Super j'ai mon permis côtier mais......

donc depuis hier je suis l'heureux détenteur d'un permis cotier
Je connais donc tous les signaux météo des sémaphores comment ca ils ne les affichent plus depuis x années.
Je connais également tous les signaux sonores (je viens à tribord,babord etc)mais bizarrement le seul que j ai vraiment entendu soit 27 coup de corne et une bordée d injures depuis la passerelle n'était pas au programme.
je sais que le compas sert à suivre une route mais j espere qu elles sont tracés sur les cartes parce que pour ce qui est de la calculer....
de toute facon vu que je connais pas la différence entre une route fond et surface alors bon.
pour ce qui est des calculs d hauteur d eau et courants no stress c est pour le hauturier
c est vrai qu il est utile de savoir si on a 129 ou 132 metres sous la quille au large en cotier on s en fout un peu non
de toute facon je m en fous pour le meme prix je peux me servir d'une vHF ASN alors en cas de souci il suffit de pousser sur le machin rouge
bref j ai le cotier

L'équipage
17 mar. 2015
17 mar. 201517 mar. 2015

hello, je suis en train de réviser pour le côtier!
ben oui, la mauvaise expérience de JP55 m a donné envie de le passer , au cas ou je rencontre le capitaine , d un certain port espagnol ! :policier:
ayant déjà le permis eaux intérieures , je n ai qu a payer le timbre a 38 roros !
et m inscrire en candidat libre !
par contre , la VHF , tu n as droit de t en servir qu en France !
sinon CRR
Et en effet , la seule chose qui me pose problème , ce sont ces marques de sémaphore et de guirlandes sur les boats de jour et de nuit !
il faut que je les apprennes !
mais bon, malgré cela , aux tests a blanc , je suis reçu !
par contre sur un site de test , ils disent qu il faut faire un appel mayday pour l homme à la mer ! :tesur:
mayday ou pan pan ? :oups:

17 mar. 2015

c est donc bien , un mayday!
il me semblait que sur un fil il y a peut les gars s interrogeaient a ce sujet!
pour le passage du côtier !
le compas est surtout utilisé, pour les règles de barre au passage des cardinales et pour les relevés de gisement des bateaux approchant pour éviter l abordage !

19 mar. 2015

Je viens de passer mon cap500 et donc mon certificat général d'opérateur (CGO) et la législation est la suivante: Un mayday sous entend qu'on demande l'assistance de tous les navires sur zone, donc si homme a la mer on fait pan pan SAUF si on ne peut pas le récuperer soi même....(non maneuvrant etc...) ceci dit le bons sens veut qu'on fasse un mayday .
Cette mesure a été prise pour éviter des situations d'abus telles que (exemple)
un stagiaire des glénans tombe a l'eau par calme plat avec son gilet...tous les porte containers en sortie de rails d'ouessant sont obligés de se dérouter.
J’exagère évidemment pour que cela soit compréhensible.

17 mar. 2015

Seulement une ASN portable de moins de 6 watts dans la limite des eaux territoriales.
Je pense que si c'était l'objectif, le CRR est moins coûteux et évite d'apprendre ces signaux de sémaphores inutiles! De plus, je crains que, bien que tu connaisses ces signaux, tu ignore les procédures radio.

Dans notre cher vieux pays, on est prêt à tout pour tourner les règles et on réclame un système de responsabilisation personnelle!!!!

Juste un détail, le compas t'indique ton cap et pas ta route... :mdr:

17 mar. 201517 mar. 2015

Euh, je crois qu'il a écrit que le compas servait à suivre une route, et non qu'il indiquait la route....

17 mar. 2015

Mais pour suivre la route que je me suis fixée, j'ai calculé un cap à prendre, et sur mon mousquetaire je suis le cap qui selon mes estimations et/ou calculs devrait me maintenir sur la route.

Je n'ai guère que ce cap pour suivre cette route espérée.

17 mar. 2015

Le meilleur pour se sortir de certaines escarmouches :heu:

Mais il ne sert pas non plus à suivre une route. il sert juste à connaitre son cap afin de déterminer sa dérive (toutes causes confondues) par comparaison avec la route ce qui ne sera qu'une source d'information parmi d'autres (carte des courants, allure du bateau, etc.) pour réajuster le cap et suivre la route choisie.

:mdr: :litjournal:

Certes (tiens, t'as changé d'rafiot?).
:alavotre:

Savoir reconnaitre que tu as raison (comme souvent) n'est pas une esquive mais la moindre des choses. :alavotre:

17 mar. 2015

pour ile de fustel, moi on m'a toujours recommandé de faire un may day en cas d'homme a la mer... dans le cas ou tu l'as perdu de vue. finalement dans tous les cas ou il y a une ou plusieurs vies en danger.

Pour un incendie a bord aussi par exemple.

le pan pan pour moi correspond a un souci technique qui t'empeche de faire route ou te gêne, mais sans danger imminent pour l'équipage

17 mar. 2015

L'homme à la mer justifie un "Mayday"!
Si on devait envoyer un Pan pan pour "un souci technique qui empêche de faire route ou gêne", les ondes seraient encombrées d'appel et il faudrait tripler les effectifs de la SNSM!
Pour simplifier : Mayday = danger grave et immédiat pour les vies humaines.
Pan Pan = problème sérieux pouvant dégénérer et nécessitant une assistance.
Mais si on envoie un Pan Pan pour un Mayday ou l'inverse, dans la gestion de cet appel, le CROSS (sur nos côtes) a suffisamment d'expérience pour éventuellement le requalifier.

Je reviens sur l'HLM. C'est Mayday dès la chute, sans attendre car si on le perd de vue, des moyens de recherche seront probablement nécessaire et l'hypothermie le guette, donc mieux vaut qu'ils soient en route sans délai. Si on le récupère rapidement, on annule le Mayday et ni le CROSS, ni la SNSM, ni le pilote de l'hélicoptère n'y trouveront à redire!

17 mar. 2015

Mayday doit être utilisé suivant les textes en cas de danger immédiat grave pour le bateau ou la vie d'un membre d'équipage.
C'est donc bien l'appel à utiliser en cas d'homme à la mer, sauf si la mer est assez calme et le repêchage probable sans problèmes, amha.

17 mar. 2015

Ecumeur es tu sur de ton coup sur la 6 watts.
moi il me semble qu avec le cotier on peut utilisé une fixe asn dans la limite eaux territoriales.
de toute facon j ai le crr mais en Belgique tu dois passer un exam de plus pour l asn et c est franchement du racket
donc j ai retré le mmsi ( de ma balise ) dans la vhf et le jour ou je dois m en servir me prendre un pv sera le cadet de mes soucis

17 mar. 2015

Va voir sur le site de l'ANF. Dans tous les cas, tu dois demander une licence à ce même organisme, sur laquelle sont mentionnés les appareils émetteurs d'ondes radioélectriques du bord. Elle est gratuite.

17 mar. 2015

Mais OUI, il faut une license.

17 mar. 2015

Non depuis 2011, moins de 6watt non asn sans crr ni permis moteur dans les eaux françaises, toutes VHF avec le crr OU avec le permis moteur dans les eaux françaises.

www.developpement-durable.gouv.fr[...]la.html
"Dès le 1er mars 2011, l’obligation d’être titulaire du certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR) pour l’utilisation d’une VHF portable de moins de 6 watts (non ASN) dans les eaux nationales est supprimée. Il est également possible de manœuvrer toutes VHF dans les eaux nationales avec le permis plaisance."

Là, www.legifrance.gouv.fr[...]exte.do la même chose en version illisible.

www.anfr.fr[...]rr.html
"Par exemple, pour une VHF, le CRR est obligatoire si vous naviguez à l'étranger. "

www.anfr.fr[...]07.html
"Depuis 2011, il n’est généralement plus nécessaire de disposer d’un CRR lorsque l’on navigue à proximité des côtes françaises. Une plaquette d’information éditée par le ministère en charge de la Mer et l’ANFR précise la réglementation nationale relative au CRR. "

22 mar. 2015

LOL ! Tu as raison. En général, à chaque fois que l'on demande, en mode sympa, si son bateau a sa licence obligatoire pour les équipements radio, le copain te sort son CRR, son permis côtier, ou te dit " je n'en ai pas besoin dans les eaux nationales ! etc...

17 mar. 2015

@Tibitin :
Ne t'inquiètes pas, c'est comme le permis de conduire. Tous ceux qui l'ont ne savent pas qu'il faut laisser passer les piétons au passage clouté, qu'il ne faut pas se garer n'importe où, ou en deuxième file et surtout ne pas se garer sur une place handi ou un passage piéton. Ne pas utiliser les avertisseurs en ville, les anti-brouillard sans raison...
Et pourtant ils l'ont le permis !

17 mar. 2015

c'est le permis d'aller se noyer seul ou accompagné ????
alain

17 mar. 2015

Se noyer à moins de 6 milles d'un abri.

17 mar. 2015

Si je comprends bien, tu as appris plein de conneries mais tu a fait l'impasse sur l'essentiel; les signaux de hauteur d'eau sur le sémaphore.

Pas bien ça :non: :non:

18 mar. 2015

c est pas moi qui ai fait l impasse
c est la matiere du permis cotier qui la fait

18 mar. 2015

D'où l'absence totale d'intérêt du permis pour naviguer à la voile!
C'est une simple autorisation administrative La seule expérience de navigation est basée sur quelques tours de manège dans un bassin protégé avec accostage et repêchage d'un pare battage. Lorsque j'observe les bateaux écoles, je constate qu'on ne leur apprend même pas qu'il faut accoster de préférence face au vent ou au courant (en rivière), idem pour le supposé repêchage d'HLM!

18 mar. 2015

tout a fait d accord avec toi
l unique raison pour laquelle je l ai passé est la localisation de mon nouveau bato

22 mar. 2015

et a contrario ne pas avoir de permis (peche, conduite,bateau)

est l'assurance que l'on sait tout faire vu que l'on a aucune idée de son ignorance

19 mar. 201519 mar. 2015

Le permis n'est qu'une formalité, aujourd'hui il faut apprendre à naviguer.
Quant au compas savoir s'en servir c'est important. Tu achète un GPS portable, tu lis dit 'goto' et tu suis avec ton compas ce que le GPS te dit et tu arriveras à destination sans problèmes. C'est le 'need to know' Plus tard viendra le ' nice to know' avec les déviations, déclinaisons, dérives etc etc mais ne te compliques pas la vie il est probable que dans quelques années il n'y ait plus de compas dans les bateaux et que tout ceci soit un discours obsolète de vieux nostalgiques (dont je fais partie)
Voilà un post qui va déchainer des passions :reflechi: :coucou: :lavache:

19 mar. 2015

... et pendant que le courant dévie ta route, le GPS corrigera gentillement le cap à suivre sans que tu t'aperçoives que le rocher qui était au départ loin devant à 45° sur babord est désormais juste devant toi.
:heu:

23 mar. 2015

Si les informations de ton profil sont toujours valables, je vois que tu navigues en Grèce, une zone de navigation où le problème ne se pose pas.
Pour revenir à mon exemple, si tu fais un GOTO et que tu corrige en permanence ta dérive, tu feras une route fond rectiligne, certes, mais une route sur l'eau beaucoup plus longue. En Manche, nous avons des courants qui peuvent être forts et donc une dérive importante lorsqu'on les prend du travers. A cap compas constant, entre Cherbourg et Poole ou les Needles, la route fond décrira une jolie sinusoïde pour arriver à temps au Lord Nelson.

23 mar. 2015

Je suis en total désaccord. Si tu fait un GOTO le GPS va déterminer une route que tu vas suivre. Quelque soit ta dérive, tu regardes si tu est sur ta route. Si tu te décales tu corriges (comme le fait un pilote auto basique a qui l'on demande de suivre une route)

19 mar. 2015

Je vais citer pour la nième fois la traversée type de Cherbourg aux Needles qui se fait environ en un cycle de marée. Celui qui fait un Goto sur son GPS et suit "ce que lui dit le GPS" mettra quelque 3 heures de plus en faisant une quinzaine de milles de plus (sur un trajet de 70 milles, une paille!) que celui qui suit un cap constant sur son vieux compas obsolète. Il arrivera donc après la fermeture des pubs où le second aura eu le temps de se prélasser devant un e bonne pinte de bière!
Mais enfin, chacun navigue comme il veut...

24 mar. 2015

petit exemple :

votre bateau a une vitesse surface de 2nd le cap compas indique le Nd ...

en face de votre bateau vous avez un courant de 3nd , votre bateau va donc reculé (ça arrive en Bretagne)

Votre GPS va lui indiqué un cap SUD ....

c'est sûr que le compas et le gps il faut savoir s'en servir ...

24 mar. 2015

Si si Alain un GPS peu indiquer un cap : il suffit de mettre un way-point sur le cap en question...
Sicié près de chez toi, Fréhel près de chez moi...

24 mar. 2015

le gps n'a jamais indiqué un cap mais une route fond
le cap est réservé au compas et c'est rare qu'ils soient d'accord
alain

24 mar. 2015

désolé ,je n'avais pas pensé à cette éventualité ,mais ça restreint mes navigations si je dois aller de cap en cap ,ça je crois que je n'en suis pas cap ..
demain je m'inscris à un cours de navigation ..
promis
alain :litjournal:

19 mar. 2015

Je me doutais que j'allais déchainer les passions.
Aujourd'hui GOTO, tu affiches route ou carte sur ton GPS et tu conduis pour rester sur le trait. 100% des gros navires affichent une route sur leur écran et connectent le pilote auto ,celui suit la route et reste sur le trait .
Quant à moi, malgré des milliers d'heures de navigation, je suis incapable de tenir un cap à plus ou moins 5° lorsqu'il y a un peu de mer. Mais je dois être très mauvais.

Et puis, dans les zones à marées, suivre la route fond est le chemin le plus court...:heu: :mdr:

Je pense que les 'ros navires suivent effectivement un cap "au pis l'eau toto" je pense, par contre et pour des raisons évidentes d'économie, qu'ils ne suivent pas une route sol et qu'ils prennent en compte les dérives. :litjournal:

19 mar. 2015

C'est pas la même chose de "tenir un cap" et de "suivre une route".
Tu peux avoir plusieurs caps à "tenir" (effectivement à 5° près) pour t'affranchir d'obstacles sur une même route. M'enfin, entre Calvi et Toulon, c'est vrai qu'il y a beaucoup moins d'obstacles et de courants qu'entre Saint-Malo et Guernesey. peut-être l'origine de nos dix-verges-anses.

19 mar. 2015

si ça peut te rassurer tenir un cap au degré près c'est impossible ..
ce qui compte c'est la moyenne des embardées
la nav c'est un entonnoir on part dans la direction approximative
comme le bato marche le mieux et on affine pour sortir par le petit trou
alain

23 mar. 201523 mar. 2015

Je plussoie.
Sur mon pilote, j'ai également cette fonction. Lorsque je vais à Poole de Cherbourg, je fais 60 milles, pas un de plus. Avec la plupart des GPS, on peut faire de même, en suivant "manuellement" tout simplement la route fond.

19 mar. 2015

Bonne petite dérive pour un sujet qui parlait de mayday ou pan pan au début :reflechi:

19 mar. 2015

ben, désolé, moi aussi je n'ai que le côtier... :heu: mais je travaille à corriger mon ignorance (CRR et hauturier au programme de cette année, puis nav' en solo... plus tard)
"je sais que le compas sert à suivre une route mais j espere qu elles sont tracés sur les cartes parce que pour ce qui est de la calculer.... "

20 mar. 2015

bon je vais préciser pour les malcomprenants
je sais que les routes ne sont pas tracées sur les cartes
je navigue maintenant depuis quelques années
la teneur de mon post etant mon étonnement du peu de choses à savoir pour passer le cotier
d'un coté on te demande des trucs totalement obsoletes et d'un autre on fait l'impasse sur des choses primordiales telle que savoir calculer une maréee ou pouvoir prendre un cap sur une carte en tenant compte de la deviation des courants etc

19 mar. 2015

un venez m'aider ,m'aider pour un mob ,il n'a qu'a apprendre à nager
papa c'est loin l'amérique ?????
alain

20 mar. 2015

par contre le gps peut etre fort utile
je me souviens d'un passage entre brehat et la terre ou j'avais une différence de 35° entre la route fond et surface
et vu le coin j 'étais content de pas devoir me casser la tete à calculer la dérive

20 mar. 2015

Personne n'interdit logiquement de potasser les cours Côtier+ Hauturier. Il n'est pas anormal de savoir qu'existe une règlementation maritime internationale, et il est vital de connaitre les balisages et les règles de barre.

Si un naviguant ne voit pas entre autre la différence entre cap et route c'est que les principes mème de la navigation ne sont pas du tout appris et surtout compris. Et c'est alors très préoccupant pour d'éventuels passagers de son bateau, lui étant libre de son destin. Il y a longtemps, en tout début de nav. le moniteur de mon frère l'avait laissé mener pendant 1 heure une nav mal maitrisée: il s'était retrouvé à 100kms de sa destination. Naviguer est une affaire sérieuse, GPS ou pas.

20 mar. 2015

100kms en 1h de nav'? C'était en avion?

20 mar. 2015

Et en bateau, on a le temps de vérifier, revérifier, réfléchir etc...

21 mar. 201521 mar. 2015

Le risque de talonner aussi est plus limité en avion. :litjournal:

20 mar. 2015

Non, en voilier mais à Marseille...

20 mar. 2015

En avion. Avion ou bateau les principes de navigation sont identiques
mais en en avion le droit à l'erreur est très limité.

22 mar. 2015

Parce qu'il n'y a pas de marée donc moins de chances d'erreur de calcul....

20 mar. 2015

OK, je pensais que c'était une blague.

23 mar. 2015

Humm, m’est avis que si les satellites et autres gps, cessaient de fonctionner un moment, la teneur des propos de ce fil serait un peu différente : la fonction créant l’organe, tous les navigateurs (en herbe) survivants, feraient beaucoup de progrès. ;-)

23 mar. 2015

Pas faux, pas faux !
Mais pourquoi en herbe ?

23 mar. 2015

En herbe, pour ceux qui débutent, les autres étant sensés connaitre...mais je penses que tu avais compris. :-)

23 mar. 2015

Ben non, je n'avais pas compris.
Et pour utiliser correctement un GPS (ou logiciel de nav) marine, mon avis est qu'il faut au moins autant de connaissance que pour l’utilisation des cartes.

23 mar. 2015

avec les téléphones actuels qui servent accessoirement à téléphoner
on est familiarisé avec ces manips .
par contre lire une carte ,ne pas seulement la regarder ,savoir la nature du fond ,le balisage ,les feux leur language ,calculer la déclinaison ,reporter les corrections .
ce n'est pas évident
et y tenir son estime avec un h4 bien taillé et une gomme douce
ça devient de l'art .
et transmettre ces connaissances fait parti de la vraie plaisance
ou la qualité de navigateur représente quelque chose .
évidement on peut faire autrement en couplant le gps au pilote ..
bonne nav à tous
alain

:litjournal:

23 mar. 2015

petite histoire :

il y a quelques années de celà j'ai fait route avec un copain durant deux jours de nav . à la VHF il m'indiquait toujours une vitesse plus grande que la mienne alors que souvent j'étais devant .. j'ai fini par trouvé celà un peu bizarre ..

et bien son GPS qu'il avait depuis dix ans était reglé en mile terrestre ??? .

Depuis il m'en veut car il va moins vite!!!

Pas mal l'electronique !!!

23 mar. 2015

moi bientot j'espere avoir un truc qui s'appellerait permis hauturier :lavache:, j'ai perdu mon permis B passé il y a ....25 ans depuis deja 5 ans alors je viens de demandé un duplicata .. quesqui vont me donner un permis B ou un permis cotier ou un permis hauturier ???

24 mar. 2015

@ motutungaga
tu trouveras la réponse ici

vosdroits.service-public.fr[...]3.xhtml

ton permis B est équivalent au permis plaisance extension hauturière

Très important pour piloter ton panzer

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

🎶Always the Sun 🎶

Après la pluie...

  • 4.5 (115)

🎶Always the Sun 🎶

mars 2021