Suivi de l'installation et de la mise en service des éoliennes de Saint Nazaire sur le Banc de Guérande (2)

Bonjour,
J'ouvre un nouvel espace de discussion sur ce sujet. Les éoliennes du banc de Guérande seront les premières d'une longue série.
80 pour Guérande plantées sur ce plateau calcaire, sur un total d'un millier qui seront réparties sur toutes côtes Françaises métropolitaines.
Suivre son installation permet de voir et essayer de comprendre les différentes phases et leurs impacts sur nos vies.

Sur place au nord ouest du plateau se trouve depuis des années la seule éolienne en mer Française. Elle flotte et a résisté aux courants, vagues et vent violents tout en fournissant de l'énergie au réseau RTE.

Attention chaque parc a sa personnalité. Ici à Guérande le sol n'est pas dur (à la différence de St Brieuc en granit, avec un faible niveau de sédiments) c'est du calcaire fracturé, fissuré recouvert d'une grosse couche de sédiment. Il n'y a jamais eu de grande pêche sur ce banc. Les accords entre pêcheurs locaux et les entreprises permet le calme sur place.

Chacun ici peut amener ses documentations, vidéos, partager ses émotions positives ou négative. Soyons courtois, soyons le plus précis possible en citant nos sources.

Rien n'est noir pur ni blanc immaculé dans les projets industriels, tachez de soulever le gris pour voir ce qui s'y cache en positif et négatif pour vous.

Des photos et vidéos de vos passages dans ces lieux de l'estuaire de la Loire sont les bien venus

Liens vers nos anciennes discussions

L'équipage
27 sept. 2021
27 sept. 2021

le fil précédent est fermé.

27 sept. 2021

Merci @bil56

J'en profite pour mettre le lien indiqué par Scotland qui donne un résumé de l'évolution à ce jour.

28 sept. 202128 sept. 2021

Bonjour,
ce serait bien qu'un membre de la région du Golfe du Lion démarre un site de discussion sur les 2 champs d'éoliennes prévus

Le débat public est démarré par le gouvernement. Ce n'est pas un petit projet, il y en a 4 dedans

Pour récupérer les documents c'est ici:

29 sept. 2021

L’éolien en mer suscite légitimement de nombreuses réflexions sur son bien fondé écologique et sur notre avenir énergétique.
Je suis par contre frappé de voir la « docilité » générale sur les restrictions perpétuelles à la liberté de navigation.
Quelles sont les raisons qui justifient une interdiction totale de navigation dans les parcs éoliens allemands ou danois ?
Si en France on autorise la navigation, pourquoi ne pas tirer des bords, pourquoi passer à plus de 50 m de chaque mat ?
Interdire l’accostage, l’amarrage, le mouillage, le dragage, etc tout cela semble du bon sens.
Mais restreindre la libre navigation des petits navires je ne vois pas la raison.
Quand on contourne les Birvideaux en régate je ne sais pas si on passe à 10, 20, 50 ou 100 m, mais depuis le temps que cette tourelle existe je n’ai pas entendu dire qu’elle ait été abordée par un navire...
Quand il y a 3 m de houle on ne passe pas à 10m...
Il me parait moins dangereux pour un petit navire de traverser un parc éolien plutôt que l’archipel des Chausey.
Et en cas de collision les éoliennes sont aussi solides que les rochers, elles ne craignent pas un navire de quelques tonnes.
Pitié laissez nous libres et responsables comme le prévoient les dernières directives européennes sur la plaisance.

01 oct. 202101 oct. 2021

Bonsoir, comme me l'a signalé @Larent le Hareng les cartes du SHOM montrent les 18 éoliennes plantées dans la première zone.
2 Remarques:
1) Seuls les pieux sont enfoncés dans le Sol. Il n'y a pas encore les pieds, nacelle, turbines et paê, ni signaux lumineurx. La carte est en avance pour 2020.
2) Ces futures éoliennes ne sont pas dessinées sur toutes les cartes raster, il faut donc jouer avec le niveau de zoom pour les voir apparaitre comme les objets d'une carte vectorielle
à l'échelle 1:100.000 elles ne sont pas visibles, à partir de 1:54.000 elles sont visibles

Mettez à jour vos cartes. N'oubliez pas que les 2 autres zones sont interdites à la navigation. Je pense que le mieux est d'éviter complètement le Parc éolien tel qu'il est dessiné.
En partant de la Basse Capella au nord, il faut passer dans
-l'ouest de la bouée *Sud Banc Guérande * puis faire plus qu'un cap au 115° sur 8 milles.
ou
- proche de la bouée Banche West du côté ouest cap au 115° sur 4 milles au minimum

Les pieds jaunes sont bien visibles de jour, ils font 7m de diamètre, enfoncés de 20m dans le sol et dépassent de 20m au dessus de l'eau selon l'heure de la marée. La plateforme de travail est bien visible.

Avec votre VHF sur le 16 vous pouvez compter sur les navires de garde pour vous aider.

02 oct. 2021

Tiens le PNF vient d'ouvrir une enquête sur les conditions d'attribution du parc éolien de Saint-Brieuc...

02 oct. 202102 oct. 2021

Oui l'attribution n'a été très fair play. Aucun respect des décisions pour l'attribution en 2012 à Ailes Marines, filiale d'Iberdrola par les 2 ministres de l’Écologie et de l’Industrie.
En ce moment le préfet maritime signe tous les arrétés en faveur d'Aile Marine qui ne respecte pas les positions GPS prévues pour les éoliennes. En plus il me semble qu'il y a un détournement des fonds publics ...avec des reventes de parts à des financiers.

Pour l'instant c'est le granit qui résiste le plus à l'implantation de ce parc.

La pêche à la Coquille St Jacques démarre Lundi.

02 oct. 202102 oct. 2021

Le conseil d'état avait reconnu ce favoritisme mis avait conclu à :
Une irrégularité de procédure qui n’a pas d’incidence sur le projet en lui-même

La nouvelle enquête du PNF va donc ce concentrer sur les détournements financiers, mais le chantier lui continuera si l'entreprise ne fait pas faillite.
« recel du délit d’atteinte à l’égalité des candidats dans les marchés publics »

5 mois de travaux pour les pieux de la première éolienne ( la numéro 30) qui n'ont pas été installés à l'endroit prévu.
Le chantier s'arrête totalement pendant la durée de l'ouverture de la pêche à la coquille Saint Jacques. 220 bateaux vont s'agiter dans la zone.

A comparer avec le Parc éolien de Guérande ouù la première zone est prête à recevoir ses éoliennes qui sont en test de montage, puis de fonctionnement à St Nazaire.
Les trous et la pose des pieux continuent dans la 2ème zone.

Vous pouvez lire cela ici, pour la synthèse:

Du côté du Parc de Guérande, tout a été fait en conformité avec les règles des appels d'offres.
La revente des droits aux subventions, à travers des transferts de parts du consortium, à un fond de pension Canadien et à une Banque Canadienne sont légaux.
Donc notre pays qui a du mal a payer nos retraites va, à travers des subventions et des avantages financiers, aider à payer les retraites des Canadiens. C'est légal mais étrange pour nous simples contribuables.

30 oct. 2021

Connaissez-vous des collectifs de plaisanciers ou autres personnes attachées à la mer qui se mobilisent et agissent contre les parcs d'éoliennes offshore et plus généralement l'industrialisation dramatique de nos mers et océans ? Je ne vois que les pêcheurs actifs, mais si vous connaissez d'autres groupes ça m'intéresse ! Sinon, ceux que ça préoccupe autant que moi peuvent m'écrire directement pour voir comment on peut agir.

01 nov. 202101 nov. 2021

Bonsoir,
pour les éoliennes du Banc de Guérande, des associations de propriétaires de villas et appartements ont réussi à grand frais à retarder le projet de plus de 5ans. Puis ensuite ils se sont aperçu que de l'ouest de la plage de La Baule, là où résident les plus riches, ils ne pourraient pas les voir. Pour la dernière procédure au conseil d'état ils se sont regroupés en une seule association à cause de soucis finaciers

Personne n'est contre ce projet là, encore moins les pêcheurs qui y ont gagné une modernisation de leur port de La Turballe, des emplois pour l'entretien du parc.

Je ne connais pas d'association de plaisanciers qui se lanceraient dans des procédures administratives couteuses. On doit payer les procédures d'avance d'ailleurs. Aucune action d'occupation n'a de chance d'aboutir, les bateaux de gardes vont donner des informations et conseils par VHF puis faire des sommations qui se concrétises alors par l'intervention des affaires maritimes. Amende, saisie du bateau. Pour les pêcheurs retrait du permis de pêche.

Tu peux voir avec l'association des associations de plaisanciers l'UNAN. Il y en a une par département. Par exemple

Ce que tu peux faire c'est participer à toutes les enquêtes publiques de chaque parc, par internet et par une présence physique dans les lieux de rencontre et de discussions.

06 nov. 202107 nov. 2021

Bonsoir,
quelques nouvelles de ce chantier qui avance sans faire de bruit.

29 Octobre 2021
Le premier câble d’acheminement de l’électricité au départ de la plage de la Courance vient d’être raccordé à la sous station électrique par les équipes de RTE et de Prysmian.
Le raccordement du second câble sera réalisé prochainement, dès que les conditions météorologiques le permettent.

36 fondations d’éoliennes sont prêtes

inauguration de la base de maintenance au port de La Turballe du boiulot pour 100 personnes en CDI, 3 navires le long du nouveau quai

Les choix relatifs au bâtiment, aux pontons et au parking ont été faits en collaboration étroite avec les représentants du port de La Turballe, les usagers du port, le Département et la commune de La Turballe.

Attention 2 zones du parcs sur les 4 sont interdites à la navigation. Est et Ouest, voir la carte

Il est minuit, avec l'AIS je peux voir que les 3 navires d'installation sont au boulot (3 boules noires) que 2 pêcheurs font le tour de la zone par l'Ouest. Un bateau de garde le HST Sofia (Catamaran capable d'une vitesse de 22nds) leur fonce dessus pour leur donner l'ordre de s'écarter...car le 4ème bateau (3 boules noires) travaille dans le Nord, il doivent passer à plus de 500m même si cette zone n'est pas "encore" fermée. Le 5ème bateau est dans l'Est

5 navires spécialisés au boulot.

07 nov. 2021

J'aime bien la manière dont Courtox tente de faire passer les opposants à l'hystérie éolienne pour des Nymby.

Argumentaire simpliste et affligeant.
Avec une augmentation exponentielle prix de l'électricité et l'augmentation des émissions de c02 par les centrales au gaz qui seront nécessaires quand il n'y a pas de vent, c'est une question de bon sens que de s'opposer à cette ineptie.

07 nov. 2021

Merci Courtox pour tes I fos factuelles et sans parti pris comme d habitude 😉 Je viens de mettre à jour Navionics et on voit bien la zone interdite en face de la baule. Mais on ne voit rien encore pour le projet au Nord de Yeu. Je ne sais pas si les travaux ont démarrés. Je vais me renseigner.
Frédéric
Ps je me fais ma transhumance annuelle Lorient vers Crouesty dans les jours à venir. Et donc toujours la Teignouse. Mais les conditions ont l'air plutôt pas mal pour les jours à venir. Au plaisir de croiser.

07 nov. 202107 nov. 2021

Bonjour,
merci pour vos remarques.
Je ne veux pas entrer dans les débats: c'est bien, c'est pas bien, c'est affreux, c'est inutile, pas de vent, pas de stockage. Qui a raison et qui a tord?

Ce qui m'importe c'est de savoir où ils en sont, car pour le parc éolien de Guérande, on ne discute plus. Fin 2022 cela va entrer en production. Nous à la voile ou à moteur il faudra bien qu'on tienne compte de ces parcs pour naviguer.
Le parc entre Noirmoutier et Yeu n'est pas encore démarré sur l'eau, par contre à terre cela commence.

Si il y a du vent et que de l'énergie sort de ces éoliennes pour entrer dans le réseau RTE, alors on pourra laisser les centrales au gaz au repos.
S'il n'y a pas d'éoliennes alors il faut vite se lancer dans l'installation d'autres centrales au gaz en attendant les futures/probables mini centrales atomiques.

Attention à l'augmentation du nombre de centrales à biomasses.

=>Des grosses comme celles d'EDF qui produisent de l'électricité

=>Des petites chez tous les fermiers, qui fournissent du gaz au réseau, et aussi de l'électricité

la méthanisation agricole apparait comme un atout pour la nécessaire transition agro-écologique. De nombreux agriculteurs ont déjà fait le choix de la méthanisation (plus de 300 sites injectent du gaz vert dans les réseaux)


J'en ai une pas loin de la maison, je ne la vois pas, je la sens

11 nov. 2021

Tiens aujourd'hui à 14h30 :
Nucléaire : 41 623 MW
Gaz : 7 101 MW
Hydraulique : 4 357 MW
EOLIENNES (TOUT LE PARC) : 695 MW (1/2 d'un réacteur nucléaire !)

Super affaire, les moulins à vent

11 nov. 2021

n'importe quoi ...

11 nov. 202111 nov. 2021

Bonjour,
ce sont de bons chiffres à un moment donné.
Tu pourrais mettre aussi
Parc Eolien en mer = 0 Mwatts qu'il y ait du vent ou pas ...

Ce qu'il n'est pas tout a fait vrai, la France a une seule éolienne en mer qui fonctionne, elle est expérimentale et c'est une flottante elle a produit 6,8 GWh en 2020.
C'est une machine de machine de 2 MW ancrée depuis 2018 à 20 km du littoral. elle a résisté à toutes les tempête. Vague maximale enregistrée: 11m.

L'éolien n'est pas prêt de remplacer le nucléaire. L'objectif assigné à l'éolien et de permettre d'arrêter les centrales au gaz quand il y a du vent.

11 nov. 202111 nov. 2021

15hoo : Eolien : 717 MW...

11 nov. 2021

Avec 80 % de nucléaire, plus besoin d'éoliennes ni de centrales à gaz russe que Loubatchenko menace de nous couper !...

11 nov. 2021

Les centrales nucléaires ne peuvent pas monter ni baisser leur puissance rapidement. Les centrales au charbon ( et gaz maintenant) ont comme fonction de répondre aux pics de demande d'énergie électrique.
Je te parlais de l'éolien en mer qui est à 0 Mw.
Où trouves tu ces chiffres, j'aimerai suivre la puissance des Centrales à Biomasse individuelles et à regroupement.

11 nov. 2021

Eco2mix, de RTE peut-être? L'outil ne permet pas un suivi individuel il me semble.

www.rte-france.com[...]eco2mix

11 nov. 2021

exact

11 nov. 2021

Effectivement, la conso « Temps réel » ne présage pas vraiment de l'efficacité des « moulins à vent ».

Le , donne des informations plus pertinentes sur la consommation électrique. Page 23, la répartition de la production est :

  • 67,1% Nucléaire
  • 13% Hydraulique
  • 7,9% Éolien
  • 7,5% Thermique
  • 2,5% Solaire
  • 1,9% Bioénergie

Je cite page 44 :

« La production d’origine renouvelable, qui a un coût variable nul, vient généralement se substituer à des moyens de production d’origine thermique à combustible fossile, plus coûteux et fortement émetteurs de CO2 comme les centrales au charbon. »

Remettons quelques faits pour des mal-comprenants : Il n'est pas possible d'assurer la conso électrique actuelle avec uniquement des renouvelables, c'est précisément ce qui pose problème aux écolo ! Fort de ce constat, 2 options s'offrent à nous :

  • soit on diminue drastiquement la consommation, ce qui ouvre la voie à une production renouvelable. C'est la voie choisit plutôt par les partis de gauche (vélo, isolation, etc.)
  • soit on continue comme maintenant, et quand les énergies non-renouvelable arriveront au bout alors on aura un réajustement brutal, très brutal. C'est la voie clairement choisit par la droite en France. (voiture électrique, subvention au thermique, etc.)

Au passage, le nucléaire est non renouvelable, puisque basé sur un minerai en quantité finie, l'uranium…

11 nov. 202111 nov. 2021

Totalement d'accord avec toi, il faut panacher les énergies et diminuer notre demande. Mais comment?

Ce que je n'aime pas dans le nucléaire, c'est la quantité de béton, la surface au sol et surtout le démantèlement non prévu et impossible à réaliser. Le stockage et suppression des déchets n'est toujours pas résolu.
Il ne faut pas oublier que l'uranium qui existe en France n'est plus utilisé car trop cher à extraire, donc on fait une belle pollution de l'Afrique pour avoir une énergie "propre" chez nous.

Quelles sont les solutions propres pour une énergie propre et performante? , je n'en sais rien! plus je consulte des documents d'experts moins je suis convaincu.
Mes enfants et petits enfants ont commencé une démarche vers la diminution drastique de leur consommation d'énergie.

Merci @AdrienG, ce site est pas mal pour la conso instantanée. Question: en ce moment il fait assdez chaud, du soleil presque partout, pas dce vent et on doit acheter de l'énergie ailleurs à l'étranger. Etrange, bref on verra

11 nov. 2021

Totalement d'accord avec toi, il faut panacher les énergies et diminuer notre demande. Mais comment?

Pour diminuer la demande, certaines actions sont assez facile :

  • Isoler les habitations, pour moins chauffer
  • Favoriser les mobilités douces (vélo, piétons, etc.). Par exemple dans ma communauté de commune, 50% des trajets voiture font moins de 5km, 23% des déplacements font moins de 1km… Sur ces distances, le vélo est imbattable, en terme de temps de trajet, de santé, de pollution… et de consommation d'énergie !
  • Favoriser les transports en commun, dont le train, éviter l'avion.
  • Favoriser les produits locaux, qui voyage moins. En bonus, les entreprises locales payent leurs impôts localement, et non pas en Irlande, avec des normes environnementales correctes
  • Éviter les consommations inutiles, par exemples les panneaux publicitaires ou les boutiques éclairés toutes la nuit.

Après il y a des mesures plus difficile et ne font pas forcément consensus :

  • diminuer la surface des logements
  • diminuer la population, ou la natalité… C'est un facteur-clé, identifié depuis très longtemps (cf Rapport Limits to Growth des années 70), et pourtant l'État subventionne toujours massivement les familles nombreuses.
  • Moins voyager. Une semaine de vacances à Madère ou New York, ce n'est pas raisonnable…
  • avoir un mode de vie plus frugal…

L'asosciation Negawatt propose justement plutôt sérieux.

La plupart des ces mesures demande des investissement conséquents : rénovation de bâtiment, voirie, etc. Ça tombe bien, en France nous avons du pognon, par exemple les 51 milliards de dividendes versés en 2020, pour le CAC40.

: Ces 51 milliards représentent « l'équivalent de la construction de 100 hôpitaux publics ou 1300 lycées, ou encore 36000 km de ligne ferrée TER, ou encore la rémunération des 960000 personnels soignants et non-soignants des hôpitaux publics. »

11 nov. 2021

Pas de soucis j'applique ces petites règles à mon cas personnel.

11 nov. 202111 nov. 2021

Le site est très riche. Cette page est intéressante :

Pour l'uranium, il y en a pour au moins deux siècles et il ne faut pas oublier le Thorium, très abondant...
Dans 100 ans, de toutes façons on en sera à la fusion !

le réglage de la production se fait très bien avec l'hydraulique : un robinet à tourner !

Regardez sur la page RTE les prévisions qui sont d'une précision redoutable !

11 nov. 202111 nov. 2021

Il reste pas mal d'uranium en Morbihan, on a 22 sites d'extraction a l'abandon, on pourrait relancer le boulot arrêté en 1984.

Quand le Site nucléaire de Brennilis (Finistère, 60km de Brest) sera enfin démantelé, on pourra y installer un petit réacteur nucléaire. Arrêt de la centrale nucléaire en 1985. L'investissement sera plus faible que d'en faire une autre ailleurs

La Bretagne deviendra indépendante en énergie avec en plus des milliers d'éoliennes en mer.

Les idées ne manquent pas, même si c'est un rêve/cauchemar

11 nov. 202111 nov. 2021

Parfois l'énergie a un prix négatif... pour absorber les surproduction... fou non?

Sinon: la nav sera-t'elle possible au sein des parcs une fois l'installation finie?

11 nov. 2021

Bonsoir, pour les parcs de Guérande et Saint Brieuc c'est acquis pour les pêcheurs, ils pourront poasser en respectant les lignes des éoliennes et une disatnce minimale. Pour les plaisanciers on verra...
Il y a 1km entre chaque éolienne

12 nov. 202112 nov. 2021

@ AdrienG:
Ce n'est pas un peu politique d'écrire "c'est la droite qui ... voitures électriques, ..."?

22 nov. 2021

Il y a d'autres options :
- soit on développe des solutions de stockage d'énergie potentielle pour les utiliser pendant les creux de production
- soit on vérifie que les besoins de consommations ne soient pas des gaspillages évitables, c'est entre autre les gros sujets comme la rénovation thermiques des bâtiments, l'optimisation des transports de biens et personnes etc...
- soit on développe aussi le mini hydraulique sur les cours d'eau
- soit on développe les mini centrales à bio-gaz , et celles à bio ressources (algues ?)
- soit on développe d'autres sources d'énergie nouvelles (non citées)

www.cnbc.com[...]re.html
Evidement, tout cela ne se fera qu'avec des "mutations" radicales des sociétés modernes actuelles et un changement radical de nos modes de vies. La question sociologique est faut-il mieux l'anticiper ou attendre que nous soyons face au mur ?...

12 nov. 2021

Et d'ailleurs si on pouvait revenir au sujet de ce fil ? Si vous voulez ouvrir des fils sur le nucléaire, les éoliennes, le charbon, ne vous gênez pas, mais là, ce serait bien d'avoir un fil qui rassemble les infos sur CE parc particulier... Juste un avis...

12 nov. 202112 nov. 2021

Bonsoir @Scotland
Il a plus d'informations sur l'installation des éoliennes dans le fil précédent

Sur le banc de Guérande tout est calme en ce moment. C'est du travail répétitif, Le machin sur 4 pattes: INOVATION va chercher 3 embases à La Rochelle, puis il revient sur le banc, passe une semaine à 10 jours à les planter puis retourne à la Rochelle. Il travaille 24h/24, 7j/7 et 12 mois/12
Il est revenu de la Rochelle le 11 Novembre à 3h du matin pour planter 3 nouvelles embases.

La Rochelle est le centre de stockage des embases. Celles du futur parc éolien entre Yeu et Noirmoutier utilisera les mêmes infrastructures.

En même temps les plate-formes sur les embases sont aménagées, les câbles sont tirés entre chaque embase et la sous station électrique.
Les bateaux de surveillenaxce sont stationnaires avec surveillance radar Doppler et AIS. Les bateaux d'entretien et de transports de travailleurs font des aller retours du port de La Turballe au banc de Guérande à 52 nds.
Les bateaux de surveillance ont enfin accepté de communiquer en VHF avec 5 watts au lieu des 75 watts utilisés cet été. Je me suis fendu d'un mail à la préfecture maritime la dessus.

Pas d'attaques de pêcheurs, pas de plaisanciers perdus sur le banc, tout est calme.
Une société se prépare pour effectuer des visites touristiques du parc cet été au départ de La Turballe

Il n'est plus prévu de centrale électrique nucléaire dans l'estuaire de la Loire, mais cet un autre sujet.

Les premières éoliennes ont été montées à St Nazaire pour être testées avant d'être transportées sur le parc de Guérande au printemps.

Si tu veux suivre par MarineTraffic ou VesselFinder INNOVATION c'est MMSI: 218781000, le bateau de Garde le plus souvent sur la zone est FURORE G MMSI: 370856000, celui qui tire les câbles entre les fondations c'est BOA SUB C MMSI: 257342000, celui qui tire les câbles vers la sous station électrique c'est ISLAND DILIGENCE MMSI: 258687000. Au total 31 bateaux de travail sont autorisdés à se déplacer dans la zone du parc éolien.

Bonne nuit.

13 nov. 2021

Pas 52nds quand même, 25nds

13 nov. 202113 nov. 2021

Bonsoir,
pour @nico21 et ceux qui veulent essayer de s'opposer à l'implantation de ces moulins à vent. Il existe très peu d'associations ou de collectifs d'opposants.
Pour ma part je n'en connais qu'une, c'est un exemple à suivre car elle agit en toute légalité, sur du concret.

Bien sûr elle a été crée sur le plus mauvais parc: celui de Saint Brieuc qui s'implante sur une zone pleine de coquilles Saint Jacques. Le fond de l'océan est le meilleur opposant, c'est du granit, le plus dur de Bretagne et même d'Europe semble t il...

Au début il y a avait l'association gardez les caps et un groupe facebook "Non aux éoliennes dans la baie de Saint-Brieuc" regroupant surtout les pêcheurs

Depuis fin Octobre un collectif d'opposant s'est créé regroupant l’ONG Sea Sheperd, l’association Gardez les caps, Laurent Mauduit, journaliste à Médiapart, Étienne Miossec d’Ensemble 22, Gregory Metayer (marin pêcheur) . 100 personnes s'y sont regroupés. A mon avis: Pour avoir un vrai poids il en faudrait 10.000 ou plus

Pour tous les autres parcs éoliens, pour l'instant il n'y a pas d'opposants organisés.

Un autre parc est dans les études. Vous pouvez vous exprimer dans l'enquête publique, c'est celui d'Oléron qui porte le nom de parc éolien de nouvelle aquitaine. 2 parcs d'1gWatts chacun.

accés direct:

  • 30 septembre 2021 Ouverture du débat public
  • 13 au 15 janvier 2022 Festival Energies et Océan
  • 30 janvier 2022 Clôture du débat public
  • 30 mars 2022 Publication du compte-rendu du débat

Pour être bien informé des projets en cours et des réalisations,

Le parc éolien de Guérande est visible avec Marinetraffic , jouez avec le zoom pour le voir, ainsi que les 2 zones interdîtes à la navigation. Copme sur les cartes du SHOM et Navionics

20 nov. 202120 nov. 2021

Bonsoir,
Un défini les nouvelles dimensions des zones de travaux. 15 points sont utilisés/

En résumé, Zone Nord, Est et Ouest
Le navire INNOVATION est déjà dans la zone Nord à installer les embases des 3 éoliennes E5 F5 E4
En zone Est et Ouest toutes les embases sont installées

20 nov. 2021

A vérifier mais ça ne m'étonnerait pas. Espérons qu'en France il ne fasse pas trop froid.
Juste un copier coller. Oups !!! Je vais me faire jeter.
Je cite :

Au royaume de la connerie, certains "écolos" sont rois !....

J'ai trouvé ça dans le même “tiroir” que les bornes de recharge des véhicules électriques alimentées par un groupe électrogène fonctionnant au fuel !...

La stupidité n'a plus de limite

Aujourd’hui nos politiques incompétents dans tous les domaines, nous demandent de faire des économies de courant ( ils n’ont pas prévu la baisse de production électrique avec la fermeture de la centrale nucléaire de FESSENHEIM. Il ne faudrait pas qu’une vague de froid, comme dans ce mail, frappe le pays, car nous serions obligés d’acheter des bougies ( si les stocks sont garnis)

Ça se passe en Suède, au pays merveilleux de Greta, paradis des essais ahurissants de l'écologie triomphants :

Un mélange d'eau et de glycol est chauffé pendant la nuit à l'aide d'un camion équipé d'un brûleur fioul de 260 kW.

À l'aube, 44 m3 d'eau à 60 degrés se trouvent dans les réservoirs et l'hélicoptère peut commencer à voler en navette vers l'éolienne dont les pales sont givrées.

À chaque tour, il faut 850 litres de mélange à base de glycol (antigel très bon pour l'environnement) dans un réservoir avec un pulvérisateur à moteur. Pour réussir le dégivrage, le débit doit être élevé et tout le réservoir doit être pulvérisé en deux minutes.

Pour effectuer l'opération, trois personnes sont nécessaires. Un pilote d'hélicoptère, un opérateur qui contrôle le pulvérisateur à l'aide d'un joystick et une personne au camion qui s'assure que l'hélicoptère peut remplacer rapidement le réservoir vide par un plein.

PS : les éoliennes sont bien sûr installées pour éviter d'utiliser des combustibles fossiles qui créent le réchauffement climatique, n'est ce pas ?

Si je comprends bien la photo, soit ça ne se réchauffe pas partout soit j'ai la désagréable impression qu'ils essaient de nous prendre pour des cons !

Ou peut-être les DEUX, d'ailleurs !

21 nov. 202121 nov. 2021

C'est la méthode utilisée pour le dégivrage des avions avant le décollage en hiver...
Dégivrage

21 nov. 202121 nov. 2021

Bonjour,
merci pour ces échanges.
Juste un détail, dans tous ces projets de constructions de parcs éoliens en mer, il n'y a aucun groupe ou individu "écologique" chargé d'aucune fonction. On y trouve que des entreprises avec de gros bénéfices, des financiers (banque et fonds de pension Canadiens et US) des hommes et femmes politiques.

Pour les grands froids, en Bretagne sud, c'est très rare que la température descende sous 0° et dans ces cas là il n'y a généralement pas de vent. Donc pas besoin de dégivrer.

En regardant plus en détail le pilotage du rotor, il y a des systèmes d'arrêts automatique de rotation par vent trop fort, déséquilibre de rotation, pale cassée, givre ...

Je pense que pour le parcs en Norvège , Canada et Alaska, ils y ont pensé forcément. La technique des ailes d'avions (en vol) est le chauffage qui empêche la formation du givre.

Une étude de cette photo diffusée depuis 2015 dans les réseaux sociaux et dans toutes les langues.

A vous de déterminer ce qui est vrai et faux, comme d'habitude...personne n'a marché sur la lune tout a été fait en studios et dans un désert américain

21 nov. 2021

Courtox, si on disposait des fonctionnalités de facebook,je "likerais" :-)

21 nov. 2021

Les +1 et -1 ne sont pas disponibles en taverne pour que chacun puisse exposer sa vision des choses
C'est pas plus mal
Merci

21 nov. 2021

Mais le brouillard givrant peut apparaître dès 6°C.
Les possesseurs de PAC air-quelque chose le savent, notamment dans les régions au climat doux et humide. A tel point que le bilan global de la PAC devient <1 par le besoin de dégivrage de l'évaporateur😟

21 nov. 2021

OK, pas de soucis, mais ici le sujet c'est l'influence des parcs éoliens en mer, celui de Guérande en premier, pendant nos navigations.

Si les éoliennes s'arrêtent faute de vent, ou de givre, les centrales au gaz démarrent. Si le vent est suffisant, les éoliennes tournent les centrales au gaz s'arrêtent. S'il n'y a pas d'éoliennes les centrales au gaz Russes, marcheront été et hiver.

Les éolienens de Guérande ne seront pas équipées de chauffage à air pulsé pour les maintenir sans givres, elle s'arrêteront.

Si quelqu'un peut trouver les statistiques des éoliennes à terre concernant le givre, cela serait bien qu'il partage cette information.

Pour la seule éolienne Française en mer qui est devant Le Croisic, les arrêts qui ont été réalisés automatiquement concernent du vent trop fort, avec mise en drapeau.

21 nov. 2021

Le givrage fonction de la température ET du point de rosée est tellement important en aérodynamique surtout aviation que son diagramme coloré est omniprésent dans tous les manuels et aides mémoire de vol, le givrage pouvant très rapidement menacer la portance d'une aile et empêcher un carburateur de moteur à essence de fonctionner.

21 nov. 2021

Les cordages d’amarrage des éoliennes en photo.
(Source Facebook, donc à vérifier)

21 nov. 202121 nov. 2021

L'éolienne Floatgen est ancrée comme cela, sans aucune chaine, que du textile. Mais ...
Pour les éoliennes de Guérande, elles sont plantées dans le sol. Donc aucun Cable synthétique ni ancre.

21 nov. 2021

Le dossier de présentation de Floatgen

21 nov. 2021

Au passage, Facebook n'est pas vraiment une source, c'est un agrégateur, les sources d'informations sont souvent ailleurs : journaux, dossier de presse, rapport, etc.

Idéalement, il vaut mieux avoir une source primaire, tel que le dossier de presse que Courtox a mis en lien. Ça limite la déformation par les intermédiaires (intentionnel ou non), type téléphone arabe.

Mieux citer ces sources, c'est une bonne méthode pour éviter la désinformation…

21 nov. 2021

La photographie de l'hélico vient d'une présentation en 2015 par la société suisse Alpine Helicopter. Le liquide employé était de l'eau chaude sans additif...

21 nov. 2021

Merci courtox, à chaque fois que je sors en mer je vois cette éolienne (qui ne me gène pas...) et je n'avais jamais lu la plaquette, belle prouesse technique. La photo de l'ancre laisse dubitatif :)

21 nov. 2021

Bonjour,
Je ne vais pas ouvrir de fil de discussion spécialisé sur cette zone de tests d’éoliennes flottantes au large du Croisic, au nord du banc de Guérande. Ce site industriel s'appelle SEM-REV de l’Ecole Centrale de Nantes premier site de tests multi-technologie en mer
Une 2ème éolienne de test, conçue et réalisée à Brest par EOLINK d’une puissance de 5MW sera installée au printemps 2022, elle sera équipée ,de flotteurs en acier.

pour un démontage début 2023.
On pourra ainsi avoir le bilan complet d’une vie d’éolienne flottante de ces 3 années de tests, le bilan électrique et financiers. Les couts de construction, d’entretien et de démontage.
Ce projet a démarré en 2013 l’idée est validée par des tests en bassin à Nantes . La décison est prise de construire une éolienne raisonnable de 2Megawatts

Aout 2015 un câble de raccordement au réseau RTE est installé
Juin 2015 lancement de la construction
Juillet 2017 le système d’encrage est installé
Aout 2017 Mise à l’eau du flotteur, en béton armé.
Octobre 2017 Installation de l’éolienne sur sa base
13 Octobre 2017 Inauguration
30 Avril 2018, Remorquage entre St Nazaire et le site SEM-REV
18 Septembre 2018 production des premiers Kw vers RTE
4 juillet 2019 premier bilan de production sur 3 mois un total de 2,2 GigaWatts avce par moment des vagues de 6m
Total de production sur l’année 2019: 6 GigaWattsHeure
Total de production sur l’année 2020: 6,8 Gwh
Février 2021 L’étude est prolongée
Fin 2022 la première éolienne sera mise hors service
Automne 2023 Démantèlement

Le bilan environnemental a été mesuré à parti de l’année précédent son installation pour s’arrêter en Automne 2021. Le rapport est disponible depuis le November 16, 2021
L'École centrale Nantes et le Laboratoire de recherche en hydrodynamique, énergétique et environnement atmosphérique (LHEEA) du CNRS ont publié, ce mardi 16 novembre, le premier rapport de suivi environnemental d'une éolienne flottante en France.
Ce rapport sera mis à jour en 2023

22 nov. 202122 nov. 2021

Houps ce que j’ai écrit juste avant n’est pas très clair.
Résumé:
L’éolienne flottante actuelle sur la zone de tests au large du Croisic approche de sa fin d'essais en mer.

Ce projet qui a démarré en 2013, donc la construction a commencé en 2015, la production des premiers Kw en septembre 2018, va être déconnectée du réseau RTE fin 2022 après 4 ans d’essais en mer.
Le démantèlement complet sera réalisé en automne 2023.

Ce projet s’est déroulé sans aucune contestation, ni appel devant les tribunaux .
Le projet d'étude est complet; de la naissance au démantèlement, on aura ainsi un bilan complet des impacts écologiques, de la production électrique et des coûts.

Un premier rapport vient de paraître le 16 Novembre 2021

Une 2ème éolienne de test, conçue et réalisée à Brest par EOLINK d’une puissance de 5MW sera installée au printemps 2022, elle sera équipée de flotteurs en acier

On aura donc toujours un obstacle à la navigation au nord-ouest du Banc de Guérande, bien balisé .
47° 14.4209' N et 002° 46.5191' W
Attention il n'y a plus qu'un émetteur AIS sur cette zone, au lieu des 3 indiqués sur les cartes SHOM à jour. De plus il est très faible, il est capté de mon récepteur AIS toutes les 6h en général.
Je viens de demander au SHOM de supprimer les 2 émetteurs éteins.

22 nov. 202122 nov. 2021

Merci Courtox pour ce rapport précis et très bien rédigé concernant les conséquences environnementales.
Dispose-t-on des données de production qui confirment (ou pas) le env 38 % d'efficacité annuelle de la base d'une éolienne qui produiraient en permanence 100 % de sa capacité ?
C'est aussi un point essentiel pour le futur de cette technologie.

22 nov. 2021

Chemistrebor : Peux-tu m'expliquer "env 38 % d'efficacité annuelle de la base d'une éolienne qui produiraient en permanence 100 % de sa capacité ?". Mon petit neurone ne comprend pas.

22 nov. 2021

C'est le

Si une éolienne de 10MW, ayant un facteur de charge de 30% produira en moyenne seulement 3MW, à cause du manque de vent, des périodes de maintenance, etc.

Pour l'éolienne en question, en phase R&D donc, c'est une données industriellement sensible je pense, ça m'étonnerais qu'on la trouve facilement sur le web ;-)

22 nov. 2021

Oui Adrien a bien répondu, de ce que l'on peut lire sur le web,
www.ecologie.gouv.fr[...]rrestre
Caractéristiques d’une éolienne terrestre :
Puissance : entre 1,8 et 3 MW
Diamètre du rotor : entre 80 et 110 m
Hauteur du mât : 80 à 100 m
Hauteur totale : entre 120 et 155 m
Une éolienne de 2 MW produit en moyenne 4200 MWh par an, soit environ la consommation électrique moyenne de plus de 800 ménages français.

Donc 24 (heures) * 365 (jours) * 2 (MW) = 17520 MWh
4200/17520 = 0.24 soit 24 % de la charge complète possible.
Souvent j'ai lu des performances de 18-20 % reportés dans les diverses présentations sur le sujet.
www.connaissancedesenergies.org[...]ffshore
Une éolienne offshore commence à fonctionner par un vent de 2 Beaufort (environ 10 km/h ou 3 m/s), atteint sa vitesse de croisière à 6 Beaufort (45 km/h ou 12 m/s), et doit être arrêtée à 11 Beaufort (110 km/h, 30 m/s). Le rapport entre le nombre d’heures de fonctionnement en équivalent pleine puissance et le nombre d’heures de fonctionnement théorique dans l’année (8 760 h) est appelé facteur de charge. Selon WindEurope, les facteurs de charge des parcs éoliens offshore en Europe sont compris entre 29% et 48%(4).

C'est suite à ces sources que j'avais en tête un 38 % de marche à puissance nominale. Ça parait bien surtout si on pense que c'est gratuit, mais comme le dit judicieusement Jm.Jancovici, c'est une énergie qui n'a pas la même valeur marchande qu'une autre source disponible à la demande. Donc les comparaisons Eolien vs Gaz vs Nucléaires sont trompeuses.

23 nov. 2021

Merci vous 2 J'avais donc bien compris, et reste toutefois décontenancé par le "100% de capacité" :-)
Et j’apprécie bien les conférences de JMJ ;-)

22 nov. 202122 nov. 2021

Bonsoir,
je suis comme vous, j'aimerai bien avoir les chiffres détaillés et l'explication. Sur le net on trouve beaucoup de sources qui nous expliquent le rendement des éoliennes terrestres.
Mais en mer, le vent est plus fort et surtout plus régulier qu'à terre, donc il y a plus souvent suffisement de vent pour faire tourner les éoliennes.
Les premiers modèles de turbine offshore étaient des éoliennes terrestres posées en mer.

Maintenant les turbines sont adaptées à des éoliennes beaucoup plus grandes qu'à terre. Il va falloir trouver une nouvelle forumule de calcul pour ces éoliennes. La limitation est fournie par La limite de Betz toute théorique basée sur beaucoup de simplifications.

Dans les nouveaux appels d'offre les soumissionnaires vont devoir s'engager sur ce facteur de charge.

Voici les chiffres que j'ai:
L'éolienne Floatgen utilise une turbine de 2 MW prévue pour une éolienne terrestre
Total de production sur l’année 2019: 6 Gwh

Total de production sur l’année 2020: 6,8 Gwh
Chiffres de RTE

Pour 2021 on verra.

Le vent sur le site

La période la plus venteuse de l'année dure 6,3 mois, du 10 octobre au 21 avril, avec des vitesses de vent moyennes supérieures à 18,6 km/h
La période la plus calme de l'année dure 5,7 mois, du 21 avril au 10 octobre.
Le mois le plus faible est Aout avec environ 15km/h de vent.

Si j'utilise la même méthode de calcul que @Chemistrebor j'arrive avec l'électricité produite en 2020 de 6,8 Gwh à un facteur de charge de 38%

Bon OK je suis nul avec les chiffres, j'ai déjà eu un "-8 "sur le calcul du DAFN sur H&O

22 nov. 2021

Ok donc 4200 MWh donne un facteur de charge de 24 % pour 2 MW. En faisant une règle de 3 ça donne 24* 6.8/4.2 = 38.8 % en 2021. Ça confirmerait donc les autres données disponibles. Ça semble cohérent.

23 nov. 202123 nov. 2021

Oui j'ai aussi 38,8%
Ouf, j'ai eu peur.

C'est cohérent pour le global annuel. Maintenant j'aimerai bien avoir les relevés journalier savec la vitesse du vent et la quantité d'énergie

Ils n'ont donné que le top de facteur de charge en février 2020 avec plus de 66%.

C'est l'entreprise Idéol qui a tous les chiffres qui vont servir à se positionner dans cet appel d'offre.

BW Ideol a signé un accord de partenariat avec EDF Renouvelables & Maple Power pour le premier appel d'offres commercial d’éolien flottant en Bretagne Sud

Le gouvernement français a annoncé aujourd'hui qu'Eoliennes Flottantes Bretagne Grand Large, la société de projet détenue par EDF Renouvelables et Maple Power, a été sélectionnée pour participer au processus d'appel d'offres, à la suite d’une phase de pré-sélection.

Ils sont déjà retenus pour construire les 3 éoliennes à installer au large de Gruissan.

Les chiffres doivent être bons.

23 nov. 2021

Par contre, 38 % de facteur de charge, ça signifie 62 % de centrale à gaz...
Le gros problème est que le régime des vents est souvent le même partout en France !
Exemple ensemble du parc éolien :
22/11 à 14h00 : 9 600 MW
20/11 à 14h00 : 630 MW...

23 nov. 202123 nov. 2021

Oui, c'est pour cela que les nouvelles turbines spécialisées Offshore devraient gagner 20%.
On va suivre cela ensembles

23 nov. 2021

Non le besoin de gaz c'est pas (100-38) %, en fait ce serait le % total des heures ou la production était insuffisante par rapport aux besoins. Le parc éolien peut tourner à 50 % de puissance, si au même moment le besoin est inférieur, ce sera 0 % de gaz. En fait il nous faudrait des données de répartition plus détaillées (par tranches de puissance par exemple).
Pour avoir une visu plus claire, il nous faudrait le % de temps ou l'éolienne n'a rien produit (pétole), puis % de 1 à 10 %, de 10 à 20 % , etc....jusqu'à 90-100 %. Ensuite rajouter les productions classiques disponibles à la demande, puis juxtaposer les besoins de consommations. La différence nous donnera le manque d'énergie ajustable par de la production gaz.

C'est sur que c'est pas simple d'avoir une bonne visu sur la performance de cette source de production, car c'est l'aléatoire de disponibilité qui vient tout brouiller.
Le photovoltaïque me semble plus gérable dans le sens ou il est un peu plus prévisible du fait qu'il y aura toujours le cycle jour-nuit. Du reste les auteurs de SF (ici Blade Runner 2049) prennent le pari que ce sera une énergie exploitée au max.

23 nov. 2021

L'actualité rejoint le forum, je viens de tomber sur cet article d'un acteur de l'éolien. Même s'il est forcément partial, c'est utile de lire ses arguments. Je crois avoir également lu que sur le parc éolien terrestre de France il n'y a quasiment jamais eu de jour avec 0 % de production.

www.revolution-energetique.com[...]aisons/
Les éoliennes tournent plus de 80 % du temps
Pourquoi répéter que les éoliennes ne fonctionnent que 25 % par an alors qu’en réalité elles produisent plus de 80 % du temps ? Les contempteurs confondent le taux de charge, un indicateur théorique, avec le taux de fonctionnement, bien réel et concret, qui comptabilise les périodes de production. Les éoliennes tournent dès que le vent atteint une valeur suffisante, mais leur puissance maximale n’est atteinte qu’avec des vents forts. Dire que les éoliennes ne produisent que 25 % du temps, c’est comme si l’on considérait qu’une voiture n’est utilisée que lorsqu’elle roule à pleine vitesse.
Pourquoi prétendre que l’on ne peut pas compter sur les éoliennes au motif qu’elles dépendent du vent qui est incertain ? Mais intermittence ne veut pas dire aléatoire. Or c’est la prévisibilité qui est le plus important pour le système électrique. La production éolienne est certes variable, mais elle est prévisible avec une grande précision grâce aux prévisions météorologiques.
Par ailleurs, le phénomène de « foisonnement » permet d’équilibrer la production sur le plan national (et en Europe dont le réseau est de plus en plus intégré) : il est rare que le vent soit nul partout en France. Notons que l’intermittence n’est pas l’apanage de l’éolien : les centrales thermiques ou nucléaires ne fonctionnent pas toute l’année non plus. Elles doivent s’arrêter plusieurs semaines pour recharger le combustible et réaliser des travaux de maintenance. Et ces quelques semaines peuvent devenir quelques mois en cas d’aléas. En 2019, les 56 réacteurs français se sont arrêtés chacun 96 jours en moyenne, dont 30 jours non prévus ! Et que dire des reports permanents pour la mise en service de l’EPR ? Ou des arrêts liés aux températures trop chaudes en été ? Les éoliennes sont des moyens de production très fiables : elles ne nécessitent de s’arrêter pour leur maintenance que quelques jours par an. Leur niveau de production est juste variable. Comme une voiture qui roule à différentes vitesses.

23 nov. 2021

Le parc éolien français a produit 45 MW le 05/09/2021 à 11h45... pour 18 469 MW de puissance installée.
La production maximale a été de 14 521 MW le 13/03/2021 à 12h30 soit 78 % de la puissance théoriquement possible.

Super fiable comme source d'approvisionnement !

Tous les chiffres sont disponibles :

23 nov. 2021

Intéressant, je suppose que le taux de couverture correspond au % de la qté d'Energie produite sur le total de celle consommée. Je suis surpris que le solaire ait un mini de 176 MW en Octobre 2021 à 23:45 et le précédent de 1248 MW en Déc 2020 mais à 13:00. Il doit y avoir des données comptabilisées provenant de France hors métropole, sinon je pige pas. Le solaire à un taux de couverture de moins de la moitié de l'Eolien à cause de la nuit, ce serait intéressant de comparer les complémentarités des deux productions, est-ce que le solaire vient aider à compenser quand l'éolien est au mini ?
En tous cas, on ne peut pas dire que ce sont des productions insignifiantes.

23 nov. 2021

Par contre, 38 % de facteur de charge, ça signifie 62 % de centrale à gaz...

Non ! un petit facteur de charge veut dire qu'il faudra installer une capacité totale plus importante, pour couvrir les besoins : pour une consommation moyenne de 10MW, il faudra installer non pas 10MW mais 30/40MW d'éoliennes.

Mais il y aura toujours des périodes sans vent, avec une forte consommation. C'est là que le gaz ou les barrages sont utile, pour réguler ces périodes de tensions, comme c'est déjà le cas avec les centrales nucléaires, qui sont elles aussi peu pilotables.

23 nov. 2021

Et désormais les barrages deviennent "STEP" ; quand le renouvelable débite, et qu'il n'y a guère de besoin, on pompe en aval pour ré-remplir le réservoir.

23 nov. 2021

Merci @Fregoli ce sont les chiffres des éoliennes terrestres. Le vent est plus faible à terre qu'au large, le vent n'est pas le même dans le Golfe de Gascogne Bretagne sud, pointe de Bretagne, Manche ouest Manche et Est et Mer du Nord.
Toutes les éoliennes en mer seront raccordées au réseaux RTE qui pourra utiliser ces énergies en fonction de leur disponibilité. Il existe, c'est des jours entiers sans vent nul part.

Il me semble que nos bateaux sont des "voiliers" . Sans vent, on utilise du gasoil majoritairement.

23 nov. 2021

bonjour
c'est curieux comme les installateurs d'éoliennes ne parlent pas d'en PLANTER au large de la Corse !
pourtant il y a du vent ........
un oubli sans doute ?
à moins que ....?

Oui c'est surement ça .

JF

23 nov. 2021

Ou une histoire de profondeur, non ?

Oui, c'est peut-être ça...

23 nov. 2021

Oui, il y a même des zones Françaises soumises à la régularité des alizés qui pourraient rendre ces territoires autonomes en énergie non fossiles.

23 nov. 2021

Oui les isobathes sont bien resserrées et proches de la cote. Au large du Languedoc il y a un plateau large qui intéresse surement les promoteurs de la filière.

23 nov. 202123 nov. 2021

Bonjour,
Gruissan (30MW) , Leucate (30M), Faraman (25 Mw) vont s'implanter rapidement en éoliennes flottantes pour les premier tests avant le grand projet Méditerranée de 2 fois 250 Mw

En 2022 s'ouvrira une enquête publique qui permettra à chaque partie de s'exprimer ce qui n'aura pas grande influences sur la réalisation des 2 projets à l'Horizon 2028-2029 dans le Golfe du Lion

23 nov. 2021

Sur la carte du réseau de distribution du courant de chez RTE, vous pouvez voir le cheminement des câbles sous-marins pour accéder aux premiers Parcs Eoliens. En cliquant dessus, vous pourrez voir, si c'est en exploitation ou au niveau d'un accord administratif.

L'idéal serait de cliquer sur sa ville et de voir vlignoter le chemin parcouru par l'électricité pour arriver à la maison, la source et la longueur du circuit

La connexion à l'éolienne Floatgen n'est pas indiqué, les données de cette liaison ne sont pas publiables.

23 nov. 2021

Tu reconnais donc toi même que les enquêtes publiques sont bidons et que les promoteurs éoliens se croient tout permis ?
On a déjà vu les magouilles en baie de Saint-Brieuc, et récemment led études bidonnées où on efface des fermes des cartes.

23 nov. 202123 nov. 2021

Oui, les enquêtes publiques sont lancées juste avant l'appel d'offre. Ce ne sont pas des enquêtes d' utilité publiques . Donc à la fin de l'enquête, dans un délai d'1 mois il y a une synthèse des dossiers, avec les réponses , puis les décisions finales qui définissent l'appel d'offre et voilà ...on nous a fait croire qu'on a aidé à faire les bons choix.

De plus depuis la loi de l'été dernier on ne peut plus faire des appels suspensifs pour les projets utilisant le vent.

Pendant l'enquête publique, il faut être très nombreux sur le net et en réunion pour peser sur quelques points. On peut dire aussi simplement qu'on est contre le projet et expliquer pouruoi. Mais il à pas grand monde qui dit ce "non" car on n'en tient pas compte..

Ensuite la loi de 20 Juillet 2021 s'applique: article 22 A du projet de loi climat et résilience (elle est compliquée à lire et à appliquer) Elle concerne tous les projets qui utilisent le vent pour produire de l'électricité.

"Dès le début de la phase d'enquête publique, le préfet demande l'avis du conseil municipal des communes mentionnées au III de l'article R. 123-11 et des autres collectivités territoriales, ainsi que de leurs groupements, qu'il estime intéressés par le projet, notamment au regard des incidences environnementales notables de celui-ci sur leur territoire. Ne peuvent être pris en considération que les avis exprimés au plus tard dans les quinze jours suivant la clôture de l'enquête publique."

Dans un délai d’un mois à compter de l’envoi du résumé non technique et après délibération du conseil municipal, le maire de la commune d’implantation du projet adresse au porteur de projet ses observations sur le projet. En l’absence de réaction passé ce délai, le maire est réputé avoir renoncé à adresser ses observations.
Le porteur de projet adresse sous un mois une réponse aux observations formulées, en indiquant les évolutions du projet qui sont proposées pour en tenir compte.
Le présent article est uniquement applicable aux installations de production d’électricité à partir de l’énergie mécanique du vent relevant du 2° de l’article L. 181‑1."

Ensuite il est trop tard comme le montre cette dernière décision pour le parc de St Brieuc:
Mercredi 13 octobre, la juge des référés du tribunal administratif de Rennes a estimé qu’aucun des moyens soulevés par le comité des pêches des Côtes-d’Armor n’était de nature «à créer un doute sérieux quant à la légalité de l’arrêté en litige»

La machine est en marche, on ne peut que faire le constat et en tirer des choix de navigation, à mettre à, jour nos cartes, écouter la VHF en permanence dans ces lieux et disposer d'un transpondeur AIS.
Bientôt il faudra le moteur au ralenti dès qu'on sera à 5 milles des parcs (Humour)

On peut quand même surveiller les travaux, diffuser de l'information par les réseaux sociaux , les forum, les journaux, la TV, écrire au Président de notre République, Pour moi ce qui marche c'est rencontrer le Préfet en étant bien documenté et accompagné d'un Avocat spécialisé si on est certain qu'il y a un manquement par rapport à l'appel d'offre.

A St Brieuc c'est le Granit qui va empêcher les éoliennes de se planter...c'est la nature qui va s'occuper de tout.

3 exemples simples de ce qu'on peut faire sans avocat:
j'ai réussi à faire faire des modification des zones interdites à la navigation pour le Banc de Guérande car elles étaient au delà de l'AOT plus la distance de sécurité. Cela par un contact simple avec l'équipe du préfet maritime, avec les points en lat/long de l'attribution de l'AOT. Il faut faire cela dans la semaine suivante de la publication.

Le navire de garde utilisait sa VHF avec 75W en émission, pour la communication de navire à navire. J'ai demandé d'appliquer les règles internationales qui imposent d'utiliser 5W. Ceci a été accepté sans soucis.

J'ai aussi donné une remarque sur la distance parcourue inutilement par ce chien de garde 24/24 7/7. Maintenant il est en veille à la dérive à un endroit stratégique.

Tout ceci gentiment sans haine, sans violence, sans armes...

23 nov. 2021

Bravo

Bonjour, mise à jour de la carte SHOM avec l'indication des indications visuelles de nuit.
Toutes les éoliennes extérieures auront un feu FI. Y. 2,5s A éclats réguliers Jaune toutes les 2,5 secondes

Ainsi que celles du rang du milieu.

La sous station électrique est indiquée par un carré noir, sans indication ni feu.

Pour l'instant les zones Est et Ouest sont indiquées, car toutes les embases sont plantées.

Attention à votre niveau de zoom, même en cartes raster, car elles ne sont indiquées que sur les cartes de détails avec une échelle en dessous de 1:54.568
En carte papier et équivalent raster, c'est la carte SHOM - Carte marine pliée - 7395L - Du Croisic à Noirmoutier - Estuaire de la Loire qui posséde ces indications.

Merci courtox de ta constance à nous faire partager ces infos :)

Doublon suite à erreur 505

Bonjour,
Sur le site d'essais des éoliennes en mer va arriver début 2022 une nouvelle éolienne prototype de création d'hydrogène.
Une éolienne de plus dans le paysage au Nord du parc du banc de Guérande. Elle devrait produire 300 kg d’hydrogène par jour.

C'est Français, c'est Nantais:
L'entreprise Lhyfe de 60 salariés. cherche à produire de l’hydrogène vert en mer. Son usine de production d'hydrogène écologique vient juste de démarrer en Vendée à Bouin, elle produit 400 kg d'hydrogène par jour.

Pour en savoir plus: .

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Oh fil de l'Oh

Souvenir d'été

  • 4.5 (44)

Oh fil de l'Oh

novembre 2021