Tradition maritime ?

Bonjour à tous,

Les finitions de ma petite prame voile-aviron touchent à leur fin, après bien des péripéties.

Tant il est vrai qu'en mer aucune superstition n'est à négliger, le bateau sera baptisé dans la plus pure tradition maritimo-païenne (pagano-maritime ?) à la sortie de l'atelier (ce n'est pas encore la mise à l'eau).

Il est bien-sûr question de marraine, bouteille, etc.

Modernes, traditionalistes, comment verriez-vous les choses ?

Bien entendu certains diront "ne le fais pas". Mais on le fera, ne serait-ce que pour remercier ceux qui ont aidé ;-)

Alors, gréé (le mât passe sous la verrière), pas gréé ?
La bouteille sur le grappin, mais comment protéger le vernis sous le grappin ?
Etc.

Merci pour vos contributions !

L'équipage
17 sept. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
17 sept. 2020
0

Choisis une bouteille de bon vin, attache-la au balcon avant avec une ficelle, prends un tire bouchon, débouche la bouteille et bois-la avec tous les potes présents. Bon vent... ! ! ! MM

17 sept. 2020
1

il faudrait savoir si c'est sa première mise à l'eau car si l'embarcation a déjà navigué il faudra vérifier que le nom n'a pas été changé ! Sinon il faudra sacrifier une vierge au pied du mât ce qui est devenu impossible à notre époque par manque de vierge. il ne faut pas perdre les traditions !
Si c'est sa première mise à l'eau ne pas oublier alors de glisser un louis d'or sous le pied de mât.

17 sept. 202017 sept. 2020
0

Ne pas oublier non plus de boire dans le crane d'un ennemi vaincu pour se donner du courage dans les navigations à venir.

Chacun fait bien ce qu'il veut.

Pour son re-rebâpteme, le miens à eu le droit à une lichée d'ouzo sur la proue... Et j'ai demandé à un zod de passage de couper le sillon.
Il (le zodiac) n'a pas tout compris, mais au moins, quand il eut fini, il a vu qu'on était contents.
Ca laisse un souvenir amusant.

17 sept. 2020
1

Tuer le macoui

Le macoui est ce grand serpent qui suit en permanence le bateau.
En effet, pour rebaptiser un bateau sans s'attirer les foudres de Neptune, il faut couper le macoui...

Pour le tuer, il faut tout d'abord sortir en mer avec un autre bateau ami. Après avoir saouler le macoui en versant de notre breuvage favori à l'arrière du bateau à rebaptiser, le bateau ami vient par trois fois le couper le sillage le plus près possible du tableau arrière.

Et voilà, l'ancien macoui étant mort, il ne reste plus qu'à rebaptiser le bateau et à arroser dignement le nouveau macoui !

Sans oublier de remercier Neptune en lui versant à lui aussi rasade de vin côté tribord...

17 sept. 2020
0

Merci pour vos réponses !

Le bateau n'a jamais encore touché l'eau, et il recevra son premier nom.

Mais je retiens pour le Macoui, couper le sillage pour tuer l'ancien, je me suis laissé dire 3 fois, en tirant à chaque fois un coup de feu à balle réelle.

D'ailleurs, à condition de ne pas viser la tête, ça permettrait par la même occasion de récupérer 3 crânes d'ennemis...

17 sept. 202017 sept. 2020
0

Merci pour vos réponses !

Oh oh, je vois que le serveur de Hisse et Oh a des vapeurs et après quelques gateway errors, voilà qu'il publie deux fois les messages...

Edit : et même 3 fois...

17 sept. 2020
0

Si on trouve pas de vierge à sacrifier, il parait qu'un chien avec un chapeau fait l'affaire.

18 sept. 2020
1

ca fonctionne aussi avec un youtuber ! avec ou sans chapeau, la tradition n'est pas claire là dessus

18 sept. 2020
1

Plutôt que gâcher le breuvage, faire comme Jacqueline Tabarly avant le départ de la route du rhum 2018: ouvrir la bouteille, arroser un peu le pont, abreuver Neptune, puis les personnes présentent.
Pas de risque de refus de casse, très mauvais présage, ni de gâchis.

18 sept. 2020
0

Il fut un temps où j etais navigant au commerce dans une compagnie qui s appelait societe navale chargeurs deltas vieljeux
Il fut u temps où le patron de cette compagnie acceptait que ses bateaux soient baptisés par un prêtre ouvrier matelot
Il fut un temps où notre patron un peu énervé par nos bêtises gauchisantes a supprimé le baptême du bateau
Il fut un temps où lors du premier voyage nous avons eu beaucoup de gros ennuis avec ce bateau
Il fut un temps où nous avons demandé à notre armateur de baptiser ce bateau
Il fut un temps où notre armateur intelligent a accepté mais en imposant un évêque
Il est un temps où mon bateau s appelle Stella maris
Baptise ton bateau avec une bonne bouteille sans oublier une petite prière à ton dieu préféré

Attendre que ça fonde !

Bricolages d'hiver

  • 4.5 (172)

Attendre que ça fonde !

février 2020