Tour du monde en cata de sport...!!!

J'ai vu leur cata, au ponton à la Trinité, en cours d'armement. J'ai entendu à la radio, en fin d'après midi une interview d'Yvan Bourgon. Cela me semble un défi un peu fou, non ?
yvan-bourgnon.fr[...]itable/

L'équipage
27 sept. 2013
27 sept. 2013

Fou est le terme qui convient parfaitement. Un fil a déjà été lancé là dessus, mais il n'est pas inutile d'en rajouter une couche. Il y a les "pours" qui prônent la liberté de faire ce qu'on a envie. Pourquoi pas ? Les "contre", dont je fais partie, qui disent que cela ne fait pas avancer le schmilblick et que donc, c'est inutile. Mais, faut-il toujours que ce soit utile pour le faire ? Reste que, si on a envie de faire quelque chose "d'un peu fou", il n'y a pas besoin de rameuter tous les médias. Ceux qui le font en silence ont mon admiration, les autres... Vaste débat !
:reflechi:

27 sept. 2013

nav au sextant .... pour avoir fait qq transats et le pacifique au sextant sur un voilier habitable , je ne serais mal vu de faire ça sur un cata de sport . défi que je vais suivre tellement fou

28 sept. 2013

tu veux en rajouter une couche! moi aussi
elle vaut quoi ton admiration?? vaste débat....

28 sept. 2013

Et la tienne d'admiration, tu penses qu'elle vaut plus que la mienne parce qu'on n'est pas du même avis ?

28 sept. 2013

:jelaferme:

28 sept. 2013

j'ai passé le temps où je vivais la voile par procuration (et où j'achetais des magasines nautiques).
Bref je m'en fous. :jelaferme: aussi

28 sept. 2013

Je vais suivre cette aventure , quel courage , quel défi , pas de bla bla ils y vont eux .....

28 sept. 2013

"j'ai passé le temps où je vivais la voile par procuration " qu'est ce que ça peut nous foutre?? aussi...

28 sept. 2013

tout à fait ... comme ton avis à toi et à TDM.

Notez que je n'ai émis aucun jugement sur Yvan Bourgnon et son co-équipier ni sur leur défi.

28 sept. 2013

seul la polémique et le bla bla vous intéresse c'est pitoyable. fou? le connaissez vous? qui etes vous pour le juger comme ça? Yvan il passe plus de temps sur l'eau qu'à terre, c'est un besoin vitale, son énergie elle vient de la, il a des branchies...des types comme ça, il y en a que très rarement. vous voulez lancer le débat mais vous ne le connaissez pas, vous vous en foutez, vous bavez alors taisez vous!

28 sept. 2013

+1 @senetosa :pouce:

28 sept. 2013

ça peu paraître complétement fou non? hors du commun, incroyable, fascinant !

28 sept. 2013

@thomas 75: il est hors du commun, incroyable, fascinant ( très modeste aussi)donc pour nous forcément un peu fou! on pourra le suivre, il naviguera au sextant mais embarque une balise de géolocalisation pour qu'on le trace.

28 sept. 2013

comme d hab , les aigris de la vie sont de retour

28 sept. 2013

Pas forcément aigris. Je reconnais que l'exploit, si ils réussissent, sera hors du commun. Maintenant, supposons qu'ils échouent, ou, pire, qu'ils disparaissent ??? Que se passera-t-il ? D'énormes moyens seront mis en œuvre pour les retrouver. Ce n'est pas grave, que la ou les marines fassent ces recherches ou des exercices, il y aura autant de fioul dépensé. Ce qui serait, sans doute plus gênant, c'est que des règlements seraient mis en application pour interdire ce genre de record. Sans compter la contre publicité pour leurs sponsors. Mais ça, c'est leur affaire.
Alors que, si ils étaient partis sans rien dire et qu'ils réussissent, alors là.... Les retombées auraient été nettement pus importante.
C'est mon point de vue. Si il y en a qui trouvent que je suis aigri, que seule la polémique et les bla bla m'intéressent, ils se gourent et je m'en bat les c......s !
:-p

28 sept. 201328 sept. 2013

Je ne fais pas de ski hors piste mais je mets au pot pour l'helico. Je paye aussi pour le gars qui se pete la gueule en velo et pour tous les gamins qui tombent dans la cours de recre. Au final, est ce que bourgnon coute plus cher a la societe que toi ou moi ?

On a heureusement encore le droit de vivre ses reves sans demander l'aotorisation aux braves gens. Ce gars est exceptionnel et experimente. Il peut et il va reussir. Et moi je le regarde avec envie. j'aimerai etre suffisament doue et couillu pour etre a sa place.

Continuez a crier au fou. C'est le meilleur moyen de mobiliser les medias.

28 sept. 2013

"D'énormes moyens seront mis en œuvre pour les retrouver. Ce n'est pas grave, que la ou les marines fassent ces recherches ou des exercices, il y aura autant de fioul dépensé."
Si tu as bien lu, je ne reproche pas à quiconque de coûter de l'argent en recherche.
"Je reconnais que l'exploit, si ils réussissent, sera hors du commun" J'ai également écrit cela.
Maintenant, c'est mon point de vue, j'aurais préféré (et tout le monde s'en fout, ce qui est normal) qu'il fasse comme son frère qui n'a pas rameuté la presse pour traverser l'Atlantique sur un Hobbie cat. C'est tout ! Point final.

28 sept. 2013

J'aime les gens qui font des choses extraordinaires sans se faire mousser dans les médias. Je sais que c'est le gagne pain de Bourgnon et d'autres, mais ça me hérisse d'entendre : "Je vais faire çi ou ça". Fais le et si les médias veulent te suivre qu'ils le fassent. L'aventure, elle est partout dans le vie de tous les jours. Toi, tu fais, ou tu as fait le tour du monde. Ce n'est pas tout le monde qui le fait. C'est une aventure que je préfère à celle de Bourgnon, et qui n'attire pas les médias. Et alors ? On fait des exploits ou des aventures pour soi, pour le plaisir de repousser ses limites, pour découvrir d'autres horizons, pour mille et une raisons. Pour certains, se lever le matin est un exploit, pour nous qui sommes en bonne santé, c'est tellement banal qu'on n'y pense même pas. Des exemples comme ça, on pourrait écrire cent bouquins de mille pages et on n'aurait pas fini.
Alors, si faire le tour du monde en cata de sport fait rêver certains, tant mieux pour eux. Moi, ça ne me fait pas rêver. En plus, ça peut être dangereux, car des jeunes pourraient s'identifier à eux, suivre leur exemple et se planter sans espoir de retour. ça s'est déjà vu.

30 sept. 2013

De nos jours c'est probablement plus dangereux que de traverser ;-)

28 sept. 2013

Tu ne dois pas bien lire le Français : Un projet fou ne veux pas dire que ceux qui le réalisent sont fous. Je sais très bien qu'ils ne le sont pas, sinon ils n'auraient pas trouvé le budget pour le faire.
"on est pas oblige non plus si ca se passe mal d aller les chercher" Bien sur que si "qu'on" ira les chercher et ça ne coûtera pas plus que si les sauveteurs faisaient un exercice.
"tout le monde accepte donc garde tes revendications et passe a autre chose car tu n est pas de ce monde !!!!" Tout le monde, c'est toi et ceux qui applaudissent l'exploit (en devenir) ? Les autres n'ont pas le droit de citer ? Ici, c'est un forum, c'est à dire un lieu où les gens expriment leur(s) opinion(s) qui ne sont pas toujours les mêmes ce qui entraîne un "débat". C'est ainsi que le monde avance parce qu'il y a des gens qui échangent des idées et des points de vue, et pas forcément en s'insultant. je ne revendique rien et je suis bien, même très bien de ce monde, ne te déplaise !

28 sept. 2013

Une fois arrivée c est moins captivant , le direct ,si ils peuvent on a l impression d y être un peu
tu as bien sur le droit de t en foutre complet , tu aimes quoi comme type d aventure ??

28 sept. 2013

Monter sa boite, voilà une belle aventure!

28 sept. 2013

c est peut etre vrai que ca ne te fait pas rever mais par contre ca te fait ecrire et j en vois pas l interet car de toute facon pour faire ce type de periple il faut de l argent et tout ces fous comme tu dis ils leur en faut aussi car je ne crois pas qu ils aient une fortune personnel et il faut bien vivre
donc ils vendent leur affaire et font lvivre leurs pettites entreprises
les medias sont partie prenante et important dans tout
en cas moi je prefere ca au info que les probleme du monde
et ca fait ce que ca fait !!!!
on est pas oblige non plus si ca se passe mal d aller les chercher
mais qui vat on chercher alors ???
quand dans le vendee globe on vat chercher yan ellies au bout du monde ca doit pas etre gratuit non plus !!!!
et le vende n est certainement pas non plus plus securite car allez en solo dans ces endroits loin de tout c est pas tres securite
tout le monde accepte donc garde tes revendications et passe a autre chose car tu n est pas de ce monde !!!!

28 sept. 2013

ça me rappelle l'histoire avec alain delors , notez bien les pseudos des admiratifs car si l'aventure capote vous les entendrez plus...

28 sept. 2013

fauteuil et charentaise devant thalassa pour qq uns

28 sept. 2013

... et HeO

28 sept. 2013

C'était quoi l'histoire avec Alain Delors ?

28 sept. 2013

@longueroute. C'est une vieille passion française de monter des listes. Un peu triste de voir qu'il y a encore des adeptes.

Et, oh horreur et incomprehension, je suis tres tres admiratif de monsieur alain delord, que je ne connais pas malheureusement, aujourd'hui comme hier. Et, Tu peux bien souligner mon nom autant de fois que tu le souhaites sur ta liste. Je m'en cogne!

28 sept. 2013

Ce fil devient explosif !
:lavache:

28 sept. 2013

ma qué conneurie ce truque!
Bourre Gnion va souffrir de pas avoir de came éra à bord..

fo pa'sse foute du monde, ma qué conneurie ce truque!

28 sept. 2013

“It is not the critic who counts; not the man who points out how the strong man stumbles, or where the doer of deeds could have done them better. The credit belongs to the man who is actually in the arena, whose face is marred by dust and sweat and blood; who strives valiantly; who errs, who comes short again and again, because there is no effort without error and shortcoming; but who does actually strive to do the deeds; who knows great enthusiasms, the great devotions; who spends himself in a worthy cause; who at the best knows in the end the triumph of high achievement, and who at the worst, if he fails, at least fails while daring greatly, so that his place shall never be with those cold and timid souls who neither know victory nor defeat.”

? Theodore Roosevelt

29 sept. 2013

iriez vous sur l'eau si des fous, un jour, n'avaient pas imaginé construire des bateaux pour aller sur l'eau, traverser des océans? que des tarés! auriez vous laissé partir moitessier pour le golden globe, tabarly en solo sur pend duick 6 , lamazou pour le vendee globe, bruno peyron sur le jules verne et tellement d'autres? à vous lire j'imagine que non. c'est de ça dont on parle, d'un grand marin, pas de vous! aucune recherche sur le personnage, aucuns arguments ciblés avancés sur la réalisation d'un tel défi, c'est gratuit. vous ramenez ça aux matériels de sécurité, aux secours à porter au cas ou, mais soyons sérieux ce type là par sa connaissance, sa maîtrise, son amour inconditionné de la mer prendra moins de risque que vous quand vous sortez dans la baie. vous voulez améliorer la sécurité en mer, acceptez le permis mer pour les voiliers qui validera vos connaissances mais qui peut être vous sanctionnera, soyez logique. il ne fait pas ça avec l'argent publique, mais grâce à un sponsor(employeur) qui s'y retrouve, il est ou votre problème? pour en finir si vous voulez faire une liste n'oubliez pas de m'y mettre tout en haut, en majuscule...

04 oct. 2013

Ouf! Merci senetosa

29 sept. 2013

+1 senetosa

03 oct. 2013

+1. Joli

29 sept. 2013

En 1980 on sautait les vagues sans mettre de gilet de sauvetage:

29 sept. 2013

ds le genre exploit fou peu ou pas médiatisé, je me souviens des frère Berque (l'Atlantique sans instruments de nav., à deux, sur un canot de 4 ou 5m...).

www.sansboussole.com[...]/

29 sept. 2013

vivant cool grace au RMI a l époque .........

29 sept. 2013

J admire ces fou-dingues... Sans eux on aurait pas grand chose... Leurs défis , succès ou tollés font avancer tout le monde qui les entourre.
Même si certains défis sont avant tout médiatiques et €€€ ( seule religion économique actuelle), heureusement que certains se lancent....
Après le personnage , c est du sentiment humain , mais combien connaissent vraiment Bourgnon ?

29 sept. 2013

je viens de vérifier à propos des frères Berque; en fait ils ont d'abord effectué une traversée Atlantique (Canaries - Guadeloupe puis Miami, en 95-96)sur un canot de 4m (!) avec instruments, pour se chauffer donc...;
puis ils ont remis ça mais sans instruments (même pas de montre...), - c'est bien plus drôle-, avec une pirogue à balancier de 6,50m (quel confort comparé au canot de 4m...), en 2003 (Lanzarote -Guadeloupe, en 27j, aux étoiles et à la houle donc, avec une très belle trajectoire, visible sur leur site). construction artisanale de leurs mains, bien sûr à chaque fois (cèdre rouge, ds le grenier...).

29 sept. 2013

Qui se souvient d'Arnaud de Rosnay avec ses traversées en planche à voile,un peu controversé mais qui a disparu en mer de chine...

29 sept. 2013

oui j'y ai pensé en reparlant des frères Berque; De Rosnay ne se faisait pas suivre par un bateau moteur-accompagnateur sauf erreur ? très très chaud...(contrairement à Y Bourgnon si j'ai bien lu, pr son nouveau projet, afin de filmer notamment)

29 sept. 201316 juin 2020

Il y a bien un bateau suiveur : se contentera-t-il de filmer en cas de problème?

30 sept. 2013

Heu t'es pas un peu contradictoire là ?
"imaginez 2 s qu'yvan fasse ça pour le fric,"
"il ..... se positionne tout à fait dans un rapport de prestation vis à vis de son "employeur,client""

30 sept. 2013

Quand je vais bosser c'est pour gagner ma vie (pour le fric)
ne sois pas crédule si il avait le choix entre un budget pour un multi ultime ou le projet actuel tu crois qu'il choisirait quoi ?

01 oct. 201301 oct. 2013

Relit bien - je n'ai donné aucun avis sur ce défi, ni fait le moindre commentaire. : " c'est mal ?"

Je suis juste en désaccord avec ta présentation : a te lire il va faire ça par plaisir.
Je dis Non - si il avait le choix il ferait autre chose.
Pour rester sur le ton de ta présentation (relation client fournisseur) il exerce le seul job qu'il a trouvé dans cette période difficile (faut bien vivre et essayer de rester sur le côté médiatique de la scène).
Tu pars sur le registre de celui qui a la plus longue "Desjoyaux ou Gabart" - en prenant l'autre revers de la veste on peut aussi se demander pourquoi eux n'ont pas besoin de se lancer dans ce genre de défi pour exister professionnellement ?

01 oct. 2013

ah, "pas simple", c'est le moins qu'on puisse dire...(je propose à la nage ensuite...); surtout qu'un multi n'est vraiment pas fait pr ça (ce serait même dommage je trouve, mais il faut bien trouver de l'inédit pr exister...);
le record de Joyon en 57j à "l'endroit", voilà un sacré défi (sport et aventure).

à l'envers, qui l'a déjà fait (Monnet, détenteur, je dirais ?) ?

Sinon, ds le genre, le tdm (à "l'endroit") en 650 par Di Benedetto, m'a vraiment impressionné. le VGlobe ensuite, ça du être une partie de plaisir.

29 sept. 2013

Aurais tu une idée derrière la tête papy ?
:-p

29 sept. 2013

faudrait il qu'il se contente de les filmer mourrant de soif pour que ça devienne un défi valeureux à tes yeux? le bateau suiveur n'interviendra que si le pronostic vitale devait être engagé. le bateau ne les suivra pas à la culotte, fera le parcours et s'assurera de pouvoir intervenir dans un certain laps de temps.
imaginez 2 s qu'yvan fasse ça pour le fric, qu'il puisse à la moindre difficulté faire appel à son assistance c'est vraiment mal le connaitre.
ya pas pire tête de mule que lui...
il ne fait pas l’aumône pour réaliser ce défi mais se positionne tout à fait dans un rapport de prestation vis à vis de son "employeur,client" pour qui on le comprendra facilement c'est primordiale de ramener des images et d'en tirer profit. quand son frère laurent traverse le premier l'atlantique sur un hobie cat 18 ,pas de sponsor, pas d'assistance, pas de balise, que son courage son talent et sa passion. quand yvan passe le cap horn en 18 pieds avec un passage à 50nds, pas d'assistance et s'il est vrai qu'il avait une balise de géolocalisation nul besoin de vous expliquer le temps de survie dans l'eau dans ces latitudes.
une autre question, suspicion papy??

30 sept. 2013

non pas du tout
vous sous entendez qu'il part 1 an autour du monde sur un cata de plage, un truc de fou pensez vous, pour le fric.
moi je dis qu'il fait son job avec un sponsor pour aller naviguer.
pb de point de vue
tu fais comment pour naviguer? tu bosses, tu as un sponsor, tu profites du bateau des autres?? lui il a fait de sa passion son métier, ça ne te fait pas rêver? étrange...

30 sept. 2013

je ne suis pas crédule. j'apprécie justement que faute de budget, il continue de naviguer au large repoussant sans cesse les limites. c'est mal? tu en connais beaucoup des skippers pro qui le feraient? desjoyaux, gabart?

01 oct. 2013

avec le choix on ferait tous autre chose de notre vie. le concernant, un de ses projets, nécessitant un gros budget serait le tour du monde à l'envers en solitaire et en multicoque. pas simple non plus.

29 sept. 2013

Ah, parce qu'il est accompagné ? Evidemment ça augmente le budget, mais augmente la sécurité. Sage précaution et le projet devient un peu moins fou.

29 sept. 2013

pas tant que ça opus: comme je l'explique plus haut, le bateau ne peut pas le suivre à la culotte. en cas de blessure, perte du bateau (ils l'ont bien évidement construit pour minimiser ce risque), ils pourront effectivement espérer une assistance du suiveur. le risque sur des engins comme ça reste, je pense, le passage à l'eau particulièrement la nuit et là ça se gatte. quand laurent traverse pas un dessalage!! il part des canaries en meme temps que les participants de la route du rhum en 1986 et se trouve dans les parrages quand Loic Caradec se retourne avec Royale et disparait en mer! c'est de ça dont il s'agit, des extraterrestes, des très grands marins...

29 sept. 2013

Si mes souvenirs sont bons,tony laurent et jacques pradel avaient traversés juste avant en HC 18 aussi avec un séjour à l'hôpital à la clé,pour cause d'épuisement et de brûlures solaires entre autres , il fallait au moins un tube de crème solaire par jour !

29 sept. 2013

il me semble que bourgnon est arrivé avant mais peu importe. tony laurent, alors champion du monde de hobie, à l'arrivée déclare que c'était une folie de leur part d'avoir osé faire ça tandis que bourgnon se voit déjà repartir mais sur un mini cette fois ci. la différence entre un grand champion et un grand marin.
tony laurent avec le soutien de hobie(qu'aurait du avoir bourgnon) est parti de dakar et sans le sou bourgnon tracte son hobie derriere la voiture familiale, avec son père, jusqu'aux canaries.
à l'arrivée, l'attachée de presse de tony laurent(journaliste à voiles et voiliers) fera un article scandaleux, totalement engagé dans lequel elle sème le doute sur la réelle traversée de bourgnon, qui arrive sans balise, trop fraisetc etc, pour mieux mettre en avant l'exploit de son client. une lettre, droit de réponse, écrite par Daniel Gilard pour prendre la défense de bourgnon ne sera jamais publiée dans voles et voiliers. cette suspicion ternira un certain temps l'image de bourgnon qui par la suite à tout gagné, ou presque pour les chipoteurs!!!

29 sept. 2013

L Bourgnon avait le "truc" en plus, c'est sûr...dommage qu'il ait arrêté la course au large. Se serait sûrement régalé sur des tri "ultimes" (pour The race, les records tdm...)

29 sept. 2013

@senetosa, que les choses soient claires entre nous : Je ne dis pas qu'ils sont fous, c'est leur défi qui est fou. C'est vrai que je n'adhère pas à ce genre de défi, mais je reconnais qu'il faut être sévèrement burné pour le faire. Je ne le ferais pas. Quand il dit que pour le Pacifique il leur faudra environ trois semaines, ça veut dire au moins une vingtaine de jours trempés, sans véritable repos, sans nourriture bien chaude... Ce n'est pas tout le monde qui peut le faire. Je suis entièrement d'accord avec toi. Je trouve seulement que c'est du domaine de l'inutile, mais il a le droit de le faire, et il n'y a pas que c'est qui est utile qui doit être fait. Escalader l'Everest n'est pas utile, et pourtant, chaque années ils sont des dizaines à tenter l'escalade. A mon âge, mon Everest est ailleurs. Alors, qu'il y aillent puisqu'ils en ont envie, et qu'ils y prennent du plaisir. A mon avis, il vont en chier, le plaisir sera après l'arrivée.
:topla:

29 sept. 2013

quand l'inutile devient agréable...médites!! sans rancune

30 sept. 2013

Bof, bof, ...
C'est la mode !! Il faut trouver un truc qui sort de l'ordinaire pour trouver un sponsor et donc communiquer au maximum.

Ce qui me gêne dans le projet c'est l'esprit, le sens que l'on devrait donner à une aventure. Il n'y en a pas (lisez les interviews, regardez les videos ...). C'est une démarche marketing, commerciale.
Et le rève bordel !

Par contre, il y a urgence à le tenter ce tour du monde. Car les traversées d'ocean (atlantique et autres) en cata de sport c'est déjà fait et même plusieurs fois.
Et l'on sait que pour capter le budget d'un sponsor il faut être le premier sur le créneau. Alors, il ne faut pas trainer car un autre équipage pourrait leur "piquer" l'idée. Donc annonces dans les médias du grand départ, présentation au salon, ...
Et l'on revient à la question de l'occupation du terrain médiatique. (merci OPUS : "J'aime les gens qui font des choses extraordinaires sans se faire mousser dans les médias").
Avec un peu de discrétion, d'humilité et d'aventure intérieure, ce projet aurait tout de même une autre "gueule".

D'ailleurs, regardons factuellement le projet
Effet d'annonce : "Tour du monde avec navigation au sextant*"
* : lecture de l'astérisque en petit caractère : "Le catamaran sera de toute façon suivi en permanence et à distance par un bateau suiveur embarquant une équipe audiovisuelle".
Alors là l'Aventure avec un grand A en prend un coup !! La prise de risque chute ....
* : suite des astérisques : La liste des 27 étapes, oui vous avez bien lu : 27 !!! Donc la difficulté se réduit à traverser 3 oceans (Atlantique 2500 miles, Pacifique 3500 miles et indien 1500 miles) avec plein d'étapes beaucoup plus courte entre temps et la possibilité de récupérer, se soigner....

Pour que ça ai de la gueule : un tour du monde avec sextant en autonomie complète sans assistance. Et pas de bateau suiveur, pas de téléphone satellite, pas de GPS de secours plombé, pas de dépose de nourriture intermédiaire....

Parceque sans çà, bof, bof le truc !!!

P.S : Au fait, ont-ils au moins fini le tour de corse qu'ils ont débuté en avril 2013 ???

30 sept. 2013

Merci Lor'Eole, tout est dit!

30 sept. 2013

@ lor eole:il n'était pas question de faire le tour de la corse mais de tenter de battre le record du tour. deux tentatives, deux échecs (gv déchiré aux large de calvi par 40 nds et zone de pétole derrière le cap corse qui n'en finit plus).
peux tu nous dire quelles sont les aventuriers en mer qui a tes yeux méritent le respect, j'en connais un certain nombre mais sans doute ais je loupé les meilleurs
il me tarde de te lire, de vous lire papy boom peut aussi me conseiller.
merci d'avance
bruno

30 sept. 201330 sept. 2013

Complètement d'accord avec toi Lor'Eole, c'est aussi mon avis concernant cette annonce médiatique qui se veut sensationnelle mais à pondérer après réflexion et analyse du projet.

Beaucoup de "com" pour faire de la mousse avant le départ et attirer les "mécènes" potentiels, ainsi va notre monde.
:reflechi: :oups:

Il y a des réalités incontournables :
l'alimentation au quotidien, le repos, l'hygiène corporelle et mentale.
Mariner pendant des jours sous le soleil dans des combinaisons , être aspergés en permanence par des embruns salés, subir l'agression des UV, ça devient très vite ingérable sans des escales fréquentes pour récupérer et se refaire une santé afin d'éviter beaucoup de problèmes dermatologiques et ophtalmologiques entre autres.

Les chiffres sont éloquents :

Le bateau
Longueur : 6,3 mètres de long
Largeur : 4 mètres
Hauteur du bateau : 60 cm
Hauteur de mât : 12 mètres
Poids : 360 Kilos à vide
Surface grand-voile : 25m2
Surface du spi : 50m2

LE DEFI SMA EN CHIFFRES

Les indispensables du voyage


25 kg de vivres (seulement)

25 litres d’eau

1 réchaud
1 déssalinisateur
Déplacement en charge : 750 kilos
Tirant d’eau : 1m30
Nombre de voiles : 5
Kilos de matériel embarqué : 130
Kilos d’équipage : 170

Mise à l’eau : 15 juillet
Baptême : 27 juillet à la Trinité sur Mer
1 sextant + cartes marines
1 sac de vêtements de rechange
1 caisse à outils
1 spinnaker de rechange
1 trousse à pharmacie complète

et on imagine très vite les limites liées à cet inventaire pour faire un "tour du monde".

30 sept. 2013

tu veux dire quoi, j'ai rien compris!
c'est de l'esbrouffe; il fait ça pour le fric
c'est totalement fou il n'y arrivera pas
c'est mal préparé, toi tu sais et tu n'aurais pas fait comme ça
c'est un escroc et un tricheur
c'est un incompétent
c'est gens vont mettre en péril notre petit monde(pour les frustrés c'est pas faux)
ayez au moins le courage de dire clairement ce que vous pensez mais cessez ces insinuations nauséabondes

01 oct. 201301 oct. 2013

Non rien de tout cela dans l'absolu, simplement qu'il faut savoir raison garder et ne pas idéaliser outre mesure, un peu de bon sens et de lucidité face au "marketing mis en œuvre autour de cette annonce.
Il faut être conscient des limites humaines, techniques et des contraintes associées.
Les étapes très nombreuses prévues en sont le résultat.
De même qu'il semble logique qu'il soit prévu une "assistance" à distance, bien que passée sous silence.
Le fait que lors de ce raid une équipe assure une couverture vidéo en est l'illustration par défaut.

La performance certes, mais peut-être pas tout à fait dans le dénuement annoncé et supposé par beaucoup.

Ceux qui ont déjà pratiqué l'utilisation d'un sextant mesureront à sa juste valeur la difficulté de faire un point précis dans les conditions de navigation sur un tel bateau.
Ça laisse un peu rêveur.
:reflechi:

01 oct. 2013

qu'aurais tu dis en d'autres temps de Slocum, Shackelton, Moitessier, Tabarly, Lamazou, Bruno Peyron(Jules Verne)...? ça semblait fou, il y avait de l'argent en jeu et des contreparties. pourquoi Moitessier s'inscrit il au golde globe? mais s'il finit par y renoncer, pourquoi écrit il des bouquins? et Tabarly comment finance t il ses projets? n'en sont ils pas pour autant des navigateurs extraordinaires. Yvan n'a t il pas prouver son extraordinaire talent, ne mérite t il pas de la part des gens de mer autre chose que des sarcasmes?
je te souhaite d'avoir la chance de naviguer avec des gens de cette classe et peut être mesureras tu la différence entre nous, terrien, qui allons sur l'eau et ceux, marin, qui sont fait pour être sur l'eau.
je suis persuadé que l'assistance dont tu parles est pour Yvan une obligation dont il se passerait volontiers.
bruno

01 oct. 201301 oct. 2013

Tu oublies une seule chose : l'embarcation, occulter ce fait ne me semble pas très objectif et pertinent.
Pas d'aveuglement béa, prendre un peu de recul ne fait jamais de mal.
Ils sont tous partis avec de vrais bateaux et non pas une extrapolation d'un initial engin de plage.

01 oct. 201301 oct. 2013

Aliguen Tu l'as vu le bateau ?

Allez je me lâche un peu ....

Si l'on se concentre exclusivement sur les qualités marines du bateau - je serais beaucoup plus serein sur ce proto que sur un petit tri genre Farrier 24 / 27 etc ...

et des Farrier qui traverse y en a quelques un. dans l'anonymat le plus complet. et sans bateau accompagnateur.

La difficulté du truc me semble beaucoup plus dans la résistance / adaptation aux conditions de vie que dans l'aventure nautique pure.
Est ce si dur ? Est ce pire que le quotidien d'un SDF ?
La route est choisie en conséquence .
Avec ses perchoirs / tente, la bannette n'est pas pire que dans un mini.
D'ailleurs les gus de la mini ils passent leur temps dehors aussi et en solo en plus ...
Je vois pas trop la différence entre ce projet et faire le tour du monde sur un mini, en double avec moultes escales par le chemin des écoliers (c'est sur cela aurait été moins vendeur et probablement déja réalisé en croisière).

C'est juste un bon plan com. afin d'appâter les gogos, dont l'unique intérêt est l'impact médiatique pour Bourgnon - on en revient au fric.

ça ne me fait pas rêver mais cependant je lui souhaite de réussir son plan com. et espère que ça lui permettra de rebondir et de mener a bien ses projets futurs en trouvant des budgets plus conséquents. Ce jour là ce sera mission accomplie.

01 oct. 2013

parce qu’ils l'ont fait tu considères aujourd'hui que l'embarcation était appropriée. semblait elle appropriée quand tous ces grands marins l'ont fait? non.
quand Bruno Peyron s'élance avec Commodore pour le Jules Verne, l'embarcation semblait elle appropriée? non. tous ces gens la repoussent sans cesse les limites en acceptant aussi les échecs.
mais tous quand ils partent, ils sont sur d'une chose, c'est faisable .il a fait tous ses autres records avec un engin de plage qu'il a préparé. sur ce défi il savait qu'il lui fallait absolument faire une extrapolation d'un engin de plage. il sait ou il va, fait lui confiance..

01 oct. 2013

Pour le sextant je suis un peu en désaccord avec vous les gars, un multi même petit est beaucoup plus stable qu'un mono d'une dizaine de mètre.
l'usage de la relique en sera plutôt facilitée

01 oct. 201301 oct. 2013

Le marketing existera toujours tant qu'il y aura des individus pour s'intéresser aux sujets concernés, même si c'est pour les critiquer vertement.

01 oct. 2013

Bien sûr le principal c'est qu'on en parte, le reste importe peu, c'est là le paradoxe de notre société où tout ou presque est basé sur l'avoir et non l'être.

01 oct. 2013

eh bien moi je dis bravo bravo
et j espere en plus que ca lui raporte un bon petit matelas

il imagine le defit
il monte l affaire
il trouve des partenaires qui lui finnance l affaire
il federe les medias

en plus on aurat de belles images
on en parlerat au 20 heure
peut etre des films
que demande le peuple
tout est super !!!

c est mieux que de faire un film
car on est dans le domaine que l on aime
apres vos theories de soi disant specialiste
on s en fou
meme qu il se fasse ravitailler la nuit c est pas important
nous on veut une histoire d aventure
c est comme antoine de maximin ou comme nu et sans culotte
ou comme une emission culinaire
micahlak le soir sur la f2
il fait ca aussi pour le pognon
et alors ca vous gene!!!!
pas moi je trouve ca tres bien
et j encourage tout ceux qui critique de faire des choses dans le meme sens
mediatisez a fond on veut des histoires
ne faites rien dans votre coin
nous on veut de l evenementiel et mediatise

si c est si facile de faire ca
pourquoi tous les donneurs de lecon du forum ne le font pas !!!!
tout simplement parce qu une partie sont de vieux grincheux aigrie par la vie et critique tout
positiver et vivez
la critique c est le plus facile des sports
et ca rend le climat morose
les francais en sont des specialistes
ca c est les champions !!!!

moi je dis
allez Bourgnon fais nous rever et meme si tu t arranges les choses
c est pas bien grave !!!!
noel arrive et ca ferrat de toute facon de beau films

04 oct. 2013

Bien dit, Alain, une étoile, of course!
mais tu perds ton temps :
Passer pour un idiot aux yeux d'un imbécile est une volupté de fin gourmet.
(Georges COURTELINE) :-D

04 oct. 2013

Au-delà du style fleuri de ct, il a raison sur un point : il n'y a rien de choquant à vendre une histoire pour financer son défi. La plupart des navigateurs héroïques qui nous ont fait rêver l'ont fait, que ce soit avant le défi ou à leur retour. Les supports de l'histoire sont aujourd'hui différents, mais sur le principe c'est la même chose.

03 oct. 201303 oct. 2013

ct dit :
"pourquoi tous les donneurs de leçon du forum ne le font pas !!!!
tout simplement parce qu une partie sont de vieux grincheux aigrie par la vie et critique tout"

Quelle caricature, ton emportement t'aveugle l'ami.

Dans les remarques de Lor'Eole, Papy-Boom et moi, il n'y a pas de référence à tes propos désobligeants concernant ce projet, seulement un peu de recul et de lucidité au delà de l'effet d'annonce. Et j'estime que c'est un vrai défi de vouloir entreprendre un tel périple ce qui ne doit pas occulter les contraintes à respecter pour pouvoir le mener à bien..

Et pour ce qui est des de vieux grincheux aigrie par la vie et critique tout :

reportes-toi aux navigations de Papy-Boom et moi-même dont les échos sont sur ce site, tu verras le fossé qu'il y a entre ton jugement de valeur et la réalité.

Je ne crois pas que nous soyons aigris loin s'en faut et essaie d'en faire autant en solitaire que mon ami Papy-Boom (compte tenu de son parcourt et de son âge)

Voir : sites.google.com[...]elamer/

Un peu de respect ne ferait pas trop de mal, car nous sommes motivés et allons aussi au bout de nos rêves et envies (non médiatiques et médiatisés), qui sont bien plus modestes, mais là n'est pas le problème.

A chacun a son Everest, c'est bien connu.
:goodbye:

04 oct. 2013

Joli.

Je ne suis pas d'accord avec vous sur ce fil, mais j'apprécie la citation. En fin gourmet ? Non. J'ai beaucoup trop respect pour vos Everests. Pouvoir dialoguer avec des gens tels que vous est la principale raison de ma participation à ces forums.

03 oct. 2013

Une *.

Meme si c'est en étape et avec un accompagnateur ça reste un sacré exploit sportif. Ceux qui ont fait du cata de sport dans des conditions un peu chaude devraient s'en rendre compte je pense.
Il est médiatisé? Ben oui il fait le job et il a bien raison. Faut vivre avec son temps mes pôv messieurs. On se plaint que l'age des plaisanciers devient canonique donc fout ce qui met notre passion en avant est plutôt bon non? De plus il n'y a pas d´excès, avant le forum je en avais pas entendu parler.

Le bateau accompagnateur? Cent fois oui et qu'on ait des images au bout! Encore une fois c'est dans l'air du temps. Vous n'iriez pas dire à un acrobate que son numero est naze car il n'a pas de filet! (enfin j'espère que c'est fini les jeux du cirque?)

Tant que ça ne se termine pas avec un appel au don et des critiques vers les secours si ça foire moi ça me va!

En tout cas je leur souhaite une francje réussite et de s'éclater! :bravo: :bravo:

04 oct. 2013

Tout le monde est à peu près d'accord pour dire que c'est un exploit sportif et qu'il n'est pas à la portée du premier venu. C'est sur la façon de faire que ça achoppe, c'est tout. Pas besoin de monter sur ses grands :acheval: pour prendre la défense de Bourgnon
:non:

04 oct. 2013

+1 pr l'image des déambulateurs...très bon.

04 oct. 2013

Ben au vu des échanges précédents la cavalerie lourde était déjà de sortie non???

Au bout du compte pour moi il s'agit de regarder ces défis avec un peu plus d'enthousiasme qu'une simple logique froide et analytique. Notre sport/passion a besoin d'un bon coup de jeune et sur ce coup Laurent B assure la transiton et répond à ce besoin.

Je comprends que pour bcp ce type de projet ne va pas dans le sens de l'éthique du monde de la voile et de la course au large façonnée par les Colas, Tabarly ... Malheureusement cette façon d'apprécier les choses appartient au passé et n'interesse pas ou peu la jeune génération. Si on ne veut pas que nos pontons finissent en piste de course pour déambulateurs il va falloir regarder de façon un peu plus amène ce type de projet... même si on est pas obligé d'adhérer à 100%...

03 oct. 2013

un disciple de Mike Horn? bon courage a lui, il va s'éclater!

03 oct. 2013

tiens, tiens ... ;-)

03 oct. 2013

@jackteur: c'est marrant que tu parles de Mike Horn. outre le fait qu'ils aient tous les deux la nationalité Suisse, Mike Horn a été initié et conseillé par Laurent Bourgnon pour ses traversées en multi lors de son tour du monde en suivant l'équateur "Latitude zéro".

03 oct. 2013

Quel type de bateau accompagnateur , car vu la vitesse de ce genre de cata il faut un bateau speed , mais pour avoir l autonomie entre les Galapagos et les Marquises ?? 3 000 milles

03 oct. 2013

Le trimaran à moteur qu'utilisait Kersauzon conviendrait parfaitement : Il a la vitesse et l'autonomie pour cela.

06 oct. 2013

@tdm: le bateau accompagnateur est un x 556.
ils étaient super décontractés et heureux de partir enfin.
1ère escale, la corogne

03 oct. 2013

Si j'ai bien compris ils ne sont pas si fou que cela car il y a un bateau accompagnateur. Ca change tout.

Le plan média c'est pour financer car sans cela il faudrait être fortuné ce qui serait injuste.

05 oct. 2013

partis à 15h.

05 oct. 2013

:pouce:

06 oct. 2013

C'est ramollo depuis le départ. Moins de 5 nd. j'espère qu'ils ont pris les traînes. ils sont bien pour le bar
:pecheur: :pecheur:

06 oct. 2013

ou est-ce que tu as vu leur position ?

06 oct. 2013

merci

07 oct. 2013

ils ont de quoi pêcher et ils seront bien obligé de s'en servir entre autre pendant la traversée du pacifique.

07 oct. 201316 juin 2020

la preuve en image avec cette magnifique gaffe de pêcheur à poste sur l'arrière de leur cellule de vie. ils comptent bien pêcher et du gros!!!

07 oct. 2013

Hé bé c'est pour les thons ce truc. S'ils en prennent un beau la trace sur la carte risque d'être assez drôle avec ce bateau. On va les retrouver direct à Gibraltar. :pecheur: :pecheur:

08 oct. 2013

Fin d'une première étape réussie: arrivée ce matin 08/10 à 8:15 à la Corogne.

08 oct. 2013

Je ne trouve pas d'infos sur le net. Hormis le site officiel SMA il y des news quelque part?

En tout cas on ne peut pas dire que ce soit la folie de la communication n'en déplaise à certains...

08 oct. 2013

peu de news mais ça va venir. il y a aussi le compte Facebook d'yvan bourgnon.
petit budget, petites boites, petites communications mais des grands bonhommes. le départ c'est fait presque en catimini, plus de badauds que de gens du milieu.
très peu de bateaux sur l'eau. on sont passés les"passionnés de cata, d'aventure???

20 oct. 2013

bah peut être que tout le monde s'en tamponne, et que les passionnés ne se sentent pas concerné ou pas proche du bonhomme ?
facile de toujours présenter le truc du côté vous êtes des cons de ne pas vous enthousiasmez des actions héroiques de mon grand gourou.

20 oct. 201320 oct. 2013

Tu pose une question "on sont passés les"passionnés de cata, d'aventure???"
je t'apporte une réponse
"peut être que les passionnés ne se sentent pas concerné ou pas proche du bonhomme ? "
Le sujet m'intéresse et m'amuse ayant longuement pratiqué le bonhomme dans le passé.
Je suis hyper amusé de voir la com., on nous raconte une belle histoire et pour cela tout est bon (mettre en avant des perf. sans consistance, nous vendre la tempête, les éléments contre, etc ....)
La réalité c'est quoi ?
- on cherche des gants sur Heo
- juste une nuit a bord avant le grand départ
- moins de 3,5 knts de moyenne depuis le départ (on nous vends du 20 knt dans le plan com)
- un plantage systématique sur les prévisions arrivé prévue / réel.
- un émissaire sur ce forum (toi) qui n'a aucun retenu, aucune maitrise. insulte ses contradicteurs sur les fils comme par MP.
ça fait pas très pro ...

Mais bon comme j'ai déja écrit

"ça ne me fait pas rêver mais cependant je lui souhaite de réussir son plan com. et espère que ça lui permettra de rebondir et de mener a bien ses projets futurs en trouvant des budgets plus conséquents. Ce jour là ce sera mission accomplie."

20 oct. 2013

c'est pas parce que ça ne t’intéresse pas que tu es un con, c'est parce que tu t'acharnes que tu es un con. tous ceux qui ne sont pas intéressés passent ce post. pas toi, pour quelles raisons, quels comptes as tu as réglés?

08 oct. 2013

premiere etape la corogne????

quel point commun entre traverser le golfe et faire bonne esperance kerguelen ou st paul par ex ??
moi je dirai bravo dans deux cas:
1) ils les font sans assistance aucune , je vois pas comment et ca doit pas etre l'esprit
2) ils se petent la gueule et ne crient pas au secours
a) ils se noient : ok ce sont des vrais ils seront dan les livres
b) ils se demerdent tous seuls et ne disparaissent pas : encore mieux
.
mais si le truc c'est ravito, routage, suivi permanent, assitance casse , helico, etc.... aucun interet autre que sportif : pour ca il y a le foot.
.
a ce propos je me suis posé une question: les mecs ils vont chavirer , forcement: comment ils le redressent le truc avec ces deux grosses nacelles laterales?
ou met on l'eau et la bouffe ( surtout l'eau = desal ?)
.
j'aime les riches ,comme les pouraves mais pas les assistés qu'il soient mediatiques ou simple famille nombreuse.

08 oct. 2013

@motutunga: la vie doit être bien triste pour toi... je formulerai bien tout ça autrement mais je vais encore me faire censurer!

08 oct. 201308 oct. 2013

pourquoi on censure ce gentil interlocuteur si motivé ( senetosa)..
mis a part sa remarque judicieuse je me pose tout de meme la question du chavirage et de l'assistance.
j'ai tord de porter un jugement de valeur, mais l'admiration en est aussi un.
a noté que sur le fil causin c'est moi qui ai ete censuré..ce sujet est donc plus fondamental qu'il n'en a l'air
bise a tous

08 oct. 2013

parce que je t'avais traité de "sinistre ..."
comme certains semblent douter de sa probité voir de ses compétences je vous rappelle qqs lignes de son cv nautique:
Enfant : un tour du monde à la voile avec ses parents et son frère laurent
1995 :1er Mini-Transat ; 1er Mini-Fastnet ; 1er Transgascogne
2ème transat jacques vabre multi 60 pieds
1996 :6ème québec st malo multi 60 pieds
1997 :1er transat jacques vabre multi 60 pieds
1999 :3ème transat jacques vabre multi 60 pieds
2000 : 3ème Québec-St-Malo multi 60 pieds
Record de la meilleure distance parcourue en 24 heures 625,34 milles multi 60 pieds
2002 :Route du Rhum : chavirage avec 80 nœuds de vent multi 60 pieds : il refuse les secours officiels pour ne pas abandonner son bateau et reste 5 jours à patauger, sauve son bateau et est récupéré en état d’hyporthermie
2003 : Champion de France Formule 18 des raids
2005 : Création du Team Océan : 1ère écurie de course au large
2006 : Record absolu des 24 heures en solitaire(trimaran 60 pieds)
2007 : 4ème de la Transat Jacques Vabres multi 60 pieds
2ème au Championnat de France des Raids en catamaran F18
2008 : Champion de France des Raids en catamaran F18
2010 : 8ème Championnat du Monde nacra F18 en Hollande
2011 : 1er au classement national des coureurs de cata F18
Traversée de la méditerrannée en 18 pieds
2012 : Passage du Cap Horn en cata de sport avec une boucle de 450 milles et 60h sur l’eau avec Sébastien Roubinet
Champion d’Europe 2012 sur catamaran Nacra en Allemagne

record des 24h en voile légère sur un Nacra F20 carbon au Brésil, soit 637 kms parcourus avec Thibaut Vauchel
2013 : prépare le défi sma

08 oct. 2013

formidable:un sportif de tres haut niveau

08 oct. 2013

Dites les gars vous en avez pas marre de vous pourrir?

Juste suivre le déroulement de l'histoire c'est bien aussi...

Si on repartait sur un nouveau fil, celui-ci est bien encombré?

08 oct. 2013

pas de ravitaillement, 25 kgs embarqués et s'il faut plus pour les traversées ou en cas de casse: peche
pas de routage: tu n'auras quoi suivre leur trace et tu rendras compte!
suivi permanent: par la balise: oui pour nous mais eux n'auront pas leur position
et le bateau accompagnateur, X556, ne pars pas pour les suivre mais les retrouver sur l'eau quand ça sera possible pour les prises de vue et en cas de pronostique vitale engagé. ce qui, si ça devait arriver, ne mettrait pas à contribution les secours extérieurs.
assistance casse: non ils partent pour se démerder
hélico: dans ta tête...
pour la flotte: dessalinisateur
pour le dessalage: un tangon pris sous la poutre qui se déplie et leur sert de bras de levier pour le remonter.
ils ne partent pas en course ni pour faire un temps et la notion de découverte et de démerde est essentielle pour eux.
ais je bien répondu à tes questions Mr Jesuisjamaiscontent?

18 oct. 2013

malin le tangon dépliable; je me posais justement la question (cruciale) du ressalage, forcément à prendre en compte (parce que les bancs sur échelles, doivent pas mal freiner ds l'eau lors d'un redressement, + poids du cata qui ne doit pas être négligeable; donc un simple bout passé au dessus de la coque comme pour un cata de sport habituel, ne devait pas être suffisant).

08 oct. 2013

je t'aime je te mets dans mon carré ( je crois que tu y es deja) on se connait bien hein ?? :bravo:

08 oct. 2013

je vous prie de m'excuser , j'avais pas vu l'itineraire , c'est pas un tour du monde par les caps c'est un tour par les alizés, alors ok je retire mes propos dubitatifs
seul vrai danger dans ce cas: les pirates somaliens

18 oct. 2013

Samedi 12 octobre, 8h22 TU. C’est dans un frêle vent de Nord-Est que nos deux skippers ont quitté la Corogne. Direction l’Île de Ténérife aux Canaries au vent arrière. Une navigation de 1 000 milles (1 850 km environ) qu’ils ont estimée pouvoir réaliser en 1 semaine. Premières complications : la gestion du froid, avec des températures la nuit proches de zéro mais également une météo incertaine à partir du Cap Finisterre.
Vendredi 18 octobre il leur reste 510 miles à parcourir!
Il n'y a pas que les pirates comme danger.

18 oct. 2013

A choisir je préfère les Berques et leurs rmi, au moins il n'y allaient pas avec un suivi sat et un bateau accompagnateur ce qui psychologiquement changent tt.
Que dire de Bombard alors, a interné ???

19 oct. 201316 juin 2020

Un problème de sextant?

19 oct. 2013

Ils cherchent à limiter le près qu'ils subissent depuis le départ non?

19 oct. 2013

voila ce qu'en dit François Meyrier, l'auteur du livre "la navigation astronomique"
La descente « plein Sud » depuis la Galice tout au long des côtes portugaises se fait généralement par vents très forts, ce qui fut le cas, 45 nœuds quand même.
En longeant les cotes de très près Yvan et Vincent se sont affranchis de façon astucieuse de tous problèmes de navigation. Durant cette étape du parcours ils ont employés les techniques de navigation côtière qui consistent à se positionner par l’observation d’amers côtiers, parfois à l’œil nu. Mais le plus souvent ils ont faits usage d’un compas de relèvement qui permet de se situer avec une grande précision.

A partir de Gibraltar ils n’ont pas pu employer les mêmes techniques. C’est en effet la pleine mer sans aucun repère terrestre.
Là commence la véritable Navigation Astronomique.
Mais atteindre les Canaries est relativement simple. Au début une route plein Sud suivi assez rapidement d’un cap au SSW.
La descente sur les Canaries est essentiellement un problème de bonne connaissance de la latitude. Pour cela ils utilisent une technique bien connue sous le nom de la « méridienne » qui consiste à observer au sextant la hauteur du Soleil à l’instant où celui-ci est le plus haut. On appelle cet instant le midi local. Une difficulté peut surgir du fait que les observations sont faites depuis le trampoline d’un catamaran en perpétuel mouvement.
Et lorsqu’on ne voit pas les astres… comme cela a été le cas ces derniers jours, dans ce cas on tient l’estime : on note dans un cahier la route parcourue, ce qui donne une idée de la route où l’on se trouve.

Ainsi peut-on dire qu’Yvan et Vincent naviguent en utilisant les mêmes techniques qu’Henri le Navigateur et les Portugais quand ils entreprirent, il y a 600 ans, de s’élancer le long des côtes Africaines !
( Henri le Navigateur est celui qui a conduit les Portugais le long de l’Afrique avec le bâton de Jacob, ancêtre du sextant. ) »

19 oct. 201316 juin 2020

en approche du cap finistere

19 oct. 2013

Merci pour les infos. Ou les trouves-tu? C'est sur le site Sma?

19 oct. 2013

@ philovent: le site sma n'est pas beaucoup alimenté(petit budget), on y voit sa progression sur la carte mais peu d'infos. je les récupèrent sur facebook ou en privé mais je peux les faire suivre. voila les dernières:
Samedi 19 octobre 2013, 4h 40. C’est en riant qu’Yvan a prononcé ces mots tôt dans la matinée : « Toujours pas de vent ! On commence à prendre ça à la rigolade, tellement ça devient un gag de pas avoir de vent comme ça depuis le départ ! On a eu, soit pas de vent, soit une tempête qui a duré 8 heures. C’est assez hallucinant, mais bon c’est comme ça. Il fait à nouveau très très froid la nuit, 6-7 °, alors que ça c’était réchauffé il y a 2 jours… Ca doit venir du Sahara. Sinon c’est la pleine lune, c’est très agréable parce qu’on voit très bien. On a eu notre premier poisson-volant à bord hier, qu’on n’a pas pu manger, il était juste passé nous voir. On est le long des côtes marocaines, on espère toucher demain des vents thermiques dans a journée entre 10h et 18h, Essaouira c’est une des régions au monde où il y a le plus de vents thermiques, c’est pour ça qu’on est venus près de la côte. Notre moral est bon ! Par contre on n’aura pas assez à manger pour tenir jusqu’au bout. Donc on commence à moins manger pour tenir jusqu’à l’arrivée. » Yvan

19 oct. 2013

Merci pour la transmission. Je ne suis pas sur fesse book donc c'est cool!
:bravo:

19 oct. 2013

Je préfère et de loin notre rameuse canadienne sans assistance qui avait prévu 80 js de traversée et qui au bout de 80js est a mi-parcours!!! Mais continue à nager.

19 oct. 2013

@matelot: c'est quoi ces remarques de merde??
si tu savais lire tu verrais que le post c'est "Tour du monde en cata de sport...!!!, c'est pas "traversée à la rame" et encore moins " qu'est ce que préfère matelot@17724"
et bah MOI, je préfère.... on s'en fout!

19 oct. 2013

il a bien le droit de préférer un autre "défi" et de s'exprimer.
Il faut être tolérant et non sectaire! :reflechi: :reflechi:

19 oct. 2013

@ aliguen et aux autres qui se reconnaîtront:
je considérais, naïvement, pour poster, qu'il fallait porter un minimum d’intérêt au sujet et essayer de contribuer à son bon développement...Erreur!!
si tu étais un être tolérant et non sectaire, peut être chercherais tu à savoir qui ils sont, quel est ce drôle d'engin qu'ils ont mis au point, le parcours qu'ils ont établi, les réelles difficultés qu'ils vont de voir affrontées, tu leur laisserait le bénéfice du doute. tu peux aussi, parce que cela ne t'intéresse pas, passer ta route devant ce post.
on n'est pas dans la sphère privée, sur google tout se trouve, y compris vos conneries sur des gens nommés et bien réels, eux. mesures tu l'impact que ça peut avoir de lire par des gens qui vont chercher des infos sur le défi, les suspicions, les fausses affirmations et la manière que vous avez de tourner au ridicule ce projet.
si je dois endosser une certaine forme d'intolérance pour rétablir des faits, sache que ça ne me pose aucun problème et toi?

19 oct. 2013

je ne suis toujours pas censuré, incroyable... donc pas de modérateurs le week end c'est bon à savoir!! d'ailleurs qui modère? c'est une question qui mérite réponse, qui a le pouvoir de laisser tel post et d'en virer un autre et sur quels critères. vous n'avez à vous justifiez en rien?? je ne suis pas d'accord, je vire, sans signer ni prévenir. vous n'embauchez pas??

19 oct. 2013

Après plus d'une semaine a 3,5 knts de moyenne ça doit pas être la fête à bord.

19 oct. 2013

Ils devraient pagayés, cela raméneraient tt le monde à la raison....
Et pour faire le tour du monde, il faudra attendre le retour pour l'affirmer.

20 oct. 2013

je réitère
"Pas d'aveuglement béa......"
Aucune leçon donnée mais un peu de bon sens.

Quand aux propos conduisant à gerber : un peu de retenue et discernement ne ferait pas de mal à certains contributeurs.

Du libre propos non agressif, on en vient aux jugements de valeur plus que limite, attitude pas terrible.

:reflechi: :jelaferme:

20 oct. 2013

Une question que certains devraient se poser ici : "cette aventure mérite-t-elle des supporters tels que vous ?" Les deux protagonistes de cette aventure n'ont vraiment pas de chance d'être aussi mal défendus... :goodbye:

20 oct. 2013

Dimanche 20 octobre 2013, 9h 30.

" Mais où est le vent sur cette planète??? Toujours pas de vent... Je n'ai jamais vu dans ma carrière de marin autant de petits airs sur un parcours aussi long!!!
Le désert tient bien sa réputation au niveau du froid, la nuit il fait tellement humide que c'est comme s'il pleuvait...
Heureusement que la mer est poissonneuse, car on est presque à court de vivres. On a pêché une bonite hier soir, et Vincent nous l'a préparée avec une paella lyophilisée, une pure merveille! "
Yvan via N.C.

20 oct. 2013

Et pioupiou calmes toi, cela parle de bateau, il y en a qui font cela discrètement avec corne-flake et sardines en boites et en plus le type, il est vieux sans sponsor, d'autre à la rame (la canadienne en route en ce moment) et puis nos 2 lascars. Il m'arrive de regarder la tv, mais je n'appelle pas ma femme 'bobonne'.
Accesoirement je serais curieux de savoir combien de temps vous avez passer en mer, cette année, pour être aussi insultant envers un .......marin, qui lui y a passé quelques semaines, et bien sur en solo.

20 oct. 2013

Internet, c'est le jeu du j'aime / j'aime pas et des égo. Pas plus grave que ça.

Perso, ce projet m'intéresse. Si vous avez des infos à faire partager, continuez à les poster svp.

20 oct. 2013

Tant de marins depuis Ulysse à Papy-Boom en passant par Charcot, Collomb,Antoine, Vatine ou un papa, une tante nous ont fait rêver. Depuis que l'homme est homme en fait. Et on voudrait nous priver des exploits de Bourgnon ? Et même si les rêves on quitté certains des intervenants ils se rappelleront que de telles odyssées leur ont donné l'envie d'oser leur rêve. Et s'il ne leur reste que le côté matériel qu'ils sachent que Bourgnon révélera des marins qui, peut-être, leur achèteront leur voilier un jour...

20 oct. 2013

3,2 knts de moyenne après 200 h de nav.
dur dur ...
dans un communiqué récent ils esperaient une arrivée Dimanche ou Lundi.
Au rythme actuel c'est plutôt fin de semaine.
la gestion nourriture doit être hyper complexe.
faut dire qu'avec une unique nuit en mer avant le départ, ils ne devaient pas être très habitué a leur bateau.

20 oct. 2013

Ne pas oublié dans leur survie le cata accompagnateur.

20 oct. 2013

"Ne pas oublié dans leur survie le cata accompagnateur." tu parles de quoi? expliques si tu as des infos ou pose des questions si tu t'en poses. en mp tu me dis que tu as le droit d'avoir un avis, ok, un avis, mais pas de dire des conneries!!

20 oct. 2013

INTERVIEW de JORIS COCAUD, dimanche 20 octobre 2013.

Joris Cocaud et Yvan Bourgnon sont champions d’Europe de Nacra, et vice-champions de France de course longue distance.

N.C. : « Bonjour Joris, que penses-tu du Défi d’Yvan et Vincent ?
J.C. : C’est assez fou comme défi, mais ils sont tout-à-fait capables de le réaliser. Pour Yvan c’est une suite logique dans sa carrière, et il y est très bien entraîné grâce à ses autres défis (Cap Horn, Méditerranée…)

N.C. : Tu as fait plusieurs courses avec Yvan, quel navigateur est-il ?
J.C. : Une détermination hors du commun, qui l’a toujours mené à réaliser et réussir tous ses projets. Il est toujours très optimiste, avec Yvan il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions, et il trouve toujours un moyen de réaliser ce qui a été prévu.

N.C. : Quelques mots sur leur étape compliquée Corogne-Canaries ?
J.C. : Ils n’ont pas de chance avec la météo, mais ils vont rattraper leur parcours avec des coups de chance. On sait que cette partie-là est difficile à cause d’une météo instable justement, et souvent imprévisible. C’est sûr qu’il n’aime pas les moments de pétole, mais il sait gérer ce genre de situation pour la mettre à profit. Il a dû plus apprécier les moments de baston, même si c’était chaud, il doit être rassuré de voir que le bateau résiste bien. Il doit avoir dans un coin de sa tête le souvenir de ce qui nous était arrivé en Corse : on était passé par une grosse baston, et on avait cassé le bateau, déchiré la grande voile, mais on avait réussi à bricoler pour rentrer à la côte… quoiqu’il arrive, on se débrouille ! Il sait gérer ce genre de catamaran en conditions extrêmes.

N.C : Si tu avais Yvan et Vincent en face de toi, que leur dirais-tu ?
J.C. : Qu’ils font plutôt bien le boulot, vu les conditions ! Ils ont bien anticipé les choses. Que je suis ça de près et que je suis à fond avec eux !

N.C. : Si tu avais une question à poser à Yvan et Vincent ?
J.C. : Comment ça se passe au final l’ambiance à bord ? Car ils se connaissaient bien avant, mais pas dans ces conditions de vie. Comment s’organisent leurs quarts, la barre, etc…
N.C. : Merci Joris. »

20 oct. 2013

c'est quoi vice champion de France longue distance ?
Champion d'Europe Nacra ... ah oui la petite sauterie organisé par NAcra ou les régatiers ne vont pas - faut oser mettre ça dans un CV.

20 oct. 201320 oct. 2013

A oui vice champion de France longue distance - le duc d'albes
A lire ici les commentaires www.catamag.fr[...]/
battu par un tornado en F20 carbon ..
encore un truc qui tient plus de la kermesse que de la régate - faut oser mettre ça dans un cv voile.
ça fait bien pour le grand public - mais dans le milieu a mourir de rire.

20 oct. 201320 oct. 2013

@ sailoturn :une partie du cv d'yvan est affichée plus haut, on peut facilement se faire une idée et savoir si ça tient de la kermesse ou de la régate. mais toi qu'as tu mis dans ton cv puisque tu sous entends régulièrement que tu fais partis du "milieu" avec 15 ans de compétition à ton actif? j'ai hâte de lire ton parcours si brillant.

20 oct. 2013

J'ai ouïe dire qu'un cata d'assitance les suit, donc la notion de survie faute de vivre et bien suggestif.

20 oct. 2013

plutôt qu'écouter les ragots, tu devrais lire les posts, je l'ai déjà dit plus haut c'est un mono x562. je te joins une photo pour que tu comprennes. je parle aussi du suivi plus haut, mais tu pourrais faire l'effort de lire.

20 oct. 2013

Comme tu l'écris tous les 10 posts ça doit être une bonne info... :non: :scie:

20 oct. 2013

Quand a l'analyse délicate Portugal/Canaries, il y a quand même du monde qui y passe et dans le bon sens, et sans plan média.
pour la petite sauterie Nacra, je n'y connais rien, donc je lis.

20 oct. 2013

la gestion de l'avitaillement est un des points critique de ce genre de navigation.
La capacité de stockage étant très limitée : 25 kg pour 2 par étape, si le temps de parcourt s'allonge (petit temps, vent contraire), les réserves peuvent s'épuiser rapidement.
L'alimentation est importante pour se maintenir en bonne condition physique et rester performant. Peut-être ont-ils une "réserve" de produits dits énergisant?
Cet aspect des choses est passé sous silence mais portant primordial. :oups:

20 oct. 201316 juin 2020

le bateau accompagnateur

21 oct. 201321 oct. 2013

Info communiquée par un ami :
Bourgnon s'est arrêté à Agadir,
Comme disent les Marocains :
Agadir, rien à dire
Marrakech, arnakesh,
Essaouira, ça ira


"Position en temps réel, dimanche 20 octobre 2013 23h20.

" On s'arrête à Agardir quelques jours, en prévoyant d'aller toujours à Santa Cruz, mais sur une escale très courte.
Raison: pas de vent, et plus de nourriture...
On pense arriver au lever du jour.
Objectif des prochains jours: vérification entière du bateau et bricolage pour bien le préparer pour la transat... " Yvan P/O N.C."

C'est le réalisme et le bon sens qui s'imposent, une certaine forme de sagesse qui ne nuit pas à l'entreprise mais permet d'en mesurer les limites.

Relisez bien un certain nombre de contributions dont :

"Il y a des réalités incontournables :
l'alimentation au quotidien, le repos, l'hygiène corporelle et mentale.


"25 kg de vivres (seulement)

25 litres d’eau"


"Pas d'aveuglement béa, prendre un peu de recul ne fait jamais de mal"

Quelques fois on a tord d'avoir juste un peu de discernement, sans pour autant dénigrer ce qui est entrepris, n'en déplaise aux illustres inconnus qui se reconnaitront.
:oups: :reflechi:

21 oct. 2013

OK rectificatif, bateau suiveur un sangria, oups... un X562 avec équipage et plan média (j'espère qui zont pas oubliés la bouffe en cas de pétole).
A noter que senetosa est très proche du projet, on sent serait douter à moins.
Effectivement en MP je t'ai dit que j'estimai que sur un forum bateau qu'on pouvait critiquer un projet bateau.
D'ou ma reflexion à savoir que je préférai les frères Bergh, même si ils vivent au crochet de la société (leur rsa à ramener aux dépenses parfois bien farfelus ...est dérisoire).
Ou Mis Parquette, la canadienne, qui avait prévu 80 js pour traversée, sans assistance, et qui n'en était qu'à mi-parcours et continuait vaillament, tjs sans se plaindre ni grand plan média..Même si pour certain un rameur n'est pas un marin.

21 oct. 2013

joli sangria sur la photo effectivement; (c'est "Berque" pour les frères).

21 oct. 2013

Merci Pogodjinn, je les avais croiser aux Canaries, sur leur minuscule cata, ne pas oublier quand plus de squatter 2 rsa, aux escales ils squattent aussi les yachts.. On est bien loin de notre X 562 qui tentent un TDM avec escales et plan média(surtout plan média), par les alizées (comme tt le monde), MAIS assister d'un cata de sport ou l'inverse je sais plus (apprendre au 2ème ris euh degré... de gîte).

21 oct. 2013

j'avais croisé les beurques en 85 je crois au canaries, il rentraient dans le port en remorquant leur cata a la nage..on les avait invités a bord pendre une douche ...mais a l'epoque personne pour parler d'eux...pourtant

21 oct. 2013

@matelot: bah, pour une fois les yachts auront servi à qqe chose...;

la rentrée au port à la nage, en tirant le cata...ça c'est vraiment "roots" comme on dit; fallait être sacrément motivé (mais ça devait être la partie presque la plus facile du voyage);

21 oct. 2013

Vendredi 18 octobre il leur reste 510 miles à parcourir!
Il n'y a pas que les pirates comme danger.
En voyant leur trace, il ne fallait pas être divin ni être sortie de la cuisse de Jupiler pour anticiper un plan B vers le Maroc.
J'en n'ai rien à faire de la médiatisation de leur projet, je les suis car leur projet m'apporte quelque chose.
Pour l'instant ils se comportent en sportif et non pas en assistés je continue donc de suivre ce tour du monde.

21 oct. 2013

foolontheisle (tu aurais pu trouver plus simple), on suit aussi (grace a toi!!!).
@motu, on c'est donc croiser aux Canaries en 85.
@pogo, je suis bien sorti de port Colom (Balèares) avec 2 équipiers, un sur chaque flotteur avec les pagaies de l'axe.

22 oct. 2013

pourquoi on se serait croisés, tu etait sur leur cata ou tu etais la tout court

22 oct. 201316 juin 2020

résumé en images de l'étape "corogne agadir". alternance de baston et surtout de pétole...un peu de casse, une voie petite d'eau. rien de grave, l'équipage et le bateau vont pouvoir repartir regonflés à bloc.

22 oct. 2013

vraiment marrant ces échelles et bancs très surélevés.

Ne pose pas de problème pour choquer en grand la GV ( bôme qui touche) ?

22 oct. 2013

la gv ne se choque pas autant que sur un mono. tu descends le chariot et tu largues un peu d'écoute, le tour est joué. il n'y a pas de hale bas de bôme.

22 oct. 2013

moi je voudrais bien savoir comment ils dorment

22 oct. 2013

je crois qu'ils voudraient bien savoir aussi!! dans le baston comme sur la photo, tu attends des moments meilleurs ou tu affales..yvan trouve très facilement le sommeil, j'espère que vincent aussi.

22 oct. 2013

Yaka utiliser le bateau Fina de quand j'étais petit pour dormir. Tu le gonfles le soir, tu le dégonfles le matin, ou tu le laisses traîner pour faire joli. Et hop ! Elle est pas belle la vie.

Bon j'arrête. Tu vas encore t'énerver en disant que c'est un fil sérieux et patati et patata...

Ces 2 la auront sérieusement mérité leur médaille s'ils vont au bout.

22 oct. 2013

nous s'était un baygon jaune.

23 oct. 2013

mais non c'est pas un fil serieux...les serieux y vant pas autour du monde ( meme avec assistance....bouuhhh) en hobby cat

22 oct. 2013

sur la photo 3, sûr que j'arrive à m'endormir...(sur la 2, sommeil agité au mieux)

22 oct. 2013

Agadir c'est aux Canaries ??

23 oct. 2013

C en face, au Maroc (sud d'Essaouira). ne reste plus qu'à traverser...une mise en bouche avant l'Atlantique.

22 oct. 2013

c'est comme la banlieue, mais y a pas de métro.

23 oct. 2013

Merci pogo, c'était une petite blague. De toute façon ils viennent de faire le plus dur avant au moins les Galapagos.

24 oct. 2013

Ce qui me gène dans cette affaire c'est qu'on risque d'avoir, que ça marche ou pas, toute une tribu d'illuminés qui vont se précipiter pour soit faire pareil soit faire mieux encore.
On risque alors d'avoir notre bien aimée administration se précipiter pour inventer de nouvelles interdictions, de nouvelles obligations, de nouvelles taxes... Bref l'habituel quoi ! Que des gens y laissent leur peau ça c'est leur affaire ! Il faut bien vivre ou bien mourir à notre joyeuses époque.

24 oct. 2013

Malgré tout, il reste 2 mecs, en mer sur un bateau pas bien grand et bien sportif.

Exploit ou pas exploit, super marins ou pas super marins, est ce que c'est la question ?

Ils rentreront avec des souvenirs forts et c'est sans doute ce qu'ils recherchent avant tout.

L' assistance semble ne pas être au contact et je pense que l' engagement est très réel.

Tout est médiatique aujourd'hui et c'est souvent crispant.

Est ce que finalement dans leur cas, la médiatisation n'est pas juste le moyen de réaliser un projet qui les branche vraiment ?

Pour des types qui veulent vivre une passion sportive à plein temps, le sponsoring est le compromis qui permet de consacrer tout son temps à naviguer, grimper,...

Bien sur, il y a des éthiques plus exigeantes, bien sûr, il y a des gens plus discrets.

On peut oublier le ramdam comme j' imagine qu'ils l'oublient dès que la côte s' éloigne.

Je ne connais pas Yvan Bourgnon ni sa réputation et.. je m'en fout un peu, dans un sens ou dans l' autre.

Bon, ils en sont où ?

24 oct. 2013

Jeudi 24 octobre 2013, La Marina d’Agadir.

« Fin des travaux prévue pour ce soir. Avec la collaboration de Siegfried Levallier et Nicolas Petrequin.
Nous mâtons et nous mettons le bateau à l’eau demain matin à 8h. Nous espérons partir avant le coucher du soleil demain soir pour Ténériffe.
On est très heureux parce qu’il y a des alizés qui vont enfin s’établir à partir de samedi. T ça nous promet un début de traversée d’Atlantique très sportif et très rapide comme on aime ! »

25 oct. 2013

Toujours au port d'après le suivi en temps réel.
Espoir et réalité ne semble pas faire bon ménage sur ce défi.

24 oct. 2013

lien donné par steredenn
defisma.com[...]fi-sma/

25 oct. 2013

Et si ça marche jusqu'au golfe d'Aden comment ils font après avec les pirates ? La marine ? Comment ils appellent ?

25 oct. 2013

ben ca je l'ai dit il y a plusieurs jour, on s'est foutu de moi

26 oct. 2013

Excuse ! J'ai pas tout lu ! mais j'avais quand même envie de la ramener.

25 oct. 2013

Ils ont prix une option: mode furtif. Les pirates ne pourront pas suivre leurs aventures dans les médias.

27 oct. 2013

Et si on comparer avec le fil sur Jean Lacombe.

27 oct. 2013

Autre époque (sans nostalgie). mais les deux approches peuvent se compléter, pquoi pas.

mais ds le genre "furieux", je fais tout tout seul, avec rien ou presque, le gars (un jeune tchèque de mémoire), qui s'est fait un tdm sur un voilier de lac, pas de toute première fraîcheur, bah ça, c'était pr le moins "culotté", j'ai trouvé...
(me rappelle aussi le jeune, sur un "voilier" en fibre de jute, construit maison, avec 7000€ de budget total de mémoire, qui s'est fait un "p'tit trip" Bangladesh - La Ciotat...Moitessier à côté, c'était le luxe...); et si on remonte plus loin, j'avais trouvé l'histoire de E de Bischopp (excusez l'orthographe), hallucinante. ptêt romancée mais qd même.

28 oct. 2013

une dépêche envoyée ce matin par un ami :
"sont même pas arrivés à Tenerife, se sont arrêtés à Las Palmas, alors que les conditions étaient bonnes, vent de travers 15 nds.."
Why??

28 oct. 201328 oct. 2013

c'est à cause du sextant, y a plus de pile.
Faut pas chipoter c'est quand même une ile.

28 oct. 2013

Ténérife est a l'ouest de las palmas ???

28 oct. 201316 juin 2020

Confirmation demander à Tournesol

29 oct. 201316 juin 2020

Ils ont faits demi tour?
bizarre
Les deux fadas du cata sont arrivés à Las Palmas sur l'île de Gran Canaria.
Voyage mouvementé, les 15-30 nœuds attendus se sont transformés rapidement en 45 nœuds, heureusement au portant, quelques heures après le départ. Deuxième coup de tabac après les côtes portugaises, ils ont hâte que ça change.
Yvan et Vincent ont été malades à tour de rôle... Comme quoi ça arrive à tout le monde !
Ils espèrent repartir dans 2-3 jours.
On vous tiens au courant, restez en veille.

29 oct. 201316 juin 2020

ils sont coulés!
Logiquement ils sont arrivés en Eautriche d'après Google.
Bon j'espère que tout va bien pour eux et que ce sont leur médias qui ne suivent pas.

29 oct. 2013

parti se taper une choucroute au frais de l'assurance des artisans du BTP ?

30 oct. 2013

je suis ancré près du bateau du frangin , plus cool comme concept

03 nov. 2013

Toujours, pas de nouvelle, ni de communiqué de presse?

03 nov. 2013

La préparation continu avec un démontage et remontage intégrale du trampoline. C'est à dire l'espace habitable de nos bons vieux catamarans de croisière...
Le départ est finalement prévu dimanche pour permettre à Vincent de se reposer encore un peu.
sur facebook

03 nov. 2013

Ils vont finir par se faire doubler par la minitransat....

05 nov. 2013

Bon la on est mardi 05 nov toujours pas de news sur leur site.................Il faut aller voir alleur, ou il y a un gros bleme et ils n´ont meme pas le temps d´en parler?

05 nov. 2013

Sur Facebook, scie sauteuse et contreplaqué étaient au menu hier...
www.facebook.com[...]oto.php

05 nov. 2013

Ah!! parce qu'ils ont aussi une scie sauteuse a bord et du cp !!!!!!!

05 nov. 2013

Au moins ils ne sont pas des manchots nos pingouins.
Comment peut on les comparer avec ceux de la mini transat qui sont de plus en plus encadrés et protégés.

05 nov. 2013

@17724 Ah bon, pas toi ?

Blague dans le coin, ils font un tour du monde, pas une course et ils vont traverser l' Atlantique, pas la Manche.

Donc ils peaufinent, ils réparent ce qui a été amoché dans le Golfe, ils renforcent ce qui a besoin de l' être.

Quand ils seront prêts, ils partiront, en ayant pris le temps de préparer (ou de réparer) correctement leur bateau.

Pour moi ça reste simple et y' a pas le feu au lac.

;-)

05 nov. 2013

3 x jim, bien sur, mais je n'ai pas un bateau suiveur, un plan com, etc. Mais tu pourrras reconnaitre une préparation un peu lègère pour un TDM de déjà bricoler aux Canaries.
Pour la mini-transat, ils ne décident pas du départ encore moins de la validité d'une épreuve, alors ???

05 nov. 2013

Bateau assez raide, assez puissant, pas rodé...

Ce qui est intéressant, c'est de voir comment ils vont adapter, entretenir, réparer le bateau de sorte à aller jusqu' au bout si possible... de voir comment ils vont eux même s' adapter et arriver à surmonter les difficultés.

Je me fous complètement du plan média. Je pense que leur truc n'est pas évident du tout et ça m' intrigue de voir comment ils vont y arriver.

Parce que je leur souhaite d' y arriver !

Je ne vois pas le rapport avec la mini transat ni avec aucune course. Par contre je vois bien le rapport avec la nav sur de petits multis où on est déjà bien exposés aux éléments .

Pour eux c'est la même chose puissance 3 ou 4...

06 nov. 2013

Interview de Thomas Coville, skipper et ami d’Yvan.
Thomas Coville s’apprête à s’élancer sur la tentative du Record du Tour du monde en Solitaire, à bord du maxi-trimaran Sodebo.

N.C. : « Bonjour Thomas, parlez-nous un peu d’Yvan…
T.C. : Je connais Yvan depuis pratiquement 20 ans, son frère Laurent et moi on a démarré ensemble. Yvan a toujours été attiré par le cata de sport, c’est vraiment son grand point fort, adolescent il était déjà très fort en Hobbie 4, et il a toujours poussé cet exercice de style de barrer des catas de sport.
Pour avoir partagé quelques fois en équipage des moments proches avec lui, je peux dire qu’Yvan est quelqu’un qui a toujours été très libre dans sa tête, très libre dans ses mouvements.

N.C. : Selon toi, pourquoi Yvan se lance t ‘-il dans un tel défi ?
T.C. : Je pense qu’après avoir expérimenté beaucoup de choses, après monté un très gros team avec Brossard, entre autres, Yvan a envie de se retrouver lui et de retourner à quelque chose de plus simple.
Je pense que pour lui ce défi pour lui c’est avant tout un retour aux sources, une manière de revenir à ce qui l’a fait démarrer, ce qui l’a fait vibrer, et là où il excelle, le cata de sport. Un de ses points forts c’est sa manière de barrer ces engins-là.
Et pour moi le symbole du projet d’Yvan c’est aussi la liberté.

N.C. : Que pensez-vous de réaliser le tour du monde sans Gps ?
T.C. : Je dois dire que je suis un peu plus sceptique sur le côté No Technologie, moi ce n’est pas trop ma cible…
Effectivement moi j’aime ça, c’est une partie de la voile qui me plait. Je ne dissocie pas le plaisir que j’ai sur l’eau de la conception, de la construction et de la mise au point de engins sur lesquels je navigue, que ce soit avec Sodebo ou avec d’autres bateaux comme Groupama, j’aime bien cette problématique-là, donc là Yvan décide de se couper de ca… Bon…
Par contre le terrain de jeu de la planète on l’a en commun, puisqu’il a cette volonté d’aller plus loin que l’Atlantique.
A la différence d’Yvan, moi me préparant à faire le tour du monde en solo en multicoque, j’essaie de réduire la part d’aventure, mais elle existera toujours, et c’est ce qui fait que ça reste de l’aventure.
Comme je connais Yvan depuis très longtemps, d’un côté je ne suis pas étonné de le retrouver sur un tel défi, mais il arrive quand même à me surprendre toujours tout de même un peu, et j’aime bien le retrouver sur des projets où il rêve d’aller jusqu’à des trucs auxquels moi je n’aurai pas pensé, mais c’est ça Yvan, ce côté très libre de pouvoir faire ce qu’il a envie de faire, aller là où il a envie d’aller… Il va jusqu’ au bout de tout ce qu’il entreprend et je l’ai toujours respecté pour ça.

N.C. : Ce défi, à votre avis, complètement fou ou réalisable ?
T.C. : Je pense qu’Yvan est tout à fait capable d’aller au bout de ce projet car il a cette trempe de garçon extrêmement volontaire et extrêmement pugnace.
Mais n’oublions pas que ce genre de projet c’est tellement aléatoire sur la durée, que de répondre avec certitude qu’il va y arriver, ce serait complètement idéaliste et ne pas se rendre compte du défi lui-même.

N.C. : Tu t’apprêtes à faire le tour du monde sur un des trimarans les plus grands au monde, Sodebo. Aurais-tu envie par la suite de retenter l’aventure sur un bateau plus petit ?
T.C. : Je ne crois pas que ça me tenterait de partir sur un bateau du type de celui d’Yvan. Moi pour le coup j’ai fait très peu de cata de sport, j’essaye de m’y mettre petit à petit, d’en faire un peu plus tous les ans, mais pour moi le cata de sport c’est plus du niveau du plaisir que j’ai, qui est associé à ma pratique de la planche à voile et d’engin de plage, et qui me permet d’avoir des sensations et de pousser les limites à chaque fois, d’essayer, de repartir… mais pour moi ça ne touche pas au large, ni à la compétition, non, je ne me verrai pas faire ça pour aller au large avec un engin comme ça.

N.C. : Selon vous, quels sont les risques sur ce tour du monde ?
T.C. : Le premier risque, qui n’est pas forcément vital, c’est qu’à certains moments, certaines traversées soient tellement longues, que ça ne soit pas forcément très agréable, ni très ludique… Ca risque d’être plus du côté de la survie, de résister, que de se faire plaisir, ç’est là pour moi le premier danger. Le deuxième danger est d’avoir une avarie grave, de se blesser. Mais quand on fait un sport de ce niveau ce sont les risques du métier.

N.C. : Si vous aviez Yvan en face de vous, que lui diriez-vous ?
T.C. : Yvan, ne change pas !

N.C. : Si vous aviez une question à poser à Yvan, elle serait ?
T.C. : Tu es déjà entrain de penser à quoi ? C’est quoi le prochain défi ?

N.C. : Merci Thomas pour cet entretien très enrichissant, et bon vent pour votre tour du monde ! »

07 nov. 2013

Donc sextant et carbone, a quand un projet gps et cata en bois classique...

10 nov. 2013

des nouvelles ?

10 nov. 2013

Un petit soucis d'équipier comme le plus lambda des plaisanciers!!!!

10 nov. 2013

mal de mer tenace ?

10 nov. 2013

Tu parles/

10 nov. 201316 juin 2020

il aime pas le pâté et les pâtes pourtant il y a du choix.

10 nov. 2013

quoi il a craqué, plus dur que ce qu'il pensait?

10 nov. 2013

un marin ça ne pense pas, ça flotte.

10 nov. 2013

Allégorie tout en subtilité...faut décoder.
bon, ils ne s'aiment plus c'est ça ?

(à leur arrivée aux Canaries- cf la vidéo sur smabtp -, l'équipier surtout -avait l'air bien "cramé", suite au mal de mer persistant à priori+conditions musclées; le truc qui calme bien en général; déjà testé sur une dizaine d'heures personnellement; mais en habitable. mauvais souvenir; ça casse complètement quand c'est sérieux, dc j'imagine sur un cata de sport au large, ds de la bonne houle)

11 nov. 2013

Renoncer ne serait pas manquer de courage, mais faire preuve de sens marin, et de bon sens tout simplement.

Errare humanum est, perseverare hinumanum

11 nov. 2013

diabolicum...ça laisse le champs plus ouvert.

11 nov. 2013

Il n'est pas mentionné l'abandon de l'équipier
d'où vient cette info?

Samedi 9 novembre 2013, Las Palmas:
Très heureux de découvrir cette page, Merci du fond du coeur à tous mes supporters de la SMA de me suivre, à tous mes supporters de tous horizons, pour votre soutien et tous vos encouragements!
Soyez rassurés, l'aventure continue, et nous continuons l'aventure tous ensemble jusuq'au bout, jusqu'à l'arrivée aux Sables d'Olonne en 2014!
Dans les starting-blocks... départ prévu pour la transat la semaine prochaine, MERCI !

11 nov. 2013

Sur facebook si, on verra bien le jour du départ avec qui il embarque.

12 nov. 2013

Ou fera t-il comme Bombard et continuera-t-il tt seul!!!

21 nov. 201321 nov. 2013

PS
Yvan Bourgnon cherche, déjà un nouvel équipier, avis aux supporter inconditionnels! :oups: :oups:

21 nov. 2013

Ah !! tu vois, c'eqt pas que des 'on dit'.
Bien mal barré ce 'record'.

22 nov. 201316 juin 2020

Bonjour
Rappel, un record à battre :
(sauf erreur)
13 septembre 2009
"Pierre-Yves Moreau et Benoit Lequin ont réussi leur défi extrême : traverser l'Atlantique Nord sur un catamaran de 6 m non habitable.
Hier, après 18 jours, 18h 52'45? de navigation sur le fil du rasoir, ils ont coupé la ligne d'arrivée à l'entrée de la rade de Lorient.
[url= TELEGRAMME[/url]
Alain:-/

22 nov. 2013

Avec un GPS?

22 nov. 2013

Pas besoin.
Tu pars des States et tu fais route à l'Est, si tu n'arrives pas sur le continent européen, c'est qu'il y a un problème.
Tu dois pouvoir y arriver avec un sextant, même en plastic.

22 nov. 2013

Bourgnon est très mal "barré" sur ce coup là.
Un défi qui fait flop!! :lavache:

23 nov. 2013

Le 16 Novembre sur FaceBook
"L'équipier d'yvan est arrivé hier à Las Palmas; les 2 compères préparent leur catamaran pour partir dans les tous prochains jours en direction de la Guadeloupe. La météo annonce un alizé établit de 20-25 noeuds pour les premiers jours : de quoi imaginer de très belles glissades. Un communiqué de presse sera diffusé en début de semaine vous expliquant tous les détails de ces changements avec toutes les déclarations du nouveau duo qui semble armer pour terminer ce Défi !!"
La semaine est fini le communiqué de presse toujours pas sortie !!
La situation a l'air complexe.

23 nov. 201316 juin 2020

Plus d'info :

23 nov. 2013

oh!!!! papy,,,-boom, un lien.

23 nov. 2013

Pas de lien, tout est là, syndrome de la page blanche?

23 nov. 2013

Ok, je croyais que c'était une erreur de ta part.

25 nov. 2013

quand un marin compétent en parle, ça change de ce qu'on lit ici!
Multiple champion de France et médaillé des championnats d’Europe et du Monde, Jérémy Lagarrigue est un régatier expérimenté.
Jérémie Lagarrigue, skipper et ami d’Yvan, ils ont battu le record de la traversée de la Méditerranée, en 2010 : 480 milles parcourus en moins de 53 heures entre Marseille et Carthage sur Hobie Cat Fox, et ingénieur( projet Hydros)

N.C. : « Bonjour Jérémie, parle nous un peu d’Yvan…
J.L. : Yvan je pensais que c’était un régatier, mais plus je le vois évoluer dans ses projets, plus je me rends compte que c’est un aventurier. On sent qu’il a besoin d’aller au large et de s’évader, il suffit de voir les défis qu’il entreprend. Je pense que pour lui c’est plus l’esprit aventure qui passe avant le côté sportif. C’est ce qui fait rêver les gens, et c’est une partie de la voile qui reste l’évasion. Partir pour faire une course c’est bien, mais l’évasion c’est un peu ce qui manque au monde en ce moment…

N.C. : Yvan a décidé de naviguer à l’ancienne, sans GPS. Qu’en penses-tu ?
J.L. : Je suis d’accord qu’il faut donner une importance à la taille humaine et mettre les hommes en avant, laisser la place à l’aventure, et la faire partager aux gens : il y a l’homme et la machine.
Mais par contre je pense que c’est aussi important et utile de développer la partie technologique. Avec mon projet Hydros on est à l’opposé de ce que fait Yvan. On fait de la recherche et de la technologie et on l’applique à la voile. On se sert de la voile pour appliquer la technologie et on montre que l’utilisation adéquate de la technologie permet de faire plus avec moins ou autant.

N.C. : Quels sont les atouts d’Yvan ? Et ses défauts…
J.L. : Il a un mental très fort et un physique hors-norme, c’est une force de la nature, il n’y en a pas beaucoup qui sont capables de faire ce qu’il fait… Et… il n’a pas peur. C’est à la fois sa qualité et son défaut

N.C. : Que penses-tu du Défi ?
J.L. : Magnifique projet, qui peut rallier beaucoup de monde et de façon beaucoup plus forte que n’importe quel projet de voile. Notamment du fait que l’on peut suivre et partager son aventure jour après jour, sur une longue période, un an, et une chose est sûre c’est que cela va être plein de rebondissements… c’est presque comme si on y était, et ça permet aux gens de s’évader de leur quotidien. Au même titre que tu aimes lire un livre le soir avant de te coucher pour partager la vie des personnages, l’aventure d’Yvan c’est un peu ça.

N.C. : Selon toi, quels seraient les moments les plus dangereux du Tour du Monde ?
J.L. : Pour moi ce sont les pirates. Mais ça à mon avis Yvan en est conscient, et il s’en fout ! Le connaissant, s’il peut se faire attaquer par des pirates, il sera content !
La difficulté de ce projet c’est aussi l’attention permanente sur du long terme.
Faire attention aux états de fatigue et à la faim, qui peuvent mener à ces choix catastrophiques. C’est le danger de son aventure, de prendre les bonnes décisions au bon moment. Parce que sur un bateau t’es heureux, t’es au Paradis, tout va bien, t’oublies presque que t’es en mer.
Mais je fais confiance à son expérience et son instinct de marin, qui l’ont toujours mené à bon port.

N.C. : Un moment fort avec Yvan ?
J.L : La traversée de la Méditerranée, quand on est rentrés dans la Baie de Carthage… On avait l’impression d’être au Paradis, et on savait qu’on avait réalisé quelque chose de fou et de génial, avec un petit bateau. Et là quand t’arrives de l’autre côté, le record tu t’en fous… on venait de vivre une aventure magique et hors du commun.

N.C. : Si tu avais Yvan en face de toi, tu lui dirais ?
J.L. : Je suis fier de toi et je suis content de ce que tu fais, c’est génial de vivre ton rêve. Prends soin de toi, et sois prudent.

N.C. : Si tu avais une question à lui poser, elle serait ?
J.L. : Yvan, quand est-ce que tu sais qu’il faut t’arrêter ?

N.C. : Merci Jérémie pour cet entretien, et plein de succès avec ton projet Hydros. »

25 nov. 201325 nov. 2013

Citation :
"ça fait un moment que je me demande ce que je fous sur héo " le média collaboratif des amoureux de la mer". j'ai enfin compris, je me casse..."

Nous aussi nous avons cette interrogation sur certaines présences.
Senetosa, le retour?
Pas vraiment nécessaire quand on n'est pas capable de tenir ses engagements au silence.

Il y avait une place à prendre à bord du cata de Bourgnon. Dommage.

:mdr: :mdr: :mdr:

25 nov. 2013

ah si j'étais médiateur, que ferais je de tes remarques systématiquement négatives, nauséabondes qui polluent ce post pour de mauvaises raisons depuis le début. ça ne t'intéresse pas, on l'aura compris, passe ta route.
tu nous bassines à longueur de temps et de blog avec tes vieux potes sur des sorties de vieux, ça ne m’intéresse pas je ne m'en mêle pas. c'est une question de respect!
je communique sur ce post en MP et par mail avec ceux que ça intéressent, c'est dommage et il serait bien que les modérateurs se posent des questions? j'en fait appel à eux, qu'ils lisent et s'expriment sur l’intérêt de garder vos remarques. cet acharnement n'est il pas l'apanage des trolls?? ah non j'oubliai tu as remplie ta fiche, toi, ça change tout, ça donne tous les droits.
quant au "Il y avait une place à prendre à bord du cata de Bourgnon. Dommage." ça prouve bien que tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles....

25 nov. 201325 nov. 2013

Rien de tout cela
seulement des interrogations, qui sont partagées par beaucoup.
Le contrôle de soi, de doit pas être un ton point fort.
Ressaisis-toi, et un peu de respect pour ceux qui sont d'un avis différent, devrait être la règle.
L'arrogance ne grandit jamais ceux qui profèrent des propos tels que tu les tiens.
Il ne faut pas donner des bâtons pour se faire taper, un peu de cohérence!
Ce n'est pas très glorieux de traiter ainsi
"@motutunga: sinistre con!" un contradicteur!
C'est de l'intolérance et un comportement grossier, ne crois-tu pas?
:reflechi: :reflechi: et :reflechi: encore. :mdr:

25 nov. 201325 nov. 2013

:reflechi: :reflechi: et :reflechi: encore. :mdr:

25 nov. 2013

Yvan Bourgnon poursuit l’aventure en solitaire

Suite à l’abandon de son équipier Vincent Beauvarlet, Yvan Bourgnon, qui n’a pas été en mesure de repartir avec son équipier de remplacement, a décidé de poursuivre l’aventure en solitaire.
Il s’est donc élancé seul à l’assaut de l’Atlantique, le mercredi 20 novembre dernier, sur son catamaran de sport de 6.20 mètres de long, sans habitacle.

Le skipper, qui n’a pas souhaité communiquer pendant les quatre premiers jours de navigation afin de s’assurer que ce choix était le bon, s’est adapté très rapidement à cette nouvelle navigation, très exigeante physiquement et moralement.
Face aux difficultés liées à une navigation en solitaire, Yvan Bourgnon mise sur son ingéniosité et sa capacité d’anticipation des manœuvres en mer, confiant même que « cette nouvelle situation ne l’inquiète pas outre mesure ».
Yvan Bourgnon dispose également d’une expérience approfondie des transats en solitaire sur les multicoques 60 pieds, des épreuves toujours éprouvantes pour les skippers.

La nature du Défi restera inchangée : il poursuivra ce Tour du monde sans GPS, sans assistance, et sans recevoir de météo à bord, uniquement aidé d’un sextant. Afin d’être en mesure de poursuivre l’aventure en solitaire, Yvan Bourgnon a profité de l’escale aux Canaries pour installer un pilote automatique, qui lui permettra de profiter de courtes phases de sommeil (10 minutes maximum). De même, en cas de chavirage, le mât basculant installé juste avant le départ pourra lui permettre de pouvoir redresser son bateau sans aucune aide extérieure.
Parti des Canaries il y a 5 jours, Yvan Bourgnon envisage d’arriver en Guadeloupe dans deux semaines environ.

« Le 1er tour du Monde en voilier non habitable. Un défi extrême autour du globe de 50.000 km avec escales. Une aventure humaine et maritime inédite, au sel du courage, de l’instinct et de l’adaptation permanente de l’homme au milieu marin. »

25 nov. 2013

@senetosss, tjs la hargne contre ceux qui ne pensent pas comme toi.
Haliguen +1
On verra dans 2 semaines si il ya un nouveau boat à la Guadeloupe, mais dire sans assistance, alors qu'un gros voilier suit avec plein de monde à bord!!!!!!
Perso: je pense qu'il va à l'échec.

25 nov. 2013

Perso : je lui souhaite de réussir ! :bravo:

25 nov. 201325 nov. 2013

Malgré de nombreuses interrogations et les dires de S....., moi aussi.
Même si ça semble assez fou.

25 nov. 2013

Il a dû, aussi, mettre en place des moyens pour recharger des batteries, un pilote auto a besoin d'énergie, donc production et stockage de courant électrique. Quelles modifs ou équipements complémentaires embarqués, ne serait ce que pour assurer l’étanchéité des batteries?
:lavache:

25 nov. 2013

Bien joué !

25 nov. 2013

J'ai beau reprendre les posts de certains et je ne peux m'empêcher d'y lire une certaine délectation vis-à-vis d'un potentiel échec de ce projet et je n'en comprend pas les raisons.
Ne serait-ce que vis-à-vis de la solidarité entre gens de mer tous ces échanges me mettent mal à l'aise.

J'espère que YB lui ne lit pas tout ça et encore une fois moi j'espère pour lui et son équipe que le succès finira par couronner leur entreprise.

25 nov. 2013

bien sur philovent que tout ceux qui s'intéressent à lui et à son projet tombent malheureusement sur ça! lui, ses parents, son amie, ses enfants, ses amis...mais bon ils vont nous expliquer que c'est normal, la rançon .....

25 nov. 201325 nov. 2013

Ce que je mentionnais :
"Il faut être conscient des limites humaines, techniques et des contraintes associées".
L'un des compétiteurs les a très vite atteinte.
Pas de jugement de valeur, un simple constat lié au bon sens évoqué au début de cette discussion qui aurait dû rester beaucoup plus sereine.
Pas de surhomme invincible, comme dans les films ou BD.

Un souhait :
Qu'Y B se mettes pas "trop"sa vie en danger dans cette tentative qui mérite le respect.
Seul, il a l'avantage de ne pas avoir à gérer la défaillance d'un co-équipier au milieu d'une traversée qui peut toujours devenir délicate.

25 nov. 2013

C'est quand même intriguant l'opposition entre le départ médiatique des Sables et ce départ en toute discretion (annoncé 5 jours après).
Du jamais vu !!

25 nov. 2013

Evidemment qu'on lui souhaite de réussir, et ce serait un sacré exploit!

Mais quand tu vois un type se lancer dan l'ascension du Mont Blanc en tongues, tu peux te/lui poser des questions, non?

25 nov. 2013

bah, il me semble que K. Jornet l'a faite en baskets cette ascension, et en moins de 5h...(ce n'est ptêt pas un véritable humain, certes). mais l'Atlantique en solo en cata de sport, ça a déjà été fait, non ? (son frère était seul ou pas ?).

25 nov. 2013

mea culpa il avait des pointes sous les baskets...et ils étaient 2 pdt une bonne partie du parcours, avant de rencontrer une crevasse (mais le 2°, tombé, a qd même terminé, et en 5h05...!)
www.skiandrun.fr[...]torique
pas mieux que la montagne ou la mer pour calmer les plus énervés...

25 nov. 2013

A ma connaissance jamais réalisé en solitaire sur un multi 'open'.
Bien sur qu'on lui souhaite de réussir (mais va-t-il continuer suel après les Antilles ???).
Pourquoi médiatisé un départ, mais pas la suite!!!

25 nov. 2013

pour matelot "A ma connaissance jamais réalisé en solitaire sur un multi 'open'."
je te l'ai déjà dit, ton problème est que tu ne connais rien, mais tu causes toujours alors forcément...
Alessandro Di Benedetto tu ne connais pas???

25 nov. 2013

je comprends un peu, sachant qu'il lui fallait se tester en solo peut-être sur les premiers jours avant de ....
Son frère l'a donc fait avec un équipier ?

25 nov. 2013

vous pouvez le suivre sur le site:
www.en-avant-toute.ch[...]urgnon/
son site avec des infos, des échanges et un bon esprit de gens passionnés par la mer et les aventures!!!
si vous avez des questions ou des encouragements à lui faire passer n'hésitez pas à me les faire passer en message privé.

26 nov. 201326 nov. 2013

Merci pour le lien, voici qui nous permet d'y voir plus clair!

Mieux que le site officiel

defisma.com[...]fi-sma/

où d'après la géolocalisation, il est toujours à Las Palmas

27 nov. 2013

en effet pas top en apparence!
Du blabla marketing bien conventionnel avec tous les clichés qui vont bien.
Mais nous ne connaissons pas le dessous des cartes.
Donc une certaine prudence semble être observée en attendant mieux ou un communiqué "officiel" tout aussi creux que le discours sur le partenariat pour le défi.
:reflechi: :reflechi:

26 nov. 2013

Le site SMA risque de ne pous être très à jour étant donné que SMA s'est retiré du sponsoring de cette aventure.

Et pourtant voilà ce qu'ils disaient le 15 juillet :

Le projet Défi correspond profondément à l’esprit qui nous anime tous, au Groupe SMABTP. Yvan Bourgnon et nous-mêmes l’avons démontré par nos performances respectives : il n’y a pas de réussite, pas d’ambition, pas de défi possible sans professionnalisme ni sans prise de risques. Cet équilibre de l’audace et de la prudence est le quotidien du marin comme celui de la mutuelle d’entrepreneurs que nous sommes ; persévérance à long terme et gestion durable sont d’ailleurs deux facteurs-clés de la réussite du Groupe SMABTP.

Ce défi est à l’image de son esprit d’entreprise et du dynamisme de ses équipes. Forts de résultats tels que les nôtres, d’autres d’assureurs s’endormiraient sur leurs lauriers : tel n’est pas notre état d’esprit. L’énergie d’avancer par une innovation constante et réaliste nous a fait traverser bien des tempêtes, sans jamais entraver notre inventivité.

Aujourd’hui, nous accompagnons nos clients au-delà des frontières. Bon nombre d’escales s’effectueront là où nous sommes implantés : façade atlantique en Métropole, Antilles, Polynésie, Nouvelle Calédonie, Espagne et Portugal ; autant d’occasions pour nos équipes locales de s’associer avec leurs clients aux manifestations régionales qui accompagneront les événements liés au Défi.

L’expertise du Groupe est aujourd’hui disponible pour tous les secteurs d’activité, et cette aventure sportive est un vecteur idéal pour porter ce message au grand public.

Le Groupe SMABTP est un acteur incontournable de l’assurance et nous sommes fiers que le Défi porte ses valeurs au bout du monde !

Bernard Milléquant

defisma.com[...]equant/

Ben au jour d'aujourd'hui c'est pas glorieux de lâcher Yvan comme ça, j'espère qu'ils sont plus fidèles à leurs clients...

On peut le suivre ici maintenant :

www.en-avant-toute.ch[...]s-reel/

26 nov. 2013

Sur FB
Vacation en direct par téléphone satellite : "36h sans dormir, le vent n'arrête pas de changer en force et en direction, monter de 15 à 30 nœuds. C'est assez couvert. Il faut sans arrêt changer de toile et barrer pour compenser le pilote... Ça se calme depuis une heure".
Sur le lien donné par senetosa, il devrait y avoir bientôt la géolocalisation.

26 nov. 2013

www.voilesnews.fr[...]litaire

Donc quel intérêt de traversée au sextant avec un bateau a porter de VHF équipé d'un gps?

26 nov. 2013

c'est la "route des barriques", de toute façon il ne peut pas louper les Antilles.

26 nov. 2013

Pas top ta comparaison Papy.
Tu vas te faire incendier, Y B une barrique? Un peu de respect pour ceux qui sont un peu ronds! :mdr:

26 nov. 201326 nov. 2013

Matelot 17724:Tu penses que c'est un tricheur?

26 nov. 2013

@ foolontheisle: bien sur qu'il le pense mais il ne le dira pas clairement, manque de c...., il préfère distiller son venin à longueur de posts!
je vais encore préciser que le bateau accompagnateur, X565, n'est pas là bien sur pour le suivre à la culotte, mais fait le parcours comme lui en s'assurant de rester dans un périmètre d'intervention de 24 h pour intervenir en cas de pronostic vital engagé et faire de temps en temps des vidéos et photos, pour nous et autre sponsor!! un type qui navigue ne peut envisager deux secondes, ces deux bateaux se suivre autour du monde....
quant à la navigation au sextant, c'est un choix de sa part qui n'est ni un problème insurmontable ni une prouesse au vue du périple qu'il entreprend, ça aussi c'est une évidence.
Yvan va bien

26 nov. 2013

donc tu supputes qu'il pourrait s'en servir en cachette? Quand on a une passion je pense qu'on respecte les règles du jeu.
C'est comme pour un voilier qui a un moteur, pourquoi on s'emmerde avec les voiles!

26 nov. 2013

En même temps, un sextant c'est l'évidence sur un bateau aussi "mouillant": pas besoin d'énergie (batteries/piles) et résistance à l'humidité exceptionelle par rapport à un GPS.
CQFD

26 nov. 2013

sur son facebook ce matin:
Yvan entame aujourdhui sa 7 ème journée de navigation en solitaire sur l'Atlantique, après une nuit calme avec peu de vent. Il vous remercie toutes et tous pour tous vos messages plein de joies et pour vos encouragements. Et il est très heureux sur son cata!
et à lire:

www.liberation.fr[...]_961939

26 nov. 2013

extrait de Libé:
Bourgnon avait en effet déjà choisi de réaliser ce Tour du monde à l’ancienne, «sans GPS, sans assistance et sans recevoir de météo à bord», avec un sextant, des cartes papiers et, pour des raisons de sécurité, un téléphone satellitaire pour tout soutien.

je ne dis pas qu'il triche. Il apparait que cela a déjà été fait (voir Di benetto), il oubli de dire qu'il a un bateau 'suiveur', et je vois pas l'intérêt d'axer son plan com sur le 'au sextant', alors qu'il a un tel sat.
Et je n'aime pas que l'on parle en km, pour des vents marin ou des vitesses bateau ou des distances maritime.

26 nov. 2013

Non ça n'a pas été fait. Di Benedetto a traversé l'atlantique et le pacifique en solo sur deux périodes différentes mais n'a en aucun cas fait le tour du monde!! et si tel était le cas ça ne changerait rien à ce qu'Yvan est en train de faire.
Il n'oublie pas de dire qu'il a un bateau accompagnateur, il n'axe pas son projet sur le sextant et ne parle pas en km!!!
matelot si tu avais fait le 100ème de ce qu' Yvan a fait tu ne parlerai pas comme ça...

27 nov. 2013

Le 100 ème, t'es sur, parceque dans ce cas, il a du passé du temps en mer (en solo et sans escale) = MDR.

26 nov. 2013

Le point fort de l' histoire en naviguant sur un bateau non habitable, c'est l' exposition complète et prolongée à la mer. Il y a là un véritable défi, même si les étapes sont séparées par des escales où on répare, on récupère, on se prépare...

Après, on peut pinailler sur des points de détail...
La com, ça reste de la com, et c'est vrai pour tous les gens médiatisés.

26 nov. 2013

la com justement
amusant rien pendant des semaines et d'un coup c'est dans tout les medias presqu'une semaine après le départ.
il se passe quoi ?
le service presse vient de recevoir le règlement de sa facture ?

29 nov. 201329 nov. 2013

ha ben voila qu'il s'excite mon copain..... :reflechi: ( voir les posts grisés)

26 nov. 2013

Pas évident de communiquer quand ton sponsor est en train de se retirer...

26 nov. 2013

Le vrai défi technique c'est la qualité de ses vêtements il aurait du le faire à poils. Ce n'est pas normal de bénéficier de la technologie d'aujourd'hui. :-D :heu:

27 nov. 2013

A poil! déjà que habillé ceux qui l'on fait ont eu à souffrir de graves brûlures dû au soleil un tube de crème solaire par jour ..voir la traversée sur HC 18 de Tony Laurent et Pradel un peu avant Laurent Bourgnon.

26 nov. 2013

Le suivi en temps réel a été ré-activé: www.en-avant-toute.ch[...]s-reel/

On est tous avec toi Yvan !

26 nov. 2013

Merci
Il est au milieu du "troupeau" de ministes....
Alain :-/

27 nov. 201316 juin 2020

voilà, approximativement :

27 nov. 2013

La où il est, il y a une demi-douzaine de ministes à portée de VHF, ou je me tmompe ?
C'est la même boite qui fait la cartographie d'Yvan et des ministes...
Un "geek" pour nous mixer les deux cartes ?
Alain :-/

27 nov. 2013

Merci !!!!!!!
Alain :-/

27 nov. 2013

Suis pas assez geek,désolé... Mais ça serait cool !

27 nov. 2013

6.5 kts de moyenne depuis les Canaries, il va se faire manger par les mini ?

27 nov. 2013

Pas par tous, selon le site mini, il y a une barrière à 30°W...
Ceux qui sont plus est pleurent !
Lui, il l'a passée...

27 nov. 2013

Yvan a du se trouver proche de "Postillons Hotel"...

27 nov. 2013

Pas de trop de vent dans le quartier...

27 nov. 2013

Belle nav bien rock'n'roll! J'aimerais trop y être! (Yvan si tu as besoin d'un équipier sur une étape je suis preneur) (merci de relayer car j'imagine qu'il ne doit pas surfer sur le net en ce moment)

28 nov. 201316 juin 2020

resuperposition

28 nov. 2013

Pourquoi tant de haine ?
Je vis dans un autre monde et pourtant, je suis admiratif! Car le gars se doute de ce qui l'attend.
A quoi çà sert ? On finira par trouver plus d'utilité dans l'action que dans la critique.
Perso je lui adresse tous mes vœux de réussite.

28 nov. 2013

il en a besoin, car le plus difficile sera le Pacifique!
Pas de moyens d'avoir des infos MTO!
La gestion du contournement éventuels du gros temps, s'il y en a sera presque impossible, est-ce vraiment sérieux dans les conditions de nav sur son "bateau".
:oups:

28 nov. 2013

Mauvais temps dans le Pacifique!! Et les piroques polynésienne (sans sextant d'ailleurs)...

28 nov. 2013

Seul gros bémol quand même, ce sont les risques pour ceux qui dans le pire des cas iront le chercher.

28 nov. 2013

@ darwin: il a un bateau qui fait le parcours, sans le suivre, qui s'en chargera si besoin est.

28 nov. 2013

Merci senetosa

Correction "dans le pire des cas iront les chercher."
Par ce que dans une furie de temps il faut des chevaux pour tire un gars de la merde.

28 nov. 2013

Un suiveur sans le suivre, faudrait savoir, il suit à 30 M ou à 300 M!!

29 nov. 2013

Ben je pose une question technique (vu que dans les médias, il dit sans accompagnateur et au sextant). Et comme il y a un bateau pour faire des vidéos (dixit le client), je demande juste ou il est le bateau suiveur, quand il filme pas.

29 nov. 2013

tu es trop curieux, matelot : comme son nom l'indique, le bateau suiveur est derrière :reflechi:

29 nov. 2013

On peu avoir son suivi en tps réel!!!! lol (je parle du monocoque).
A noter que la dimension pschycologique du solitaire, n'est pas la même si tu as une équipe de tournage à porter de vhf.

29 nov. 2013

Pendant que matelot fait des phrases, Yvan Bourgnon traverse l' Atlantique :
Vacation satellite hier :
www.facebook.com[...]oto.php

29 nov. 201329 nov. 2013

matelot a bien le droit, comme d'autres, de s'exprimer pendant qu'Yvan navigue, cool les doigts de pied en éventail.
Çà ne doit pas le gêner!

29 nov. 2013

une pensée émue pour notre ami senetosa , si charmant en privé qui s'est encore laissé emporté par son enthousiasme.. Tout le monde ne peut pas etre modéré comme moi.
esperons que son banissement sera temporaire
philippe

29 nov. 201329 nov. 2013

La modération (ou l’Équipage) a pris une bonne mesure qui s'imposait.
iI n'est pas admissible de se comporter comme lui et d'insulter à maintes reprises ceux qui ne sont pas des béni-oui-oui comme lui.
Manque d'esprit critique et aveuglement.
Aucun sens de la tolérance, un grossier personnage, pas de regrets. :reflechi: :bravo:

29 nov. 2013

Pour s'informer à la source, une nouvelle page :
www.facebook.com[...]netnous

A lire l' épisode d' hier : pas toujours en éventail les doigts de pieds...

Je ne défends pas Yvan Bourgnon que je ne connais pas, je ne fais pas partie du fan club mais je pense qu' on pourrait suivre sa tentative sans a priori et sans l'hostilité excessive de certains.

Est que ça ne serait pas plus cool ?

Merci pour ceux que ça intéresse.

;-)

29 nov. 2013

"pas toujours en éventail les doigts de pieds"...
Non bien entendu, ce n'est qu'une boutade au vu de la photo en rapport avec le lien.
Pas de quoi grimper aux rideaux
:oups:

29 nov. 2013

Un peu légère, l'info sur Facebook!
(Je ne veux pas m'inscrire)

29 nov. 2013

Pas besoin tu es déjà "mondialement" connu, grâce à tes navigations "extrêmes" en solitaire.
:bravo: :bravo:

29 nov. 2013

Le 29/11..« J’ai pu me reposer cette nuit, les conditions étaient calmes, je suis tombé d’épuisement... j’ai eu 3 jours très difficiles, avec ces conditions changeantes et cette tempête. Aujourd’hui ça va mieux, c’est modéré, j’ai un vent de sud-ouest, 12 nœuds de vent, il fait beau, le soleil est revenu ! Et tout fonctionne à bord ! »
Et une tempête, une....

29 nov. 2013

Il communique tous les jours par Iridium?
Dans ce cas, quels sont ses moyens pour produire de l'électricité et pouvoir régulièrement recharger le téléphone?

29 nov. 2013

Grâce à un panneau solaire

Immobilisé aux Canaries le temps de formaliser les conditions du retrait du sponsor principal et d’organiser la suite du défi, Yvan a tenu à vérifier s’il était possible de modifier l’équipement du catamaran de façon à envisager une navigation en solitaire.

L’équipement en question consiste en un pilote automatique permettant de tenir le cap pendant que le navigateur est occupé à gérer la voilure, faire le point, procéder à d’inévitables réparations, actionner la pompe du désallinisateur, pêcher, s’accorder un peu de repos,…

Avec l’aide précieuse de Siegfried Levayer, il a équipé le bateau d’un vérin électrique commandé par un compas magnétique, relié aux gouvernes par un ingénieux système de cordages et alimenté par des batteries dont la charge est assurée par un panneau solaire additionnel.

www.en-avant-toute.ch[...]eparti/

29 nov. 2013

Merci pour ce complément d'infos.
Il est aussi équipé de moyens de production et transmission d'images ou c'est le suiveur qui a réalisé la photo du lien mis par Triple Jim?

30 nov. 2013

@ aliguen
je pense que la photo a été prise avant son départ. Pas d'images prises à bord transmises pour l' instant.

Vacation via iridium en direct avec Yvan, 21h 05:

Yvan vient de subir un orage très violent 50 nœuds de vent, à sec de toile, le cata à chaviré, c était très violent... Le bateau était plein d eau, il lui a fallu plus de 2 heures pour resaler... Le temps s est calmé maintenant.
Pas de bobo, ni Yvan, ni le bateau.

30 nov. 2013

inquiétant et incompréhensible un cata de sport plein d'eau après un chavirage.

02 déc. 2013

merci pour ces precisions.
cependant si il y a des compartiments conçus pour ballaster, j'imagine que leurs vidange a aussi été prévu ?

02 déc. 2013

il faudrait peut-être arrêter la parano!

Marinvolant => senetosa le retour?
Le style n'a malheureusement pas évolué.

02 déc. 2013

pour sailoturn et aliguen: ce ne sont pas là des informations mais bien des dénégations encore une fois.
pour les autres que ça intéressent:
le bateau ne prend pas l'eau, le bateau a été ballasté par Yvan pour faire face au mieux aux conditions qu'il devait affronter. le bateau à sec de toile s'envolait, le vent prend sous le trampoline et sous les ailes, yvan a alors pris la décision de remplir partiellement ses coques(compartiments prévus) pour alourdir le bateau et tenter de le maintenir à l'endroit. il s'est malheureusement retourné et le remettre à l'endroit a été, de fait, un peu plus compliqué. il a installé un système sur son mat qui lui permet de l'incliner de 20° ce qui permet alors au bateau de se redresser tout seul et ça a parfaitement fonctionné.
il a vécu des moments particulièrement difficile, s'en est sorti avec brio, est en pleine forme et continue son aventure.
ces propos n'ont rien à voir avec un quelconque enthousiasme, ce sont des faits.

03 déc. 2013

T'as raison, je préférais Sénetose !

30 nov. 2013

Merci pour l'info
Certain que ça ne va pas être toujours une partie de plaisir
Ce genre de situation, entre autre, est à l'origine des interrogations voir réserves de certains, dont je fais partie, et qui n'ont pas été comprises par feu senetosa.
Une relecture attentive de nos interventions, non méprisantes ni négatives pourrait être instructives pour ceux qui avaient jugé un peu trop vite, emporté par leur enthousiasme.
La lucidité est nécessaire pour apprécier les difficultés à surmonter dans ce genre de navigation, compte tenu du "navire".
:heu: :oups: ;-)

30 nov. 201316 juin 2020

C'est sans doute ce qui explique sa route?

30 nov. 2013

50 nds, c'est une tempête, et de deux.

30 nov. 2013

Pourquoi Vincent Beauvarlet a quitté l'aventure ?
De plus pas très fiable le sponsor !

30 nov. 2013

Est-ce vraiment important de le savoir?

30 nov. 2013

Ben oui, c'"était l'équipier d'un tour du monde et pas choisit la veille du départ. Mais va-t-il parler?

30 nov. 2013

Si c'est si important, ça fera sans doute la UNE de Paris Match (Le poids des mots, le choc des photos) lors du prochain numéro, il suffit d'être un peu patient.
Les paparazzis et les journaleux doivent être sur la piste de l'équipier défaillant et du sponsor infidèle :jelaferme:

01 déc. 2013

Le lien vers la dernière vacation audio que j' ai trouvée assez intéressante :

www.en-avant-toute.ch[...]monter/

01 déc. 2013

en effet très intéressant
il vient de prendre vraiment concience de certains riques?
Assez surprenant quand même compte-tenu de son expérience.
Il devait bien imaginer que ce ne serait pas, toujours, une partie de plaisir :oups:
Il s' en tire bien, fatigué, tant mieux
:bravo:

01 déc. 2013

Un problème de santé est à la merci de tout le monde et cela ne regarde que lui.

02 déc. 2013

Dernières vacations d' Yvan

dimanche 1er décembre 2013, 14h45

« Le soleil est revenu, j’ai un vent de face à 10 nœuds, je suis dans des conditions enfin maniables. C’est la première fois que je traverse l’Atlantique en faisant autant de près.
J’ai dû réparer le chariot de grand voile cette nuit; la télécommande du pilote automatique est H.S; du coup je n’ai plus qu’un seul pilote; je ferai avec. Je m’étais mis un coup de couteau dans la main pendant le dernier orage, la blessure commence à s’infecter, j’essaie de soigner ça.
Je suis bien content d’être sorti de ces orages, j’ai l’impression que le plus dur est derrière moi, et ça me redonne le moral;, le ciel bleu et le soleil aussi ! »

samedi 30 novembre 2013, 18h40

« En ce moment je suis au près serré, trois mètres de creux, face aux vagues et face au vent, force cinq à six; je me fais secouer comme un prunier ! Mais au moins il n’y a pas d’orage…
Aujourd’hui c’est la journée la plus difficile de ma traversée, car après les deux tempêtes que j’ai essuyées, je pensais avoir aujourd’hui la récompense, et avoir un peu de calme et de répit, mais non, j’en prends plein la gueule… Je ne sais pas combien de temps ça va durer, je ne pensais pas en chier autant, mais je suis quand même content d’être là. J’espère choper les alizés bientôt.
La bonne nouvelle c’est que l’homme et le cata sont capables de faire le tour du monde ! Avec tout ce que je viens de subir, j’en suis plus sûr que jamais, et je suis plus déterminé que jamais !

Message pour l’équipe de Forward Sailing : ton foc est validé dans 63 nœuds de vent !

Chers amis et supporters, j’ai bien reçu tous vos messages d’amitié et d’encouragements, ça me fait très plaisir et ça me touche beaucoup dans ces moments difficiles, merci du fond du cœur, on se retrouve de l’autre côté ! »

02 déc. 201302 déc. 2013

Sacré gars ce Yvan ! :bravo: :bravo:

02 déc. 201316 juin 2020

Maintenant c'est du portant :

02 déc. 2013

Interview de Gérard Navarin - 28/10/13. Gérard est skipper ( record de la traversée de l'Atlantique, etc. ) et ami d'Yvan. N.C. : « Yvan et toi vous avez beaucoup navigué ensemble, racontes-nous.
G.N. : Avec Yvan on se connaissait bien avant de naviguer ensemble, je suivais son évolution, il connaissait mon parcours. Ensuite on a beaucoup navigué ensemble, j'ai
navigué entre autres avec lui en 60'multicoque où Yvan avait le rôle de skipper et de barreur, nous étions ses équipiers. C'était toujours des grands moments de connivence. Après bien sûr j'ai fait des choses avec Yvan plus extrêmes, sur des catas de sport notamment. La chose la plus extrême qu'on a vécu tous les deux c'était l'Archipelago (2003) qui est une course avec une trentaine de bateaux dans l'archipel de Stockholm en Suède. Nous naviguions sur un cata 18 pieds à travers les îles de l'archipel, et c'était
jusqu'à l'épuisement, jour et nuit, quasiment sans pause, il fallait vraiment être très solide au niveau du physique et au niveau du mental aussi, les routes à prendre étaient complexes dans ce dédale d'îles avec des courants puissants, des changements de vent surprenants , des rochers visibles et surtout invisibles, c'était pas très simple.. Yvan arrivait très bien à déjouer tout ces pièges ,bien mieux que ce que je pouvais le faire occuper en grande partie à me concentrer sur la barre et à deviner les zones dangereuses. La fatigue aidant j'avoue que je n'arrivais plus à faire le
lien entre la carte et la navigation, Yvan lui a vraiment une capacité extraordinaire à l'endurance. J'ai rarement rencontré quelqu'un d'aussi endurant sur l'eau, capable de rester lucide ce qui lui permet de conserver une bonne qualité de prise de décision. Yvan a cette capacité extraordinaire à garder longtemps cette faculté, même accablé par la fatigue. Yvan et moi avons un caractère bien trempé, ce qui n'empêchait pas de toujours trouver
une solution et de bien nous entendre. Ce consensus était certainement lié à un profond respect mutuel lié à nos expériences. J'avais entre autre déjà traversé l'Atlantique, Yvan avait avec lui un équipier capable de répondre au défi physique et technique imposé par ce raid. Il savait qu'il pouvait compter sur mon engagement et ma persévérance dans ce raid extrême. Yvan a une capacité à produire qui est énorme, et il ne s'arrête pas. moi de mon côté j'arrivais à le canaliser sur son côté très fougueux. On a fait de très belles courses ensemble, de beaux records, et j'en garde des souvenirs magnifiques, de grands moments de partage humain.
N.C. : Yvan s'est élancé en solo sur l'Atlantique mercredi dernier, que penses-tu de son nouveau défi ?
G.N. : Yvan a un bagage technique qui lui permet de s'engager en solitaire sur l'Atlantique, même si ça reste une opération délicate on le sait. Il l'a déjà fait, pas dans les mêmes conditions, mais il connaît bien l'Atlantique. Yvan adore la vitesse sur les vagues notamment, il aime aller vite, il aime bien surfer, mais là c'est sûr que seul sur le bateau, c'est pas la même navigation, on ne peut pas le faire. Je lui en ai parlé avant son départ : ne prends pas de risque, sois prudent, tu ne fais pas un record, tu fais quelque chose d'extraordinaire, on te demande simplement de partir et d'arriver. Laisses un peu ton esprit course de côté, pour être le navigateur qui explore le monde. Avec Hans Bouscholte avec qui j'étais parti sur l'Atlantique (Record de la traversée de l'Atlantique en cata de sport-20 pieds, en 1999, en 15 jours 2 heures et 26 minutes), on a failli y passer. Et les conditions extrêmes qu'on rencontre sur ces bateaux deviennent rapidement encore plus dangereuses parce que ce sont des petits bateaux. Une mer force 4-5, devient vite compliqué à gérer. Si Yvan prend les précautions nécessaires, et qu'il s'applique à ne pas prendre de risque, tout ira bien, je fais confiance à son instinct de marin, et à sa longue expérience. Mais bien sûr traverser l'Atlantique
c'est une prise de risque, faut pas se faire d'illusions, même s'il n'y a pas de record, même s'il n'y a pas de performance à attendre de ça, il y a tout de même une performance physique qui est quotidienne, il va falloir qu'il gère tout ça, car le plus gros danger, surtout quand on est seul, c'est de
gérer sa fatigue, son sommeil, gérer sa nourriture, son hydratation . c'est ça qui va le tenir en vie. Il faut savoir patienter, calmer le jeu, ne pas vouloir se battre avec l'océan , il faut rester zen, attendre que les choses
s'apaisent pour mieux repartir. Je lui souhaite qu'il n'ait pas de grosses conditions météo et il traversera l'océan sans problème. Quand nous sommes partis avec Hans, des critiques fusaient dans tous les sens: on nous traitait de fous, d'autres qui disaient qu'on était géniaux, d'autres de
débiles mentaux, qu'on n'était pas des bons exemples pour la voile. Mais aujourd'hui l'aventure c'est ça, elle est d'abord une aventure humaine, qui sort des sentiers battus...un contre-pied aux littératures classiques. Les aventuriers osent faire des choses que peu de gens oseraient. Yvan en fait partie, tout comme moi, et c'est aussi pour ça que naviguer ensemble c'était un réel plaisir. Après je ne dis pas que nous avons raison, pas question d'inciter d'autres à le faire non plus, mais simplement rester libre de partir. Yvan
vit sa vie comme ça, telle qu'il la sent, et c'est un privilège de pouvoir faire ça. et il n'y a pas à juger. N.C. : Revenons ensemble sur ta traversée Atlantique en cata de sport avec Hans Bouschotte, en 1999. G.N. : Hans et moi on est tous les deux d'accord, de toute notre expérience de navigateurs, la chose la plus dure, la plus physique qu'on est faite, c'est la traversée de l'Atlantique en catamaran de sport. On avait un cata qui n'était pas assez optimisé, on était chargé, le bateau (un 20 pieds) n'était pas assez
haut, on était sous l'eau pratiquement constamment. Ce sont des choses qu'Yvan a corrigées lors de la construction du cata. Ce qui nous avait épuisés aussi c'était la nourriture qui n'était pas optimale pour ce défi et surtout nous
manquions d'eau! Il aurait fallu vraiment qu'on en emmène beaucoup plus, mais c'était compliqué, notre bateau n'avait pas assez de volume de rangement. Et même avec un déssalinisateur à main ( pour transformer l'eau de mer en eau douce ) c'était compliqué et pour cause, notre fatigue
physique était telle que nous n'avions plus l'énergie nécessaire pour pomper pendant plus d'une heure, pour un petit litre d'eau.... Moralement il y a eu zéro baisse de niveau, si tu perds le moral, t'es mort ! On était très bien
préparés physiquement, pourtant dès le 3ème jour sans dormir, notre beau physique en a pris un coup... on était tout le temps arrosés par des vagues, on ne pouvait plus vivre correctement à bord, impossible de trouver des
moments de calme. Et au bout de ces 3 jours ce qui a commencé à poser problème c'est que les mains étaient déjà abîmées par le soleil et l'eau. Du fait que notre bateau était très bas sur l'eau : la peau était constamment
flétrie, et on a fait l'erreur de mettre des gants néoprène dès le départ; la peau a macéré à l'intérieur avec la chaleur. Quand on a retiré les gants, la peau partait en lambeaux. . Nos mains étaient dilatées odémateuses, lacérées, on avait des plaies béantes qui allaient jusqu'à l'os. Mais le moral n'a pas du tout était entamé, nous avions intégré ce genre de choses, on ne savait pas jusqu'où ça pouvait aller, mais nous n'avions pas d'autres choix que d'aller de l'avant! Si Yvan arrive à rester quelques heures avec les mains au sec, il n'y aura pas autant de souci. Le 10 ème jour on a eu
une queue de tempête tropicale, on a pris pas mal de vent, pendant 3 jours nous étions constamment en mode "survie", et avec l'accumulation de la fatigue liée à la navigation des jours précédents, la fièvre due aux plaies,
le fait de ne pas manger et de ne pas boire suffisamment... on a fini en hypothermie pendant 24 heures, malgré la chaleur extérieure. Nous étions enroulés tous les deux dans un spi et on s'est protégés comme on a pu, la chance a voulu qu'on n'ait pas chaviré à ce moment là, car nous aurions été dans l'incapacité de faire redresser le bateau, on était vraiment inertes, physiquement éteints. Il faut bien garder en tête qu'à à la différence d'Yvan sur son tour du monde , nous étions dans une notion de record, et si ça n'avait pas été le cas, je pense qu'on se serait posés, et on aurait attendu que les choses se calment.
N.C. :Tu connais bien Yvan, quels sont ses atouts ?
G.N. : En plus d'être très endurant physiquement, Yvan n'a pas peur, il assume les choses qu'il fait. Et ça il le fait très bien. Il sait où il va, il connaît les risques qu'il prend. Il connaît de par ses expériences la vie en solitaire, ses difficultés.. Il a intégré tout cela avant de partir et il
assumera face à la difficulté, soyez en sûrs. Sa longue expérience autant en multicoque qu'en cata de sport, lui permet je pense d'appréhender tous types de situations. Yvan sait très bien que la mer ce n'est pas simple, il faut
poser les choses pour continuer, il sait très bien que s'il tire trop sur la corde il sera vite épuisé, il ne peut compter que sur lui. J'ai confiance en sa capacité de raisonnement. Yvan sait qu'avec la mer on ne peut pas faire ce qu'on veut tout le temps.
N.C. : Si tu avais Yvan en face de toi, que lui dirais-tu ?
G.N. : Je compte sur toi, je veux te revoir, donc fais pas le
con, sois prudent. Ecoutes la mer, écoutes le vent, écoutes tes intuitions. Sois le marin simple, et pas le compétiteur. N.C. : Si tu avais une question à lui poser, elle serait ?
G.N. :Es-tu heureux ? »
Merci Gérard Navarin,
pour cette magnifique interview.
Nadia Chibani ( Nous nous sommes rencontrés
avec Gérard cet été lors des Championnats de France catamaran sport course longue distance à Hyères, d'où Yvan est reparti avec le titre de vice-champion de France. Merci de partager ton aventure avec nous. )

02 déc. 201302 déc. 2013

Un résumé ce serait mieux. :lavache:

02 déc. 2013

La chose la +extrême dans l'archipel de Stockholm, avec des courants très violents!
Il est pas un peu de Marseille ? :langue2:

02 déc. 2013

Je suis surpris de ces discours lénifiants de 'collègue' ventant les mérites de notre client, qui reviennent au grès du temps. Même si on peu être un peu taquin, on apprécie la performance et à ce sujet je m'étonne qu'il s'étonne lui-même de rencontrer des confitions encore jamais vécu.
Je dis cela, bien sur, à la hauteur du centième de ce qu'il va vivre, oups de ce qu'il a vécut...

02 déc. 2013

seasailsurf, le site:
L’Archipelago Raid est réputé pour ses somptueux paysages, mais aussi pour les conditions parfois difficiles rencontrées par les marins et pour les obstacles qui peuvent jalonner le parcours. Cette année encore, la flotte en a fait les frais avec deux démâtages, un bateau sur le point de couler, plusieurs collisions sur des écueils causant d’importants problèmes de dérive, un tangon de gennaker cassé et plusieurs voiles déchirées.

Cette course de l’extrême, qui se déroule dans l’un des endroits les plus fascinants du globe, attire les plus grands marins et offre une compétition de premier rang. Il n’est pas rare de croiser des médaillés olympiques ou des équipiers de l’America’s Cup, et de voir les nouveaux venus tenir tête aux habitués de l’épreuve. À chaque étape de cette édition, on a ainsi pu assister à quelques belles bagarres entre les différents équipages.

03 déc. 201316 juin 2020

"À chaque étape de cette édition, on a ainsi pu assister à quelques belles bagarres entre les différents équipages."
pas étonnant, à l'étape, ils sont tous au bar!

03 déc. 2013

mardi 3 décembre 2013, 09h15

Yvan m’annonce qu’il va bien, mis à part que son mat est fissuré dans sa partie supérieure, ce qui empêche l’utilisation du spi et le déploiement complet de la grand voile.
Bien qu’encore secoué par ce qu’il a vécu en fin de semaine passée et sidéré par les incroyables conditions météos auxquelles il est confronté depuis le début de son périple, il est plus déterminé que jamais et remercie chaleureusement tous ses fans.

www.en-avant-toute.ch[...]ntique/

03 déc. 2013

Heureusement qu'il a prévu des escales (pour débarquer un équipier ou réparer). Mais a quoi sert son bateau suiveur??

03 déc. 2013

Je suppose pour qu'au moins il y ait un navire "sur zone" en cas de déclenchement de balise. Du côté de la mer de Ross, ça peut servir, si toutefois il y arrive !
Alain :-/

03 déc. 201303 déc. 2013

Moi je le trouve de plus en plus courageux le bonhomme... la météo difficile entre France et Canaries. Un équipier qui le lâche (peu importe les raisons), obligé de tout repenser pour le faire en solo, des grains et une météo qui n'a pas l'air vraiment "classique" pour une transat par les Alizés (et c'est confirmé par les minis restants en course qui subissent la même), un chavirage dans des conditions Dantesques, du près, une belle entaille dans la main qui reste quand même l'outil principal du marin et voilà que le haut du mât menace de le laisser tomber lui aussi...
Il reste tout de même 1000 milles à faire sur son petit cata "de plage"...
Moi je salue la tenacité du bonhomme. Déjà de vivre 24h/24 dans une combi c'est pas vraiment des plus agréable, mais en plus avec les conditions...

03 déc. 2013

Pas de bol ou ......
Scoumoune et méthode Coué :
*
Yvan m’annonce qu’il va bien, mis à part que son mat est fissuré dans sa partie supérieure, ce qui empêche l’utilisation du spi et le déploiement complet de la grand voile.
Bien qu’encore secoué par ce qu’il a vécu en fin de semaine passée et sidéré par les incroyables conditions météos auxquelles il est confronté depuis le début de son périple, il est plus déterminé que jamais et remercie chaleureusement tous ses fans.

:oups: :blabla:

03 déc. 2013

Il va nous remercier ? Trop cool!!!
Engin de plage ??
Attendons son arrivée.

03 déc. 2013

Comme dit Oliv44 : "obligé de tout repenser pour le faire en solo"...

C'est ce qui l' amené à ballaster et le surpoids a contribué à la claque prise par le mât lors du chavirage.

Je trouve le bateau ultra toilé depuis le début, sans doute pour ne pas passer 50 ans en mer en cas de pétole...

Mais il a chaviré à sec de toile, donc ça n' est pas le problème.

Le système de ressalage fonctionne, au prix de gros efforts sans aucun doute.

Yvan était attaché et a eu du mal à remonter à bord : c'est une leçon intéressante pour tous. Les dispositifs de remontée ne sont pas obligatoires sur les bateaux dont le franc bord est inférieur à 50 cm, ce qui est le cas de son cata et de pas mal de petits tris (au niveau des flotteurs).

Aujourd'hui Yvan avançait entre 5 et 7 noeuds, sans spi donc et grand voile réduite.

Souhaitons lui d' arriver à bon port !

Les galères rencontrées depuis le départ sont inhérentes à tout projet hors normes. Au delà de l' Atlantique, il reste encore bien des obstacles. Je pense pour ma part qu'il fera encore un bon bout de route et qu'il est possible qu'il boucle son tour du monde.

Les difficultés qu'il surmonte font partie du projet, de son projet, enfin il me semble.

03 déc. 2013

ça m'étonnerais que la franc bord soit inf a 50 cm.
sur un F18 moderne c'est déjà de l'ordre de 50 cm voir plus - sur son bateau il doit bien y avoir 20 à 30 cm de plus.

03 déc. 2013

Sur mon tri, le franc bord des flotteurs est en dessous des 50 cm. La remontée n'est pas évidente, même à l' arrêt, et je suis grimpeur.

03 déc. 2013

ça commençait à être long à ouvrir, on se retrouve ici

www.hisse-et-oh.com[...]sport-2

04 déc. 2013

Je préfère celui-là, certes il est long, mais il est bien 'vivant'.

En tt cas, bcp de soucis matériel, technique (c quoi la différence!!) et de sponsor.

Et dire que notre ami hisséen veut traversée un morceau de la manche pour aller aux iles, en VAURIEN, vaut-il +

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Nos belles soirées !

Souvenir d'été

  • 4.5 (116)

Nos belles soirées !

novembre 2021