Soutenir le projet 'planter des arbres fruitiers dans ma commune' (Moitessier il y a 40ans)

Bonjour,
Véronique Lerebours compagne des 10 dernières années de la vie de Bernard Moitessier, m'a contacté pour aider ce projet.
C'est pour commémorer l'anniversaire des 40 ans après cette fameuse lettre de Bernard Moitessier, demandant à tous les maires de France, de planter des arbres Fruitiers

Un nouveau courrier pour tous les maires de France va partir le 25 Novembre 2020.
D'ici là Catherine-Emeline Robillard initiatrice de ce projet aimerait que nous soyons tous des acteurs en signant cette lettre. Les signatures seront reçues jusqu'au 23 Novembre

Il suffit de lui envoyer un mail: ce.robillard@yahoo.com.mx en indiquant votre ville, et si vous voulez aider à persuader votre Maire.

Le site de cette idée avec pleins de conseils

Exemple de Mail:
Bonjours je souhaite vous aider dans ce projet d'arbres fruitiers, ajoutez ma signature à votre lettre ouverte aux maires.
Nom:
Prénom:
Ville:
Je peux aider:
- en allant voir le Maire
- en diffusant dans la commune
- en créant une association
- en montrant l'exemple par des plantations dans mon jardin, sur mon balcon ...
- en offrant des arbres aux écoles
- etc ... à vous d'avoir des idées.

Francis

Je propose qu'à chaque mail envoyé à ce.robillard@yahoo.com.mx , vous fassiez un "+1" sur ce post. Soyez sympa, ceux qui sont contre ce projet, ne faites pas "-1"

L'équipage
19 nov. 2020
Cette discussion est en mode Débat. Les règles principales de participation :
  • Seules les réponses au sujet principal sont autorisées. Interdisant ainsi les échanges entre intervenant et favorisant les contributions.
  • Vous ne pouvez publier que 3 contributions (3 réponses au sujet principal).
  • Vous pouvez corriger et compléter vos réponse et contributions.
  • Un nouvel utilisateur ne peut participer au débat (Ceci afin d'éviter les Trolls).
L'objectif étant de favoriser l'argumentations de fond, la synthèse des idées et éviter les dérives. Bon débat a tous !
19 nov. 2020
1

au début du 20eme siécle il y en avait sur le bord des routes ,mais quand les fruits non ceullis tombaient au sol ,c'était une vraie patinoire ,donc ils ont été arrachés .
Alain

19 nov. 2020
-14

Il tout de même un peu fort de café de vouloir commémorer l'action pseudo-politique de cet individu individualiste forcené, irrespectueux des réglementations maritimes, papiste, non dénonciateur du colonialisme dans son indochine natale (sous couvert de discours pacifiste niaiseux) et qui s'est finalement ridiculisé dans ses tentatives écologiques en Polynésie.

19 nov. 2020
3

il essayé , d autre rale et reste derrière leur clavier d ordi ...

19 nov. 2020
1

Bon,

Je viens de planter un pommier.

C'est plus direct.

19 nov. 2020
3

Projet perso de plantation de fruitiers (mais pas que) sur quelques milliers de m², si on déconfine à une période à laquelle c'est encore faisable.
+1 sous peu

19 nov. 2020
1

Voilà, +1

19 nov. 2020
0

holoturie, on ne commèmore pas, on veut des arbres !

19 nov. 2020
0

L'idée est belle,
Mais ! Cela arrive un peu tard et vraiment trop tard.
Il n'y a pas une émission tv, un site internet, une entreprise, une commune, une association qui nous parlent d'un bilan carbone ou ce type d'opérations.
Je pense que désormais cette forme de sollicitation me parait obsolète et que tout un chacun a déjà fat son choix dans la participation ou son opinion... Désolé

19 nov. 2020
2

je dirais même certain se cache derrière leur clavier.
je pense que le ridicule ici n est pas moitessier qui a mené sa vie comme il la rêvée.
si ce qui est dit sur ce forum vous déplais monsieur holothurie allez voir ailleurs, au lieu de déverser vos pseudos opinions niaiseuses dont on n'a rien a faire ici.
olivier

19 nov. 2020
3

@boraha pour ce qui est des opinions à chacun la sienne on peut aussi n'avoir rien à faire de la tienne .

19 nov. 2020
-5

Moîtessier était une sorte de missionnaire laïque dont l'obsession était, comme ses prédécesseurs, de "sauver les âmes", en commençant par la sienne. Ce beau projet se solda par l'extermination de millions d'amérindiens et par la quasi-extinction de la culture polynésienne. A.Gerbault fut, lui, beaucoup plus conséquent en s'élevant contre les missionnaires, au risque de se fâcher avec l'administration. Rien de tout cela chez Moitessier qui persista dans sa volonté civilisatrice avec son projet ridicule contre les rats à Ahé. Son projet d'arbre fruitier est à ranger dans le même sac.

19 nov. 2020
6

Bernard Moitessier ne mérite "ni cet excès d'honneur, ni cette indignité". C'était un homme qui avait besoin du large et d'idéaux. Il vivait dans beaucoup de rêves et a fait partager ses rêves à beaucoup. Il a été, comme J Kerouak, précurseur dans une mode de vie sans racines et avec des idées qui redeviennent à la mode avec les mouvements non consuméristes, zéro déchets, tiny house etc... Qu'on soit d'accord avec ou non n'est pas un sujet.

19 nov. 2020
6

le gouvernement à déjà lancé une vaste campagne de plantage de néfliers, des nèfles c'est tout ce qu'il va nous rester à bouffer en 2021 ! commencez à étudier les recettes de nèfles.

20 nov. 2020
2

Je n'ai jamais compris pourquoi on ne plantait pas partout en ville où c'est possible dans les espaces publiques, des légumes et des arbres fruitiers. Il y a les parcs, les ronds points, les bordures etc.

Je suis indigné aussi de voir les grandes surfaces jeter des tonnes de denrées encore consommables pour les envoyer partir dans les methaniseurs.

L'auto suffisance alimentaire, c'est une vraie question, d'autant plus en période de crise économique.

Moitessier a contribué à éveiller ma conscience sur ce sujet. Aujourd'hui j'ai un jardin en "permaculture".

20 nov. 2020
0

je voudrais bien voir des cultures dans les espaces public , ils n'auraient guere le temps de pousser ..dejà que l'on deterre les arbres et les fleurs ...

Soyons juste maintenant les grandes surfaces font attention aux gaspillages c'est aussi une question d'image et de loi

20 nov. 2020
0

J"habite a côté d'un methaniseur, et je peux te garantir que les grandes surfaces balancent des tonnes de nourriture comestible.

Je ne sais pas où tu habites, mais chez moi on ne déterre pas les arbres. Et le but c'est justement que la production soit librement consommée. Donc tant mieux si les légumes sont pris !

20 nov. 202020 nov. 2020
2

Dans beaucoup de villes, en ce moment, on enlève le bitume et le ciment qui entourent le pied des arbres.
Attention: qui dit arbres dit feuilles qui tombent par terre, si fruits...il faudra prévoir de les faire ramasser par les écoles etc...ne pas oublier l'élagage.

Un bel exemple:
Caen enlève le bitume au pied des arbres pour verdir la ville

Dans un conseil municipal il y a du monde, nous connaissons tous au moins un conseiller. Ce n'est pas difficile d'avoir un RDV avec celui qui s'occupe des espaces verts. Il suffit de lui parler d'activités pour les écoliers avec un parc de sensibilisation à la biodiversité, fixer et occuper les adolescents etc ... L'entretien est peut être réalisé pas les écoliers et des volontaires ce qui soulage les employés municipaux.

Ayez des idées, participez à ces activités de vies selon vos désirs.

Cadre de vie et gestion des espaces verts, c'est le titre du conseiller qu'il faut rencontrer

20 nov. 2020
1

Dans ma commune, Gujan Mestras, il y a tous les automnes une distribution gratuite d'arbres à planter : un foyer = un arbre, fruitier ou autre, par an. Mais ici, chaque maison a son jardin, petit ou grand. Je crois que cela n'aurait pas grand sens dans une ville comme Bordeaux ou Toulouse.

20 nov. 2020
0

j'aime bien le terme "volontaires" de Courtox ..c'est à dire toujours les m^mes qui se coltinent le boulot et les autres "il faudrait que "...

20 nov. 202020 nov. 2020
2

@Morbleu, c'est la peur du risque judiciaire de nos édiles qui a conduit à l'échec de la proposition de Moitessier.

Quant à utiliser les rond points, les bordures pour y cultiver des plantes destinées à l'alimentation humaine ou animale, je vous laisse le soin de réfléchir aux conséquences de la pollution aux métaux lourds des dits végétaux. Moi, je suis effrayé de voir certains ramasser des champignons dans les fossés et talus en bord de route et vous laisse bien volontiers ma part des récoltes ;-)

Actuellement d'autres solutions peuvent être mise en œuvre pour promouvoir la culture des fruits et légumes dans l'espace urbain, les jardins partagés (bénéficiant d'aides diverses dont celles de l'ANRU), mais aussi fermes urbaines surfant sur la "mode" de la permaculture et celle de l'approvisionnement de proximité et les "éco-lieux comme celui de Bordeaux, par exemple.

Alors, ce ne sera pas un +1 de ma part pour l'initiative relayée par Courtox. Cette initiative ne fait, AMHA, que révéler la méconnaissance du dossier par son initiatrice égocentrée sur le souvenir de son être cher. Mais ce n'est qu'un avis personnel qu'il vous est loisible de ne pas partager.

Philippe

20 nov. 2020
0

Tu traduis exactement ma pensée !

20 nov. 2020
3

"je voudrais bien voir des cultures dans les espaces public , ils n'auraient guere le temps de pousser ..dejà que l'on deterre les arbres et les fleurs ..."

ben j'aimerais pas habiter dans ton coin !
Ici, pourtant dans une ville de banlieue, il y a des jardins communautaires mis à la disposition du public par la commune. Je passe devant l'un d'eux régulièrement, j'y apporte parfois des graines et des plans qui me restent et qui sont toujours accueillis avec beaucoup de plaisir. Cela fonctionne très bien : j'y vois des femmes (rarement des hommes) qui plantent, sèment, repiquent, désherbent dans la bonne humeur. Les récoltes se font de la même façon : tous ensemble. Comme quoi, finalement, on peut être surpris quand on essaie des choses qu'on n'a jamais vues : faut juste rester l'esprit ouvert...

ah oui : on plante aussi des arbres et des fleurs un peu partout.
Dans ma commune, petit village de 1500 ha, il y a des arbres plantée sur la ligne verte (des noyers).

L'idée de Courtox est excellente.

20 nov. 2020
0

La France où tu habites c'est le paradis...

20 nov. 2020
1

Si c'est à moi que Xabia s'adresse sur un ton que je ressens comme assez méprisant, finalement, je lui suggère de sortir un peu, qu'il s'investisse un peu dans des actions comme celle que Courtox nous propose, un peu de curiosité, donc... il découvrira alors une France insoupçonnée.

fr.wikipedia.org[...]autaire

20 nov. 2020
0

C'est juste que l'on habite pas au même endroit !

20 nov. 202020 nov. 2020
5

Cela fonctionne, et permet de sensibiliser et éduquer, même dans des quartiers sensibles de paris et sa banlieue.
Il est certain que si on essaye pas , cela risque de ne pas marcher.

20 nov. 202020 nov. 2020
1

Tu te trompes, Xabia : ce genre de choses se passent souvent dans les quartiers ouvriers, et même dans les quartiers difficiles de banlieue; on est loin, très loin du coin du paradis, ou du chacun bien chez soi provincial et campagnard .

Moi, je vois cela un peu comme un courant : plus le courant principal est important et emporte tout, plus sur le bas coté existe un contre courant intéressant à connaitre à trouver et à utiliser (mais bon, faut avoir un loch, et savoir s'en servir, pour ça...).

20 nov. 2020
2

@phil972 : oui pour la polution sur les ronds points... tu as entièrement raison ! He bien c'est unee bonne raison pour faire des zones sans voitures thermiques et où on peut faire pousser des légumes !

21 nov. 2020
0

les plantes adorent le co2 ,le souffre ,les métaux lourds comme le cuivre (bouillie bordelaise)
mais en quantités infinitésimales .
alain

21 nov. 2020
-1

@Morbleu, et si, pour une fois, nous faisions les choses dans l'ordre ? Commençons par éliminer la pollution aux métaux lourds puis nous pourrons envisager, peut-être de nous servir de ces espaces pour des plantes nourricières si et seulement si c'est nécessaire car, entre nous, les plantes ornementales c'est pas mal non plus, non ?

Il y a bien assez de friches industrielles et autres réserves foncières (qui coûtent un bras en entretien aux collectivités) à reconquérir pour les fruits et légumes. A ce sujet, je vous conseille d'aller faire un tour sur le site internet des éditions QUAE, ils ont récemment publié un ouvrage sur le sujet et la gestion du risque "sol pollué" bien souvent prégnant.

Pour ce qui est de notre implication de citoyens dans l'occupation de nos espaces communs (et au-delà), je ne saurai que vous conseiller, à toutes et tous, de vérifier si il n'y a pas encore de "PAT" (Projet Alimentaire Territorial) en cours dans votre secteur. Ces dispositifs rencontrent bien souvent, malgré la volonté des leurs initiateurs (associations ou collectivités) un écueil quasi général, le manque d'implication des citoyens lambda que nous sommes. Et, si il n'y en a pas encore, alors, vous pouvez commencer à y réfléchir. Vous trouverez sur le net pas mal de choses sur ces questions. Tous les ans, le ministère auquel j'émarge lance des appels à projets nationaux et régionaux sur ce sujet. Y'a même un certain nombre de roros fléchés sur la question dans la cadre du plan de relance pour 2021 ;-)

Je suis à votre disposition, en MP, car nous sommes très "hors sujet" une fois de plus, pour en discuter.

Philippe

22 nov. 2020
1

Les médias se sont fait le plaisir d'informer le bon peuple de France de la qualité du miel citadin, qui serait beaucoup moins pollué que celui des campagnes, car moins/pas de traitement phytosanitaire.

j'ai des arbres fruitiers dans mon jardin. Et bien les oiseaux semblent préférer les fruits pas mûrs.
Je ne peux que constater les traces de becs. :-(
Chez le marchand, ils sont plus beaux!

22 nov. 2020
1

On serait étonné, en ville, dans le 83, de connaître le budget des fleurs qui ne servent à rien...
Mettre ce budget pour des plantes qui servent serait...une bonne chose, mais l'homme est terriblement désespérant !

22 nov. 2020
0

l'eau de lavage de certaines stations de lavage passe par des filtres naturels et finissent dans des plantes aquatiques avant d'être réutilisée , l'eau des stations d'épurations au lieu d(être rejetée à la mer pourrait peut être servir à l'arrosage du jardin d'éden que vous préconisez ,et les maraichers et producteurs de fruits dans tout ça ,ils iront récolter sur les ronds points et les bords de route
direct du semi-remorque à rungis .
Alain

23 nov. 2020
1

Une remarque : les plantes adorent le CO2, pas en quantité infinitésimale, au contraire :elles en vivent !
La hausse actuelle de la concentration en CO2 est très profitable aux cultures et un facteur important pour l'accroissement des rendements pour pouvoir produire la nourriture nécessaire à la population !
www.fao.org[...]f06.htm

23 nov. 2020
0

Sauf que le bilan général agricole risque d’être négatif: il y aura davantage de pertes causées par les sécheresses que de gains là où l’eau ne manquera pas.

23 nov. 2020
-1

Bon, je brûle ma dernière cartouche..

@Django : quand vous écrivez "On serait étonné, en ville, dans le 83, de connaître le budget des fleurs qui ne servent à rien..." C'est du 2ème degré, hein ? Rassurez moi.

Parce que si c'est du premier degré, je suis au regret de vous faire savoir que les fleurs et autres plantes ornementales sont bien plus utiles à la planète que votre existence et la mienne réunies !

Même si l'humain ne consomme que très peu de fleurs (à part peut être dans certains restaurant ou au moment de sortir, une seule question vient à l'esprit : quand est-ce qu'on mange ?), d'autres animaux vivant sur cette planète s'en nourrissent, pétales, étamines, pollen, tige et feuilles comprises.

Et je ne vous ferez pas l'injure de vous demander si vous trouvez normal la masse de budget engloutie dans la construction et l'entretien voiliers et autres caisses à boulons que l'on peut, sans peine qualifier non seulement d'inutiles mais en plus de nuisibles à l'environnement !

Philippe
P-S : z'avez remarqué, je ramène le sujet sur les bateaux à voiles et à vapeur :-p

23 nov. 2020
0

Je n ai pas dit que les plantes inutiles étaient nuisibles, je pense que c'est dommage que ce ne soit pas plutôt des plantes utiles.
Tssss

23 nov. 2020
0

Définition d'une plante utile???? que pour l'homme ou????, par exemple l'ortie , utile ou pas??