un morceau de la digue du Lazaret disparait dans la nuit

La poisse continue aux Minimes. La nouvelle digue a perdu son l'intérieur sur près de 50 m. Il reste les peaux extérieures.
En cas de tempête, gros risque pour les bateaux...
Le lien du port:
www.portlarochelle.com[...]lazaret

L'équipage
06 déc. 2013
06 déc. 2013

Il parait que tout va bien!!! Mes informations sur l'avenir de cette digue se confirment!!!
Ce n'est jamais que le quatrième affaissement. Cette réalisation effare les spécialistes!

06 déc. 2013

Englouti ???

06 déc. 2013

Va savoir ! C'est peut être là justement l'entrée pour le centre de la terre selon Jules Verne... ;-)

06 déc. 2013

Si cela fait plusieurs fois que les blocs disparaissent verticalement, il faut vraiment se poser des questions.
Ils passent forcément quelque part. le fond du chenal est forcément géologiquement constitué de roches identifiées. Si une étude géologique a été menée sérieusement avant la mise en oeuvre du projet, la résistance du sous sol a sûrement été évaluée.
Pour que des masses de roche disparaissent ainsi, il doit y avoir une poche dans la roche sous-jacente, c'est le cas dans les calcaires. Le toit de la poche ne résiste plus au poids accumulé au dessus, et tout s'effondre.
Si c'est le cas, le problème est loin d'être réglé (voir ce qui se passe dans les causses).

06 déc. 201316 juin 2020

En effet, vues cette après midi

06 déc. 2013

A voir tes superbes photos, on dirait que ça fait plus de 50 m.. Le volume de roches englouties est énorme. Les carrières de la région vont passer un bon Noël..

06 déc. 2013

le mec qui a fait le devis doit se bouffer les cou...es :tesur:

06 déc. 2013

Je ne vais pas aller aux Minimes passer quelques jours cet hiver comme d'habitude.
A ce rythme la ce n'est pas demain la fin des travaux, toutes les carrières du Poitou Charentes vont y passer.
L'étude géologique ???? ou est elle, qui l'a faite ? était ce la bonne technologie, pourquoi ne pas avoir utilisé le même système que de l'autre coté avec des brise lames précontraints ,bien plus légers ?
@+ Alain

06 déc. 2013

Lorsque j'ai vu que l'on fonçait les pieux des derniers pontons, je me suis dit: on va savoir bientôt si la digue va tenir longtemps. La mise en vibration des sols peut être redoutable sur des terrains thixotropiques. (propriété d'un terrain ou d'un sédiment à devenir brusquement liquide sous l'effet d'un ébranlement mécanique)

06 déc. 2013

Comme lorsqu'on piétine le sable humide

06 déc. 2013

Exactement

06 déc. 2013

Tous les pieux sont posés de l'autre coté pour les -1 , -2 et -3

En face, le plantage de pieux commence, encore quelques blocs de bétons pour clôturer le bassin

06 déc. 2013

Avec l'énergie qui a dû résulter de l'effondrement, je pense que maintenant ,ils peuvent remblayer, ça ne bougera plus.
Les blocs ont atteint le solide! Les vers de vase ont dû être surpris. Heureusement que cela s'est passé de nuit, des personnes sur la digue auraient pu elles aussi disparaître.

06 déc. 2013

Les affaissements précédents n'ont pas eu lieu au même endroit, je pense.

A l'endroit des précédents effondrements , la digue semble tenir correctement maintenant (jusqu'à quand?)

06 déc. 2013

J'avais un repère avec la caméra qui visait la zone et qui ne fonctionne plus depuis le 23 novembre, je crois. On doit pouvoir retrouver maintenant la coupe du bon terrain sous la digue en fonction des divers effondrements.
A la louche, 50m par 10 m de large ça fait 500m2 par 5m de profondeur cela donne 2500m3. Si on tient compte des vides ça donne au moins 2500t de roches qui sont descendues. Avec l'énergie de tout cela, ça devrait tenir.
125 camions d'enrochement à commander en urgence..

06 déc. 2013

Une difficulté supplémentaire sera d'acheminer les roches à l'endroit affaissé!

06 déc. 2013

Effectivement, le passage doit être plus étroit sur le sommet de la digue. Un camion doit passer je pense?

06 déc. 2013

Il faudra donner une prime de risque d'engloutissement aux chauffeurs qui vont venir remblayer.

J'aimerais pas rouler avec un camion sur un truc si instable

Ca va faire monter la note

07 déc. 2013

pour les chauffeurs?aucun problème....il suffira de sous traiter avec une boite qui sous sous traitera avec une autre...laquelle fera venir un contingent de "travailleurs détachés"(bulgarie/pologne/roumanie/portugal..)dont une moitié au noir,et logés à 12(gratuitement!)dans un T2.....quelle note?!

07 déc. 2013

Mais non,! Un radeau de survie sur le toit de la cabine et port du gilet gonflable obligatoire, sans oublier le grapbag!

06 déc. 2013

Les camions ne peuvent y rouler car ce ne sont que des roches. Il n'y a plus le chemin qu'ils empruntaient.

06 déc. 2013

A Bordeaux lorsque la caserne des pompiers Ornano a été construite dans les années 85 il a été perdu ou plutot un pieu en béton de soutellement d'environ 1m de diamètre et 40m de long a disparu dans le sous sol marécageux. Jamais retrouvée. j'espère qu'ils ont bien sondé à LR car si il y a une poche d'eau sous la jetée ils n'ont pas fini de mettre des gros cailloux.

06 déc. 2013

vous aller voir l'année prochaine l'augmentation des tarifs !!!

06 déc. 201316 juin 2020

Je me suis fait expliquer ce qui se passe par un ingénieur de haut niveau spécialiste de ce genre d'infrastructure.
Le sol sur lequel repose la digue est de la vase dure, comme c'était le cas pour l'ancienne digue.
L'ancienne digue (fig.1) était bâtie sur un fond plat. Sous le poids de l'ouvrage, les matériaux du soubassement travaillent dans le sens des deux flèches, donc également de chaque côté. Cela se traduit par un enfoncement au fur et à mesure que la charge s'accroit et se stabilise.
Dans le cas de la nouvelle digue (fig.2), en bordure de chenal, le problème est qu'il n'y a pas de résistance du côté chenal, je dirai que le sol se dérobe, d'où affaissement. Il est possible que, à la longue, le phénomène se stabilise, mais rien n'est moins sûr!
Ce n'est pas un hasard si les hollandais se sont abstenus de soumissionner pour cet ouvrage.
Le bureau d'études est quasiment inconnu de la profession et l'entreprise est spécialisée dans les travaux routiers, mais aucune expérience des infrastructures portuaires.
L'idée "géniale" de la "déconstruction" de la digue pour réutiliser les matériaux sur place pour la nouvelle digue ne tenait pas compte du fait que le remblai calcaire , surtout en milieu saturé en eau, ne peut en aucun cas être réutilisé à l'identique. Ce fut à l'origine des premiers ennuis, ce qui obligea à apporter des milliers de tonnes de matériaux neufs.
On pourrait imaginer une édification sur des pieux descendant jusqu'au platin calcaire ou un rideau de palplanches pour bloquer la rive côté chenal.


06 déc. 2013

Ah, j'oubliais le pire : avec le rétrécissement du chenal, en cas de Xynthia bis, la vague sera encore plus importante sur la partie basse de La Rochelle!

06 déc. 201306 déc. 2013

Des palplanches ????

Jusqu'à quelle profondeur ?
Ca pourrait être la seule solution, mais l'ardoise va être salée.
On change de registre.

06 déc. 2013

Les palplanches en bois, ça existe.
C'est du plus bel effet pour contenir un bassin à poissons rouges dans le jardin.

06 déc. 201306 déc. 2013
06 déc. 201306 déc. 2013
06 déc. 2013

il faudrait des palplanches qui flottent

07 déc. 2013

La digue est édifiée sur un fond de vases dures, comme la précédente. Sous les vases dures, du platin calcaire comme partout dans le coin, mais j'ignore à quelle profondeur.
Cet agrandissement fut essentiellement une décision politique et les 12 millions d'€ affectés par la région (sans vote préalable, cette décision étant régularisée a postériori) étaient primitivement destinés au rehaussement des digues côtières afin de protéger les populations suite à Xynthia contribution refusée par la même autorité.

06 déc. 201306 déc. 2013

Les romains ont exploité des mines de sel, dixit caesar De Bello Gallico
fallait les reboucher!

07 déc. 2013

Déjà que le chenal d'accès était limite en largeur à profondeur utile (à marée basse de vives eaux, mes 1.70 de TE frottent facilement), je m'interroge sur la remontée des fonds si on persiste à faire des apports en remblais sur la digue qui le longe...
D'ici à ce que les ports de la Rochelle deviennent un "port à seuil", il n 'y a qu'un pas!
Et quelle gabegie si, effectivement comme dit Ecumeur, on a autorisé à concourir (et choisi) des BE et des entreprises qui n'y connaissent que ce que l'on apprend dans les manuels scolaires.
Mais on a pu faire ainsi, sur le papier destiné aux élus et actionnaires, de substantielles économies...
La tyrannie de "toujours moins cher" aurait encore frappé?

07 déc. 2013

Effectivement, des matériaux, dont des blocs de pierre se retrouvent au fond du chenal.
Lors des réunions publiques, les élus vantaient la simplicité de l'opération et coupaient la parole aux spécialistes de ce genre de travaux qui mettaient en doute (certains l'ont écrit) les techniques de ce projet en leur assénant qu'ils n'y connaissaient rien!!!

07 déc. 2013

Vu que le chenal a rétréci, le courant doit être plus fort, non? Ca doit ronger la vase au pied de la digue? Dans ce cas même des palplanche c'est pas gagné.

07 déc. 2013

Le courant est en effet très fort maintenant

07 déc. 2013

Tout nouveau au ponton -1 je vais peut être penser à migrer dans un autre coin du port!!!!!
PL

07 déc. 2013

Pascualou, tu es en face de l'affaissement ?

07 déc. 201316 juin 2020

Photos prises aujourd'hui depuis le ponton -01.
Photo 01: depuis le milieu du ponton
Photo 02: idem
Photo 03: on voit que tous les pieux des pontons -02 et -03 ont été plantés et qu'apparemment un affaissement s'est produit à l'endroit de l'effondrement (la zone couverte d'algues montre bien cet affaissement). Peut-être les vibrations occasionnées par ces travaux sont-elles à l'origine de cet effondrement.
Photo 04; depuis l'extrémité du ponton.
A mon avis, les places situées dans le début du ponton sont protégées par la digue, si elle ne suit pas le même chemin. Les places >70 risquent d'être plus exposées en cas de mauvais temps d'ouest. Mais ne nous affolons pas, comme dit l'autre: "Il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions..."

07 déc. 2013

Merci encore pour tes photos. Il était quelle heure, par rapport à la marée?

08 déc. 2013

Photos prises samedi 7 décembre à 10h 30, soit mi marée passée de 17 mn (coéf 89). Un chance, les coef descendent, ça laisse un peu de temps pour intervenir.

08 déc. 2013

pour Xinthya , l'eau est montée régulièrement, sans effet de vague
juste avec le "clapot" logique avec des vents aux environs de 50 nd, guère plus (rien à voir avec la tempête de 99 )

08 déc. 2013

Je vais naviguer demain, je me rendrai compte de l'ampleur des dégâts. Sinon oui je suis à la place 34.....
Mais il est possible que d'avoir frapper les pieux soit à l'origine du sinistre car ils ont fait venir une machine "spéciale" qui enfonce les pieux délicatement, comme quoi ils avaient des doutes.
Je serai heureux de te rencontrer Passacaille....lundi peut être?

08 déc. 2013

Désolé, je ne pense pas pouvoir venir à la rochelle la semaine prochaine. Je te fais signe dès que je viens. Je suis à la 15.
A bientôt

08 déc. 201316 juin 2020

Impressionnant : la digue s'est effondrée sur elle-même ???

Au premier plan, les enrochements extérieurs (plutôt verts)
Dessus, les blocs gris, enfin ceux qui restent ! de la digue
Et derrière, on voit les enrochements qui ferment la construction de la digue côté port.

Où ont disparu ces mètres cubes de caillasse ???

Là, je pense que c'est une grosse tuile pour le port : comment être sûr que cela ne puisse se reproduire au même endroit ou plus loin ? Y a un ou deux chefs de travaux qui doivent un peu moins bien dormir depuis vendredi...

Courage, ceux qui bossent de près ou de loin là dessus ! :-(

08 déc. 2013

C'est une grosse tuile mais dans ces conditions avec personne sur la digue, c'est une vraie chance. Il valait mieux que cela se passe maintenant que dans 8 mois un 14 juillet....
Je peux me tromper mais je ne pense pas que cela bouge à nouveau. Elle est en place cette fois-ci.. Par contre, on aperçoit des masses qui émergent coté chenal. De la vase qui a flué à l'extérieur? A surveiller... Il va falloir avoir l'œil sur le sondeur en utilisant le chenal.

08 déc. 2013

on a beau faire des sondages, il y a des particularités et des surprises !
mon fils a travaillé sur les nouveaux quais en face à la Pallice, il est actuellement en Angola,
à des endroits où un pieu de 25 m devait suffire, il a fallu ressouder et descendre à 45m !!
pas une science exacte les travaux maritimes !!

10 déc. 201310 déc. 2013

Quand on regarde un peu, autour de La Rochelle, que voit-on?
Un vaste marécage, s'étendant sur plus de 30 km...
Quand on navigue un peu dans les pertuis, que voit-on (à marée basse)?
De la vase...
Dans l'estuaire de la Charente, on estime (parole d'ostréiculteur) que cette dernière est d'une épaisseur de 5/6 mètres
Alors, mettre un tas de cailloux durs, lourds et non cohésifs dessus et y faire rouler des engins de chantier... rien ne m'étonnera plus que l'inconscience de certains pseudo - professionnels!
J'ai aussi des expériences de pieux forés qui sont descendus bien plus bas pour trouver "le bon sol".
Les bâtiments sont toujours vendus d'ailleurs "hors adaptation au sol"!
CQFD, non?

10 déc. 2013

A Hai Phong , surface aluvionaire , ils contruisent sur des ...bambous !
Il y a une grande maison datant de l'époque Francaise qui avait été construite sur le même principe, et malgré plusieurs bombes tombées à proximité :elle est toujours la .

08 déc. 2013

Euh , ca n'englouti que de la roche ou aussi une part de nos impots locaux ? :oups: :lavache: :jelaferme:

10 déc. 2013

T'inquiète pas, les grosses roches n'ont pas "fondu comme neige au soleil".
Elles ont été échangées contre de la vase, plus facile à transporter dans le milieu du chenal...
En cas de plantage, les dégâts sur ta quille seront moins graves.
Les deniers publics ont donc été bien employés pour apporter plus de sécurité dans la navigation de plaisance.
:heu:

09 déc. 201309 déc. 2013

dimanche quand j'ai cherché le Lazaret qui avait disparu ils n'avaient pas l'air de savoir mais quand j'ai demandé le lézardé on m'a montré "là bas au fond ...." :heu: :mdr:
quoique je devrais peut être pas me marrer maintenant que j'ai le bobato juste en face de l'affaissement :oups: mais c'est pratique pour voir passer les entrées et sorties

09 déc. 2013

C'est un aménagement spécial pour les planches et dériveurs, car le chemin vers la sortie va être beaucoup plus court. a marée haute.
:coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou:

09 déc. 201316 juin 2020

En effet

09 déc. 2013

Spectaculaire... J'ai vu hier à marée basse, merci de partager cette photo !
:tesur:

09 déc. 201316 juin 2020

photos prises hier, une heure après marée basse, beaucoup de courant dans le port, des blocs sont tombés à côté de la digue, côté large.

09 déc. 201316 juin 2020

On suppute, on suppute...

Impressionnant comme cette digue nous fait travailler ! ;-)

J'ai ces deux photos prises hier à la marée basse. Je ne suis pas certain que ce soit des blocs de la digue qui soient dans le chenal... Ils m'ont l'air bien couverts de coquillages et autres... Difficile de penser qu'entre vendredi et dimanche, nos mollusques bivalves locaux arrivent à faire cet effet :lavache:

Alors ? Des blocs tombés depuis la construction, la vase chassée par les blocs qui se sont effondrés VERTICALEMENT dans la digue qui a fait remonter ces trucs ??

Je suis pas spécialiste. Mais ça m'inquiète pour le futur de cette extension... Si à mer calme, il y a du grabuge, que va t'il se passer en cas de ressac ???

Modif : je vois sur l'Avurnav n°49 :
"Sur cette longueur, un bourrelet de vase est apparu coté chenal jusqu’aux bouées vertes qui viennent d’être déplacées vers le nord de quelques mètres."

Ce bourrelet doit bien venir de quelque part, et comme les bords de la digue sont intacts, ce ne sont pas les blocs "centraux" qui sont tombés à côté de la digue...
(à chaque fois que j'écris la digue, je ne peux m'empêcher de chantonner 2/3 notes, bizarre, non ? :acheval:)

10 déc. 2013

Du coup ils recherche un second capitaine pour la drague : "le plus tot possible"
:mdr:

Voir sur "clic&sea" si quelqu'un a un Cpt 3000 valide il y a une place de disponible :bravo:

09 déc. 2013

Une solution économique intéressante:
Transformer ce site en haut lieu touristique et faire visiter comme le pont d'Avignon!

10 déc. 2013

Suffit de l'appeller "port titanic"

10 déc. 2013

Je crois que, comme déjà dit, il y a 9 chances sur 10 que la digue ne bougera plus. Imaginez l'énergie développée par 2500 t qui descendent de 5m environ, c'est le meilleur compactage qui soit. L'urgence est maintenant de remonter celle-ci pour protéger le port car à cette époque, le mauvais temps peut venir vite. L'autre raison de se presser est que le port aura tendance à se vider par la brèche et cela risque de ne rien arranger. La vase qui est remontée a été repoussée par celle qui était en dessous de la digue avant effondrement. Un bon dragage pour éviter que le chenal soit impraticable à marée basse et on en parle plus. On n'est plus à 6 mois près maintenant pour l'inauguration de l'extension. Ce sera pour la prochaine équipe municipale...

10 déc. 2013

J'aime ton optimisme et positivisme que je partage

10 déc. 2013

Bel optimisme ou effet de la propagande officielle?

10 déc. 2013

Et dire que les tours d'entrée du vieux port on été construite il y a quelques temps avec des moyens rudimentaires (au vu d'aujourd'hui) et que ça tient.

10 déc. 2013

La digue construite il y a également très longtemps, et qui limite le port à l'ouest à l'air de tenir le coup ,heureusement.Il faudrait chercher dans les archives de l'époque pour connaitre le secret de fabrication (en plus elle est beaucoup plus esthétique).

10 déc. 2013

Quand LouisXVI a commencé la digue de Cherbourg (terminée par Napoléon) la technique consistait a construire des tours en bois et à les remplir de blocs de pierre. Tout comme à la Rochelle les pierres s'affaissaient. D'après les gravures de l'époque la hauteur des tours était vraiment imposante. En quelques années les blocs se retrouvaient au niveau de la mer en donnant une assise qui permettait la mise en place de la maçonnerie. Pas rapide comme technique, mais efficace !
°
[url=]

10 déc. 201310 déc. 2013

Pour la digue Lazaret, je suis pas ingénieur, mais sachant qu'il y a de la vase dessous, j'aurais enfoncé un max de pieux coté chenal avant d'envoyer l'enrochement.

10 déc. 2013

un rideau de palplanche avec enrochement côté chenal aurait été plus efficace ...

10 déc. 201310 déc. 2013

Ou la Moïse's technology :
1°) you open ze sea,
2°) you let the fond of the sea sécher
3°) you coule ze béton on ze fond sec
4°) you laissez sècher ze béton
5°) you find quelques égyptiens (facultatif, c'est juste pour le folklore) and you let ze sea se refermer sur eux.

Un lien : Moise's-technology.corporate@plaieségyptevendée.gag

10 déc. 2013

De mémoire à La Rochelle, les tours sont posées sur un radeau de bille de chêne. Les piles du pont de Ré, sur des 'polyanes' (Bouygues ?).

10 déc. 2013

Je doute que les tours aient été construites sur des radiers en chêne, ce qui est, par contre, le cas pour la Corderie Royale, inspirée par les zollandais qui utilisaient couramment ce procédé.
Le pont de Ré est probablement construit sur des pieux dans le platin calcaire, mais je pourrai le savoir exactement dans quelques jours en interrogeant le principal responsable de ce chantier.

11 déc. 2013

La plupart des maçonneries avant l’invention des pieux forés et remplis de béton étaient posées sur des tronc d'arbres plantés à l'envers et battus jusqu'à plus soif...
Tant qu'ils étaient sous l'eau, ils ne pourrissaient pas et assuraient une assise ferme pour les matériaux durs utilisés ensuite.
Lors de la sécheresse de 1976, beaucoup de pieds de ponts sur la Loire sont apparus au jour (trop d'extraction de sable alluvionnaire) ce qui a provoqué des pourrissements et , après l'effondrement du pont Wilson à Tours, la reprise de bon nombre d'ouvrages "du bon vieux temps" fut nécessaire pour reprendre et pérenniser leurs assises.
La Corderie Royale de Rochefort a dû aussi être rapidement consolidée fortement par des contreforts en maçonnerie pour éviter son effondrement, du fait du poids de la charpente (allez la visiter, on voit bien tous les travaux réalisés).
Mais l'expérience du passé, c'est bon pour le neuneus, pas pour les têtes pensantes de ce nouveau monde qui savent bien mieux faire avec les techniques maudernes....

10 déc. 2013

pour avoir construit des digues en mer et notamment sur la rochelle (pendant 7 ans en protection contre la mer en charente maritime), je peux vous affirmer que c'est un phénomène très courant que nous (entreprise) envisageons dès l'étude du projet. forcement quand on fait une digue de ceinture pour y faire une décharge (la pallice) ça fait bcp moins de bruit médiatique que pour le port de La Rochelle.

Je me souviens une fois avoir bossé pendant 1 semaine sans que la futur digue n'avance d'un seul mètre, toutes les nuits, les matériaux disparaissaient... snifffff mais bon quand on est payé à la tonne rendu, l'avenant au marché grossi... hi hi hi

10 déc. 2013

Les piles du pont de l'Ile de Ré reposent sur des tabourets en béton armé dont les pieds reposent sur le calcaire. La pile est construite sur le tabouret avec force de tirants précontraints ancrés dans les tabourets.

11 déc. 2013

Alors pour les tours de LR, des radiers de bois avec maçonnerie
fr.wikipedia.org[...]Nicolas

11 déc. 2013

Fondations :
Pieu de chêne ayant servi à réaliser les fondations de la tour et en ayant été retiré en 1956 à l'occasion de travaux de consolidement.
En raison du terrain marécageux, la tour repose sur un radier. Ce dernier est constitué de longs pieux de chêne de six mètres à sabot métallique enfoncés dans la vase et calés à l’aide de pierres, l’ensemble étant recouvert d’un quadrillage de poutres horizontales et faisant office de fondations.

Cependant, le poids de la tour et la nature meuble du terrain entraînèrent lors de sa construction une déstabilisation des fondations, et un important devers de l’édifice, de plus de vingt centimètres, en direction de l’Est. Cette inclinaison sera conservée lors de la restauration de la tour, de sorte que le sol présente aujourd’hui encore une inclinaison de l’ordre de 2 %, bien qu’il ait été surélevé de 50 cm par rapport au sol originel.

11 déc. 2013

Merci, cela complète utilement ton premier post. Mais en fait, le radier (en quelque sorte un quadrillage de poutres de chêne) repose sur les pieux cités, ce qui est tout de même plus cohérent.
Par contre, la Corderie repose seulement sur un radier qui a bougé sous la charge du bâtiment, d'où les renforts construits ultérieurement.

09 avr. 201416 juin 2020

Suite des travaux : il semble qu'ils construisent un chemin de roulage le long de la digue pour avoir un accès routier au "fameux" trou dans la digue...

En tout cas, ça bosse de manière impressionnante :

10 avr. 2014

Pas d'autres solutions en apparence pour boucher le trou. La semaine dernière une des semi-remorques qui apportent les blocs s'est couchée au moment du vidage. Le vérin a plié net et du coup la remorque s'est couché. Pas de victime heureusement et très spectaculaire. Le chemin restera pour les promeneurs et les pêcheurs mais à marée basse.. Le chenal sera encore un peu plus étroit..

10 avr. 2014

Effectivement, une noria de camions vient déverser des blocs de pierre pour tenter de "boucher le trou".
Le problème est que l'on charge ainsi une structure déstabilisée qui va continuer à s'affaisser vers le chenal qui sera ainsi progressivement obstrué.
Il est certainement urgent de procéder à des études techniques détaillées (études initiales certainement insuffisantes et entreprise non qualifiée en travaux portuaires) pour rechercher comment "sauver" ce chantier si c'est encore possible.

10 avr. 2014

C'est vrai que les chauffeurs ne doivent pas être trouillards, parce que pourquoi le sol sous la risberme serait plus stable que sous la digue ? :lavache:

10 avr. 2014

t'as pas vu ce sont pas des gilets jaunes qu'ils portent mais des gilets gonflables :heu:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (58)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021