TDM, mythe et réalité d'aujourd'hui

Où sont passé Les Tours du Mondiste (TDM), et qui sont-il?

Il y a quelques décennies, ils étaient partout. A tel point qu'il n'est pas rare de trouver encore aujourd'hui les traces de leurs passage... constructions amateurs, vieilles coques, et autre reliquats de trop grandes velléités inassouvie...

Faut dire que pendant qu'ils avaient la tête dans les étoiles, gosses, femmes, maisons,et bas de laine disparaissaient au hasard des contingences du quotidien...

Qu'en est il aujourd'hui?

Le TDM a la voile ne fait plus recette... A part quelques néobabacools et autres néobeatniks, qui est assez demeuré de nos jours pour envisagé le voyage LENT?
Nan mais t'imagine kôaa??? A l'heure de l’instantané, du zéro frustration, de la jouissance permanente, qui se priverait des bienfait de la société pour perdre tout ce temps?

Sur les quelques nouveaux plaisanciers produit chaque années,la plupart sont des retraités qui ne cherchent pas l'aventure et qui n'ont plus de temps a gagner.
dans ceux qui reste, une majorité se lance dans un projet de boucle atlantique ou méditerranéenne, assez calibré... leasing, investissements, planning, prévision de la revente, blog, mailling-list, rentabilisation du voyage... une parenthèse dans leurs existences programmés. Eux n'ont pas de temps a perdre!

Et y a les Autres... Ceux qui laissent passé la lumière... les fêlés quoi!

Parmis ceux là, on trouve de tout, rêveurs, fauché, libertaire, génies, rentiers, ringard, illuminés...

Mais combien finissent par se planter dans leurs projets, fautes d'avoir su choisir l'unité qui convient, eu de la chance, pris le temps de faire de petits ronds avant de faire le grand tour, ou simplement de transformer ce rêve, en velléité, puis en réalité? Combien se sont cassé le nez sur des phrases comme: "laisse tomber ça te passera." ou "mais pourquoi tu prend pas juste l'avion" ou pire "moi a ta place..."

Finalement, les TDM... ils se cachent autour du monde! et ils évitent scrupuleusement de donner leurs recettes, de peur de voir débarquer dans leurs mouillages peinards, des hordes de plaisanciers bardés de toute sortes d'écran et de certitudes...

En fait les TDM, ça serait pas juste des gens qui passent leurs temps à naviguer, mais pas sur le web?

L'équipage
27 sept. 2013
27 sept. 2013

ben di donc c'est de la pure provoque, j'attend avec impatience, je vais me planquer ça risque de flinguer , chuttttt je disparais à cause des dommages collatéraux .de plus pas de signature, y a des espions partout. :mdr: :mdr: :mdr:

27 sept. 2013

Ben suffit d'aller sur STW pour voir qu'il y a encore des gens qui font le grand tour peut importe leur motivation et leur age, et ils sont localisables et n'ont pas l'air de se cacher.
www.stw.fr[...]ion.cfm
8250 bateaux référencés certains prés du cercle polaire d'autre dans les 40èmes, d'autres au sud de l'australie ou au Japon. Et encore c'est surement pas exhaustif.

27 sept. 2013

dommage de ne pouvoir étoiler le premier post alors +1

27 sept. 201327 sept. 2013

Je pense que ceux qui veulent voyager à la voile (avec ou sans Tdm) ont d'autres buts que de "consommer des voyages et des pays", et cherchent surtout (ou avant de "voir le monde") un autre style de vie, une certaine forme d'autonomie et d'indépendance, un retour à la nature, à une tranquilité et responsabilité de son chemin, qu'on ne retrouve pas dans le tourisme moutonnier, le "voyage consumériste et assisté, avec "vols secs" en avion + hotel à l'arrivée, ou transports en communs entre autre;
Le but des voileux seraient donc à mon sens plus à rapprocher de ceux qui veulent s'établir dans une yourte au larzac, qui veulent vivre en fourgon aménagé sans forcément aller sur d'autres continents, ou ceux qui veulent "vagabonder à vélo" par les chemins de traverse;
Pourquoi en 2013, des gens veulent encore voyager à vélo aussi, mode de transports encore relativement lent aussi, assez physique parfois, alors qu'ils pourraient se barrer direct en bagnole ou en train tout confort ?
Une autre philosophie ou idéaux les portent : un mode de voyage à l'opposé des valeurs "express" actuelle, au rythme loyal de la nature, écolo et économique, qui ne depends pas ou peu là aussi du pétrole et des infrastructures, où la tente ou le bateau permet de se passer d'hotels et bus surpeuplés, silencieux pour écouter le vent et le chant des oiseaux, prendre le temps plutot que ne pas l'avoir;

27 sept. 2013

c'est bien c'que dis.... tu serais pas un néobabacool par hasard?

02 oct. 201302 oct. 2013

non perso pas néobabacool,
même si le coté peace and love est sympa des fois ! (sans fumer la moquette quand même)
plutôt rêveur libertaire écolo ringard illuminé,
autant dire que je cumule les titres au palmarès des felés ;)

27 sept. 2013

Bonjour! Fait ton TDM sans chercher d' avis qui abonde dans ton sens pour oser partir. Part sans "bienfait de la société" qui parfois peuvent s' appeler "bateau", "cartes", "sondeurs", "GPS", "radars", "VHF" ...Ne méprise pas les retraités qui ont peut être quelques milles parcourus de plus que toi ni les néo baba forcément " demeurés". Pour ma part je débute à la voile et l' aventure pour moi c' est de naviguer en bretagne sud, je n' ai pas besoin de me rêver en Moitessier pour m' éclater! J' ai comme l' impression qu' il existe un complexe du "plaisancier" qui voudrait devenir "Marin". Si c' est juste pour se la raconter sur les pontons ou sur le web ça n' en vaut pas la peine... Et puis en fait les "tourdumondistes" sont sur le forum d' en face comme il se dit... Bon voyage.

27 sept. 2013

Je ne méprise "personne" attention!

Tu ne ferais pas partie de la catégorie "calibré" par "hasard"? :coucou:

Nan, mais faut bien rire!

27 sept. 201316 juin 2020

Bonjour,

Je ne sais pas ou sont tous les TDM, mais il y en a un au moins ici même ... :langue2: ;-)

27 sept. 2013

sympa la villégiature en bord de mer :mdr:

27 sept. 2013

suis la , mdr

27 sept. 2013

Salut Now chutttt sont là, discret derrière le clavier, chuttt planque toi

27 sept. 2013

grillé! ton écran n'est pas tactile!!!!

27 sept. 2013

ben p't'être qu'ils sont trop occupés à naviguer... plutôt qu'à pianoter ?!
...
frederic

27 sept. 2013

Le tour du monde, je le fais (presque) tous les jours... Il dure 24 h et je reviens à mon point de départ (presque) à chaque fois. Heureusement que la Terre est ronde... vous vous rendez compte : si elle était plate !?

27 sept. 2013

t'inquiète pas jean ici nous aussis on a pas besoin de gens aigris, garde ton aigreur dans cette océan indien, et j'espère de tout coeur que ton petit bateau de 16M ne viendra pas dériver dans la med nous polluer

27 sept. 2013

Il y a en as un qui traite es autres de Blaireau; normal c'est un Maquereau......(voir sa présentation)
Vive la marine à Cheval :acheval:

27 sept. 2013

:mdr: :mdr: :mdr: :mdr: :mdr:
ben dit donc, on dirait que la solitude commence à peser!
:-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

27 sept. 201327 sept. 2013

:pouce:...d'accord avec toi jackteur,surtout pour la derniere phrase

27 sept. 2013

je crois que ceux qui font le TDM ou qui passent leur vie en mer sont comparables aux moines bouddhistes dans la philosophie....les leçons du silences et l'abandon d'une société qu'ils ne comprennent plus

27 sept. 2013

J'ai visité pas mal de temples et monastères bouddhistes au japon, quelques uns en thailande proche bangkok aussi, je ne dirais pas que la vie de "voyageurs en mer" est comparable, en tous cas pas pour les moines des temples, qui ont des règles à respecter, une vie souvent en communauté, des visites de fidèles, la collecte de nourriture journalière, des horaires précises etc;
Je comparerais plutôt la vie en mer à celle des ermites (d'asie ou d'ailleurs) qui "naviguent" dans leur cahute sur les flots de l'esprit, ou de celle des yogis errants et autres sâdhus de l'inde; Car ces derniers ont une vie plus solitaire et vraiment détachée de la société et de ses règles, et doivent en assumer les conséquences;
Cela dit, si tu parles des moines thais des forets entre autre, il y a certainement des similitudes (sauf pour les horaires de marées !)

27 sept. 2013

je parlais dans le sens phylosophique, le recueuillement,la méditation...les leçons du silence,de la beauté,le détachement....

27 sept. 2013

il faut bien s amuser dans ce monde de con ...mais vous en faites pas , il y a des gens superbes sur encore ...mais pas beaucoup ; c est la le malheur ///bonne navigation a ce qui en on .........

01 oct. 201301 oct. 2013

si vous voulez voir un fauve vous allez au zoo, si vous voulez voir un poisson exotique direction l'aquarium, si vous voulez voir un TDMiste il faut allez ou vous pouvez le trouver!...
quand á Carlie, remarquons qu'il tourne dans son coin de l'O.Indien comme le fauve en cage, ou comme le poisson combattant dans son aquarium, ce qui le rend quelque peu agressif...mais il n'est pas plus au club des TDMistes que la plupart d'entre nous..il tourne dans sa mare á lui...rien d'extra non plus!... relativisons donc!...et naviguons en zenitude.... :heu: :pecheur:

27 sept. 2013

superbes sur l eau

27 sept. 2013

Carlie, on est toujours le con d'un autre...

27 sept. 2013

Nous on fait 7 mois dans le sud France a bosser , 5 mois sur le cata a voyager , on le laisse dans un chantier et on rentre , ainsi de suite depuis 2008 .
tropicat.over-blog.com

30 sept. 2013

c'est aussi une solution.

30 sept. 2013

Mais que feras tu donc à la retraite ?
Ton rythme sacré va être complètement bousillé... Ne risques-tu pas de t'emmer... ... ?

28 sept. 2013

On a le job pour ça , saisonnier tous les 2 . L avantage , on rentre on voit la famille , et on n attend pas la retraite pour faire le tour du monde par étape .

30 sept. 201330 sept. 2013

Eux le font depuis quinze ans sur le même bateau: getaway-arb.fr/ , et quand on les rencontre, on peut dire en gros que ça conserve...

30 sept. 2013

Moi je suis un ex baba. mais ayant beaucoup navigué ca a changé , madame..
"ca ne fait plus recette" , la conclusion est hative; on devrait dire ca ne fait plus recette chez les non retraités pour cause de pauperisation generale..
.
j'ai pu naviguer 5-6 ans non stop partout dans le monde sans depenser un sous entre 94 et 2000 sur un 43' alu considéré comme un bateau de riche a l'epoque.
aujourd'hui il je n'ai plus les moyens et doit en changer pour plus petit( ou pour une tele), il est difficilement vendable pour cause de trop grandes qualités nautiques, de cockpit protégé , de pont flush deck, d'age, de coque alu, etc.....
Donc un peu la meme conclusion que les aigris censurés , mais moi on me censure deja beaucoup, je suis donc plus indulgents envers mes semblables.
Les navigateurs ont changés pour des gens qui ont encore les moyens: bateaux plus gros plus chers plus equipés; on ne cherche plus l'aventure mais plus l'evasion toute simple
philippe

03 oct. 2013

Motu, peux-tu développer? Si ça ne te coutait pas un rond, pourquoi écris-tu que tu n'as plus les moyens maintenant?

04 oct. 2013

je peux developper bien sur mais ce serait un peu long, et des histoire de fric c'est peut etre pas le sujet, si tu es inetressé MP, on se mail ou on se tel
philippe

30 sept. 2013

6 ans... c est pas beaucoup ... 6 ans devant une télé c est beaucoup en revanche ...

tient je serai curieux de savoir quelle est la proportion de retraités aisés et de bobos friqués qui tournent autour du monde par rapport aux petits jeunes desargentés et aux vieux babacool a la moitessier ? (j'ai pas de télé) :-p

30 sept. 2013

Hello,
On a essentiellement rencontré des familles partant pour un an, sur une boucle atlantique...en tout cas sur ceux qui naviguaient en Galice.
Ce sont indiscutablement les étrangers qui semblent avoir le plus de moyens, au vu de leurs boats!
C'était flagrant à la Corogne...on y a vu de sacrées unités, jusqu'à plus de 60 pieds(monos et catas...)il y avait un bateau roots, tout seul dans sa travée, avec un mât en bois cassé, et un gars à l'intérieur...
Croisés également une troupe de jeunes Italiens à Vigo...
A suivre... :heu:

01 oct. 2013

ça dépend des secteurs j'imagine. là où les marinas sont chères, des gens aisés. là où il y a moins de "structures", des roots!

01 oct. 2013

plus de petits jeune , baba ou pas ?

01 oct. 2013

je navigue depuis 27 ans autour de ce bas monde ..et avec tres peu de moyen...mais en revanche j en connais qui se paie meme des spnsorts pourris tel que gdf et font semblant d etre pret de la nature et font meme des article et film a la télé ...a ce Poupon ...quel demago ......

03 oct. 2013

Je l'ai croisé également à 20 ans d'intervalle. Je crois crois qu'il s'est surtout trouvé un sacré boulet!!!

01 oct. 2013

oui poupn je l'ai rencontrer a puerto williams il y a 18 ans, il avait un bateau normal et c'est tout...aujourd'hui j'ai mis ma sympathie en veilleuse

01 oct. 201301 oct. 2013

Zont p'têt raison les d'jeun's de s'intéresser à d'autres univers. Car si c'est pour finir comme toi... :-D

05 oct. 2013

jaloux......

30 sept. 2013

J'ai une autre idée.
Il me parait pertinent, pour l'avoir expérimenté moi même, que l'émotion du temps et de la distance peut être supplantée par l'émotion de la profondeur de l'immersion de la conscience.
De plus, plus la douleur de la société est forte, plus l'immersion est puissante. Il faut alors trouver le bon vecteur !
Le TDM ne fait plus recette ? Alors essayons le TDS, le "tour de soi", où le bateau chéri n'est que le vecteur d'une émotion que l'onde marine décuple magnifiquement.
Or, ladite onde marine est là, à portée de côte, sans TDM !

"Peu importe le vin pourvu qu'on ait l'ivresse" dit le proverbe.
La question est donc : quel est le meilleur véhicule de l'ivresse ? Le TDM ? Pas si sûr.
La question est donc : y a t-il encore" de l'ivresse ?
Mais OUI ! :langue2:

30 sept. 2013

Et si le TDM n'interessait plus tout simplement ? Promenez-vous par exemple le long de la côte bretonne un jour de grande houle et observer tous ces jeunes (et moins jeunes...) prendre leur pied dans les vagues. Les centres d'intérêt, les plaisirs évoluent. Et pendant que certains refont le monde, eux vivent... autrement.

30 sept. 2013

On est en phase matricule 53115.
Le TDM était fondamental en 1970. Aujourd'hui, il n'y a plus de guerre en Europe depuis 70 ans bientôt, donc la paix est à bord, donc pourquoi quitter le bord .. de mer ?

30 sept. 2013

Oui...assez d'accord, hormis la notion de découverte !
La France est un très beau pays, j'en conviens, mais il y a tout plein d'autres endroits(gens...?) à découvrir...?
Pour nous, la Galice, puis le Portugal désormais...c'est déjà (un peu) l'aventure...

30 sept. 2013

Oui, tu vois, l'Europe, c'est bien non ?

Le TDMDS : le tour du monde de soi. Savons qui nous sommes ?
Il est évident que le TDM est un support, comme un autre. L'important, c'est de larguer les amarres.

01 oct. 201301 oct. 2013

@bus: Suggérerais-tu que la nouvelle frontière de l’inconnu se situerait au niveau de mon nombril??? moi qui croyait qu'on se découvrait a travers les autres!

01 oct. 201301 oct. 2013

"moi qui croyait qu'on se découvrait a travers les autres".
Un peu d'égo svp:
moi qui croyait qu'on se découvrait par rapport aux autres...
Je ne dirai pas que la formule est moins hypocrite, de peur de te vexer, ce qui serait injustifié. Donc, rester cool...

01 oct. 2013

"à travers le regard des autres". Ah que oui! je préfère.
Ta formule précédente me paraissait sortir tout droit d'un guide touristique...
Il n'empêche: on se situe bien, même inconsciemment, par rapport aux autres, sur tous les plans, sans impliquer des niveaux hiérarchiques!!! Aurais-tu des problèmes à ce niveau?!
Je me sens bien avec tout le monde, surtout avec des êtres plus intelligents que moi (facile), et c'est pour cela que je t'ai répondu.

01 oct. 2013

Pour rester sur le SOI, en faire le tour, certes pas forcément seul, mais déjà seul ce n'est point facile si l'on se place du point de vu non pas de l'intelligence ou de l'égo, somme toute des notions bien classiques, voire même ordinaire vu par un marin en quête de soi, non, je propose de porter le débat dans les plans subtils.
On irait faire un TDMDS en partant de la baie des passions, chakra du bas, ou la tentation du couple fusionnel, puis on tirerait un bord vers le lagon des émotions, un long bord sous un soleil torride, loin des atrocités cartésiennes, puis, on glisserait au reaching vers le cap Nose, vous savez ce nez qui dépasse de la péninsule Cabeza, un coin à matchos où l'on ne seconnait que trop...

Je vous ais ainsi balades de vos passions à votre raison en passant par vos émotions, une croisière bien périlleuse à qui reconnait que son Soi, freudien ou younguien ou tarte à la crème, est bien compliqué, bien riche, et que si l'on n'œuvre pas les portes des chakras correspondants, on aura fait un TDM pour rien...
Ce qui est bien dans les ports ou à bord, quand on n'est pas seul quoi, c'est que les autres donnent des coups de pieds aux fesses sauveteurs qui, tout soudain, œuvrent un chakra ou une plaie, enfin tout ce qu'il faut pour bosser sur SOI et en ressortir grandi, plein d'honneur et raison comme dit la fable !

Un TDM sans le TDMS c'est peut être raté ?
Non, ça doit s'appeler des vacances !

01 oct. 2013

hum, "a travers le regards des autres", si tu veux... ce "par rapport" aux autres ne me plait pas du tout... y a un coté hiérarchique peu généreux a mon gout!

01 oct. 2013

oh bah, la formule était en réponse au "Tour De Soi"... Seul, la tentation de l'auto-centrisme est grande... Faut dire que le culte du soi est plutôt dans l'air du temps..

sinon, je ne pense pas avoir de problème particulier avec ce rapport aux autres. J’éprouve bien une certaine défiance à l'égard de ce qui est normatif (malgré l'incipit de ce fil) et hiérarchisant.
Il n'y a pas de réponse facile a cette question... J'aime a croire qu'on se construit avec l'aide des autres, en coopérant, en partageant, et que c'est sur la base d'un tissu relationnel qu'on se découvre. Et pas que dans un rapport de type
"je suis plus/moins intelligent/riche/beau/connecté/etc..."
mais tu as pleinement raison, il y a une part d'égo indéniable dans tout ça... La preuve! je fait du prosélytisme de comptoir, au lieu d'avancé sur ma liste des trucs urgent a faire... on va dire que c'est a cause du grain!

01 oct. 2013

bien ecrit tout est reel moi perso j ai preferer partir que de me retrouver a jouer a la petanque sur la place de l eglise de on village ...mais j ai rien contre la petanque

01 oct. 2013

Je trouve le terme de TDM trop cloisonnant.

Et préfère employer le terme de voyageur.

Ainsi lorsqu'on voyage vraiment, qu'on est parti pour un périple lointain, on a sans doute guère envie de fréquenter au quotidien les forums, on a décroché de cette réalité moderne, contemporaine, de ce quotidien de communication virtuelle.

Par contre, les blogs de voyageurs sont innombrables et prouvent qu'il y a encore beaucoup de voyageurs, de ceux là qui vont au delà d'une boucle atlantique d'un an ou deux.

01 oct. 201301 oct. 2013

visiter le monde n'empeche pas de visiter la france ou l'europe:
pendant ta (ma) triste vie laborieuse tu reste la: tu apprends notre pays et quelques voisins.Mais si tu est libre un jour,comment resister a l'envie de connaitre toute la planete:
si je n'avais pas eu cette horrible contrainte financiere , j'aurais
*explorer les villes est le cultures
*vecu avec de moine tibetains, ou dans un village siberien
*danser avec les loups
*deambuler en asie centrale et gravis quelques 8000
*pareil pour l'amerique du sud
*escalader les falaises sauvages du monde entier ( europe UAS patagonie extreme orient)
* traverser le sahara a l'ancienne
*fait le passage du NO et la route des clippers comme un hommage
*glander dans le pacifique sud et nord
*visiter les rivages chicos et les marina de riches
*suivi les traces de charcot et d'amunsen
*honorer ma copine sur la plage avnat plus souvent.
.
j'ai realisé quelques uns de ces projets mais si peu et a quel prix!!
et bien sur s'il y a moins de jeune apparement c'est que les trentes glorieuses sont finies depuis 30 ans
philippe

01 oct. 201301 oct. 2013

Il doit y avoir une espèce d'Héocentrisme à croire que les jeunes voyageurs, s'ils ne s'intéressent pas au forum, n'existent pas…
Il y a beaucoup de jeunes voyageurs mais les modes de voyage se sont multipliés et peut être en effet la voile n'est plus aussi prisée.
Faut dire que cela coute un brin un voilier, alors qu'en avion et son sac à dos par exemple, c'est bien plus facile en ce début de 21eme siècle.

01 oct. 2013

"Il doit y avoir une espèce d'Héocentrisme à croire que les jeunes voyageurs, s'ils ne s'intéressent pas au forum, n'existent pas… "

a priori, il y aurait donc peu de jeune sur le forum des amoureux de la mer?

01 oct. 2013

j'espere que tu a raison , mais l'aventure ca commence entre marseile et le frioul ( ou entre quiberon et houat, j'oublie pas les bretons).
Quand j'etais "petit il y avait presque uniquement des jeunes un peu crad sur des bateaux minus parfois pourris...maintenant, y'a qu'a regarder..
.
et vas y que je fait du moteur au lieu du pres
jamais de depart des mouillages a la voile et encore moins d'arrivée
du pres dans la brise sous enrouleur ( roulé)
des genois pas tangonnés au vent arriere.
ppfff
. On rigole de moins en moins, tout de meme :-(

01 oct. 2013

Tout à fait Motu en navigant ainsi on est à l'heure à l'apéro...
:alavotre:

01 oct. 2013

une autre chose a quelque peu modifié la donne... la location!
des rêves réalisables á peu de frais et á tout âges, dépaysements garantis, democratisation du voyage, fractionnement facile du temps d absence, partage du rêve entre amis ou en famille.. etc.....

01 oct. 2013

Suffit d'examiner les réseaux sociaux pour se rendre compte que les jeunes voyagent bien plus qu'à l'époque des trente glorieuses.
Mais pas de la même manière.
Et oui le monde a changé, et les années 60/70 sont un lointain souvenir.

01 oct. 2013

dans les années 70 on poouvais demissionner , se prendre 1 an ou 2 pour voyager et retrouver du boulot au retour

Maintenant , sauf si tu as une boite qui t'autorise les congés sabatiques (en encore faut voir l'impact sur la carriere) quand tu as un bon travail bien payé , tu serre les fesses pour le garder ...et tu loue un cata aux antilles pendant 3 semaines en saison

01 oct. 2013

Quelle horrible conséquence sur l'évolution de soi...

01 oct. 2013

m'en fout, j'y vais quand meme..et quand je reparts je me coiffe a la punk

01 oct. 2013

Faudra un jour s'arrêter de prendre pour exemple deux trois décennies d'après guerre, qui ont pris le chemin des livres d'histoires.

ce qu'on voit dans les blogs c'est des voyages actuels et en fait ce sont les seuls dignes d'interet !a moins d'etre amateur d'histoire comme moi :-)

01 oct. 2013

et de confondre philosophe avec simple épicurien.

01 oct. 2013

Si on compare avec les années 70, un voilier n'a jamais été aussi relativement peu cher, la navigation aussi facile, la météo aussi précise...

Je fréquente les forums nautiques depuis a peine quelques mois, et j'ai envie de me demander où est passé le feu sacré?

01 oct. 2013

Tu l'aurais perdu ?

01 oct. 201301 oct. 2013

Vous savez pourquoi il y a tant de CMA?
C'est parce que tout le monde à la nostalgie de sa jeunesse, ce qui est compréhensible, alors forcement on trouve que c'était mieux avant ...

Mais bon sang, regardez un peu autour de vous, les jeunes voyagent et sans doute plus qu'avant.

Si vous saviez le nombre d'étudiants qui font une année de break avant de finir les études ou juste avant de chercher du boulot.

Rien que dans mon entourage proche, j'en compte plusieurs et sans grand moyens.

Ils font des petits boulot en route pour financer le voyage et ils reviennent la tête pleine d'image et de connaissances et vous savez quoi? en plus ils gardent le contact et retrouvent de temps en temps les gens qu'ils ont rencontrés en route (avec les moyens moderne c'est très facile).

Alors, peut être pas toujours en bateau, certes, mais ils voyagent et bien plus que "de notre temps".

01 oct. 2013

ben justement: ce qui rune l'activité ( pas les marchands) c'est le GPS; mais maintenant que c'est fait !!!

01 oct. 2013

bien que je comprenne que pas mal ici ne me prenne pas au serieux pour mon projet de TDM et ne m'apprecient pas particulierement je voudrais quand meme vous dire ce qui me motive puisque ce post parle du fait qu'il y a moins de tourdemondistes,pour ma part je me situerais dans les personnes qui ne comprennent plus et n'acceptent pas les contraintes de la societé,le cirque politique,cette societé de consommation qui n'est la que pour créér des envis pour qu'ils deviennent des besoins,comme quoi il y a certaines drogues qu'on ne soupçonne pas..,,une agressivité a tous les coins de rues pour tout et n'importe quoi,une façon de vivre ou le stress est partout a tel point qu'il fait parti de nous parce qu'on s'est habitué...je suis un solitaire par gout et par philosophie,ce qui veut dire que pour moi,faire le TDM c'est une aventure psychologique,philosophique,un désir d'etre confronté aux éléments meme si je sais que ces fameux éléments peuvent m'oter la vie,un désir de ne faire qu'un avec dame nature,ne pas lutter contre elle mais essayer de l'embrasser,moi qui suis un instinctif limite animal(que nous sommes tous,mais ça se cultive l'animalité par son mode de vie,de pensée et surtout l'amour que l'on porte a la vie, car c'est elle qui décide...) je sais que je vais tirer des experiences extremement porteuses car pour moi toutes les experiences sont bonnes et je dirais surtout les mauvaises...voila le plus brièvement possible les raisons qui font que je vais m'embarquer pour ce TDM en étant le plus humble possible en flirtant avec ce grand tout qu'est la mer...

01 oct. 2013

Freebird : quand cesseras-tu d'être un caliméro? On n'a pas à croire ou ne pas croire à ton projet, nous te donnons nos points de vue : c'est tout.
Voici le mien : ton projet ressemble fort à une fuite. On dirait que tu crois que c'est mieux ailleurs. À mon avis, c'est le meilleur moyen d'être déçu. Ce n'est ni meilleur ni pire : c'est différent.

01 oct. 201301 oct. 2013

Kako : il me semble que tu lis avec beaucoup plus d'attention d'habitude. J'ai dit "ressemble à une fuite". Ce n'est donc pas une affirmation mais un ressenti. Donc ton analyse est vide de sens. D'autre part, as-tu lu le fil initié par freebird où il explique son projet? Il doit te manquer quelques éléments d'analyse... :blabla:

02 oct. 2013

Voilà kako, tu y viens... Ce n'est qu' une pensée personnelle que je maintiens. Et si l'on fait peur rien qu'avec un avis, c'est que les convictions ne sont pas ben solide mon ami! :lavache:

02 oct. 2013

Et moi je dis qu't'es vraiment un kéké mon kako... :-p

01 oct. 2013

ben écoute,si partir d'une société que l'on ne comprend plus et qui ne nous interesse plus est une fuite,bah oui c'est une fuite..et alors? Moi je veux la vie qui est en accord avec mon esprit,alors quitter la secte c'est pas si simple crois moi et ça se fait pas du jour au lendemain c'est un long parcours fastidieux...alors fuire se qui me déplais je vois pas en quoi ça peut déranger qui que ce soit,a part peut etre des gens qui se savent en prison mais qui n'ont pas le mental nécessaire pour en sortir...apres chacun fait comme il veut...

01 oct. 201301 oct. 2013

Mido,
"ton projet ressemble fort à une fuite. On dirait que tu crois que c'est mieux ailleurs. À mon avis, c'est le meilleur moyen d'être déçu." Cette règle a été validée par quelle haute autorité ? Des chiffres à la place de phrases toutes faites s'il vous plaît ? C'est quoi tous ces clichés , vous les sortez d'où ?
C'est comme si tu disais à un gars qui quitte sa femme parce qu'il ne la supporte plus, qu'il risque d'être déçu quand il en rencontrera une autre. Et que celui qui est bien avec sa femme peut la quitter juste pour en découvrir une autre !
:aurevoirdame: :mdr:

01 oct. 2013

hola on va pas encore se facher:
moi aussi je veux me barrer parce que y'en a marre...mais je ne me fait pas d'illusion..cependant comme j'en ait deja eu l'experience je sais que le plan fuite est pas trop mal moins cher et plus facile a gerer lorsque l'on est comme nous un peu faible dans la societe....face a une difficulté on se doit de reagir

01 oct. 201301 oct. 2013

(pour mido) justement,il réagi avec sa fraicheur.... sans esprit polémique...

02 oct. 2013

Mido, tu n'as pas dit "ressemble à une fuite", "mais ressemble fort à une fuite". Alors n'atténue pas ton propos. :non:
Et tu parts quand même du postula que si c'est le cas "à ton avis, c'est le meilleur moyen d'être déçu." déduction qui n'est étayée par aucune preuve. Et un avis ne s'appui que sur quelques pensées personnelles, alors arrête de faire peur aux gens sur "un avis". :-D
Donc je persiste et signe. :litjournal:

02 oct. 2013

Moi je dis que tu la maintiens pas Mido...en tout cas pas 24/24 sinon tu dors plus et ne penses à rien d'autres. :mdr:
Allé avoue ? :non:

03 oct. 2013

c'est sûr...pour être différent, c'est différent!
Tout dépend de ce qu'on quitte... :heu:

04 oct. 2013

bon alors, fuite ou découverte de l'Autre?

01 oct. 2013

J'entends bien le discours. Je le respecte car c'est ta liberté. Si c'est ton envie, fais-le, c'est ton choix, ton plaisir et ta responsabilité.

Il me paraîtrait cependant assez juste que tu reconnaisses que ta liberté d'envisager un tour du monde, même avec des moyens minimalistes, est un luxe que seuls ceux issus d'une "societé,le cirque politique,cette societé de consommation qui n'est la que pour créér des envis pour qu'ils deviennent des besoins,comme quoi il y a certaines drogues qu'on ne soupçonne pas..," peuvent se permettre. Si tu étais Sri Lankais, Rwandais ou équatorien, cette question ne se poserait probablement pas...
C'est donc probablement grâce à cette société probablement pleine de défauts lourds à supporter mais assez riche que tu peux en rêver...
C'est autant un paradoxe qu'une réalité.

01 oct. 2013

on est tout a fait d'accord sur le fait que bien des gens ne peuvent pas subvenir a leurs BESOINS pendant que d'autres assument leur ENVIS,je me sent tout a fait privilégié meme si je suis loin d'etre riche...ensuite,j'ai fais mon temps dans une boite donc j'ai donné de ma personne pour la société et maintenant que je l'ai quitté elle me donne un peu de ponion en retour,mais pour moi je lui doit rien d'autre a la société...Je ne vais pas jouer le jeu avec des regles qui ne me conviennent plus...

01 oct. 201301 oct. 2013

Hé bien vois-tu, oui comme toi j'aime particulièrement partir en solo et me frotter aux éléments, si possibles beaux et déchainés... Mais je propose de reconnaître pour certains, d'étudier pour d'autres, le fait que vivre bien dans la société, c'est passablement plus dur que vivre en mer !!! :-p
Le grand départ peut aussi prendre des allures de fuite caractérisée de la société qui est aussi notre mère. Sans elle, pas de bateau, pas de voile.
Et que pensent amis et famille si on leur envoi bien dans la figure, certes indirectement, qu'ils sont de misérables passifs, complices par action et par omission de ladite mère ...adoptive, qui a de bien gros défis à régler, et de préparer un lit pour tes vieux jours, à moins que tu ais dans l'idée d'en finir plus ... proprement ?

Voila donc un autre TDM de SOI, soi dans les tempêtes de la société... d'énormes déferlantes à négocier...
Et si certains jeunes devenais des "marins de société" (horrible association, je reconnais), qui affrontent avec leur peau et leur intelligence, avec un long board pour seule coque, un portable ou une tablette comme compas de route, leur intelligence comme GPS et leur cœur comme voile de cape... ?
Moi qui les ai mis au monde les deux miens (avec la complicité de ma moitié), je les admire, je suis épaté par leur "sens marin" ! ;-)

01 oct. 2013

+1 pour toi "freebird61"...

01 oct. 201301 oct. 2013

si tu mets tout ca dans les faits tu a gagné....ca sera pas facile, je te surveille :policier:
il faut creuser le concept
voilepourave.over-blog.com[...]/: bien que tres extremiste ce site ne l'est pas plus que la derniere brochure chez selden ou dufour

01 oct. 2013

c'était un exemple... des "marginaux" d'aujourd'hui!

www.dailymelody.fr[...]oluche/

01 oct. 2013

@canard enfumé : faut pas confondre "rêver la révolution" et "voguer en lévitation".

Bonne chance pour expliquer aux bons sauvages que tu rencontreras que déambuler sans bosser sur un engin qui représente pour eux plusieurs vies de salaire est un renoncement à la société de consommation !

La société de consommation, t'as les 2 pieds dedans, mon ami.

01 oct. 2013

c'est un peu extrémiste a mon sens... etre déconsommateur c'est pas ne plus consommer,c'est pas non plus vivre dans une grotte...de toute façon un smicard ou un pensionné de base en france sera toujours plus riche que beaucoup de monde aux 4 coins de la planete,je l'ai verifié a pas mal d'endroit,mais bon il faut relativiser quand meme...etre déconsommateur ce n'est pas renoncer a la vie,c'est la vivre autrement et si le peut de ponion que je gagne je le met dans mon projet,je ne pense pas qu'on puisse parler d'avoir les 2 pieds dans la société de consommation..philosophiquement et dans la vie de tous les jours j'en suis loin

01 oct. 2013

tout a fait! on peut se trouver une vieille coque pas cher, et aller se balader dans des lieux, ou malgré une modeste embarcation, on restera infiniment plus riche...

Riche de quoi? c'est bien la question que pose le voyage autour du monde....

01 oct. 2013

oui j explique tout au sauvages comme tu dis ..;et il comprennes car ils voient comment je vis ..c est simple ...
il y a des gens qui gagnent de l argent avec des mac do et d autre qui font de belles chose pour gagner 3 sous ...

01 oct. 2013

plusieurs vies pour eux mais une pour nous aussi, et parfois plusieurs vies pour nous aussi, ca depends de tes moyens. De plus le niveau de "richesse " d'un pays fausse ce raisonnement..chez nous il te faut deja disons 700€ pour vivre pas trop clodo( disons SDF) = sur ta vie 360000€ puis retraite ; le bateau c'est presque des miettes mais que beaucoup ne peuvent pas se permettre. si tu en as faut nous les donner.
je suis etonné que tu dises ca alors que quand je poste pour dire : faites tout vous meme on me rembarre aussi sec.
les bons sauvages ne sont ils pas bien venus ici !!! mais si ils le sont
philippe

01 oct. 201301 oct. 2013

j'ai croisé quelques sauvages en particulier au chili et au soudan, eh bien les mecs doutaient que ce soit un bonne idee de s'expatrier en europe du nord ( le frere d'un soudanais en particulier),pour des raisons financieres: logement chauffage deplacement impots taxes charges voiture telephone standing nourriture habillement.
bon faut parler espagnol et arabe pour parler aux sauvages, et meme si tu a s le russe , le chinois et le portuguais c'est mieux

01 oct. 2013

Oubliez le terme "bon sauvage" svp. Je l'ai utilisé, mal à propos, par réaction à freebird qui dépeint une nature un peu trop rousseauiste à mon gout.

freebird 61 je te soutient moralement !surtout pour l'idée de decroissance intelligente et puis vois ton avenir comme tu en as envie,de toute façon si tu sorts du rang il y aura toujours un adepte de la pensée unique pour te rappeler a l'ordre :-)

01 oct. 2013

Qualifier tout et n'importe quoi "pensée unique", ne serait pas aussi de la pensée unique ? :reflechi:

01 oct. 2013

...pas possible puisque'elle est unique la pensée...ne pas le voir est un choix... :-)

01 oct. 2013

:pouce:

01 oct. 2013

Y'a pas que le tour du monde comme Graal absolu non plus...

Personnellement j'adore la voile et j'adore mener un bateau, mais par expérience je m'emmerde grave en haute mer, hors de vue de la terre. Avec mon petit bateau je navigue à la semaine sur la côte sud de la Bretagne, avec comme but de beacher sur une vasière ou dans une anse accueillante pour y passer une nuit calme.

Un petit camping gaz, une lampe de plafond, un compas de relèvement. Minimaliste (pour éviter les emmerde du matos qui tombe en panne).

J'ai l'impression d'aller LOIN car c'est tellement loin de mon quotidien habituel. C'est mon style mais ça vaut c'que ça vaut...

DJ

02 oct. 2013

Oui, c'est bien là qu'est le Graal : aller loin ... "dans sa tête" !
Les émotions sont le fruits de réactions chimiques produites dans le cerveau. Le cerveau est la clef. L'émotion est une question de différentiel, de contraste, que capte le cerveau.
Certains ont besoin de belles tempêtes, d'autres pleurent face à une fleur dans un verre d'eau, au coin de la rue embouteillée...

02 oct. 2013

et c'est aussi une très belle façon de naviguer...

01 oct. 2013

Bonsoir.

En parlant de TDM : wwwalk.org[...]/fr/

Sans commentaires, juste à découvrir, respect Jean.

++

01 oct. 2013

Entre le tour du monde à la voile de Slocum, Pidgeon, Moitessier et les tours du monde d’aujourd’hui, les choses ont bien changé.

Les ancêtres ont largué les amarres pour changer de vie et rompre durablement avec les attaches terriennes. Aujourd’hui, on trouve encore quelques navigateurs qui représentent ce courant mais ils sont devenus minoritaires.

On ne change pas vraiment d’univers en faisant le tour du monde de nos jours. Les escales se sont uniformisées, les ports de plaisance se ressemblent tous, de même que les modes de vie dans les grands ports urbanisés.

La grande rupture est devenue un mythe et le sujet qui préoccupe notre « tour du mondiste » contemporain est de savoir s’il part avec une bonne assurance.

Cette banalisation du voyage à la voile s’accompagne heureusement d’une grande diversité sur la manière de le faire car il faut tenter, malgré tout, de sortir du lot.
On peut se lancer :
• en faisant la course pour arriver le premier
• en naviguant sur le bateau le plus petit possible, ou en toile de jute, ou tout seul mais à peine sorti de l’adolescence pour épater les médias
• En prenant un bateau pas fait pour ça et en se faisant hélitreuiller dans les cinquantièmes hurlants
• En s’arrêtant de temps en temps et en prenant l’avion pour aller voir les petits enfants

Nous ne sommes pas loin du temps ou ce genre « d’exploit » n’intéressera plus personne. C’est à ce moment là que l’on pourra se mettre à grand voyager vraiment et vraiment pour soi.

01 oct. 2013

Les plus belles aventures (à voile, en vélo, à pieds, ...) pourraient être, avant toutes choses, celles que l'on fait :
1) pour soi
2) pour découvrir
3) pour le respect de l'environnement
La distance n'importe peu pourvu qu'elle soit riche en rencontres et connaissances.
Le choix de la voile (et de la mer) n'est qu'un vecteur de nos inspirations personnelles.
J'ai rencontré des gens avec des histoires merveilleuses n'ayant jamais fait de TDM.
J'imagine que le TDM n'est pas une fin en soi, juste l'élargissement de nos terrains d'investigation.

02 oct. 201302 oct. 2013

Pour ma part, je suis encore loin de maitriser suffisamment le domaine voile, avant de me lancer, dans pas trop longtemps quand même j'espère; Je fais surtout des trips vélo en ce moment, mais l'etat d'esprit est le même sur certaines choses
Et je n'ai pas du tout le "reve" de tour du monde, ni en voilier ni à vélo ! J'aime surtout vagabonder à mon rythme, dans des endroits sympas, qu'ils soient proches ou très loin;
Je soutiens plutot les gens comme freebird61, qui ont "l'esprit du débutant" comme on dit au japon, et qui meme plus avancé en age, ont toujours une forme de jeunesse d'esprit, c'est l'essentiel d'apres moi pour voguer ou diverses formes d'aventures

Et puis le "tdm", c'est très surfait : D Surtout que face à l'infini de l'univers, faire le tour d'un caillou perdu dans un système solaire d'un groupe d'étoiles insignifiant, lui même perdu dans un des bras d'une banale galaxie d'un univers en expansion vers on ne sait où; C'est encore presque le tour du paté de maison !
L'important n'est pas l'arrivée, mais le chemin pour y arriver
Moi je vise le "TDU", le tour de l'univers, là au moins c'est no limit;
et on peut l'atteindre où qu'on soit, comme disait Socrate : "Connais toi toi-même, et tu connaitras l'univers et les dieux"

02 oct. 2013

Bon, maintenant que vous avez fini de vous "chiquer"
Les références citées, Moitessier, Slocum, etc. ont fait ce qu'ils voulaient/pouvaient faire. Et d'ailleurs, le premier c'est arrêté en route, lorsqu'il a trouvé ce qu'il ne cherchait pas...
Chaque fois qu'un planquin s'arrête devant mon bateau, (presque fini), invariablement, la question surgit:" et après, vous faites le tour du monde?"
Ben non, pourquoi faire? je vis sur mon bateau, ce que j'ai fait pendant des années, je me ballade, quand j'ai envie, je ne cherche aucun record, ne suis pas non plus dans une voie d'imitation. Je vis ma vie, quoi!
Cités plus hauts, quelques beaux textes sur une quête de soi, pourraient déjà être une bonne explication, ermites, errants...
Alors surgit encore cette putain de phrase:" finalement vous fuyez!"
Fuir? mais crétin, où veux-tu que j'aille! Ce que je suis est toujours ici, avec moi, comment veux-tu que je fiche le camp.
C'est entre autres, Krishnamurti qui disait "le monde c'est moi" j'en suis une composante. Donc, le tour du monde peut se faire n'importe où, immobile où mobile.
Et puis, pour ceux qui veulent le faire littéralement, en voilier, il y a des paramètres à gérer: des pays en guerre, des pirates, des zones irradiées; je ne parle même pas du pognon, de la santé, de la nana qui en a ras le cul de ne pas pouvoir planter un rosier(ok, c'est un cliché, mais j'ai eu ce modèle, somme toute assez répandu)
Alors, je trouve que c'est déjà un super luxe de pouvoir choisir de voyager, (même la porte à coté fait l'affaire) et si l'on doit au passage faire des choix, c'est encore un luxe, que l'on a peut-être la chance de pouvoir cocher dans une liste assez vaste, de ce que l'on laisse, et de ce que l'on garde.
Et au final, la question sera de savoir si l'on a vécu ce que l'on voulait vivre, et si ce chemin nous a apporté des enseignements, des surprises, et nous a amené à mieux connaitre notre nature et nos possibilités, et chemin faisant, les utiliser, les optimiser.
Si ma réponse est oui, alors j'aurai fait mon tour du monde.
@+ les amis

02 oct. 2013

heureusement que ceux qui font le tour du monde ( comme moi par étapes ) se pose moi de questions qu ici ....;

02 oct. 201302 oct. 2013

@Milan....une démonstration de bon sens.....et une philosophie qui devrait en inspirer certains.. Bravo! :pouce: :heu:

02 oct. 2013

à hi, mido, feebird61, et aux autres qui parlent de fuite... je vous invite à lire :"l'éloge de la fuite", d'Henry Laborit.
cdlt

02 oct. 2013

Lorsque l'on est incapable de regarder les actes des autres sans les mettre dans des cases correspondant à nos motivations, qui n'ont rien à voir avec celles des acteurs concernés, nous sommes des crétins. Ceci équivaut à dire:" puisque tu fais ceci c'est que tu penses cela"
Et il n'y a rien à fuir, où que l'on soit on est toujours là avec ce qui nous motive.
Je ne parle pas de fuir une guerre, la violence en général, mais une société, et aujourd'hui, je n'y crois pas. Les sociétés d'aujourd'hui sont quasi unanimement régies par les mêmes règles: le marché, le fric, le pouvoir et la domination du fort sur le faible, de façon à le contraindre à produire ce dont la"société" a besoin. Tout ceci est bien rodé, fonctionne avec des mots chargés ,la syntaxe: état, dieu, bien, mal, correspondant à des petites case, qui nous feront réagir, dans le"bon" sens.
J'ai vécu dans de nombreux pays, et hormis le niveau de vie, j'y ai rencontré les mêmes motivations. Alors fuir? encore une fois où?
Le trou du cul du monde, la forêt autour, une piste rocailleuse, et un camion finit par arriver, chargé de bière et de cigarettes, pour alimenter une mine d'or, au milieu de nulle part.(vécu au Venez) Et si un camion ne passe pas, pas grave, un hélico.
En bateau il y a des iles, tant qu'y en a...
Alors, en voyage on rencontre des gens habillés autrement, qui parlent d'autres languages, mais leurs motivations, à la louche, sont les notres: ils bossent pour survivre, cherchent à se reproduire et si possible un peu de plaisir, de confort. Certains se posent des questions existentielles, d'autres pas.
Toutes ces notions restent relatives, et c'est juste une question d'échelle.
@+les amis

02 oct. 2013

J'sais pas trop si c'est une démonstration de philosophie... Traiter un curieux de crétin, c'est une fuite... Et la pire des fuites est celle du gars convaincu de ne pas fuire...

02 oct. 2013

on s'occupe mais on trepigne en attendant le prochain depart :litjournal:

02 oct. 2013

Sans parler de bateau, mais de découverte d'ailleurs, de gens, de sociétés différentes des nôtres, il y a un moyen simple et qui ne coûte rien : Bénévole dans une ONG. Vous allez voir comment ça se passe chez les autres tout en étant utile. Ce n'est pas les destinations qui manquent, le besoin est partout. En prime, quand vous revenez, vous regardez votre pays d'un œil neuf et ne trouvez plus que notre société est (trop) pourrie. Certes, ce n'est pas la panacée, mais on n'est pas mal en France.

02 oct. 2013

"Ce n'est pas les destinations qui manquent, le besoin est partout"
Pourquoi partir loin? Il y a de quoi faire chez nous!

02 oct. 2013

C'est vrai qu'il y a de quoi faire chez nous (je parle en connaissance de cause), mais quand on veut partir, quitter cette "société pourrie", le mieux est d'aller voir ailleurs s'il fait meilleur temps qu'ici. C'est le désir de certain TDM.

02 oct. 201302 oct. 2013

D'accord Opus, il y a de quoi faire chez nous, pour ceux qui sont concernés, mais qui au fait?(je ne parle pas pour toi)
Cette société pourrie, nous en sommes responsables, individuellement et collectivement, nous en somme les rouages.
Et regarder ailleurs, ne change pas notre société. L'Autruche ne change pas le monde avec sa tête dans un pot, elle ne le regarde plus, mais elle y vit toujours, et en plus elle risque de se faire botter le cul...
Dans les années 80, j'ai eu l'occasion de rencontrer le responsable français de solidarnosk(je ne suis plus sûr de l'orthographe)
Il s'est fâché lorsque je lui ai signalé que s'occuper de la Pologne était certainement plus "valorisant" que de tenter de bosser sur le quart monde...

02 oct. 2013

Et tu crois qu'il a eu tord ?

Je ne connais pas ce site depuis longtemps. Vous êtes quelque uns a avoir pas mal bourlingué apparemment. J'ai beaucoup de respect pour ca. Beaucoup de curiosité aussi. Mais, bon sang, vous en sortez vraiment des énormes parfois : le Soudan mieux qu'ici, Solidarnosc valorisant, ... Qu'est-ce qui vous rend si désabusé ?

Tu peux te dire qu'il y a des causes plus nobles que d'autres. Tu peux essayer de prioriser. Et puis un jour tu croises une baleine bleue, un truc tout rikiki à l'échelle de la misère humaine, et tu te dis que défendre même des baleines, c'est pas si con.

Solidarnosc était une belle idée, intelligente, même si elle n'avait pas pour but de supprimer la faim dans le monde, et même si elle n'a pas transformée la Pologne en Eldorado. Et, fort heureusement, des gens se sont mobilisés pour la porter et la faire gagner. Et peut-être bien qu'a la fin, ils peuvent se sentir valorisé pour leur action, si ce n'est à tes yeux, au moins aux miens.

02 oct. 2013

@ptiplouf
Non, ni tort ni raison, il faisait ce qui lui paraissait correct, et je lui ai juste présenté un autre point de vue.
Je ne suis pas un militant, et pour ce qui me concerne le combat se situe ailleurs, mais c'est hors du sujet de ce fil.
Mais, histoire d'enfoncer le clou, les causes sont pour moi des sucettes, des hochets destinés à nous endormir et nous faire bouger pendant notre sommeil.
Nous sortons les marrons du feu, et quelqu'un d'autre les mange pendant que nous pansons nos brûlures.
Alors, pour parler de TDM il y en a autant que d'individus, chacun regardant le même film depuis un siège différent, et réagissant depuis la salle où la scène, selon le rôle auquel il s'identifie.
C'est du moins ce que je crois aujourd'hui.
@+les amis

ben milan ,ça fait des années que je protege la nature et que j'essaye de faire changer le monde mais je n'ai pas beaucoup de resultat !je crois que je ne suis pas assez nombreux :-D

02 oct. 2013

Haha, :pouce:
Mais pourquoi y aurait-il un résultat?

02 oct. 2013

Mon intervention visait ceux qui désirent quitter la France parce que pour eux notre civilisation est "pourrie" (je le met entre guillemets, ce n'est pas moi qui le dit). Le moyen le moins onéreux reste les ONG. Encore faut-il avoir envie de s'occuper de ses voisins plutôt que de se regarder le nombril. :-p

02 oct. 2013

ho!!!!!
dans les ongs : ils se font payer souvent , en pluche ils ont LE 4x4

le quart monde est en France (pour le plus proche)

:heu: :jelaferme: :acheval:

02 oct. 2013

cet état d'esprit du TDM se serait perdu sur les mers? déjà vu, déjà fait? Blasé que nous sommes?

www.francetvinfo.fr[...]19.html

les tour du mondistes d'antan feraient le tour de Mars aujourd'hui???

02 oct. 2013

Plutôt l'esprit pionnier, non ?

02 oct. 2013

oui, plutôt pionnier...

03 oct. 2013

Que de nombrilisme dans ce fil !
C'en est incroyable !

Voyager c'est avant tout découvrir l'ailleurs, l'autre.

03 oct. 2013

@ Lorenzo:
Ceci est une parfaite illustration de ce qui a été dit plus haut.
Chacun voit les choses depuis sa fenêtre et imagine que ce qu'il voit est la vérité.
Pour toi(tu n'es pas seul) voyager c'est "découvrir l'autre"
Pour certains voyager c'est se découvrir, ce qui est mon cas.
Qu'est ce qu'on en a à faire que ce soit perçu comme du nombrilisme, ce n'est qu'un point de vue.
L'autre, ici où ailleurs, est pareil, interchangeable, et seuls ses prises de positions(d'ailleurs fluctuantes et impermanentes) sa couleur, sa race, etc. le rendent momentanément différent.
Il adhère où non à tes valeurs, ce qui en fera un "ami" où un ennemi, où dans le meilleurs des cas...un étranger.
Voyager c'est avant tout...qui peut le dire?
Sans nombrilisme, bien sûr.
@+les amis

05 oct. 2013

"on ne voyage point pour changer de lieu, mais d'idée" Hippolyte Taine

03 oct. 201303 oct. 2013

"interchangeable" arg...

les gens, les voiliers, les voyages, les aspirations, l'argent et les coups... tout s'échange c'est sur... mais ce n'est pas parce que nous baignons depuis quelques temps dans une culture "mainstream" et uniformisante que tout devient mécanique! vire re-decouvrons, ré-enchantons ce monde!

Si partir, c'est mourir un peu, être interchangeable c'est déjà l'être complètement!

03 oct. 2013

de plus etre conforme a ce qu'on attend de nous implique un comportement de soumission...je m'y refuse quel qu'en soit le prix!

03 oct. 2013

Je confirme mon avis, qu'il ne te faudrait d'apres moi pas passer par des écoles de voile / croisière officielles, mais plutot par le bda ou embarquements "free-style", et pas que pour des raisons financières : D

03 oct. 2013

bsr ,
le TDM ça ne sert à rien puisque l'on revient au point de départ.je préfère l'érrance au gré du vent et au fil de l'eau .
cette année nous sommes partis à trois le voilier avec ses deux passagers dont l'un a déserté à bastia pour des besoins affectifs urgents son amie y était de passage .

je me suis donc retrouvé seul pendant 15 jours.
hé bien au mouillage la plupart du temps dans de merveilleux endroits avec une eau claire et chaude
je n'allais au port que pour le ravilaillement et à reculons
(généralement je me met le cul à quai )le temps d'approvisionner et je repartais aussitôt vers un mouillage idyllique,il faut dire que c'est devenu "expansive"la nuit au port

le personnage principal de cette histoire est rentré au port bichonné comme un sous neuf .
je dois lui rendre grâce sans lui je n'aurais rien fait .

partir pour de grandes traversés si on a envie de passer 15 jours en mer on peut très bien le faire n'importe ou .

et maintenant les pays en voie de dévellopement on les voit suffisament à la télé et leurs ressortissants veullent tous venir chez nous au risque de leur vie. qu'avons nous à faire chez eux étaler notre richesse ?.....

:reflechi:
alain

une question que je me pose souvent :est ce que le fait de faire le tour du monde gueris de la connerie ? (je precise que je n'ai pas l'intention de faire le tour du monde !) :-D

03 oct. 2013

..et est ce que le fait de NE PAS faire le tour du monde guéri de la connerie? :-)

03 oct. 2013

demain je fais la moitié du tour du monde ( avion ) destination Tropicat

06 oct. 2013

Effort fait , Tahiti sous mes pieds ....sur le bateau dans qq jours ( 1 J et demi de cargo a faire pour le rejoindre )

03 oct. 2013

Super, Pascal
Après l'effort, le réconfort :pouce:

06 oct. 2013

Il reste donc... :topla:

03 oct. 2013

Si faire un TDM, est nécessaire pour guérir de la connerie avec en plus un signe de rébellion, amis révolutionnaires, "il nous faut de l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace, et la France est sauvée!".

On a changé d'époque ... non ?

03 oct. 2013

ouais ? bof ....
"que chacun prenne sa guitare et fasse sa propre chanson !"
(Lavilliers)

04 oct. 2013

Non non pas Lavilliers : François Béranger! ;-)

www.dailymotion.com[...]e_music

06 oct. 2013

au temps pour moi ...

03 oct. 2013

Ouais aussi ?
C'est jackteur qui a commencé avec des questions à la c.
Cependant j'aime bien "refaire le monde" et c'est le type de poste qui accroche, comme les navigations.
Par contre le gars qui me dit "j'ai nettoyé mon GO", j'ai tendance à dire "Ouais c'est bien aussi".
++

03 oct. 2013

P.S. : "Le chat noyé", comme Felicie c'est bien aussi.

03 oct. 2013

J'adore suivre ce post ^^

04 oct. 2013

celui sur le chat noyé?

04 oct. 2013

Pour rebondir, on dirait que l'aventurier d'aujourd'hui est coincer dans une bulle d'information et d’assurances en tous genres.
Toujours connecté au web, plus vraiment "loin" quand il voyage.

Les pays varient avec ceux qui les parcourent. Et ceux-là les parcourent tout d’abord avec leurs rêves et leurs raisons comme bagages.

Le plaisir de découvrir fait place a la peur... Symptôme de société?

"Ô Mort, vieux capitaine, il est temps ! levons l'ancre !
Ce pays nous ennuie, ô Mort ! Appareillons !
Si le ciel et la mer sont noirs comme de l'encre,
Nos coeurs que tu connais sont remplis de rayons !

Verse-nous ton poison pour qu'il nous réconforte !
Nous voulons, tant ce feu nous brûle le cerveau,
Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ?
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !"

Charles Baudelaire

04 oct. 2013

Pas mal...il y a un peu de ça... :heu:

04 oct. 2013

Tu a posé une question à la c... mais je dois reconnaitre que ce fil est très interessant, et puis trouver du François Béranger en référence suivi de Baudelaire suffit à mon BONHEUR ! Demain je navigue (pas loin) et pour moi le principal reste de faire "marcher " son bateau.
Sans rancune...!

08 oct. 2013

nan, pas le temps pour la rancune ;)

05 oct. 2013

pas de jugement mais une réflexion personnelle :
l'idée d'un tour du monde a bercé mon adolescence , puis le début de ma vie d'adulte, je voulais faire découvrir le monde à ma famille ( dont mes 4 enfants) , leur permettre de voir les choses autrement .....
mais une fois mon diplôme en poche , madame travaillait déjà , une location au départ puis l'achat d'une maison ( loin de la mer en plus ) pas un sous vaillant devant nous et aucune autre expérience de la voile que celle acquise dans les revues nautiques
Le moment des choix 1 puis 2 , puis 3, puis 4 enfants, d'abord trop petits ...très vite l'aîné était déjà trop âgé
pas les moyens non plus d'acheter ou de louer un bateau, vendre la maison?
Il faut savoir que si au départ madame n'était pas contre , c'était plutôt mon projet de vie
alors !!!!
pas assez de c....... pour tout plaquer et partir vivre mon rêve?...
pas assez d'égoïsme pour dire que ceux qui m'aiment me suivent et après moi les mouches!
pas assez d'inconscience pour partir à l'autre bout du monde , loin des possibilités de soins si décriées chez nous !
trop matérialiste que pour partir en me disant ..on verra après , même si revenant démunis on doit squatter chez papa maman!

Aujourd'hui, j'ai 4 enfant en bonne santé mais qui ont à un moment ou un autre eu besoin d'un séjour à l'hôpital, j'ai une maison qui me prend la majorité de mon temps libre , j'ai un voilier avec lequel je ne sort pas aussi souvent que je le voudrais mais qui me permet de m'évader quand le besoin s'en fait sentir , j'ai encore une femme qui n e m'a pas plaquer à l'autre bout du monde parce que naviguer c'est pas son truc

Et puis le monde , vaste , sans cesse offert à notre vue à travers le petit écran , qui nous fait rêvé de coins paradisiaques mais qui nous est montré lors d'autres émissions ( celles qui passent la nuits quand la masse de moutons que nous sommes dort) qui nous montre l'envers du décors: la pollution de l'eau , des plages , des mentalités surtout , la barrière de corail qui disparaît, la navigation sur un océan de plastique , la piraterie de plus en plus présente, les poignées de monnaie qui servent de passeport , les sourires cupides des gens qu'il y a 1 siècle, même moins vous offrait un cadeau sans arrière pensée et vous invitait à partager leur repas

Au final le bonheur n'est - il pas dans une navigation avec des amis ou même des gens qui simplement veulent partager un moment avec nous , sans pour autant être à l'autre bout du monde ! car les rencontres sont parfois bien plus proches qu'on ne le pense , juste à l'autre bout de la rue , dans un recoin perdu de la campagne , auprès de gens qui ne font pas encore partie de cette société individualiste ou ne dit même plus bonjour à son voisin qu'on ne connaît même pas ... et ce manque d'attachement aux personnes qui vous entourent n'est plus l'apanage des villes , il gagne aussi beaucoup de village qui ne sont devenu que des dortoirs

Le tour du monde est intérieur , n'est- il pas simplement un retour aux sources , marcher pieds nus dans l'herbe humide de la rosée du matin regarder le ciel se parer de couleurs chatoyantes et tendre la main aux autres...

05 oct. 2013
05 oct. 2013

Je te remercie alcatima, nous sommes en phase avec mes propos sur le TDMDS, tour du monde de soi.
Là sont bien les plus graves tempêtes, celles qui anéantissent les couples, l'ambiance au travail, les valeurs fondamentales de la démocratie.
La mer est une bouée de sauvetage pour enfant malade ou gâté. La vraie vie est intérieure, elle est dans l'âme (avec la définition de chacun), dans le couple, dans l'entreprise, dans la société.

Le plus dur c'est d'être en paix avec soi.
J'évoque souvent le choix du trimaran pour que ma moitié m'accompagne. C'est une très bonne solution que je recommande, une fois de plus, à ceux qui subisse la désaffection maritime de leur petite femme. Mais je me demande parfois si la mer qui nous fait tous écrire ici, avec quasiment pas de femme, ne serait pas, comme d'autre activité rude, un exutoire à notre très forte dose de testostérone.

La mer, un remède hormonal ? Sans doute très caricatural pour le poète que j'aime être, sur l'eau ou sur le papier, mais tout de même, à réfléchir !
Et j'adore mon excès de testostérone qui me porte sur l'eau, si inconsciemment... !

06 oct. 2013

Exactement

Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais a plonger au sein de ton image;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets;
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes;
O mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets!

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remords,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
O lutteurs éternels, O frères implacables

05 oct. 2013

Si je comprend ton propos , Alcatima, pour toi découvrir le monde tel qu'il est vraiment (avec parfois pollution, cupidité, etc...) ne vaudrait pas la peine ?

08 oct. 2013

Toutes les façons de naviguer sont bonnes. l'important est de trouver celle qui convient a chacun.

Il est d'ailleurs remarquable, d'assumer ses responsabilité avant de prendre son envol pour réaliser ses rêves...

05 oct. 2013

Alcatima : :pouce:

05 oct. 2013

Le tour du monde est intérieur , n'est- il pas simplement un retour aux sources <<
Forcément d'accord avec toi, Marc...

06 oct. 201306 oct. 2013

Je rejoins assez le point de vue de ceux pour qui le "tour du monde" est une symbolique du "tour de soi même";
Une phrase tantot attribuée a Confucius, a lao tseu, gandhi ou d'autres :
"Le plus grand voyageur est celui qui a su faire une fois le tour de lui même"

C'est assez proche de la méditation... d'où qu'elle soit;
Le sentiment d'incomplétude des gens, ou le fantasme du "tdm", vient de se besoin de "visiter toute la maison", de connaitre et savoir "où l'on est", alors la question essentielle et beaucoup plus directe et rapide pour la résoudre est surtout de savoir "Qui on est"
Pour se connaitre soi, cela demande une plongée en soi, une navigation vers les rivages paisibles de l'esprit, loin des vents et tempetes des pensées, et les typhons des émotions, les anticyclones des désirs et autres dépressions qui couvrent le ciel de l'âme, de nuages gris, noirs, ou blancs suivant la météo des individus !
L'océan est aussi une métaphore du "sentiment océanique", cette recherche d'absolu et de liberté, d'horizon simple et infini,(contrairement aux murs et barrières sociaux, urbains etc), bref une recherche de retour à l'océan primitif, voire une plongée aux origines de la vie, (le placenta où un être se developpe est lui même composé d'eau, salée, comme le sang lui même )
Chercher cette communion paisible avec l'océan peut donc etre vu comme une quête spirituelle, un retour a la source de toutes choses, où tout est resolu;

A chacun de choisir, s'il n'arrive pas a faire le tour de son esprit, il lui reste l'option un peu plus longue (ou pas d'ailleurs ; )) d'acheter un bon bateau et de faire le tour des océans

06 oct. 2013

Des risques, pour ma part, j'en ai déjà pas mal pris,
j'ai par exemple failli me crasher au moins deux ou trois fois quand je volais en ulm et avions légers;
Après je n'ai pas vraiment le reve de faire le tour du monde en voilier, plutôt errer tranquille
Et mourir ou prendre des risques pour une gonzesse ou pour un boulot de mouton, ou juste pour pouvoir dire "j'ai fait le tdm", ça vaut pas le coup d'apres moi : D

06 oct. 2013

pour répondre à Skol, je n'ai pas dit que ça ne valait pas la peine, je dit simplement que dans un monde où on ne peut aller partout car la vie est trop courte , on peut parfois trouver tout près se que l'on cherche ailleurs
Il ne faut pas oublier que partir , pensant laisser ses problèmes à terre, c'est souvent découvrir en ouvrant sa valise que les problèmes sont en nous
Le plus grand des bonheurs , c'est d'être en paix avec soi même

pour répondre à matelot 15976, des risques , j'en prends tous les jours dans mon métier, je ne crois pas que la valeur d'un homme se mesure aux risques qu'il prend , surtout quand ces risques il les fait prendre aussi à sa famille ! prouve que t'es un homme , saute d'un avion sans parachute ...ça c'est du risque!

06 oct. 2013

Il y a pire que le saut sans parachute. On peut proposer à matelot 15976 de se regarder dans la glace, avec Spinoza dans la main droite, et Reiser dans la main gauche : je ressemble à qui ?

06 oct. 2013

de toute façon on peut faire le tour du monde a la voile ou rester chez soi sur son canapé si on est pas bien dans notre tete ça ne changera rien...ensuite, le bonheur c'est une question d'etat d'esprit et rien d'autre et pour etre heureux il faut etre en plein accord avec son etre profind,a aprtir de la qu'on parte faire un TDM ou qu'on reste le c.. sur son canapé on sera heureux...Mais une chose de sur en tout cas c'est que pour décider de partir faire un TDM en solitaire il faut etre bigrement bien avec soi meme car une personne qui est encore hantée par les fantomes de son passé n'entreprendra pas ce genre de défi de peur d'etre confrontée a elle meme en permanence.... Pour ma part,la solitude est un grand bonheur et j'attend ce moment avec une tranquille impatience... :-)

06 oct. 2013

Evidemment, on emmène sa valise où que l'on aille.
Et tout le monde n'a pas envie de tourner autour du monde.
Sur 4 transats(dans le sens des alizés) les plus grands moments de solitude ont été avec une compagne, finalement incompatible.
Quand à prendre des risques(d'ailleurs garder un cake si longtemps, au mouillage, est risqué, il peut moisir matelot@15976) on ne peut pas dire que les navigateurs d'aujourd'hui, vue la sécurité embarquée, en prennent...

08 oct. 2013

sisi y en as plein qui prennent des risques!

on m'a même parlé d'un aventurier (c'était écrit sur sa carte de visite) qui s'était inscrit a un charter en patagonie pour aller sur la banquise!

sans compté toute les "expéditions" à la voile, enfin c'est comme ça que c'est présenté sur le blog...

07 oct. 2013

Il est possible de distinguer quatre polarités sensibles ou psychologiques?à l’origine des pratiques touristiques contemporaines, qu’elles soient de circuit ou de séjour, itinérantes ou résidentielles, de découverte ou de villégiature.

? L’appel du désert?
C’est l’attrait des espaces immenses, silencieux, inhabités?: le Sahara, par exemple, mais tout aussi bien l’Islande, l’Himalaya ou la Lozère. Chaud ou froid, le désert tend à devenir une destination si prisée qu’il constitue le fonds de commerce d’agences de voyage spécialisées dans l’aventure et l’exploration.

?? La tentation sociétale?
À l’opposé de l’appel du désert, ce désir correspond à une envie de grégarité et d’effervescence, de densité et de chaleur humaines. Il s’assouvit dans des événements festifs type féria de Bayonne ou fest-noz, des grands rendez-vous sportifs comme les Jeux olympiques de Londres, mais aussi à travers le tourisme urbain ou la villégiature balnéaire.?

?? La rêverie cénobite?
Comme le moine cénobite vivant en communauté, le touriste peut aussi avoir envie, le temps des vacances, d’un groupe homogène et fermé. Les lieux emblématiques de ce phénomène sont les hôtels, la croisière, les clubs de vacances, ou encore la maison de famille valant résidence secondaire…?

?? Le rêve altruiste et humaniste?
Cette fois, le désir est entièrement tourné vers autrui, vers les peuples et civilisations qui paraissent radicalement autres, les terres d’aventure et d’exotisme. Sont privilégiés les séjours «?chez l’habitant?», le tourisme responsable, le tourisme solidaire… Rêve là encore transformé en offre marchande par de nombreux voyagistes.

ils sont fort ces sociologues...

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (157)

mars 2021