Un canot SNSM chavire, son équipage est perdu . 5 morts (7 août 1986)

Cette nuit, le canot SNSM de Dieppe est parti à la recherche d'un voilier égaré à proximité de la côte. Il a été retrouvé détruit sur des rochers. Les 5 membres d'équipage sont portés disparu.

Qu'en pensent les belles âmes qui traitent d'abrutis ceux qui ne font que débattre?

Et qui, pire, encouragent des jeunes ou moins jeunes, sans formation sérieuse à foncer, à partir, sans écouter les rabat-joies.

L'équipage
21 mar. 2016
21 mar. 201621 mar. 2016

.

espérons que leurs équipements , a permis leur survie dans l eau froide !!
les heures passent , hélas

21 mar. 2016

Daniel, je ne vais pas jouer l'avocat du diable mais rien ne dit (pour l'instant) que l'équipage du voilier était constitué d'incompétents.

21 mar. 2016

Yves : Dans le cas de l'accident de l'Aber Wrach du 7 août 1986, il s'agissait d'un Sun Fizz loué par la société .... que je connaissais bien. Dans leur cas, incompétent est sans doute excessif mais il est probable que le skipper a surestimé ses capacités .

21 mar. 2016

Triste nouvelle.
Il sera intéressant de connaître les raisons de cette issue fatale pour des gens partis en sauver d'autres. Il y a dû avoir des communications entre la vedette SNSM et les Cross.
Je partage l'indignation de Viking35 s'agissant de certaines réflexions qu'on peut parfois voir trainer sur HEO.
Condoléances aux familles de l'équipage disparu.

21 mar. 2016

Naufrage du canot Capitaine de Corvette Cogniet le 07 août 1986

Rapport de la sortie :

Motif de la sortie: assistance à un voilier en difficulté.
Alerte donnée par un témoin, heure: 0h45
Provenance: Morlaix.
Destination: Camaret.
Equipage: 5
Temps: vent de s.w, 18 nds, mer agitée.
Heure d’appareillage: 1h20
Heure de retour: ……
Observation du vice-président, Georges MENUT:
J’ai appris à 8h30 par le CROSS CORSEN, la fin de notre canot. Je n’étais pas au courant de leur sortie nocturne.
C’étais un équipage d’élite. Notre meilleure équipe. Une telle catastrophe ne peut être que le résultat de circonstance imprévisibles.
Le 07 août 1986, vers 0h45 des plaisanciers arrivant au port de l’Aber-Wrach, signalent au Président de la station qu’ils avaient aperçu des fusée rouges dans la direction wsw du port.
Joseph OULHEN téléphone alors au CROSS CORSEN. Celui-ci avait déjà demandé au canot de Portsall de sortir estimant que ces fusées étaient plus proche de ce lieu.
Vers 1h00, le CORSS rappelle le Président pour lui demander d’intervenir car le canot de Portsall avait un empêchement.
Jo OULHEN rassemble un équipage et décide d’appareiller avec la vedette LIBENTER. Malheureusement, il fut impossible de la démarrer. Il décide alors de prendre le grand canot et appareille à 1h20.
Le contact radio fut établi avec le CROSS. Ce dernier est lui-même en contact avec le bateau en difficulté. Il s’agit d’un voilier de ST Malo .Ils’est échoué à l’île du Bec, commune de Lampaul-Ploudalmézeau.
La marée étant basse et aidé par des estivants les 5 personnes du voilier ont regagné la terre ferme à pied.
A 2h46, le CROSS prévient le C.C Cogniet que tout l’équipage du voilier est sain et sauf. Le canot répondit qu’il allait voir ce qu’il pourrait faire éventuellement pour le voilier. Ce fut le dernier contact radio avec le canot.
Le CROSS ne s’inquiéta pas, dans un premier temps, de ne pas obtenir le canot par radio car la chose n’était pas rare.
Vers 6h50, le CROSS n’obtenant toujours pas de contact,fit sortir le canot de Portsall et un hélicoptère. Celui-ci trouva l’épave du canot à 9h40 échoué sur les roches de Kerguen, presqu’île de STe Marguerite à Landéda.
Aucun membre de l’équipage ne semblait être à bord. La coque paraissait être en état mais la passerelle et le pont étaient complètement mis en miettes. Il avait du se retourner et cogner ensuite violemment sur les roches de Kerguen. Une roche un peu plus haute le remit probablement dans sa position normale.
Les corps de JEAN THOMAS et de PATRICK VIGOUROUX furent retrouvés à sec sur les roches de Kerguen. Les corps des trois autres membres de l’équipage n’ont pas été retrouvés à ce jour malgré toutes les recherches effectuées à terre à marée basse, en mer et par de nombreux plongeurs.
Les cinq hommes formant notre meilleure équipe, si dévoués, qui avaient fait tant de sorties et de sauvetages ont payés de leur vie leur dévouement au sauvetage en mer. Hommage à eux, à leurs familles si brusquement et durement éprouvées.

21 mar. 2016

Change le titre du fil.
Je croyais que c'était arrivé cette nuit !

21 mar. 2016

on parle d'un chavirage de 1986 ou c'est arrivé cette nuit? je comprends pas là

21 mar. 2016

C'est sur que le changement de titre en ajoutant la date de l’évènement en référence change tout.

21 mar. 2016

merde! triste nouvelle, j'espère qu'on va vite les retrouver vivants, meme si le temps passant donne peu d'espoir.
De tout coeur avec la famille et les amis

21 mar. 2016

.

(@Viking: Portsall, pas Dieppe... on aura corrigé)

21 mar. 2016

J'ai voulu souligner l'analogie avec la cas similaire de Dieppe en faisant un fiction. Ce qui est intéressant c'est ce qu'en pensent les belles âmes qui traitent d'abrutis ceux qui ne font que débattre?

Et qui, pire, encouragent des jeunes ou moins jeunes, sans formation sérieuse à foncer, à partir, sans écouter les rabat-joies.

MA QUESTION: Quelle serait votre réaction si l'équipage de la SNSM venu à leur secours de cet équipage égaré * avait totalement péri?

*J'écris égaré, car dans le cas de l'Idylle, l'appel de détresse a été lancé avant leur talonnage.

21 mar. 201621 mar. 2016

franchement tu pousses le bouchon trop loin !

pour aller dans la surenchère j'aurais pensé que l'équipage SNSM de ta fiction, n'avais pas les compétences suffisantes pour assurer leur mission - ils auraient dut t'embarquer !

SUJET CLOS POUR MOI.

21 mar. 201621 mar. 2016

1°) l'équipage égaré était intégralement sauvé par ses propres moyens : "...La marée étant basse et aidé par des estivants les 5 personnes du voilier ont regagné la terre ferme à pied. ...".
Il ne s'agit donc plus d'une opération de secours de personne, mais d'une opération de tentative de remorquage.

2°) Le navire utilisé par les sauveteurs n'est pas le navire qui normalement aurait dû l'être du fait de la défaillance de ce dernier. Un canot, n'est pas une vedette et la mer était agitée.

Ce que tu décris ne serait-il pas plutôt le résultat de l'entreprise déraisonnable de ce groupe de sauveteur de tenter une intervention de sauvetage de matériel à bord d'un navire inadapté.

A lire ton rapport de sortie, il semble que ce soit l'équipage du canot de la SNSM qui a préjugé de ses capacités. :litjournal:

21 mar. 2016

les diverses réponses, démontrent que de nombreux intervenants répondent sans lire suffisamment ;-)

21 mar. 201621 mar. 2016

oui mais , s il y a un con sur ce fil, ben je connais son nom d avatar!
:jelaferme:
comme quoi l émotion à la lecture d une catastrophe ,sans même la subir est parfois stressante ! :oups:
ce doit être la nouvelle campagne de spots télévisés de fiction qui l a stimulé !
il y en a marre qu un quidam faisant partie de l équipage ,modifie a son aise ,le titre des fils , pour une soit disant meilleur lecture et compréhension! ou alors que cela soit notifié au stylo rouge,avec le nom de l impétrant !
:pecheur:

21 mar. 201621 mar. 2016

facile de dire ça une fois le titre modifié sailoturn22, le titre originel était:
"Un canot SNSM chavire, son équipage est perdu", donc t'es gentil de pas nous prendre pour des cons, on sait lire!
content que ça ne soit pas arrivé cette nuit en tout cas

21 mar. 201616 juin 2020

viking , sois précis : un océanis ou un espace , mais pas un idylle 11,50 cette erreur remet en cause tes compétences de statisticien officiel de h&o !!!

un idylle 11,50 ne se serait jamais laisser se mettre au plein ....

à propos , le mien est à vendre ....

21 mar. 2016

A l'Aber Wrach, il s'agissait d'un SunFizz de location, a St Valéry en Caux, d'un Espace 11 m même si les journaux parlait d'un Idylle 11,5m ou d'un Océanis.
Quand à Némo, s'il savait lire, il aurait compris qu'il s'agissait du canot tous temps et que les seuls éléments qu'ils avaient étaient des tirs de fusées rouge.

21 mar. 201621 mar. 2016

Némo sait un peu lire.
Je te cite : "A 2h46, le CROSS prévient le C.C Cogniet que tout l’équipage du voilier est sain et sauf. Le canot répondit qu’il allait voir ce qu’il pourrait faire éventuellement pour le voilier. Ce fut le dernier contact radio avec le canot".

L'équipage du canot, canot au sujet duquel le rapport que tu as joint ne précise pas qu'il était tous temps, savait donc parfaitement qu'aucun secours n'était plus nécessaire et que l'intervention n'était plus urgente.

Viking35 ne sait-il plus ce qu'il a lui-même écrit? :mdr:

21 mar. 201621 mar. 2016

Nemo tu comprends rien !!!

GRAND cannot = vedette tout temps !!
c'est pas le GRAND cannot à rames ;-)

mais c'est bien sur :acheval:
:jettedelapoudresurlefeu:
:ambiance explosive:
sur ceux ça il fait super beau aujourd'hui et pendant que j'écris des conneries mon "administratif" n'avance pas - tant qu'a rien faire je serais mieux sur l'eau ou tant qu'a bosser plus utile à l'atelier !

Juste pour ton information (et pour que tu comprennes lorsqu'un francophone te parle) :

Un canot est, en français officiel (Le Dictionnaire):
"CANOT (t se prononce parfois) n. m. XVIe siècle, canoe. Emprunté, par l'intermédiaire de l'espagnol, de l'arawak canoa.
1. Anciennt. Petit bateau léger et rudimentaire. Un canot fait d'écorce d'arbre, creusé dans un tronc d'arbre. Un canot indien, esquimau. 2. Embarcation légère, non pontée, marchant à l'aviron, à la voile, ou équipée d'un moteur. Faire une promenade, une excursion en canot. Un canot automobile. Canot pneumatique, gonflable, en caoutchouc. Canot de sauvetage, canot insubmersible qu'on tient prêt pour porter secours aux personnes en détresse. Spécialt. Petite embarcation, non pontée, destinée au service d'un navire, d'un bateau de pêche ou de guerre. Mettre un canot à la mer. Canot-major, réservé aux officiers dans la marine de guerre."

En résumé simple : un canot, c'est une petite merde non pontée.

Un "grand" canot c'est donc, en français et pour faire simple, une grande petite merde non pontée.

Lorsque tu parles en sabir "maison" précise pour être compris, tu gagneras en clarté.
:litjournal:

21 mar. 2016

"Jo OULHEN rassemble un équipage et décide d’appareiller avec la vedette LIBENTER. Malheureusement, il fut impossible de la démarrer. Il décide alors de prendre le GRAND canot et appareille à 1h20"

21 mar. 201621 mar. 2016

J'hésite entre consternation et ... (non, je ne vais pas le dire, je sais ne pas faire du mal inutilement) !!

Pour de bon tu inities ce fil qui affole les Héonautes et dans le seul but de faire entrer, coute que coute, ta vérité dans le cerveau des "belles âmes" ? J'imagine, mais je peux me tromper, que tu parles de moi ?

Je ne suis pas du genre à m'acharner, je dis ce que j'ai à dire, on comprend, ou pas.
Tu ne comprends pas mon propos, tu ne comprends même pas à qui je m'adresse, c'est comme ça, je n'y peux rien, je ne suis peut-être pas claire. De mon côté je ne trouve pas si grave que tu ne me comprennes pas.
Tu n'as même pas relevé que le choix du mot "abrutis" s'est imposé par l'utilisation qu'en a faite Yves qui se lève vivement pour défendre un gars célèbre qui se bouge pour ses convictions mais participe à la curée pour débiner (j'insiste sur le mot, pas conseiller, mais débiner) 2 simples pékins qui se lancent dans leur aventure.
Il l'avait très bien décrypté, je n'ai pas jugé utile d'en rajouter.

Relis mes post sur le fil en question, il ne sont pas nombreux :
- "Jean-Francois, ceux qui ont émis des critiques constructives n'ont pas à se sentir concernés."
- une discussion avec humble rumble sur son post qui m'avait choquée
- un message pour Yves qui n'avait pas compris "3 ans de préparation et 10 ans navigation" malgré les preuves accablantes qu'il étalait. Toi non plus, tu n'avais pas compris.
- "Ah bon ? Où as-tu pêché cette info que c'était leur 1ère nuit en mer ? J'ai pas tout lu, loin de là, mais je n'ai pas lu cette info.
Ou alors de l'humour ?"
- "Leur manque d'expérience n'est pas mon propos. Il paraît être évident mais je ne suis pas apte à juger.
C'est plutôt l'indécence des attaques contre les personnes, l'acharnement, les inexactitudes, l'effet de meute, le délit de sale gueule... qui me font réagir." (+ des questions)
- "D'anthologie ! C'est bien le mot ! Je suis atterrée de voir que nous ne sommes pas bien nombreux à relever et décrypter l'ignominie de certains messages. D'autres thèmes sont plus évocateurs et font se lever et s'indigner les foules."

Vois-tu dans mes posts le moindre encouragement à partir sans préparation ? J'évoque "respect des personnes" et tu tiens à me répondre avec une triste histoire qui date de 1986.

Tu es trop parfait, tu as tellement d'expérience, tu sais tellement tout de la vie, de la navigation, des naufrages, des statistiques...
Nous, simples mortels, faisons des couillonnades, n'avons pas d'expérience, prenons des risques, avons peur... et malgré tout, sommes en vie. Et en profitons. Désolée.

Et désolée d'avance pour les gars de la SNSM qui auront peut-être un jour à venir nous sortir d'un mauvais pas, mais ne prenez pas trop de risques pour nous non plus, on a pas eu "un cursus d'apprentissage long et progressif".

21 mar. 2016

"Il l'avait très bien décrypté, je n'ai pas jugé utile d'en rajouter. "

Tu te prends pour qui ?

21 mar. 2016

Des photos ! Des photos ! Des photos !!!

"Le poids des mots, le choc des photos" ……….

Mais, euh, il y en a déjà.

Le Môssieur te dit en ouverture que c'est de la photo "belles âmes qui traitent d'abrutis ceux qui ne font que débattre...et qui, pire, encouragent des jeunes ou moins jeunes, sans formation sérieuse à foncer, à partir, sans écouter les rabat-joies" :mdr:

21 mar. 201616 juin 2020

V&V en avait fait sa une à l'époque (en couleur). A chaque fois que je passe dans le coin, j'y repense, et mon coeur saigne...
Le canot avant le naufrage
snsmaberwrach.fr[...]/

21 mar. 2016
21 mar. 2016
21 mar. 2016

ca date de 86 ? il y a eu bien d'autres cas depuis en particulier celui du canot de l'Aber Wrac'h. Pourquoi remettre ça sur le tapis ? Si on cherche à se faire remarquer le cas du naufrage de la méduse est beaucoup plus sérieux.
Ne m'en veuillez pas si je ne comprends pas.

21 mar. 2016

C'est une fiction basée sur l'accident de l'Aber Wrac'h, mais ce n'était effectivement pas précisé au départ, et ce qui a provoqué quelques réactions à juste titre un peu indignées.

21 mar. 201621 mar. 2016

Le rapport publié est celui du président de la station SNSM de l'Aber Wrach en 1986.
Quelles auraient été nos réactions si cela s'était produit la semaine dernière à Dieppe?
Le contexte est identique à celui de 1986 me semble t-il.

21 mar. 2016

La Meduse, c'est pas mal... Historique et tout. Belle peinture.
Mais le Titanic n'est pas mal non plus.

21 mar. 2016

Je comprends pas la moitié des sujets ces derniers temps. Je dois être fatigué. Bonnes à vous

22 mar. 2016

c'est l'âge mon bon monsieur, c'est pareil pour moi, bientôt 73 ans et je ne comprends plus que la moitié de ce qui paraît. Et encore ! je ne vous parle pas de l'informatique, des tutoriels géniaux auxquels je ne comprends rien.

22 mar. 2016

Kaj ....ça ne m'arrange pas ce que tu dis parce moi a 60 c 'est pareil ....!!!! :mdr:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (80)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021