Un bateau de la SNSM s’est retourné au large des Sables-d’Olonne, vendredi 7 juin. Trois secouristes sont décédés. [Fil Analyse]

"Un bateau de la SNSM s’est retourné au large des Sables-d’Olonne, vendredi 7 juin [2019]. Trois secouristes sont décédés."
Aspects techniques et autres que je vous propose, pour laisser l'autre fil aux condoléanceset et hommages :
[url=]
[url=]
Un des points est la similitude avec l'accident de SNSM Marius Oliviéri.

L'équipage
14 juin 2019

Il y a déjà un fil sur ce très triste sujet

14 juin 2019

J'ai expliqué que justement c'est pour respecter ledit fil, mais jen'ai pas dû me faire comprendre.
:-(

Désolé

14 juin 2019

Encore eut-il fallu faire un petit effort pour mettre un titre un peu plus "ciblé" sur l'aspect technique voulu pour ce sujet et non pas reprendre un titre digne d'une première page de tout média moyen.

La confusion est donc évidente.

14 juin 2019

Le même scenario à Sète :
"En octobre 1992, une vague avait brisé son pare-brise. C’est ce qui est arrivé vendredi 7 juin en Vendée."
[url=]

14 juin 2019

Sur la même série de CTT que celui des sables.
Ça va être compliqué pour le siège parisien de dire que c'est un accident isolé. ....

14 juin 2019

Si, un changement de methode au niveau des fixations sur le Marius d'après ce que j'ai lu.
Est-ce que les autres stations utilisant cette serie de canots ont eu vent de cette préconisation et de cette mésaventure ?
Je n'en sais rien, mais j'ai des doutes.
En tout cas ça va être difficile d'argumenter avec le BEA vu que c'est déjà arrivé. ...
Si quelqu'un en sait plus

14 juin 2019

Le BEA mer va investiguer. Rien sur le Marius Olivieri à l'époque ?

:reflechi:

14 juin 201914 juin 2019

Juste pour corriger quelques imprécisions du midi-libre : la station des Sables est bien équipée d’un nouveau canot depuis octobre 2016. mais celui-ci s’est avéré défectueux et est reparti en réparation. Le caisson chargé du retournement en cas de chavirage n’était pas solidaire de la structure du bateau.

On peut effectivement se demander si l’issue aurait été la même avec ce nouveau canotier.

larochesuryon.maville.com[...]ctu.Htm

14 juin 2019

depuis le départ, je trouve ça bizarre
comment un canot tous temps autoredressable, peut avoir ses verrières qui explosent au premier choc de vagues ...

14 juin 2019

Pour ma part c'est l'inverse . Je ne suis pas étonné qu'en s'exposant au pire du pire, il soit anormal de risquer gros. D'ou la valeur de ces gens qui y vont quoi qu'il en soit. En éspérant que leur matériel puisse être toujours plus performant. Les vagues et conditions extrêmes en ont engloutis d'autres bien plus grands et solides et cela arrivera encore.

14 juin 2019

Une roche projetée par une vague peut faire de gros dégats, surtout sur du verre.
Ils étaient pas loin de la cote, donc tout à fait possible pour moi.

14 juin 2019

Non, là où ils étaient, ils n'ont certainement pas pris une roche. Par contre, les vagues étaient extrêmement creuses et d'une puissance exceptionnelle.

15 juin 201915 juin 2019

Comment reprendre confiance dans du matériel tous temps défaillant ?
Les nouveaux sont plus résistants ?
Bien sur les moyens manquent pour mettre au rebut les anciens modèles ?

15 juin 2019

Merci, je ne croyais pas à cette histoire de caillou, traverse de chemin de fer, à la rigueur !
Il semblerait que la fixation du "vitrage" était imparfait.
En ce qui me concerne je pense qu'un facteur non négligeable en cause était cet avant en devers et non en talus, comme modifié sur les suivantes. Au lieu de devier l'effet de la vague ça la concentrait.
;-)

15 juin 2019

Sait-on de qui dépend la décision finale de sortir en cas de doute ? En cas de désaccord ? Le CROSS ou le patron de la vedette SNSM ?

La question a dû se poser quelquefois.

D'autres détails sur le pêcheur disparu :

france3-regions.francetvinfo.fr[...]12.html

15 juin 2019

C'est le patron qui décide.

15 juin 2019

Avec l'accord de l'équipage qui n'a lui même aucune obligation. Mais ces gens là ont avant tout une seule idée en tête, sauver les autres. Respect total et absolu.

15 juin 2019

Dans l'autre fil, je disais que le patron du canot de Palavas, où le voilier en perdition dérivait, avait été contacté par le Cross pour intervenir. Il avait répondu que vu les conditions, il lui était impossible d'intervenir, voir de sortir du port.
Le Cross avait répondu qu'il allait demander à la station de La Grande Motte. Réponse de Palavas : "vu les conditions il n'y a que le Tout-Temps de Sète qui peut intervenir"...
:-(

15 juin 2019

Merci,

Etant donné les circonstances (très mauvaises conditions + canot tout temps indisponible) on pourrait penser que c'est le CROSS qui leur a donné l'ordre de sortir... ?

D'ailleurs, ils ont assez vite fait demi-tour. L'interview d'un des sauveteurs rescapés est édifiante : ils s'en sont sortis à la nage parce qu'ils étaient tout près du rivage.
Les 3 sauveteurs qui sont morts sont restés coincés à l'intérieur à cause du gonflement automatique de leurs gilets de sauvetage...

15 juin 2019

Oui : je viens de réécouter la conférence de presse.

Les deux rescapés parlent aussi d'une avarie de gouverne, le canot était ingouvernable après un premier chavirage avec retournement réussi. Ils ne pouvaient plus rester face à la mer.

15 juin 2019

Hélicoptère par exemple

15 juin 201915 juin 2019

C'est le Président de la SNSM qui l'a dit dans la conférence de presse.

www.letelegramme.fr[...]703.php

Face à la force des vagues, certains sauveteurs ont été projetés de la passerelle et, à 200 m du rivage, sont parvenus à nager et à échapper à la mort. « Si ça avait été à 500 m du rivage, ça aurait été beaucoup plus grave, il aurait pu y avoir sept morts », a confié Xavier de la Gorce.
« Pris au piège »
Trois sauveteurs ont, eux, été « pris au piège » à l’intérieur du bateau. « Les brassières de sécurité se sont gonflées et ça les a plaqués au plafond », a-t-il ajouté.

© Le Télégramme www.letelegramme.fr[...]703.php

15 juin 2019

Comme le disait HI c'est le patron qui décide, en accord avec son équipage.
Et c'était aussi un Canot tout temps qu'ils avaient.
Pas le dernier mais l'ancien, mais c'est un CTT

15 juin 2019

@Flora : le CROSS demande au patron s'il est prêt à intervenir. Si le patron décide de ne pas intervenir, il contacte et met en oeuvre d'autres moyens adaptés. Il n'ordonne pas.

15 juin 2019

"Les 3 sauveteurs qui sont morts sont restés coincés à l'intérieur à cause du gonflement automatique de leurs gilets de sauvetage..."
cette info est intéressante, est-elle confirmée ?
si oui cela voudrait dire qu'il est déconseillé de porter un gilet auto-gonflable dans un endroit exigu ... et qu'il est difficile dans l'urgence d'enlever un gilet gonflé ?
je n'y connait rien en gilet auto-gonflant, confirmation bienvenue, cette info peut servir

25 juin 2019

Juste à quelques milles , il y avait une vedette plus imposante des affaires maritimes , elle aussi chargée du secours en mer, juste une question ,ces gens sont des fonctionnaires, et le sauvetage est dans leurs prérogatives.

25 juin 201925 juin 2019

Tout les marins sont censés participer à la sauvegarde des vies humaines en mer. La Marine Nationale, la Gendarmerie et la Douane sont présents et qualifiés et souvent réquisitionnés par les CROSS.
;-)

15 juin 2019

Je me souviens d’un article dans V&V (je crois) sur un cyclone à St-Barthelemy. Les secours n’étaient pas sortis vu les risques malgré les appels de détresse.
Cela m’avait paru assez sensé surtout dans le cas d’une tempête ou cyclone largement annoncé.

15 juin 2019

C'est de toute façon une décision très difficile.
Et il faut prendre en compte, peut-être le côté "para-militaire" de la SNSM...

15 juin 2019

D'autre part quand le temps est mauvais le patron de garde va se "choisir" un équipage "gros temps" histoire de limiter les risques

15 juin 2019

Je pense que ça fait aussi l'objet d'une discussion avec les équipier. Ce sont tous des volontaires, et je ne crois pas qu'on puisse imposer à un volontaire de risquer sa vie s'il considère que le risque est trop important.

15 juin 2019

Et il faut rappeler aussi que sans cette vitre qui a explosé, le temps quoique très fort restait malgré tout à leur portée. Enchaînement de malchance mais aucune polémique possible sur "fallait il sortir ou non".
Pour ceux qui se posent la question, je leur suggère de prendre leur courage à deux mains, de quitter leur clavier et d'aller aux Sables d'olonne leur poser la question face à face.

15 juin 2019

Une vague qui déferle, c'est une pression de 1 tonne par mêtre carré. Il faut du costaud pour résister.

15 juin 2019

@Polmar c'est BEAUCOUP PLUS.
1 bar c'est déjà 10 T/m2 (pression atmosphérique).
1T/m2 c'est l'équivalent d'une immersion a 1 m de profondeur.

l'impact avec une grosse vague peut générer une force équivalente a une pression de plusieurs bars plusieurs dizaines de T/m2

13 juil. 2019

Bonjour Calypso2, bonjour à toutes et à tous,
Et la pression retenue pour le vitrage de la passerelle ?
Bien cordialement

13 juil. 2019

Merci Calypso2 "le vitrage est considéré comme une continuité de la parois…" au plan de sa résistance, pourtant le vitrage a explosé et la superstructure ne semble pas avoir subi de déformations, à vérifier…
Si aucune superstructure opaque n'a subi de déformation, le problème pourrait venir du vieillissement du vitrage ou(et) du mauvais état du support ?
Bien cordialement

17 juin 201916 juin 2020

1° c'est pas parce que calypso l'écrit que c'est vrai.
2° met ta main a plat face a un jet d'eau, puis tourne là de 90° tu verras que l'effet est différent.
fait le rapprochement avec une vitre de console de pilotage et le pont.
3° je vous invite a lire par exemple le tome 2° de Gutelle il y a un chapitre intéressant sur les contraintes dues aux pressions de l'eau.

17 juin 2019

pourquoi la BV a adopté une pression a 1.43t/m2 ?

il faut savoir que tout ce qui est décidé dans les bureaux de certification est contestable ,néanmoins les chiffres retenu sont le fruit d'essai,parfois multiple , d'expériences et de collaboration avec les principaux chantiers ..et d'un commun accord tout le monde arrete une grandeur …

apres si l'on fouille bien le BV il y a des Coeff multiplicateur en plus ou en moins au concepteur de decider .

la tragedie ne prouve rien puisque l'on ne sait comment exactement cela c'est produit et pourquoi . Il faudra une enquete serieuse et complete ,pas par les journalistes mais par des techniciens

17 juin 201917 juin 2019

Je n'y crois pas à ces, plutôt ses 1,43 T/m2

là extrait doc "petit bateau"

zone lla et llb la base de calcul c'est 70 Kpa ou 28 kpa soit environ 7T/m2 et 2,8 T/m2
Ce a quoi s'ajoute encore un coef de sécurité minimum 2 - même 4 pour le verre

17 juin 2019

Oui et ?

70 x 102 kg/m2 c'est pas 7 T/m2 ???

18 juin 2019

J'adore ces échantillonnage à l'emporte pièce qui ne tiennent pas compte de la portée ;-)

Tu balances des chiffres, sans source.

mais bon si vous êtes convaincu que n'importe qu'elle vague qui déferle (sa hauteur, sa vitesse évidement n'interviennent pas ;-)) c'est 1T/M2
et que le pont d'un canot tout temps c'est 1,43 T/m2

restez dans vos convictions.

Mais dans la vraie vie, source à l'appuis c'est pas comme ça que ça fonctionne.
Pour info sur des voiliers rapides (très) certaines zones sont dimensionné à plus de 3 bars pour resister au slamming.

18 juin 2019

es tu en train de nous dire que tes compétences ont contribué au drame origine de ce sujet :acheval:

18 juin 2019

Ai je prétendu connaitre les causes du naufrage, ai je fait un commentaire sur le naufrage - NON

en revanche une vague qui déferle 1T/M2 c'est Non ça je laisse pas passé.
La pression exercé par une vague qui déferle ça va de presque rien pour la ride deferlente de 3 cm de haut en bord de plage a 50T/m2 voir plus pour des vagues exceptionnelles type tsunami.

pour les ponts je t'ai mis un extrait des normes Iso au dessus

Sujet clos.

18 juin 2019

ok et bien calcul un echantillonage de pont avec 3t/m2 et tu verra ,la portée et les épaisseurs

formule 5,6 ( hxExl2) = Inertie/v

h = pression en t/m2
E = espace entre les redisseurs
l = au carré ,portée du raidisseur

inertie en cm3

18 juin 201916 juin 2020

tiens voilà encore une note de calcul concernant le pont des remorqueurs Abeille du Havre de 60t au crochet , remorqueurs classé Haute mer

pression retenue par ton serviteur 2t/m2

montre nous tes sources

18 juin 201918 juin 2019

oui oui ...je sourie … Gutellle j'ai les 3 tomes …

je ne sais ce que tu as fait ou conçu mais pour ma part c'est du concret ,du realisé ,du véçu ..c'était mon boulot

je site le BV parce que c'est le plus courant mais j'ai travaillé aussi avec le RINA et le Lloys Register ...et finalement tout le monde est dans les m^me chiffres ou contrainte

et pour le Stamming je connais j'ai echantionné des NGV ( 40nds 120m) avec un plus un T foil sur l'avant de 4m de hauteur ….et le bateau ne s'est pas deformé ni coulé ..

et j'ai collaboré sur l'elaboration du reglement BV pour les NGV ...donc c'est du concret vrai voilà mes sources , pas du jeté en l'air comme tu semble le pensé …

Pour la petite histoire ,j'ai été sollicité aussi pour donner un avis sur la conception de la structure de TARA …

tiens j'y pense j'ai aussi expertisé Manureva avant qu'il disparaisse

,en un mot ,c'était mon boulot

18 juin 2019

c'était ma vie simplement , mon boulot pour lequel j'étais payé

alors les echantillons a l'emporte pieces comme tu dis plus haut ..Monsieur tu repasseras ..

18 juin 2019

"TU AS EXPERTISE MANUREVA AVANT QU'IL DISPARAISSE, VU LE RESULTAT TU EN ES FIER ???"

@cezembre : au-delà de votre querelle d'expert (personnellement sans l'être j'ai pas trop de mal à voir qui l'est réellement) tu aurais largement pu te passer de cet edit ignoble.

www.hisse-et-oh.com[...]-forums

(me semble que c'est toi qui avait fait référence à ce message ? :pecheur:)

28 juil. 2019

Bonjour,
Excuse moi, mais il me semble que 0,3 x 1000 donne 300 et pas 3000
en attendant j'ai fait aussi la même erreur avec les pressions la fameuse conversion DaN /Bar/Kg/Pa . La conversion d’unités de mesures en une autre nous joue très souvent des tours.

28 juil. 2019

l'erreur n'étais pas là
1 bar = 100 000 Pa et 1Pa = 1N/m² => 100 000 N/m²
1 N/m² => 100 gr/m² ou 0.1 Kg/m²
1 Kg => 10 N ou 1 DaN
donc
100 000 N => 10 000 kg très souvent noté 10 000 DaN (mesure très souvent noté sur les engins de levage) la conversion est pratique en tonnes ou kilos
ce qu'il faut retenir c'est que 1 bar c'est 100 000 pascal et non pas 10 000 ce qui fait que
0.3 kg/m² => 3 N/m² soit 0.03 bar (10 000 / 100 000 ou 1 cm² x 0.1 )
on se retrouve avec 300 kg et non 3000 kg, ce qui est déjà beaucoup
moi aussi avant j'avais fait l'erreur et j'étais arrivé à des échantillonnages délirants c'est pour ça que ça m'a interpellé.

28 juil. 2019

mea culpa: effectivement je rectifie
1 kg => 10 N
1 bar => 100 000 N/m²
100 kg/ 0.0340 m² => 3000 kg/m² (arrondis)
3000 kg => 30 000 N (3000 DaN)
30 000 N/ 100 000 => 0.3
0,3 kg => 3 N
0.3 bar => 30 000 N/m² (3000 DaN)

15 juin 2019

pour info : la pression sur le pont retenue par le BV pour ce genre de construction est de 1.43t/m2

13 juil. 2019

le vitrage est considéré comme une continuité de la parois .il doit étre aussi resistant il fait partie intégrante sa resistance .

formidable , je viens de trouver l'un de m^me calcule sur les remorqueurs ..

je passe toutes les formules ..resultat hauteur de charge 3m soit 3t/m2..suivant les dimensions les épaisseurs variaient entre 10 et 27mm

13 juil. 2019

j'ai cherché à savoir sans succés mais je vais finir par trouver …

le vitrage était-il collé ou boulonné sur cadre ..car perso la solution des vitrages collé pour ce genre d'usage n'a jamais eu ma preference faute surtout de recul dans le vieillissement des colles

13 juil. 2019

je pense que le vieillissement y est pour beaucoup n'oublions pas que ce bateau n'était plus en service normalement.

13 juil. 2019

Bonjour Matelot 33,

j'ai mis un extrait des normes dans ce post (17 Juin 14h55 si ce n'est pas le bon qui s'affiche).

www.hisse-et-oh.com[...]analyse

17 juin 2019

Au vu de la réponse de Calypso2 ci dessous, comment expliques-tu que le bureau Veritas, limite la pression à 1,43 t/m2?

Mais la tragédie objet du fil de discussion peut prouver que ce n'est pas assez!

17 juin 2019

1 kPa = 0.0102kg/cm2
soit 102kg/m2 sauf erreur ...

17 juin 2019

je ne sais si tu as conçu des ponts a 7t/m2 mais je peux te dire que tu auras dans les 15mm de pont en acier avec des raidisseurs de 300 de hauteur tous les 500mm.. les gros remorqueurs pour les plate forme petroliere qui transportent des charges enorme sont dans les 5t/m2 ..

18 juin 201916 juin 2020

mes sources , c'était mon metier de dessinateur de calculer les echantillonages des structures des bateaux ..et j'en ai calculer des tonnes ...et de toutes sortes de bateaux du 16m au 140m ..

pour la petite histoire j'ai collaboré avec le BV pour les echantillonages des NGV ..j'ai calculer le sechantillonages d'une Ile flottante de 300 par 400m !!! et etc .

ci joint copie d'une doc que je viens de retrouver : il s'agit d'un panneau de pont du Levant ( navire attaqué par les pirates il y a quelques années) ..pression :1.37t/m2

a chacun ses "approximation" perso c'était mon metier

18 juin 2019

tu sais ce qui c'est passé , tu sais pourquoi il y a eu rupture , tu connais la cause , tu connais le pourquoi ? non

laissons l'enquete se faire et peut etre on aura des info , des vrais ..pas de celles des bistrots ..

18 juin 2019

et juste pour donner des ordres de grandeur perceptible sur les pressions

une chaussure c'est environ 170 cm2 de contact au sol.
un mec de 100 kg en appuis sur ces 2 pieds (340 cm2) exerce une pression de 0,3 kg/cm2 soit 3000 kg/m2 ou 3T /M2 soit 0,3 bars.

18 juin 201916 juin 2020

lit les fils mes sources sont dedans a chaque intervention.
Norme Iso 12216 pour fenêtre, hublot etc ..
copie Gutelle contraintes dut au pression de l'eau

je vais te donner encore plus de lecture mon bichon.

note de BV (tu les aimes à ce que je vois) étude sur la pression générée par le "simple" ballotement d'une masse liquide dans un compartiment (on parle pas d'une vague de 8 m là ) --> 1,44 bar (14 T/M2)

extrait d'une conférence de JM Finot en 1997 (depuis les bateaux ont encore accéléré et les contraintes augmentées)

"Dans les parties soumises au slamming, les hauteurs d'eau que nous préconisons sont assez importantes.

· 30 mètres de hauteur d'eau sur la coque
· 15 mètres de hauteur d'eau sur les lisses
· 6 mètres de hauteur d'eau sur les couples"

Je rappel 30 m de hauteur d'eau c'est 3 bars (30T/m2)
www.finot.com[...]t60.htm

bonne :litjournal: :goodbye:


18 juin 201918 juin 2019

J'ai, je , j'ai
un peu mégalo le monsieur

le sTamming moi je connais pas ;-)

JM Finot, les Normes Iso, une étude de BV qui donne des valeurs de 0,7 à 3 bars doivent être de la branlette en regard des connaissance de calypso megalo2 pour qui 0,1 bar suffise.

Assez perdu de temps avec ces conneries j'ai un métier.

By.

EDIT :

TU AS EXPERTISE MANUREVA AVANT QU'IL DISPARAISSE, VU LE RESULTAT TU EN ES FIER ???
AU secours le mec est dement

18 juin 201918 juin 2019

"TU AS EXPERTISE MANUREVA AVANT QU'IL DISPARAISSE, VU LE RESULTAT TU EN ES FIER ???"

ni fier ni quoi que ce soit ...il a disparu certe mais pourquoi ? personne n'en sait rien ..

pour etre precis : les Aff mar ont fait appelle au chantier pour donner un avis sur la structure , mon patron m'a demandé d'y allé ..j'ai donné un avis écris dans ce cas , je resume " il serait bien de faire des radios des soudures "... Le chantier n'a pas été sollicité pour faire des radios ..c'est tout ce que je sais

fin des expertises j'en ai assez dit ,peut etre trop
:litjournal: :litjournal:

28 juil. 2019

combien de cm2 dans 1 m2 ?

:reflechi:

28 juil. 2019

ça ne te pose pas un problème d'écrire 1 bar = 100 000 N/m2 puis quelques lignes plus bas 0,03 bar = 3 N/m2 ?

:goodbye:

15 juin 201915 juin 2019

Le canot avait déjà appareillé quand il a été contacté par le Cross. L'un des sauveteurs disparus et le pêcheur étaient-ils de la même famille? Ceci pourrait expliquer ce départ sur un simple coup de fil.
www.premar-atlantique.gouv.fr[...]risseau

www.leparisien.fr[...]113.php

Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas les difficultés de cette zone :
larochesuryon.maville.com[...]ctu.Htm

15 juin 201915 juin 2019

Vu les conditions de mer épouvantables et la proximité immédiate de la côte qu’auraient il pu faire pour sauver le pêcheur , remorquer ?? Le remonter à bord ?

15 juin 2019

@carpe diem
Merci, cette info met fin à toute interrogation.

C'est un enchaînement de circonstances terribles et de malchance.

15 juin 2019

Fin à toute interrogation, uniquement à propos de qui a décidé, le CROSS ou le patron du canot.
Je me suis mal exprimée...

15 juin 2019

je ne pense pas que cela mette fin à toute interrogation Flora;).
Effectivement, il y a toujours la loi de murphy qui pèse sur chaque marin.
Mais moi ma question, très simple, est:
Puisque cela est déjà arrivé sur un canot tout temps de la même série à Sète, y a-t-il eu un retex de la direction nationale dans les autres stations équipé du même CTT ?
Est-ce que les travaux de "mise en conformité" ont été fait sur les autres navires?
C'est pour moi une question essentielle, car si il n'y a pas eu de retex pour les autres canots de la même série c'est à mes yeux une mise en danger de mort délibéré vis à vis des bénévoles qui, eux, ne sont pas rémunérés.
J'ai hâte de connaitre les conclusions du BEA

23 juin 2019
  • Flora; D'où "L'arbre des causes" pour expliquer toutes ces Fortunes. Pour les autres , essayez de vous entendre ce serait bénéfique. D'expérience aux bancs même dans les grosses branlées jamais vu des cargniaux (vitres cassées) Idem sur les Smitt tugs Houston et Roterdam. ça à du certainement arriver. En revanche si au retournement le roof a touché on peu avoir une déformation qui peut amener à la rupture de la vitre. De toutes façons on aura les causes avec les témoignages complets des rescapés

J'ose espérer que la patrie reconnaissante prendra soin des veuves et des orphelins.

15 juin 2019

Toutes mes pensées à ces braves et à leurs proches.
J'ai été boulé pour une certif' en Hollande car j'ai voulu secourir, il ne fallait pas j'ai du repasser .

''Si chaque plaisancier donnait seulement 30 Euros par an on couvrirait''
Un responsable SNSM Bretagne Nord (FR3 Bretagne 12:20.Ce jour)
Il ont besoin de 30 Millions pour leurs nouveaux canots.

15 juin 2019

"J'ai été boulé pour une certif' en Hollande car j'ai voulu secourir, il ne fallait pas j'ai du repasser ."
Pas compris... :reflechi:

23 juin 2019

Simple question tu vas ou tu vas pas (ouverture d'une porte pare-feu).
Fallait pas démo à l'appui .
Conclusion (leur conclusion) on n'y vas pas à tout prix!
Et ces consignes en mer du Nord sont aussi bien pour les aéronefs que pour les bateaux .

15 juin 2019

Moi non plus....

15 juin 2019

Un CTT coûte 1.300.000 euros environ pour info

15 juin 2019

A ce prix là on peut avoir du verre blindé... :oups:

15 juin 201915 juin 2019

Vu les CV des équipiers de la snsm en mission ce jour là et pour connaître l’un des rescapés (tout le monde le connait sous le surnom de plonplon) ce sont des vrais professionnels de la mer.

Ils connaissent à eux tous mieux la mer que chacun d’entre nous. Je mettrai ma vie entre leur mains les yeux fermés. Ce sont des personnes qui ont pris des décisions en pleine conscience. Ils ont pour sûr été confrontés à des conditions pires dans d’autres circonstances.

Là, ils ont été trahis par la mécanique.

David Bossard (dit plonplon) dont le témoignage m’a tellement ému en est le parfait exemple.

www.bfmtv.com[...]87.html

C’est le patron d’Atlantique Scaphandre, société qu’il a créée. Par passion d’aider les autres, il continue même de plonger sous les bateaux des plaisanciers ou ceux du Vendée Globe pour leur donner un coup de main.
Sa société intervient jusqu’aux Kerguelen. Récemment il a été sollicité par l’armateur du Grande America ou pour le remorquage d’un voilier démâté dans le golfe de Gascogne.

www.ouest-france.fr[...]5966796

www.atlantique-scaphandre.fr[...]/

De vrais professionnels habitués à intervenir dans tout type de conditions.

15 juin 2019

Je me souviens d'un rescapé qui, lors d'une interview, avait dit en substance :
"Je me disais que si on se noyait les pompiers qui ne sont pas loin allaient arriver pour nous réanimer !".

15 juin 2019

je pense que c'est la tenue "classique":
-bottes le chameau flottantes doublées et coquées
-veste de quart
-salopette de quart
-nouveau ou anciens modèles de gilets de sauvetages ?
L'idéal ( c'est tjrs facile de le dire derrière son clavier, beaucoup moins en action...): gilet enlevé dedans et mis dès qu'on va en passerelle.
Mais bon, ce n'est nullement un jugement, c'est pas toujours évident d'enlever/remettre le gilet....
Les dernières versions des gilets SNSM ont un gonfleur/dégonfleur manuel, histoire de pouvoir le dégonfler si on est pris à l'interieur d'un bateau qui coule et de le regonfler une fois dehors, dans l'eau.
Mais pour ça il ne faut pas avoir perdu connaissance lors des retournements successifs....

15 juin 201915 juin 2019

Une question : comment étaient-ils équipés ?
Combis de plongée, vestes flottantes, harnais gonflables ?
:reflechi:

15 juin 2019

Oui c’est David Bossard, scaphandrier de profession. Il sait de quoi il parle !

Le problème des hublots : le remorqueur Abeille a perdu dans la Hague une grande baie du poste de pilotage
Quand on voit l'épaisseur on se demande comment c'est possible ...

Les déformations de la coque peuvent jouer un rôle.

15 juin 2019

perdu ou cassé ?

16 juin 2019

sur les remorqueurs les commandants demandent toujours a avoir une grande visibilité pour les manœuvres avec de grandes baies vitré ,le probleme c'est qu'alors les dimensions imposent des verres feuillé de forte épaisseur qui malgré tout peuvent s'avérer insuffisante dans certain cas .

Alors qu'en divisant la vitre en deux la resistance augmenterait dans de forte proportion

c'est toujours le m^me dilemme dans le compromis :visibilité ou solidité !!!

Cassé, j'ai vu la grande plaque de contre plaqué en réparation provisoire lors d'une visite

23 juin 2019

Ce n'est pas en plaçant des petits meneaux que l'on va perdre de la visibilité.
C'est vrai que de la passerelle on y voit bien.
Ce type de passerelle se retrouve même sur les chalutiers cf l'Émeraude à St Malo et les crevettiers au Groenland.

16 juin 2019

Et aujourd'hui, quasiment plus un voilier de série qui ne soit pas doté de hublots de coque...

16 juin 2019

ce qui est une folie pure et simple ..mais bon la plus part des bateaux sont conçu pour prendre l'apéro au port

16 juin 201916 juin 2019

Reportage et images ici :

www.6play.fr[...]s-p_825
Le sauvetage de l'île de ré provenait d'une rupture de mouillage.

17 juin 2019

En synthèse, j'ai quand même l'impression que le problème majeur reste que le bateau ne soit pas revenu à l'endroit.

J'imagine que ces bateaux affrontent des conditions telles qu'il n'y a pas assez d'experience pour que les architectes puissent palier à tous les problèmes possibles.

Il y a sans doute aussi le problème du coût, mais ce n'est pas forcément le seul. Les canots de survie semblent être vraiment "tout temps", sans être forcément chers...
Peut-être que les logiques retenues pour le retournement ne sont pas les bonnes.
Peut-être que les vitres sont trop grandes et pas posées sur des supports assez solides.

Ce n'est pas pour rien que les hublots étaient de petits machins rond encastrés dans un grand cercle en acier : personnellement, une construction solide ne me semble pas stupide, même posé sur le bordé.
Après, il faut que ce soit effectivement solide.

Je découvre que proche de la côte, la mer peut soulever des galets. C'est une information intéressante, qui pourrait justifier l'emploi de vitres sécurisées

17 juin 2019

Il me semble que le canot s'est retourné quand il a été à la côte...
D'accord avec toi pour la taille des hublots...
Je pense que l'instabilité à l'envers a bien été correctement prévue, mais qu'elle intègre le facteur du volume des superstructures qui n'existe plus si elles sont pleines d'eau...
:-(

17 juin 2019

Et comme souligné plus haut , les surfaces vitrées inversées sont vraiment une mauvaise chose, sauf pour l'àpero à l'ombre.. avis aux proprios de cata au look caravane...

17 juin 2019

J'ai lu que les gilets se sont gonflés automatiquement à l'intérieur de la cabine.
Difficile de sortir dans ce cas.
Un moyen pour crever instantanément le poumon est à inventer.

En avion, les gilets ne doivent être gonflés qu'après la sortie de la cabine.

17 juin 2019

Un peu plus haut, Adav29 nous indique que les gilets récents on la possibilité d'être vidés et gonflés à la bouche.
;-)

17 juin 2019

Pour dégonfler le gilet en urgence : le crever avec le couteau qu'on a toujours dans sa poche.

17 juin 2019

Encore faut-il arriver à mettre la main dans la bonne poche alors que l'univers entier te tombe et te retombe sur la gueule au gré des tonneaux du bateau roulé dans les rochers...

17 juin 2019

Sûr, mais je suppose que ça peut être intéressant de les dégonfler partiellement pour pouvoir nager mais garder un peu de flottabilité, si on n'a pas de combi.
;-)

17 juin 2019

De l'intérêt des entrainements !
;-)

17 juin 2019

En condition tempête!

17 juin 2019

Dans l'univers tout finit par ce savoir, sur FR3 Un de ces anciens matelots (navire de pêche) y va de son déballage ...
Effarant pour certains, coutumier pour d'autres.

17 juin 2019

Pour les condoléances :
www.hisse-et-oh.com[...]ne-snsm
;-)

C'était pas une condoléances bien que j'ai de l empathie pour ces sauveteurs,c'était mon expression pour les fils de faits divers sur heo avec l'expression des yaka et fokon :-)

18 juin 2019

Je pense que quelques uns qui s'expriment ici n'ont pas uniquement agit en paroles.
Doivent ils se justifier par des états de services ?
Cordialement
:reflechi:

18 juin 2019

Apparement il on retrouvé un corps à la plage...
Sur il y a des choses à faire....

18 juin 2019

"On ne connaît pas encore son identité, mais il est difficile de ne pas penser au "pêcheur disparu en mer la semaine dernière.

Très tôt ce dimanche matin, le corps d’un homme a été découvert sur la plage des Sables-d’Olonnes (Vendée). Une enquête a été ouverte pour déterminer son identité et les circonstances de son décès, selon Ouest-France. Une autopsie devrait être pratiquée lundi, précise le Journal des Sables."
[url=]

18 juin 2019

Ce n'est pas la première fois que des professionnels de la mer se retrouvent en difficulté avec ce genre de VFI.
Dans la plupart des cas, on saute à l'eau et on attend la suite.
Mais parfois elle gonfle, et on voudrait s'en débarrasser. Le problème est que les professionnels de la mer ont un équipement supplémentaire, surtout en hiver, gênant les mouvements, notamment pour atteindre les sous-cutales.
Il faudrait que ces équipements professionnels soient équipés d'un système "3 points" à accès en haut du corps ou d'une décharge rapide avec une deuxième membrane à gonflage manuel.
yapluka.

22 juin 2019

Je viens de trouver un récit détaillé qui répond à la question que je me posais : pourquoi le pêcheur disparu n'a-t-il pas attendu dans une mer moins dangereuse au large ?
www.parismatch.com[...]1631733

22 juin 2019

Terrible récit. Edifiant.

22 juin 2019

Vu sur Youtube.

Mais les hublots n’ont pas été brisés.

Hervé

22 juin 2019

il serait interessant de savoir si les hublots étaient collé ou monté sur dormant métallique boulonnés

22 juin 2019

Ce genre de détail est peut être encore exploitable mais j'ai vu des images (Fr2 ou Fr3) quant à l’évacuation du bateau échoué à coups de pelleteuse, (je ne sais si il s'agissait du navire d'Oléron) mais si ces images sont celles concernant cet accident alors l'analyse des déficiences matérielles va être dure à établir (capacité d’auto-retournement).

23 juin 2019

Perdre de si bons gars d'une telle valeur!
Tout ça pour ? Par ce que comme je l'ai dit, même si on est dans un monde de taiseux, la renommée du requérant , elle, ne va pas tarder à faire surface.
Ajouter à ce drame, que ce soit un pro! Un amateur, soyons justes, on peut s'attendre à tout.
Ce que je ne savais pas c'est que le bateau de pêche ne faisait que 11 m.
Je m'arrête là.
....................................................................
Pour le canot de sauvetage, pour n'importe quel flottant même insubmersible quand t'es boulé f'es boulé. Ce que je "vois" c'est que pour le retournement il faut les conditions de mer là en l'occurence la houle était rapide 5 secondes si en plus on prend l'eau...

25 juin 2019

Simple question, comment sur un navire sensé être tous temps 3 hublots peuvent exploser en même temps…
J'ai subi un force 11 avec un brise 31 , sans casse, si ce n'est ma femme et mon fils malades, mais une vague tous les 5 secondes ,c'est difficilement supportable et cela je ne connais pas

12 juil. 2019

Le choix de la SNSM pour sa future flotte...

www.meretmarine.com[...]uvetage

13 juil. 2019

Il semblerait que sur la 062 ce serait un vitrage latéral qui ait explosé ...
:reflechi:

13 juil. 2019

Oui, alors là, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure voie engagée pour le coup. Pas tant sur le plan technique d'ailleurs.

13 juil. 2019

Bonsoir à toutes et à tous,
Je n'ai peut-être pas bien compris le récit des survivants mais un point m'interpelle, l'échouage sur la plage était volontaire ou subi ?
Bien cordialement

13 juil. 2019

Il était me semble t'il involontaire, à mon humble avis, car il vaut mieux de l'eau à courir, que peu de fond la mer devient incontrolable, et trop dangereuse , mais cela ce n'est qu'un avis...

14 juil. 2019

Bonjour @unartisan bonjour toutes et à tous,
Merci pour ton avis
Bien cordialement

14 juil. 2019

Bonjour à toi, moi qui ne peut actuellement navigué , je me bats avec mes sapins que je supprime, je n'ai plus l'âge pour conserver cela

14 juil. 2019

Crée la sapinasse avec les arbres que tu supprimes ?
:acheval:
Bon courage :bravo:

14 juil. 2019

Je ne connais pas, mais dieu sait que j'en bave, 80 ml de sapins de plus de 4ml et d'une épaisseur de 3 ml minimum, ce n'est pas de la tarte

14 juil. 201916 juin 2020

"Un bateau de la SNSM s'est retourné"...
Le problème est qu'il ne s'est pas relevé alors qu'il est censé être auto-redressable...
Oui, même testé mais partiellement grace au volume de la superstructure.
Si celle ci se remplit ?
Comparez, svp les timoneries de part et d'autres de la Manche...
Pour que l'eau salée n'ait plus le goût des larmes

14 juil. 2019

Bonjour @iff,
Merci pour ton avis. N'étant pas architecte naval, mon propos fera appel aux cours de théorie du navire qui nous étaient enseignés dans les écoles de navigation de la marine marchande.
Sauf erreur de ma part, pour qu'un bateau mono-coque soit auto-redessable, sa flottabilité dépendra d'un volume d’insubmersibilité intégré à la construction. Si celui-ci est envahi, le navire n'est plus auto-redressable.
Bien cordialement

14 juil. 201914 juil. 2019

les navires auto-redressable sont conçu de tel sorte qu'une fois à l'envers le centre metacentrique soit moins haut que le centre de gravité ,ainsi il ne peut que ce remettre à l'endroit .

c'est pour cela que les timoneries sont haute ,grande et étanche et moins large que la coque ...dans le drame des Sables la timonerie n'étant plus étanche sont volume de flottabilité n'a plus joué ce role et le bateau est resté à l'envers .

-en faite le volume de la timonerie (étanche) égal à peut prêt au deplacement du bateau ,au poids ..et donc le bateau lorsqu'il est à l'envers il n'a pas d'équilibre il a un module de stabilité nul

14 juil. 201914 juil. 2019

Hello
Par curiosité-je n'ai pas tout lu à part certaines étincelles- un polycarbonate peut-il remplacer du verre ( !présent sur ces bateaux et chalutiers?),même securit ?dans quelles épaisseurs ?
Y-a-til des correspondances ?
Le polycarbonate est souple mais est-ce bon ?
Je crois que les vitres anti balles des guichets de banques peuvent être faites en polycarbonate, enfin c'est monstrueux l'épaisseur sûrement ?
Les vitres latérales des bus des crs aussi il le semble ?
Je finis une capote rigide et ce genre de question m'intéresse aussi...
Il y a deux ans on a aussi changé une remontée sur la vallée de Chamonix, les vitres des œufs ne retenaient plus,une amicale échauffourée entre potes dans ces oeufs et un est passé au travers...
Bon,elle avait fait son temps,cette remontée...
Je me demande aussi si dans les bateaux sécurité tous temps on calcule le vieillissement des matériaux ?

15 juil. 2019

Bonjour James, bonjour à toutes et à tous,
Pour la construction des bateaux de pêche, c'est la Division 226 qui s'applique. En page 26, il est indiqué la formule de calcul des épaisseurs de verre des fenêtres rectangulaires.
La valeur de la résistance du verre trempé n est égale à 200 N/mm2
Bien cordialement

15 juil. 2019

Super,merci pour l'info !

14 juil. 2019

PS
Et pour tenir un vitrage exposé ne vaut il pas mieux qu'il soit prisonnier d'un cadre,,lui même solidaire des superstructures vissé ou soudé ou collé ??

14 juil. 2019

c'est mon avis un vitrage dans un cadre est bien plus resistant qu'un vitrage collé ...et aussi le cadre par lui m^me apporte une solidité à la decoupure du roof

16 juil. 2019

Bonjour à toutes et à tous,
Résistance du verre à la flexion norme NF EN 1288-3, test par impacts d'une charge pendulaire, genre sac de sable projeté sur la vitre à différentes hauteurs
Bien cordialement

25 juil. 2019

on dépouille Sein pour rhabiller Les Sables:
www.francebleu.fr[...]4086042

et le canot neuf en réparation des Sables il rentre quand?

26 juil. 2019

Prévu 15 septembre

27 juil. 2019

Quand le canot de Sète était au chantier à Toulon, il y a eu un remplaçant ?
:reflechi:

27 juil. 2019

une fois de plus DE LA GORCE prend ses bénévoles pour de la merde.
Vivement qu'il quitte ses fonctions en septembre !!!!!!

27 juil. 2019

A mon avis, les sénans ne vont pas laisser partir leur canot comme ça.
Venez le chercher, qu'ils disent.

27 juil. 2019

Ils ont pas tort...

27 juil. 201927 juil. 2019

Il s'agit de la 125 ou la 001 ?
(Série 060 ou plus récente...)
:reflechi:

28 juil. 2019

L'a 001

28 juil. 201916 juin 2020

Ça va pas être facile cette histoire

28 juil. 2019

Bonjour,
Après avoir lu le fil, si je comprend bien, les deux canots de la SNSM étaient de même type? construit par le même chantier ou constructeur?
Si oui, une piste que ne manquera pas d'explorer un bureau d'expertise sera aussi les conditions de construction des canots. Une chose de concevoir , une autre de réaliser ce qui a été conçu.

28 juil. 2019

On attends le rapport du BEA Mer, le premier qui le voit met le lien...
Oui, kaahua on rapproche les évenents de Sète et des Sables.
(Un patron de canot de la même série à rajouté une hiloire pour diminuer les risques).
;-)

28 juil. 2019

FLASH Président de la SNSM dimanche 28 juillet 2019 à 13h :
"J’ai entendu la colère des habitants de l’île de Sein à la perspective de prêter le canot tous temps à la station des Sables d’Olonne très durement éprouvée par le drame du 7 juin dernier.
Nous allons poursuivre collectivement la recherche d’une solution alternative qui fasse consensus et exprime la solidarité des gens de mer".
Xavier de la Gorce, Président de la SNSM

28 juil. 2019

Ou comment passer de "c'est moi le patron, on discute pas" à "nous allons collectivement rechercher une solution"... finalement, c'est peut-être vrai qu'un militaire n'est pas forcément le profil le mieux adapté à la gestion d'une association comme la SNSM...

01 août 2019

Un général pour la mer, quand on sait qu'un navire amiral de la flotte française s'est échoué dans le raz de Sein, veuillez m'excuser mais….

28 juil. 2019

Un haut fonctionnaire de Bercy encore moins....vivement le prochain !!

28 juil. 2019

Quel blaireau !

28 juil. 2019

Un général biffin haut fonctionnaire à Bercy, ça peut se trouver...

31 juil. 2019

ah ben maintenant DE LA GORCE propose un semi-rigide aux sables d'olonnes:
www.letelegramme.fr[...]690.php
y a pas à dire, c'est un champion celui-là !!!!

31 juil. 2019

Bonjour à toutes et à tous,
"En attendant, le retour du Jacques Joly, la station recevra le 1er août un SRA - semi-rigide aluminium doté de deux moteurs de 150 CV et permettant des interventions jusqu’à six milles des côtes."
© Le Télégramme www.letelegramme.fr[...]690.php
Si les vents ont une vitesse supérieure à 50 km/h et une hauteur de vagues supérieure à 2 mètres (catégorie C de conception) appareille t-on pour secourir jusqu'à 6 milles des côtes ?
Bien cordialement

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Et il y en a encore pour un moment...

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (142)

Et il y en a encore pour un moment...

février 2020