un autre projet sur le plastique

Bonjour,

hier j'ai transporté en covoiturage pour Concarneau un jeune ingénieur très sympathique qui travaille sur un projet associatif intéressant de recyclage du plastique, dont une partie sous forme de carburant pour un bateau qui ferait un tour du monde.

le site de l'association:
plasticodyssey.org[...]

Ils en sont à l'étape du prototype (cata transportable de 6m basé sur des coques récupérées et donc recyclées), normalement celui-ci mis à l'eau le 15 juin à Concarneau.

il a rigolé quand je lui ai demandé si il faisait partie du projet d'Yvan Bourgnon, à propos de l'utilisation du plastique comme carburant...

L'équipage
02 juin 2018
02 juin 2018

Je l'ai vu sur arte 28 minutes il y a une bonne semaine. En dehors du projet, j'y ai appris que le gros du plastique est au fond et non en surface.

02 juin 2018

Bonjour,

probablement très intéressant, mais çà exclu ceux comme moi qui ne maîtrisent pas trop l' anglois!

Gorlann

02 juin 2018

recyclage du plastique ou tour du monde ....?

02 juin 2018

les deux, ils veulent trouver des solutions simples et peu coûteuses pour le recyclage (c'est l'objectif du prototype de prouver la faisabilité, pour le moment ils vont se contenter d'un tour de France avec celui-ci cet été), et aller de par le monde présenter leurs outils afin que le plastique puisse être recyclé sur place de façon rentable. Par exemple pour l'instant ils utilisent un automate assez coûteux, ils étudient la faisabilité de le remplacer par un arduino et/ou un raspberry pi. Ils travaillent aussi avec des sociétés spécialisées sur le développement de capteurs pour déterminer la nature des différents plastiques automatiquement.

02 juin 2018

Voici quelque chose à taille plus humaine que le Multi-pas-marant .
Appuyé par un groupe d'ingénieurs, c'est important.
Néanmoins tous ces projets nous promettent des nouvelles sur leur site internet, départ, puis plus rien. Ainsi Energy Observer qui m'avait séduit pour sa solution hybride, puis au bout de quelques semaines plus rien, sinon presque, quelques photos style pub mais rien de très technique dans les explications.
Dans un tel projet j'aurais aimé voir Corentin de Chatelperron (Taratari), une solide expérience bien que jeune et un bon réseau de sachants et surtout bénéficiant d'une réputation dont l'intégrité n'est pas à remettre en cause.
Le lotto Holandais à financé un beau bateau pour Sea Sheperd.
Le lotto français après le patrimoine pourrait nous en refaire un pour Corentin et son équipe, on peut rêver.

02 juin 2018

pourquoi aller chercher le plastique sur terre alors qu il y a des iles de plastique , mes bon !!!!!!!!!!!! a priori ces pas en projet d aller nettoyer les océans .

03 juin 2018

Je pense qu'il faut voir l'idée ou le projet dans sa globalité.

05 juin 2018

Absolument ! Réunir surtout de vrais spécialistes et créer des systèmes polyvalents, ne pas pas se cantonner sur des bateaux pseudos révolutionnaires. Viser le final, c'est à dire les quantités récoltées et leurs traitements.

05 juin 2018

un beau projet serait d aller avec un cargo et virer ces iles de plastique et les ramener a terre pour les recyclés ces simple quitte a construire un petit bateau pour les récolter qui serait transporter sur le cargo .

05 juin 2018

Hello
Un scientifique disait sur France inter que les pseudo aventuriers qui partent en croisade style Bourgnon,c'était du pipi de chat, qu'effectivement il valait bien mieux viser recyclage et prévention.

05 juin 2018

Bonsoir, j'ai vu le reportage également à la téloche, beaucoup de com autour de ce projet, mais à part ce servir du plastique récupéré et s'en servir comme carburant, donc le bruler, je ne vois pas trop, mais bon je ne suis pas ingénieur. Mais si c'est pour bruler du plastique,j'imagine la pollution... alors que le but initial est dépolluer, je ne vois pas l'intérèt.
Donc encore une fois es ce un coup de com??
D'autant que si le gros du plastique est au fond des mers, imaginez l'énergie qu'il va falloir pour le remonter sans compter la propulsion du raffiot.

06 juin 2018

non il n'est pas question de bruler directement la plastique, mais d'en recycler une grande partie, et pour celle qui ne peut pas l'être, le retransformer en hydrocarbure (diesel et essence en particulier, n'oubliez pas que le plastique est fabriqué à partir de pétrole, il m'a rapidement expliqué qu'il fallait casser les polymères au niveau moléculaire pour retrouver un hydrocarbure). Leur objectif est de rendre leur technologie accessible et de la mettre à disposition afin que chacun en local (enfin pas chacun mais localement) puisse l'utiliser et ne pas jeter de plastique, et que ce soit rentable.

06 juin 2018

Encore faut-il pouvoir et surtout VOULOIR recycler... Nombre de nos déchets mis dans les poubelles recyclables sont en fait re-triés entre produits recyclables à (très) peu de frais et produits économiquement moins valables, ceux-là partent en enfouissement ou "ailleurs"...
A noter que la Chine vient de fermer ses frontières à l'importation de tout cargo transportant nos déchets pour recyclage... Et le gouvernement chinois n'est pas un doux agneau lorsqu'il décide de quelque chose.
La majeure partie de nos autoroutes et constructions routières sont bordées de déchets... dans les talus et terre-pleins arborés qui parsèment le paysage.
Et malheureusement, le plastique flottant n'est, comme les icebergs, que la partie visible, tout ce qui est déjà au fond et ne remontera pas mais sera absorbé par la faune microscopique et pour finir par les poissons revient dans notre assiette (ça l'est déjà).
On a pourri la planète en moins de 50 ans, super !
Mais je ne comprends pas que, puisque l'on parle plastique dans l'eau, la nature, les montagnes, bref, partout, les "emballeurs" ou designers ne se préoccupent pas plus de ça, c'est tout de même eux qui dessinent les flacons et bouteilles plastiques? Pourquoi utiliser du plastique pour une bouteille d'eau "minérale" alors que le verre est 100% recyclable? OK, le coût du transport à cause du surpoids, mais les Allemands recyclent et sont payés pour rapporter les consignes, chose qu'on faisait quand j'étais gamin.
Je ne comprends plus ...

06 juin 2018

Le deux mon Capitaine: La prévention, mission immense!
Et la récolte, car ce sont des milliers d'animaux marins qui sont touchés et meurent chaque jour, on ajoutera aussi la couverture des fonds marins avec tout ce qui coule.
Pour ce qui est de la récolte, (en surface et zone pélagique) ce n'est ni plus ni moins que de la pêche et là, pas la peine de réinventer la brouette. On sait pêcher aux arts trainants (Chaluts, sennes etc.) et même utiliser dans certains cas les pompes à poisson modifiées.
On pourrait effectivement avoir deux "90 Mètres sur zone" prévus avec un reconditionnement des usines en classements et conditionnements.
Car on sait que tous ces déchets sont malheureusement classables en plusieurs catégories.
On "jaille" des petits cargos de moins de 15 Ans faute de rendement un seul suffirait d'assistance et de travail sur les grands fonds qui ne peuvent être chalutés ou dragués.
Un labo indien est en cours d'étude sur un projet de transformation d'une partie de ces déchets en carburant.
Cette idée ne prend pas en compte des navires à consommation ou émission 0 , au moins des consommations bien gérées.
L'outil qui sert à tout finit au fond du garage où il ne sert à rien.
De tels navires sont prévus pour la haute mer et ses furies de temps.
Le rêve serait de sortir du bénéfice pour perdurer, mais faut pas rêver.
Taxer le plastoc' ? Restons sérieux où irait le pognon dans bien des pays bouffés par la corruption?

06 juin 2018

Pendant des années on nous a gavés de plastiques au détriment du verre, maintenant on nous culpabilise avec les diverses pollutions et touti quanti avec des reportages qui nous accablent, on nous a fait avaler la voiture, la téloche, bref .... tout ce que notre société moderne a été capable de créer et d'inventer, et maintenant on nous fait payer la facture, mais le pire c'est que rien ne change ça continue et on continue à polluer avec voiture et tout le reste et le comble c'est que certains font du bizness avec nos déchets et que souvent les memes producteurs de ces produits sont ceux qui les recyclent. Donc c'est bien un bizness, ça doit bien les faire rigoler.

07 juin 201807 juin 2018

On va payer tout ça très cher.

L'Europe et l'Amérique du nord essaient de se montrer vertueuses.
On nous bassine (ou on nous berce) à longueur de journée d'inventions toutes plus miraculeuses les unes que les autres pour "sauver la planète".
On vit sur un continent merveilleux où chacun découvre attendri ce qu'est une cuve à compost en y jetant joyeusement ses épluchures de patates.
Dérisoire. Pathétique. Ridicule.

Jusqu'à maintenant, on envoyait en Chine une partie de nos déchets plastiques qu'elle transformait.
Mais elle n'en veut plus.
Que va-t-on en faire ?

On envoie en douce vers l'Afrique près de 20 000 tonnes de déchets de type électronique (ordis, téléphones, ....) qu'ils sont incapables de recycler par manque de moyens.

Du coup les mômes pataugent toute la journée dans des boues toxiques à la recherche de composants pour en extraire les métaux rares.

Il n'y a aucun contrôle ni au départ de l'Europe ni à l'arrivée là-bas.
L'Europe et les états qui font leur font ce cadeau, autorisent le transfert parce que sur les bons de transport il est inscrit "Matériel d'occasion".
Pour un africain, on transforme "déchet" en "matériel d'occasion".
Que l'africain s'en satisfasse !
Bravo ! Et encore merci.

En plus de leurs propres déchets qu'ils ne peuvent pas ou ne veulent pas ou ne savent pas recycler.
C'est la nouvelle ère coloniale.
Après les avoir pillés, on les empoisonne.
Pas grave, l'africain n'a pas d'histoire !

Quant à l'Inde et l'Asie, ...
Les nappes phréatiques s'empoisonnent lentement, les fleuves crèvent, les poissons qui survivent sont des bombes à retardement pour les populations (métaux lourds), ....

Et on nous bassine avec un crétin qui recherche la lumière des projecteurs pour promouvoir son rafiot solaire avec lequel il va glaner quelques centaines de kilos de plastique par-ci par-là sous l'oeil des caméras et des "like" sur Youtube alors que la tâche est absolument colossale et nécessiterait des moyens incommensurables et une énergie phénoménale.

Bourgnon / caisse à compost, même cynisme de l'occident !

Il y a très longtemps, dans Hara-Kiri hebdo ou La Gueule Ouverte, un dessinateur (peut-être le génial Gébé ou Fournier) représentait l'humanité agoniser lentement sous sa pile de déchets.

Aucun doute. On y est presque.
L'humanité est en marche vers le précipice.

07 juin 2018

@ Yves, d'accord avec toi, sauf sur le compost. Quand on a ne serait-ce qu'un petit carré d'herbe, donc que l'on est pas en appartement, avoir une "poubelle de jardin" est quelque chose de naturel qui évite au camion des tournées inutiles. Bon, cette poubelle de jardin, je la pratique depuis plus de 60 ans, c'est devenu logique. Et puis soit ça repart dans le jardin, soit ça reste là parce qu'il n'y en a pas beaucoup pour l'utiliser. Les vers sont contents, les merles et autres oiseaux aussi, les taupes sont en villégiature.
Le marc de café est un excellent "sous-produit".

Et pour les réflexions ayant trait au "bizness", il y a longtemps que ça se fait, hélas. Voir le monde et ses locataires comme des bisounours est un peu une utopie, mais on peut rêver. Je rêve les yeux ouverts, c'est déjà ça, moi qui ne semble pas avoir de rêves en dormant ou ne m'en rappelant jamais.

08 juin 2018

Oui, d'accord avec toi, et dans le même registre de leçon de morale du gouvernement ou des deux poids, deux mesure, voir la prochaine limitation de vitesse, qui ressemble plus à une idée d'autocrate très diplômé et cherchant à renflouer les caisses de l'état pour toujours rouler carrosse que du bon sens.

07 juin 2018

Qu'on s'entendent bien :
je n'ai rien contre les bacs à compost.
Ce n'est qu'une mesure de bon sens qu'il est triste de devoir rappeler.
Mais c'est comme ça. Croissance de la population urbaine oblige.

Ce qui me chagrine, ce sont les leçons de morale que nous adressent les pouvoirs publics à travers cette mesure très symbolique quant à la gestion de nos déchets.

Ce n'est pas la bonne gestion de nos déchets végétaux alimentaires et du marc de café qui va rectifier la trajectoire destructrice et la gabegie monstrueuse qu'on inflige à la planète.

En revanche quand il s'agit de traiter les métaux lourds, les déchets industriels de toute nature, les pesticides, les engrais, les insecticides ... les conseils des pouvoirs publics sont bien moindres et quand ils abordent le problème il le font les lèvres pincées.

Tu peux balancer tes déchets organiques issus de ton alimentation dans la rivière qui est au fond de ton jardin, ce n'est pas une idée lumineuse mais ce n'est pas ça qui détruira son équilibre écologique.

Il y a quelques années, l'écologie c'était l'obsession du papier gras et de la couenne de jambon jetés à terre.
Certes, ce n'est pas bien de le faire mais en revanche personne ne disait rien de l'agriculteur qui arrosait son exploitation de chimie mortifère à l'aide de perches de 20m de long à quelques pas de l'endroit où gisait tes modestes déchets.

C'est bien d'inciter tout le monde à trier ses déchets, à faire du compost mais pour l'industrie et l'agriculture on marche à pas feutrés.
Selon l'expression consacrée : deux poids, deux mesures.

On s'aperçoit aujourd'hui que la Guadeloupe est le département français le plus touché par le cancer de la prostate.
On parle de 80 ou 90% des hommes atteints !
Monstrueux.

On sait que tout ça vient de la chimie qui a été arrosée sur les plantations de bananes.
C'est nouveau, ça vient de sortir officiellement.

Maintenant, voyons combien de temps les pouvoirs publics mettront de temps à, non pas interdire (on peut rêver !), mais juste à réduire l'emploi de cette chimie toxique.
Voyons s'ils seront aussi dynamiques à expliquer, à inciter qu'ils l'ont été à nous persuader de gérer des bacs à compost pour nos épluchures de patates.

07 juin 2018

Tout ça parce-qu'un type essaye de casser des molécules de polymères et en même temps de faire du bateau. Cela devrait plutôt nous réjouir. Je veux bien parier que le plus important pour lui est de faire du bateau. Il est des nôtres. :alavotre:

07 juin 2018

il est des des nauoootre, il pollue comme les auoootre.

07 juin 2018

Pourquoi vouloir absolument aller chercher à grands frais (pas météorologique ;-) ) les déchets en mer alors qu'il serait si simple de les récupérer à la source (à terre)?

Je sors :goodbye:

08 juin 2018

mais c'est bien le cas, il ne faut pas confondre avec le projet d'Yvan Bourgnon, ici le bateau n'est qu'un moyen pour se déplacer et de présenter le projet et les technologies dans le monde entier. Plutôt que de jeter les plastiques, si ce projet fonctionne il sera possible de les recycler ou de les transformer en carburant (seul déchet pour le moment, du carbone, il doit y avoir moyen de s'en servir)

10 juin 2018

si simple, mais assez cher à ce qu'il parait. Par chez moi, ils avaient installé un "barrage" flottant escamotable sur le 1/4 du lit de l'ADOUR, peu avant l'estuaire.
ce barrage retenait beaucoup de bois, d'arbres ,bidons etc.. mais surtout du bois flottant. s'ils n'etaient pas bloqués, ils se retrouvaient sur les plages de BAYONNE, d'ANGLET, de BIARRITZ, BIDART etc..
le problème, c'est que les frais ( employés+pelleteuse/grue+ bateau pour les ramener à terre et les détruire ) étaient principalement assumés par la petite commune ( à ce que je sais ) qui n'a pas assez de moyen pour poursuivre.. les grosses communes, ne voulant pas ou plus mettre la main au panier... de ce que j'ai su.
Aujourd'hui, tout part en mer...

10 juin 2018

En plus, des sociétés se sont crées pour valoriser/créer des produits recyclés....comme BILTAGARBI
www.biltagarbi.com[...]/
produits recyclés : www.biltagarbi.com[...]yclage/

10 juin 2018

nous allons avoir une autre pollution qui va nous peté au nez et que quelques spécialistes s'inquiètent ..c'est les medicaments que l'on avale par un bout et qui ressort de l'autre et qu'aucune station d'epuration n'est en mesure de traiter et tout ça repart dans la nature ..

Des analyses sont faites sur le poisson ,c'est une catastrophe .

10 juin 2018

Tout-à-fait Calypso, et comme par hasard, les "normes" sur la "qualité" de l' eau du robinet ne tiennent nullement compte des résidus de médicaments!!!

Gorlann

10 juin 2018

Putain, on va crever la gueule ouverte comme les poissons.

10 juin 2018

Et en frétillant de la queue .... :acheval:

20 juin 2018

un article assez complet sur le projet et une photo du prototype:
www.boursorama.com[...]2d58ef3

20 juin 2018

Il te faut quelques minutes pour bouffer une glace avec une cuillère en plastique mais il faudra des siècles pour que cette cuillère en plastique devenue déchet fasse oublier son existence.

Grâce à l'obsolescence programmée, les produits manufacturés ont une durée de vie insignifiante eu égard à celle des déchets qu'ils produisent.

Comme le dit J-L Coudray, il est temps d'inventer l'obsolescence programmée de nos déchets.

20 juin 201816 juin 2020

Mieux qu’un long discours?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (64)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021