Traduction en breton

Bonjour , je voudrais une traduction vrai de ceci '"ne laisse pas ton passé raconterton future"'
.merci d'avance.
Aurevoir _

L'équipage
19 jan. 2021
19 jan. 2021

A mon avis hisse et oh n’est pas le meilleur forum pour répondre .
Bez ez eus un nebeud brezhonegerien aman d’am sonj met daoust hag ez eus unan gouest d’ober un troidigezh?
Piv ‘oar!
( il doit bien y avoir quelque bretonnant mais y’en a t’il un capable d’effectuer cette traduction ?
Chans vat dit ( bonne chance )

19 jan. 2021

Sur facebook tu trouverais ton bonheur je pense ....

19 jan. 2021

www.fr.brezhoneg.bzh[...]/
Office de la langue bretonne

19 jan. 202120 jan. 2021

Noz vat
Je traduirais "Ne laisse pas ton passé raconter ton futur" par :
"Ne lez ket da amzer-dremenet kontañ da amzer-da-zont"
tout simplement.
Mais je pense que dans la phrase en français il serait peut-être préférable de remplacer "raconter" par "guider". Dans ce cas il faudrait remplacer dans la phrase bretonne "kontañ" par "heñchañ".

Cordialement.

20 jan. 2021

HS
Rédigé par Jehan Lagadeuc en 1464, le Catholicon est le premier dictionnaire trilingue du monde (breton-français-latin), le premier dictionnaire breton et le premier dictionnaire français.

20 jan. 2021

Il me semble que le catholicon est même le premier dictionnaire de français.Et ce même avant que le français ne devienne langue officielle suite à l’ordonnance de Villers coteret en 1539 qui promulgue le francais en tant que langue officielle du droit et de l'administration, en lieu et place du latin.

Le catholicon a été rédigé par jehan lagadeuc et le premier dictionnaire en breton a lui été publié dans les années 90 sous la direction de Martial Ménard et de Jean Yves Lagadec . Cette ressemblance m’a toujours interpelé

20 jan. 2021

Il me semble que le catholicon est le premier dictionnaire de français et ce même avant que le français ne devienne langue officielle suite à l’ordonnance de Villers coteret en 1539 qui promulgue le francais en tant que langue officielle du droit et de l'administration, en lieu et place du latin.
Le premier dictionnaire monolingue breton a été publié dans les années 90 sous la direction entre autre de Jean-Yves lagadec. Cette similitude m’a toujours fait marrer (normal en tant que marin 😂)

20 jan. 2021

Choisir avec soin le traducteur... non facétieux
Je connais un cas où la traduction en sens inverse par un tiers avait été "surprenante"

20 jan. 202120 jan. 2021

@Fregoli
Je ne vois pas en quoi ma traduction serait facétieuse. Je suis prêt à justifier le choix de chaque mot. Encore faudrait-il avoir la compétence pour comprendre ces choix.
Mais je n'insisterai pas. Je sais, par expérience, que la langue bretonne donne des "boutons" à certains héonautes.

20 jan. 202120 jan. 2021

Brandan @ Je ne vois pas en quoi ma traduction serait facétieuse

elle ne l'est pas facétieuse , c'est même plutôt pertinent 😉

20 jan. 2021

@brandan
N’eus ker ar c’hoant ennon pismigan ( ne vijen ket deuet a-benn d’ober kemend all ) met santet ‘vez blaz ar galleg et troidigezh bet kinniget ganit bbrandan

20 jan. 202120 jan. 2021

Evel-just
Diaes eo o dreskiñ brezhoneg

20 jan. 2021

Je propose " bleinañ" au lieu de " kontañ" , dans le sens de " diriger ".

Sinon, à propos du Catholicon, j'ai un peu de mal à ce qu'on l'appelle " le premier dictionnaire français", sachant que les entrées sont en breton. Bonne chance, donc avec ce dictionnaire, à trouver une traduction d'un mot en français !
Le vrai premier dictionnaire français ( avec les entrées dans cette langue, donc) ne viendra que plus tard au siècle suivant en 1539 ( bilingue : français -latin ).

20 jan. 202120 jan. 2021

@totor bleinañ me convient bien aussi. En fait c'est la phrase française qui, philosophiquement, ne me convient pas. Imaginer le futur en ignorant le passé, je trouve ça limite. C'est peut-être aussi parce que j'ai beaucoup moins de futur devant moi que de passé derrière moi.

20 jan. 2021

@Lisa000 : Demandez directement à Françoise Morvan...

20 jan. 2021

Françoise Morvan ? Si elle est aussi bonne en linguistique qu'en histoire, bonjour le désastre ! 🥴

20 jan. 202120 jan. 2021

A Brandan : A mon avis, ça peut se comprendre, surtout si t'as fait pas mal de conneries par le passé, et que tu te rends compte qu'il est grand temps d'arrêter 😆
C'est surtout qu'en vrai français ( de France 😃), la phrase proposée n'est pas correcte.
Un futur ne peut pas, par définition, se raconter.

20 jan. 202120 jan. 2021

@totor. Ben oui, c'est ce "raconter" qui ne va pas. Tu as proposé "bleinañ", je suis d'accord. J'ai aussi proposé "heñchañ" dans le sens de donner, montrer le chemin. Il y a longtemps que j'ai remarqué que les français de France avaient des difficultés avec leur langue.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie en Patagonie

Après la pluie...

  • 4.5 (72)

Après la pluie en Patagonie

mars 2021