Thomas Coville percute un cargo

Que pensez vous de cette collision avec les moyens techniques de contrôle a bord et toute une équipe a terre pour surveiller , coordonner , et anticiper les aléas de la course .
AIS radar franchement je ne comprend pas !!!

L'équipage
03 nov. 2014

Je vois pas trop le rapport avec l'équipe à terre (sauf pour la zone de nav).

04 nov. 2014

Reposer sur une équipe à terre n'a pas de sens : il faut être réactif et ne pas être pendu au tél satellitaire ou à la BLU !
Cf l'autre fil pour mes interrogations !

04 nov. 2014

Thomas COVILLE dit qu'il était sous pilote en mode vent, cela peut être une raison aussi.
Avec la fatigue et le mauvais temps, un moment d'inattention le temps d'aller voir pourquoi une alarme moteur s'était mise en route et voila le résultat.

04 nov. 2014

C'est juste de sa faute, il aurait pu se taper un chalutier.
Grande vitesse, la nuit mauvais temps, dans les zones à cargo : Il faut certainement plus regarder devant que pianoter sur le pc routeur café en main.
.
C'est pareil sur la route : Quand on veut rouler à 250km/h sous la pluie la nuit, on ne passe pas son temps à prendre un café ou à envoyer des sms. Sinon on leve le pied.
.
Et pourquoi pas la sieste, canot à fond en équilibre sur un flotteur ?
.
La course en solo c'est dur ! Mais il est integralement responsable.

04 nov. 201404 nov. 2014

Il faut le pendre !!!

:coucou: :coucou: :coucou: :coucou: :coucou:

ou même peut_être :scie:... :-/ :-/

Ah, plus sérieusement, hors dispositif de séparation de trafic, qui dit que ce n'est pas le cargo qui est finalement responsable : voilier contre moteur, hors chenal, y a pas photo, non ?

04 nov. 2014

Quoi ??
Depuis quand les pros sont privilégiés sur les plaisanciers ??
j'ai du m'endormir le jour où il y a eu ce cours..............

04 nov. 2014

En cas de collision entre moteur et voilier, m'est avis que les experts maritimes doivent sentir la salive monter aux gencives... Le bon sens, pas sûr que ce soit leur préoccupation première !

04 nov. 201404 nov. 2014

@Papy james : Ok, mais y a marqué où que le professionnel est privilégié ?

05 nov. 2014

C'est une interprétation tellement proche de la réalité: Des plaisanciers amateurs ayant voilier de plus de 20m ça existe ? .
.
Pour les chefs de quart idem au plus proche de la réalité: j'ai bien précisé "au mieux "

05 nov. 2014

Ben ca dépend ce que tu entends par "plaisancier"

Il y en a plusieurs sur ce forum qui pourrait naviguer avec un navire à voile de plus de 24m.
Manque peut être juste les roros pour l'acheter !

05 nov. 2014

Votre point de vue sur les équipages professionnels est pour le moins affligeant,
Votre remarque, je présume, s'inspire d'une expérience personnelle en passerelle ? A moins que ce ne sois votre manière habituelle de barrer ? Ou un vieux phantasme que le nom de serie de votre bateau a amplifier ?
Avant d'écrire n'importe qu'elle connerie je trouve qu'il vous serait bien utile de faire un stage en passerelle....

05 nov. 2014

Tu fais un concours avec l'obsédé de l'AIS ?
Toi aussi tu y était, tu as tout vu.
Comment sait tu que le cargo n'a pas essayé d'entrer en contact, d'une ou plusieurs manières. ?
Devant ce multi qui déboulait sur une trajectoire "aléatoire" (mode vent) à (d'après les dire du skipper) une fois et demi sa propre vitesse.
Et petite precision en Manche regarde un écran radar (un vrai radar pas un ecran de game boy !)
Toute décisions de l'officier de quart entraine forcément d'autres en cascades (et parfois avec des bien plus gros que le tri ).
Qui plus est personnes ne sait si lors du défilement du cargo , le tri n'a pas changé de cap (mode vent ) à cause des perturbations engendrés par la muraille.

Tout c'est "très bons " (les meilleurs...d'après leurs propos !) qui depuis leur ecrans ,sans infos viables ou vérifiées sont capablent de delivrer des sentences sans appel , bien tranchées.

:bravo:

05 nov. 2014

Cinq excellentes questions !!
Qui ne font pas de toi
ni un juge
ni un prétentieux sentencieux,
personne n'est la pour juger quiconque au grand regret de ceux
qui confondent questions et accusations
qui confondent fatalité et dangerosité
qui confondent la techno du moyen d'age et celle d'aujourd'hui
je parle des agités du flingue !!

04 nov. 2014

T'as déjà essayé de modifier la route ou la vitesse d'un cargo face à un trimaran qui a priori, en mode vent, ne suivait pas un ligne droite?
Non, plus sérieusement, il a eu l'alarme de l'AIS, et n'a "pas trouvé ce que c'était"...

04 nov. 2014

Non il n'avait pas la priorité : Voir RIPAM sur les privileges des pros sur la plaisance.
ET le bon sens du RIPAM : Le prioritaire c'est le moins manoeuvrant.

04 nov. 2014

Petit flou compréhensible sur la question, dans le sens où un chalutier ou un thonier en train de pêcher sera prioritaire sur nous...
Et puis après il y a le bon sens qui doit nous faire réfléchir aux règles de navigation, et prendre certaines libertés par rapport à ces règles si il le faut.

04 nov. 2014

Frablo revoie tes cours :
- Ripam section 1, regle10, point j .entre autre
- Une exigence: Priorité au moins manoeuvrant. Un cargo faisant route est tres peu manoeuvrant.
;
et puis....
- Un skipper chevronné comme TC n'ignore pas comment se fait la veille sur la passerelle d'un cargo la nuit : Au mieux un veilleur à jeun lisant Playboy d'une seule main pour tuer le temps.

05 nov. 2014

Nul part, c'est juste une interprétation de sa part.

Un voilier n'est pas systématiquement de plaisance et inférieur à 20m, tout comme un navire empruntant un voie n'est pas systématiquement un cargo.

Quant à son allusion sur le sérieux des chefs de quart, je ne relève même pas.

05 nov. 2014

la réglementation et la réalité sont deux choses différentes.La seconde doit se plier à la première tant que celle-ci n'est pas modifée.
Et oui, il y a plein de plaisanciers avec des bateaux de plus de 20m. Par contre, aucun avec plus de 25m (réglementation encore).

05 nov. 2014

Ben oui tiens !!

Si la veille était bien assurée sur le cargo : Pourquoi n'a pas il envoyé un bon gros coup de corne ??? ... ou autre alerte radio....
.
Il n'aurait pas vu un voilier de cette taille ?!! Que faisait l'homme de quart ? Dans quel état était il ?

.
Le cargo a t'il vu ou senti le choc ?

04 nov. 2014

Personne ne met en doute sa responsabilité. "Regarder devant" en pleine nuit dans les grains signifie rester devant ses écrans. Dehors y a pas grand chose à voir sinon se prendre des paquets de mer sans la g... il ne navigue pas sur un flirt

04 nov. 2014

"Dans tous les cas il est seul responsable."
Papy_jame, ton AIS interne est mal réglé.
Il devrait sonner quand tu t'approches à grande vitesse du ridicule.

06 nov. 2014

L'armada américaine et le phare est un montage je te signale... Un fake quoi...

04 nov. 2014

Si il n'a pas vu un cargo c'est juste qu'il ne regardait pas où il allait. Ca aurait pu etre la cote .....comme la fameuse Armada Americaine qui faillit se taper un phare en Espagne.
Si ses alarmes n'arrettaient pas de sonner : Il y avait de quoi !!!
Apres qu'il regarde où il va dehors ou dedans........... :heu:
.
Dans tous les cas il est seul responsable.

04 nov. 2014

Ben oui tiens ! Le responsable c'est le flirt de Papy jame qui était tribord amure et qui força sodebo à aller s'empaler sur un cargo.
.
Ha ha Oui : Je viens de triompher du defi Sodebo sur virtual regatta.
:mdr: :mdr:

04 nov. 2014

Dans les parages des routes des cargos,de nuit,avec de "la brise",descendre pour acquitter une alarme,remonter sur le pont et aborder un cargo,tout ça en moins d'une minute,comprends pas.
1-Avec une vitesse de rapprochement de 40nds (propos tenus par lui-même) ca fait une vitesse de rapprochement de 0,6'/mn en faisant une route directement opposée .Et puis de toute façon,un CPA nul à15' ça fait toujours un CPA nul à 2' et ça fait crrraaaccckkkk à 0'.
2- Course ou pas course,la veille doit être PERMANENTE,cf règles de barre,qui semblent être inappliquées en course!!
3- Trop de technologie,sécurité,...,tue la tech.....

04 nov. 2014

ok avec Papy Jane, Coville est 100% responsable, d'ailleurs il le reconnait lui-même.

Cependant, pour sa décharge, cela aurait pu arriver à tout le monde et il ne faut pas le blâmer pour ça. ça faiut partie des choses qui peuvent m'arriver un jour...alors je ne peux que le déplorer.

Par contre, c'est vraiment un poissard en ce moment...entre les tentatives vaines de tour du monde et ce Rhum...vraiment pas la bonne spirale. je ne sais pas si Sodebo peut remettre en cause son engagement sur un événement comme celui-ci.

ce qui est certain c'est que les retombées médiatiques sont infiniment plus importantes quand on se bouffe un cargo au bout de 12h et que les journalistes attendent à Roscoff pour faire la "une" que quand on finit 2ème en Guadeloupe..

Grégoire

04 nov. 2014

Combien d'alarmes avons nous sur notre cher boat ?
Si j'ai bien compris, le pov' Thomas avait deux alarmes en route :
1/ AIS car collision CPA ...etc ...
2/ moteur à démarrer car électricité faible.
Sur mon tout petit farfa III de 31 pieds, que l'ai bien équipé pour qu'il soit le plus beau, je dois avoir au final 7 alarmes, et cela arrive d'en avoir plus 2 en même temps.
Et bien, c'est la m.....

04 nov. 2014

Sur libenter il y a le sifflet de la bouilloire...

04 nov. 2014

En voila une que ceux qui fréquentent ce forum depuis moins de dix ans ne peuvent pas comprendre...

04 nov. 2014

ca c'est un truc de "vieux crabe" :mdr:

04 nov. 2014

Tu peux nous donner une source pour l'alarme AIS ?

Moi, j'ai rien lu de ce côté-là...

04 nov. 2014

Bonjour,
l'accident, c'est toujours con.

04 nov. 2014

Il lui manquait l'alarme du buzzer qui ne fonctionne pas. :mdr:

04 nov. 2014

visibilité 10 metres d'apres lui

04 nov. 2014

Faites-moi signe quand vous aurez fini d'accabler Coville.
Vous n'avez rien entre les pattes en dehors de quelques mots bredouillés encore à chaud sous les questions pressantes de journalistes (vous savez, ces journaleux qui ne pensent qu'à vendre du papier !).
La collision et la défaite qui en découlent sont suffisamment lourdes à porter.
On se croirait en plein mois d'août, sur l'autoroute, bloqués dans un bouchon causé par un accident survenu sur les voies d'en face où chacun y va de son commentaire approximatif, désordonné mais, à coup sûr, inutile.

04 nov. 2014

Pour le rappel de la réglementation et des batailles de responsabilités :

/competitionnautiquelarge/index.php

04 nov. 2014

AIS, radar franchement je ne comprend TOUJOURS pas !!!

JCP : ta question sur l'anticollision par AIS ou par radar n'arrivera jamais jamais jamais à faire débat !!!

04 nov. 2014

Là c'était contre un cargo, sans risques pour le cargo. Mais cela aurait pu être contre un voilier en route pour un grand voyage en famille....et qui coule ensuite en quelques secondes ou minutes.

04 nov. 2014

Quelle imagination !

04 nov. 2014

Parce qu'on ne sait strictement rien de ce qui s'est passé à part quelques mots balbutiés par Coville sur un ponton et sous le coup de l'émotion.
Pour preuve, il a dit qu'il parcourait 2 milles en 1'30 ce qui est complètement absurde.

Et on ne sait strictement rien côté cargo.

Il y aura peut-être une enquête plus approfondie avec les témoignages de l'équipage du cargo et celui de Coville qui tous répondront à des questions précises posées par des enquêteurs dont c'est le métier.

En attendant, les gesticulations redondantes à ce sujet ne servent absolument à rien et deviennent juste un peu plus lourdes à chaque fois qu'elles réapparaissent ici et là sous une forme ou sous une autre.

Chaque course, chaque événement sportif et chaque pas pas que tu fais dans la vie comportent des risques.
Certains mènent à des situations ridicules, d'autres à des incidents, d'autres encore à des accidents et, enfin, les plus graves à des drames.

Ton interprétation des faits et tes spéculations sur les défaillances techniques n'ont aucun intérêt à ce stade de connaissance de la situation vécue.

On peut en discuter un peu, pas trop longtemps, mais s'étendre de la sorte ne relève que de l'obsession et d'une agitation du bocal qui n'a d'intérêt que pour toi.

Ma réponse te convient-elle ?

04 nov. 2014

@Yves
Je ne pige pas pourquoi tu tournes en ridicule un post sérieux qu'il semble impossible de faire décoller :
"Que pensez vous de cette collision avec les moyens techniques de contrôle a bord.....
AIS radar franchement je ne comprend pas !!!"

tu comprends toi quoi ? qu'il faut attendre plus grave ?
;-)

04 nov. 2014

@ Yves (...)

"Ma réponse te convient-elle ?"
non, pas du tout, ca te va ? ;)

"Parce qu'on ne sait strictement rien de ce qui s'est passé à part quelques mots balbutiés par Coville sur un ponton et sous le coup de l'émotion."

En quoi cela empêche de plus que s’étonner des sécurités mises en œuvre ?
1/ pour Coville
2/ pour les 2 chalutiers
3/ pour Gandichet (qui a failli)
4/ pour Galfione
Moi perso, j'ai appris que certains systèmes n'étaient pas assez précis sur l'alerte (l'alerte n indique pas vraiment la distance) j'ai appris que la mise à jour des infos pouvaient être retardées
et j'ai appris surtout que les virulents partisans du "gadget" sont plus que muets !!!!
et les radars ? et les caméras ?
Il faut toujours attendre les morts pour que la question soit intéressante ?

05 nov. 2014

réponse plus courte !!
Ton voisin amène ton fils à la foire
il cartonne
ton fils est gravement blessé, pas de ceinture de sécurité
donc faute à pas de chance : ça te va meilleur comme ça ?

05 nov. 2014

Une imagination de carabinier d'Offenbach...

04 nov. 2014

Et oui, c'est bien pour cela qu'il faut ouvrir le débat sur l’anti-collision : comment il est possible que 2 bateaux sensés être équipés AIS puissent se cogner !!!
C'est à n'y rien comprendre !!

04 nov. 2014

Thomas Coville a été perturbé par l'alarme des batteries. Ça l'a déconcentré de la surveillance de la route. Il n'avait plus le temps d'agir.
Le problème ne se situe pas dans le fonctionnement des outils anticollision mais dans la charge mentale excessive sur ce court instant. La multiplication des indicateurs nuit à la perception globale. Les dangers ne sont plus hiérarchisés ils sont traités fe manière séquentielle. Il manquait un deuxième cerveau à bord pour décharger le premier.

04 nov. 201404 nov. 2014

@Gradlon
"Thomas Coville a été perturbé par l'alarme des batteries. Ça l'a déconcentré de la surveillance de la route."
oui mais une batterie proche de la décharge ne st pas une alerte au feu !!!
"Le problème ne se situe pas dans le fonctionnement des outils anti-collision"
tu tiens ces infos d'ou ? il sont fonctionné ? ils ont alertés ?
pourquoi il n'a pas déclaré ne pas avoir entendu l'alarme collision ?
et Gavignet ? il était perturbé par quoi ? par des alarmes de quoi ? et ceux qui ont croché 2 chalutiers ?
On manque d'infos mais un voilier n'est pas un Airbus !!!

05 nov. 2014

gradlon a tout dit en 2 lignes
"charge mentale"
"hiérarchie des alarmes"
coville a dit lui même que l'alarme batterie lui paraissait une fausse alarme néanmoins il est descendu, il a démarré le moteur et il réglait le régime quand il a vu le cargo

04 nov. 2014

En aviation nos anticollision parlent entre eux de façon transparente pour nous.
en cas de danger ils nous donnent automatiquement des instructions que nous devons suivre en priorité aux instructions éventuelles d'un contrôleur.

O

04 nov. 2014

Cela me rappelle que le capitaine d'un ferry a été condamné récemment par la justice pour avoir percuté un pécheur à 37 nds avec une visibilité réduite...

04 nov. 2014

C'est ce que j'avais cru comprendre alors pkoi ce qui marche a 900 km heure en l'air ne marche pas sur l eau a 9 km/h !!!
Y a une mystère, non ?
Cette défaillance technique est invraisemblable et intolérable le jour ou il y aura un accident, c 'est assassin.

De toute façon vous pourrez y passer le temps de la rte du Rhum, c'est une défaillance humaine, avec ou sans alarme. Tu as la chance ça passe, t'as pas de chance tu touches, c'est un mauvais jour pour toi, voir le fil sur le pêche promenade du papy culbuté par un zod avec 2 x 300 cv et t'es mort.

05 nov. 2014

T Coville a eu beaucoup de chance dans son accident.
comme il a dit : A 3m pres ça passait , oui mais à 3m pres de l'autre coté il y passait corps et biens.
Je pense qu'il a senti la mort de pres, la grosse frayeur puis la punition de la casse.
Puis maintenant punition de s'expliquer au sponsort, et .....Aux ouvriers de Sodebo dont l'investissement de ce canot massacré. aurait pu leur revenir en prime ou ralonges trebuchantes.
.
Bon courage

05 nov. 2014

Ce fil est déplorable.

A lire:

Cette défaillance technique est invraisemblable et intolérable [...]

Je prends cette remarque, mais j'aurais pu en prendre d'autres (d'autres intervenants).
Ce que je trouve déplorable c'est que l'on se cache derrière de la technicité que l'on pense capable de répondre à notre place à toutes les situations. La mer est une affaire de sens, d'humain, et cette erreur (travailleur des mer le dit au dessus) est humaine et uniquement humaine. La hiérarchisation des priorités (merci Gradlon de recentrer) est le seul facteur en question, et il est humain.
Ne pas oublier que l'éléctronique n'est qu'une aide. En l'occurence, quelle ait sonné ou pas, il a choisi (ou mal hiérarchisé) de ne pas veiller à 110% à ce moment là et il l'a payé. Point barre.
Et il en est de même pour J.Galfione.

05 nov. 2014

" il en est de même pour J.Galfione."
Pas tout à fait, mais je ne lui jetterais pas la pierre. Tu sais comme moi que dans ce secteur les bouées avancent vite ;-) et qu'il nous est arrivé à tous, même en équipage et de jour, d'être parfois surpris par une bouée dont on avait sur ou sous estimé la dérive.
Alors en solitaire et de nuit...

06 nov. 2014

Taratata, l'alcootest l'a prouvé, la bouée avait bu! ^^

05 nov. 201405 nov. 2014

@Oliv
Ce qui est déplorable
c'est que le système AIS découle du système mis en place dans l’aviation.
Ce système n'est pas une aide, il est essentiel !!!!

Pourquoi faire l'autruche ? pourquoi ce qui marche dans l’aviation ne marcherait pas dans le nautisme ?
A cause de gens qui trouvent normal de pisser dessus ?
qui se foutent de la sécurité ?

il faut que l'on m'explique comment il est possible AVEC les anti collision AIS et RADAR qu'en 24 heures sur 91 bateaux on obtienne 5 incidents :
2 accros avec des chalutiers
1 accro avec cargo
1 accro évité de justesse
1 bouée cartonnée !!!

Pourquoi parler d'erreur humaine quand on sait que les mecs sont en solitaire et qu'ils doivent AUSSI dormir et que donc ils doivent pouvoir compter sur des SYSTEMES d'alerte.
On ne peut pas veiller à 100 ni à 110 % quand on a aussi à dormir !!!

05 nov. 201405 nov. 2014

1- en avion, on pilote: on est derrière le manche et on n'a que cela a faire. On est à 100% a ne faire que cela. Tout comme en voiture.
Sur un voilier, ce n'est pas le cas.
.
2- se payer une bouée de nuit, même non éclairée, c'est une erreur de nav. Si il se l'est prise, c'est qu'il a (trop) délégué à son logiciel et à mis la priorité du moment ailleurs (à barrer? à régler? ou a quoi que ce soit d'autre). Hiérarchisation des priorités (d’ailleurs psychologique pour une part, car si cela avait été un cailloux sur zone, il aurait certainement mis la priorité sur la surveillance de sa route -fond)
.
3- Idem pour Coville, sauf que ce n'est pas une erreur de nav, mais de veille (aboutissant au même résultat): hors le degré "d'embrumage" du cerveau du à la fatigue (course, nuit, multicoque, grains, collisions, stress, état physique ...) il avait toutes les données du problème: proximité du DST, choix de sa part du mode vent mettant l'accent sur sa sécurité (moins de risque de chavirage) et sur la course (plus performant), visi réduite, vent oscillant (donc route également) etc...
Il connaissait tous les tenants et aboutissants de la situation, et pourtant il a fait le (mauvais) choix de faire autre chose au mauvais moment (l'alarme/démarrage moteur de sa géné). C'est tout, juste et encore une hiérarchisation malencontreuse du process. D'ailleurs, toute la pratique de la voile (de plage, de croisière et de course) ne repose QUE sur la hiérarchisation des informations avant leur traitement: comme le dit le très vieil adage: "faire CE qu'il faut, QUAND il le faut".
.
Tu remarqueras que je n'ai pas parlé d'AIS. Dans une situation comme la sienne, j'imagine que j'aurais autre chose à foutre que d'aller à l'intérieur me coller le nez sur un écran, et se couper de l'environement extérieur dans une situation si extrême, que ce soit pour sauter sur la barre pour éviter le cargo, ou sur le chariot d'écoute pour eviter le chavirage...
J'irais même jusqu'à dire que dans un cas comme celui-là, un AIS branché représente un ersatz qui au contraire donne un sentiment de confiance (même simplement psychologique): "il est branché, il veille pour moi, l'alarme me permet de mettre le curseur sur autre chose". Je gage même que sans AIS, il aurait certainement fait plus attention et n'aurait pas relâché sa veille: il n'aurait pas eu d'abordage (c'est mon avis)
Toujours est il qu'avec l'AIS:
1- il a p'têt pas fonctionné;
2- il a fonctionné, mais c'est perdu dans le bruit du moment;
3- il a fonctionné, mais il a choisi de l'ignorer, mettant la priorité ailleurs à ce moment précis.
L'AIS n'est qu'une aide à la navigation: il est indispensable de savoir faire sans, et quand on en a un, il faut rester vigilent à ne pas s'endormir sur ses lauriers. Le confort, cela endors aussi...
Sans compter que l'AIS, toutes les embarcations n'en sont pas pourvues, et quand bien même, certains le coupent en hierarchisant leur priorité propre (pêcheurs qui veulent protéger leur activité)
.
Dernier point: ni le cargo, ni la balise Nord Horaine ne sont en cause (je ne parle pas sur une question de responsabilités cf, cargo dans ou hors DST) mais simplement parce que ni l'un ni l'autre n'etait en mesure de se dérouter suffisamment rapidement pour éviter le choc.

05 nov. 2014

@Oliv44

Un système d'alerte est un système qui sonne violemment pour attirer ton attention sur un problème à venir.
C'est le cas pour une anomalie moteur comme ça peut etre le cas sur un risque de collision détecté.
Pas besoin donc d’être collé sur un écran.
Ma question est TECHNIQUE, elle ne porte pas sur les responsabilités mais sur l'usage des moyens actuels qui dispensent d'etre collé devant l'écran.
Il me semble que la technique est mure actuelelemnt pour éviter garce a des ALERTES :
les bouées
les chalutiers
les cargos.
Alors, que se passe-t-il dans les faits ?
Tu écris : "juste une hiérarchisation malencontreuse du process"
Le process en l'espèce, c'est d'ouvrir les oreilles pour entendre une alarme : quelle serait l'alarme supérieure à l'anti collision ? le niveau bas des batteries ? bien sur que non.
bel air dit : "on est pas à quelques jours prêts pour comprendre ce qu'il s'est passé" en effet, il s’est passé qqe chose d 'étonnant et cela a CINQ reprises !!
5% d'incidents en 24 heures !!!
Vouloir comprendre ne nous fait pas juge : juste intelligent.

05 nov. 2014

Euh, tu ne veux vraiment pas ouvrir un fil ailleurs ? :goodbye:

05 nov. 2014

euh moi les garces je ne tiens pas forcément à les éviter :star2: :cheri: :aurevoirdame:

05 nov. 2014

Il m'arrive rarement d'avoir un légère divergence de vue avec Oliv mais cette fois, je partage à 100 % ce qu'il a écrit.
Je ne pense pas non plus que, dans le cas de T.Coville, l'AIS pas plus que le radar étaient la panacée, toutefois, il a aussi précisé que la visibilité était parfois très réduite.
Dans ces secteurs, avec nos monocoques lents, il nous est à tous arriver de foncer à 8/ 12 nds dans un grain ou la brume en croisant les doigts.

05 nov. 2014

@viking35
"Je ne pense pas non plus que, dans le cas de T.Coville, l'AIS pas plus que le radar étaient la panacée"
cela n'aurait donc pas aidé ?

"toutefois, il a aussi précisé que la visibilité était parfois très réduite."
le radar n'aurait pas aidé ?
NB : je parle de système d'ALERTE anti collision basé sur AIS, radar, caméra ou autre.

05 nov. 201416 juin 2020

Au delà de l'"idéologie" bien connue d'Oliv44, regardons l'aménagement de Sodebo par rapport à la vision de l'extérieur.
1 - Une zone centrale consistant en un "mur" avec porte et instruments, une casquette et deux panneaux latéraux (amovibles ?) Aucune visibilité réelle
2 - Deux barres déportées avec panneau transparent de protection.
Peut-on imaginer Coville rivé debout à une barre toute la nuit bien noire sous une véritable "lance à incendie". Et pour quelle visibilité réelle (il n'y a pas d'essuie-glace) ?
Donc recours obligatoire aux instruments: radar, AIS etc... C'est la conception même du bateau qui veut cela.
Le scénario ? Coville attaque. Il a réglé au mieux les voiles pour une vitesse maximale et est en mode pilote 'suivi du vent' Il sait qu'il y a deux cargos proches, mais ça passe, pas de beaucoup, mais cela passe. Aucune envie de se dérouter, et de perdre de la vitesse, et de refaire les réglages. Il a évidemment acquitté les alarmes pour arrêter leurs hurlements après avoir étudié la situation. Il est alors stressé par une nouvelle alarme, celle de chargement des batteries et décide d'investiguer immédiatement. Une variation de la direction du vent (survente ?) modifie la trajectoire du bateau et le met en route de collision. Une erreur humaine classique, dont on trouve l'équivalent dans la plupart des rapports d'enquête: mauvais ordonnancement des tâches à accomplir / surveiller.
Le radar et l'AIS, c'est largement supérieur aux yeux dans les conditions difficiles (de nuit dans le mauvais temps), mais il faut les veiller comme le lait sur le feu...

05 nov. 2014

La technologie existe, elle est fiable autant que possible (c'est à dire pas à 100%), mais elle ne fait que ce qu'on lui demande de faire pas plus.

Si tu avais déjà navigué avec un AIS, ne serait-ce qu'une fois, tu saurais que le moindre récepteur premier prix à déjà toutes ces fonctions d'alarme de prévisions de route de collision, ect, ect, qu'il répète les alarmes sauf si on lui demande de se taire.

Dans tous les cas c'est l'utilisateur qui décide comment ça doit fonctionner et qui a le dernier mot bien heureusement.

Tout le monde arrête pas de t'expliquer tout ça mais tu est borné.

IL est inutile de répéter 100 fois les mêmes questions. chacun est libre de te répondre dés la première. C'est ce qui est fait même si les réponses ne te conviennent pas, relis les et tu verras que tu as eu toutes les réponses depuis belle lurette alors ça ne sert à rien de rabâcher.

05 nov. 2014

Si tu ne vois pas la différence entre un voilier et un Boeing, laisse tomber la voile.

Et oui, je trouve heureux de pouvoir encore décider de comment je fais avancer mon bateau et de rester maître de mes manœuvres.

05 nov. 2014

En état de fatigue, de stress il peut y avoir des blocages psychologiques qui "shunt" la perception des alarmes, même chez les pilotes d'avion de ligne, revisionnez les divers reconstitutions du crash de l' A 330 d'Air-France AF447 l'alarme de décrochage à retenti 74 fois et le co-pilote aux commandes à continué à cabrer l'appareil.
Et ils étaient 2 et même 3 au retour du commandant dans le cockpit !

05 nov. 201405 nov. 2014

l'AIS n'est PAS un système anti-collision. Acquitter veut dire simplement supprimer l'alerte SONORE. L'acquittement peut être définitif (VHF Standard Horizon 2100) ou dépendre d'une durée réglable par l'utilisateur (par exemple Opencpn). Il n'y a pas de norme à ma connaissance. Le point de CPA et le TCPA restent affichés et selon les systèmes, le ou les bateaux en cause sont portés en rouge, ou clignotent, etc... De plus, le point de CPA est marqué par l'intersection de deux vecteurs colorés provenant du bateau en cause et de son propre bateau (à cap et et vitesse supposés constants), remis à jour toutes les secondes environ. C'est à l'utilisateur d'assurer le suivi du rapprochement et de faire les manoeuvres nécessaires.
A ma connaissance, il n'y a pas de possibilité de programmer des alertes (sonores ou autre) à divers CPA (1 M et 500 m et 100 m par exemple). Ceci serait un système anti-collision de type aviation (je crois).
En conclusion: à quoi sert l'alarme AIS: à prévenir le skipper qu'un bateau sera à une distance inférieure à une limite fixée par lui (CPA) dans l'avenir (éventuellement avec une contrainte réglable sur le temps TCPA). C'est tout.

Dans mon cas, en croisière normale, je choisis un CPA de 3 M (si plus, j'ai souvent du mal à détecter le bateau visuellement s'il s'agit d'un bateau de pêche !). Dans un rail, je descend le CPA à 1 M pour ne pas être submergé par le nombre des alertes. J'essaie de ne pas croiser un cargo à moins de 0,5 M et toujours sur son arrière, et je me déroute franchement (RIPAM) si nécessaire et si je peux. Mais dans certains cas, je ralentis ou même j'accélère (si au moteur) pour le faire, malgré le RIPAM (exemple; l'AIS m'indique qu'un cargo va me croiser à 0,3 M sur mon arrière dans 8 minutes)

05 nov. 2014

Ce serait sans doute une usine à gaz à programmer par l'utilisateur (il faudrait d'ailluers différents types d'alerte, ou des rythmes différents etc...). L'AIS tel qu'il est me convient.

05 nov. 2014

Oliv44

je partage ton analyse

mais de plus en plus toute discussion tourne à l'affrontement , au sarcasme , à la moquerie ...en un mot l' atmosphère devient lourd, irrespirable sur HEO ...

donc je passe mon chemin

05 nov. 2014

"la seule chose à ouvrir pour eviter une collision , se sont les yeux"

c'est bien là le gros probleme des courses en solo .

Tout d'abord le RIPAM n'est pas respecté car il precise que la vielle doit etre permanante , ensuite envoyé 91 solitaires dans une zone de navigation intense comme la Manche n'est t-il pas desraisonnable voir dangereux ...

Helas un jour il y aura des victimes qui eux n'auront rien demandé à personne. Et ce jour là on commencera à se poser des questions de la pertinences de telle organisations à ces endroits ou du manque de securités ...mais il sera trop tard .

et si j'ai bien tout suivi des collisions il y en a eu 5 ou 6 et à chaque courses comme celle-ci ça recommence

05 nov. 2014

@Oliv44
"C'est là ou tu te trompes lourdement.
La seule chose à ouvrir pour éviter une collision, se sont les yeux.
Une alarme (de radar, de Mer-veille, d'AIS) ce n'est qu'une aide possible mais qui comporte également de nombreuse failles possibles.
La preuve, de JP55 à Coville en passant par tous ceux dont on a pas connaissance."
Ma preuve : L'AIS découle du système aérien qui roule à 900 km/h
de nuit comme de jour et par brouillard donc dire qu'il ne s'agit que d'une aide est assez étonnant.

05 nov. 2014

Oliv44, ne me dit pas que tu n'as jamais navigué de nuit ou même de jour dans des grains où la visibilité est de quelques centaines de m au maximum en raison de la quantité de pluies ! Tu n'a jamais vu la côte proche disparaître dans un grain ? Tu n'a jamais vu un bateau de pêche disparaître de longs moments dans les creux d'une grosse houle ? Tu n'a jamais été pris dans une brume où tu distingues juste l'avant du bateau en entendant le bruit sourd d'un gros moteur?
Tu n'as jamais eu un ferry ou un ro-ro en route vers toi si illuminé que tu ne distingues absolument pas le rouge et le vert qui permettent de savoir s'il va passer à bâbord ou tribord ?

05 nov. 2014

Je ne savais pas que tu enseignais la roulette russe !!!
ou quand l'idéologie prend le pas sur le simple bon sens: on ne passe pas un rail avec 50 m de visibilité...On fait demi-tour (et on achète un radar et un ais, et on apprend à s'en servir...)

05 nov. 2014

J'ai oublié Grune Sec.

05 nov. 2014

@Oliv44
"Je crois surtout que l'on a plus peur aujourd'hui, avec une société qui veut tout contrôler et principalement le risque."

Je suis assez d'accord avec toi : il faut enlever les barrières de passage à niveau, couler les assurances, éteindre les phares et les feux rouge au carrefour.
Avant on savait s'amuser meilleur !!
5 collisions en 24 h et pas un mort, mais ou va-t-on ?
:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :litjournal: :acheval:
Avant, le titanic c'était drole, ca revient un peu avec Costa Concordiale mais pas assez en fait !!
:litjournal:

06 nov. 2014

@Oliv44
"un "bargeot" utilise un semi-rigide avec 600cv en sur-vitesse pour décapiter un papy en sortie familiale avec un vrai décès à la clef et un enfant traumatisé à vie. Et là tu ne te pose pas la question de l'AIS?"

Ce ne serait que moi, l'alerte AIS serait obligatoire comme l'EPIRB quand on sait que ca coute moins cher qu'un mobile !!

Mais si tu as bien lu, les 2 cas Coville et Gaudichet cartonnnent avec des navires équipés AIS, 2 autres avec des chalutiers donc ma question UNIQUE : comment ca marche, qu'est ce qui s’est passé ? on en sommes nous sur les systèmes d’anti-collision ?

05 nov. 2014

traverser un rail par 50m de visibilité, il n'y a pas grand chose à gérer, juste espérer que le chef de quart du cargo et du Cross fassent leur travail parlent la même langue.....

05 nov. 2014

Le process en l'espèce, c'est d'ouvrir les oreilles pour entendre une alarme : quelle serait l'alarme supérieure à l'anti collision ?

C'est là ou tu te trompes lourdement.
La seule chose à ouvrir pour éviter une collision, se sont les yeux.
Une alarme (de radar, de Mer-veille, d'AIS) ce n'est qu'une aide possible mais qui comporte également de nombreuse failles possibles.
La preuve, de JP55 à Coville en passant par tous ceux dont on a pas connaissance.

05 nov. 2014

@Pytheas
"Il a évidemment acquitté les alarmes pour arrêter leurs hurlements"
ok
"Le radar et l'AIS, c'est largement supérieur aux yeux dans les conditions difficiles (de nuit dans le mauvais temps), mais il faut les veiller comme le lait sur le feu..."
pas du tout !!
Si tu effaces une alerte bateau à 200 m
une nouvelle alerte bateau à 100 m doit survenir : oui ou non ?
C'est ma remarque du départ sur laquelle soit j'ai soit un consensus soit je suis dans l’erreur !!!
Que l'on m'explique.
"je lève la tête, je voie un mur" surprend quand on voie les possibilités technologiques actuelles.

05 nov. 2014

@Now
"l'AIS... répète les alarmes sauf si on lui demande de se taire."
Tu peux le taire si l'alerte est a 200 m et il peut re alerter si tu es a 100 m : c'est ce que j'essaie de comprendre !!!

"Dans tous les cas c'est l'utilisateur qui décide comment ça doit fonctionner et qui a le dernier mot bien heureusement."
?!?
c'est de l'humour ?
qu'est ce qu'il y a d’heureux dans les accidents constatés ?

"Tout le monde arrête pas de t'expliquer tout ça mais tu est borné."
moi, borné ?
alors expliques nous pourquoi l’anti-collision ça marche dans l’aviation et pas dans le nautisme.

J'essaie de comprendre le principe de l'ANTI COLLISION.
Si ton AIS ne fait pas la différence entre un obstacle à 200 m et un autre à 100 m, c'est ton droit de trouver cela très intelligent, moi perso je trouve cela débile et améliorable.

05 nov. 2014

@Pytheas
"A ma connaissance, il n'y a pas de possibilité de programmer des alertes (sonores ou autre) à divers CPA (1 M et 500 m et 100 m par exemple)"

reconnais que c'est bien dommage, non ?

05 nov. 2014

"une usine à gaz à programmer"

sans programmer il est peut être possible d'avoir une sonorité de plus en plus aiguë ou rapide au fur et a mesure que le danger approche.
Si l'alerte t'emmerde, tu l’arrêtes et si le danger se rapproche un peu plus, l'alerte redémarre !!
pas plus compliqué que cela, ça doit marcher et ça doit même exister.

05 nov. 2014

@pythéas:
ben tu vois, au delà de mon "idéologie" (???) tu ne dis pas autre chose.
@Calypso (plus bas)
quand j'écrivais:
"la seule chose à ouvrir pour eviter une collision , se sont les yeux" Vs. l'AIS je parlais bien entendu dans le cas (Coville/Galfione) ou tu sais que le danger est là quelque part, proche de toi.
La problèmatique de la veille 24/7, c'est autre chose. Et là, l'éléctronique apporte une petite aide.

05 nov. 2014

"LE RIPAM
Tout navire doit en permanence assurer une veille visuelle et auditive appropriée, en utilisant également tous les moyens disponibles qui sont adaptés aux circonstances et conditions existantes, de manière à permettre une pleine appréciation de la situation et du risque d'abordage."

Il est dit "le navire", pas l'homme. Ne peut-on considérer que l'alarme AIS et l'alarme radar avec secteurs de sécurité assurent la veille quand le skipper dort ?

05 nov. 2014

@Calypso
"Et ce jour là on commencera à se poser des questions ... du manque de sécurités ...mais il sera trop tard .
et si j'ai bien tout suivi des collisions il y en a eu 5 ou 6 et à chaque courses comme celle-ci ça recommence"

j'essaie de parler d'alertes, on me rétorque qu'on ne peut pas avoir le nez sur l'écran !!!
qu'il y a trop d'alertes
qu'il faut les éteindre
que le cerveau est surbooké
que la meilleur veille c'est les yeux (dans la nuit !!) (sic !!)
bref qu'on ne peut rien faire : la fatalité !!!

05 nov. 201405 nov. 2014

Donc que voudrais tu? qu'il soit obligatoire?
Mais si c'etais le cas, comment expliquerais tu les cas (très différents, mais tous deux avec AIS) de Coville Vs. JP55?
Cela n'a pas empêché ces deux abordages (dont les deux restent sans gravité). C'est bien que la solution repose sur plus de rigueur, sans obligatoirement passer par un système éléctronique (même si cela peut être une aide utile, personne ne dit le contraire).
Mais la mer reste une affaire de sens (l'humain) et pas de délégation totale à une machine (élécronique), qui reste une aide (il doit s'agir là de mon idéologie dont parle Pythéas54)
(et oui, la veille de nuit cela fonctionne très bien, on équipe les lieux éclairés (passerelle, TAC ...) de lumières rouge pour cela)

05 nov. 2014

Si a tous cela. Tu aurais également pu rajouter: couper le rail (casquets, Lands End) avec 30/50 metres de visi. Et tout cela sans radar ni AIS... (même si a certains moments j'aurais bien voulu avoir un radar)
Ou encore passer le même rail dans les grains sous trois ris...
Et alors?
Justement, mes clients étaient là pour apprendre à gérer ce genre de situations.
Je ne dis pas, que le radar/AIS ne servent à rien, mais qu'aucun élément ne remplacera l'homme et le savoir faire...
J'aime bien la phrase de I.Autissier: "en mer, mieux vaut savoir se passer d'un instrument avant d'apprendre à s'en servir"
Remarque qu'elle dit "avant" et pas "plutôt que".
Et elle ajoute aussi, sur le même sujet: "le peu n'est pas l'ennemi du bien"

05 nov. 2014

C'est l'une des différence entre la plaisance pro et les plaisanciers. Dans les années 90 jusqu'au milieu des années 2000, les grosses écoles de voile habitable de Manche n'avaient pas de radar (l'AIS n'existait pas) et pourtant il n'y a eu aucun accident. Pourtant entre les Glén, Linski, la Macif, Passion dev, Long John Silver, Lepesqueux, Roscoff, sans compter les nombreux PPV de l'époque (à St Malo, à Granville, à Cherbourg...) qui croisaient tous vers l'Irlande ou le Solent (une à deux semaines par mois pour ma part) n'avaient aucun Radar. Et encore aujourd'hui, une seule de ces écoles citées en met avec certitude sur leur bateau, tous les autres font sans (pour l'AIS, je ne sais pas).
Je crois surtout que l'on a plus peur aujourd'hui, avec une société qui veut tout contrôler et principalement le risque.

05 nov. 2014

Oliv :Tu ne mentionne que les écoles depuis 1990. Mais avant,depuis la fin des années 60, il y avait aussi des cargos et les écoles de croisière traversaient régulièrement la Manche sans moteur!
Je ne me souviens que d'une seule collision dans les année 80. Un chalutier a percuté le Sélection Ville de Granville du coté de la Pierre de herpin. Des stagiaires ont été projetés à l'eau, d'autres sur le pont du chalut qui n'avait personne à la barre.

05 nov. 201405 nov. 2014

@ywk:
exact, alors que sur le fil d'à coté un "bargeot" utilise un semi-rigide avec 600cv en sur-vitesse pour décapiter un papy en sortie familiale avec un vrai décès à la clef et un enfant traumatisé à vie.
Et là tu ne te pose pas la question de l'AIS? car a part un post timide, on ne t'y lis pas sur ce sujet...
.
(pardon pour l'humour noir, ça va pas plaire à tout le monde)

05 nov. 2014

Ca paraît normal qu'il y ait de la casse, tout est poussé à la limite maximale, l'humain comme le matériel.

Quant à l'électronique, un copain me disait : "Est-ce que tu connais l'histoire du mec qui a couru le Vendée Globe et qui, une fois arrivé, est allé au bout de la digue pour aller voir un peu la mer !!!"

On fait tout ce qu'on peut (et ces coureurs arrivent même à faire ce que peu d'entre nous seraient capables de faire), des fois on est chanceux, d'autres fois moins.

Bon courage à Thomas Coville

05 nov. 2014

Vive les bouées virtuelles, on ne risque rien à passer dessus, et elles ne se déradent pas : j'ai failli me payer la Basse Brefort, qui était à plus d'un mille de sa place normale...

05 nov. 201405 nov. 2014

Complètement d'accord avec lucas2011.

Je pense qu'il faut attendre on est pas à quelques jours prêts pour comprendre ce qu'il s'est passé. On peut compter sur Tomas Coville pour analyser et décomposer l’accident en toute humilité pour faire bien la part des responsabilité qu'elles soient humaines ou matérielles et à qui les imputer (voilier ou cargo).
Nous ne devrions pas rentrer dans le jeux des marchants de papier qui veulent communiquer immédiatement et la plupart du temps sans aucun recul par rapport à un évènement quel qu’il soit.
J'ai trop vu des gens condamnés immédiatement par les journalistes alors que ceux ci étaient totalement innocents ces même journalistes corrigent alors le tir mais en page 3 ou 4 alors que leur condamnation première faisait la une dans tous les cas le mal est fait.
Dans le sujet qui nous intéresse tout ce que l'on sait c'est qu'il y a eu collision entre deux bateau et que Tomas Coville nous dit qu'il en est le responsable attendons donc ses explications et soyons modeste et magnanime c'est un très grand marin en tous cas bien meilleur que moi et, j'imagine, que la plupart des membres de ce forum.

Bel Air que veux tu comme 'analyse' de Coville, tu as 2 cargos en vue, tu files très vite avec une trajectoire aléatoire.

05 nov. 2014

Bin nous verrons bien quel sera son discourt si effectivement en route dangereuse tu as une trajectoire aléatoire c'est pas terrible il vaut mieux prendre le manche et maitriser la dite trajectoire mais bon de toutes façons si il y a collision il y a erreur ou panne ou les deux .........

05 nov. 2014

il y a deux ou 3 ultimes ou tu as zéro vue sur l'avant

05 nov. 2014

Sur la partie technique rien à dire, avec un radar + l'ais tout est secure!
Par contre le mal de mer du à la fatigue de la préparation et au stress est tout à fait envisageable.
Les réflexes et la lucidité ne sont plus du tout les mêmes!
De même le bruit infernal de ces machines et la multiplication des buzzeurs empêche peut être d'entendre la bonne alarme au bon moment.
Il est évident que su un tri ce cette taille couvert par les embruns la veille optique en pleine nuit n'a pas grand sens!

Bonne nav hivernale aux courageux!

05 nov. 2014

trop nul, la veille ca existe, surtout dans cette zone, la fatigue ? après quelques heures seulement ? pffff mdr; le stress ? bah , on veille alors... excès de confiance , il paie cash, la mer sait te rendre humble.

05 nov. 201405 nov. 2014

question de béotien sur cet accident. Coville prend la décision de passer "deriière" le cargo, et est en mode vent.. ok.. mais il est "le seul" à savoir qu'il a pris cette "décision".
LE cargo, lui doit voir qu'il y a un bateau qui est en route de collision et qui se rapproche.. LE cargo (bien que pas responsable -je sais-) il ne peut passer un coup de radio sur le 16 car il connait l'identité du bateau qui fonce sur lui? et se rassurer que le bateau de coville l'a bien "vu"?

comment se gèrent les communications radio dans ce cas? on doit bien avoir le temps de passer un coup de radio? ou bien c'est vraiment trop rapide??

05 nov. 2014

Encore une fois, supputations tout ça .... de ce qui s'est fait, dit, entendu, interprété, n'en jetez plus.

En dehors de ça, Louis33, la VHF s'entend, s'écoute et se comprend clairement à bord de nos bateaux très soft quand il y a pétole.
Plus ça forcit, plus il y a de bruits à bord alors avec 35 noeuds de vent, tu entends tout juste qu'il se passe quelque chose sur le 16.
Quant à ces machines à laver que sont ces bateaux extrêmes, j'ai du mal à imaginer le vacarme à bord dès qu'il y a un peu de brise.
Peut-être que le cargo a essayé de communiquer avec le tri, de là à penser que le destinataire a pu entendre quelque chose ...
Surtout s'il était en train de s'activer sur un moteur qui tournait.

05 nov. 2014

Il me semble qu'il ne faut jamais porter de jugement hâtif, nous n'étions pas en situation. En navigation, les cargos sont toujours un danger potentiel. En septembre, au retour des Hébrides extérieures, nous avons été obligés de nous dérouter au sud de Newlyn (en Manche) pour éviter une collision avec un pétrolier faisant route vers New-York. Il naviguait en dehors de toute route préconisée (rail de navigation). Sans une veille attentive et l'AIS, c'était l'accident. De nuit sous les grains le risque est décuplé.

05 nov. 2014

"Il naviguait en dehors de toute route préconisée (rail de navigation)"
Je ne pense pas qu'il existe des "routes préconisée" sur mer ! Il existe un petit nombre de zones (= dispositifs) de séparation de trafic, c'est tout...

05 nov. 2014

si, les cargos qui sont proche de nos côtes empruntent les rails montants et descendants, pour des raisons de sécurité.
Dans l'absolu, tu as raison, mais sur les cartes ce que j’appelle des "routes préconisées" sont les rails de trafic.

05 nov. 2014

Oui, mais ça c'est pour les navires qui sont en transit dans une zone donnée.
Tout dépend d'où partait ton pétrolier.
Il est bien obligé d'être en dehors s'il doit le rejoindre ou au contraire le quitter pour accéder à un port local.

05 nov. 2014

il allait à New-York

T'inquiètes les cargos se foutent des voiliers, même d'un tri à 25 kts, encore plus dans un rail.

05 nov. 201405 nov. 2014

Je ne sais pas si ils "s'en foutent" , mais pas sûr qu'il perçoivent la vitesse réelle de ces voiliers comme 2 fois supérieures à la leur, alors que le plus souvent c'est eux qui vont 2 fois plus vite que les voiliers :whaou:

Notguilty, je ne vois plus de cargos me laissaient passés!!!

05 nov. 2014

Ben moi si.... et régulièrement (je dois avoir une bonne tête:lavache: :-D ) ou plutôt un bon écho Radar (métallique) :topla:

05 nov. 201405 nov. 2014

Je voulais bien sûr dire que de ce que j'ai constaté, les cargos se déroutent souvent, mais on ne le sait que grâce à l'AIS car en général quelque degrés suffisent mais ce n'est pas tout de suite évident à l’œil

05 nov. 2014

Un autre grand classique sur H&O : taper sur les pros.

05 nov. 2014

bof... je dirai plutôt taper sur tout ce qui ne bouge pas, et sans discernement? :-p

Trib, c'est plutôt taper sur tout ce qui bouge, car derrière mon écran, je suis bien statique....

06 nov. 2014

Dans la marine on ne tape pas ce qui bouge, on salue... et ce qui ne bouge pas on le peint ! :heu:

05 nov. 2014

Thomas Coville a fait une erreur point barre !
Vous n'en faites pas vous des erreurs ?

05 nov. 2014

Bonsoir,

quand on doit traverser un rail par visi inférieure à 50m, sans radar et sans AIS (ce qui fut mon cas début septembre en redescendant d' Irlande) et sans vent, un appel à la VHF pour la tour radar d' Ouessant en signalant ma situation, ma position, mon cap et ma vitesse et une minute plus tard ils faisaient un appel "sécurité à tous les navires" demandant une veille attentive et leur signalant ma présence.
Durant toute ma traversée du rail descendant la station radar me "surveillait" par liaison VHF pour savoir si tout allait bien!
J' étais bien content ce jour là d'avoir une VHF portable fonctionnelle (car j'étais à la barre et non à la table à carte) et je remercie grandement ces Professionnels qui œuvrent continuellement pour la sécurité de tous!
Gorlann

05 nov. 2014

Bonsoir

c est curieux qui n' y ait pas une application qui si elle active puisse modifie la route du pilote en cas d alarme collision AIS?

Yfic

05 nov. 201405 nov. 2014

@yfic
"c'est curieux qui n'y ait pas une application qui si elle active puisse modifie la route du pilote en cas d'alarme collision AIS?"

Ta curiosité porte sur l'automatisme du pilote, ma curiosité porte sur l'amont qui est l'alerte anti-collision (suivie ou non d'une commande du pilote).

Si tu relis tout ce fil, tu auras un aperçu très très riche et très détaillé sur les différents matériels et différentes versions qui offrent l'anti-collision, sur leurs performances sur les défauts et même leurs qualités (si si).
Les témoignages sont nombreux, coopératifs et parfaitement éclairants.
Certains matériels sont connectables au pilote, donc sont carrément dé-connectables tout courts, d'autres demandent à être collé devant l’écran pour bien voir l'alarme car visiblement on ne l'entend pas mais de manière générale on peut dire que au mieux c'est une "aide à la navigation" comme ta bouteille de rhum si tu veux, mais en moins précis !!!
Si par contre tu es convaincu de l'apport inéluctable des prouesses technologiques dernier cri, n'hésite pas à t'acheter des alertes batteries de manière à bien recharger tes batteries. On a des exemples (au moins un) ou ça marche à fond !! On a les noms !!
L'abord théorique de ta question passe forcément par le RIPAM, par le rail, par le DST, par le moteur, par le plaisancier, par le pro, par l’erreur, par la VHF, par la veille attentive et accessoirement par le GPS mais surtout par le vrai "sens marin" redoutablement fataliste !!
:pouce: :pouce: :pouce: :-D :-D :-D

05 nov. 2014

radar ais et tous ce que vous voulez
n'importe quelle marin d'eau douce sait qu il vau mieux passer derriere un cargot largement derriere en raison des remous des helices
je vois qu'une solution il dormais au lieu de veiller....

05 nov. 2014

Et même, et même, oui, et même... qu'il était, hips, bourré !!!! Oui, m'sieur l'agent... :alavotre:

Tramontane, on était dimanche soir... Peyron c'est endormi à la la barre le lundi PM(de mémoire), ce qui est logique.

05 nov. 2014

Lequel de vous 2 à le plus bu ???

Tramontane doit parler de Coville, qui ne devait pas du tout dormir lors de sa collision ! Mais pas de Peyron... Ou alors il y a une ellipse subtile ? :pouce:

Ce que je voulais dire c'est que Coville dimanche soir n'avait aucune raison d'être fatigué a en dormir en arrivant sur le rail.

06 nov. 2014

Sauf si , l'entrainement prealable indispensable, au sommeil fractionné avait généré un déficit de sommeil. Ou comme c'est le but d'avoir un décalage des phases de sommeil.
Sur une course de demi fond comme le rhum, la gestion du sommeil est aussi determinante, voir plus, que la perf pure du canot.

06 nov. 2014

Es que quelquin a un AIS sur sont navire? AVANT DE PARLER
je peu vous dire que se bidule au milieu de 90 bateau sa doit sonner tous le temps.....
Et dans un rail à cargo cela doit etre le meme soucie
le mien sonne en permanence au port car tous les bateaux equiper qui rentre dans mon port( ou le bateau hiverne )
me vont droit dessus avant de virée a moins de 100 metre pour aller a leur appontement.
Cette ètè a la sortie du port de Barcelone Vela il à sonner tout les le temps;....
L AIS c'est valable au large pas au mileu d'un rail ou dans une flotilla, de plus tous les bateaux(en particulier les pecheur et plaisencier) n'en sont pas equipe donc on ne peu pas faire une veille serieuse en ecoutan l'AIS uniquement....
VOUS PARLER D'UN SYSTEME QUE VOUS CONNAISSER PAS

06 nov. 2014

On a déjá essayer d'expliquer, mais visiblement ils y en a qui ne pigent pas.

06 nov. 2014

Pas facile de comprendre que l'alerte AIS qui est précise à 15 m près, puisse être graduelle au niveau des alertes.

06 nov. 2014

L'étrave de Sodebo a été retrouvée sur une plage...

06 nov. 2014

J'espere que Thomas Coville lira se sujet ,ainsi il saura la prochaine fois comme faire et eviter bien des "erreurs" :pouce:

06 nov. 2014

S'il a bien compris nos propos, il devrait éteindre définitivement son alarme moteur et son alarme batterie !!!
:pouce:

06 nov. 2014

Le problème de collision et donc la vieille anticollision n'est pas réservé au seul trimaran ultime pour info: www.lemarin.fr[...]on.html

Gil.

06 nov. 2014

"Au moment de la collision, les AIS étaient stoppés sur chacun des deux navires"

:lavache: :lavache: :lavache:

On parle pas de chalutiers là !!! Mais d'un cargo et d'une barge tirée par un remorqueur... Incroyable...

06 nov. 2014

"Est ce que quelqu'un a un AIS sur son navire? AVANT DE PARLER
je peux vous dire que ce bidule au milieu de 90 bateaux ça doit sonner tous le temps..... "

......heu..... je peux parler? oui... moi...

J’ai comme équipement un récepteur AIS composé d’une VHF RT650 couplé à un traceur Raymarine série A.
L’alarme se règle de 0,1 nautique à 2 nautiques avec possibilité d’afficher ou non le vecteur cap vitesse…… donc à part dans un port sinon ça ne sonne pas en permanence !
J'espère que ces bateaux possèdent des équipements au moins équivalents mais sur des écrans beaucoup plus grands.......................

Ce n'ai pas parfait mais dans un rail par visibilité réduite de nuit c'est un bon complément, (simple et relativement peu onéreux) à la veille optique et au radar!

06 nov. 2014

2 nautique pour un voilier qui marche a 6n ca laisse du temps(20minute) mais a 30n sa fait plus grand chose?????
et à quelle vitesse fonse t'il
Alors l'AIS a cette vitesse sa ne sert presque a rien surtout aux milieux d'une flotille de 90 bateaux plus les cargot qui fonce sans presque aucune veille
Cest bien aux concurents de veiller et de pas sommeiller.....
Apres tout ils n'ont qu'a lever le pied un peu pour traverser le rail.....la course est sufisament longue pour savoir perdre un peu de temps pour arriver en entier.
Quand nous navigons a 6/7n pour traverser le rail on arrive a passer sans colisions en prenan un peu de temps si necessaire
(NOTA la porter du signal AIS doit etre beaucoup plus importante que 2 milles je pense ) à verifier

06 nov. 2014

MAIS ILS N'ONT PAS TRAVERSE LE RAIL...

:whaou:

06 nov. 2014

Ils n'ont pas traversé le rail, mais entre les Casquets et Ouessant, le trafic est exactement le même que dans les DST.
Ce qui change, ce sont les règles de priorité.

06 nov. 201406 nov. 2014

@ JCP
"AIS radar franchement je ne comprend pas !!!"
ben moi non plus !!!
je suis sidéré !!

06 nov. 2014

Dicton du jour :
Entre un héros et un con, seul le résultat compte.
:acheval:

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

Souvenir d'été

  • 4.5 (183)

LAGON aux eaux turquoises et au sable rose de GRAMVOUSA en CRETE

novembre 2021