tempête sur la snsm !

ai vu en partie le téléfilm tempête sur France3 : affligeant, on baigne dans l'invraisemblance permanente par un traitement à la parisienne qui vogue sans vergogne sur les clichés du monde maritime breton, un nanar naval où la psychologie de bas-art me semble plus appropriée aux cerveaux disponibles des chaines commerciales touché non coulé ! une honte ! capt'ain lu

L'équipage
12 déc. 2010
12 déc. 2010

invraisemblances, oui il me semble

si on reprend les lieux nommés dans le film, c'est totalement incohérent.

la sns 072 part de saint-malo pour aller en mer d'iroise; OUPS, bonjour le GO et le temps.

les naufragés sont récupérés et ceux qui étaient mouillés sont déposés à terre dans leurs vêtements mouillés, sans couverture.

la première naufragée est remise "au premier venu" sur le port, personne pour la réceptionner, pas de médecin, pas de gendarmes ni pompiers.

..........

je suis resté sur ma faim.

mais bon, faut se dire que c'est une pure fiction France3.

12 déc. 2010

il suffit de regarder

un "James Bond", "star wars", "Jurassic park", Blanche neige et les 7 nains" ou "Cathy fille soumise" pour se rendre compte que la fiction cinématographique ne s'embarrasse pas de la vraisemblance

amicalement

12 déc. 2010

ben

c'est surtout le côté "je flippe un max avec des vagulettes de 50cms dans mon canot tout temps" qui m'a dérangé. Sans parler du voilier échoué et dématé, posé sur les cailloux et la sns qui peut pas approcher. Diantre, quel frousse.

C'est bien pour les touristes en tee shirt rayé et cotten qu'on voit par chez nous l'été (ou j'allais oublier les bottes aigles).

12 déc. 2010

Cotten, non,

Aigle, oui ;-)

12 déc. 2010

johann...

C'est pas très sympa de se moquer des touristes comme ça.

Je ne vois pas pourquoi tout le monde n'aurait pas le droit de s'habiller comme un marin (même si il ne l'est pas)

Ce n'était pas un marin et il s'habillait comme tel ... et alors! est ce que ce monsieur t'a gêné ou empêcher de faire quoi que ce soit?

Tu ne le connais pas et peut être qu'il a fait dans sa vie des choses digne d'intérêt et peut être même plus que toi? tu n'en sais rien, alors se moquer juste sur un aspect vestimentaire, je trouve ça bien limite.

A+,

12 déc. 2010

ça me fait penser

à brassens, ça fait marrer tout le monde.

Quand il chante : ne jettez pas la pierre à la femme adultere, je suis derriere", est ce qu'on peut lui reprocher de se moquer des cocus parce que certains d'entre eux ont fait des trucs tres bien?

Non, on se marre et puis c'est tout.

et j'ose pas parler des curées... :-D

13 déc. 201016 juin 2020

Le look

Retour de mon WE de voile.
Ma compagne s'impatiente au bout du ponton quand soudain mon étrave pointe son nez.

Tenue Guy Cotten.

13 déc. 2010

Si, si ....

photo prise au bout du ponton Q à La Trinité.
D'ailleurs en fond on voit la neige. :heu:

12 déc. 2010

et c'est tout relatif

prend Escartefigues qui est le modèle du marin "particulier

sauf qu'il naviguait tous les jours et toute la journée ce que bien peu d'entre nous fait

12 déc. 2010

Si les "touristes" (que celui qui n'a jamais été le touriste de quelqu'un leur jette la 1ère pierre)

Si les touristes trouvent que les TEE-shift rayés et les vareuses Guy Cotten sont confortables et seyants, c'est plutôt un hommage à l'univers maritime, non ? Même si quelquefois c'est vrai ça frise la caricature...

Quant aux incohérences de la série (que je n'ai pas vue), je signale que, ayant fréquenté de près l'univers de la création audiovisuelle, j'ai constaté que la plupart de sa population était d'origine provinciale, et pour une part non négligeable d'origine bretonne !

La création en général ne se soucie pas de réalisme ou de cohérence, mais plutôt d'efficacité narrative et de contingences bien particulières de temps et d'espace... Bien des films d'espionnage ou de polars paraissent totalement débiles aux yeus de ceux qui connaissent le sujet dans la vie réelle. Ça ne les empêche pas de connaitre de beaux succès...

12 déc. 2010

bah Johann ...

en fait t'as raison aussi, sur le moment ça ma choqué parce que j'aime pas qu'on se moque de quiconque sans le connaitre, mais en fait on a le droit de rigoler quand même sinon la vie serait trop triste.

j'ai peut être shooté un peu vite mon message mais y'a plus grave dans la vie.

A+,

12 déc. 2010

vive les Dupont-Dupond

C'était je crois le secret de la Licorne...
On peut garder son âme d'enfant de 7 à 77 ans...

13 déc. 2010

hi hi hi...

[i]Cet été j'ai vu le champion toute catégorie : pour venir attendre le reste de sa famille au bateau qui fait la liaison fromentine - port joinvile, un parisien [b]en vareuse neuve[/b] et botte attendait fierement devant la gare maritime.[/i]

Moi qui voulait en acheter une... ( j'risque de passer pour un kéké alors :tesur: )

Ou alors, faut que je la passe a la bétonnière pendant une matinée, ( avec les bottes par la même occasion ), pour ne pas me faire chambrer :-) :-)

Désolé Johann, mais... tu y vas un peu fort... :heu:

Imagine, le gars est un "vrai" marin, et qu'il venait d'acheter sa énième vareuse ??

Est ce vraiment un critère ( la tenue vestimentare ) pour reconnaitre un marin d'un "pas marin" ??

Ou est ce que les "vrais", ont tous achetés des "vestes/salopettes/vareuses" d'occasion ??

ps) C'est vrai que l'ont voit souvent de ces "cas" ;-)

Gad', c'était quoi déjà l'histoire du gars avec la malette a roulettes, remplie de tout le barda du parfait marin ?? :mdr:

14 déc. 2010

"Printemps 2005, un jeudi soir."

Excellent ! Il y a un bon moment que je n'ai pas autant rigolé en lisant ce récit qui ne peut pas s'inventer ! :mdr:

_/)

14 déc. 2010

Les touristes déguisés.

Faut pas trop moquer les touristes en tenue technique.
Parfois j’en suis.

J’vous l’a fais courte.

Je décide, avec ma douce, d’aller passer une semaine, à basse saison, à Trégastel.
Histoire de profiter de son Forum à la sortie de l’hiver (piscine eau de mer chauffée, remous, jacuzzi, hammam, sauna, bonheur, etc ….) et de longues ballades à pied dans ce coin magique.

On n’échappe pas aux guides touristiques et bien sûr on décide de faire une virée aux Sept Îles.
On va donc à la plage de Perros pour embarquer.
Avec les jumelles je regarde au loin et je vois un beau petit clapot bien sec.
Il faisait un peu froid.

Les affaires de voiles sont dans le coffre.
Je sors les miennes et décide de les mettre.
Ma femme se marre. Je l’encourage avec un peu de mal à en faire autant.

« Même le bas ? »
« Même le bas ».

Quand on est arrivés à l’embarcadère, ce sont les touristes qui étaient à deux doigts de pouffer de rire en nous voyant : ma blonde en jaune canari bordé de gris et moi en rouge délavé, bandana en polaire, gants en caoutchouc roses, ....
On a eu droit à quelques allusions genre « Vous partez au Cap Horn ?».

On a été les seuls pendant toute la sortie, à l’extérieur, à l’avant de la vedette, à pouvoir profiter pleinement du spectacle pendant plus de 2 heures.
Les autres étaient confinés à l’intérieur de la vedette, grelottant, les manteaux de laine dégoulinant sur les ballerines à essuyer les vitres couvertes de buée.
Les poubelles débordaient de kleenex.

Quand je vais à Sein avec la vedette, je mets systématiquement ma veste de quart et la combine si nécessaire.
Histoire d'être libre de rester à l'extérieur au chaud et au sec. :-)

PS A ceux du coin : le Forum de Trégastel a été fermé en 2008 je crois, à la suite d'une tempête.
Est-il réouvert ?

14 déc. 2010

Bof !

Toutes les marques sont border line et offrent au grand public le p'tit caban qui va bien quand on sort de la crêperie ou pour faire un tour au bout du môle le dimanche en famille quand il fait frais et qu'on fait part à la belle-mère de la bonne éducation du mari ... et des enfants. :-D
Au programme des boutons avec une ancre représentée (une Cobra ? ), le maillot de marin rayé en coton, la vareuse, ou la casquette de capitaine ...

J'ai acheté des fringues au salon (bonne came, bon prix) de la marque "Explorateur", doux, chauds, agréables.
Quand je mets le pull le matin au réveil et que j'me regarde dans la glace, j'vous jure que j'ai pas une gueule d'explorateur. :mdr:

Et ce ne sera certainement pas pour les mettre en mer.

Même Musto a une ligne "Madame"
www.musto.com[...]/womens

15 déc. 2010

c'est pas la marque en elle même

mais je pense que tout le monde a compris de quoi je parlais.

Quand tu vois des gens dans le train avec ciré jaune (cotten donc) et bottes parce qu'ils vont en bretagne, Je me dis tiens, voila les grands navigateurs (d'ailleurs on les retrouve aussi sur les pontons donner des explications aux gens sur les bateaux, si si, ça arrive). Y'en a même qui trouvait dommage la digue de locquirec en fustigeant le bétonnage (euh, ça fait des siecles qu'elle est la) et qui n'hésitent pas, au conseil municipal, à participer en proposant de la raser pour dégager la vue!

C'est donc normal qu'on retrouve tous ces clichés dans les téléfilms français. D'ailleurs tout le monde sait bien qu'en bretagne on s'appelle tous loic ou yann, qu'on est tous pêcheur ou paysan, alcolique et un peu consanguins.
Niveau bouffe c'est crepes et cidre et kouign aman au dessert.

moi quand je prends le train, je m'habille en salopette bleue tachée de charbon avec la casquette ad'hoc et la sacoche en cuir qui va bien.

Quand je vais prendre l'avion, ça n'est jamais sans le costume galonné et la casquette de pilote. cela va de soi.

Pour la marque, tout existe et si elle ne vendait que des fringues techniques, elles passeraient à côté de la demande touristique. Aigle par exemple fait de tres bon vêtements de mer. J'ai une vareuse et une salopette de cette marque et j'en suis tres satisfait : store.aigle.com[...]ata.htm

pour les bottes (mais on a déja abordé le sujet dans un autre fil) c'est "le chameau".

15 déc. 2010

perso

j'en suis a ma deuxieme veste aigle, la premiere je l'ai changé par ce qu'elle se decolorait et que les manches s'elimais, mais porté tout les jours 8 mois de l'année pendant 10 ans.
donc en ce qui me concerne je me plains pas :-)

12 déc. 2010

Ah bon ?

Cotten et Aigle ce sont des marques à touristes ?

12 déc. 2010

ben

faut pas se sentir viser mais plutôt se demander à quoi on les reconnais les touristes.
Si c'est pour se fondre dans la masse, c'est raté.

Mais ça nous amuse toujours beaucoup. Cet été j'ai vu le champion toute catégorie : pour venir attendre le reste de sa famille au bateau qui fait la liaison fromentine - port joinvile, un parisien en vareuse neuve et botte attendait fierement devant la gare maritime.
Bref, comme tous les islais quoi...

Je me demande si ils portent le kilt quand ils vont en écosse?
Et quand ils vont faire des safaris, vont pensez qu'ils mettent leur sexe dans un bout de bois creux?
:-D

12 déc. 2010

c'est vrai

t'as raison, c'est pas malin.
Méaculpa.

Mais on est dans la taverne et ce qui me fait marrer n'est pas forcément malin.

Parce que si on part de ce principe, on peut plus rire de grand chose.

Si ces touristes ne veulent pas être moqué, il faut qu'ils fassent des efforts aussi de leur côté.

Est ce que je met un béret sur ma tête et une baguette sous le bras parce que je vais à paris?

Si je le faisais, je rirai avec ceux qui se foutent de moi au premier miroir venu.

Faut pas se vexer, le ridicule ne tue pas.

12 déc. 2010

Les curées

c'est un autre débat, qu'il s'agisse des femmes prêtres ou de la chasse à courre.

13 déc. 2010

Ta compagne ?

prétentieux ! ;-):cheri:

13 déc. 2010

ah ben voila

je prefere nettement.
Enfin cela dit, je ne pense pas que cela soit vraiment adapté à toutes les morphologies... :-)

14 déc. 2010

Felicitations Gad

tu as bon gout ;-) ;-) ;-)

14 déc. 2010

Gad', c'était quoi déjà l'histoire du gars avec la malette a roulettes

Elle t'a plue celle-là, hein ? Nous aussi !!!

Printemps 2005, un jeudi soir.
On loue un First 45 à Cherbourg avec au programme un tour à Cowes.
A bord, 6 de la bande habituelle et 4 novices.
Parmi ces novices un ancien collègue de boulot qui voulait faire une petite croisière. Les 3 autres étant des véliplanchistes qui voulaient découvrir de nouvelles sensations maritimes.

Le premier avait 35 ans à cette époque, esprit assez stricte mais brillant, polytechnicien, toujours nickel sur lui mais un peu précieux.
Il me demande quelles fringues amener.
Je lui fais un inventaire succinct mais j'insiste sur l'aspect étanche des choses et je lui demande en passant de n'amener qu'un sac de faible volume.
Avec un autre pote on arrive avant tout le monde pour faire l'inventaire et préparer le repas du soir, organiser le bateau.
Doucement les autres arrivent, plus ou moins groupés, selon leur boulot et l'arrivée des trains.

J'étais dans le cockpit quand j'entends belop-belop-belop sur le ponton.
Je regarde, c'était mon hôte. Aïe, j'avais oublié de lui préciser un sac sans roulette !
Il descend à bord et me montre toute la panoplie qu'il avait eu le temps d'acheter le midi pendant l'heure du déjeuner aux .... Galeries Lafayette.
Y compris la valoche à roulettes et les bottes.
Tout était neuf. Du meilleur goût. Nickel. Au moins 400€.

Ni une, ni deux, il retire la paire de Green qu'il avait aux pieds, la cravate et le costard puis s'habille en tourdumondiste.

Mon p'tit mousse était parfait.
Jusqu'au pull St James, ma chère, qu'il avait été cherché place de la Madeleine.
Il aurait pu épouser la poupée Barbie sans que personne n'y trouve rien à redire.

Il était prévu qu'il retourne au boulot direct le lundi matin ... en costard.

il me demande donc des cintres pour son costard et sa chemise.
"Y a pas de cintre. Roule le tout et remet dans le sac, ça se fripera moins !"
Il fait un peu la tronche.

Vendredi matin, petit déjeuner et on part.
Mon marin est dans le cockpit. En tenue.
Vents de SW genre F4, une mer un peu formée mais qu'on avait de 3/4 arrière. Cap 0. Parfait.

Au bout de 2 heures je descends pour faire un point (crayon, papier :-) ). Mon copain me rejoint, regarde ce que je fais, me pose une ou deux questions sur cette règle étrange, mais je sens un petit malaise.
"Ca va pas ?"
"Non".
"T'es malade ?"
"Oui."
Et fleurrrrppppp, un premier jet dans le carré !
Les banquettes ont été épargnées mais sa tenue de marin est baptisée : pantalon, veste, pull St James ...
Ni repris, ni échangé !

Perso, je ne suis jamais malade mais qu'une odeur de gerbe vienne me chatouiller les narines, et ...
Je commence à me sentir bizarre, mais faut y aller, j'appelle le cockpit en renfort pour qu'on me lance un seau et je commence le nettoyage tout en demandant à mon copain de sortir.
"Non. J'peux pas !"
"Mais si !"
"Non, j'peux pas."

C'est à ce moment que descend un autre novice, Nicolas, pas bien non plus.
Il aurait pu tenir un peu mais devant le spectacle du carré, beeeuuuurrrrkkkk, il me fait un premier jet.

Je continue le nettoyage en me demandant quand j'allais, à mon tour, tout lâcher.
En même temps j'essaie de les envoyer dehors, mais je ne suis pas convainquant.

Arrive Olivier, le frère de Nicolas, (vous suivez ?) qui vient aux nouvelles de son frère.
J'ai tout juste le temps de lui proposer le seau. Ouf ! A temps.
Et enfin le dernier, copain d'Olivier qui, lui, a tenu un peu plus longtemps.

Dans le cockpit j'entends mes potes éclater de rire en me demandant des nouvelles. "Ca va ? tu tiens ?". Grrrrr ...

Les 4 compères ont passé le reste du trajet aller à se passer le seau dans le carré soit 6 ou 7 heures d'affilée jusqu'aux Needles.
Et moi de rester au milieu de tout ça pour veiller au grain et tenter de les rassurer tout en grognant de ne pas être dehors surtout que le bateau marchait vraiment bien.

Arrivés à Cowes on s'amarre et on leur explique où trouver les douches.
Ils y vont direct.
Pendant ce temps-là on fait marcher les pompes à bière au premier pub.

A leur retour, il nous font part de leurs voeux : le premier dit qu'il ne peut pas rester, impossible, et nous demande s'il y a encore un ferry pour aller à terre.
Nicolas nous explique qu'il ne tiendra pas le coup.
Olivier dit qu'il ne peut pas abandonner son frère (Nicolas) et le quatrième décide aussi de prendre le ferry parce que Olivier c'est son meilleur pote et qu'il ne peut pas le lâcher.

Mon pote est reparti en costard roulé ET fripé et ses vêtements étanches façon Galeries Lafayette ne sentaient vraiment plus bon du tout.

Son beau sac à roulettes, sur le ponton, lui, faisait toujours belop-belop-belop.

Je n'ai plus eu de nouvelles depuis.
J'pense qu'il m'en veut. :-D

14 déc. 2010

attention les gars

Me faites pas dire ce que je n'ai pas dit.
Chacun s'habille comme il veut et je suis bien le dernier a etre au courant de la mode.
Ce que je voulais dire, c'est que c'est toujours marrant de voir les touristes se déguiser en marin pour prendre la navette qui fait 30mn de mer a 30 nds et dont le seul role a bord pour le passager est de poser ses fesses dans le fauteuil.
On débarquait de notre semaine au semaphore et le premier a l'avoir vu et á se marrer était mon collegue.

Mais vous l'auriez vu, vous auriez certainement au moins souris vous aussi.

Mon beau pere a la meme vareuse mais, va savoir pourquoi, on ne le remarque meme pas.

14 déc. 2010

Marques pour touristes...

Cotten : non
Aigle : non pour les bottes, oui pour tout le reste!

15 déc. 2010

johann

je vais t'habiller pour l'hiver:
sur ce fil tu portes des godasses en plomb! ;-)

15 déc. 2010

3 expériences Aigle,

Veste de quart (jolie): les boutons pressions arrachés très rapidement;
Chaussures de pont : fermetures éclair rouillées en une saison;
Savattes de pont : semelles décollées en un rien de temps.
Sauf pour les bottes, Aigle, c'est fini, fini FINI! Cocu et pas content!

12 déc. 2010

oui peut etre !!

mais c'est bon pour l'ensemble..tous les français ne sont pas marins ...bien que nul en tant que scenario ,je pense qu'il est bon de faire reconnaitre ce service exceptionnel de bénévoles..AMHA ! :litjournal:

12 déc. 2010

regardé 5 minutes,

et vite zappé!
le pire : la gamine récupérée dans le bib, et enveloppée dans une couverture de laine, ils ne connaissent pas les couvertures de survie à Paris?
Nullissime, comme souvent sur FR3.

12 déc. 2010

je concorde

regardé quelques minutes et ça sentait bon le vieux nanard des années soixantes, mauvais acteurs, mauvais scénario, invraisemblances à tous les niveaux. Ces parisiens, avant d'essayer de faire un film sur la mer, devraient aller naviguer autre part que sur le bassin des tuileries ... ou là effectivement 50 cm de creux c'est la tempête !!

12 déc. 2010

"Quatre ans de travail"

Ah oui, quand même...

12 déc. 2010

le pire est là

www.letelegramme.com[...]578.php

"Quatre ans de travail pour mettre en scène «Tempêtes », premier épisode d'une fiction ultra-réaliste sur les sauveteurs en mer de la SNSM et incarné par l'acteur normand Philippe Torreton. Peu de suspense, mais des images magnifiques."

on croit rêver.

12 déc. 2010

"Quatre ans de travail"

Si vous gobez le fait que le Télégramme s'est pris les pieds dans le tapis en parlant de 4 ans pour tourner un épisode, laisser les téléspectateurs gober qu'une couverture en laine sur un naufragé fait très bien l'affaire.
A raison d'une journée en gros pour une minute de produit fini, c'est plutôt 4 mois sans le travail d'écriture avant et de montage après.

Et d'une manière générale, il faut vous en prendre à la production Western prod, au CNC, à TV5, à Direct 8, France Télévisions Pôle France 3 ...

mais aussi et surtout à la Région Bretagne, à la SNSM, à la Marine Nationale, à la Sécurité Civile, aux Affaires Maritimes, au SDIS 35 d'île et Vilaine et à la ville de Saint-Malo qui ont conseillé et participé au tournage.

12 déc. 2010

Saint-Malo

J'ai regardé ce "truc" hier soir mais surtout pour les trop rares vues de St-Malo et des environs.
Histoire à pleurer -dans tous les sens du terme- malheureusement.
J'ignorais qu'à partir de St-Malo on pouvait être en moins d'1 heure en mer d'Iroise. C'est nouveau.
Quant à faire exploser au bas mot une centaine de kilos d'explosifs avec une caillou d'environ 200 g à tout casser, là c'est extraordinaire. Sont capables de tout les gosses de nos jours.
Ensuite parler du Grand Jardin et, pour y aller en canote, lui tourner le dos faut le faire. Grâce à France3 TOUT EST POSSIBLE.
J'aimerai bien connaître celui qui a """pensé""" (à défaut de l'écrire) ce scenario sans oublier celui qui l'a réalisé.
Ce sont, sans nul doute, et de grand navigateurs et de fins connaisseurs du coin.
Pourquoi faut-il toujours saboter le boulot et faire grincer des dents ceux qui connaissent ??
Bien dommage...

12 déc. 2010

et

le feu dans le chalutier!
Le moins qu'on puisse dire c'est que le patron sait garder son calme. J'avais même l'impression qu'il n'en avait rien à foutre au début.

J'ai aussi beaucoup aimé l'intervention du cross. ça m'a fait penser au sketch des inconnus. Vous avez le feu à bord? on envoie les secours.

  • euh chef, vous avez l'adresse?

affligeant.

J'ai pas vu le début et donc j'ignore comment la petite se retrouve dans le radeau et le pere reste à bord, mais je suis sur que ça vaut le coup.

Je vais peut être me mettre à faire des films, finalement.

Un truc que je comprends pas : pourquoi ne pas soumettre le scénario aux gars de la snsm pour qu'ils corrigent les trucs débiles? Peut être parce qu'il y en a tellement qu'ils finiraient par faire le film eux même.
Ou alors c'est pour faire contraste avec thalassa et nous montrer que finalement c'est pas si mal.

12 déc. 2010

avocat du diable

bonjour, j'ai regardé ce téléfilm et comme vous cela m'a fait sourire et surtout m'attrister mais tout de même le patron de l'Abeille Flandre c'est bien lui et il aurait pu dire quelque chose non !!!! ou alors c'est encore du commerce ?
Là c'est une fiction mais je me souviens un reportage sur la Snsm du Canet (je crois) et là c'était presque pire car réel (on les voyait plus en train de boire (un peu comme hier) que sur l'eau.
Alors ne vaut-il pas mieux une fiction ????

12 déc. 2010

mais enfin

ce n'est qu'un film de divertissement pas un reportage sur la snsm .

j'ai trouvé les payasage superbe , la tour Solidor tres bien .

Pour le reste , pas plus con que les histoires sur les autres chaines .

Le coté benevoles me semble bien realiste .

l'handicape c'est de connaitre le coin ,là effectivement ça fait sourire mais bon ç'est mieux que les series americaines ou ça tire dans tous les coins

12 déc. 2010

en plus si vous avez bien....

regardé, la mer était presque plate petites vagues force 3 !!!

12 déc. 2010

C'est vrai que c'était très

cul-cul la praline comme histoire.
Mais s'adressait-elle à nous, les 62 ou 64 % des plaisanciers qui naviguons en Bretagne ou ailleurs? ou aux béotiens qui y voyaient une aventure se déroulant en mer et qui avaient besoin d'un peu d'adrénaline ?

Les quelques vues du Kelt 8m dans le gros temps ont dû en impressionner plusieurs, et ce beaucoup plus que l'incompétence du skipper.

Quant au reste...

12 déc. 2010

Hé hé

Les films et fictions c'est souvent comme cela et pas que dans des sujets sur ou proches de la mer.
Moi ca m'amuse de chercher les erreurs, impossibilités et anachronismes, mais la vedette SNSM qui va à plus de 160 noeuds (environ 140 milles en 50mn) c'était un sommet.
Bonne soirée TV à tous...

13 déc. 2010

à chaque fois

que la télé ou le cinéma se commet dans une histoire "ciblée" il y a toujours des impairs.
et ce quel que soit le thème abordé (nautisme, routiers, éleveurs, forestiers, flics, postiers, etc)
Peu importe, seule une minorité relèvera les invraisemblances et la grande majorité se réjouira de regarder des scènes qui lui semble "vraies".

Au mois de juillet j'ai participé à un court métrage sur le monde de la mine et là aussi malgré les conseils on a été obligés (pour diverses raisons) de faire quasiment du n'importe quoi !

ps: demain mardi, je passe la soirée avec Marc Rivière le réalisateur, si vous avez des récriminations réellement fondées je veux bien me charger de lui transmettre.

13 déc. 2010

Quand y aura plus

que la débilité des programmes télé à règler, on aura fait de grands pas dans la société.
Pour positiver, j'ose espérer que la SNSM a bien pris de la bonne et grosse thune dont elle a bien plus besoin que de renommée factice.

13 déc. 2010

Il ne faut pas confondre

fiction et films documentaires.

Dans un film documentaire si le bouton d'un maréchal était monté avec un fil bleu, le fil sera bleu.
Dans une fiction on s'en fout un peu.
Les chefs déco, les costumières, les maquilleuses et le scénariste sont suivis de très près par les historiens dans le cas d'un film documentaire.

D'un côté on fait passer une vérité historique, de l'autre on tente de soulever l'émoi du téléspectateur.

Et tant pis si la vedette de la SNSM doit foncer à 150 noeuds pour couvrir sa mission. :-D

13 déc. 2010

je vois

Pas trop en quoi faire n'importe quoi ajoute de l'émotion.
Je pense au contraire qu'un scénar tiré d'une opération réelle avec un fondu au noir sur la photo des protagonistes auraient été bien plus touchante. Enfin je suis pas spécialiste, juste spectateur et j'ai pas vraiment l'impression d'etre le seul a avoir une opinion plus que mitigée sur le bilan émotif de la chose.
Résultat : un film mou du genou, mal joué (pourtant ces acteurs ont joué de bons films) autour d'un scénar creux et bourré d'incohérence.

Peut mieux faire.

13 déc. 2010

C'est peut être une mauvaise fiction, ce "tempêtes"

Mais dis-toi que tu as certainement adoré un film tourné dans un univers dont tu ignores tout, et qui aux yeux de ceux qui connaissent cet univers était farci d'incohérences et d'à peu près.

13 déc. 2010

@johann

C'est autre chose.

Tu décris ici un film mal écrit et mal joué.
Ca s'appelle un navet.

13 déc. 2010

DVD et Bonus ...

Où peut-on trouver le DVD de l'intégrale avec les bonus , peut-être que les scènes coupéees sont meilleures et que les bénéfices sont reversés à la SNSM ?
:scie:

13 déc. 2010

c'était les bronzés font du ski

mais sur un bateau et pas drôle en plus. J'ai adoré les scènes: le pilote d'hélico qui vole j'usqu'a la dernière goutte au risque de se cracher avec 4 ou 5 personnes a bord. Le départ du canot SNSM avec le chef qui engueule tout le monde sans raison. Le champs de mine abandonné aux 4 vents par l'armée. Le voilier qui démâte sans raison par force 2 ou 3. Les "marins" qui cherchent des heures un pauvre optimist qui du faire 50 miles en 1 heure et l'hélico qui voit rien. y en a des dizaines...

14 déc. 2010

et tu oublis

le patron de canot nevrosé
le pecheur alcolique qui fout le feu a son bateau pour toucher l'assurance

:-)

14 déc. 2010

et pourtant

je me souviens d'avoir vu des reportages sur les remorqueurs de haute mer qui étaient bien voir très bien.

Alors pourquoi faire des films à la con.

Dans le même style les séries sur les urgences, les pompiers, les flics etc. doivent certainement outrer les professionnels.

14 déc. 2010

bof

j'ais regardé 5 minutes, le canot est vrai le reste je m'en bat, :-)

14 déc. 2010

tu as raison

dans la série sos18 c'est aussi bourré d'incohérences.

Mais pour avoir pratiqué pendant 7 ans, rien ne vaut un 2 tons et un GCR (Gros Camion Rouge). Ça fait toujours son effet.

14 déc. 2010

Série Urgences

La série US "Urgences" était quasi parfaite sur le plan technique médicale. Supervisée manifestement par des spécialistes.

14 déc. 2010

à voir Navarro

on comprend bien que l'age de la retraite est vers 75 ans en France, idem en Allemagne (Derrick) et et aux USA( Colombo)

La compétence territoriale, Maigret s'en tape complètement

c'est comme çà dans toutes les fictions: les personnages et les situations sont imaginaires

et si tu vas au spectacle de magie pour chercher les ficelles et les trucages, vaut mieux pas y aller

cordialement

14 déc. 2010

ouais enfin

la, c'est un peu le cliché bien de la ville.
équipage de la sns :
1 type acariatre qui a peur des hélicos
1 balance qui dénonce
1 alcolo
1 nympho
1 gamin (qu'est ce qu'il fout la?)

Les mecs qui picolent juste apres avoir débarqué (et qui se servent eux même derriere le comptoir)

Bravo l'image de la snsm.

Le pilote de l'hélico qui ne tiens pas compte de sa jauge à carburant.
Le type en rade sur son voilier qui parle anglais au début et qui finalement parle français à la fin?

Enfin j'espere juste que la production a bien rémunéré la snsm, ce qui présenterait peut être la seule raison d'être de ce film.

Dommage, je trouvais ça tres bien comme idée de film.

14 déc. 2010

plus radical...

on a viré la télé il y a six ans d'ici, qu'est-ce qu'on est tranquille! ;-)

Laurent

14 déc. 2010

je n'ai plus de tv non plus

Sauf au boulot, et il se trouve que j'y étais cette semaine.
Pour juger un film il me semble pratique de l'avoir vu et tomber sur un bon film portant sur un sujet qui m'interesse (parce que je vis a bord et que je suis guetteur semaphorique) est une chance a saisir.
Je pensais voir un bon film, j'ai perdu mon temps.

D'ailleurs j'en parlais hier avec un collegue qui est aussi benevole a la snsm et qui était choqué devant tant de n'importe nawak.

14 déc. 2010

il y a une solution très simple:

tous les téléviseurs sont équipés de deux fonctions absolument géniales:

on/off

changement de canal

ça marche à tous les coups et c'est pas cher

le coté SNSM/ fric/image?
je préfère ne pas l'aborder
:-D
amicalement

14 déc. 2010

bah, pourquoi virer la tv

suffit de bien gerer ce que l'ont veux voir ;-)

14 déc. 2010

J'ai bien rigolé aux incohérences du film.

Mais bon, si on montrait les vraies images d'un sauvetage je crois que:
1/ Le téléspectateur Lambda aurait peur et ne monterait plus jamais sur un bateau !
2/ Les cinéastes auraient refusé de monter dans le canot.
3/ L'image a l'écran aurait donné le mal de mer a tout le monde.

Cette émission n'était pas faite pour filer a frousse au téléspectateur Lambda assis au chaud dans son canapé. Pour ca il y a Kho Lanta ou la Ferme célébrités....

Aux vrais sauveteurs tous anonymes , je leur tire mon chapeau, (j'aurais bien voulu en être mais j'habite trop loin de la vedette lors des astreintes ).
Aux acteurs Bof Bof pourrait mieux faire.
Au scénario nul a c...! Mais c'est la télé.

Il y a quelques temps Thalassa avait passé des images d'un sauvetage d'un voilier lors d'un grain , ca c'était de la télé réalité.

@+
Alain

14 déc. 2010

ai regardé la chose

en différé
sur que si on devait sortir aussi souvent je perdrais mon boulot...
:-)

15 déc. 2010

je vous trouve

bien dur avec ce telefim. Sûr que ce n'est pas un chef-d'oeuvre mais si on ne met pas les ingrédients ans un film: 1h3à c'est long et on s'ennuirait. Ce n'est pas un documentaire. C'est un telefilm grand public et donc 90% des spectateurs n'ont vu que du feu sur les invraisemblances. C'était à regarder tranquillement au coin du feu. Quand au patron de la snsm qui flippe quand l'hélico est au dessus, cela doit arriver à des sauveteurs quelqu'ils soient pompiers, marins etc quand ils se rememorrent un sauvetage raté ou qui a mal tourné.

15 déc. 2010

c'est visionable quelque part ?

sur internet ce téléfilm ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

le beau temps...

Après la pluie...

  • 4.5 (176)

le beau temps...

mars 2021