Ulla et la théorie du genre de réchauffement

Voici un article du télégramme ce jour:

Tempêtes. Une série pas si exceptionnelle
17 février 2014 à 13h58/ Yvon Corre /

Durant cette série de tempête, des vagues impressionnantes n'ont eu de cesse de venir s'éclater sur la digue de Lomener, à Ploemeur (56).. Photo Claire Derault-Guehenneux
Après le passage d'Ulla vendredi, les Bretons ont l'impression de ne plus en finir avec les tempêtes. Pourtant, à y regarder de plus près, cette série d'intempéries est certes conséquente mais des hivers, pas si lointains, en ont connu bien plus.

Si l'on compte bien, depuis le passage les 23 et 24 décembre de Dirk, qui a donné le ton à cet hiver, quatre autres tempêtes ont balayé avec plus ou moins de force la Bretagne. Il y a eu Petra, le 4 février, Qumaira, le 5 février, Ruth le 8 février et Ulla vendredi. À la suite de cette dernière, 10.000 foyers étaient encore privés d'électricité hier, à 18 h. C'est, on en conviendra, beaucoup pour un seul hiver surtout si on y ajoute les perturbations de moindre force qui sont passées entre deux tempêtes. Cette impressionnante série n'est pourtant pas sans précédent et elle n'est pas non plus, en tout cas pour l'instant, la plus longue.

1990, l'hiver de toutes les tempêtes

Sans doute peu nombreux sont ceux qui se souviennent de l'hiver 1990. C'est pourtant cet hiver qui reste la référence pour le nombre de très grosses perturbations. Pas moins de dix tempêtes majeures ont traversé la Bretagne en janvier et février de cette année-là et treize événements météorologiques susceptibles de provoquer des submersions marines ont été recensés. À la pointe du Raz, on avait enregistré 30 jours avec des vents supérieurs en rafale à 100 km/h. En cette année 2014, on en est encore assez loin. Le 25 janvier 1990, des rafales jusqu'à 155 km/h sont enregistrées à Quimper. Toute l'Europe de l'Ouest est touchée, avec plusieurs dizaines de morts, notamment en Belgique. Février 1990 bat aussi des records de températures avec en Bretagne une moyenne de 10, 4 degrés soit 3, 4 degrés de plus que la normale. Du jamais vu depuis plusieurs décennies.

Assez classique

Dans le genre hiver tempétueux, 1992 reste également parmi les plus remarquables comme on dit avec dix événements susceptibles d'entraîner des submersions marines. D'une manière générale la période 1989-1993 a connu des hivers particulièrement perturbés. Bref, cet hiver 2014 est tempétueux et pluvieux mais il n'y a rien là de très anormal. « C'est même assez classique », souligne Christian Baraer, climatologue à la station de Rennes. Ceux qui, par ailleurs, seraient tentés de mettre cette météo 2014 sur le compte du réchauffement climatique iraient un peu vite en besogne. « On ne décèle pas d'évolution significative du nombre d'événements tempétueux depuis 1950 mais une grande variabilité d'une année sur l'autre », observe-t-on à Météo France.

Alors climatosceptique ou pas? Et la théorie du réchauffement, politique ou scientifique?

L'équipage
17 fév. 2014
17 fév. 2014

Jakez, merci d'avoir pris la peine de préciser les faits. Mais il y a 20 ans, le principe de précaution et les chaines d'infos en continu étaient moins présentes.
On a aussi découvert que Quimperlé, Chateaulin, Redon, Guipry messac étaient des zones inondables... depuis des siècles.

17 fév. 2014

... et que les "fleuves", même les moindres subissent, dans leur embouchure, l'effet des marées.
A propos de ces fameuses chaînes d'infos "sensationnelles", ces dernières années on a remis au goût de jour le terme de "coup de mer". Personnellement c'est une expression que je n'avais jamais entendue ni lue depuis... Jules Verne.

17 fév. 201417 fév. 2014

Ben, coup de mer c'est une belle expression... Pourquoi la refuser ?
Quelques exemples du XIXe siècle

Nous avions toujours navigué au milieu des plus grosses lames; un coup de mer avait même emporté notre petit canot (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 168)

c'est une tempête. (...). Un coup de mer passa sur la proue du vaisseau, enfonça son pont, et, le traversant en diagonale, emporta sa yole et trois matelots.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 139.

De chaque côté de la barque, quatre planches clouées ensemble s'avancent au-dessus de l'eau comme un balcon toujours lavé par les vagues; un petit tasseau les soutient en dessous; un grand trou s'arrondit au milieu. Je te laisse, cher Théophile, à deviner l'usage de cette innommable construction. La vue seule en fait frémir; un coup de mer un peu violent doit vite emporter ce léger échafaudage et celui que l'impérieuse nature y conduit. (DU CAMP, Nil, 1854, p. 284.)

Gilliatt jeta les yeux au large. Le brise-lames allait être encore assailli. Un nouveau coup de mer venait. Cette lame fut rudement assenée; une deuxième la suivit, puis une autre et une autre encore, cinq ou six en tumulte, presque ensemble; enfin une dernière, épouvantable. (HUGO, Les Travailleurs de la mer, 1866, p. 357.)

La nacelle avait contenu cinq passagers, plus un chien, et le ballon n'en jetait que quatre sur le rivage. Le passager manquant avait évidemment été enlevé par le coup de mer qui venait de frapper le filet (VERNE, Île myst., 1874, p. 7)

Le canot, suspendu aux portemanteaux de bâbord, disparut dans un coup de mer (VERNE, Enf. cap. Grant, t.3, 1868, p.39)

17 fév. 2014

Non, pas Gogol, qui ne sait pas faire ça, mais le dico en ligne de l'ATILF (c'est mieux) :heu:
Pour des raisons de droits d'auteur, il s'arrête au début du XXe (car tous les textes de la littérature française ont été numérisés). mébon, j'ai juste utilisé le dico, je suis à la retraite, quand même, faut pas pousser...
J'ai cherché dans un scan de la "Longue Route" de Moitessier, pas trouvé, sauf un "coup de surf"...

17 fév. 2014

Je refuse rien du tout (?). Je dis simplement que les chaînes d'info en continue dont on parle en usent, en abusent.
En tout état de cause, on ne peut pas dire que c'est un terme usité s'il faut aller le chercher dans la littérature du 19ième.
(Je vois que Gogol est ton ami...)

17 fév. 2014

Moitessier, il était moderne :-D

17 fév. 2014

En effet, mais les lames de fond sont moins nombreuses au profit des lames scélérates...

17 fév. 2014

"Infotainement" disent les anglo-saxons:
Littéralement un néologisme qui pourrait se traduire par "Le divertissement grâce aux informations"...
En un mot, on vous fait frissonner dans votre fauteuil, bien au chaud devant votre téloche à vous montrer les témoignages VE-RI-DI-QUES de gens qui n'ont rien vu, rien entendu mais en ont entendu causer...
Si ça peut faire pleurer Margot, c'est encore mieux...
Et on rajoute un peu de pathos pour faire bonne mesure!
Sans compter des images qui passent en boucle...
Où trouver les vraies infos? Là, c'est plus complexe.

17 fév. 2014

Tout de même, réussir à faire 30mn de reportage sur la baie vitrée du resto qui a été emportée par un "violent coup de mer", c'est une sacrée performance! Et la preuve également que je regarde ces foutues infos en boucle....

En passant, l'habitation bretonne typique de front de mer ne comporte pas, dans mes souvenirs, ce genre d'ouverture... Mais c'est une autre histoire.

17 fév. 201417 fév. 2014

c'est vrai l'elevation du co2 dans l'athmosphere et l'elevation de temperature et la fonte massive des glaces tant sur les poles que sur nos galciers c'est totu du pipo ( on a du trafiquer les chiffres) ...il n'y a qu'a voir le niveau de la mer de glace qui a baissé d'environ 150m en 100 ans ; rien a voir avec l'industrialisation.
n'allons pas trop vite en besogne il et urgent de ne rien faire et surtoutde ne rien penser.
Moi je m'en fout mon bateau est un bateau de gros temps..je me lamentais de la "democratisation" de la plaisance , ben ca va faire machine arriere , du moins pour la frequentation de la haute mer: rendez vous au pup.
.
toujours a dire les memes conneries depuis 40 ans ce vieux motutunga
philippe :doc:

17 fév. 201417 fév. 2014

@Motu...
Il y a des négationnistes du réchauffement, mais moi je préfère les révisionnistes, pour agir il faut comprendre et avoir les moyens adaptes.....quand je me paye un coup de vent il ne me vient pas a l'idée de vouloir aplanir la mer avec des incantations...

17 fév. 2014

Affirmer que la série de dépressions de cet hiver peut ne pas être liée au réchauffement climatique, ce n'est pas la même chose que d'affirmer qu'il n'y a pas de réchauffement climatique.

18 fév. 2014

Je ne sais pas très bien en quoi je mets de l'eau dans mon vin, mais bon ...

C'est juste un fait qu'il est quasiment impossible de faire un lien entre des évènements météo de quelques jours et des évolutions climatiques sur plusieurs décennies.

18 fév. 2014

"le nigaud on s'est bien que tu n'en est pas un"...Eh oui tout le monde ne peut pas être littéraire...

17 fév. 2014

Le bon sens près de chez vous

18 fév. 2014

nuwaman , met de l'eau dans son vin, et voila la bonne facon de voir les choses: mais faut il vraiment mettre les points sur les i aussi simplement pour que tout le monde comprenne ??

18 fév. 2014

Justement c'est tout le problème des théories du réchauffement soutenues par le GIEC, organisme dépendant de l'ONU , donc très politisé et soutenu par les politiques qui adorent raccourcis et simplifications. Hors, les aléas climatiques, jugés simplement liés à l'émission de CO2 sont de toute évidence bien plus complexes à analyser et a comprendre (variation des circulations océaniques, de la haute atmosphère, de l'activité solaire etc...) et c'est certainement pas les politiques généralement très peu scientifiques (pas seulement les verts...) qui vont y aider en finançant les labos qui vont dans leur sens...

18 fév. 2014

fais pas le nigaud on s'est bien que tu n'en est pas un...tu en parle c'est ca qu'il faut. pour un probleme nouveau , demarche nouvelle. en gardant son libre arbitre

17 fév. 2014

D'autant plus que ces pauvres restaurateurs qui voient si souvent leur outil de travail détruit ont leurs établissement sur le domaine maritime... en toute illégalité.

17 fév. 2014

ça va bientôt être le moment de "refaire" les plages de Cannes, avant le festival.
Tous les ans, elles sont rechargées en tonnes de sable, amené par une noria de camions-bennes. D'où provient-il ?
:lavache:

17 fév. 2014

Je me souviens qu'entre 89 et 96 on a eu de tres beaux etes (sauf 93).
Apres des hivers venteux...
Esperons qu'on aura un bel ete

18 fév. 2014

Ce qui est génial c'est que les élus locaux veulent faire modifier la loi littorale parce qu'ils ne peuvent pas assez construire au bord de la mer...
S'il y arrivent, on va avoir droit à de belles images d'hotels et de restos inondés par les tempetes !! Sans compter les imeubles qui vont menacer de s'écrouler à cause de l'érosion...
Ce sont les mêmes élu locaux qui ont autorisé des constructions en zones inondables il y a des années !

Je me demande des fois si c'est l'intelligence qui distingue l'homme de l'animal ou plutôt la bétise et la méchanceté !!

18 fév. 2014

Je dirais plutôt la cupidité...

18 fév. 201416 juin 2020

Quand je construis ma cabane à Maison blanche (Brest) ce n'est pas par cupidité mais par avidité, c. a d. pour boire des coups avec mes potes en regardant mon bateau sur corps mort...

18 fév. 2014

Jerome kerviel tu es demasque, ouh!!!ouh!!! A toi...

18 fév. 2014

C'est pas moi c'est un cousin à la mode de Br....

20 fév. 2014

Et oui !
quand on entend, ce que l'on entend et que l'on sait, ce que l'on ...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Souvenir d'été

  • 4.5 (11)

novembre 2021