Tour du monde en cata de sport. Tuamotu /Pacifique / Indien

Yvan est arrivé aux Tuamotu où quelques réparations l'attendent avant une dernière et longue étape Pacifique de 950 miles vers la Nouvelle Guinée.

L'équipage
29 mai 2014
29 mai 2014

Le film de la traversée Fidji - Vanuatu

Et quelques mots d'Yvan

Un petit mot émouvant d'Yvan, avant son départ des Iles Vanuatu : Je tenais à profiter de cette escale vraiment très agréable pour vous dire merci. Vous êtes tellement nombreux à suivre l'aventure. Ca me touche beaucoup surtout quand je suis en mer. Vous savez ce n'est pas tous les jours faciles et les difficultés sont nombreuses. Je pense souvent à vous, à vos commentaires, à votre enthousiasme pour cette aventure. Je suis porté par cet élan qui me fournit une énergie considérable. Donc tout simplement merci !! Je vous promet de tout donner pour terminer ce défi, on a tous besoin de rêver et je me battrai pour que ces émotions continuent à donner un peu de bonheur à tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus y compris dans la pensée. Merci également à toute mon équipe qui travaille dans l'ombre, ils sont nombreux mais je tenais à remercier mes partenaires En Avant Toute.Ch et Forward Sailing qui ont dépassé largement le cadre du partenariat initial sans oublier le bateau accompagnateur avec Captain Dominique et ses matlots de compétition avec Denis, Chantal et Paul qui font tout pour vous faire partager l'aventure et dieu sait si ce n'est pas simple à l'autre bout du monde !! Merci à nadia, 3 pommes, cyril, bruno, alexandre, sophie, thomas, arnaud et plein d'autres qui continuent à oeuvrer de France pour la com et la logistique, vous êtes formidable. Prochaine étape : 950 milles vers la Nouvelle Guinée, bientôt la fin de l'océan Pacifique, très venté avec beaucoup de rencontres magiques. Les escales ont été aussi un exemple de solidarité incroyable, la liste serait trop longue mais le coup de main des copains me porte vers une envie profonde de continuer à accomplir ce que je sais faire de mieux : naviguer en multicoques dans les conditions extrêmes. Merci à mes 2 garçons Mathis et Timothée que je n'ai pas vu depuis 8 mois et qui me manque terriblement.
Que l'aventure continue encore et encore. Yvan

29 mai 2014

Et si vous voulez l'aider à continuer cette belle aventure, c'est par ici pour rejoindre le comité de soutien.

www.en-avant-toute.ch[...]an.html

31 mai 2014

Départ ce jour des Iles Vanuatu vers 6h du matin (heure francaise) pour La Nouvelle Guinée : une navigation d'une semaine avec une météo très sport : 30 noeuds de vent d'alizés dans une houle de 4 mètres, ca va chauffer !!!

31 mai 2014

On peut dire qu il fait du tourisme a ses arrivées , peu de repos a chaque fois . Suis tj admiratif de son défi ???? :pouce:

01 juin 2014

"Yvan est parti des Vanuatu vendredi à 13h heure française, une première journée difficile, vents très forts, et il a percuté un poisson volant à grande vitesse sur la tempe. Grosses douleurs crâniennes et cervicales depuis une vingtaine d heures, impossible de dormir...malgré les antalgiques.
Il vient de me rappeler pour me dire que les douleurs diminuent, mais il a cassé un safran, encore... Il a réussi à mettre un axe neuf, ça lui a pris 2heures dans des vents très forts avec 5 mètres de creux... Son gennaker est parti à l eau mais il a pu le récupérer... Bref une journée bien remplie! Pour l instant tout est sous contrôle.“

01 juin 2014

Sacré marin ..

02 juin 2014

message d'Yvan à 10h24 HF
"J'ai brisé un gouvernail comme au milieu du pacifique dans une lame un peu forte prise de travers. Le bateau s'est soulevé et la lame s'est cassée en deux au niveau du casting. Du coup je vais m'arrêter à Mellish Reef, à 300 milles dans mon Ouest, arrivée prévue mercredi. Escale technique d'un ou deux jours. Si non ça va mieux la tête suite à la collision. Mais très froid ici à cause d'un vent du Sud qui souffle depuis 3 semaines."

05 juin 2014

Yvan a réparé son safran et est reparti ce matin à 7 h30 HF de Mellish Reef en direction de Darwin.
10 jours de navigation prévus pour 1600 miles.
Plein soleil, 25 noeuds de vent.

05 juin 2014

:pouce:

05 juin 201416 juin 2020

Mellish Reef

05 juin 2014

:pouce:

05 juin 201416 juin 2020

salut à tous
pas simple pour yvan cette partie du parcours. 25 nds annoncé alors qu'en moyenne il en prend 10 de plus sur ce que je constate sur cette deuxième partie du pacifique.
je vous joins la carte du détroit, on voit bien la remontée des fonds qui avec le vent annoncé risque fort de lever une mer conséquente, les très nombreuses iles et cailloux, vous rajoutez le trafic important et le courant il risque d'avoir fort à faire lors du passage. il serait souhaitable que le vent ne s'accélère pas trop à l'approche et pour le passage du détroit.
la carte du suivi refonctionne
bruno

05 juin 2014

Il fait tj la nav au sextant ??

06 juin 2014

c'est tellement hallucinant ce qu'il fait que franchement ça me choquerait pas qu’il utilise un gps !!

06 juin 2014

moi il me fait envie, j'ose a peine regarder le fils et le site :pecheur:

06 juin 2014

:pouce: :bravo: :alavotre:
d'accord avec jeanlittlewing ça ne changerait rien à la prouesse mais non il n'utilise pas de gps.
il navigue à ce rythme la depuis 30 que je le connais.
on n'est pas tous fait pareil, il m'a bien fallu l'accepter! par contre en cuisine je suis vachement meilleur que lui...

08 juin 2014

Bel exploit et surtout belle ténacité ...
Bravo
Thierry ;-)

08 juin 2014

"Yvan est pris en pleine tempête depuis tôt ce matin, 50 noeuds de vent, il a frôlé le chavirage plusieurs fois. Il est à sec de toile mais avance quand même à 8 noeuds... Il est tombé à l'eau en fn de matinée, mais a réussi à remonter sur son cata. Il a du se déplacer une vertèbre, car il a le dos complètement bloqué, il est obligé de rester allongé depuis plusieurs heures pour barrer, autant dire que dans la tempête, c'est pas l'idéal... Son premier pilote automatique l'a laché ce matin, et les batteries du deuxième aussi.
Envoyons lui plein de bonnes énergies, courage Yvan
merci à toutes et à tous.
Nadia"

08 juin 2014

Il a beaucoup de courage. Je lui souhaite de sortir très vite de ce mauvais pas.

09 juin 2014

Des nouvelles d'Yvan à l'instant: il va mieux, le vent s'est calmé, plus que que 25-30 noeuds!

10 juin 2014

yvan n'a pas passé le détroit de torres, il s'est mis à l'abri de la barrière de corail pour réparer. son dos va mieux.
en pied de mat pour affaler sa grand voile il est parti en surf à sec de toile et ça c'est fini avec un gros planté. il a été éjecté, a percuté son tangon se fracassant le dos. il a pu remonter à bord et reprendre sa route dans des conditions très musclées, dos bloqué à sec de toile avec des surfs à 16nds, de nuit et fonçant droit sur la barrière de corail, sans gps.
son bateau est à nouveau réparé(24h), il repart demain pour darwin, 7 jours de nav qui vont encore être musclés, avec des fichiers de vent qui prévoient 25 nds à l'approche du cap arhnem. l'effet de cap aidant le vent risque fort de s'accélerer.

16 juin 2014

Récit d'yvan sur son étape entre les Iles Vanuatu-Darwin (Australie) ou il est arrivé ce matin à 7h (heure française) : 2500 milles du 31 mai au 16 juin : sa plus grosse tempête depuis le début du Défi !!
Quelle étape, la plus éprouvante depuis le début de mon tour du monde. Cela commence par le bris de mon safran babord le lendemain de mon départ ainsi que l’axe du tribord que je réussi à changer miraculeusement en mer. Ces avaries vont me contraindre de mouiller sur un récif minuscule et désert au milieu de nulle part dans l’immensité de l’océan, le temps des réparations. Impossible de mettre pied à terre, les oiseaux ont été formés par Hitchock !! Les éléments continuent à se déchaîner depuis la Polynésie. Au menu pas de soleil, beaucoup de vent et une mer formée. A l’approche de la barrière de corail de l’Australie, le mauvais scénario va me mettre dans une situation très inconfortable. Le vent monte subitement à plus 60 nœuds (120 km/h) en pleine nuit, je décide alors d’aller affaler les 5m2 de Grand-Voile qu’il me reste et subitement le bateau plonge violemment ses étraves dans la mer. Je suis aussitôt projeté sur le tangon et je m’explose le dos sur l’espar, ma course se terminera dans la mer accroché au tangon avec le bateau qui reprend sa route. Sur les nerfs je remonte à bord en un éclair. Très vite je comprends que mon dos est coincé et que je ne suis plus bon à rien. Me voilà entrain de ramper comme un vieillard dans la plus grosse tempête jamais rencontré avec mon catamaran entrain de ferler la voile et de m’allonger enfin sur mon banc. A sec de toile, je continue à faire des surfs à plus de 15 nœuds. Je réalise très vite que je ne pourrai plus bouger du tout avec mon dos en vrac. Que va t’il se passer si je chavire ?? et bien c’est simple je ne pourrai que subir et certainement pas le redresser dans mon état !! Je n’avais plus droit à la moindre erreur !! Piloter mon bateau en pleine nuit noire avec ces bourrasques de vent et 6 m de creux en position allongée me réclamera des efforts terribles. Et pour achever mon malheur, le seul pilote automatique qu’il me reste tombe en panne à son tour, ca sent le cramé, je décide alors d’aller inspecter la coque au prix d’efforts super douloureux. Le bateau a faillit prendre feu, la cloison arrière commençait à s’enflammer, je ferme aussitôt le coupe-circuit et je me dis que j’ai une nouvelle fois frôlé la catastrophe. La tempête va gronder toute la nuit tandis que je m’approchais à grands pas de la Grande Barrière de Corail sans pour autant savoir à quelle distance je m’y trouvais puisque j’étais incapable d’utiliser mon sextant. Au petit matin, au bord de l’épuisement total, je me suis dis que la seule solution pour m’en sortir serait de me lever. 30 minutes seront nécessaires pour me mettre sur mes 2 jambes, le vent s’est enfin calmé et je commençais à croire à la possibilité de me situer afin de prendre la seule passe disponible dans la barrière sur 200 kms. En guise de bouquet final ma grand-voile a finit par se coincer dans le mât, je terminera ma journée sous foc seul en franchissant la passe et par chance un corps mort était là disponible sur le seul ilôt présent dans le quartier, un cadeau providentiel qui me permettra pendant 24h de remettre le bateau en état. Cet événement marque la fin de l’Océan Pacifique qui ne m’aura pas épargné. Sans attendre j’ai repris la mer après 2 nuits de repos et enfin la récompense était là : 15 nœuds de vent et du soleil pour franchir les milliers d’îles du Détroit de Torrès, c’était parfait. Qu’est ce que c’est beau !!! Le bleu parfait du lagon en contraste avec le rougeâtre bien connu des terres australiennes. 2 jours de navigation tranquilles s’en suivent au nord de l’Australie, de quoi me refaire une petite santé. A l’approche de Darwin, le vent se remit à monter à 40 nœuds, cela me semble presque tranquille tellement je venais de vivre l’enfer quelques jours auparavant !! Seul problème, la fatigue se fait sentir, je suis à bout et mon muscle de l’avant bras que j’ai abîmé à Tahiti me fait défaut, bilan je ne peux plus forcer avec mon bras droit !! L’arrivée à Darwin est splendide, j’ai navigué dans 8 nœuds de courant, un soleil parfait, un décor très sauvage. Le plus terrifiant sera ces serpents de mer d’environ 2 à 3 mètres que j’ai croisé en me disant que j’avançais mais que se passerait-il si j’étais à l’arrêt à côté d’un reptile de la sorte si bas sur l’eau !!! Nouveau départ : dimanche 22 juin pour une navigation de 1000 milles en direction de Bali mais avant cela il faut que je m’engage dans de longs travaux de composites sur mon mât (gorge dans laquelle se met la grand-voile qui s’est ouverte) et remise en état de mes pilotes automatiques.
Quel bonheur d’être encore en vie avec un bateau rassurant et ma bonne étoile qui me permet de trouver des solutions à chaque fois que je suis à la peine. Je rêve maintenant d'un Océan Indien plus paisible !! Yvan

17 juin 2014

Et la vidéo

16 juin 2014

Sacré récit ! :bravo:

18 juin 2014

Le film de la traversée…

19 juin 2014

putain cong ca c'est de la voile...ca rechauffe le coeur des vieux rambo comme moi de voir ca....
c'est a mon sens l'aventure la plus osée que toute l'histoire de la marine a voile, meme si le matos donne un plus...
yvan merite des a present une ovation...
mais ce qui m'inquiete comme au tout premier fil c'est ce qui risque de se passer dans le golfe d'aden, comment negocier ca....c'est tellement dangeureux que je trouverai honorable de passer par la terre , par oman...enfin je dis ca je dis rien , yvan n'est peut etre pas une cible, mais quid du bateau d'assistance
philippe

19 juin 2014

une demande d'escorte par la marine nationale est en cours.

19 juin 2014

alors la ca m'etonnerais fort que ca aboutisse , toutes les armées du monde sont aux premieres loges et depuis 1000 ans ils n'ont rien fait....ca m'etonnerais que ca ai changé , sur zone ( comme disent les niguauds branchés) y'a pas l'ombre d'un militaire en patrouille chacun pour sa gueule..en somalie y'a pas de petrole et pas de fric....
si l'armée delegue ne serait ce qu'un zod avec quelques commandos, la prochaine fois je vais voter

19 juin 2014

Et encore une petite vidéo

30 juin 2014

Yvan continue d' avancer mais les caisses sont vides...

Et si on essayait de monter un petit coup de solidarité sur Hisse et Oh ?

01 juil. 2014

moi j'aurais bien voulu mais je suis totalement raide :oups:

01 juil. 2014

Je t'ai vu aux marquises...chapeau!

01 juil. 201401 juil. 2014

Récit étape Darwin-Bali 950 milles du 25 juin au 1er juillet :
Je tenais tout d’abord à saluer toute l’équipe du bateau accompagnateur qui est remplacé à Bali par Alain, Martine et jean. Denis le photographe présent depuis la Martinique a été ultra présent tant sur les photos qu’au niveau bricolage. Dominique et Chantal propriétaires d’ IDEO ont été tout aussi remarquables : me suivre, entretenir IDEO n’est pas de tout repos.
Je viens de terminer les 2/3 du parcours et je suis déjà très heureux d’être arrivé jusque là. Pour continuer l’aventure je vais avoir besoin d’un coup de pouce. Depuis le retrait de mon partenaire principal aux iles Canaries, les caisses n’ont pas été renfloué suffisamment. Si vous êtes déjà nombreux à me soutenir à travers le club de soutien, je compte plus que jamais sur vous pour me faire un don via ce lien : www.en-avant-toute.ch[...]an.html , des récompenses sont prévues. Je suis déjà super satisfait de l’élan de générosité qu’il y a autour du Défi, ca fait chaud au cœur de vous sentir aussi présent.
La dernière étape a ressemblé tout simplement à mon idéal de navigation: 15-25 nœuds, portant, grand soleil : quel terrible pied. Que du bonheur !!! Après les déluges de tempêtes du Pacifique Ouest me voici enfin réconcilié avec la météo. Après avoir perdu ma casserole et ma lampe frontale et toujours quelques soucis avec mon pilote j’ai pu profiter des serpents de mer, d’une baleine 3 fois plus grande que mon bateau, de milliards de poissons volants qui terminent pour certains leurs vols sur moi quand je dors !!! La première nuit je me suis réveillé et j’ai éclairé mon trampoline, un beau serpent de mer semblait avoir trouvé refuge. Pas mal de cargos à l’approche de Bali.
Ma grand-voile ne veut pas bien coulisser dans le mât, encore quelques heures dans le mât à poncer les excès de résine pour parfaire la situation. Ma grande inquiétude vient de mon avant bras qui ne s’améliore pas depuis ma chute à l’eau lors de la dernière tempête il y a 3 semaines. J’espère que la médecine asiatique va faire des miracles parce que je ne peux quasiment pas me servir de mon bras droit !!
Je compte repartir malgré tout le 7 ou 8 juillet de Bali pour entamer la 2ème plus longue traversée de mon Défi : L’océan Indien, 2600 milles afin de rejoindre les Iles Maldives.
Yvan

06 juil. 2014

Bonjour à tous,
J'ai une immense admiration pour l’exploit qu'est en train d'accomplir Yvan. Surmonter ainsi de grandes difficultés, physiques, matériels en plus de la navigation sur sa drôle de machine relève, pour moi, d'un homme dont les qualités sont bien au delà de la moyenne. BRAVO.
Il serait regrettable que ses difficultés financières ne permettent pas la poursuite de son parcourt jusqu'à son terme ou simplement ne lui libèrent pas l'esprit pour qu'il se consacre à son l'exploit.
Personnellement, et de façon un peu égoïste, je veux bien participer financièrement comme il est suggéré sur HeO et aussi sur le site officiel Yvan BOURGNON mais en retour j'aimerais avoir plus d'information et de détails sur ses navigations et ses escales. Depuis déjà longtemps il faut "bricoler" à droite et à gauche pour en savoir un peu plus sur l'évolution. Plus aucune vidéo ou intervention sur le site depuis des semaines!
Qu'en est-il de ce bateau fantôme accompagnateur? Quel est son rôle en navigation, aux escales? Son équipage, son parcourt, ses actions et difficultés. Beaucoup de sujets passionnants pour qui suit ce défit!
Ce fil de Sailortoun (Tristan) est alimenté par diverses personnes dont apparemment Yvan et sa compagne Nadia. Pourquoi ne pas le faire directement sur le site "en-avant-toute.ch" ou "yvan-bourgnon.fr"?
Je pense que pour obtenir l’adhésion d'une majorité et ainsi obtenir des fonds il faudrait plus et mieux communiquer.
Avec tout mon respect.

06 juil. 2014

un article dans Paris match , qq journaux nationaux , un livre bientôt ......

12 juil. 2014

ça y est Yvan a quitté Bali pour traverser l'Indien, 2600 mile en pleine mousson, ça va être sport...

En attendant, revivez la traversée Vanuatu - Darwin

17 juil. 2014

FLASH INFO - appel Iridium reçu à l'instant d'Yvan
La nuit dernière, un hauban (câble permettant de stabiliser le mat) s'est rompu, usé par le frottement contre l'étui d'une latte de voile.
Par chance ce hauban était sous le vent (à droite du mat alors que le vent venait de la gauche), ce qui fait que le mat n'est pas tombé.
Dans un premier temps Yvan a pu assurer le mat avec des drisses (cordages). Par contre il ne peut plus naviguer sur l'autre bord, ou alors avec la plus extrême prudence.
Pour réparer il va falloir monter en tête de mat ce qui, sur une embarcation aussi instable et en solitaire, ne peut se faire que par temps extrêmement calme.
Rejoindre les côtes indonésiennes pour réparer n'est pas une option envisagée pour l'instant car cela nécessiterait une assez longue navigation sur le mauvais bord.
Conclusion d'Yvan: un bras, un safran, un hauban... je les accumule, mais ça va !

www.en-avant-toute.ch[...]s-reel/

18 juil. 2014

Il est monté au mat et a fait la réparation !

Sacré bonhomme !

:pouce:

20 juil. 2014

Et le prochain devra le faire en optimiste ?
je vois pas trop l'intérêt, sinon de ce faire mousser.
Ou alors envoyer plein de futur plaisancier en cata de sport autour du monde, comme Moitessier et consort on envoyé des coffre-fort sous les tropiques !!!

21 juil. 2014

Son frére a traversé l atlantique en cata de sport il y a longtemps , qui a suivit ?? 2 / 3 ??
la un vrai défi réservé a une élite

22 juil. 2014

qui a suivit ?? 2 / 3 ??, la un vrai défi réservé a une élite

C'etait en 1986. Les moyens techniques n'etaient pas les même (GPS, satellites, internet ...).
Et cela a intéressé au final beaucoup de monde car il a eu l'intelligence de faire coïncider son arrivée avec la route du Rhum, pour bénéficier d'une couverture médiatique "improvisée".

26 juil. 2014

C' est facile à comprendre pour n'importe quel plaisancier que ce que réalise Yvan n'est pas à la portée de tous.
Se faire mousser ? Je crois que tu n' as pas compris : ce mec est un pur et ce qu'il réalise est un authentique exploit, riche en enseignements.
Faire d' Yvan ou de Moitessier des lampistes (de quoi d' ailleurs ?), je ne vois pas trop l' intérêt. Peut être manques tu d' optimisme ?

21 juil. 2014

c'est vrai, mais lui ne ne coute rien, un vrai aventurier , pas comme les virbac et autre banque pop, ou la vraiment ca n'a aucun interret.
branloudemer , maintenant que tu es demasqué !!!.....

27 juil. 2014

Voila, j'ai fait un (petit) don pour aider Yvan à continuer...

Si vous voulez faire de même :

www.en-avant-toute.ch[...]on.html

27 juil. 2014

triple jim, surement pas moi, un budget de 4OO ooo euros, pour un cata de plage!!! Ca faire cher le chalet en suisse.

28 juil. 2014

Ah là, c'est vraiment intéressant ! Si, si ! J' adore ce genre d'insinuation... (je reste poli). Que voilà un post oonstructif et agréable ! On doit se marrer avec toi à l' apéro.
Un peu d' enthousiasme et de fraicheur ne nuit à personne, sais tu ?
;-)

28 juil. 2014

je pense pas que le projet fut mener sans fraicheur ni enthousiasme, au moins jusqu'à ici (Panama(. Ben pour savoir si on se marre avec moi à l'apéro tu passes quand tu veux, je suis a Panama city, donc coté Pacifique.

29 juil. 2014

Extrait FacBook:

26/07

Le bateau n'aime pas trop les vents contraires et - surtout - je ne peux plus dormir dans ces conditions-là. Donc, depuis 36 heures, pas de sommeil.

Aujourd'hui:

Je vais là où m’emmènera mon bord.

Au près depuis maintenant 700 milles, les conditions deviennent assez dramatiques: vents soufflant à 70 km/h et au moins 4 mètres de creux.

Avec le vent de face le bateau est chahuté dans tous les sens. Je
ne suis pas trop inquiet de chavirer mais plus d’abîmer davantage
de matériel. Du coup j'ai pris la décision de rejoindre le Sri Lanka, ce
qui me permet de rester sur le bon bord.

Je ne sais pas encore exactement où j'accosterai. Là où m’emmènera mon bord. Je n'ai pas vraiment le choix de ma route; je fais du près sur un bord.

Une fois là bas, je ferai le point sur ce que je peux réparer et ce que je ne peux pas réparer avant de repartir...

pour info, hauban tribord cassé et safran bâbord abimé. Il cherche donc à éviter au maximum le tribord amure, surtout avec les conditions sur zone. Répare et repart.

30 juil. 2014

Yvan est arrivé à Ceylan ! (d' après le suivi en temps réel)
:pouce:

01 août 2014

hello,

bon pas plus de news pour l'instant si ce n'est que Yvan va bien

cdn1.dailymirror.lk[...]0-2.jpg

01 août 2014

Moins cool que ce que je croyais et pas mérité à mon sens.
Même s'il s' arrêtait là, ce qu'il a accompli est admirable.
Et fort heureusement, il s' en tire.
Courage, Yvan ! et respect !

01 août 2014

Oui c'est claire respect

01 août 2014
02 août 2014

l'aventure est finie . il a echoué au srilanka . cata en miette , il est sain et sauf
www.facebook.com[...]/

02 août 2014

Tayfa, c'est bien mal connaitre Ivan. Il rentre la semaine prochaine et il refait/réarme un bateau pour reprendre la route depuis Le Sri-lanka dès cet hiver/primptemps prochain.
Il vous explique ca ici:

03 août 2014

Pourqoui evoque-t-il les distances en kilomètres et non en miles?

03 août 2014

merci!

02 août 2014

On y voit aussi les images à chaud de son échouement (de nuit) et la détresse du marin qui perds son bateau et 5 années de travail...

03 août 2014

Pourqoui evoque-t-il les distances en kilomètres et non en miles?

Parce que l'un des principes fondamental de la communication est d'utiliser un langage compréhensible par ceux qui reçoivent le message. Ces vidéos sont suivies par beaucoup de monde dont tous ne sont pas des marins.

08 août 2014

Yvan envisage de reconstruire un nouveau cata sur place, à Ceylan, en réutilisant les pièces qu'il a pu récupérer du naufrage.

09 août 2014

s'il faut ca, ca vaudra moitessier un mieux, ca m'etonnerait tout de meme la tache est vraiment severe
C'est decevant que dieu ne l'ai pas aidé sur ce coup

21 août 2014

un peu plus de détails ici :
www.voilesetvoiliers.com[...]eposer/

Ps : Motu, qu'est-ce qu'un Dieu vient faire ici?

21 août 2014

Le dieu des pilotes automatiques ?

21 août 2014

:pouce:

21 août 201416 juin 2020

Via Facebook : Mon nouveau défi pour les 6 prochaines semaines : trouver des partenaires pour repartir du Sri-Lanka avec la reconstruction de mon bateau cet automne sur place et un départ programmé en fin d'année. Merci de communiquer ce dossier à tous vos contacts.

www.dropbox.com[...].14.pdf

22 août 2014

Y a plus qu'a trouver 100 000€!!

22 août 2014

Il est à Caen pour faire la Manche?

22 août 2014

Après 3/4 de tour du monde, ça fait petit.

La Manche bien sûr, mais la remarque aussi...

;-)

18 sept. 2014

C'est de l'humour, Jim, c'est de l'humour ;-)

18 sept. 2014

petit film de son aventure

18 sept. 2014

je suis surpris d autant d argent pour finir son voyage ?????????????

18 sept. 2014

il faut reconstruire le bateau, l'acheminer, gérer les images, la com (via satellite) et la logistique. il y a eu pas mal de casse durant son périple et la logistique coûte cher!!

18 sept. 2014

meme cher j'aurais aimé qu'il puisse terminer....la on est pas sur que cet exploit survivra dans les annales...
repartir ca me parait inutile et un peu triste..il serait plus profitable et simple de communiquer sur cet exploit là : qui est un precedent du jamais vu..c'est encore plus remarquable que les premiers exploit de tabarly en solitaire dans les années 60-70 , meme compte tenu des avancés culturelles et technologiques

18 sept. 2014

1ère conférence de yvan bourgnon sur son Tour du Monde en cata de sport dans le cadre du Boat Expo de Ouistreham le 2 octobre.
il va repartir et finir, tout seul comme un grand et prépare déjà un truc qui va te plaire motu. quand à savoir si ça va survivre dans les annales, je ne pense pas que ça soit si important que ça pour lui. est ce qu'on survivra nous, et pourtant on continue de s'agiter
si il y a des amateurs pour ouistreham prévenez moi en mp, j'y serai certainement

18 sept. 2014

Je regrette qje le titre et les images ne parlent plus de l'equipier. Comparer les annees 60 avec aujourd'hui c'est comme comparer les annees 1900 (quasi slocum), avec tabarly!!!

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

Souvenir d'été

  • 4.5 (111)

Juin 2012, Minorque Est, Luc et son œil de posson

novembre 2021