SWITCH, la croisière galère...

petit extrait de la lettre à SWITCH à notre retour d'une croisière aux Grenadines :

"A la fin d'un séjour du 14 au 21 décembre 2007 sur l'un de vos catamarans (BLAKE) avec le skipper Thierry, j'ai laissé dans le coffre du bateau mon matériel de plongée (palmes roses cressisub, masque, tuba).
Je m'en suis rendu compte une fois montée dans le bus qui nous conduisait vers l'aéroport. J'ai donc aussitôt téléphoné à la base du Marin. Nous avons convenu avec un certain Philippe que j'enverrai un chèque pour l'expédition de la paire de palmes à laquelle je tiens beaucoup.J'ai donc fait parvenir 2 chèques postaux : un de 9E , un de 5 E pour les frais de port et d'emballage. Je n'ai à ce jour rien reçu et les chèques n'ont pas été encaissés.....

Par ailleurs, le jour de notre départ du Marin, avant de négocier cette expédition avec Philippe, j'ai demandé à la personne qui a pris l'appel (une dame), si elle ne pouvait pas confier les palmes à un client de Switch qui , rentrant aussi sur Paris, aurait peut-être accepté de les mettre dans ses bagages jusqu'à Orly où je serais venue les récupérer....
et la réponse qui suscita cette lettre fut:
« Non Madame , nous ne pouvons pas faire cela , ce n'est pas commercial. »

Quel est donc le monde de Switch où l'on ne connaît pas la solidarité?
Les passagers ne sont-ils pas capables de rendre service à quelqu'un , pour que l'on n'ose même pas le leur demander?

Veuillez donc vous demander si tout ce que nous avons fait nous-mêmes à bord était »commercial »:

-fournir les comprimés de Notamine à une passagère malade du 1er au 7ème jour, parce que la boîte à pharmacie du bord n'en contenait pas .

-lancer un appel radio au mouillage de Bequia pour sauver un voilier de 15 mètres qui dans la nuit est venu heurter notre coque;décroché de son corps mort , poussé par le vent , sans personne à bord , il dérivait dangereusement vers le rivage . Notre skipper avait quitté le navire un moment dés notre arrivée . Notons que grâce à notre appel, le capitaine d'un autre bateau Switch a pu aborder le voilier et le mettre en sécurité . Les propriétaires étaient bien contents .

-aider le skipper à réparer la panne de moteur qui nous obligeait à voguer à la vitesse de 3 noeuds quand nous longions Ste Lucie et St Vincent.

-acheter du pain et des fruits pour toute l'équipe aux escales.

-préparer du thé au skipper qui barrait face au vent, la nuit , sous la pluie pendant des heures , quand tout le monde était malade couché .

-lui prêter notre ciré de voile ; il semblerait que Switch n' en fournisse pas ....

Etait-il commercial de la part de Switch de nous laisser partir sur un bateau dont les coques étaient couvertes de coquillages et d'algues ? Thierry a du les faire gratter par des habitants de Ste Lucie . Pas trés écologique de devoir faire cela au mouillage. Dommage de ne l'avoir fait que le dernier jour de navigation car cela nous a bien ralenti....

Etait-il commercial de nous laisser sous la pluie battante , sans abri possible , tout le temps de ce super repas langoustes trempant dans l'eau . Les pêcheurs de Union qui avaient préparé les plats nous les ont posés sur la table sans explication et sont allés s'abriter sous des tables de fortune . Finalement l'un d'entre nous a nagé jusqu'au bateau pour demander au skipper de venir nous chercher avec le zodiac...

Etait-il commercial de devoir demander le téléphone mobile de l'un des passagers pour appeler le chef en Martinique parce que quelqu'un à bord était malade ? Comment se fait-il que le skipper ne dispose pas d'un téléphone pour appeler si besoin?

Etait-il commercial d'appareiller à 6 heures du matin le dernier jour pour aller faire le plein de carburant alors que nous avons quitté le bateu en fin de matinnée seulement.

Il me semble que nous avons agi de façon solidaire avec les gens du bateau, ce qui nous semble naturel en mer et même à terre. L'attitude de Switch ne fut en revanche pas toujours « commerciale » et ce refus d'essayer de me rendre un service bien petit par rapport à tout ce qui s'était passé avant , révèle des pratiques peu chaleureuses et finalement peu « commerciales » de la part de Switch."

Fans de voile, un seul conseil, restez à l'écart de ce promène couillons :-(

L'équipage
25 fév. 2008
25 fév. 2008

en voila qui sont

habillés pour l'hiver...
joli coup de grisou ma foi
jpierre

25 fév. 2008

Ben comme d'hab hein.........

.....un peu lourdaud la critique sur un site du net unilatérale.....en plus capitaincrade moi je pense que tu devrais acheter un boat et gerer tes sorties tout seul parceque t'as l'air indispensable sur un boat......heu au boulot a 20h23 ça me rend un peu speed....
:heu:

25 fév. 2008

Faites gaffe .....

Moi je suis sur que c'est un des scénaristes des Bronzés qui viennent tester le scenario du prochain Bronzés 24 .....

Parce que le coup du plan "langoustes sous la pluie", c'est tout à fait Thierry Lhermites, et le coup du gars qui fait un fromage sur un forum pour sa paire de palmes, c'est Gérard Jugnot .....

Celle qui prépare du thé au skipper quand tout le monde vomit dans le bateau c'est Dominique Lavanant .....

Celui qui file les comprimés de Nautamine, c'est le medecin Christian Clavier .....

Celui qui se retrouve sans ciré sous la flotte parce que le skipper lui a tiré, c'est Michel Blanc ......

Et celui qui répare le moteur, c'est le gars à lunettes qui boit des trucs infames et dont j'ai oublié le nom ....

Ouarf ouarf, regardez bien ils y sont tous, c'est un remake des Bronzés ....... :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D :-D

26 fév. 2008

palmes inutiles

si on fait gratter les moules par les petits noirs de Ste Lucie et pêcher les langoustes par les pêcheurs d'Union; Switch a été gentil de ne pas surtaxer!

26 fév. 2008

Je serais beaucoup moins sévère

que mes camarades.

Il est clair que tu est mal tombé, avec cette société.

Après,
ce type de séjour, à savoir navigation tout service compris, façon Nabab, c'est une façon d'approcher la voile qui amène ce genre de dérive.

Il y a moins de problèmes, je pense, avec les écoles de voiles. Le plus à craindre: se retrouver en compagnie d'un mauvais formateur.

26 fév. 2008

Curieuses

réactions sur ce fil !
Tout en étant l'heureux proprio d'un bateau en métropole, comme bcp d'autres je loue un bateau l'hiver aux Antilles ou ailleurs. Je pense qu'il est intéressant de connaitre les avis d'autres locataires.
Pour les mésaventures de notre ami je trouve tout de même un peu fort de café que cela se passe si mal. Ce n'est pas vraiment sérieux comme société de location.
J'ai eu des problèmes il y a 10 ans avec une société de location du Marin en Martinique : la drosse de barre a cassé dans le canal de Saint Vincent. Arrivé à Béquia, nous fumes bloqué 4 jours et j'ai du payer la réparation. Au retour cette société de location n'a jamais voulu me rembourser prétendant qu'elle m'avait demandé d'aller jusqu'à Union où elle avait une base. C'était vrai, mais je ne me voyais pas faire le trajet avec seulement ma femme et notre de bébé de 8 mois avec une barre franche de secours.

MAIS DANS LA VIE IL FAUT SAVOIR RESTER CONFIANT : 10 ans plus tard, la société en question me propose une location d'un beau bateau avec une réduction de + de 50 %.

26 fév. 2008

réponse de gérard jugnot

Petite explication sur l’article :

Il s’agit simplement d’un avertissement à ceux qui seraient tentés par l’aventure « partir pas cher ».
J’ai bien un petit voilier qui me permet de naviguer en méditerranée mais j’avais envie d’aller voir un peu plus loin, dans un temps restreint.
Les Antilles quand c’est l’hiver chez nous, c’est bien tentant. Pour le prix du trajet sec, on te propose une croisière sur un beau catamaran.

Switch fait beaucoup de publicité dans les différentes revues de voiles. J’avais de plus lu divers articles sur Switch dans ces mêmes revues. Malgré quelques avertissements polis vis à vis de l’annonceur, c’est loin de ce qui attend le « touriste » :

  • Méthodes très très agressives des commerciaux au téléphone qui sont prêts à vous raconter n’importe quoi.
  • Une facture qui ne ressemble plus du tout aux prix d’appel affichés dans les catalogues.
  • Une croisière « Grenadines » avec trop de temps de navigation, par rapport au temps aux escales. Programme de quinze jours prévu sur une semaine. On arrive au mouillage à la nuit et on repart le matin. Toute se fait à terre au pas de course.
  • Des bateaux récents, mais peu entretenus faute de temps.
  • Peu ou pas de participation à la marche du bateau ou aux manœuvres, pas le droit de se servir de l’annexe…

C’est vrai que on a par moment l’impression de se retrouver dans un film des bronzés. Heureusement pour nous, les autres passagers étaient sympas et le pathétique des situations vécues a valu quelques fous rires.

C’est bien dommage de ne pas pouvoir plus profiter d‘un si bel endroit. J’y retournerai, mais sans Switch !

26 fév. 2008

désolé

d'avoir été ironique, c'était facile mais que dire face à cette mésaventure hélas assez classique.
une réponse du loueur mis en cause serait intéressante et de nature à faire avancer le shmilblick.
je vous souhaite de meilleures expériences de nav, pourquoi pas par vos propres moyens? on n'est jamais mieux servi que par soi-même.

26 fév. 2008

Tout ça pour ça ?

Cette longue lettre ouverte et toute cette procédure d'échanges de lettres et de coups de fils, juste pour une paire de palmes à 9€ ?

Et on s'offusque que Switch refuse d'impliquer un autre client pour lui demander un petit service, alors que soi-même on s'indigne d'avoir du participer à l'entretien du bateau ou aux courses aux escales ?

J'ai du mal à percevoir la cohérence de l'attitude, là...

26 fév. 2008

Peut-être erreur de choix

Switch vend des croisières à la cabine et ne loue pas des bateaux. Ceux-ci sont tous en livret bleu avec skipper et parfois hôtesse.
Les clients en général ne sont pas des voileux et viennent pour faire une croisière, souvent c'est la 1ère fois qu'ils montent sur un voilier.

J'ai rencontré des clients Switch très heureux de leur croisière qui découvraient la voile.

Pour un voileux expérimenté, je ne recommanderais pas, il y a environ 17 sociétés de loc au Marin qui louent des bateaux, éventuellement avec skipper, mais avec équipage constitué.

Il me parait important qd on projette une croisière dans les Antilles de connaître ce type de détails.

AMHA

RV

26 fév. 2008

je suis deja....

partis avec cette société...c'est du low coast
il ne faut pas s'attendre en premier prix a des prestations de qualité supérieures, j'ai personnellement trouver l'ensemble acceptable
il y a toujours des petits trucs qui ne vont pas
mais vu le prix que l'on paye......
je suis désolé de ta déconvenue mais effectivement comme dit plus haut pour une croisiére de qualité sur un bateau de qualité avec un skipper de qualité....ben faut compter largement le double...alors contre mauvaise fortune...bon coeur

26 fév. 2008

vu comment

il organise la semaine de voile et le prix ça peut etre que du low coast
il a raison de raler pour ses palmes , ça montre bien qu une fois pris le poyont , plus rien a foutre des clients

26 fév. 2008

Exact

Quand le menu est a 10 euros vin compris , faut pas s attendre a boire du chateau Margaux.Par contre , un petit effort pour des palmes , ca mange pas de pain.cordialement

26 fév. 2008

non

les low cost veulent dire bas prix.
Ce ne sont pas des avions pourris pilotes par des pilotes incapables avec du travail a faire par les passagers.
Les avions sont propres et entretenus, les equipages aussi bons que ceux des autres compagnies (y compris Air france ;-)), avec aucun service a bord ou presque et dans tous les cas payant!

Ici, ce n'est pas vraiment le cas!

26 fév. 2008

Switch, c'est du Ryannair

c'est pas Air France.

RV

26 fév. 2008

absolument et

rayanair c'est :pouce: entre autre ;-)

26 fév. 2008

Je me joins à pas mal de posts

Et je rajouterai qu'il me semble il y avoir une certaine correction soit à ne pas nommer directement soit à donner un droit de réponse à cette société.

De plus faire toute une histoire pour une paire de palmes....
Qui n'a jamais oublié quoi que se soit sur un bateau de location ou meme une voiture!

De là a faire un proces d'intention à cette société qui je pense ne figure pas dans la liste des amateurs en termes de loueurs.

Encore une fois je suis contre attaquer quelqu'un pour des choses aussi futiles.

26 fév. 2008

Paire de palmes dans l'eau perdue

Michel Jonasz
PAIRE DE PALMES DANS L'EAU PERDUE
Paroles et musique: Michel Jonasz, 1979

Je veux mes chaussures orthopédiques
Pour les gosses qui ont les pieds plats,
Mes petites voitures en plastique
Celles que la peinture s'en va pas.

Je veux de la barbe à papa qui colle.
Il est où le marché couvert?
Faut m'acheter mes cahiers d'école
Et une locomotive en fer.

REFRAIN:
Paire de palmes dans l'eau perdue.
Où sont les gens où vont les choses?
Quelques-uns savent ou supposent
Qu'on les retrouve
A l'heure de notre cause perdue.
Bouteille pour douze de limonade qui pétille
Copains qui tapaient la balle et qui se tapaient les filles.
Perdus,
Ma virginité perdue.

Je veux mon bavoir ma tétine.
Qui m'a pris mes bêtises de Cambrai?
Le bon Dieu ou le père Noël, devine.
Je veux retourner dans la cuisine
Où y'avait la dame qui chantait.

REFRAIN

Ma virginité perdue.
Perdus,
Ma virginité perdue.
Paire de palmes dans l'eau perdue,
Paire de palmes dans l'eau perdue,
Paire de palmes dans l'eau perdue.

;-) ;-) ;-) ;-)

26 fév. 2008

Une étoile...

Pour Nicolas, qui place avec humour ce fil à son vrai niveau !:mdr:

26 fév. 2008

Itou moi-même...

...une étoile !

J'ai bien ri.

;-)

26 fév. 2008

Et Jugnot intervient à nouveau... dirladiladada...

C'est vrai que c'est bien vu de la part de Nicolas. Il y a le côté bronzés un dans ce type de voyage. Il y en a qui aiment, mais c'est ni de la voile ni du tourisme équitable. Mais y en a aussi dans le forum qui manient pas bien le deuxième degré. je réexplique que c'est pas fondamentalement un problème de palmes, même de palmes roses !
Par ailleurs, je suis assez d'accord avec l'intervention de Mav et de CaptainHervé. Il faut savoir ou on met les pieds dans ce type de croisière. Moi j'ai pas voulu le voir et j'ai été déçu. Je vous reconfirme donc également qu'il s'agissait bien d'une mise en garde. Vous faites ce que vous voulez !
Maintenant c'est vrai que ce serait bien que Switch s'explique aussi. Ça m'étonnerait très fort qu'ils aient envie de le faire, mais... sait on jamais ? En plus il ont mon adresse (et même, c'est plus malheureux pour moi, mon numéro de carte bleu).

je pense comme lorenzo

qu'ils sont un peu severes avec toi ,mais ce genre de voyage organisé je les fuis depuis que dans ma jeunesse j'en ai subi un pour faire plaisir a ma femme!

27 fév. 2008

J'oserai dire que tout a un prix...

...et une croisère "à pas cher" sur des bateaux "à pas cher" avec d'autres gens inconnus dans un style "tourisme de masse", effectivement cela ne doit pas valoir grand chose.

Et ton expérience en est la preuve, mais celle vécue par cette pauvre équipière (ou plutôt "touriste") qui a eu sans cesse le mal de mer en est une autre.

C'est bien de venir en parler ici, mais l'auditoire n'est pas le bon...

;-)

27 fév. 2008

Désolé,

Je suis voileux, j'ai un bateau avec lequel je compte partir en 2009 pour un tour atlantique et en attendant j'ai eu envie de voir les Grenadines avec Switch. Ce n'est pas évident de former un équipage complet pour louer un bateau aussi la formule location à la cabine me convient tout à fait. Je suis conscient que ce n'est pas pour faire de la voile active, mais c'est très agréable de se faire servir, de n'avoir pas pour une fois toujours une oreille qui veille la nuit au mouillage. Dans cet état d'esprit moi et ma femme on a passé une semaine en catégorie 5 dauphins il y a deux ans, ce ne fut que du bonheur avec un skipper antillais, Martin très compétent et une cuisinière, Irène qui était à nos petits soins, de plus les autres passagers étaient tous aussi très sympas. A part la première nuit avec une nav Le Marin-Bequia d'une traite, très sympa d'ailleurs de tenir la veille avec le skipper pendant un moment et de pouvoir ensuite retrouver sa douce dans sa cabine, toute la croisière après n'a été que des sauts de puce d'île en île pour profiter des mouillages. Mais peut-être qu'on est bien tombés.
Si c'était à refaire je repartirais avec eux.

27 fév. 2008

Sans compter...

l'aspect esthétique de ces fougueux destriers .
Etre sur le pont d'un tel animal, c'est l'assurance, au mouillage,au moment de la photo mordorée, de ne pas l'avoir dans son champ de vision...

:jelaferme:

ps : bien sûr c'est pour faire de l'esprit !
j'ai un copain qui travaille chez eux; en plus ils sont souvent plus d'un au mouillage...

:oups:

27 fév. 2008

Totale Satisfaction!!!

Bon, moi (nous) avons été totalement satsfait !!
(Meme ma femme enchantée)..Bon le skipper etait genial,Il aimait cuisiner...et cette tache qui nous revenait...il l'a toujours fait, pendant qu'on visitais les fonds marins superbes...
C'est sur, je referais!!!Bon tu parlais de pluie..C'est sur que ca contribue a la "non-reussite du sejour"..

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie...

  • 4.5 (174)

mars 2021