tour du monde,quel voilier ?

suite au naufrage d'Alain Delors,je lance ce fil sur le bateau car je ne croit pas que ce soit adapté pour des conditions très difficiles pendant longtemps et pour un solitaire,bien sur que la vitesse au portant est une sécurité,mais peut on la tenir sur un mois seul sans être un sportif de haut niveau ?je pense pas, et au prés,a la cape,je préfère être sur mon gladiateur qui sur un first class 10,idem au portant d'ailleurs si c'est pour plusieurs semaines.

L'équipage
20 jan. 2013
20 jan. 2013

Des tours du monde par les 3 caps, il y en a eu déjà beaucoup. Sur toutes sortes de bateaux.

Ca dépend beaucoup des conditions rencontrées. Certains Vendée Globe ont été dramatiques. Celui de cette année a rencontré des conditions relativement clémentes.

Il y a le mauvais endroit au mauvais moment. Ca peut arriver.
Et à l'avance nul ne sait exactement comment ça se terminera, en bien ou en mal.

20 jan. 2013

Quel bateau, quel capitaine, quelle météo ?
Et SURTOUT quelle(s) chance(s), non ? La chance de partir et celle de revenir ...

20 jan. 2013

Le tour du monde sans escale en solo n'est pas un jeu, même si les médias actuels peuvent faire penser que c'est plutôt sympa.

A part pour la course comme le Vendée Globe, ou pour l'exploit, je ne vois pas l'intérêt. On peut faire de magnifiques voyages avec de vraies remises en question, un réel dépassement de soi sans aller forcément risquer sa vie.

Ceci n'est pas une critique sur ceux qui le font, c'est leur choix de vie; doit on réaliser ses fantasmes?

La confusion entre fantasmes et rêves est facile, et peut mener à de tristes erreurs.

20 jan. 2013

ma réflexion portait sur le type de voilier a avoir dans des conditions très difficiles sur un parcourt long.

le bateau qui a le plus de tour du monde a son actif ,dont trois sans escale ,est le SS34 un bon voilier bien lourd de stephens

20 jan. 2013

Le sujet finalement n'est il pas déplacement lourd ou léger pour le grand voyage ?
Pour ma part , ayant eu du acceptablement lourd et du très léger , je préfère de loin un bateau léger , ce qui implique biensur une vie à bord relativement primitive .

20 jan. 2013

Si ce n'est pas en course je ne comprend pas l’intérêt d'un TDM en solo sans rien voir.
c'est nul

se priver des plaisirs des escales ??

20 jan. 2013

Il y a des livres qui pourrait t'eclairer sur cette demarche

20 jan. 2013

Solide , etanche et insubmersible ... :mdr: :jelaferme:
bon je sors :acheval:

20 jan. 2013

moi je pense que le meilleur voilier qualite prix et robustesse c est le melody de jeanneau car l echantillonage de la coque du greement et de l accastllage et reelement surdimensionner et securisant moi j en possede un et vue ce que je lui est mit dans la vue il est toujour la en parfait etat et pour rien au monde je ne naviguerait avec autre chose

malgré tout, une anecdote éclairante, je la tiens d'un ancien responsable du service aprèsvente de Jeanneau : si un acheteur de Melody déclarait vouloir faire le tour du monde avec, on lui répondait :"attendez un peu la livraison, on va le préparer"
par contre je ne sais pas exactement quelles modifs étaient apportées.
Les voiliers standards sont faits pour une navigation standard, si on veut lui faire faire autre chose, il faut un voilier qui n'est plus standard, cela peut être un modèle classique bien préparé.

Hubert, de Cherbourg

20 jan. 2013

@ jeanlittlewing, Le plaisir d'être en mer a plein de variantes, seul ou accompagné, pour la journée ou pour plusieurs mois, en course ou en croisière, ....

20 jan. 2013

Solide et étanche c'est facile, insubmersible c'est déjà plus délicat.
Melody pour les alizés ok. Pour les quarantièmes, bof. Voir Stéphane Narvaez qui avait perdu sa quille et coulé avant le Horn.

20 jan. 2013

Aï, on vient de se croiser avec Sucre.
Au fait, ton bateau semblait plutôt pas mal pour ce programme?

20 jan. 2013

Copain 10.20 de Jp Brouns. Solide, étanche et insubmersible. 3 cloisons étanches, construction cp/verre/epoxy...

20 jan. 2013

En tout cas, il n'y a pas la moindre petite allusion d'un certain A35 tour du mondiste sur le site Archambault.
Faut croire que l'engin n'est pas officiellement labellisé hauturier…

S'agirait de sortir des sempiternelles voiliers des années 70/80 qu'on nous ressort à chaque fois qu'on parle de circumnavigation ! La cause est entendue.

Il y a des modèles plus récents à être conçus pour…

20 jan. 2013

Merci Lorenzo ,je vivais un grand moment de solitude !

20 jan. 2013

Mon propos n'impliquait pas une valorisation d'un type précis de déplacement.
Disons qu'il serait nettement plus attractif, d'un point de vue intellectuel, de réfléchir à ce que pourrait être un voilier hauturier avec les connaissances que nous avons en 2013.

Mon avis : sachant qu'en hauturier, on privilégie les allures portantes, il me parait évident qu'une carène large planante actuelle est nettement préférable, à condition de s'assurer qu'elle ne fera pas comme certaines, du coup de boutoir sur l'étrave dès qu'il y a un clapot prononcé.
Le talent de l'architecte sert à quelque chose…

20 jan. 2013

S'il a coulé c'est probablement que le mât a fait bélier sur la coque, ça ne veut pas dire que le bateau est moins adapté qu'un autre à un tour par les 3 caps...

Par ailleurs, Archambault était plutôt préoccupé par sa survie que le tour d'Alain

Pour faire le tour sans se trainer il y a pléthore d'open 60, de VOR60 et de Volvo 70 à vil prix sur le marché.
C'est éprouvé, mais c'est physique!

un bateau de dessin moderne pour faire le tour du monde ne sera pas forcement leger et large ,tout depends des gouts du client,il y a des bateaux modernes a deplacement moyen ou lourd qui n'ont rien a envier aux autres en terme de confort :-)et meme de vitesse moyenne

20 jan. 2013

Il n'est justement pas simple de parler en 2013 ! Les voiliers légers sont souvent synonymes de fragilité . Il se trouve que c'est la plupart du temps des voiliers de course qui sont menés en permanence à de très haut rendement de puissance .
Si on s'amusait à faire pareil avec tous les bateaux ,la conversation serait sans doute différente .

20 jan. 2013

"S'il a coulé c'est probablement que le mât a fait bélier sur la coque"
ce qui prouverait qu'une régate tour du mondiste requiert des échantillonnages accentués, par rapport à un voilier conçu pour la régate classique.
Car le niveau d'intensité est nettement supérieur ne serait que par la durée, sur une telle course, comme le dit Michel (Cargo29)
Mais bon, il est trop tôt pour tirer des conclusions sur l'A35 d'Alain Delord, j'en conviens aisément.

20 jan. 2013

C'est d'ailleurs lui qui est en droit de tirer une conclusion. C'est choquant de parler d'un marin qui il y'a quelques heures était à la baille .
Dans la marchande , c'est silence passerelle, respect du marin en difficulte

20 jan. 2013

Le marin Delord est éminemment respectable.
Et digne de louange pour avoir oser faire ce qu'il a fait.

Revenons à nos moutons.
Le sujet du fil !
(ce qui s'adresse surtout à moi !)

20 jan. 201320 jan. 2013

L'idée n'est pas de promouvoir à tout prix le course-croisière pour le large mais de défendre le point de vue des carènes larges nettement plus confortables à mon avis que toute ces carènes plus étroites qui connaissent forcément le roulis au portant sur de la houle.

Perso, j'en avais ras la casquette après 5 semaines de roulis lors de ma traversée atlantique.

Ce qui est clair aussi, c'est que pour la croisière hauturière long-cours, il faut plutôt suivre le chemin d'un certain compromis.
je parle d'un voilier conçu pour le tour du monde et non pour des galopades occasionnelles.

bonjour
pour le confort des carènes larges, je pensais comme toi : je trouvais mon gib sea très confortable .... jusqu'à ce que j'ai un Hood 38 !
Le bateau large sur l'arrière est souvent plus plaisant à barrer, mais mer de travers il est assez fatigant, la stabilité de forme donnant des coups dde rappele assez usants.
Sur le Hood plus étroit pour sa longueur et étroit de l'arrière je m'attendais à du roulis inconfortable au portant : pas du tout !
et au travers il conserve le même angle de gîte et les miuvements transversaux sont beaucoup plus doux. (c'est lié aussi à son poids)

Revers de la médaille : le bateau va assez vite, mais jamais "très" vite ! pas de départ au plané (tout au moins dans des mers raisonnables.

Ce qui n'a pas emp^éché un Hollandais d'entrer par coup de vent d'Est dans la riviére Amble (côte Est de GB) en faisnt un surf à 15 noeuds sur la déferlante tout en restant bien en ligne !!!

Hubert, de Cherbourg

20 jan. 2013

Le déplacement léger suite à mon expérience (en toute humilité) sur différents type de déplacements : je préfère faire bouchon à la vague que bulldozers .
Le bateau et le gréement ne s'en portent que mieux . Par contre , cela demande une grande réactivité , je dirais même une anticipation permanente .c'est à mon sens le talon d Achille du léger , veille au talus ça peut faire beaucoup plus mal!
Ma grande révélation à été en découvrant la minitransat avec un coco .
Ça passe partout , et pourtant ça fous le trac quand on voit la montagne arriver alors qu'il n'y a que 6,50m devant.Je n'est jamais aussi peut mouillé un bateau !

20 jan. 201320 jan. 2013

Entre bouchon léger et bulldozer, il y a un milieu qui privilégiera le confort tout en laissant une marge de sécurité importante.
Je ne crois pas que le choix du déplacement moyen empêche de se priver d'une carène large et d'une certaine vitesse.
Le moyen/léger serait le juste choix, ce qui obligerait tout de même à une certaine rigueur vis à vis de l'équipement embarqué, au sens large du terme.
Ça colle généralement avec un choix de vie simple et quelque peu rustique. ce qu'il ne faut surtout pas assimiler à de l'austérité !

20 jan. 2013

Je suis tout à fait d'accord avec toi , je suis sans doute extrémiste suite à certains commentaires précédents et même par le sujet d origine , et je m'en excuse .
Ce qui a guider mes choix , c est toujours des budgets limités et cela malheureusement rend subjectives certaines réponses .Il est clair que si j'avais gros budget le bateau ne serait pas tout à fait le même .De plus ma méconnaissance de l'électronique et de la mécanique font que je suis resté minimaliste .

20 jan. 2013

Pour faire léger et confortable il faut faire long.

20 jan. 2013

Exact.

Un wally 80 ou swan 80 32 tonnes, 24 mètres sont proportionnellement plus légers qu'un classe 40 de compétition et bien plus légers qu'un mini 6.50 proto.

24m 32 tonnes = 12m 4 tonnes = 6m 500 kg.

20 jan. 201320 jan. 2013

Pourquoi les gens qui veulent faire des navigations hors normes ne s'inspirent pas des reglements de course ?

Offshore Special Regs 0 : 2 crashbox av et ar à 15% de la longueur. 2 cloisons étanches (vraies et completes avec issue de secours etc etc ) dans l'espace qui reste, soit 5 zones.
C'est obligatoire sur les open 60, les vor 70, les classe 40 autour du monde.

Et si ces reglementations ont été écrites, ce n'est pas pour emmer..er les coureurs. C'est parce qu'on s'est rendu compte que sans, il y avait des problèmes.

Pour moi, ça s'appelle tenir compte de l'expérience des autres.

20 jan. 2013

Et pourquoi pas un porte avion ?

20 jan. 2013

Évidement la longueur , c'est quoi ton budget ?

20 jan. 201320 jan. 2013

TDM = Pogo 12.50 ou JPK 38 FC :pouce: Pour l'argumentation cf Cargo 29 ou Lorenzo :bravo:

pour moi tour du monde =alberg rassy 64 pour l'argumentation :voir mon banquier :-D

21 jan. 2013

bien sur que je serai pour un arrière planant et avoir cité mon vieux bateau n’étais pas judicieux ,peut être que citer un hermine ou un allure serait mieux,en tout cas avec des si (finance) mon choix irais plutot par la que vers un voilier course trop exigeant et trop volage pour un solitaire .

21 jan. 2013

Solide , etanche et insubmersible ...je rajouterais auto-redressable !!( ce qui tempere un peu les choix de bateaux larges et plats, avec un mini roof "sport")
:heu: :tesur: :oups: :jelaferme:
bon je (re)sors

22 jan. 2013

Au fil des evenements je rajoute : une quille equitable , eheu non solidaire :tesur:

21 jan. 2013

@ Massale

Dans votre sujet : "je préfère être sur mon gladiateur qui sur un first class 10"

je n'ai ni Gladiateur ni First Class 10, et je ne ferai jamais le TDM, mais je partage votre point de vue, s'il fallait faire un choix.

21 jan. 2013

Vieux dicton marmar : C'est pas le bateau qui fait l'équipage , c'est l'équipage qui fait le bateau !
Balle au centre

et un bon equipage sur un bon bateau ?

21 jan. 2013

Cela était censé te rassurer quand tu embarquais sur une vieille barque qui faisais 3m en avant et 5 en arrière !et bien évidement tu choisissais pas ton embarquement . C'est une anecdote , mais c'est aussi du vécu .

21 jan. 2013

En reflechissant un peu, on trouve que c'est une question qui tourne en rond ...

Parce que la technique n'est pas dissociable du budget.

Et pour le même budget, entre un bateau neuf de grande série, un bateau neuf petite série, une construction à l'unité, sans même parler du marché d'occasion ou c'est le cas de dire l'occasion fait le larron ...

c'est vrai que choisir un bateau ideal c'est une chose ,le payer s"en est une autre ;-)

21 jan. 2013

admettons un budget strictement égal pour deux bateaux (très) différents.

Je pense qu'à chaque programme, son bateau.

Et que si peut le plus peut le moins, l'inverse n'est pas vrai :-)

21 jan. 2013

pas de grande serie ou alors d'occas assez vieux ayant fait ses preuve
pour ne pas etre emmerder par le gros temps et les echouages choisir obligatoirement du metal et dans ce cas attention aux alu de serie dont les circuits electriques et les "protections" contre l'electrolyse ne sont pas fiables.
oublier les bateau qui font vite car ils sont en general trop fragiles.
si on ne prends pas du metal choisir: contest, oyster, amel, vieux anglais, ...etc ou autre marque plastoc solide et donc un peu lourd..

voila je ne pense pas que ce soit bien complique. le prix ne depend pas de la solidité ou de la fiabilité car les bateaux dont je parle ne sont pas cher meme un amel assez vieux (sharqui, kirk, eros, maramu) sont au pire abordables.

un bateau fiable est forcement pas tres joli donc pas tres cher ( en comparaison des bateaux "mode")

21 jan. 2013

Pour effectuer le tour du monde par les trois caps et tenter un record en voilier de série, l' A 35, bi-safran de surcroit, est un bon choix.

Mais il faut que les conditions météos soient clémentes et faire l'impasse sur des conditions musclées qui arrivent régulièrement lors des dépressions estivales australes.

Dans ce cas, un voilier de ce type, tout autant qu'un Sun Rise ;-) ne passera pas.

Est ce qu'un Sun Rise, un A 35 seraient passés à travers la tempête du Fastnet 1979 sans dommages, en solitaire? La réponse est NON.

J'invite ceux qui me trouvent excessif ou péremptoire à lire mon blog " Karibario et ses amis".
Le récit du Fastnet vu de l'intérieur par des copains s'y trouve. Très instructif, et cela donne un coup de vieux aux récits d'Adlar Coles...

Les dépressions estivales de l'Indien peuvent être du même type. Le sud de la Tasmanie est maintenant bien connue pour sa violence. C'est pourquoi, je parle de roulette russe.

On peut comprendre que les sauveteurs australiens trouvent excessifs de devoir intervenir à des milliers de km de leur base pour des européens qui "jouent".

21 jan. 201321 jan. 2013

Tout à fait d'accord (sauf la remarque sur l'A35 que je comprends pas...) Etant donné les forces des déferlantes en jeu et de la longueur du trajet dans les mers du sud, tout bateau 'ordinaire', 'de série'... de 10-12 m court un risque non négligeable d'être retourné...
Ceux qui passent ont de la chance, comme à la roulette russe...

Une vieille règle approximative, tirée des études scientifiques (oui, il y en a, et plusieurs):
Une déferlante de hauteur égale à 1/3 de la longueur de la flottaison du bateau est capable de le faire chavirer dynamiquement.

21 jan. 2013

Bien sur ...

L'étude de base, après le Fastnet 79 : eprints.soton.ac.uk[...]015.pdf
Modèles de 80 cm, largeur jusqu'a 30cm. Aucun n'a résité de façon fiable à des vagues de 42cm.

Autre étude après le Sydney Hobbart 98 : www.equipped.com[...]iad.pdf

Bateau 12m * 4m, 7100 kg.
Hauteur de la vague pour le faire chavirer :
LPS 105° = 4,19m.
LPS 119° = 5,06m.

Variation de hauteur de la vague nécéssaire = 25%. Donc, oui, il y a des bateaux plus ou moins "marin" que d'autres.

Maintenant, hauteur significative des vagues : moyenne du 1/3 de la hauteur des plus hautes vagues. On peut renconter une vague de plus de double de la hauteur significative. Variation = 100%

Moralité : le plus gros bateau est le mieux...

21 jan. 2013

"Mais il faut que les conditions météos soient clémentes"
ce qui revient à écrire au Père Noel !

21 jan. 2013

Au sujet de ce type de bateau voila ce que j'ecrivais avant le depart de Delord :

"Suis je le seul à trouver ce bateau un peu "leger" ?
Ou ce cockpit un peu trop "autovideur" ?....
La je m'interroge sur la monture de serie choisie ; de serie cela veut dire un bateau comme les autre acheté à la sortie de la chaine de montage, même echantillonage ? Même mat ? Greement ?Fixation de quille / varanguage ?
Je ne pense pas que l'architecte ai prevu un tel usage .
Ne risque t il pas un 'vieillissement' acceleré ?.....C'est juste un point de vue apres chacun est libre ."

Je dois dire que la suite me conforte dans mes remarques d'alors , un bateau se doit d'etre au minimum : "Solide , etanche,insubmersible et auto-redressable "
Je precise que par autoredressable , je veux dire avec le minimum (l'ideal etant Zero) de stabilité une fois retourné (volume du roof, largeur au pont, rapport de lest (et position),) pour Hoa j'avais même envisagé une dissymetrie du roof 5m3 de plus d'un bord cela doit aidé à franchir les premers degrés (sauf si par malchance le plus est sous le vent je suis pas clair !!)
Par insubmersible cela ne peut pas se resumer à des cloisons etanches (voir le Titanic :oups:, mais à des volumes donc une perte importante dans les amenagements :non:
Etanche : toutes les ouverture y compris les prises d'air moteurs.
Solide chacun va venter "son " materiau" mais lorsque je lis par exemple cp , c'est un tres bon produit mais avec de grosses faiblesses au poinconnage.
Pour l'acier : le poids
l'alu : le prix
Et les "trucs" pour coureurs tres nettement au dessus de nos budgets
Comme chasseur de sponsors je suis nul donc le compromis a été : alu
Et si j'avais à construire un bateau pour un tour du monde il serait en alu, un deplacement quelque part entre les deux extremes, un greement de cotre, un roof/timonerie (on devient frileux en vieillissant :doc: avec un prolongement du toit de la timonerie pour proteger un poste de manoeuvre (je crois comme Spanieleck lors d'une transat),pas de grand cockpit auto videur (car quelque fois les vagues les transforment en auto remplisseur avec la charge et la perte de stab qui va avec ...) un mat de section adulte en un mot un bateau qui ne serait pas "performant" :oups: :blabla:

21 jan. 2013

Ce qui m'interpelle c'est pas le mot autovideur en lui même (c'est un minimum):mdr: :mdr:
mais à voir cette grande ouverture beante je me dis que tout ce qui s'y trouve peut etre "autovidé"
Quand à remonter un equipier ...en solitaire :heu: :heu:
bon je re (re) sort je vais changer de pseudo : Zebulon ?! :oups:

21 jan. 2013

Un "grand cockpit auto videur" est au contraire une sécurité car il permet d'évacuer les centaines de litres d'une déferlantes et il permet de remonter à bord un équipier moins difficilement...

21 jan. 201321 jan. 2013

Bonjour,

@long-cours :ta description ressemble fortement à ça : www.voiliers-boreal.com[...]dex.php

Reste à boucler le budget..................

21 jan. 2013

je dis tout ca pour un budget raisonnable genre : 11-14 m et maxi 100000 une fois preparé

21 jan. 2013

si tu es riche tu va chez Meta et c'est reglé

Non si tu es riche tu ne vas pas forcément chez Meta tu vas voir 2 ou 3 architectes avec un cahier des charges et un petit budget de pré étude et tu lui demande de faire un appel d'offre sur plusieurs chantiers

Oui Pandasail mais,
On peut aussi rester raisonnable !!! avec un 12/15m custom pour voyager en famille.
Et sans être forcément très riche c'est une bonne approche dès que le budget dépasse 100 000€

21 jan. 2013

Il me semble que l'on confond ULDB et voilier relativement léger.

Si le premier requiert en effet une longueur minimale de 12m, le second devrait pouvoir se caler avec un voilier entre 10 et 12m, minimum.
Mais là, à mon avis, c'est un intermédiaire à étudier avec un architecte.

21 jan. 2013

Comme base de départ, je verrais bien un voilier proche de ceux-là :

www.defline.com[...]-37.htm

reard.piwigo.com[...]picture


On peut aussi causer dans l'absolu.
Celui qu'on aimerait avoir.

21 jan. 2013

j'ai lu il y a quelques années un livre magnifique écrit par un breton modeste et volontaire et plutôt peu argenté
il avait pris son romanée sur lequel il avait carrément doublé le haubannage. il s'est pris du tres gros temps sur son parcours par les 3 caps.
la surprise pour moi aurait été qu' alain delord puisse terminer son tour sans casse.

21 jan. 2013

très beau livre, je n'ai pu le lâcher avant de le finir
une anecdote m'a marqué quand le douanier australien met à la poubelle toutes ses conserves et pâté hénaff !
je ne crois pas qu'il ait eu epirb et tutti quanti, il comptait sur lui

21 jan. 2013

Breton et modeste, en effet:
Nous naviguions sur le même voilier en 1975 lors du Triangle Atlantique où il rêvait déjà d'effectuer le tour du monde...

20 ans plus tard, André Gentil a effectué (presque) sans escale en solitaire sur son Romanée avec peu de moyens et une grande discrétion.

Il a écrit ensuite un excellent livre de mer, « Par les trois caps, t’es pas cap »" dont j'ai relaté un passage récemment:
« Après 60 jours de mer, nous remontions de Rio de Janeiro vers Portsmouth, dernière étape du Triangle atlantique. L’anticyclone nous avait joué des mauvais tours et fait prendre du retard au point de nous rationner en eau et nourriture.

Nous entrâmes en Manche par une épaisse brume..."

je l'ai lu aussi !tres bon livre de mer d'un marin a l'ancienne :pouce:

21 jan. 2013

vive piwigo; ca mon fils y est developpeur ( rien a voir avec le sujet)

21 jan. 2013

Un bon exemple historique, c'est le Damien de Gérard Janichon et Jérome Poncet : Coque en bois moulé, ni veau ni coffre-fort.
C'était en 1968.
Voici 44 ans.

A leur retour, comme il ont du gagner plein de sous avec leurs très chouettes livres, ils ont choisi la taille nettement supérieure.

oui et apres degouté par le manque de finance gerad janichon est revenu avec un 11m(damien 4)

je me rappele que dans la revue loisirs nautiques gerard faisait du proselytisme pour les bateaux de taille raisonnable apres son echec sur le 14 m ,j'ai encore tous les articles !bravo emma ça devait etre interessant ces essais ! :-)

21 jan. 201316 juin 2020

Gérard et Jérôme se sont fait faire le même bateau, les Damien 2 et 3, de 14 m en goélette.

Mais en fait c'est le Damien 4 (le même qu'eux) qui a été le premier construit, et avec lequel est parti Antoine (son "Om")

27 jan. 2013

les Damien 2, 3 et 4 sont des plans Joubert (qui en a d'ailleurs possédé ensuite un personnellement, "Tigre mou").
Le Damien IV est un plan J.F. André.

jerome poncet travaille sur un mini cargo genre gros fifty je ne rapelle plus son nom :-)

21 jan. 201316 juin 2020

QR, construction alu ACNNO Noirmoutier, plans JF André, sur lequel j'ai bossé et fait les essais ;-)

21 jan. 2013

anecdote :

en fait lors des premiers essais en mer, il a été constaté une dérive importante au près : la quille relevable avait été dessinée trop ronde et le plan anti-dérive était trop médiocre pour être efficace.

Le bateau est donc retourné au chantier afin que la quille et son puits soient modifiés.

21 jan. 2013

et gérome poncet un 20 M

22 jan. 2013

Le Damien de Janichon n'a pas été construit à Tarare mais au chantier du Rove racheté par Oleg puis par Caradec , donc si l'on suppose que celui de Poncet etait le Damien 2 (n)1) celui d'Antoine sorti le premier porterait le N° 2 et notre ex le N° 3 ou 4 je sais plus .
Le Damien 4 est en fait un plan totalement different ...

excusez moi j'avais pas suivi :alain delors c'est celui du A 35?

21 jan. 2013

oui, c'est Alain Delors
Il est vrai qu'on porte des jugement un peu trop à priori, à savoir qu'il s'agirait de savoir très précisément ce qui s'est passé, dans quelle condition, et comment le voilier a été préparé.
Bon nombres de protos ont eu des avaries.
c'est aussi la loi du genre.

Il me semble qu'il y a l'autre fil pour viser l'A35…

21 jan. 2013

dans le dernier VV il y a plusieurs pages sur l' a 35 de delord, bien préparé c'est sur. un marin de heut biveau très expérimenté
après la Tasmanie ...

c'est ça ,il y avait eu un fil assez polemique sur le bien fondé de choisir un A35 pour faire ce tour du monde !je me garderai bien de porter un jugement car je ne suis jamais allé dans ces mers la (a par bonne esperance ) :-)

21 jan. 2013

Sans oublier qu'on sait pas si on est pas au courant, qu'on le dit avant qu'on l'aurait pas dit après, que plus on a le doute moins c'est sûr, et que c'est pas parce que les avis différents divergent qu'on doit être contre sans les approuver...
:whaou: :tesur: :lavache: :doc:

22 jan. 2013

un acier .

22 jan. 201316 juin 2020

Juste pour rappeler le tour du monde par les 3 caps du Catana 44 " Brumas Patagonia"

22 jan. 2013

Ah quand même...il y a un cata dans le lot! :pouce:

22 jan. 2013

Non stop ?!
Et dire que sur un autre fil je delire sur les portes etanches et eux ont des portes de veranda :jelaferme:
Question "choix extremes " il y a deja eu bien "pire" les Swales et leur petit Anneliese avec un Nouvelle Zelande /Recife non stop ....

22 jan. 2013

50 nds de vent.. un cata à la cape sur ancre flottante.. le gars va aller se faire cuire un bon plat de spaghettis ! :langue2:

22 jan. 2013

Et la combinaison de survie c'est juste au cas ou il renverserait l'eau des spagetis ?
Ca va pas etre facile avec cet equipements derecupérer les spagetis qui se sont echappés de l'egoutoir ! :heu: :langue2: :jelaferme:

on dit pas cojones mais pelotas !!!!! :-D

22 jan. 2013

oui.. de l'eau bouillante sur les cojones, ça peut faire très très mal.. :lavache: :mdr:

(cf. Alain Gabbay sur "33 Export" dans la Withbread)

26 jan. 2013

En ce qui me concerne, je crois que mon choix se porterait sur un Brolga 33.

:heu:

26 jan. 201316 juin 2020

Celui-ci ?

26 jan. 201326 jan. 2013

Oui, cela doit être celui-là.

Au moins, ce bateau a déjà démontré que c'est faisable ...
:langue2:

26 jan. 2013

Je ne sais pas s'il est à vendre, bien que son équipage ne l'a pas alligné à la Sydney Hobart depuis 2007.

C'est à dire après en avoir fait 14, qui s'ajoutaient aux 3 réalisées par le propriétaire précédent.

C'est à saluer car gagnant dans sa catégorie en 1998, il avait failli manquer le départ de celle de 2005, trainant presque un an pour rentrer à Sydney après celle de 2004.
Bon, d'accord, un retour agrémenté d'une escale à Fallmouth et d'un passage autour du Fastnet, puisque c'est une course intéressante pendant l'hiver Australien.

Ce premier tour du monde ayant été fait selon une route assez classique, même si le départ de Hobart n'est pas habituel, Berrimilla est repartie quelques années plus tard, en faire un deuxiemme, ayant entendu dire que le passage du Nord Ouest devenait possible, et le prouvant.

Bon, asseyez vous avant de découvrir la luge taillée pour la grande aventure dans les 40eme et son équipage de jeunes fous inconscients à son départ de fallmouth direction Sydney.

Nota : son architecte se nomme Mr. Joubert. Ne vous emballez pas, Prof. Peter Joubert.

26 jan. 201326 jan. 2013

Moi, je prendrais ... mon bateau actuel.
Quelle surprise hein!
:mdr:

26 jan. 2013

Si c'est le TDM par les alisées et que l'on est ok pour naviguer aux bonnes saisons quand les prévisions sont ok pratiquement tous les bateaux peuvent le faire.

Si c'est par les trois caps et à l'envers, là c'est une autre histoire. Bien malin celui qui peut prétendre répondre à la question !

26 jan. 201316 juin 2020

Euh, c'est bien par les 3 caps, et même un peu plus ! :lavache:

27 jan. 2013
27 jan. 201327 jan. 2013

Pourquoi pas Tara et ses 36 Tonnes !
Je ne vois pas l'intérêt d'un TDM par les trois caps avec un Ovni pour des marins qui ont une âme de coureur...

27 jan. 2013

Le chiffre 36 pour Tara , cela doit plutot etre 36 m par ce qu'en tonnes c'est beaucoup plus ... 120 tonnes environ

27 jan. 2013

le bateau idéal???? un boréal bien sur!!!
J'ai pas d'action ni le bateau non plus, malheureusement......
Il me semble le plus polyvalent

22 fév. 2013
27 jan. 2013

Celui de Numawan m'irait parfaitement. Eventuellement, me le prêterais tu? :cheri:

27 jan. 2013

NON!!! Pas envie de le retrouver avec 3 coques à l'arrivée!
:heu:

27 jan. 2013

Non, juste 3 océans :-)

vous ne pensez pas que la premiere qualité d'un bateau de tours du monde serait d'etre insubmersible ?

27 jan. 2013

Plus facile à dire qu'à faire, surtout à partir d'une certaine taille.

etap 46 s

27 jan. 2013

Pour moi vous me mettrez: un Futuna Explorer :whaou:
Je suis amoureux de ce projet..

Il a un air de Boreal, mais plus beau à mon humble avis :langue2:

27 jan. 2013

Le meilleur bateau pour un tour du monde le plus rapide par les trois cap, il faut lui ajouter deux ailes et un moteur !
J'ai passé assez jeune une licence de pilote aviation légère et ulm, et s'il n'y avait pas besoin de motorisation auxiliaire pour les longues navigations aériennes, et autant de régles aéronautiques, j'aurai peut-être continué;
Je suis passé à quelques essais de voile ensuite, mais pour des raisons inverse : apprécier la lenteur, le carburant du vent gratuit et naturel;
Il me semble que si c'est la vitesse qu'on cherche, il ne faut pas choisir la voile

sur ce fil je pense qu'on parle plus de securité que de vitesse :-)

27 jan. 201327 jan. 2013

Ah ! si c'est pour la securité : le mien ....si quelqu'un d'autre paye pour le gazole :mdr: :heu:
Quoique 21000 lt achetés en Algerie cela te fait le tdm à 2650 euros :pouce: :bravo:

27 jan. 2013

Pour un tour du monde j'ai l.impression que macif c'est pas mal !
(Humour)

27 jan. 2013

Bon, je vais le tenter en Pogo 30

le pogo 30 n'est pas insub ! :-p

27 jan. 2013

Alors le Pogo 10.50 qui lui est insubmersible (ils préfèrent dire incoulable)

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Les caprices du ciel

Après la pluie...

  • 4.5 (90)

Les caprices du ciel

mars 2021