Sortie par 40 nds en Baie de Quiberon = intervention de la SNSM !

En ce moment, un voilier est remorqué par la vedette "La Teignouse" vers Port Haliguen : depuis quelques heures, le vent dépasse souvent les 40 nds, pourquoi sortir par ce temps?

L'équipage
05 mar. 2020
05 mar. 2020

Quelqu'un est parti de Port Tudy en fin de matinée aussi... J'étais un peu surpris

05 mar. 2020

C'est pas "baradoz"le voilier, papy? Un pogo 40 ?

05 mar. 2020

Salut Jean François,

Je constate sur la photo que tu as prise que la mer semble etre ds le même état que lors de ma mésaventure, avec la même proportion de moutonnements. Je sais que les photos applatissent la mer... ...peux tu me confirmer un Clapot bien dégueu de 1m50+ environ ou bien est ce plus gros?

06 mar. 2020

non ratafia, c'est pas aussi raide ce ce côté de la baie par vent d'ouest. T'étais vraiment vers la sortie du golfe ou ça peut être plus chaotique avec le courant de traverse.

06 mar. 2020

Ok,

Merci pour l info cowboy, ça me permets de mieux apprehender les possibles états de la mer... ...Besoin de repères.

05 mar. 202005 mar. 2020

Salut Papy-Zoom, sauf que La Teignouse est en face de moi et n'a pas bougé...
Oups ou alors je faisais la sieste :P
C'est çà... je devais faire al sieste :)

Fañch

05 mar. 202016 juin 2020

En effet, tu faisais la sieste, d'ailleurs en la regardant partir, j'ai vu le nom de ton bateau sur la bôme (regarde la trace sur Marine Traffic). Du coup, je n'ai pas encore fait ma sieste!
@cowboy : oui, c'est bien le Pogo 40, apparemment il n'avait pas envoyé sa GV, et son foc est en lambeaux.
(Désolé pour la mauvaise qualité des photos, c'est le "zoom" numérique de mon smartphone)

05 mar. 202005 mar. 2020

C'est le bateau d'un ami. Je suis étonné de la situation il a normalement une jolie maitrise et reste humble face à la mer. Erreur, panne ? On saura plus tard :-)

05 mar. 202005 mar. 2020

Papy-Zoom la prochaine fois que tu approches de ma bôme viens boire un café ;)

05 mar. 2020

Titre un peu racoleur mon cher papy!
le mec rencontre un pb technique, demande de l'aide au vu des conditions de vent, pas de quoi en faire un début de reflexion qui un jour va finir par nous limiter en navigation.
on est dans la baie de Quiberon, c'est pas la plus dangereuse au monde...

05 mar. 2020

Nous n avons pas de simulateur comme les pilotes, il faut sortir en réel pour voir surtout dans une baie

J avais fait de même avant ma traversée sortie avec 3 ris et foc 1 et de jolis creux

Mieux que de l apprendre déjà parti !

06 mar. 202016 juin 2020

Pas besoin de sortir dans la Baie pour voir, il y a l'anémomètre de la Teignouse.
D'après les indications de Marine Trafic, Baradoz était sorti de la Trinité en direction de Cowes.
Un petit sur-accident : l'annexe de Port Haliguen, Olibarte, venu réceptionner le voilier s'est pris l'hélice dans une drisse qui trainait dans l'eau.
Pas de blessés, c'est l'essentiel!
Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on puisse naviguer sous foc seul, sans GV : aucune manœuvrabilité en cas de pépin, sauf à démarrer le moteur?
Le troisième ris, ça ne se fait plus?
Ce matin, moins de vent (+-30nds), mais MACIF 29 vient de quitter PH, il se dirige vers Le Crouesty sous foc seul.

06 mar. 2020

Ça s’appelle de l’entrainement en conditions réelles avec un SUPER bateau et je présume un bon skipper.

Si il était au portant fort foc seul est logique, gv égale risque d’empannage mortel, sujets déjà ardemment débattus sur heo

06 mar. 2020

Ah tiens foc seul aussi ! Je me sens moins seul !

Sous foc seul :
Mon expérience sur un brin de folie :
En voulant prendre le troisième ris recemment posé la voile s'est déchirée jusqu'au mât car le "voilier" avait placé les renforts SOUS l'oeillet de ris (ce que j'aurais dû voir)

On a continué en tirant des bords sous foc 1 sans pb sinon un peu surtoilé

J'avais essayé avec le moteur (12 cv) impossible de faire route, le bateau commençait à culer sur les plus grosses vagues.

Le plus rigolo j'avais emmené un voisin de ponton avec sa copine, il voulait la convaincre de changerle lirt pour un plus gros et faire autre chose que des sorties à la journée
Et bien elle fut enchantée ! Bien qu'ayant pris un sacré bain de siège sous le vent dans le cockpit !

06 mar. 2020

Tout à fait d'accord......👍 Il faut être soit débile ou inconscient.

06 mar. 2020

Mais qu'allait-il faire dans cette galère ?
;-)

06 mar. 2020

@manu62
De quel droit te permets-tu de traiter de débile et d’inconscient un plaisancier identifié victime d'une fortune de mer, dont il est peut-être, ou pas, responsable.
Et de manière générale je trouve absolument détestable sur ce forum cette habitude de balancer des informations et des critiques sur des personnes identifiées, d'autant qu'on a aucune informations sur le déroulement des faits. Ras le bol de cet état d'esprit!

06 mar. 2020

C'est la différence entre les navigateurs du 15 août quand il n'y a pas plus de 5 noeuds de vent et ceux qui font de la voile et doivent valider des choix de vent fort.

Pour la SNSM, sortir le 15 août à 16:00 pour panne de diesel, ou sortir le 5 mars à 12:00 pour un problème de voile, c'est la même chose.

Maintenant en fonction des volées de bois vert que je vais recevoir, on saura qui est qui 😂😂😂.

06 mar. 2020

Soutien total

06 mar. 2020

Soutien total sauf sortir dans du F 10

06 mar. 2020

Vous avez raison, j'y suis allé un peu trop fort, je m'excuse, ce n'est pas mon habitude. Mais la météo n' est vraiment pas bonne en ce moment des vents de 35 à 45 ..... Depuis le décès de ces pauvres sauveteurs de la SNSM l'année dernière je suis tendu et j'ai été très choqué. Pourquoi au nom de notre plaisir risquer d'entraîner la mort de ces héros. Merci pour votre compréhension et merci, au forum, d'accepter mes excuses. Manu

06 mar. 2020

@manu62
+1😉

06 mar. 2020

+1
le bateau est a l'abris pas de perte humaine donc il a su géré la suite avec l'aide de la snsm , maintenant il va faire sont bilan ... je leurs souhaites un bon repos après toute c'est émotion

06 mar. 2020

@ BWV : c'est la mode, hélas, de juger et de condamner à l'emporte-pièce - ça donne l'impression d'être supérieur à peu de frais...

06 mar. 2020

pourquoi sortir par ce temps?

Pour s'entraîner ?

Ce que je ne comprends pas, c'est qu'on puisse naviguer sous foc seul, sans GV : aucune manœuvrabilité en cas de pépin

C'est vrai ça ?
"On" m'a pourtant conseillé cette solution pour quand ça bastonne vraiment trop. Le bateau gîte beaucoup moins, et avance bien. J'avais juste trouvé la barre très molle, beaucoup d'inertie donc le bateau faisait des lacets au pilote. A la barre il fallait bien anticiper.

06 mar. 202006 mar. 2020

Pour s'entraîner, oui, c'est toujours bon de le faire pour connaître les limites de son bateau et aussi les siennes. Surtout dans une baie protégée.
Mais...était-ce vraiment de l'entraînement?

Baradoz était sorti de la Trinité en direction de Cowes

06 mar. 2020

Bon,
Tom, peux-tu s'il te plaît supprimer ce fil, je ne parlerai désormais plus que de la météo, et encore...
Bonne journée à tou(te)s!

06 mar. 2020

Il suffit de rester factuel…
;-)

06 mar. 2020

@Papy-Zoom
Je ne te connais pas "en vrai", comme on dit, je connais tes navigations, et je sais que tes avis sont toujours très pertinents. Je les partage à 100%. Et dans ce cas aussi !
Cordialement

06 mar. 2020

"je ne parlerai désormais plus que de la météo, et encore..."

Cela serait dommage Papy-Zoom ! J'espère que c'est une parole en l'air. Le forum y perdrait !

06 mar. 2020

Pourquoi sortir par baston?
Pour découvrir et apprendre bien sûr!
Une baie ou un golfe bien abrité de la houle mais pas du vent permettent d'apprivoiser le vent, sous réserve d'avoir la bonne voilure.

En Aphrodite 101 j'étais sorti faire un petit tour par fort mistral dans le golfe de Saint-Tropez, pour faire découvrir au propriétaire!
Grand-voile à deux ris, foc autovireur.
Aucune manoeuvre pour virer, sauf pousser la barre.
L'eau remplissait joyeusement le banc sous le vent du cockpit. :-)
Une petite sortie d'une heure.
Le proprio a bien apprécié.

06 mar. 202006 mar. 2020

Papy ne faisait que relater un "fait divers maritime" :-)

Le propriétaire n'était pas à bord.
Il s'agissait d'un simple transfert de la trinité à port haliguen. 6 nautiques en fond de baie de quiberon.
Deux pros à bord. Panne moteur, une voile déchirée. Un remorquage était sûrement une bonne solution pour ne pas casser plus de matériel.

06 mar. 2020

merci pour l'info c'est beaucoup plus clair comme ça

06 mar. 2020

Papy ne faisait que relater un "fait divers maritime" :-)

Mouais...
Perso j'ai lu dans le premier message : "(...) pourquoi sortir par ce temps? (...)".
Cette forme interrogative est déjà une condamnation en soi.

Mébon, rien de dramatique finalement, ce ne sont que des propos de forum.

06 mar. 2020

C'est le bateau de mon pote et la première question que je me suis posé c'est "pourquoi sortir par ce temps ? "
Maladroitesse dans la formule... ? :-)

06 mar. 202006 mar. 2020

Bonjour
Il ne s'agissait donc pas de s'entrainer à naviguer par mauvais temps puisque le propriétaire n'était pas à bord.
Le bateau était skippé par des pros, autrement dit des gens qui ne connaissaient pas vraiment le bateau et ses faiblesses. Chaque bateau est un cas particulier. Panne de moteur : ces pros avaient-ils pris bien soin de tester le moteur avant, comme l'aurait fait un propriétaire ? Apparemment ils n'ont pas su ou pu ferler le génois, non plus. Pour quelle raison ? Les voiles et le gréement avaient-ils été bien inspectés avant ? Pro ne signifie pas omniscient, loin de là !
A chacun de penser ce qu'il veut !
Cdlt

06 mar. 2020

un dit qu'il partait pour Cowes, l'autre dit la trin/port haliguen, cékiki dit vrai ?

06 mar. 2020

Papy adonné l'info de l' AIS: cowes
vraie destination: port haliguen

06 mar. 2020

@ cowboy bebop : AIS : cowes ???? qu'est ce que tu me dis là ? rien compris ...

06 mar. 2020

Sur les AIS classe B la destination n'est pas indiquée, que je sache.

06 mar. 2020

Moi aussi, il m’est arrivé de sortir par force 8. Je n’ai pas eu de problèmes particuliers. Une fois, j’ai fait demi-tour parce que c’était trop dur au près serré.

J’ai fait appel deux fois à la SNSM ou son équivalent: une fois à 2 NM de Boulogne après m’être pris un casier par beau temps (fil ici: www.hisse-et-oh.com[...]e-passe ), une autre sur panne moteur dans l’Escaut Occidental par calme plat de chez plat.

06 mar. 2020

On dirait sur les photos que le point d’armure du génois a lâché, et que le génois a formé une poche en hauteur. Peut-être que le moteur du Pogo n’est pas assez puissant pour manœuvrer avec cette poche par 40 nds, et a juste demandé un coup de main pour les manœuvres de port?

06 mar. 2020

J’avais zappé les précisions de cowboy bebop sur les circonstances de ce remorquage. Post inutile donc.

06 mar. 2020

Avons nous envie d'apprendre ? Ou bien attendons nous d'être dans des conditions difficiles pour lancer des SOS faute de savoir quoi faire ?
Il me semble qu'un montagnard qui fait de l'escalade commence par du facile puis s'attaque à des parroies de plus en plus difficiles (je ne pratique pas) Quand il est au pied d'une nouvelle difficulté, il faut bien qu'il se lance. Faute d'avoir gravi les échelons progressivement, il se retrouverait en grandes difficultés.
Un ami avait acheté un Sun truc de 10,4m dériveur lesté et n'osait pas sortir par vent plus que F6. Je lui ai donc proposé d'aller se frotter à plus fort. Le WE choisi était pendant le Grand Pavois, du vent fort était prévu. Nous avons navigué 2 jours dans les pertuis (avec nuité au mouillage dans le sud d'Oléron). Nous avons eu 45 kts, le copain à découvert avec joie que son bateau était parfaitement à l'aise dans ces conditions avec les réductions de voilure qui allaient bien. NOus sommes rentrés je dirais "peinards" à LR alors que le Grand Pavois venait d'être fermé et évacué (heureusement un barnum s'est envolé). Peu après s'être amarrés au catway nous avons eu la visite de plusieurs personnes (privées) venant nous injurier et nous traiter de tout parce que nous mettions la vie des autres en danger en sortant dans de telles conditions. En sortant du port, le samedi, nous avions croisé des bateaux qui nous faisaient de grands signes pour faire demi tour et rentrer au port. Peut être les mêmes ?
J'ai appris progressivement à naviguer dans des conditions "difficiles" et en fonction des bateaux que j'avais entre les mains. Heureusement...! Il y a bien longtemps, bloqué à St Malo par du mauvais temps (avec un Poker) et obligé de revenir à Granville (because boulot) j'ai dragué les pontons et la capitainerie pour trouver quelqu'un connaissant bien les lieux qui vuudrait bien me skipper. Nous avons fait le trajet dans la queue de la dépression avec du F6/F7, aucun soucis et j'ai bien progressé ce jour là.
Il faudra m'expliquer comment on fait pour apprendre en restant au chaud ?
Faire du ski en restant uniquement sur les pistes bleues... comment faire pour se lancer dans une piste noire ?
La question "pourquoi sortir par un temps pareil ?" est donc à prendre avec beaucoup de recul.
Avoir un récit détaillé des circonstances (par quelqu'un étant à bord) pourrait être très intéressant et instructif. Nous pourrions alors en débattre d'une façon constructive.
Cdt
Yves

07 mar. 202007 mar. 2020

Tout à fait d'accord avec Matelot 4x4. Il faut sortir dans des conditions musclées pour apprendre, c'est évident. En l'occurrence nous avons affaire ici à deux "pros" qui avaient besoin d'apprendre. Ce sont deux "pros" qui n'ont pas fait le job. Vont-ils présenter la facture au propriétaire ? Celui-ci va être ravi.
Mais pour un remorquage il sera normal que la SNSM leur présente la facture puisqu'il n'y avait pas de vies à sauver. Qu'importe, l'assurance paiera, peut-être. Et les assurances seront évidemment de plus en plus chères.

06 mar. 2020

Salut

Dans le même ordre d'idée que matelot4x4

Je suis depuis des années les vidéos de Erik Aanderaa sur Youtube
Il navigue en Contessa 35 en mer de Norvège dans les pires conditions qu'il soit, pour son plaisir.

Youtube: NBJS Sailing (No Bullshit Just Sailing)

06 mar. 202006 mar. 2020

Un peu dans la même veine que Matelot4x4 et Dahut d'Ys, hormis que je suis grand débutant, souhaitant apprendre à sortir avec des conditions un peu moins facile...
Un Ratafia bis quoi ;-) :-D

07 mar. 2020

A BMAYER: je suis dispo!!!

06 mar. 2020

bon du coup pour une fois on sait tout sur cette "petite fortune de mer", 2 personnes traversent la baie de Quiberon sur un Pogo40 avec vent fort, peu de mer, et n'arrivent pas de l'autre côté parce que 2 galères s'enchainent très près de la côte, voile inutilisable et moteur qui ne veut pas démarrer, ils appellent la SNSM à la rescousse, conditions dans lesquelles les sauveteurs ne devraient pas se mettre en danger, pour les ramener au port parce qu'ils n'ont aucun pote à appeler pour les tracter, c'est quoi le problème ????
à part que c'est pas de bol et que tout le monde aurait fait comme eux qu'est-ce qu'on peut bien apprendre sur ce sujet, qu'il faut faire expertiser un bateau de la cave au grenier chaque fois qu'on sort faire 6nm, qu'on check la méteo 8 jours à l'avance pour traverser la baie et qu'on ne sort pas à F4+ avec ce type de bateau, qu'il faut se demerder seul quoiqu'il arrive, ce n'était pas leur bateau, les loustics ont pris la décision la plus sure d'appeler la SNSM, ils ont bien fait, basta.
en voile le risque zero n'existe pas, il faut juste prendre froidement les bonnes décisions au bon moment.
si ils avaient été en pleine mer ils auraient sans doute trouvé une autre solution ... telle que la ligne de jordan (clin d'oeil à Jeanlittlewing)

06 mar. 2020

@quizas 😅🙈🤓

06 mar. 2020

La solution la plus simple était de retourner au portant vers La Trinité à quelques milles ...

06 mar. 2020

Quarante nœuds, c est dans les rafales.
En baie c est gerable sur un bateau fait pour le large.
Personne ne souhaite un accident, on se fait prendre, mais mieux vaut apprendre à gérer une grosse survente en baie , qu au large de la corogne.
Rentrer à la trin sous voile d avant , oui mais on fait comment pour passer la risée du coin ?
Merci aux équipiers de la Snsm, j’espère qu ils sauront montrer leur reconnaissance

07 mar. 202016 juin 2020

Dans les années 70 et après, en baie de La Trinité, on profitait des jours ou les régates étaient annulées (à partir de 35 noeuds de vent réel) pour sortir et s'entraîner. Cela, sur des *Armagnac, Ecume, Flush Poker ou Eightène ( photo avec deux jeunes de 15 ans devenus de célèbres navigateurs). *

Si vous ne sortez jamais dans la forte brise, comment faites vous pour vous entraîner à prendre la cape ou récupérer une HLM ( bouée ) en situation réelle?

06 mar. 2020

Avec un moteur en panne, dixit cowboy bebob, comment auraient-ils fait les manœuvres de port sans assistance?

06 mar. 2020

En général sur un bateau de course les convoyages meme plus long sont souvent au moteur.

Donc je présume qu’ils étaient au moteur qui s arrête ils envoient en catastrophe un foc et ça distribile aussi

07 mar. 202016 juin 2020

Jean: " sur un bateau de course les convoyages meme plus long sont souvent au moteur."
je veux bien croire que cela soit le cas dans le sud.

Mais JAMAIS les convoyages sont effectués exclusivement au moteur en Manche. On maintient seulement une vitesse de 4 noeuds. Et s'il ya de la brise, il arrive que l'on ne navigue que sous GV.

A cause du courant, pour ne pas rater les passages à niveau.

07 mar. 2020

Je parlais pour le sud, après les regates de st trop, il faut reconnaître que souvent les gars étaient à deux ou seuls avec des 50 pieds très voiles et pas près pour des équipages peu nombreux

07 mar. 202007 mar. 2020

Je suppose que Viking défend l'idée que quand c'est raisonnable, il vaut mieux ne pas mobiliser la SNSM. C.a.Dd. venir devant le port, voire dans l'avant port pour se faire remorquer par la Capitainerie.
;-)

07 mar. 2020

Avec un Pogo 40, valeur ?

07 mar. 2020

La solution la plus simple était de retourner au portant vers La Trinité à quelques milles ...

Donc sciemment augmenter les risques ? Je n'ose pas imaginer le fil de commentaires s'ils s'étaient mis à la côte...

07 mar. 2020

Et super la marche AR à la voile dans la Marina avec 40 noeuds
Merci la Snsm comme dab et ça fera des sous

07 mar. 2020

Hi, il me semblait que tu connaissais la Bretagne Sud. J'aurais pu écrire aussi Le Crouesty ou le Golfe du Morbihan...

Il y avait donc d'autres solutions que de déranger des bénévoles de la SNSM en semaine.

Pour les autres, regardez une carte et vous constaterez que la baie de Quiberon est parfaitement abritée et que l'on rentre dans la Trinité trés facilement au portant.

Le vent était sûrement nettement plus faible à l'arrivée dans la ria. (Cela dépend de l'orientation du vent ) . Il est facile d'y manoeuvrer et d'attraper un corps mort et même surement de se mettre en bout de ponton.Et puis, une vedette de la capitainerie était sûrement disponible.

Même A.Colas l'avait tenté sur son tri de 18 me en solo. Même s'il a raté sa manoeuvre.

07 mar. 202007 mar. 2020

Si ce sont des pros, j'imagine qu'ils ont agi en pro, c'est à dire qu'ils ont informé le CROSS et vu avec eux les meilleures options. Ne sachant rien de la réalité, on ne peut qu'émettre des hypothèses.

Par ailleurs, les équipages SNSM préfèrent largement sortir en semaine pour un remorquage plutôt que pour une recherche de disparus ou une intervention au milieu des cailloux.

07 mar. 2020

En Bretagne, pour un journaliste, *un Pro est quelqu'un qui travaille dans la plaisance. *

Peu importe qu'il soit voilier, charpentier dans le composite chez CDK.

Ce peut être aussi un titulaire d'un PPV ou d'un capitaine 200 qui navigue peu et l'a obtenu en étant marin pendant un an d'une navette entre Lorient et Groix.

Bref, cela ne signifie rien.

07 mar. 2020

Ne joue pas à l'imbécile. Dans tout ce fil, le mot pro est employé dans l'acception "navigateurs compétents".

07 mar. 2020

Pour alain COLAS, il n'a pas pris son pieds, c'est lui qui a pris

06 mar. 2020

Je ne connais pas les circonstances exactes de leurs soucis, je ne connais pas les causes de leur panne, ce que je sais par contre, c'est que je ne me permettrai en aucun cas de dire qu'ils auraient dû faire ceci ou cela, revenir au portant, mettre les rames ou rentrer à pied...
On n'y était pas alors quand on ne sait pas, on évite les suppositions diverses et souvent... avariées.

06 mar. 2020

Quand tu connais un peu les habitudes de deux pros forcément pressés pour faire 6 milles, c’est MOTEUR

Pas de risque à prendre pour déchirer une voile à x milliers d’€

07 mar. 202016 juin 2020

C'est le moment de sortir..... 🤣👍

07 mar. 2020

Incident banal ne mérite même pas un fil, sauf sur la curiosité au sujet d’un moteur qui s arrête sur un bateau Cher et Récent ☹️

07 mar. 2020

j’expere juste qu’il n’on pas connaissance de ce fil certain commentaire sont limite , il sont pas venu pleurés ici non plus

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

Après la pluie, le grain s'éloigne.

Après la pluie...

  • 4.5 (152)

Après la pluie, le grain s'éloigne.

mars 2021