmes qui morflent.
Récit de Guirec Soudée:
FR : Ce matin petit problème technique.
Nous sommes actuellement entre l'île de Vancouver et la terre ferme direction Campbell River. Les courants très violents dans cette région nous contraignent à naviguer 6 heures par jour lorsqu'ils sont avec nous.
Monique de veille, n'a pas réussi à éviter un tronc d'arbre gigantesque (deux fois la taille du bateau) qui s'est bloqué entre la quille et le gouvernail.
Obligé d'enfiler ma combinaison pour le débloquer. Moi qui rêvait de prendre un bain! Pour m'aider j'ai fait un système de palan depuis l'avant du bateau, j'ai dû amarrer le tronc à plusieurs reprises relié au winch .
Tout est rentré dans l'ordre après deux bonnes heures à batailler.
Monique s'est quand même fait remonter les bretelles, la pauvre pas facile de les éviter !

07 déc. 2016

Bosco était au fourneau pour préparer l'omelette de l'oeuf pondu par Monique
:mdr:

25 déc. 2016

Il est trop ce jeune !

18 jan. 201716 juin 2020

Les voeux 2017 de Guirec, Monique et Bosco de Vancouver:
voyagedyvinec.com[...]/1/2017
et une photo:

31 mar. 201731 mar. 2017

Le navigateur Guirec Soudée, de Plougrescant (22), qui fait le tour du monde à la voile avec sa fidèle poule Monique, est de retour au pays. Il expose les photos de son périple à Perros-Guirec, ce weeek-end. Avant de repartir prendre le large.
© Le Télégramme www.letelegramme.fr[...]851.php

31 mar. 2017

ne faites pas lire ce qui suit à monique, elle serait outrée !
www.normandie-actu.fr[...]261500/

31 mar. 201731 mar. 2017

Mode hors sujet:
A côté de cela, un homme qui battait pendant des années son fils handicapé écope de seulement 1 mois avec sursis... allez comprendre!
www.tendanceouest.com[...]pe.html

31 mar. 201731 mar. 2017

Tu sous-entends un manque d'utilité à la société??
Le handicap crée des tas d'emplois: constructeurs de matériel médicalisé, infirmiers(ères), taxis PMR, vendeurs de peinture bleue pour les sols, présentateur de Téléthon (Gérard Holz, serait au chômage sans eux!)...

PS à l'équipage: Je m'auto-censure. Vous pouvez griser les 3 derniers posts...

31 mar. 2017

Comme quoi, chacun ponds ce pour quoi il est fait!! :-D

31 mar. 2017

oui mais un handicapé ça pond pas des œufs, c'est ptêt pour ça ! :acheval:

31 mar. 2017

non je sous-entends rien du tout, c'était juste pour dire une connerie :p

Voilà ce qui arrive quand votre femme joue les cocottes ....Quant à ceux qui ont épousé une dinde... :-p

31 mar. 201716 juin 2020

J'ai visité (par la terre)la presqu'ile de Plougrescan, le bled dont Guirec est originaire.
ce coin méconnu est absolument magnifique, et j'ai trouvé un mouillage d'échouage absolument paradisiaque (juste devant l'ile appartenant à sa famille )
J'y vais poser mes quilles l'été qui vient ! (la croix noire)
Je suis tranquille,, on ne me piquera pas la place. L’accès demande à être reconnu à marée basse, mais ensuite, l'abris est fantastique.

31 mar. 2017

La charte devrait prévoir la suppression des posts divulguants ces coins paradisiaques !

31 mar. 2017

oui mais ça empêcherait les bretons d'écrire sur leur profil où ils habitent! ;-)

31 mar. 2017

y'a pas de risque de surpopulation au mouillage.
seuls les habitués de BZH nord fréquentent ces coins super mal pavés.
Et il faut un bateau qui pose.

31 mar. 2017

C'est quoi un bateau qui pose ? Jamais encore vu ici

31 mar. 2017

C'est comme les belges quand il y a un orage et que ça flache :jelaferme: :acheval:
Pascal :alavotre:

31 mar. 2017

C'est un coque model. :cheri:

31 mar. 2017

Plougrescan la ou le cloché de l'église penche ?

31 mar. 201716 juin 2020

Exact !

Dans ces régions l'église a toujours penché à droite...

01 avr. 2017

il faut de l'eau pour entrer par Porscaff

01 avr. 2017

"dans ces régions l'église a toujours penché à droite"... pas sûr, on est en Trégor pas en Léon, même les curés sont rouges de c'côté... et puis, je plussoie Hi, les secret spots sont hors charte, à censurer absolument. Dis Vincent, tant que tu y étais, t'aurais pu mettre une croix juste un peu plus Nord, tant que tu y étais... y a encore plus paradisiaque...
Bon, c'que j'en dis, avec mes 2,10 depuis 1 an, c'est fini l'eden des estrans nord-bretons... j'vais tout divulguer !

Hervé

01 avr. 2017

M'enfin ! Monique ne risque pas d'avoir la grippe aviaire, elle n'est pas française et n'a peut-être jamais mis les pattes en France.
www.letelegramme.fr[...]100.php

Faut se méfier, certaines fermières ont des poules qui muent...c'est pas très engageant...

04 avr. 2017

Question fraîcheur vous jugerez : www.cnewsmatin.fr[...]-752051 ...

29 oct. 201729 oct. 2017

c'est reparti! (enfin bientôt)

Guirec Soudée s'est envolé, mercredi, vers San Francisco (États-Unis) pour débuter un nouveau périple : rejoindre Ushuaïa en voilier, à la pointe de l'Amérique du Sud, puis l'Antarctique. L'aventurier, toujours accompagné de Monique, souhaite poser le pied à Tréguier (22) dans un an, après une lente remontée de l'Atlantique.

Avant toute chose, comment va votre poule Monique ?
Très bien ! Elle m'attendait à San Francisco chez une amie, Olivia, qui veillait sur elle. Je sais qu'elle a hâte de reprendre la mer. Pendant notre séparation (il est retourné en France quelques semaines, NDLR), j'avais des photos tous les jours et j'ai même fait un appel vidéo avec elle récemment (rires).

Où comptez-vous l'amener cette fois ?
On part pour un an de voyage ! D'abord vers Ushuaïa, à la pointe de l'Amérique du Sud. Pour ça, on va faire une grande boucle dans le Pacifique, passer par la Polynésie et faire une escale sur l'Ile de Pâques, au large du Chili, puis revenir vers le Cap Horn. Ça devrait déjà nous prendre un peu plus de deux mois, selon les conditions climatiques. Puis, on mettra le cap sur l'Antarctique et le Pôle Sud. Là-bas, je veux faire de super images, plonger un peu, et repartir aux alentours du mois de mars pour remonter tout l'Atlantique, avec quelques escales en chemin. Le but, c'est d'être de retour, dans un an tout pile, à Tréguier (22).

Pourquoi ce chemin ?
Pour pouvoir rentrer dans ma Bretagne, il n'y a pas 36.000 chemins possibles, il me faut passer par le Cap Horn ! C'est vrai que l'on aurait pu emprunter le canal de Panama mais bon, ça, c'est un peu trop facile, on fera ça quand on sera plus vieux avec Momo... Puis, étant donné que l'on a fait le Pôle Nord, maintenant, c'était logique qu'on passe par le Pôle Sud !

Votre bateau Yvinec a subi quelques changements pour ce voyage ?
Oui, j'ai retapé mon bateau au Canada, il était bien cabossé après être passé à travers les glaces du Groënland l'an passé. J'ai également une bien meilleure connexion internet, un peu comme les athlètes du Vendée Globe. Avec environ 5 Go par mois, je pourrais peut-être faire des directs au milieu du Pacifique ou en Antarctique, ce serait super...

Vous aviez prévu de partir un peu plus tôt, que s'est-il passé ?

Je devais partir il y a une semaine mais j'ai pris un peu de retard. Des maisons d'édition, dont une à New York, m'ont contacté. Je ne peux pas en dire plus pour le moment mais plusieurs livres, dont une biographie et un livre jeunesse pourraient sortir d'ici à mon retour, dans un an. Le temps d'un dernier check-up, à San Francisco, et je partirai d'ici au début du mois de novembre.

On parle aussi d'un petit projet scientifique...
En effet, pendant le voyage, je serai un « planctonaute », grâce à un partenariat avec des scientifiques de Roscoff (29). En clair, je vais leur transmettre des images de plancton récolté en mer grâce à un petit filet installé à l'arrière de mon bateau. Donc, c'est une petite contribution, je ne suis pas scientifique mais je suis super content de les aider.

Y a-t-il un peu d'appréhension avant le grand départ ?
En Amérique du Sud, dans les 40e s rugissants et les 50e s hurlants, il y aura du mauvais temps, ce sera dur. Le vent, ça ira, c'est surtout la houle, les vagues qui m'inquiètent. Je navigue à une vitesse de cinq noeuds seulement, donc elles me rattrapent et frappent le bateau. Quand on traverse ces éléments, on est à la barre, dehors, on a froid, on ne dort pas pendant 15-20 heures. Après, je ne vais pas me plaindre, j'aurais pu suivre les Alizés et être plus tranquille. Mais il ne se passerait pas grand-chose. Et pour moi, s'il n'y a pas de problème, il n'y a pas d'aventure !
© Le Télégrammehttp://

www.letelegramme.fr[...]393.php

29 oct. 2017

Si Monique la poule met les pattes en Polynésie Française, la sanction risque d'être très, très lourde pour Guirec. Alors qu'il passe très au large afin de continuer son beau voyage.
:bravo:

29 oct. 2017

Bonsoir, c'est vraiment super ce qu'ils font(Monique et Guirrec).
J' ai hâte que les bouquins sortent(mais là, je doute que Monique soit quo-auteur).
Que la réussite continue pour eux et bon vent!
Gorlann

29 oct. 2017

:pouce:

31 oct. 2017

Ah l'ile de Pâques.... :bravo:

31 oct. 201716 juin 2020

@gorlann29
Tu écris que momo ne pourrait pas être coauteur ?
La preuve en images:

31 oct. 2017

il me semble voir sur la photo en haut à gauche une seconde poule
Est ce la doublure pour les cascades ?
:reflechi:

31 oct. 2017

Et là aussi.
Alors ?

31 oct. 2017

Bonsoir, voilà qui me motive encore plus à acheter LEURS bouquins.
Moi qui avait peur de n'avoir que le point-de-vue de Guirrec, c'est encore mieux si "Momo" corrige!
J' en salive déjà (de les lire bien-sûr)!
Gorlann

28 nov. 2017

Et voilà notre Guirec héros international! Bravo! :pouce:

20 déc. 2017

Pour voyager avec une poule, Guirec ne doit pas être un ponte !

20 déc. 2017

pourquoi dit tu tu ça.sa poule c'est une poule de luxe ....
alain :cheri:

19 jan. 2018

La position GPS de Monique et Guirec:
www.guirecsoudee.com[...]on-gps/

19 jan. 2018

Et sur sa page facebook, la photo du mouillage de rêve, avant les 40èmes.
www.facebook.com[...]turier/

01 fév. 2018
01 fév. 2018

Ouf ! Il semble que Monique est bien à l’abri !!!!!!

04 fév. 2018

On dirait qu’il se dirige vers le très mauvais temps et de grosses vagues. Que Monique reste surtout bien à l’intérieur.
:-(

04 fév. 201804 fév. 2018

C’est bizarre, on dirait qu’il vient de changer de direction et qu’il va vers le mauvais temps. Il va vers l’Antarctique ou quoi ? C’est génial ce GPS, de quoi y passer des heures et y laisser tout son forfait orange

04 fév. 2018

Son pb c’est que la dépression sous sa route va le rattraper si il se dirige vers le cap Horn.
Peut-être qu’il fait demi tour pour la laisser passer et reprendre sa route ensuite.
C’est qu’il a pas de foil lui !!

04 fév. 2018

Non ça y est il a viré. Quel suspens !

04 fév. 2018

Une trajectoire plein Est vers l'Ile Castro me semblerait quelque peu raisonnable pour aborder le sujet de la descente d'une manière un peu posée . A condition qu'une fenêtre royale ne se présente pas pour descendre mais ça serait dommage de rater les canaux . En tout cas c'est impressionnant comme zone , être au vent de cette cote n'est pas une ballade de santé . Quoi qu'il décide et fasse , respect. A la poule aussi elle doit se cailler.

04 fév. 201804 fév. 2018

Il est à la latitude de l'île de Chiloé, grosso modo.
Castro, c'est le nom de la capitale... qui se trouve sur la côte Est.
.
www.guirecsoudee.com[...]/projet
.
S'il est fidèle à son projet, comme il a un peu de retard sur les prévisions, il devrait viser le cap Horn direct, ou peut-être entrer par le détroit de Magellan.
:blabla:

04 fév. 2018

Je me disais aussi quelque chose n'allait pas , mais hélas je n'ai pas vérifié et y suis encore moins allé . J'ai en tout cas appris ici et ça à été une grande découverte , qu'il valait mieux descendre par ce coté pour aborder ces parages , depuis je sais .

04 fév. 2018

J'y suis allée... je connais !
;-)

04 fév. 2018

Rrrrrr :-)

05 fév. 2018

On dirait qu'il y a une fenêtre possible entre deux dépressions pour lui... pour passer le Horn : il est bien descendu ces dernières heures.
Sur le site de son suivi, y a tout sauf les coordonnées géographiques de sa position... !
Quelqu'un sait comment les avoir ? Help !
:reflechi:

05 fév. 2018

on peut exporter le fichier gpx et le réimporter ensuite dans opencpn et avoir toute la route avec les relévés

05 fév. 201805 fév. 2018

Il fait du 136 à plus de 10 nds, il a pas fait demi-tour !
Tu veux bien me donner son dernier point ? avec l'heure.

05 fév. 2018

On va essayer ça, enfin pas moi, mon « commandante »

05 fév. 2018

Oui sur opencpn on voit bien le tracé et la position. On dirait qu’il vient de faire demi-tour. Oh là là quelle aventure !

05 fév. 2018

Y’a rien dans le menu ?

05 fév. 2018

Merci Vaninna et Sharkline.
J'ai bien regardé, enfin je pense... il n'y a nulle part la position en latitude/longitude, vous voyez ce que je veux dire ?
Ce n'est pas dans le menu ni ailleurs tout autour.
:-p
Comme ça par exemple :
En pointant la souris sur un endroit, on a les coordonnées géo en bas à gauche de l'image.
sport.francetvinfo.fr[...]graphie
Pour suivre plus précisément qu'avec cette grosse barque blanche bien moche...
;-)

05 fév. 2018

On dirait bien qu’après un grand bord carré il soit reparti au cap 100: position:
44 17 53.8 S
105 13 43.3W
:lavache:

05 fév. 2018

Merci.
Le vent est Ouest et il fait cap au SE en gros... portant.
44°S, y a de la route encore pour franchir le cap Horn (56°S -67°W)
pas loin de 2.000 milles, 2 semaines en gros.

06 fév. 2018

Deux video de ces derniers jours quasi en direct.
.
www.facebook.com[...]turier/
.
@Sharkline
On pourrait peut-être initier un nouveau fil pour la suite de son voyage et insister sur le nouveau site, avec des photos magnifiques !
.
www.guirecsoudee.com[...]/navire
:coucou:

06 fév. 201806 fév. 2018

Oui oui Flora c’est une très bonne idée, vas-y.
:bravo:

06 fév. 2018

Voilà !
:-)

06 fév. 2018

Merci Shark !

07 fév. 2018

Ouf ! Je crois qu’il vient de sortir du mauvais temps, vent et vagues. Il doit avoir un sacré bon routeur !!!!!!
www.guirecsoudee.com[...]on-gps/

07 fév. 2018

Tu sais, à 5 nds de moyenne générale, le routeur... !
:heu:

07 fév. 2018

Oui mais j’ai bien vu qu’il zigzagait (ou qu’il virait de bord ) et qu’il retournait sur ses pas pendant des demi-journées entières pour éviter cette zone marron, rouge et violette. Mais moi ce que j’en dis.....c’est pour faire avancer le chimili......

07 fév. 2018

C'est Monique qui fait la nav, et comme elle n'aime pas en prendre "plein-le-bec", elle "choisi" judicieusement la route!!!

:non: :non: :- :mdr: :mdr:
Gorlann

08 fév. 2018

Je vois qu’il y a des vagues gigantesques ma pauvre momo, ma petite amie fb, j’espère que tu vas bien, et dès que possible...barre toi de là, trouve une petite famille chilienne aimante et donne leur de bons cocos, parce que t’en a marre de ce trafic pas vrai ? Il est bien gentil guigui mais avoue qu’il profite un peu de la situation, non ?
Et puis il a le Bosco pour se consoler.......

08 fév. 2018

Absolument ! Les bons cocos !
:coucou:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (50)

novembre 2021