tarif pour personnes handicapé

je voudrait savoir si les port on l obligation de faire des tarif speciaux pour les personnes handicapé vivant sur leur voilier ?

L'équipage
19 août 2019
19 août 2019

Quelle en serait la justification ?

Globalement les personnes handicapées ne demandent pas de tarifs spéciaux, ce qu'ils demandent c'est que leurs droits soient respectés ainsi que les aménagements spéciaux tels que : places de stationnement, toilettes, accès (vous savez les petites pentes qui permettent d'entrer dans les bâtiments surélevés)

19 août 2019

sa serais a demander a un conseiller juridique si il y a un conseiller juridique sur le forum

19 août 2019

mais quel handicap ? sourd ? ou mal voyant ? avec un rein en moins de naissance ou une forme mentale ?
Quel serai le justificatif ?

19 août 2019

Simplement titulaire de la carte mobilité insertion. Le handicap est déjà assez difficile à vivre pour être discriminant comme le suggère AICA.En général j’appelle la capitainerie pour signaler qu’il y a une personne à bord en mobilité réduite( mon épouse) et demande une place si possible pas trop éloignée des services du port. En général je suis entendu. Pour info par exemple à Bangor( baie de Belfast,) il y a une place réservée pour les PMR( personnes à mobilité réduite).par ailleurs, je n’ai pas connaissance de tarifs spécifiques.

19 août 2019

Je trouve normal qu’une société dite développée et civilisée fasse en sorte que ses citoyens diminués (handicapés, seniors, ... ) puissent accéder à tous les services et commodités de la vie courante. Pour autant ... est il vraiment de son devoir de leur rendre accessible des sports ou loisirs qui par nature ne le sont pas ? A ce compte là pourquoi pas des aveugles en enduro ou des grabataires parachutistes ? Et le tout à tarif réduit ?! Je vais peut être me prendre une volée de bois vert sur ce coup là mais bon ...

19 août 2019

:jelaferme: totalement déplacé. Pour les tarifs, les ports vendent leurs emplacements à la surface, y vient qui y veux et y peux. L'idée de croire que l'on doit être absolument sur ses deux jambes ou deux bras ou ce que tu veux pour pratiquer, ne regarde que toi .

17 sept. 2019

On est d’accord : le port vend un service que ceux qui veulent et peuvent utilisent. Et quand on ne veut plus ou qu’on ne peut plus ben on va faire autre chose. J’ai plusieurs centaines de sauts en parachute à mon actif. Les derniers avec un parachute plus grand (que j’ai financé moi même) pour cause de soucis de dos ... ben quand ce n’était plus possible j’ai arrêté, j’ai pas demandé au club de tapisser la piste de matelas mousse ! On parle de loisirs ... pas d’aller faire ses courses !

Je te souhaite de ne jamais te retrouver du jour au lendemain en situation de handicap ..... Encore que ça devrait te permettre de retirer tes oeillères.
D'autre part considérer une personne handicapée comme "réduite" (c'est le mot que tu emploies) est pour le moins péjoratif. Devenir ou être né différent ne veut pas dire qu'on est capable de 'moins', on est capable bien souvent de 'plus' !
Profites bien de ta bonne santé et dis toi bien qu'elle est éphémère....

Si ça peut te rassurer je vis très bien mon handicap.
Le fauteuil roulant est devenu une partie de moi-même depuis 10 ans pas en permanence j'en conviens, le reste du temps c'est avec une jambe de bois.
Je ne vais pas étaler mes problèmes quotidiens mais je voudrais juste faire comprendre que lorsque on devient handicapé, à fortiori en étant victime, on en prends pour perpétuité. Tellement de gestes anodins deviennent problématiques, ne pas pouvoir se rendre où on a envie sans une longue et fastidieuse préparation et encore uniquement quand c'est possible !

Bien souvent quand ce cas de figure arrive le conjoint devient aidant naturellement sauf quand les 2 conjoints sont dans un état similaire (voire pire)

Si tu veux plus de détails on passe en privé

17 sept. 2019

Le mot “diminué” n’est pas péjoratif il designe une diminution (factuelle) de certaines capacites. Si tu le trouves péjoratif c’est ton problème. Par ailleurs je ne t’ai pas attendu pour savoir que la santé et la vie sont éphémères. Tu penses avoir un monopole ? Je me suis déjà retrouvé du jour au lendemain en fauteuil roulant ... et je serais prêt à y retourner pour le restant de mes jours en échange de la vie de mon fils. Alors avant de vouloir enlever mes œillères occupe toi des tiennes.

17 sept. 2019

Je ne suis pas inquiet et je n’ai pas besoin qu’on m’explique comment ça se passe en fauteuil puisque j’y suis passé un temps. Mon propos était juste de souligner qu’on peut aussi vivre bien (voire mieux) en réajustant un peu ses loisirs à ses capacités plutôt que de vouloir à tout prix continuer à faire exactement tout ce qu’on faisait avant, voire ce qu’on ne faisait même pas avant ... Et aussi que la collectivité doit évidement aider pour tous les besoins du quotidien ... mais que (de mon point de vue) son rôle n’est pas d’aller mettre en œuvre des moyens démesurés pour rendre possible ce qui a la base ne l’est pas et qui n’est pas franchement indispensable pour vivre bien ... Bref ... des vertus de l’acceptation, du bon sens et de la mesure ... Mais le sujet est sensible et les réactions parfois épidermiques.

19 août 2019

Oui, c'est normal de faire le mieux possible pour aider les personne a mobilité réduite, y compris des équipements supplémentaires (aide pour remonter les pontons) places réservées, ou autres bonnes idées mais non pas de tarif spécial là je ne voit pas pourquoi ......

19 août 2019

A ma connaissance, les dispositions législatives concernant les personnes handicapées définissent des normes d'accessibilité aux immeubles d'habitation et aux services publics.
Pour ce qui est de tarifs spécifiques ou de subventions, cela relève de la réglementation sociale applicable en fonction des revenus.

19 août 2019

je vais demander a un conseille juridique le problème pour qui a raison

17 sept. 2019

Aucune disposition tarifaire n'est prévue dans les textes pour les PMR (personne à mobilité réduite). Seules sont prévues des obligations d'accessibilité.
Rien n'empêche de faire plus et de prévoir quelque chose pour les PMR

17 sept. 2019

Une personne en situation de handicap n'est pas une personne réduite!
En conséquence, il est totalement déplacé de vouloir une réduction pour elle sous ce motif après d'un organisme le plus souvent privé!

En revanche, que les normes applicables en la matière soit appliquées avec bon sens est normal. Cela ne veut pas dire raser un bâtiment qui lors de sa construction répondait aux normes de l'époque et qui ne sont plus d'actualité (tout évolue et souvent en mieux).

Je rejoins en revanche l'intervention un peu plus haut, être handicapé ne donne pas des privilèges supplémentaires, car sinon, on arrive aux extrêmes tel qu'un voilier offert en cas d'une jambe en moins, et un yacht si c'est les 2... je grossis volontairement le trait, mais que la société prenne en charge les plus fragiles et vulnérables, pour offrir un niveau de vie décent, sur mes impôts, oui, qu'elle offre ce que moi même j'ai du mal à m'offrir, non.
C'est le principe des minimum sociaux, et allocations diverses, qui permettent de vivre décemment. Je suis d'ailleurs pour le principe que ces versement soient fait uniquement aux personnes ne disposant pas d'autres ressources (retraites aisées du conjoint, revenus locatifs par ailleurs, ou capital immobilier confortable, IFI etc), mais c'est un autre débat et l'on va s'égarer!

Si la question est posée, je pense que c'est le cas, et donc il n'y a pas lieu de demander un passe droit à ce titre (naviguer sur un bateau en étant en situation de handicap, ou pas d’ailleurs, répond à la définition de vivre décemment, et en tout cas de ne pas être dans le besoin... du tout!, d'ailleurs un handicap n’empêche pas de travailler le plus souvent, 80% des handicap n'étant pas visibles!)

17 sept. 2019

Si les places pour PMR sont les “meilleures” - plus proche, plus facile à accéder, plus commode, ne serait-ce pas normale qu’il y aurait un tarif spécial plus élevé au lieu d’un rabais pour les utiliser?

J'ose espérer que c'est de l'humour ....

18 sept. 2019

Absolument, dans le sens que l’idée d’un rabais suggérée par LTEF à l’origine serait aussi absurde et injuste.

17 sept. 2019

C’est désespérant « d’entendre »des choses pareilles. PaulK est ce que tu veux mon handicap?

17 sept. 2019

Et dire que les marins sont censés être solidaires... je suis atterré de certains propos tenus.

17 sept. 2019

A mon avis c'est de l'humour...
Faut pas tout prendre au 1er degré non plus...
Je passe mes journées à travailler pour et avec des handicapés, à première vue ils ont plus d'humour que certains d'entre vous.
Après si tu es en situation de handicap tu peux toujours tenter un dossier auprès de la mdph... Ou utiliser ton AAH pour payer l'emplacement...
Cordialement.
Benjamin

17 sept. 2019

De la part d’une handicapée (mon épouse), à destination notamment de Philippe.812 je porte à sa connaissance que des paraplégiques font le min fastnet et notamment et quand emploie le terme de personne réduite , je me demande si tu ne possède pas un handicap toi même en matière d’intelligence et de réflexion éthique et humaine. Bon courage pour vaincre ces difficultés....

17 sept. 2019

J’ai dit diminué (pas réduit) et cela n’a rien de péjoratif pour moi. (“quand je suis fatigué je me sens diminué”). Si ça l’est pour vous c’est votre problème. Concernant la mini fastnet je ne vois pas le rapport avec mon propos. Et pour le reste je vous renvoie à vos interrogations mon intelligence limité m’impose de de pas répondre à vos insultes.

17 sept. 2019

Hé bé
Doit on demander à la modération une ancre ou un cadenas? Le doute m assaille...

17 sept. 2019

+1. A question un peu tordue, fil de discution carrément tordu. Pas d'intérêt.

17 sept. 2019

La voile est un sport qui est accessible aux personnes en situation de handicap.
Bravo à ceux qui démontrent par la pratique que c'est une réalité.

18 sept. 2019

L'accident ou la maladie sont une épreuve dont les conséquences sont aussi bien physiques que financières et psychologiques. Imaginez vous valide, en bonne santé, exerçant un métier rémunérateur qui vous permet de vivre votre passion et du jour au lendemain passer au rang d'handicapé, contraint de réduire vos activités autant par l'aspect physique que financier (l ' AAH n'est certes pas de taille à couvrir les frais engendrés par la possession d'un bateau). Mon métier m'a amené à suivre ce genre de tragédie. Une société organisée pourrait aussi prendre en considération ce genre de drame en aidant les "personnes diminuées" à vivre au plus près de leur passion.

18 sept. 2019

Bonjour. Je fabrique de l'appareillage médical sur mesure donc très proche du milieu du handicap. Désolé mais le système français prend très très bien en compte le handicap. Par contre le système n'est pas la pour te faire vivre ta passion. Il te permet de vivre tout simplement. Ni plus ni moins qu'une personne lambda. À ce compte là on ne s'en sort plus. S'il faut subvenir à toutes les passions des personnes en difficulté. Désolé encore mais LaFrance n'a rien à envier à aucun autre pays sur le traitement de l'handicap. Les sommes dépensées sont énormes !!! Un couple de smicards n'a t il pas lui aussi dans ce cas le droit de goûter au plaisir de la plaisance???
Cordialement
Benjamin

18 sept. 2019

c'était en 2015...
depuis, ça a pas mal évolué.

18 sept. 2019

1,30% d'handicap moteur en France (sources dares 2016)
Dans ton exemple 20% des lycées accessibles.
Ou est le problème.
Désolé je ne minimise pas le pb, je sais que le handicap est difficile. Mais cela n'interdit pas de reconnaître que la France fait sa part pour faciliter la vie des pmr.
Après tout n'est pas accessible certe mais il faut voir la réalité en face. Face à chaque adaptation il y a de l'argent à trouver et les priorités ne manque pas...
Cordialement
Benjamin

18 sept. 2019

Oui oui l'aah et la mdph c'était de l'humour...
Bonne continuation.

18 sept. 2019

Enfin une réponse éclairée et pertinente ! +1 !

18 sept. 2019

A titre d'exemple, le pays qui "prend très très bien en compte le handicap" est incapable de respecter ses propres normes. Par exemple si "La loi établit comme principe que les enfants handicapés doivent être accueillis dans les établissements de leur secteur." , seul un lycée sur cinq est accessible aux handicapés moteur...
Et je pense que vous reconnaitrez qu'aller à l'école n'excède pas votre définition de "vivre tout simplement".

Plus d'infos : www.lemonde.fr[...]24.html

Il existe un moyen pourtant très simple pour réduire les frais liés à l'accessibilité qui est mis en oeuvre depuis longtemps dans les pays nordiques ainsi que chez les anglo saxons.
Dès la construction (ou rénovation) le bâti est pensé accessibilité ainsi il est quasiment impossible dans ces pays de trouver dans les magasins de matériaux des portes de moins de 85cm de large !
Pour ce qui en est de trouver de l'argent il suffit de réfléchir en amont et de demander la participation des principaux concernés avant de lancer des travaux couteux qui au final se révèlent impraticables !

18 sept. 2019

Toi tu fabriques de l'appareillage, moi je leur apprend à progresser avec.
J'ai juste réagi à "Ou utiliser ton AAH pour payer l'emplacement...".
Mais j'imagine que c'était de l'humour aussi.
Cordialement
J Ph

18 sept. 2019

Peu de sociétés organisées prennent en charge ce genre de drame en permettant de se soigner et de vivre. C'est ce qui est fait en France,
On peut estimer que ce n'est pas suffisant, mais nous sommes dans une période où les charges sociétales paraissent déjà bien suffisantes.
Ailleurs, c'est le régime assurance volontaire qui joue le jeu de la prise en charge. Assurance que beaucoup considèrent inutiles puisque tout va bien, et surtout parce que ce n'est pas donné

18 sept. 2019

En relisant ce fil, il me semble qu'une personne en situation de handicap vivant sur un voilier ne peux souffrir que d'un handicap moteur faible, voire nul, vu les contorsions et autres acrobaties nécessaires pour accéder à un voilier et ses emménagements... Donc, peu ou pas d'aménagements aux infrastructures...

18 sept. 2019

Pas d'allocations familiales ni d'aide au logement si on vit dans son bateau; la règle est la même pour tous.

18 sept. 2019

Si un handicapé, quel qu'il soit, fait le choix de vivre sur un bateau avec ses contraintes, il doit assumer les inconvénients du port liés à son handicap.
A l'extrême, le port pourrait meme lui faire un tarif plus élevé s'il souhaite des égards spéciaux pour son handicap.

De par la loi dite "loi accessibilité" tout établissement recevant du public (donc un port public) doit être accessible à toutes et tous.
D'accord il ne s'agit que des infrastructures d'accueil et des sanitaires à minima (il n'y a pas de maxima) de fait les pontons accessibles sont uniquement du bon vouloir des capitaineries. Dans l'extrême évoquée par Valcoco la logique la plus élémentaire voudrait que si cette personne qui a fait le choix de vivre sur un bateau doit soit s'adapter, soit supporter à lui seul les frais.

Cependant la lecture de certains commentaires me font hérisser le poil ... Mais bon, ayant acquis par obligation une bonne surépaisseur de carapace je choisis de traiter ça avec le recul nécessaire.

18 sept. 2019

A Perros,

j'ai demandé de changer de ponton pour bénéficier d'un plus large depuis, ils ont remplacé les lattes anti glissade de la passerelle par des bandes rugueuses, et ce sans rien demander
comme quoi,

18 sept. 2019

juste pour l'anecdote : il est imposé aux club hippique donc recevant du public d'avoir des installations accessible aux personnes a mobilité réduite … seulement personne explique comme l'on doit s'y prendre pour que ce public puisse se hisser sur un cheval !!!

Il y a 15 ans tu disais moins de conneries.

Les PMR peuvent apprécier d'assister à des représentations équestres sans pour autant être obligés de monter. Et puis tu serais surpris de voir certains cavaliers/ères handicapés...

18 sept. 2019

"Il y a 15 ans tu disais moins de conneries."

hum... ça doit bien remonter à plus de 20 ans...

19 sept. 201919 sept. 2019

des conneries ce n'est pas cela qui manque sur H&O mais l'impolitesse bat tout les records

avec toutes ces obligations tout azimut sans discernement on arrive a des situations impossible et ruineuse .

bonne journée Cyriandil ...

Ma première apparition sur le site remonte à 2002 c'est sciemment que je dis 15 ans ;-)

19 sept. 2019

Désolé

J'hésite entre 2 citations / répliques très connues ...

" On peut rire de tout mais pas avec n'importe qui "
" Les cons ça ose tout c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait "

19 sept. 201919 sept. 2019

Hésite encore et tu trouveras une troisième qui contente tous le monde.

19 sept. 2019

L'initiateur du fil n'aurait-il pas un problème avec le tarif du port pour son bateau ? C'est redondant dans ses interventions...

19 sept. 2019

Je l'avais remarqué aussi. C'est même son seul sujet de questionnement.

21 sept. 2019

pourtant des tarifs de port pas cher ca existe.....a foleux sur corps mort...jusqu a 10m49

697euro pour l année !

21 sept. 2019

Corps mort pour une personne à mobilité réduite.......t'es sur de ton coup? tu veux qu'il arrive un accident ?

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

Après la pluie...

  • 4.5 (96)

Après la pluie, le soir en Bretagne Nord.

mars 2021