thon.....thon....

la pêche, pardon la commercialisation du thon rouge parait devoir etre interdite a partir de 2011.... Quelles conséquences, pour le thon, les pêcheiurs et nous?

Ceci n'est pas un sujet politique mais environemental...quoi que

L'équipage
03 fév. 2010
03 fév. 2010

suite

on pourrait aussi dire sujet gastronomique, c'est pour ça que je l'ai mis dans la cambuse ;-)

03 fév. 2010

j'ai

bien peur qu'il ne soit déjà trop tard

03 fév. 2010

article interessant pour faire avancer le sujet

www.rue89.com[...]-136743

;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-) ;-)

03 fév. 2010

elle ressemble

a quoi notre flotte de peche FRANCAISE

PORT DE SETE maps.google.fr[...]/maps
PORT DE BOUC maps.google.fr[...]/maps
port vendre maps.google.fr[...]/maps
ET QUELQUE PART AILLEUR maps.google.fr[...]/maps

maps.google.fr[...]/maps

03 fév. 2010

Sympa,

vous aurez bientôt de l'animation dans les rues et le port de Sete ...

:acheval:

04 fév. 2010

Un vrai drame en effet :

Pauvres "patrons" pêcheurs : de devoir passer d'un 4x4 de luxe à 60000 euros à une vulgaire berline à 40000 euros... doit certes être frustrant et traumatisant ! :heu:

_/)

04 fév. 2010

faudrait voir

les choses différemment , c'est le nombre de personne qui bosse autour de cette activitée cela en fait du monde , ceux qui construise les chalutier ceux qui les répare ceux qui les entretienne , (frigoriste !)........ect l'economie d 'une ville SETE (seul grand port de pêche Francais de la cote mediterranée ,(si on peut appeler ca un grand port)) puis si il sont pas pêcher par nous , c'est d'autre qui s'occuperont de le faire ! et l'époque n'est pas propice a suprimer des emploies .

04 fév. 2010

pas plus

quelle n'est propice à la suppression d'espèce

04 fév. 2010

si je te comrends bien

l'industrie de la drogue ou le proxénétisme font vivre des dizaines de milliers de personnes, donc pas touche et laissons faire???????

ou èjmalkonpri?;-)

amicalement

04 fév. 2010

Port de Bouc

pour information la criée aux poisson est officiellement fermée depuis le debut de l'année.
pas assez de poisson pour rentabiliser le fonctionnement .
il reste 3 ou 4 chalutiers encore en activité.

04 fév. 2010

concequences pour nous

Nous (contribuables) avons financé 45% du prix des bateaux dans le cadre d'aide à la construction navale (aide toujours en vigeur) et allons de nouveau payer pour demolir ces bateaux dans le cadre de leur sortie de la flotte.

josé

04 fév. 2010

Tant pis

Payons deux fois (ont a l habitude)
Et terminons en avec cette hérésie sans tarder!

;-p

04 fév. 2010

énergie propre

le jour ou je voi un écolo rouler en voiture à pédale , je lui dirait chapeau tu m'épate ou ce déplacé en bourricot :acheval: peut être que je me convertirai .

04 fév. 2010

au jt d'hier soir

2013 ;-)et non 2011, mais bon que ça ne nous empechent pas de deguster d'autres poissons :-D

04 fév. 2010

Il existes d'autres ressources à pècher,

Juste une question d'adaptation. blog.deluxe.fr[...]se.html

Et en plus les baigneurs seraient contents. :-D

04 fév. 2010

le problème

n'est pas d'être écolo ou pas: dans quelques années, 2-3-ou 5?, il n'y aura plus de thon rouge. Les thonneurs pourront tonner, bloquer les ports, cela ne changera rien à la situation: il faudra qu'ils trouvent autre chose à faire, peut-etre moins lucratif.

04 fév. 2010

le plus bete

c'est que en arretant la peche quelques années avant qu'il ne soit trop tard l'espece augmenterait,comme pour les homards dans le Maine,ca a ete tres dur pour eux d'arreter la peche mais il on reussi.Certains scientifiques parlent de 75/100 d'especes en moins dans 40 ans!!!

04 fév. 2010

ou encore,

la langouste en Corse...

04 fév. 2010

suis d'accord

Il n'y a qu'à voir en baie de St brieux, ou il n' avait presque plus de coquilles, les coquilleurs ont hurlé quand la règlementation a été mise en place. Demandez leur aujourdhui ce qu'ils en pensent: en aucun cas ils ne voudraient revenir en arrière.Tout le monde est content, nous surtout qui pouvons déguster un carpaccio de coquille St jacques avec 2 gouttes d'une bonne huile d'olive et un tour de moulin à poivre. Un délice.Un peu cher, certes mais de temps en temps. Bon appétit

04 fév. 2010

c'est la faute des pêcheurs....

ils n'ont pas eu la volonté de gérer la ressource comme cela a été fait pour la coquille Saint Jacques. Je suis tombé à environ 30m des Baléares sur un de ses parcs ou ils nourissent des thons, ce qu'ils ne disent pas, c'est qu'ils détournent la loi , beaucoup de prises qu'ils font n'ont pas la dimension mini, c'est valable aussi bien pour les Espagnols (qui ont la plus grosse flotte) que pour les Français

04 fév. 2010

Pourquoi ne restent-ils pas en Lybie????

"Le 11/09/07 - De nombreux thoniers senneurs battant pavillon libyen sont actuellement stationnés dans les ports français de Sète, Marseille ou Grau d'Agde. Une quinzaine de bateaux ont ainsi été « délocalisés » et opèrent ainsi sous pavillon libyen et sous quota libyen. L'Al Hillal, un thonier actuellement à quai à Sète, est l'ancien Raymond Elise de l'armateur sètois Nouguier ; le Tuna libya, stationné à Marseille, est l'ancien Provence Cote d'Azur de Ghirardelli et Donnarel ; le « sètois » Al Safa II est l'ancien Roger Christian II de Delponte… Tous ces bateaux sont aujourd'hui stationnés dans des ports français aux cotés des nouveaux bateaux de leurs « anciens » propriétaires. De fait, ils appartiennent toujours en grande partie à ces derniers dans le cadre de joint-ventures avec des sociétés libyennes.

Pourquoi donc revendiquent-ils en France alors qu'ils sont immatriculés en Lybie?

On devrait les interdire de rentrer dans les ports français puisqu'ils ne respectent pas la règlemention française.

Phil

04 fév. 2010

J'aime bien ce projet,

C'est pas une interdiction de pêche, mais une interdiction de commercialisation internationale:
Ça ne vise que les gros thoniers senneurs, qui trichent sur les quotas depuis des années et massacrent à tout va pour exporter au Japon...

La petite pèche régionale devrait survivre tant mieux, et tant pis pour les japs, zont qu'à essayer le sushi à la méduse!

12 fév. 2010

Plaire à l'un, mais aussi plaire à l'autre....

Borloo avait déclaré "La position de la France est claire." en se déclarant fièrement pour l'interdiction de la pêche au thon rouge.
Et juste avant les régionales, pour s'attirer quelques voix écolos.

En même temps il demande un sursis de 18 mois sous prétexte de récolter quelques avis de scientifiques (qui pourront tout remettre en question).
Juste avant les régionales, ça calme les pêcheurs.

Très fort non ?

C'est un peu comme pour les algues vertes.
On décide d'un plan quinquennal pour ramasser les algues vertes.
De quoi plaire aux écolos.

Mais le pays reste en dehors des clous pour ce qui concerne le préventif et la mise en place d'une agriculture respectueuse de l'environnement et à l'encontre même des directives européennes.
De quoi plaire aux agriculteurs pollueurs (et j'ajouterai, pour éviter toute polémique à ce sujet, "pollueurs" malgré eux).

Conclusion : on va continuer à dégueulasser mais comme on a décidé de nettoyer, ça restera propre.

Si j'étais un thon rouge, je me méfierais. :-(

12 fév. 2010

Bof,

"Si j'étais un thon rouge, je me méfierais. "

T'es pas plutôt concerné par les menaces sur le boudin blanc ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

L'eau de l'Aude là

Après la pluie...

  • 4.5 (163)

L'eau de l'Aude là

mars 2021