sydney hobart 2015

our info depart dans 7 heures

L'équipage
25 déc. 2015
25 déc. 2015

Une vrai référence en matiére de régate. Avec une belle évolution vers la modernité . Les conditions la bas tirent vers le haut les archis.Ces maxi sont hallucinants, et les marins en place sont pas des rigolos. Une course mythique.

26 déc. 2015

De belles images en attendant celles de cette édition:

Philippe

26 déc. 2015

Le départ de la course était somptueux. Mais il y avait beaucoup de monde sur le plan d'eau. Conrad a du abandonner suite à une collision.

26 déc. 2015

C'est un peu la folie cette descente vers le Sud, et ils vont prendre un gros front dans la nuit apparemment.

Actuellement, Comanche en tête pour les Line Honors, Wild Oats et Black Jack font demi-tour, Rambler 88 sème la pagaille chez les super maxi de 100 pieds...
C'est plus de rebondissements que dans un épisode de "Plus belle la vie"...

yb.tl[...]s2h2015

A noter les excellentes places des bateaux Français (Archambault A13 et JPK 10.80) dans le peloton de tête IRC toutes classes!

www.rolexsydneyhobart.com[...]ndings/

26 déc. 2015

Comanche abandonne également...

Go Rambler!

26 déc. 2015

Hélas aucun pavillon francais . . nb ,,ya pas que là ou il n'y en a pas... re hélas .

27 déc. 2015

mais des bateaux français

27 déc. 2015

Dommage que la France ait délaissé ces grandes régates où les bateaux portent des noms de bateaux où les équipages sont nombreux et de haut niveau où l'esprit de compétition remplace la voile spectacle.

27 déc. 201527 déc. 2015

Comanche est en tête devant Rambler. Les américains sont en train d'augmenter leur avance, ils abordent le détroit de Bass. C'est wild oats le précédent vainqueur qui a abandonné. 23 bateaux ont abandonné depuis le départ.

27 déc. 2015

a mon avis de non voileux ,la france ne peux que delaisser ce genre d'evenement vu le classement idh 2015, car on n'est meme pas dans les 20 premiers pays et cette info est passe a la trappe par nos medias et surtout par nos chers politiques

27 déc. 2015

et lui il est pas de chez nous ? www.rolexsydneyhobart.com[...]r-leon/

27 déc. 2015

excusez mon ignorance, mais pourriez vous m indiquer ou on peut voir cet equipage en europe et comment tourne leur ecurie, merci , et quand meme heureux de les savoir la bas

27 déc. 2015

"excellent départ de « Teasing Machine », équipage franco-suisse mené par Eric de Turckheim avec notamment Jérémie Beyou à bord de l'Archambault 13. Autre équipage made in France, celui du JPK 10.80 « Courrier du Léon » de Gery Trentesaux qui a embarqué l'architecte du bateau, le Larmorien Jean-Pierre Kelbert, mais aussi le Figariste Alexis Loison."

27 déc. 201527 déc. 2015

Un peu plus que ca tout de même ! Cela fait 30h que Teasing Machine, battant pavillon FR, equipage FR, tient la tête non seulement de sa catégorie IRC3, mais également au classement général (compensé) devant les maxi yacht !
FRA38757 - Port d'attache La Rochelle.

www.facebook.com[...]414918/
.
A coté de cela, c'est un vrai carnage avec 29 abandons ce matin ....

27 déc. 2015

...paroles d'un revenant... :mdr:

27 déc. 2015

peut-être pas à Nemo1, mais je suis certain que ça doit faire plaisir à quelques matelots de te relire ici ;-)

Bon retour parmi les fous :-)

27 déc. 2015

Qui sait ?
En tout cas, bravo d'être revenu avec le même avatar, pas comme certains...
Je constate à nouveau qu'il est difficile de se passer d'HeO...

27 déc. 2015

Je t'ai manqué? non j'en doute...

27 déc. 2015

houlà… fatigué moi… je dit Nemo1 alors que c'est Pytheas54 qui avait répondu ><

28 déc. 2015

Eeeeehhhhh, Oliv !
Comment va ?

27 déc. 2015

@ viking35
Courrier du Léon n'a pas l'architecte à bord (J. Valer), mais J.P Kelbert le propriétaire du chantier.

27 déc. 2015

Après 31 heures de course , Teasing Machine poursuit son incroyable performance !
Allez les gars , on ne lâche rien !!!
1ier IRC Overall , 1ier IRC 3 , 11 iéme au classement général .

27 déc. 2015

Courrier Léon vient de passer premier au classement IRC toutes classes et 1er en IRC 4.
Teasing Machine est toujours 1er en IRC 3 mais est passé 6e au classement IRC toutes classes.
Allez les frenchies !!!

27 déc. 2015

Oui c'est cool, les Frenchies se partagent le leadership ... Plus prosaïquement, TM s'écarte de la route directe malgré qu'il serre le vent. Il devrait prendre de la droite (adonner) et leur permettre de revenir un peu ... si l'on en croit les GFS et CEP de la zone.

27 déc. 2015

J espère qu on aura une flopée d images parce que pour l instant c est régime sec ou presque

27 déc. 2015

Teasing Machine en tête IRC toutes classes au compensé, les 10 premiers se tiennent en 3 minutes.

27 déc. 2015

En fait cela fait maintenant plus de 2h que l'on a plus les positions cap/vitesse de certains des concurrents (dont Teasing Machine). Leur tracker (qui soit dit en passant est très loin de la qualité habituelle sur les courses de ce niveau) est en panne. On est dans le noir!

27 déc. 2015

En effet Courrier leon et Teasing machine . 2 armements frenchies . Autant pour moi, et c'est super.

28 déc. 2015

Entonnons un De Prufundis pour ce chantier Archambault, bien de chez nous qui est en train de se couvrir de gloire (posthume) !

28 déc. 2015

Il semble que cette info du départ n'ait pas été relayée ici..

www.rtbf.be[...]-sydney

:langue2:

28 déc. 2015

Comanche accroit son avance sur Rambler.

28 déc. 201516 juin 2020

Si je ne gourre pas en lisant le tracker, Teasing machine est revenu 1er des IRC 3

28 déc. 201516 juin 2020

Mmmmhhhhh, ça continue !
Quelqu'un a trouvé comment ne sélectionner qu'une seule classe IRC dans le tracker ?
J'angoisse de savoir les positions des suivants de Teasing Machine, et des bateaux à rattraper pour Courrier du Leon

28 déc. 2015

il est vraiment mal foutu ce tracker ... c'est même une honte sur une telle course!
Hier encore on pouvait les clesser par IRC all / 1 / 2 / 3 / 4 mais a priori, depuis ce matin ce n'est plus possible !
Du coup tu dois selectioner une liste via les coeurs, puis la voir dans "favourites". Mais là encore, et ceci depuis le début, cette liste disparait à l'écran au bout d'une minute pour etre remplacée par l'ensemble de la flotte. Obligé de ressortir et de re-selectioner "favourites".
Vraiment ... décevant!

28 déc. 2015

Comanche coupe la ligne dans moins d'une demi heure

28 déc. 2015

C'est de la course sauvage et c'est c'est un bateau avec UNE propriétaire qui gagne ! super classe.......

28 déc. 2015

Le tracker indique des lignes droites, depuis qq temps.
Si cela est dû à une perte de position des concurrents, les positions sont fausses.
Toutefois ; si elles sont justes, le 28/12/2015 à 19:00
Teasing Machine est 1er IRC 3 et 1er IRC, et
Courrier du Leon est 12éme IRC, et second IRC 4
Courrier avec 2r ?

28 déc. 2015

Comanche vainqueur en temps réel.
Pour l'IRC c'est encore très ouvert.

29 déc. 2015

29/12/2015
Teasing Machine à quelques dizaines de nm de l'arrivée, toujours 1er IRC, Courrier du Leon 3eme IRC4.

29 déc. 2015

Meme au réel, parmi les maxis Teasing Machine accomplit l'exploit.

29 déc. 201516 juin 2020

A 26 nm de l'arrivée ;
Teasing Machine toujours devant, tant en IRC3 qu'en IRC
Celestial devant lui est en IRC1, Indian en arrière, est en IRC4 (belle perf !)

29 déc. 201516 juin 2020

Courrier du Leon est repassé 8eme (mais il y a encore des bords à tirer semble t-il) des IRC4. Comme on ne peut pas afficher juste une division de l'IRC, pas évident de connaitre les positions des autres concurrents IRC4.

30 déc. 201530 déc. 2015

Pour clore ; Courrier du Leon est 4eme IRC, et second IRC4, Teasing Machine est 9eme IRC et premier IRC3.
2 bateaux Français, 2 podiums dont une 1ere place.

30 déc. 2015

Et un SS 34 Quick Azzuro, plus petit rating de la flotte, ce bateau est encore à 20 milles de l'arrivée mais est à 8 nds .

30 déc. 2015

Raconté par l'A13 Teasing Machine, , voilier unique dessiné pour les courses IRC par Bernard Nivelt.
"Cette édition 2015 aura été l'une des plus techniques sur les 70 précédentes. Après un départ spécialement compliqué avec 108 bateaux sur la ligne, il a fallu sortir des chenaux au louvoyage avant d'envoyer le spi de brise pour un long bord de largue. Puis un front froid a cueilli toute la flotte l'obligeant à continuer au près, décimant par là près d'un tiers des concurrents. Teasing Machine est passé au travers comme une fleur, n'ayant pour tout dommage qu'une simple estrope de cunningam de foc qui a explosée (bout servant au réglage de la tension du guindant de la voile d'avant). Une bricole remplacée en deux minutes.
Après cette première partie où les muscles ont parlés, ce sont les neurones qu'il leur a fallu faire travailler en cherchant à se caler judicieusement pour s'extirper d'une dorsale anticyclonique qui leur barrait la route. Mais les "froggies" ne se sont pas laissé prendre et ils ont pu conforter leur avance jusqu'à dépasser "Storm Bay" à l'entrée de la rivière menant à la ligne d'arrivée ...
Durant toute cette seconde partie, l'équipage comme la machine a su faire preuve de finesse face à des vents de plus en plus évanescents. Mais les "diables de Tasmanie" n'en avaient pas fini avec eux. Pile à l'entrée de la rivière "Derwent" , à exactement 12 milles de l'arrivée, voilà que le vent tombe quasiment et qu'ils doivent faire face à ... un petit courant de jusant (marée descendante). Et le petit souffle d'air ne leur permettait que d'étaler le courant ... une torture pour les nerfs. Littéralement démoniaque."

30 déc. 201530 déc. 2015

Bon, ça ne parait pas trop difficile de gagner une telle course...
Avoir BEAUCOUP, BEAUCOUP.... d'argent, en tout cas plus que ses concurrents...
Engager le meilleur architecte, faire construire un proto optimisé pour une telle course sans limite financière, louer les meilleurs mercenaires du circuit... et recommencer avec encore plus d'argent l'année suivante si on n'est pas premier...
La chance :mdr: finira bien par sourire...

PS Mes héros sont Janichon et Poncet, Nicole Van de Kerchove, Alain Kalita, Alain Magnan, Harry Pidgeon etc..., et beaucoup, beaucoup d'autres n'ayant pas écrit de bouquins...

30 déc. 2015

Oui, c'est le miracle du rating, mais on ne parlera guère ou pas du tout de lui, comme le montre ce fil...

30 déc. 201530 déc. 2015

Non, je sais que Platini a gagné la coupe de France à Nancy il y a longtemps parce que j'y habite et que son copain Rouyer tient à bar sympa près de chez moi (j'ai pas osé aller à son 50ème anniversaire alors que je savais que Platoch y serait, ma copine de l'époque y a été) c'est la somme totale de mes connaissances en matière sportive, avec la victoire de Charly Gaul au Tour de France à la fin des années 50 parce que le Luxembourg, c'est pas loin... PS Hassenforder, ça compte pas, c'était un alsacien, et il picolait trop pour gagner quelque chose
Et je n'ai PAS regardé la finale de la coupe du monde de foot à la télé (j'ai plus de télé depuis 1988, sauf que je regarde le rugby sur mon ordinateur, en regrettant Roger Couderc: "le générique de l'Eurovision, ici l'Arms Park de Cardiff, allez les petits, Gachassin intercalé, up and ender de Dourte dans ses 22"...
PS J'ai regardé la 3ème médaille de Killy en 68 à la télé avec une copine américaine, parce qu'elle le trouvait beau pfffff

30 déc. 2015

Le premier point est a vérifier.
La réponse au second est donnée plus haut.

31 déc. 2015

Easy, Comanche.

30 déc. 2015

Oui, c'est le miracle du rating

C'est justement un des bons coté du rating. Et les Anglos saxons (qui ont quasi QUE des grandes courses de ce type) savent bien le manier. Pour prendre exemple sur cette S-H, regarde comment se sont déroulés les arrivées : en trois temps. Tout d'abord, les Anglos-Sax. savent admirablement mélanger les genres "temps réel" et "temps compensé" sans même le dire (ou peu).
*-1er temps : les monstrueux 100pieds, avec pléthore d'equipage et budgets Pharamineux. La presse est là pour eux dès le départ, avec une couv quasi 100% (les photographes dans les hélico n'en avaient que pour eux et il délaissaient un peu trop les "petits", s'en mordant d'ailleurs les doigts par la suite ...). Ce sont bien sur les premiers arrivés, et la machine média embraye en clamant haut et Fort UNTEL à gagné ! (sous entendu en temps réel). Ils ont leur heure de gloire et les sponsors/skippers/équipiers sont contents.
*-2eme temps : Les premiers "moyens-petits" arrivent et là, les gros descendent dans le classement. Les médias reprennent la (les) victoires de ces courageux marins qui sur leur plus petites montures font la nique aux gros teams énormes: c'est "David contre Goliath" avec David qui gagne, ou qui est en passe de réussir à une risée près. C'est typiquement ce qui s'est passé avec Teasing Machine qui est passé à deux doigts de faire le gros coup. Dans une moindre mesure, c'est le cas de Balance et autres TP52. Ils ont leur heure de gloire et les sponsors/skippers/equipiers sont contents. (pour info, Teasing Machine n'a pas de sponsors ...)
*-3eme temps: Les "tous petits" arrivent en dernier. Du fait de leur rating plus faible, ils re-bousculent le classement et les médias mettent en avant ces marins plus qu'émérites où pour le coup c'est le petit dernier de David qui renvoie Goliath aux oubliettes avec sa nitendo 3Ds. Et au final, c'est eux qui ramassent les véritables Lauriers en gagnant pour de bon la course. Ce sont eux qui restent dans l'histoire alors qu'ils sont les plus humbles, les moins fortunés. Et eux sont vraiment contents de leur année de gloire (car l'année suivante re-belote, leur titre est remis en jeu). C'est typiquement l'histoire de Quickpoint Azzuro, voire de Courrier Léon et dans une moindre mesure encore de Teasing Machine.
Regarde les 10 premières places de cette course : au moment ou j'ecris (tous ne sont pas encore arrivés) tu as 4 "gros teams" pour 6 "petits". Perso je trouve cela plutôt pas mal ...
Chez nous on aime les course de classe, c'est plus "tranché". Mais regarde la couverture dont bénéficie le dernier classe 40 sur la dernière Transat Jacques Vabre? Les médias sont partis depuis longtemps de Itajaï et tu n'y trouve qu'un correspondant qui est un pigiste couvrant le même papier pour différents médias. Le type de course comme la S-H donne au moins l'avantage aux petits mais plus encore, cela laisse la ligne d'arrivée ouverte jusquà ce que le dernier l'ait franchie, donc le classement final ... et ça c'est vraiment "équilibrant". Là, point besoin de course à l'armement et au gros budget.

01 jan. 2016

Alors là Coco t'as sniffé beaucoup!
JJ

30 déc. 2015

Pythéas, le problème est,a priori, que le gagnant toutes classes est un SS 34 valeur 15 à 20000 €...
J'imagine que tu va donc suivre assidûment le Golden Global Challenge en 2018...

30 déc. 2015

Sur ce fil, on ne parle que des voiliers français.
D'ailleurs, sans recherche, es tu capable de citer le vainqueur en temps réel?

30 déc. 2015

Ben oui. C'est très très bien. Moi aussi je les aimes beaucoup. D'ailleurs on à tout a fait le droit d'être un amoureux des 2cv (moi même je refais une méhari dans mon garage). Mais pourquoi venir le clamer sur une page où il est questions des 24h du mans?

30 déc. 2015

Je suis à 1024% d'accord avec ce qu'écrit Oliv44

31 déc. 2015

Belle défense du rating.... :bravo:

31 déc. 2015

la longueur de la course y est pour beaucoup ,suffisamment long et difficile pour le coté aventureux et dangereux et suffisamment court pour que tout soit fini en 4 jours pendant les fêtes.

30 déc. 2015

Frédéric Augendre :

"il y avait une bordée de 34 pieds en polyester qui menait la vie dure à tout le monde sur le plan d'eau : les SS 34, très jolis bateaux de Sparkman & Stephens. Il y en avait quelques uns à la Trinité sur Mer, et à Saint Malo (mon port d'attache de l'époque) Patrice Ratzel en avait un aussi, baptisé Ossian comme tous ses bateaux.
Aujourd'hui un SS 34 nommé Quickpoint Azzuro est en train de mener la vie dure au JPK 1080 Courrier du Léon en tête de la classe IRC4dans la plus célèbre course à la voile des antipodes .

Moi je dis, c'est beau"

30 déc. 2015

C'est après la foire que l'on compte les bouses... "Pour l'avoir oublié, la victoire du SS 34 n'était que théorique car il lui reste "quatre heures pour faire 34,4 milles" et gagner devant Courrier du Léon

30 déc. 2015

merci a vous, j'ai lance l'info de la sydney hobart 2015,tres peu voileux cette course m'a toujours fascine et a voir vos commentaires tres precis vous pourriez largement monter un equipage sur un boat, meme pas neuf, meme pas cher ,car cette course est vraiment faites pour tout le monde le classement handicap le prouve bonne anne 2016 et a l'annee prochaine au depart de la sydney hobart

30 déc. 2015

On aurait aucune chance ! 80% sont des pro qui font ça toute l'année. C'est un métier.

30 déc. 2015

Cela reste à voir Oliv... et 80 % des équipiers ne sont pas des pros mais des amateurs éclairés et motivés.

30 déc. 2015

Il me semble que tout n'est pas perdu pour Courrier du Léon :
www.rolexsydneyhobart.com[...]ndings/
D'après ce que je comprend Quikpoint Azzurro est à 8.4 nm de l'arrivée et son S.O.G est de 2.1 nds et en temps compensé il est 1/2 H devant Courrier du Léon.

30 déc. 2015

Juste pour info... les franchies sont quand même pas vraiment sur leur terrain de jeu....
Alors méga bravo à Teasingmachine de La Rochelle et Courrier du Léon de JP Kelbert
C'est vrai que les autres bateaux n'ont pas de moyens financiers :jelaferme:
D'accord avec Viking35, se méfier des amateurs... Même si les pros sont meilleurs...y'a des surprises souvent

30 déc. 2015

Aaaaaaaaarrrrrrrrrrrrfffffffff, Dekers, :-D :-D :-D

30 déc. 2015

Le monde de la compétition est impitoyable. ... 7 min d'écart en faveur du JPK
:pouce: :bravo: :alavotre:

30 déc. 2015

:pouce: :bravo:
à l'équipage de Courrier du Léon vainqueur en IRC 4 et à celui de Teasing Machine vainqueur en IRC 3

31 déc. 2015

Pour souligner la performance de Courrier du Léon, ils finissent deuxième du classement IRC toutes classes confondues :bravo:

03 jan. 2016

Ecrit par Alexis LOISON:"Retour sur la Rolex Sydney-Hobart Race à bord de « Courrier Léon », JPK 10.80
Equipage :
Skipper + barreur : Gery Trentesaux
Propriètaire et Piano : Michel Quintin
Régleur de Grand-Voile + barreur : François Lamiot (et maître-voilier du bateau )
Régleurs de Voiles d'avant + barreur : Jean-Pierre Kelbert (et constructeur du bateau)
N°2 : Franck Legal + barreur + regleur (et en charge des nombreuses communications radios avec l'organisation, desormais mondialement célèbre pour son « french accent » )
Equipier d'avant : Pierre Guewi (acrobate et gardien de sa plage avant)
Moi-même : navigateur + barreur
Partir un mois à l'autre bout du monde pour 4 jours de régate … drôle d'idée ?? peut-être , surtout quand on sait qu'il s'agit de la mytique Rolex Sydey-Hobart , surnommé le Fastnet des antipodes, et surtout réputée pour ses conditions très hostiles malgré la saison estivale.
Voici comment cela s'est passé :
Mi Octobre , Le skipper des fameux « Courrier ... » , Gery Trentesaux, qui n'est autre que le vainqueur du Fastnet 2015, me propose le poste de navigateur (en charge de la météo, tactique et stratégie à bord) sur cette compétition dans les mers australes. Gros challenge , que j'accepte de relever sans hésitation. D'autant plus que le bateau armé pour l'occasion , le jpk 1080 de Michel Quintin (star de la planche à voile il y a quelques années) est basé en Nouvelle Calédonie, il faut donc commencer par délivrer le « colis » à Sydney. Après 1 convoyage paisible d'une semaine avec mon super pote Jean-Cloooode Fossey, que toute le team remercie pour sa disponibilité, l'équipage prépare le bateau avec soins , on y passe une semaine à tout mettre en ordre sans vraiment profiter de Sydney, mais l'objectif est clairement la victoire dans notre catégorie, et plus si affinités, donc pas de tourisme !!!!
La météo annoncée est claire : on va en ch… !! du vent portant soutenu au début , une rotation brutale du vent pour être au près serré , vent contre courant dans une mer démontée et des vents qui frôlent les 40 nœuds pendant 36/48 heures pour ensuite laisser place à du tout petit temps , avec un vent faible à nul et qui passe par toutes les directions possibles. Et en plus, les systèmes météo tournent à l'envers de ceux de l'hémisphère nord. Un vrai casse-tête !
Après un dernier briefing météo où l'on dicerne dans les regards des skippers et de leurs navigateurs respectifs de l'excitation mais aussi de l'apréhension, le départ est donné le 26 décembre à 13 heures . Quel spectacle !!! Des milliers de bateaux sur l'eau , les rives de la baie sont noires de monde , des hélicoptères survolent le départ pour le retransmettre en direct . Une ambiance sans équivalent !! Pas d'autre mot, c'est magique !! Nous prenons un bon départ et nous sortons très bien de la baie , c'est un vrai bazar !! nous sortons en tête de notre groupe et malgré la petite taille de Courrier Léon par rapport aux autres concurrents , ça commence très fort ! La première nuit arrive , je surveille l'arrivée du Front Froid et du changement brutal du vent . En moins de 10 minutes, on passe de Spinnaker Maxi avec 25/28 nœuds de Nord Nord Est et des surfs à 13/15 nœuds à 40 nœuds de Sud Sud-Ouest et comme voilure , ORC + 2 ris dans la GV, soit 70 % de voilure en moins … On gère super bien ce passage, s'en suit alors une longue pèriode pénible, où les barreurs et régleurs se relaient dans la « braffougne » . Le Jour se lève, le bateau fait route parfaitement , on apprends être 23 au scratch en temps réel et potentiellement en tête en temps compensé. Notre plus féroce concurrent , Wild Rose (vainqueur toutes classes en 2014 de Sydney-Hobart quand même !!) est 2 milles derrière , nous sommes plus que dans le match !!
Lors de la 2ème nuit, nous sommes habitués à ce vent et à cette mer démontée mais tout l'équipage est particulièrement ravi quand je leur apprends la nouvelle , demain il y aura 5 nœuds de vent , voire moins !! Bizarre pour des marins d'être contents de ne plus avoir de vent, mais cela a permis de se refaire une santé et de réparer les petites casses du bord . On a passé la nuit à remettre progressivement toute la toile, et après s'être fait rattraper par quelques concurrents opportunistes dans le vent absent, on s'applique, concentration/motivation/determination/extermination sont les seules pensées de la dream-team.
On repart alors de plus belle le 3ème jour, et avec toute modestie, on leur colle cette fois un caramel !! il n'y aura plus qu'à les controler à distance . (sachant que ce n'est pas simple avec les « ratings » , qui sont les coefficients attribués au temps réel d'arrivée de chaque bateau et qui permet aisni d'avoir un classement « en temps compensé » afin d'égaliser les chances des bateaux de taille , de poids, et de surface de voilure differentes). ça , c'est la théorie bien sûr !! car du coup, les bateaux ne rencontrent pas forcément les mêmes conditions météo quand la régate dure plusieurs jours. Et nous craignons dans notre classe le retour d'Azzuro, un « vieux » SS34 mais refait à neuf, mené par des furieux, plus petit bateau de la flotte , mais qui a du vent très favorable depuis le début !!
Le 4ème jour, la Tasmanie est en vue. Les conditions sont superbes , après une 4ème nuit dure pour les nerfs car dans un vent très changeant, nous déboulons sous spi max et sous le soleil ! Chapeaux , crème solaire , lunettes de soleil, c'est parfois cool en fait les 40èmes rugissants ! Maintenant, on y voit plus clair sur notre ETA, et c'est chaud !! Azzuro est toujours dans nos pattes ! En revanche , la bonne nouvelle c'est que notre position pour le classement overall a de l'allure ! Les gros ratings sont restés coincés dans la baie d'Hobart toute la nuit et on peut donc encore rêver !! Surtout que le timing d'arrivée dans la baie est parfait pour nous, car le vent thermique est très bien installé dans la baie. On déboule à 9/10 nœuds de vitesse vers l'arrivée, pile poil pour l'heure de l'apéro ( encore une histoire de timing, pas pour rien que la régate est sponsorisée par Rolex !) . Comme chaque bateau, Nous sommes acceuillis en héros par tout Hobart ! c'est vraiment quelquechose de fort pour l'Australie cette régate !!
En arrivant , nous sommes alors pour le moment classés second de l'overall derrière Un TP52 Australien nommé Balance, ce qui est donc une superbe perf pour nous mais nous ne sommes pas encore totalement à la fête , car ce foutu Azzuro est annoncé arriver dans quelques heures seulement, et est en passe de gagner la Sydney-Hobart en overall et donc dans note classe !!!!! Y aura-t-il du vent dans la baie cette nuit ???
Après une bonne nuit réparatrice, les nombreux sms nous réveillent. C'est l'euphorie pour tout l'équipage !! Courrier Léon est annoncé vainqueur de la Rolex Sydney-Hobart en IRC 4 pour seulement 6 minutes et quelques secondes sur plus de 4 jours de course et second toutes classes confondues… On l'a fait !!!!!!
Quelle chance pour moi d'avoir pu naviguer là-bas , sur un bateau magique réalisé par mon ami Jean-Pierre Kelbert et en compagnie d'excellents marins menés par un très grand Gery Trentesaux que je ne remercierai jamais assez de m'avoir fait confiance pour ce poste de navigateur !
Alex

03 jan. 2016

Vraiment plaisant à lire, merci Alexis Loison, et merci Viking35

03 jan. 2016

Très grosse saison pour Alexis cette année, Il va arriver en 2016 gonflé à bloc!

04 jan. 2016

Un petit article sur le Français vainqueur sur le TP52 Balance:

www.voilesetvoiliers.com[...]hobart/

Gil.

04 jan. 2016

Merci le Gilles

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

Souvenir d'été

  • 4.5 (79)

la Bisquine La Cancalaise, en 2008

novembre 2021