Technologie du sonar

Bonjour!

Je ne suis pas un navigateur, mais je viens vous consulter car il me semble qu'on utilise des sonars en navigation.

Si quelqu'un connaît un peu le matériel concerné, savez-vous s'il est possible de générer une carte en 3D en temps réel au moyen d'un sonar, et pensez-vous qu'il soit possible de le faire également à l'air libre (moyennant un certain nombre de réglages, évidemment).

Si quelqu'un peut m'aiguiller, je le remercie d'avance.

Armulis

L'équipage
04 juin 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
04 juin 2020
0

Un truc comme ça par exemple?

www.raymarine.fr[...]nt.html

04 juin 2020
0

je ne sais pas pour quelle utilité, mais si c'est pour de l'aérien, oublier
les sonars/sondeurs de navigation fonctionne ds l'eau avec des ultra sons, ds le milieu aquatique la vitesse de propagation est 5 fois plus que ds l'air (330m/s contre 1500m/s) et l'absorption de l'énergie ultra sonore est encore bien plus importante aux fréquences plus basse
ça me semble donc irréalisable, surtout en temps réel
JL.C

04 juin 2020
0

Oui, la representation en 3D est possible avec les sonars (traceurs MFD + sonde ad hoc) de derniere generation.
Comme l’a dit Pascoq un bon exemple est presente sur le site Raymarine.
Cela nécessite une version a jour du logiciel Lighthouse (3) et une sonde 3D.
Pour en utiliser a bord, je confirme que c’est tres efficace pour visualiser la topographie du fond.
Par contre la technologie est tres differente pour les sonars (dans l’eau) et les radars (dans l’air).
Les fréquences utilisées ne sont pas les mêmes, les transducteurs non plus et le traitement numérique est également tout a fait différent.
Vous trouverez sur internet aisément toutes les infos nécessaires.

04 juin 2020
1

Dans l'air, il y a un truc qui marche pas mal, c'est le laser, mais c'est pro et hors de prix, et çà n'aime pas l'humidité (quand il pleut par ex.)

04 juin 2020
0

Bonsoir, merci pour vos réponses!

Pascoq, c'est exactement ce genre de choses que je cherche.
Si j'ai bien compris, ce genre d'appareils permet de visualiser en temps réel la topographie du fond marin. Ce que je cherche (bien que dans un milieu différent) n'est donc pas totalement exotique...

Je vais essayer de trouver plus d'informations sur les radars, dans ce cas. Merci beaucoup!

05 juin 2020
0

Les Ultra sons, qui sont des ondes ACOUSTIQUES se propagent dans l'air et dans l'eau et dans les solides. Ils s'atténuent en fonction de leur fréquence et de la densité du milieu.
Donc à chaque milieu correspond une bande de fréquence utile.
Par exemple une sonde bon marché pour détection de présence dans l'air marche à 40kHz,
un sondeur Marine commence à 200 kHz. Plus on monte en fréquence plus on a de détail mais moins on porte loin. Le problème majeur de tous ces systèmes d'écholocalisation est surtout les faux échos
qui peuvent aboutir à des erreurs MAJEURS d'interprétation que ce soit en Marine ou en Médecine pour les US.

06 juin 2020
0

Pour la marine les sonars ou même sondeurs multi-faisceaux font ce travail.

Pour le terrestre les LIDAR (à base de laser) font ce travail, le summum était un drone volant au dessus d'un plan d'eau et établissant sa "topographie" sous-marine (en fait sa bathymétrie y compris nature du fond par strats), même dans des eaux troubles.

Les LIDAR sont aussi utiliser dans archéologie terrestre, y compris a travers une forêts.

18 juin 2020
0

Ces trucs Sonar existent, mais la distance "visible" n'est pas grande. Le résultat dépend de la profondeur de l'eau et de la vitesse à laquelle on avance. Pour l'utiliser en navigation - pour trouver une passe entre les têtes de corail, par exemple, ou pour chercher un endroit plat pour ancrer, on est obligé à ne pas aller trop vite. 5 noeuds, peut-être, pour que l'écran ne se brouille. Ils ne sont pas bon marché, non plus.

18 juin 2020
0

@VENTS
Le Shom utilise le LIDAR aéroporté depuis une quinzaine d'année pour en faire le produit Litto3D, qui est un MNT continu terre-mer. La première carte qui en a porté les renseignements était l'édition 2008 du Golfe du Morbihan. A noter que la technique LIDAR est aussi utilisée par des satellites.
Ton affirmation sur la possibilité d'hydrographier une zone en "eaux troubles" me surprend un peu car le laser c'est de la lumière et est arrêté par la turbidité, justement.
En eau très très claire, un LIDAR peut piocher jusqu'à 50 mètres grand max.
Et justement, lors du premier levé dans le Golfe, on a eu ce problème de turbidité (du côté de Boëdic je crois) qui a empêcher d'exploiter les données LIDAR. Il a fallu terminer avec une vedette multi-faisceaux et même à pied sur le trait de côte.

Ou alors ce n'est pas la même technique ?

Calme Norvège

Souvenir d'été

  • 4.5 (95)

Calme Norvège

novembre 2021