Skipper pro pour Gibraltar

Bonjour,
Je recherche des recommandations pour un skipper pro pour nous aider pour passer Gibraltar depuis le Portugal. Notre bateau est un Santorin (Amel), en parfait état. Le propriétaire et une équipière (bibi!) seront à bord. Ce serait pour mi-juillet environ.
Merci d’avance!

L'équipage
13 juin 2019
14 juin 201914 juin 2019

Bonjour
Je n'ai pas de skipper pro dans mes coordonnées . Cependant
Voir cet article, qui donne des infos interéssantes , je l'ai passé dans ce même sens l'an dernier à la meme époque, il n'y a pas de difficultés particulières, en passant de jour. Prés de la côte espagnole, en longeant le DST pour ne pas serrer trop la côte.
Je peux te faire passer une copie de la trace que l'on a fait si cela peut vous aider.

apps.hisse-et-oh.com[...]braltar

14 juin 2019

Merci beaucoup!

14 juin 201914 juin 2019

il y a des abris tous les 20 milles de l'Algarve à l'andalousie Med. donc si vous êtes un peu frileux pour passer le detroit de Gilbratar ... passez le de jour ... au moteur ... sans vent ... vraiment aucun problème ! ou alors expliquez vos raisons ou votre angoisse de passer Gilbratar au point d'avoir besoin d'un skipper, ce qui à prime abord parait être une démarche assez curieuse.

14 juin 2019

Je suis passé seul avec mon oceanis 473 de nuit en février......avec les voiles....je ne vois pas le problème.

14 juin 2019

@pertinacité bravo félicitations à vous. Moi aussi je l'ai fait seul... Et alors ? Ça n'est pas le sujet.
Si Véronique et son capitaine préfèrent prendre un skipper ça les regarde.
Ce sont les mêmes qui font les malins ici qui vont ensuite se plaindre qu'un équipage pas assez précautionneux appel les secours.

15 juin 2019

De nuit, sous voiles, en février, seul ...
OK

Essaie maintenant de jour, au moteur, en juillet et accompagné !
Tu seras peut-être surpris.

14 juin 2019

@Veronique

Bonsoir,
Mettez une annonce dans la rubrique des "Annonces" Bourse des équipiers.
Ainsi vous aurez des gens qui répondront à votre question...

Il y a des skippers pro que cela peut intéresser.
Il faut préciser les lieux de départ et d'arrivée.
"passer Gibraltar", c'est trop vague.

;-)

14 juin 2019

Merci Flora!

14 juin 2019

:litjournal: blog.kazaden.com[...]hoisir/

où en cherchant un peu (on va quand même pas tout faire...) on va trouver un lien (on "clic" dessus...) qui devrait donner toute une liste de skipper, enfin je pense que, car comme je suis curieux je découvre tout cela quelques secondes avant de le copier ici...

14 juin 2019

Merci! Je sais faire une recherche sur Google ;-) Je demandais le nom d’un skipper connu de la personne qui le ou la recommande et « éprouvé(e) ».

14 juin 2019

Merci à toutes et à tous, j’ai tout ce qu’il me faut! Belle soirée

14 juin 2019

At zoom,
Il manque les légendes de la dernière ligne du tableau, mais on peut imaginer.
Concrètement, passage de E vers W , quelle meilleure heure de départ de Gib?
J’ai l’impression cinq heures AVANT la marée haute de gib ,correct ?
Passage dans trois j environ, message depuis Calpe.
Merci Bernard

15 juin 201915 juin 2019

salut à tous
je comprend que Veronique, dans la mesure ou elle ne demande que les coordonnées d'un skipper, soit un peu réticente à accepter quelques conseils, mais bon ce forum à pour but de donner des conseils et des options pour apprendre à naviguer et l'encourager à faire quelques milles de jour pour passer Gibraltar à 2 équipiers sur un Santorin me semble faire partie des conseils à donner sur ce forum.
ou alors sa question pas assez explicite ne nous permet pas de comprendre pourquoi ils veulent un skipper "pour passer Gibraltar"
cher Veronique pense à l'avenir que ce forum est un site d'échange sur lequel il faut expliquer un peu le pourquoi/comment des questions, répondre aux conseils même si ils te paraissent un peu superflus.
H&O n'est pas vraiment juste un annuaire auquel on répond "merci, ciao, maintenant j'ai tout ce qu'il me faut"

bon... perso je le ressens comme ça, vous en faites ce que vous voulez :-D

15 juin 2019

Bonjour,

Tout à fait Quizas, tu as un peu raison sur le côté "self service" de HeO qu'utilisent quelques "passants" de plus en plus nombreux, mais là, Véronique est claire, concise, et on n'a pas trop à savoir pourquoi il leur faut un skipper.

Peut-être débutent-ils en voilier et viennent-ils d'acheter celui-ci, et à trop s'étaler ici provoque bien souvent des dérives sans fin, la preuve en est avec ce fil où les trois premières réponses ne répondent pas à la question.

15 juin 201915 juin 2019

Débuter à la voile sur un 14m ???
Après tout, pourquoi pas :)

15 juin 2019

C'est peut-être juste quelqu'un qui passe d'un 9 m connu à un 14 m inconnu, et qui ne se sent pas en confiance avec ça.
Bon, c'est leur problème de toute façon. Chacun fait ce qu'il lui plaît.

15 juin 2019

J'ai vu pire...

Débuter sur un super Maramu, si l'épaisseur du portefeuille donne beaucoup de "pouvoir"... il ne donne pas toujours le savoir.

15 juin 2019

Bonjour,
n'hésitez pas...
Cordialement

15 juin 201916 juin 2020

Bonjour,
n'hésitez pas...
Cordialement

15 juin 2019

Peut-être un peu trop tard pour cette fois.

Mais ne devrais-tu pas avoir l'estampille "Pro" dans ton avatar ?
A moins que tes propositions d'accompagnement soient bénévoles" ?

15 juin 2019

Moi je trouve que la demande est parfaitement claire ils ont un bateau de 14 m c'est leur droit ils ne se sentent pas de passer le détroit de Gibraltar seuls et demandent une adresse de skipper pour les aider , voilà .Tout le reste n'est qu'extrapolation comme d'hab..

15 juin 201915 juin 2019

on en sait plus grâce à Safioran, tout est clair, bonne route

15 juin 2019

Bonjour , j'ai le plaisir de connaitre Véronique et son compagnon Olivier sur leur Santorin Azimuthe , bateau parfaitement entretenu . Nous les avons rencontrés à Grenade dans les Caraibes lors de la saison cyclonique 2018 . Ils projetaient de ramener leur Santorin en France ou ils habitent . Ce sont des gens expèrimentés puisqu'ils ont fait une boucle Atlantique en 2 ans avec traversée et tout et tout , bref de vrais bons marins . Je vais les contacter pour en savoir plus , mais je pense que la raison de leur demande pourrait venir de l'état de santé d'Olivier qui souffre de graves problèmes auditifs et d'équilibre ce qui expliquerait cette demande d'assistance .
Véronique je te contacte par messagerie perso , et la bise amicale de Philippe et Patricia ( SM 2000 BELAVITA ) .

15 juin 2019

Hé voilà, merci Safioran...

Je n'avais pas évoqué la possibilité d'un problème de santé dans mon intervention, mais j'y avais pensé...

On peut venir ici demander un renseignement tout en restant "pudique".

15 juin 2019

Voilà, vous savez tout ou presque. Je réitère mes remerciements à tous les commentaires constructifs (et recoucou Philippe!). Effectivement, j’ai pas l’habitude de raconter ma vie en détail et n’étant pas le capitaine, ce n’est pas moi qui décide. Mais en aucun cas je prends ce forum pour un supermarché de l’information!

16 juin 2019

"supermarché de l’information"
Ne manque plus que Cyril Hanouna et le tableau est complet.
:bravo:

15 juin 2019

De toute façon, si handicap il y a, il ne faut pas se poser de question et ne pas prendre de risques inutiles.
J’ajouterai qu’on apprend toujours des autres, quelque soit son niveau.
C’est ce que je regrette le plus, j’adore naviguer avec d’autres skippers et j’apprends toujours des trucs ou techniques. C’est malheureusement fort rare.

Avez-vous vu par exemple la vidéo de Nautigirl avec sa remontée dans l’annexe à l’envers ? Une première pour moi.

Hervé

16 juin 2019

@Catahorus


Petite précision...Diane est très très sportive! :heu:

15 juin 2019

l'annexe ou nautigirl à l'envers ? j'ai essayé les 2 options et ce n'est pas si évident, surtout la première :langue2:

16 juin 2019

Hello,
Voilà l'exemple typique d'une question simple,avec des réponses pas du tout en phase, des critiques, etc...
Faut peut-être tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de s'exciter sur le clavier ...
Les jugements à l'emporte-pièce alors que l'on ne connaissait rien de l'histoire.
Et pas besoin de justificatifs, elle demande un skipper, point barre,pas des commentaires.
On n'a pas vraiment besoin de savoir pourquoi, ça ça regarde le futur skipper, ni de lui dire fais ci fais ça...
C'est sur ,tous ceux qui s'ennuient n'auraient pas de grain à moudre...ou d'os à ronger pour les plus hargneux...
De la gaîté et de la tolerance, et la vie est plus agréable ,non ?
Bien répondu Véronique !

16 juin 2019

@berdem

De mémoire 4 heures, en restant à terre pour profiter du contre courant.

L'an dernier,on était 2 trimarans à passer E/W et comme on avit 10 nous d' Est, on n'a pas resisté et on tiré grand largue pour se finalement se retrouver au ras du DST. Sur l' eau, on marchait fort...sur le fond beaucoup moins ! Ceci étant passer à la voile à 2 bateaux, c'etait chouette.

Plus de vent à Tarifa, c'est pas une légende. Evite la zone de haut fond à terre juste après Tarifa, c'est très mal rangé...

Tu peux aussi essayer de te renseigner pour les zones de filets, l' an dernier ils n' étaient plus en place quand on est passé, ni les bouées qui les signalent. Si les filets sont absents, ça permet éventuellement de couper direct sur Barbate.

Tu as du vent d' Est prévu ?

Bon passage en tous cas.

Jean Marc

16 juin 2019

Jim.
Merci de ta réponse.
Je suis à 120 mn de Gibraltar , venant de l’est.
Pétole deux jours et flux costaud d’ouest mercredi et jeudi, j’ Espère passer avant.
Donc 4 h AVANT la pm de Gibraltar ?

18 juin 2019

Ca semble bon samedi...

17 juin 201916 juin 2020

Je me rappele de la valeur de 4h mais il me reste un doute sur avant ou après... Avant, je pense. La réponse est dans l' Imray que je n' ai pas auprès de moi...
Comme le créneau favorable n'est que de 4h en Est Ouest, le principe est de partir avant la renverse en utilisant le contre courant à terre.
Un guide en anglais avec les cartes de courants, que j' avais trouvé ici je crois...


17 juin 2019

on etait surement complétement inconscient ou très chanceux en 76 on était allé à Tanger arrivant de Lisbonne, puis Tanger Gib puis 2 des copains étaient allés dans un Club Med coté maroc puis revenus nous prendre à Gib puis on est parti vers Majorque.

On avait les I.N mais rien ne nous avait paru compliqué, j'imagine que le trafic a été surmultiplié depuis

Voilier extrapolé d'un requin et sans moteur

17 juin 2019

Joli ketch !

17 juin 201917 juin 2019

Bon, s il y a eu ensuite un refit a Versoix , ce doit être du bon boulot !
Vers 2006/ 2008 , quand je travaillais au CERN , j allais souvent à la capitainerie et au resto du port , Faut dire qu il y avait là bas un sister ship : Chassiron CF !plusieurs charpentiers de Marine dans cette commune! je me souviens même , d une assez grosse unité qui faisait la garde ,a gauche sur un chemin proche de la route de Nyons ! :alavotre:

17 juin 201916 juin 2020

C'était en 79, nous étions tout autant insouciants et très chanceux.
Pour une bouchée de pain, on avait acheté un ketch de 1913, fatigué, qui dépérissait sur la zone technique du Cap d'Agde : HELENA.

Quelques mois de bricoles au milieu des nombreux ferro-ciments en construction sur la zone du Cap d'Agde (c'était la mode et il y avait un nid là-bas !), on a atterrit chez les frères Spano, au Grau du Roi, chantier spécialisé dans les bateaux de pêche en bois.

Il fallait reprendre sérieusement quelques bordés : l'eau rentrait d'un peu partout mais surtout des bordés bâbord ce qui nous interdisait de remonter trop serré sous cette amure (ça écartait les bordés et il fallait pomper non-stop).
Nos meilleurs potes étaient le petit équipage du NAN, magnifique plan FIFE, qui n'était pas non plus en bon état à cette époque, qui était aussi en chantier au Cap puis au Grau avec nous (on ne se quittait jamais !) et qui vivait une rivalité fraternelle terrible quant à sa propriété.

Puis, on s'est cassés ensemble vers Ibiza, puis Carthagène en Espagne et enfin Gibraltar.
De Gibraltar, on est allé à Tanger et ça a été très chaud.

On était persuadé que tout se passait comme si l'Atlantique remplissait la Méditerranée au flot et que la Méditerranée se vidait dans l'océan au jusant.
Notre bon sens (!) nous avait donc recommandé de partir de Gib à la fin du flot.
Mal nous en a pris.
En plus, on est parti avec du SW alors qu'on savait qu'on ne pouvait pas remonter au vent, et comme si ça ne suffisait pas on l'a fait de nuit, sans feux (!!!) car on n'avait qu'une seule batterie pour le moteur, mais une batterie déjà limite quant à son état.
Et on a dû se relayer pour pomper parce que le bateau faisait toujours beaucoup d'eau.
J'en ai encore mal au bras aujourd'huii ! :)

Et le clou de la balade fut pendant mon quart, dans une nuit noire sans lune.
J'entendais un énorme grondement diffus qui semblait se rapprocher mais que je n'arrivais pas à localiser jusqu'au moment ou j'ai vu se dessiner une énorme étrave sombre (le noir se voit très bien dans la nuit) qui venait de l'ouest et qui est passée à quelques dizaines de mètres seulement derrière le bateau.
On n'avait pas de feux mais à notre décharge je n'ai pas vu non plus de feux sur le cargo.
Je vous le jure sur ma bonne foi ! :)

Bref, après avoir tirer un nombre de bords qui dépasse l'entendement et après avoir pompé des tonnes d'eau, on est enfin arrivé à Tanger au bout de 20 heures !

Je ne me souviens plus très bien mais je crois que nous n'avions même pas les IN.
On n'avait rien d'autre que notre insouciance (ou notre inconscience ?) bordée de bonne volonté.

Photo 1 ==> HELENA aujourd'hui "Helena 1913" sous pavillon suisse
Photo 2 ==> NAN aujourd'hui "NAN of FIFE" basé à St Malo.

17 juin 201916 juin 2020

La photo doit dater des années 2000, après son refit.
En 77, pendant 1 mois, on avait fait tous les ports de la frontière espagnole à Malte !
En bagnole. Le but : trouver LE bateau qu'il nous fallait !
On espérait trouver une occaze genre Amphitrite. Mais ces bateaux étaient trop récents et donc chers.
On envisageait même d'en faire construire un à Taïwan.
C'était une destination relativement bon marché à cette époque pour la construction.
Doux rêveurs que nous étions !
On n'avait pas de pognon. :)

Dès qu'on l'a vu au Cap, on a craqué mais on a quand même continué jusqu'à Malte pour voir.
A Cannes, Antibes, ... on avait vu des oeuvres d'art (pas pour nous !), en Italie on n'avait rien vu (90% de vedettes à moteurs) et à Malte ça sentait déjà la fin de rêves avec des bateaux qui avaient installé les machines à laver sur le ponton et inscrit les enfants aux écoles locales.
Fin de route pour ceux qui avaient rêvé un peu vite d'orient.
Déprimant, même.
L'orient, c'était la tendance à cette période.
Il ne leur restait plus qu'à trouver le nirvana à Malte ...

On est remonté d'une traite de Malte au Cap d'Agde pour traiter l'affaire Helena.
Le bateau était en très mauvais état. Tout était à revoir. Les voiles étaient quasiment en lambeaux.
Mais bon ..... avec un peu de volonté :)
Et nous aussi on rêvait.

Donc, signature après avoir racler les fonds de tiroir et retour au bercail pour liquider les affaires courantes.
Quand on est revenu, le bateau avait été vidé du peu qu'il contenait.
Même les voiles avaient été piquées. Plus une écoute, plus une amarre.
Mais le bateau n'avait pas été fracturé et on avait réussi à glaner quelques infos malgré l'ambiance locale proche de l'omerta au sujet de l'ancien proprio.
Mais deux ou trois infos nous confirmaient que c'était bien lui qui avait fait le coup.

Plusieurs jours avaient été nécessaires pour le localiser avec certitude car, bien sûr, personne ne savait où il habitait.

Puis, deux jours de planque près de son domicile et on a débarqué chez lui un soir après avoir fait une séance sévère de musculation.
Ca avait été très chaud.
On se serait cru dans un mauvais polar de série B.
Mais on a tout récupéré sauf ce qu'il avait déjà réussi à revendre.
Il a vite senti qu'on ne serait pas conciliant du tout. :)

De mon côté, j'avais lâché l'affaire à Tanger.
Après Tanger, le bateau est parti en Guyane puis au Brésil avant d'être revendu en 86, à St Martin.

C'est amusant, mais en fouillant le net je retrouve une photo qui me ramène direct à cette période.
La première photo papier est la seule qui me reste de cette histoire.
Sur la seconde, on est au chantier Spano du Grau du Roi.
En bas à droite, c'est bibi, au milieu en train de bosser c'est un des frères Spano et à gauche mon pote qui était le chef de bande :) le proprio sur le carnet de francisation et le skipper.

Y a eu aussi une drôle d'histoire en sortant du chantier.
On verra si je n'ai pas trop honte de la raconter. :)

Oui, maintenant il est beau mais à l'époque il respirait la misère.
L'asso qui l'a récupéré a fait un gros boulot.
fr.wikipedia.org[...]na_1913

D'après Marinetraffic, le bateau est en Grèce.
Ca m'a réveillé de poster cette histoire.
Je vais guetter ses mouvements et essayé de le voir quand il passera en France.

18 juin 2019

Des images que je trouve fort belles. Il s’agit d’un travail effectué par la NASA qui montre l’évolution des courants en Med, Atlantique et Manche.
Désolé, je n’ai que le lien Facebook.
Avant Gibraltar, c’est pas triste...

www.facebook.com[...]6546198

Hervé

18 juin 201918 juin 2019

Pour ceux qui n'ont pas FB :

18 juin 2019

D'ibiza a Gibralatar faut inutile de réflechir. Une navigation en w s'impose..
Super cette animation.

18 juin 201918 juin 2019

Toute une série ici :

Il y a même une version longue de 72 minutes, sur une musique de Philip Glass.
Idéal pour la méditation si vous avez stressé après avoir lu les échanges entre Cézembres et Calypso2 ! :).

Voici mon conseil du jour : asseyez-vous au milieu d'un ponton, les jambes devant vous, repliez la jambe droite de sorte que le pied droit vienne se poser sur la cuisse gauche, repliez la jambe gauche de sorte que le pied gauche vienne se poser sur la cuisse droite, mains posées à plat sur les genoux (ou à plat dos), les doigts formant un mudra : l'index et le pouce se touchent, les autres doigts restant ouverts.
Cliquez sur le démarrage de la vidéo et n'oubliez de mettre le son !

Les genoux doivent toucher le sol et le dos doit être droit, ne forcez pas. Si vous n'y arrivez pas tout de suite, essayez le Demi-Lotus. :)

18 juin 2019

Pas pratique pour cliquer. Un coup à mettre en veille. Et la, gros stress.

18 juin 201918 juin 2019

De nos jours, pour accéder aux traditions millénaires, faut un kit mains libres ! :))

18 juin 2019

Caramba,
Moa qui vient de Sicile Sardaigne baléares et Gibraltar ce jour, je m’etonnais des variations souvent nettes de la vitesse du bateau, lorsqu’il est au moteur à régime constant, à la voile c’est beaucoup plus délicat à apprécier.
Je mettais ça sur les courants, ben j’avais raison.
Étonnant ces flux circulaires...
Superbe et super intéressant, merci

Votre réponse

Merci de contribuer aux réponses sur HISSE ET OH !

Merci de vérifier de bien répondre au sujet. Fournisser des détails sur votre réponse et partager votre expérience et vos recherches !

Mais éviter de …

  • Demander de l'aide ou de répondre à une autre question (utiliser les commentaires dans ce cas).
  • Porter un jugement et manquer de respect dans votre réponse.
  • Pour plus d'information, consulter la FAQ et la Charte de HISSE ET OH !

Déposer un fichier ici ou Cliquer pour envoyer

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

Souvenir d'été

  • 4.5 (48)

l'ENEZ SUN, à l'Île de Sein, 2016

novembre 2021