Suite du fil de Viktor bis sur le rejet des voiliers en Polynésie

Je me permets d’ouvrir ce fil qui fait suite à celui de Vicktor bis qui est en mode débat, et qui donc ne me permet pas d’ajouter un commentaire à la dernière intervention de Ar-men.

@Ar-men
Il faut savoir que dans la culture polynésienne, la mer c’est le prolongement de la terre. Donc quand un voilier mouille dans le lagon devant un faré, il mouille CHEZ l’habitant de ce faré, un peu comme si un campeur venait planter sa tente dans TON jardin sans te demander la permission, mais comme ton jardin est grand, que le campeur est sympa et discret, tu seras peut-être content de l’accueillir; mais ton jardin étant magnifique d’autres campeurs vont venir camper CHEZ TOI, et ça finira par t’agacer, agacement relayé et amplifié par quelques politiciens locaux plus ou moins véreux.

Lors de mon séjour en Polynésie j’avais très fortement ressenti ce sentiment de propriété aux Tuamotus, particulièrement à l’anse Amyot dans l’atoll de Toau, ou nous avions été accueilli très cordialement par les locaux qui nous ont fait participé à la vie locale, mais il était parfaitement clair que l’atoll, c’était leurs atoll, et que par exemple il n’était pas question d’aller faire de la chasse sous-marine n’importe ou.

Alors bien sûr il est possible que dans des endroits très fréquentés comme Tahiti ce sentiment de propriété de l’espace maritime soit plus ou moins atténué, mais il suffit probablement de peu de chose (trop grande fréquentation, actions politiques, manipulations diverses et variées, etc, pour qu’il resurgisse.

Pour t’imprégner de la vie polynésienne je te suggère de t’abonner à l’excellentissime magazine « Tahiti Pacifique ».

Cela dit la planète est grande, et il y a milles autres destinations de voyage en bateau tout aussi séduisantes, et pas que sous les tropiques.

L'équipage
01 sept. 2020
01 sept. 2020

Bonjour à tous,

Je n'interviens plus sur H&O car à chaque fois ça devient polémique.

Donc je vous conseille d'aller à la source pour avoir des infos : les médias locaux et l’Association des Voiliers en Polynésie (dont je fais partie).
voiliers.asso.pf[...]/
www.facebook.com[...]oiliers

Et notre étude sur l'impacte économique de la plaisance en PF:
www.36degrees.pf[...]mie.pdf

Bonne lecture

Florent

Bonjour,
Merci BWV 988 pour cette longue explication
Merci Florent pour ces liens.
Départ dans 23 mois. Maison vendue. Nous allons vivre sur le bateau pour la fin du mois en cours. Le projet avance. Le bateau s’équipe petit à petit.
Bonne journée,
Patrice

01 sept. 2020

Je navigue depuis quelques années en Polynésie sur mon propre bateau. Adhérent de l' AVP.
je pense que les polémiques sont vaines et que seul la raison l'emportera. Les Polynésiens sont dans l'ensemble très sympathiques mais nous devons toujours tenir compte du fait que nous sommes chez eux même si les finances de la France permettent un niveau de vie agréable à beaucoup.
Il faut bien admettre qu'actuellement une certaine agressivité de la part de certains locaux est entretenue par quelques politiciens mal intentionnés. Le boomerang arrivera à un moment ou à un autre et la gentillesse des Polynésiens refera surface car c'est aussi une tradition.

02 sept. 2020

Puisque la boîte de Pandore est rouverte, je reprends ce que j'écrivais naguère en MP : Depuis la loi de 2004, revue en 2019, la Polynésie est un pays d'outre mer, probable dernière étape avant l'état associé, ce qui attise bien des ambitions... Les yachties servant de punching balls, de boucs émissaires ou de monnaies d'échange dans une partie de bonneteau qui les dépasse.

Pour le moment, te fenua no Ma'ohi dispose d'une assemblée élue, d'un président, d'un gouvernement et d'administrations océanisées, et peut même organiser des referendums locaux.

Si la France conserve l'armée, la diplomatie et la justice, en matière d'aménagements et de tourisme (et de santé mais c'est un autre sujet) le pays bénéficie d'une large autonomie, sans parler des coutumes locales qui permettent de privatiser le bord de mer jusqu'au motu ou au tombant du récif.
J'ai été un des premiers à alerter sur cette situation au détriment des voiliers, mais c'est une réalité, et les rares fois où des tribunaux de métropole ont statué contre les coutumes, les décisions n'ont pas été appliquées. Ou pire, comme la mairie de Huahiné récemment, les bâtiments publics ont brûlé mystérieusement avec leurs archives.

Quant à savoir qui est légitime propriétaire de quoi, entre les revendications qu'on peut ouvrir si on découvre 150 ans après qu'un ancêtre a été grugé, les indivisions en forme de labyrinthes juridiques, les cessions, donations, échanges sans papiers mais reconnues par le village, la contestation du domaine public qui disent-ils a forcément été volé à quelqu'un, l'absence de cadastres ou les cadastres "arrangés" et les tribunaux arbitraux des Tinitos (Chinois)
Bonjour les experts en droit civil français !

02 sept. 2020

J'ai suggéré à Ar-men la lecture du magazine "Tahiti Pacifique", j'en conseille aussi vivement la lecture à tous ceux qui envisagent un départ pour cette région. C'est vraiment un super média "poil à gratter" pour reprendre une expression lue sur Wikipédia, et qui va au fond des dossiers; c’était du moins le cas dans les années 90, mais je précise que je ne le lis plus depuis longtemps.Je ne sais donc pas précisément quelle est la position du journal sur le sujet qui vous préoccupe, mais elle est certainement intéressante à lire.

Je met en lien un petit film de 2012 qui présente son créateur, disparu depuis.
fr.wikipedia.org[...]cifique
www.film-documentaire.fr[...]45013_1

02 sept. 2020

J’aime bien la comparaison avec le jardin et les campeurs sauvages, en fait la Polynésie c’est comme partout, si les visiteurs se comportent correctement avec les indigènes, il ne devrait pas y avoir plus de problèmes qu’ailleurs. Ça me rappelle une conversation avec un corse dans un petit village avec qui j’avais discuté et sympathisé, je lui avais demandé ce qu’il pensait des touristes , il m’avait répondu que les corses n’avaient rien contre les touristes normaux mais par contre ceux qui arrivaient en conquérants n’étaient pas les bienvenus, comme partout ! Étant donné qu’il y a toujours des cons qui se croient supérieurs, cela ne facilite pas l’accueil des étrangers en général.

02 sept. 2020

Comparaison intéressante entre campeurs et voileux, mais pour moi dans un tout autre sens.
A la fin des années 80, quand Bobby Holcomb vivait encore, son rayonnement attirait pas mal d'artistes et de routards et de nombreux backpackers cosmopolites sillonnaient le Fenua.
Cherchez les terrains de camping et les backpackers aujourd'hui.
Ils ont été les premières victimes de la politique "tourisme de riches" initiée par Flosse et maintenant
reprise par son ex-gendre au détriment des voileux.
Résultat: une foultitude d'hôtels 4 ou 5 * et de clubs de vacances, subventionnés, dont les 3/4 ont fait faillite faute de clients et dont les rescapés étaient à moitié vides avant covid.

Après cet échec, on a vu une foultitude de catas de 18 à 28 m, subventionnés, oubliant d'embaucher des Ma'ohi comme convenu, et dont les 3/4 ont filé vers d'autres cieux dès qu'ils ne bénéficiaient plus des cadeaux fiscaux.
Maintenant ça recommence avec les paquebots de croisière et les yachts de luxe, qu'on essaie d'attirer avec toutes sortes d'avantages substantiels et dans lesquels les mercantis placent tous leurs espoirs de richesses futures, tels ces joueurs compulsifs qui ne cessent de perdre mais ne parviennent pas à s'arracher à leur table de jeu.
Pour revenir à mon post précédent une histoire vraie illustrant l'imbroglio de la propriété foncière:
www.paristribune.info[...]15.html

04 sept. 2020

... avec une fuite en avant vers le "haut de gamme"

04 sept. 202004 sept. 2020

Pour comprendre (un peu) la Polynésie française, je vous suggère l'écoute des podcasts suivants, sur France Culture, et principalement l'épisode 4 : "Mururoa, le colonialisme nucléaire".
www.franceculture.fr[...]-miroir

08 sept. 2020

Bonjour,

Un qui a su se battre en saisissant les tribunaux et qui a eu gain de cause sur le mouillage dans le lagon de Tetiaora:

www.facebook.com[...]034247/

08 sept. 2020

@Diver, il faut Fèce de Bouc et c'est une conversation privée.
Mieux vaut une copie d'écran accessible à tous.

08 sept. 2020

Exact : voici la copie écran

09 sept. 2020

Super
Teiki peut y revenir.
Trop de bons souvenirs.
Merci

08 sept. 2020

ça me fais rire , y'a pas de passe a tétiaroa, (a moins qu'ils en ai créer une pour l'hotel ? , auquel cas =catastrophe écologique !)

j'ai eu la chance de pouvoir sejourner 3 jours a tétiaroa avec ma femme en 1996 , nous n'étions que 2 plus les employés d'un embryon d'hotel , l'atoll a cette époque etait encore presque authentique, et le lagon fabuleux , qu'en est il aujourd'hui .

09 sept. 2020

Les locaux passaient avec la vague dans la passe.
Mais il ne faut pas de quille , of course....
Une chaloupe recif avec renforts glissières bois.
Il y avait des coffres où les charters s ammaraient.

08 sept. 2020

Merci Diver, sympa ! Et bonne nouvelle pour les visiteurs de ce lagon

09 sept. 2020

Hello
Ca date de 2016 ce document...
Toujours valable ?

10 sept. 2020

Comme je disais supra, les rares fois où les tribunaux français ont statué contre la coutume ou le code Pomaré aujourd'hui abrogé mais appliqué de facto, leurs décisions ont été "interprétées" localement.
Ainsi pour Tetiaroa où 2 sociétés de charter détiennent un duopole de fait pour les transferts, et possèdent des corps morts extérieurs (passe trop peu profonde) les visiteurs sont contrôlés comme en Corée du Nord.
Ils ont l'obligation de rester sur des rivages assignés, sentier littoral de 3 m, y compris sur les motus relevant du domaine pubic. Avec interdiction de visiter sous d'obscurs prétextes écologiques. Les kavéous seraient-ils une espèce en voie d'extinction ?
Et l'aérodrome est réservé aux clients de l'hôtel, ce qui va contre les préconisations de l'OACI.
Je note au passage que la domanialité du lagon a été reconnue après l'expulsion de la famille Pambrun et la saisie provisoire de leur pirogue faré, à la demande des Beach Combers qui se croyaient propriétaires
de la totalité de l'atoll.

Mais ce n'est pas tout ! Qui connaît Nukutepipi ? Ce joli nom désigne un autre atoll privatisé pour la quiétude de quelques milliardaires, où le Territoire a investi l'équivalent de près de 10 millions € pour des infrastructures hôtelières réservées aux happy few (toujours cette obsession d'attirer des riches dont on attend des retombées dont les Ma'ohi n'ont guère profité jusqu'ici)
Le proprio de l'atoll (il n'y a pas de petits profits) a été mis en garde à vue pour trafic de stupéfiants en 2019 et aussitôt relaché.
Les rares voileux qui se sont approchés et ont du mouiller à l'extérieur, parlent de comités d'accueil composés d'hommes en armes avec des molosses.
Mais si vous y allez, vous pouvez toujours essayer de les impressionner en brandissant une copie de la convention qui dit là aussi que le lagon et le rivage ne doivent pas être privatisés.
Toutefois, si vous gagnez au loto, vous pouvez affréter un jet privé (piste réservée de 1600 m) et louer l'atoll pour 900.000€ par semaine. Vous y serez fort bien accueillis.
www.monplusbeauvoyage.fr[...]e-luxe/ !

19 sept. 2020

Viktor, je reviens de la Polynésie, et franchement, c'est pas là devant un atool de milliardaire que je serais aller mouiller. En Bretagne certaines iles appartiennent à des pontes de la finance où là aussi un paquet de personnes se plaignent de ne pouvoir plus visiter l’intérieur, grand bien leur face, moi j'ai une petite baraque du coté de Royan, à Ste Ramée, je ne suis pas emmerdé par des vacanciers qui trainent autour pour aller critiquer ma façon de vivre. Alors aller emmerder ces milliardaires, franchement il y a mieux à faire, il y a tellement de beaux endroits à voir là bas que c'est perdre son temps pour moi et finalement, je ne vois pas pourquoi ils n'auraient pas le droit à leur intimité, en plus, ils dépensent leur caillasse et font vivre des locaux. Franchement, faire des milliers de miles pour aller me retrouver dans des endroits pareil, c'est vraiment pas mon truc, d'ailleurs j'ai détesté les iles sous le vent, aimé les Tuamotu et plus-qu’adoré les Marquises, le plus belle endroit qu'il m'ait été donné d'avoir vu depuis le temps que je voyage. Mais tu sais, là bas aussi t'as des mecs qui trouvent à redire et pendant qu'ils palabrent ils ratent l'essentiel, comme ça, ça leur donnera l'occasion d'y retourner pour découvrir ce qu'ils ont raté, mais attention, dans des coins pareil, le progrès fait beaucoup de dégât et trop de touriste tuent à petit feu la mentalité des habitants....
Chacun à ses travers, ça fait parti de l'être humain, quand on a compris ça, et bien on se sens bien plus "HEUREUX" et finalement, rien que de pouvoir se balader sur notre coque de noix, même quand on chie parce qu'en bateau ça fait parti du paysage, ça fait tellement de bien qu'on a plus envie d'envier les autres.....

19 sept. 2020

Bonjour

Pour Nukutepipi, il y a 120 îles en Polynésie.
Il est sans doute possible, en tant que navigateur, de ne pas vouloir absolument débarquer dans une des rares qui est privée, et de surcroit très éloignée des routes habituelles.
Guy Laliberté a acheté cet atoll à un propriétaire polynésien, il a dépensé des fortunes pour en faire un havre de paix afin de profiter de sa fortune avec ses amis.
Il génère des revenus pour nombre de prestataires, artisans, maintenance de sa propriété, de son avion etc.
Il parait assez logique qu'il fasse en sorte qu'on lui fiche la paix.

17 sept. 2020

un ami viens de me contacter afin que je lui transmette l'article récent (aout 2020) de médiapart sur l'état des lieux de la plaisance en Polynésie , l'article n'est plus en ligne mais j'avais pris soin de l'imprimer.

c'est en faisant une recherche sur le site que je vois que ViKtor bis , parle de nukutépipi

l'atoll appartient a guy laliberté ( directeur du cirque du soleil)
mais ce que ne dit pas le recit que vous pouvez lire via le lien ci dessus
c'est que ce monsieur a fait déplacer , éradiquer , tout les requins du lagon car madame avait peur de s'y baigner !!

plus glamour en revanche
le récit de Jean Madec , ''l'empereur'' sur l'origine de propriété de nukutépipi
a lire ici
cliquez (a gauche dans les cases )sur prat ar coum pour la présentation du personnage

puis sur

nukutépipi
pour le récit de cette fabuleuse aventure.

bonne lecture

17 sept. 2020

Je ne vois aucun lien pour lire ces articles ?

17 sept. 2020

oups !!! oubli

le voici

jeanmadec.fr[...]/

19 sept. 2020

Je me permets de dresser un état des lieux qui sera peut-être caduc demain, après 2 arrivées en voilier, 5 ou 6 en avion au cours des 30 dernières années, et une installation définitive au Fenua.
Je témoigne des endroits où je suis allé ou revenu récemment ou dont j'ai eu l'occasion de parler avec des yachties qui y sont passés. Mais qui peut connaître les 117 îles ?

Aujourd'hui Mangareva peu visité est à l'abri des turbulences anti-voiliers.
On peut dire à peu près pareil des Australes. Mais ces 2 archipels sont ravitaillés par les goélands.

Aux Marquises, les très bons mouillages sont rares et là où ça sature comme à Ua Pou on commence à voir des réactions d'hostilité, locaux contre voileux.
Pas de problèmes à Nuku Hiva et Hiva Oa où ça s'est bien passé pendant la quarantaine.

Aux Tuams, Fakarava est devenu invivable, par contre Tikehau et Ahé (l'atoll de Moitessier) restent assez cool.

Finalement les îles du vent et sous le vent concentrent les 9/10 de la population et donc 90% des mécontents.
De nombreux Américains les déconseillent carrément sur leurs sites et dans leurs guides.
Je serais tenté de biffer Moorea et Bora, les 2 plus belles mais avec la plus forte concentration d'abrutis, toutes ethnies confondues.
C'est de là qu'est parti le mouvement d'interdiction des mouillages forains.

19 sept. 2020

Tu sais Viktor, à Hiva Oa certains locaux balançaient des cailloux sur les annexes qui tentaient d'aller à terre et là il a fallut les gendarmes pour faire arrêter ce mouvement avant que ça ne dégénère, mais c'est comme partout, une très très grosse minorité réussi à entrainer des personnes avec des fakes news comme sur facebook ou les forums, même ici on trouve ce genre de dérapage sur hisse et ho, mais c'est comme ça. Moi j'ai passé mon confinement à Fakarava et contrairement à ce que tu écris on a pas été si emmerdé que ça, possibilité d'aller à terre mais éviter d'être en groupe, par-contre on a pu lire ce genre de pancarte "Alerte !!! Corona virus Voiliers interdit", mais la pareil, c'est juste une minorité qui râlait, et en même temps comment leur en vouloir quand il regardent les infos de la France et qu'ils voient comment on traite les immigrants en plus tu as moins de 20 miles pour aller à Toau et être seul au monde... Donc faut relativiser je pense.
Sinon, ce que conseillent les Ricains ça me fait bien marrer, je suis pas trop raccord avec eux, mais bon, c'est comme ça et de toute façon il y a tellement de beaux endroits la bas que si on ne se sent pas bien, il suffit de faire quelques miles et tu trouveras chaussure à ton pied.
Moi je suis resté 1 an aux Marquises et toutes les iles ont des mouillages tranquilles, faut juste changer quand le vent tourne, à UA-PO comme UA-HUKA où se trouve l'ile aux oiseaux avec un mouillage de rêve en face et c'est pareil partout sauf EIAO, mais là, t'es au paradis mais il se mérite.
De toute façon, il faut bien se mettre dans la tête qu'on est pas chez nous et donc, on doit obéir à leurs envies bonnes ou moins bonnes c'est comme ça et quand on voit le comportement de certains, pas sûr qu'ils aient tord en plus...

19 sept. 2020

voila qui est déja plus clair

19 sept. 2020

100% d'accord avec @Marquises. Il y tout compris.

19 sept. 2020

118 et non 117, mais bon chacun voit midi à sa porte ...

19 sept. 2020

De toute façon, il faut bien se mettre dans la tête qu'on est pas chez nous

Sans blague ? Avec une grand-mère qui s'appelait Hinaréva ?

et donc, on doit obéir à leurs envies bonnes ou moins bonnes

Résultats des élections de 2018 :
Tapura 49.18% et Taohéraa 27.72% soit 76.9% pour rester Français avec le statut de 2004
Tavini 23.1% indépendantiste

19 sept. 202019 sept. 2020

Ok, mais pour la majorité, tous les navigateurs n'ont pas de grand-maman sur site et combien même, quand tu arrives, peut-être faut-il laisser aux personnes sur place le temps de jauger les nouveaux arrivants.
Et pour le coup, tu sais le résultats des élections est partout pareil dans le monde, c'est au meilleur menteur qu'ira le pouvoir dans pléthores des cas.
La Polynésie, surtout dans les Tuamotu, les Marquises etc... les gens qui y habitent ont leur coutume, leur façon de vivre, souvent ils sont extrêmement sympa, mais il faut aussi savoir qu'ils sont comme nous, ils ont leur caractère et bien souvent, lorsque certains bateaux arrivent, ils ne comprennent pas et n'acceptent pas toujours cette différence. A Fatu-Iva, je me suis pris la teûté avec un Français qui avait jeté sa poubelle sur le quai parce qu'il ne comprenait pas qu'ils n'acceptent pas les poubelles des bateaux de passage, fallait soit les bruler ou attendre d'aller à Iva Oa pour les déposer et ce gars se remplissait ses bidons de flotte sur le quai sans même avoir demandé la permission alors qu'on lui aurait autorisé.
Moi quand je suis parti de là bas, j'avais au moins 100kg de pamplemousses 5 régimes de bananes, du cochon, de la chèvre, des poulets, de légumes etc..., on m'a donné des tikis, du miel bref j'ai rempli mon bateau de cadeaux juste parce que je leur bricolais leurs débroussailleuses, tronçonneuses ou tous autres trucs qui me prenait cinq minutes... Je peux te dire que c'est moi qui leur suis redevable parce que j'ai vécu ce que peu de monde vivra juste comme ça, gratuitement et en plus ça rend heureux tout le monde au bout du compte.
Mais toi, tu invites tous les péquins qui passe dans ta rue ? moi non, j'ai trop peur des cons, je préfère discuter un peu avant de boire un coup avec eux...
Mais bon, chacun voit midi à sa porte et c'est bien là l'essentiel....

19 sept. 2020

@Les Marquises
+1 L'attitude du mec qui a déposé sa poubelle sur le quai est choquante, et aussi
ton exemple de l'eau est parfaitement choisi, j'ajouterai également que en ce qui concerne les fruits, même s'ils poussent dans la nature, il n'est pas interdit de demander avant de les cueillir, parce qu'en l'occurrence, la nature c'est LEUR nature.

19 sept. 2020

Pour le coup, tu te trompes, en fait en Polynésie les terrains ont été redistribué à la population ce qui donne des aberrations, mais là n'est pas le problème, à part quelques terrains devenus domaniale tout appartient à quelqu'un, donc tu voles en fait, je sais que c'est idiot mais c'est la réalité et franchement leur mentalité est imprégné du partage donc juste demander. ...
Mais sur le fond tu as tout compris, d'ailleurs c'est partout pareil
"S'il vous plait, ça vous dérange pas que....."
juste un peu de bon sens, c'est si simple....

19 sept. 2020

@Les Marquises a totalement raison. A Tahuata, nous sommes aussi repartis avec le plein de fruits et légumes apportés au quai par un habitant avec qui nous avions passé du temps simplement à échanger avec lui. Il était vraiment extrêmement gentil mais il avait en effet horreur de voir les voileux de passage se "servir" en passant sans demander à personne.
Tout, absolument tout leur appartient, aucune terre n'est sans propriétaire.
La moindre noix de coco, le moindre pamplemousse est à quelqu'un. Ce même quelqu'un qui se fera toujours un plaisir de te l'offrir avec le sourire.
A Ua Pou, pendant la fête agricole inter-iles, nous avons participé en les aidant à préparer les stands. Nous avons été invité ensuite à partager le four marquisien qui avait été préparé entre les participants.
Une sympathique petite famille venue en voilier est arrivée et s'est tout simplement assise à table en voyant que tout le monde était en train de manger. Ils n'ont rien demandé à personne et personne ne leur a fait remarquer que la table était privée. Ils ont mangé, puis sont repartis en disant au revoir avec le sourire mais pas le moindre merci.
Et pourtant, le mouillage était loin d'être saturé puisque nous étions deux bateaux (plus le bateau de la petite famille qui n'est resté que deux jours).

Les Marquisiens ont eu le même sourire mais une fois leur départ, ils m'ont dit: tu comprends pourquoi on en a assez des gens comme eux? Et ils sont de plus en plus nombreux. Un jour, on ne les acceptera plus....
A Nuku Hiva, c'était cette équipière d'un voilier qui voulait systématiquement envoyer des vidéos en wifi pour montrer ses enfants aux grand parents.
On l'a retrouvée à Fakarava et là aussi, même chose au point de bloquer la wifi pour tout le monde, pas même moyen d'envoyer un mail.
C'est le propriétaire de la wifi qui lui a demandé de ne pas envoyer de vidéos et là, elle a piqué sa crise. Alors il a tout simplement coupé la wifi.
C'est ce comportement de plus en plus fréquent qui explique un peu leur réaction.

Ce qui sature, ce n'est pas que le comportement mais aussi le nombre.
Hors saison, à Tahuata, nous sommes restés seuls au mouillage quinze jours. En saison, ils peuvent compter jusqu'à 50 bateaux.
Il faudrait imaginer un petit mouillage de Bretagne bien calme et très joli. Au début, les habitants sont ravis de voir des voiliers de passages. Puis il y en a un peu plus, puis beaucoup plus et un jour, ils commencent à saturer (Chausey par exemple).
Crois tu, Viktor, que ce serait à cause des locaux qui voudraient l'indépendance de Chausey ou plus simplement parce que dix bateaux, ça va, 200 bateaux, bonjours les dégâts!

19 sept. 2020

On s'est pas rencontré Entre-Cotes je pense, mais je vois que tu étais à Tahuata. As tu fait la dernière baie vers Fatu-Iva, celle des dauphins qui te font un festival tous les matin jusqu'à 10-11h ?
Sinon, je crois que tu as résumé l'essentiel....
Tu es où en ce moment ?

19 sept. 2020

Je suis rentré depuis en Europe et je suis reparti vers le Nord, le bateau est en Norvège actuellement.
Sinon, j'ai aussi passé quelques temps à Fatu Hiva et en effet, la baie de Hapatoni est souvent fréquentée par les dauphins.
À pied, la route de Vaitahu à Hapatoni est chouette à faire.

19 sept. 2020

La Polynésie est elle Française ou etrangere de la France ? Je suis dans le sud France si un breton ou qq du nord vient ici je lui dit pas ici c est chez moi

19 sept. 2020

La Polynésie a son propre gouvernement contrairement aux départements Français comme la Réunion ou les Antilles.
Mais je pense que tu le sais ou alors t'as rien pigé de ce que j'ai pu écrire mais j'en doute, ce serait une insulte te concernant de penser le contraire. Mais comme bien souvent quelques mots tirés d'une phrase va réussir à me faire passer pour un abruti que je suis, je le confirme, mais je préfère le garder pour moi où mes amis, donc je vais te laisser débattre de ce sujet très épineux et intéressant comme on en pond régulièrement sur Hisse et Ho sans aucune crainte de se faire viré car les mots sont toujours édulcorés et ceux qui morflent n'ont pas toujours l'occasion de se défendre. Dommage que je ne sache pas où se trouve les smileys, je t'aurais envoyé un bisou baveux rempli de compréhension mon bon Tikipat....

19 sept. 2020

J ai lu ici que 80% avait voté pour rester avec la France d ou ma question ...l évolution du niveau de vie à Hiva oa par ex est du à quoi ? Beaucoup de 4x4
De magasins bien remplit en surgelé fort cher .musée Brel et Guauguin donc du à qui ?

19 sept. 2020

Le problème n'est pas si la Polynésie française "nous" appartient, "nous" les bons colonisateurs qui donnons à manger à ces pauvres bougres polynésiens. Le problème est avec tous les abrutis qui se croient chez eux partout où ils vont. Qu'ils soient français, anglais, ricains ou chinois là n'est pas le problème. Ces personnes n'ont aucun sentiment de propriété car généralement ils ne sont propriétaires de rien et donc s'offusquent que des personnes puissent posséder quelque chose. Que ce soit un terrain, une histoire, une coutume...
Quand je suis dans mon village je fais attention aux actions des "étrangers" du village. Quand je suis dans le village d'à côté ou dans un village de l'autre côté de la planète je suis l'étranger et j'agis en conséquence. Si vous arrivez à vivre en Polynésie sans savoir où est votre place en pétant plus haut que son cul, je pense que vous ne connaitrez jamais la Polynésie.

20 sept. 2020

"Le problème est avec tous les abrutis qui se croient chez eux partout où ils vont."

oui.
les gens qui volent, ça existe aussi à terre, il suffit de voir comme certains se servent dans les champs / les vergers en France métro. et dans leur tête ils ne se voient pas en voleurs - ce qu'ils sont.
quand on va quelque part, il est juste normal de considérer que l'on n'a pas à se servir.
et aussi d'appréhender un minimum les mœurs locales pour comprendre à qui s'adresser en premier, comment se présenter etc.
ce qui n'empêchera pas toujours les désagréments (aucune raison de penser que les locaux sont exempts de crétins, comme aucune raison de penser que les voileux le sont aussi).

19 sept. 202019 sept. 2020

En fait TIKTAC, tu es comme tous ces voyageurs qui se baladent et parce qu'ils voient ici un 4*4, là une belle maison, un bôôô musé , un joli terrain de foot et un magasin bien garni et comme en sortant de son hôtel dans lequel t'as tout le confort à l’Européenne ou du sud-est et des personnes qui te sourient avec un air heureux tu traduis ça par opulence, confort, et bien être.... Si ça se trouve, ils vivent mieux que nous les salauds....
Tu sais, au 16eme siècle il y avait 100000 mille habitants, au début de siècle un petit millier et maintenant dans les 3000 en gros.... et tout ça dû à qui ? pas aux colonisateur j'imagine....
Tu sais, ils n'ont pas besoin de congelé ni de rien en réalité, mais comme tes gamins ou ceux des autres ils pensent que ça doit être mieux. Aujourd'hui, aprés les avoir éduqués à la vies des années 60, ils se bourrent de sucre et de saloperie qu'on leur a fourni et il est est de bon ton de se moquer d'eux alors qu'ils avaient mis leur confiances en nous. La plupart des Marquisiens hommes ont travaillé à Mururoa et se sont chopé le cancer sans être reconnu, peu en sont sortis indemne et toi tu me dis "du à qui ?"

Putain, je n'arrive pas à croire qu'on puisse raconter ça.
Mais au fait, juste pour revenir à ton précédant post, ça ne te générait pas qu'on vienne cueillir tes figues sur ton terrain....
T'es coincé derrière ton écran et tu refais le monde, mais pas comme tout le monde, tu vomis sans même t'en rendre compte. Changes rien surtout, et n'oublies surtout pas de voter....
Tu trouves encore des personnes qui vont au toilettes dans la mer ou dans un petit baraquement prévu à cet effet en campagne, ici, pas de RSA ou autre aide, tu te démerdes, et toi tu vas chialer pour ton pouvoir d’achat qui risque de baisser de 1% alors que tu ne sais même pas si la prochaine génération, tes enfants pourront avoir une retraite .
Ici, il vont à la pêche pour manger, font des tapas ou des sculptures pour vivre et je ne suis pas sûr que tu acceptes de vivre dans leur conditions, mais derrière un clavier on est le roi du monde...

19 sept. 2020

ça m amuse tes popose sur moi .. car tu sais pas du tout ce que j ai fait , renseigne toi avant ... et ton baiser baveux raconte bien la haime de ceux qui pense pas comme toi ...

19 sept. 2020

propos

19 sept. 2020

T'as raison , je ne connais rien de toi comme toi de moi bien entendu. Mais moi, je ne fais que répondre à tes propos. Mais tu sais, comme je suis con, ce que je sais et que j'entretiens, je ne sais pas lire entre les lignes et les tiennes elles puent et je ne peux plus.
j'ai certainement rien compris, mais c'est juste mon sentiment qui va se dissoudre, mais de toute façon dans un mois je suis parti, le problème, comme je m'emmerde à terre j'essaie juste de faire partager mes sentiments, ça marche pas bien entendu ici, mais certains commentaires comme les tiens sentent tellement mauvais que je ne peux plus respirer, donc je m’aère, j'évacue, je disperse comme aurait dit Audiart.
C'est génial en plus, le résultat te fait rire, même le débat tu l'évacues comme quand tu tires ta chasse, tu peux être fier de toi, le résultat est que finalement sur hisse et ho, peu s'en émeut, tu as gagné par KO, tu m'as sonné sans discussion, t'es le champion et finalement ça me va, tu connais mieux le monde des Marquises que quiconque, chapeau bas l'artiste....
je ne te dis pas merde, il n'y a plus débat, peut-être " je te pisse à la raie" vulgaire, mais je l'aime celle là.....

19 sept. 2020

tu es le genre a pas rencontrer en voyage , car si on n est pas d accord avec toi toute la haine en toi jaillit et plus vulgaire ... oui va t aérer tu en as besoin .... Comme tu connais bien le probléme des Polynésiens et tu as pu comparer leurs niveau de vie , tu as du je pense aller voir plus loin comment vive les iliens ,au Cook , au tonga , au fidji , au Vanuatu .... moi oui ...

19 sept. 2020

La classe, on parle du niveau de vie des Polynésiens par rapport aux français et toi tu me parles du niveau de vie des iles du Tonga , Fidji, Cook, pourquoi pas des pays Africains ou même d'Asie et bien d'autres ? Comme si on pouvait comparer !
C'est vrai que la vulgarité est un peu mon ADN, je ne m'en cache pas d'ailleurs, même que je picole, tu vois, je ne te cache rien. Et il faudra que tu interroges ceux qui ont fréquenté les Marquises en 2019 et 2020, j'en ai pas mal rencontrés, et on a bien discuté, parait même que je suis bavard, mais avec eux souvent il y avait débat contradictoire, pas trois lignes hors sujet remplies de dédains comme tu sais le faire à merveille derrière ton clavier. Je te rappelle que je n'ai émis au départ que mon opinion et que tu m'as demandé si:
"La Polynésie est elle Française ou etrangere de la France "

Mais bon, passons, ça avait dû t'échapper et donc, pour le coup je ne suis pas sûr que tu le saches, en mars 2020 il y a eu un virus qui a bloqué toutes possibilité de visiter ces iles comme les Fidji, Tonga, Cook et autres que tu connais comme la Polynésie, mais difficile aujourd'hui de savoir comment ils vivent, mais ce n'est pas le sujet du post il me semble et heureusement car vu la façon dont tu juges celui des Polynésiens, je m'attendrai au pire.
Tien, je vais me reboire un p'tit blanc, je suis rassuré, finalement on peut débattre....

19 sept. 2020

oui je compare entre les iles du Pacifique , comme tu ne les as pas faite , tu reviendras rapidement sur tes propos ...
Je suis passé en voilier aux marquises après une transpac en 83 sur mon 9 m ( puis j ai bossé a tahiti un an ), repassé tj en voilier en 97 sur un 22 m comme skipper , puis sur mon cata en 2014 ( 6 mois par an sur les 3 ans autorisé ), on voyait bien le niveau de vie augnenté au fil du temps ...
Etant polie , bonne nav

19 sept. 2020

Tu vois quand tu veux, tu peux t'exprimer autrement qu'en deux lignes de mépris.
Donc pour te répondre, tu ne peux pas comparer les Fidji, Vanuatu,Cook ou autres avec les iles de la Polynésie Française, c'est absurde, par-contre comparer les iles sous le vent avec les Tuamotu ou les Marquises, là ok. Et justement, si tu as passé du temps là bas tu dois savoir combien le niveau de vie entre les iles sous le vent et les Marquises ou les Tuamotu est vraiment inégal. Il n'y a pas d’impôt en Polynésie ce qui fait que le polynésien basique paye le même prix son pain, son riz ou tout le reste que ceux qui n'ont rien ou presque. le niveau de vie à augmenté pour ceux qui bossent aux iles sous le vent, c'est pas le cas des Tuamotu ou les Marquises, faut vraiment être de mauvaise fois pour dire le contraire. Aux marquises, comme Fatu-iva sans aéroport il y a combien d'emplois, 2 instits, un maire et le reste c'est quoi, 3 mois de boulots d'entretien des routes à tour de rôle, les seuls qui ont un peu d'argent c'est ceux qui ont travaillé à Mururoa et qui touchent leur retraite sinon, c'est la misère, mais comme le chantait Azenavour, la misère est moins pire au soleil.
le niveau de vie augmente juste pour une minorité et aux Tuamotu c'est exactement pareil et si tu est resté là bas, et que tu ne l'as pas vu, c'est que tu te bandes les yeux et te bouches les oreilles quand tu te balades. On est pas aux Antilles , il n'y a pas de Rsa là bas, il faut qu'ils fassent du copra ou les fruits pour améliorer leur ordinaire et on est loin du compte...

19 sept. 202019 sept. 2020

Autre chose, maintenant qu'on se parle normalement, enfin j'espère, moi c'est Pascal, et toi si ce n'est pas indiscret, et combien de printemps, moi 62....

19 sept. 2020

Pascal aussi au 63 printemps ... je reconstruis un cata après le naufrage au large de l Indonésie , mais je repasserais pas par la Polynésie

19 sept. 2020

Merde, même prénom et même age enfin t'es plus vieux quand même, je pensais avoir à faire à un gamin de 30 ans et on s'engueule, si ça se trouve on passerait une bonne soirée ensemble, comme quoi se parler normalement autrement que comme des gamins.... Donc tu fais un Lerouge si j'ai bien lu dans ton profil. J'ai rencontré un pote à Nuku iva, il avait un 12m, assez habitable pour la longueur par rapport à un outremer et en allant à Fatu-Iva, il m'a mis la honte avec mon veau, il est arrivé 6h avant moi, une bête de pré le sien, donc j'imagine que c'est l'architecte qui fait la différence.
Là je suis à la Réunion, t'es où toi?, en Indonésie.

19 sept. 2020

Souvent c est ce qui fait le débat , qq uns sont pas d accord entre eux , mais avec respect de la discution , mais la , ta vulgarité est bien dépassé au dela de ce que l on a deja lu ici , triste

19 sept. 2020

Changes rien surtout, juste ne te relis pas, je ne voudrais pas que tu te fasses trop de peine....

19 sept. 2020

Ah Pino, ça fait du bien, merci, je me sens tellement seul devant tant de conneries

19 sept. 202019 sept. 2020

De toute façon ils sont dépendant économiquement.Ce qui aux regards de leur droits civiques,permet un niveau de vie honorable pour quelques uns.La Polynésie française est subordonnée aux politiques métropolitaines et européennes.A celà s'ajoute peut-être une crise identitaire,liée à un déficit de reconnaissance et une mémoire collective faisant référence au passé,à leur culture,idiomes etc.
Évidemment celà génère,en plus,une frustation face à l'exploitation des Îles (le nucléaire entre-autres,population déplacée le temps des tirs, fracturation atool et affaissement,cancers etc) et l'avenir incertain de ces Îles (à divers plans... économique,écologique etc) et tout ce qui tient du folklore aujourd'hui.
J'ai discuté avec un ancien militaire Français il y a trois semaines et qui a participé aux essais nucléaires et à raconté un peu comment ça se passait en Polynésie avec les locaux et dans la Marine (et avant en Algérie).C'est assez incroyable et lui à de la chance d'être un rescapé en 2020.

19 sept. 202019 sept. 2020

C'est un peu dommage que ce fil vire à la foire d'empoigne, j'espère néanmoins que ceux qui ont le projet d'aller là bas comprendront que des comportements comme ceux relatés par entre-cotes et Les Marquises sont de nature à provoquer des rejets. Déjà en 1994, un marquisien de Ua-Pou m'avait parlé du sans-gêne de certains voileux qui cueillaient des fruits sans rien demander à personne.
Cela dit il y a certainement quelques politiciens véreux qui s'empressent de souffler sur les braises, mais de grâce n'allez pas en Polynésie en vous disant:
"Ici c'est la France, ils vivent avec notre pognon, donc je suis chez moi" car c'est la pire des attitudes.

19 sept. 2020

Le niveau de vie à Fatu Hiva est loin d'être élevé. Et si le fait d'avoir des barres chocolatées ou des glaces dans la seule petite épicerie du village apparaît comme une élévation de ce niveau de vie montre l'incompréhension de la réalité des choses : un diabète endémique apporté par le fabuleux progrès de notre merveilleuse société.
J'étais avec Titouan Lamazou à Atuona pendant qu'ils faisait quelques croquis pour une expo. Il avait réussi à interviewer une femmes assez âgée qui racontait quelque chose qui m'a bien fait rire.
Elle disait que les images colportées chez nous des jolies vahinées tombant dans les bras des matelots européens la faisait beaucoup rire. Elle remettait les choses à leur vrai place en disant qu'autrefois, les hommes marquisiens étaient beaux et minces, avec des dentition parfaites alors ses grand mères n'ont certainement pas été d'elles mêmes dans les bras de marins puants aux dents gâtées venant sur ces bateaux de passages.
Et maintenant, l'obésité galopante est le résultat de notre apport à ces pays.
Un dernier petit truc, ils ne manquent pas d'humour. A Atuona, au makémaké, nous prenions un verre quand deux Marquisiens sont arrivés à notre table et nous ont offert une bière, juste par envie de faire plaisir. Et là, ils nous disent avec le sourire : vous direz en France qu'on ne mange plus les blancs. Vous savez pourquoi ? Parce que vous n'êtes pas bio !

20 sept. 2020

Je vais encore insister lourdement mais cette mentalité de conquérants, on la voit surtout chez les skippers et les clients de certains bateaux charters de luxe.
Des gens qui ne font que passer et veulent en avoir pour leur argent et s'éclater un max.
Les occupants des voiliers de voyage sont, en règle générale, à la fois respectueux de l'environnement et des gens, et comprennent mal l'hostilité dont ils sont la cible.
D'autant qu'elle est alimentée par des politicards qui ont tout fait (subventions, défiscalisation, places de port préférentielles) pour attirer les gros charters qui ne respectent pas grand chose.

19 sept. 2020

Juste quelques questions innocentes : Parmi ceux qui se targuent de si bien connaître les Polynésiens, et prétendent donner des leçons, combien sont capables de parler un peu le reo ma'ohi ?

Combien s'intéressent aux cultures traditionnelles, combien peuvent citer seulement les noms de 5 anciens dieux ?
Combien ont suivi les efforts de Henri Hiro et de Bobby Holcomb, puis de Jean-Marc Tera’ituatini Pambrun, pour rendre leur fierté aux Ma'ohi, et combien parmi les "experts" de H & O savent-ils ce que représente "te moana nui a diva" dans l'imaginaire collectif ?
Paradoxe car il n'y pratiquement plus d'Austronésiens "purs". Tout le monde est plus ou moins haffa, comme ce chef indépendantiste qui se dit Ma'ohi mais est à moitié Bourguignon et à moitié Chinois !

Mais encore combien ont vraiment vécu en immersion dans une famille et dans un village, où on ne les considérait plus comme des Popaa mais comme des cousins revenus après une longue absence ?
Combien ont rencontré des gens qui, une fois en confiance, disent avec franchise que le C.E.P c'était l'âge d'or, travail pour tout le monde, bons salaires, modernisation des infrastructures économiques, éducatives et sportives ?

Combien sont restés assez longtemps pour savoir que les indépendantistes marquisiens souhaitent une indépendance de l'archipel, sinon préfèrent le statu quo plutôt que passer sous la coupe des Tahitiens ?
Qu'ils tiennent pour des lâches parce qu'ils ont trop vite rendu les armes.
Combien parmi ceux "qui-savent-tout-et-ont-tout-compris" ont-ils entendu parler de la guerre des ISLV ?
Combien ont-ils été reçus dans le cercle des indépendantistes de Huahiné où l'on vénère les portraits sépia de Terahupoo l'ariki nui rebelle que les touristes (et aussi bien des jeunes Ma'ohi) confondent avec le site de surf quasi éponyme de la presqu'île ?
Et je pourrais continuer comme ça pendant des heures...

19 sept. 2020

Professeur Viktor bis, pour répondre à toutes tes questions, pourrais-tu me laisser la nuit pour consulter Wikipédia pour répondre à toute ta science....
Faut bien reconnaitre que je n'ai pas de Mama ni de Mamau aux Marquises, mais si tu as l'occasion d'aller à fatu Iva, n'hésites pas à parler du popa Pascal en 2 coques, ils me connaissent tous, enfin presque, que ce soit Anavave ou Omoa .
mais sinon, tu comptes prouver quoi en étalant ta science, je ne suis pas un intello, loin s'en faut, mais je pourrais t’apprendre à chasser le cochon de façon traditionnel ou te montrer comment pêcher la langouste la nuit ou la pêche aux cailloux, je ne suis pas Marquisien mais ils m'ont appris, comment sculpter un tiki, faire un four marquisien chasser la chèvre, faire le copra, enfin je suis comme Jean Gabin, je sais surtout que je ne sais rien comme beaucoup de monde, sauf toi et grand bien te fasse...
Moi, si tu avais lu doucement mes posts, je n'ai fait juste que raconter mon sentiment que tu n'es pas obligé de partager et d'ailleurs je t'engage à en discuter si toute fois t'es capable de me lire et d'accepter la contradiction, la mienne bonne ou mauvaise selon ce que tu penseras....

19 sept. 2020

@ Les Marquises:

Accepter la contradiction ?
Amusant de la part de quelqu'un qui assène ses vérités irréfragables sur des thèmes qu'il n'a fait qu'effleurer, prétend donner des leçons de compréhension et de comportement, et ensuite se lance dans un profilage complètement à côté de la plaque en ce qui me concerne.
Comme si je n'avais jamais péché le varo ni chassé le kavéou.
Mais tu es très représentatif des touristes français que j'ai croisés sur tous les continents :
Des avis péremptoires sur tout à partir d'observations limitées ou de rencontres fortuites, avec une propension à généraliser leur expérience personnelle.
Sur ce j'arrête, je finirais par devenir désagréable et me ferais bannir de ce forum.

19 sept. 2020

Viktor, à par râler, tu m'as interpelé sur quoi ?
Là tu me dis que tu as pêcher et chassé et bien voila, c'est ça qui te manquait dans tes posts précédent, maintenant je le sais puisque tu me le dis, je ne suis pas devin, en plus je ne prétends pas tous savoir encore moins bien savoir faire ce que j'ai appris, mais juste le fait que je t'en parle te fait grimper au plafond alors que pour la 1ere fois tu es capable de me répondre pour discuter des marquises que je n'ai connu qu'une année.
Jamais je n'ai écrit que j'étais né la bas que j'avais ta science sur ces endroits, je t'ai juste donné mon avis, t'es pas d'accord avec ça, pas de souci. Tu vois, avec un peu de calme tu arrives à t'exprimer normalement et moi, t'entendre et si ça se trouve dans 2-3 posts je ne serai plus le touriste français basique que tu as rencontré dans tous tes balades à travers le monde.
Sinon, ne t’inquiètes pas, tu n'as aucun risque de te faire banir, t'es sobre de nature et en paroles contrairement à moi, je ne suis pas sobre sur aucun des deux, par contre, je ne suis pas raccord avec ce que tu racontes sur mes rencontres, t'es tu renseigner avant de donner ton jugement qui lui ne peut être vérifier que si tu interrogeais les locaux, ce qui n'es pas le cas, donc, tu devrais dire "je suppose que bla bla..." pour être crédible.... Bon j'arrête, je sens bien que je commence à t’énerver et si ça se trouve tu vas faire des bêtises....
A oui, j'oubliai, t'es pas obligé de parler de moi à la 3éme personne tout le monde a compris que c'était de moi que tu discutais, tu me fais penser à Alain Delon.......
Pascal...

19 sept. 2020

vous n'avez pas un peu l'impression que ce problème de voiliers envahisseurs mal élevés est un peu récurrent sur cette route alizés panama Polynésie et que pour ne pas en avoir les inconvénients il faut un peu sortir de cette route ou du moins ne pas suivre le train et privilégier des escales plus incertaines, cette caravane de bateau sur l'autoroute avec sorties fléchées tous les xxx milles aux aires de repos bien équipées parking supermarkets et multi services, vous ne vous attendez pas à y redécouvrir le dernier paradis sur terre seul au monde ?

19 sept. 202019 sept. 2020

T'as mangé un clown Quizas aujourd'hui?
Parce que, vivant aux Antilles et parler de caravanes de bateaux sur autoroutes fléchées et de supermarchés tu fais fort....
En fait, comme une transat, l'arrivée est toujours un miracle, mais comme à la maison, tu peux
aller boire un coup bien mérité, par-contre quand tu jettes ta pioche devant Anavavé à Fatu-Iva et que tu descends à terre pour boire ta 1 ère bière depuis 30 jours, et bien t'es bien déçu, juste une petite épicerie qui te vendra au mieux du fanta ou coca, bref, une boisson sucrée , et là tu te dis " elle est où la civilisation....." mais t'es heureux et ce jour devant tant de beauté, tu ne l'oublies pas, et du coup tu rentres au bateau et tu te le fais ton punch, le vrai , celui que tu n'avais jamais osé te faire et bien tassé et là, tu apprécies le moment....
Sinon, moi le paradis, je l'ai trouvé, à Ua Huka entre autres, à l'ile aux oiseaux un mouillage en face de ce pain de pierre où tu grimpes à l'aide d"une corde ramasser des oeufs de sternes avec lesquels tu te fais des gâteaux et omelettes au gout particulier de poisson, seul au monde un véritable bonheur comme j'en ai rarement vécu en vérité....

19 sept. 2020

bienveillance: nom commun de genre féminin. Qualité de celui qui suppose le meilleur de son interlocuteur même quand celui-ci semble être agressif, incompétent, ou mal intentionné.

19 sept. 202019 sept. 2020

manger des poissons clown non c'est pas bon.
je ne vis pas du tout aux Antilles, quelle horreur hi hi hi, je ne fréquente que les pays à révolutions bolivariennes et accessoirement marxistes léninistes ou de mélancolies franquistes-salazariennes ... quand je ne me fais pas coincé dans des iles à la con comme cette année mais je me promet que ça n'arrivera plus !
tu es plutôt antinomique à tendance antonymique non ?
tu nous parles d'un paradis souffrant des dérives de la plaisance de masse tout en vantant un même paradis mouillage magique seul au monde !
mais c'est tout de même bien vendu, fais gaffe tikipat arrive !

19 sept. 2020

Excuses moi, j'ai confondu, mais peu importe où tu vis.
J'ai du mal m’exprimer, je ne parlais pas de plaisance de masse aux Marquises, j'essaie juste au contraire de les faire connaitre car trop de monde les visite sans pouvoir les apprécier à leur juste valeur en allant trop vite.

19 sept. 2020

Lol , finit la Polynésie , direction l Asie en théorie par la mer rouge

19 sept. 2020

Moi j'attends octobre que l'Afrique du Sud ouvre ses frontières pour passer le Cap, remonter vers le Namibie et y faire un stop si c'est possible, la Guyane en février et après rejoindre les Antilles, avant de rentrer en 2022 si tout va bien.

19 sept. 202019 sept. 2020

il faudrait déjà que tu trouves la sortie de Port Grimaud hi hi hi
et renseigne toi je crois que depuis que Suez a été racheté par Engie c'est en sens unique !

20 sept. 2020

LOL , oui je matte la sortie du port en pensant que je suis a la barre du cata ...

19 sept. 2020

Les paradis se méritent au prix de quelques changements d'habitudes. 3 exemples récents parmi d'autres :

A Ahé, on n'était jamais plus de 2 ou 3 voiliers, tavana accueillant, habitants sympa, mais dans la petite épicerie tenue par une Chinoise on ne trouvait que l'essentiel.
Pour les produits frais, c'était la cohue au quai de la goélette une fois par semaine.
Des pécheurs m'avaient permis de harponner à la jonction d'un hoa et m'indiquaient les espèces à ciguaterra.
Bien sûr j'avais demandé en premier s'il y avait un rahui (jachère de péche)

A Tikehau où il n'y avait pas de cartes du lagon, juste quelques amas de pierre ou des perches, ce sont des pécheurs qui, spontanément, nous ont guidés et fait une petite place dans leur port.
Ayant partagé nos Hinano, ils nous ont fait goûter à leurs poissons accommodés maa paumotu.
Nous avons pu aller partout, en évitant les fermes perlières et les parcs à poissons, et ils ont été surpris de voir que nous respections leur rahui dont les Popaa n'imaginent même pas l'existence.

Pareil à Paréa, merveilleux aquarium naturel où les mantas, les bébé requins et les tortues peu farouches frôlent les quilles, et où le soir une myriade de poissons s'ébroue autour du bateau.
Un lieu magique où les visiteurs étaient rares, une seule épicerie sommaire à près d'un Km, avant que des catas charters venus de Raiatea rompent le charme avec leur sono, les aller-retours incessants de leurs annexes, et leur ignorance du rahui qui a fort mécontenté les autochtones qui les traitaient de « titoï té uré » (les "experts" de l'Océanie traduiront)

20 sept. 2020

C'est partout pareil, peut-être parce que les gens maintenant se sentent tout permis et "en profitent" ?
J'ai à côté de chez moi un beau figuier sauvage qui donne des figues blanches délicieuses. Il est dans une parcelle appartenant à une vieille dame. J'ai fait une fois des confitures, j'ai laissé ce dont je n'avais pas besoin pour d'autres passants.
Depuis, on a construit un Lidl un peu plus loin. Là où est le figuier, il doit y avoir trois ou quatre familles qui passent devant se ravitailler chez les rois de la balbouffe à l'allemande.
On a voulu attendre que les figues soient mûres et en chercher un peu pour refaire des confitures. Il y a une semaine, il était plein de figues prêtes à cueillir, il manquait juste une petite semaine...
On vient d'y aller voir, plus rien, cueilli à blanc, branches cassées, comme si une tornade était passée.
Pareil pour le prunier de ma voisine qui hélas est sur le même chemin mais clôturé et plus difficile d'accès, il a été cueilli à blanc et en plus la nuit...
Un paysan à 5mn de chez moi a de beaux pruniers, mirabelliers, poiriers, cognassiers, ça a été la même chose. Le pire c'est qu'on était en train de discuter tous les deux et on a vu arriver une bagnole, un type sortir avec des paniers et commencer à cueillir sous nos yeux sans demander quoi que ce soit !

Et ce depuis que le Lidl est ouvert...

Alors que ce soit ici ou ailleurs, plus de respect tant de la propriété (on peut toujours demander à qui ça appartient et si on peut cueillir) que de l'arbre ou la nature.

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer